• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La prohibition de la prostitution

La prohibition de la prostitution

La prohibition de quelque chose signifie l'interdiction de sa présence ou de son usage. Avant de revenir sur la loi prônée par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, parlons d’une autre prohibition.

Aux Etat Unis, la prohibition de l'alcool fut soutenue par les pasteurs, qui voulaient moraliser la vie des plus pauvres et par les femmes qui associaient alcoolisme et violences conjugales. La prohibition débuta dès le 16 janvier 1920, lorsque le 18e amendement prit effet.

Beaucoup de notables et politiciens américains admirent posséder de l'alcool durant la prohibition. Un club de New York (le 21) était fréquenté par le maire de la ville Jimmy Walker. Cette antinomie entre la législation et les pratiques couramment admises nourrit un mépris important et répandu de la population pour les autorités de l'État, ces dernières étant considérées comme hypocrites.

La prohibition fournit une opportunité alléchante pour le crime organisé de mettre sur pied des filières d'importations, des fabriques ou encore un réseau de distribution illégal de boissons alcoolisées aux États-Unis

Les opposants comme l'Association Against the Prohibition Amendment (AAPA, Association contre l'amendement de la prohibition) avancèrent plusieurs arguments : la limitation des libertés individuelles, l'inefficacité de la loi, le manque à gagner sur les taxes et l'augmentation du chômage, une question importante avec la crise économique des années 1930.

En avril 1933, le président Franklin Delano Roosevelt abrogea le Volstead Act qui définissait la prohibition, ce qui permit à l’État de lever de nouvelles taxes.

Loin de moi la volonté de passer pour un linguiste, mais abolition, interdiction et prohibition me semblent très très proches. Si on doit interdire l’ensemble de la prostitution (sa présence ou son usage), D.S.K, Ribery, Benzema, Tiger Woods et Polanski sont aussi critiquable que Jimmy Walker. Est-ce la fin d'une certaine impunité en matière de mœurs pour les stars du P.A.F ? (terme argotique).

Pour reprendre les propos d’une travailleuse du sexe « Les puritains sont des faux culs qui rêvent du vrais cul des pures putains »  

De plus, j’ai un doute. L’état Français, en encaissant des impôts des personnes prostituées... est théoriquement un proxénète. (Les prostituées doivent cocher la case « bénéfices non commerciaux » sur leur déclaration de revenus).

Mieux, sur le site : www senat.fr Lien

« En l'absence de toute disposition législative conduisant à exclure, de manière directe ou indirecte, les revenus de la prostitution du champ d'imposition, ces revenus sont assujettis à l'impôt. Les services fiscaux peuvent procéder à leur taxation dès lors qu'ils ont connaissance de l'activité de la personne prostituée ou du proxénète ».

Un peut plus bas, j’aime également :

« Quant au proxénétisme, le fait qu'il constitue un délit est sans incidence sur son caractère imposable. Il est taxable dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) dans la mesure où il spécule sur le travail d'autrui. Le proxénète est par ailleurs redevable de la TVA sur l'ensemble des recettes encaissées par les personnes qui agissent sous sa dépendance ».

Rappel : Une taxe est un profit pour l’état !

Article 225-5 du code pénal
Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :
-D’aider, d’assister ou de protéger la prostitution d’autrui ;
-De tirer profit de la prostitution d’autrui, d’en partager les produits ou de recevoir des subsides d’une personne se livrant habituellement à la prostitution ;
-D’embaucher, d’entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d’exercer sur elle une pression pour qu’elle se prostitue ou continue à le faire.
Le proxénétisme est puni de sept ans d’emprisonnement et de 150000 euros d’amende.

La prohibition de l’alcool fut une bénédiction et une source de profits pour la pègre. Son abrogation permit à l’état de bénéficier à nouveau des taxes importantes. 

Pour éradiquer la prostitution, qui sera notre « Incorruptible ». Souvenons du d’Eliot Ness. Il contribua fortement à la chute de l’empire d’Al Capone et fut nommé chef du bureau de la prohibition en 1934. Il quitta ce poste en 1942…à cause d’un accident de la route dû à l’alcool !!

Plus sérieusement, au moment ou PSA va mettre 8000 personnes sur le trottoir, le dossier devrait être pris en main par le Ministre du Redressement Productif. En lisant vite, sa compagne pourrait devenir notre Eliot Ness en jupon (Incorruptible ou Inrockuptible !!!).

Il est urgent de s’intéresser au fondement de la prostitution. Il y aurait ainsi entre 18 000 et 20 000 personnes prostituées en France aujourd’hui.(http://www.assemblee-nationale.fr/13/rap-info/i3334.asp)

Prenons le mâle à sa racine. La prostitution étudiante est en progression. Quand la bourse ne suffit plus, la solution est d’en vider d’autres. 

Et quitte à me faire moinsser, je refuse de croire à la prostitution des mineurs. (Origines obligent).

Illustration : http://republicoin.blogspot.fr/2011/04/prostitution-putain-de-loi.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • oncle archibald 24 juillet 2012 10:04

    Non non non Papyboum n’est pas mort (par référence à son article sur les cercueils en carton !).... 

    Comme notre bon Saint Eloi, patron des orfèvres et des mineurs de fond, il b.. encore et on ne pourra pas fermer le couvercle de la boite en carton !

    Z"ont rien de mieux à foutre nos ministres que d’aller emm... ces pauvres femmes, bienfaitrices de l’esseulé, soupape de sécurité du perturbé, consolatrices de l’affligé, psychanalystes de prisu mais qui valent souvent bien plus que nos docteurs miracles ! 

    • oncle archibald 24 juillet 2012 10:08

      J’en rajoute une couche avec l’aide du grand Georges :

      Quand nous serons ancêtres,
      Du côté de Bicêtre,
      Pas d’enfants de Marie, oh ! non,
      Remplacez-nous les nonnes
      Par des belles mignonnes
      Et qui fument, cré nom de nom  

      • Papybom Papybom 24 juillet 2012 10:28

        Bonjour, oncle Archibald.

         

        Dans sa parution du jour sur internet, Libération reprend le parallèle entre la prohibition de l’alcool et la prostitution  :

        La prohibition de l’alcool, aux Etats-Unis, avait dopé la mafia.

        N.B : Je ne travail pas à Libération  !

        Cordialement.


        • mortelune mortelune 24 juillet 2012 14:08

          Pour bien comprendre pourquoi la prostitution pourrait être prohibée, il faut comprendre ce qu’est le PIB (produit intérieur brut). L’argent des ménages, chaque euro gagné doit être dépensé ’loyalement’ c’est à dire dans le cadre d’un circuit commerciale bien établi qui permet à l’état de faire ses comptes. Du reste il en est de même pour la légalisation du cannabis qui pourrait se justifier sur le plan purement économique mais qui trouve obstacle au plan étique (ce qui n’est pas le cas de la prostitution). 

          Au final, il se pourrait bien qu’un jour de ces jours, les hommes fument des pétards au lieu de se faire fumer le cigare à moustache. 

          • Romain Desbois 24 juillet 2012 16:09

            Non je pense que l’une comme l’autre subit la morale de la société au détriment du côté économique.

            La morale est bien souvent dénuée d’éthique.


          • yvesduc 24 juillet 2012 16:42

            Une solution pour mettre fin rapidement à la prostitution sans recourir à de nouvelles lois serait de verser les sommes d’argent équivalentes aux travailleuses du sexe. Qui paie ?


            • Romain Desbois 24 juillet 2012 17:05

              Peut-être qu’une autre solution serait de payer la caissière un peu mieux.


            • YVAN BACHAUD 24 juillet 2012 17:06

              Il faut donner la parole aux prostituées françaises, « classiques » , et leur donner la possibilité de faire la loi de leur choix et de la soumettre a référendum d’initiative citoyenne pour tenter de leur donner « force de loi ». Dans ce domaine comme dans tous les autres le peuple doit avoir la possibilité de se prononcer directement.

              Le peuple ne peut être réduit au silence pendant 5 ANS or c’est le cas en France entre deux scrutins de même niveau. smiley

              • Ruut Ruut 24 juillet 2012 17:32

                Pourquoi des hommes et des femmes mariés ont ils besoin de la prostitution ?
                Sûrement un problème de morale non en phase avec l’humain.


                • Romain Desbois 24 juillet 2012 17:48

                  Votre morale n’est pas celle forcément d’autrui. Les règles liées à la sexualité sont culturelles et non naturelles (contrairement à ce que pensent beaucoup)


                • Ruut Ruut 10 août 2012 15:55

                  Le premier des proxénète reste l’état.
                  Vas il s’emprisonner luis meme ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès