• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La riposte se précise

La riposte se précise

Ce texte tente une synthèse entre la ministre Christine Albanel, notre collègue Guillaume Champeau et Alphonse Allais.

Les réseaux de communication ont un développement rapide sur lequel l’Union européenne entend fonder une « société de l’information florissante et solidaire », c’est-à-dire où l’on pourrait se faire pas mal de sous. Force est pourtant de constater que le public a des oursins dans les poches. Un tel comportement antisocial en période de pouvoir d’achat florissant a une explication : le public a été échaudé par une minorité de commerçants indélicats (environ 91 %).

Parmi les mauvais comportements ayant conduit à cette situation, on pourra citer :

  • une société d’électronique japonaise ayant vendu des fichiers incluant un dispositif de nature à mettre en cause la sécurité de l’ordinateur des clients ;

  • une société de logiciels américaine ayant vendu un système d’exploitation instable et refusé d’assumer la responsabilité des désagréments subis ;

  • de nombreuses sociétés ayant vendu des fichiers ne pouvant être utilisés que sur certains dispositifs, sans que cela n’ait été indiqué ;

  • des sociétés vendant des œuvres protégées dont elles n’avaient pas acquis les droits de distribution.

Sans parler de la triste litanie de publicités mensongères, terrorisme, pédophilie, dénigrement, « happy slapping », excès de vitesse et « journalisme citoyen ». Les actions en justice sont trop longues pour être dissuasives à cause de l’engorgement des tribunaux causé par le scooter de Jean Sarkozy.

Face à ce constat, le gouvernement a constitué une commission représentant l’ensemble des parties concernées, c’est-à-dire le secrétaire d’Etat aux Nouvelles Technologies et à l’Identité nationale du Développement durable, le ministre des Affaires et les présidents des associations de consommateurs. Cette commission s’est réunie au « Café de l’industrie et du commerce réunis », où elle a dégusté des quenelles au brochet. La ministre de la Justice, qui n’était pas invitée, portait un ensemble Dior à volants et crinoline de couleur réséda légèrement échancré. Après le digestif, les participants ont signé un rapport commenté la veille devant la presse.

Après plébiscite de ce rapport par La Nouvelle Revue agricole, le consensus a permis la rédaction d’un projet de loi dit « consommation et internet ». Ce projet a été soumis aux deux instances concernées qui l’ont approuvé, sauf la Cnil et le Conseil d’Etat. Puis la discussion immédiate à l’Assemblée nationale a été décidée par Carla, selon la procédure d’urgence pas prévue par la réforme des Institutions conjugales.

Le projet de loi « Consommation et internet » vise à éliminer les pratiques abusives de vente sur internet par la prévention et la répression. La prévention sera mise en œuvre par « filtrage » et la répression selon la procédure de « riposte gratinée ».

Le « filtrage » consiste à faire en sorte que les internautes ne puissent techniquement avoir accès à un site susceptible de vendre des produits défectueux ou d’afficher des publicités mensongères. Cette technique sera mise en œuvre à leurs frais par les fournisseurs d’accès à internet quand elle aura été inventée et que ces derniers auront fini de payer leur contribution volontaire aux recettes de France Télévision et du RSA. Certains essais réalisés en Syldavie et en Corée du Nord montrent que le filtrage peut effectivement être expérimenté, si on y tient.

Différentes techniques de filtrage ont été proposées. La technique IPT (pour « Internet Protocol Termination ») a selon ses promoteurs une grande efficacité et est bonne pour l’environnement. Elle consiste à rejeter toute communication. Leur argument est que "publicité mensongère" est un pléonasme. La technique PSR (pour « Preferred Supplier Redirection ») consiste à rediriger toutes les communications vers l’URL www.carlabruni_buymycd.gouv.fr. Elle simplifie la navigation. Il existe une technique concurrente dite « Preferred Dati Dresses Pics Redirection ». La technique OKF (pour « Obnoxious Keyword Filtering ») repose sur l’analyse en temps réel du contenu du site auquel l’internaute cherche à accéder, et la détection de certains mots-clé rédhibitoires comme : “promo”, “viagra”, “microsoft”...

Le programme de déploiement est le suivant : le filtrage sera d’abord rendu obligatoire, puis l’on vérifiera s’il fonctionne, puis l’on se demandera s’il sert à quelque chose, et on lancera enfin une « grande concertation nationale ».

La « riposte gratinée » est une technique de répression brutale et distrayante. Les associations de consommateurs seront habilitées à définir, sans publication ni recours pour plus d’efficacité, ce qu’est un comportement commercial loyal, et à identifier secrètement les sites qui y contreviennent. Elles transmettront l’adresse internet de ces sites à une nouvelle autorité administrative, la “Haute Autorité des droits organiques des consommateurs”, qui pourra, sans préjudice des actions en justice éventuellement intentées, prononcer sans avertissement une ou plusieurs des sanctions suivantes, par tirage au sort :

  • envoi d’un blâme, par mail ou courrier recommandé ;

  • interdiction d’accès à internet, pour une durée de 1 à 3 000 mois ;

  • copier cent fois « je ne dois pas entuber mes clients » ;

  • affichage, sur la page d’accueil du site, de la mention « Attention, escroc ! » ;

  • subvention de 700 milliards de dollars, soit 56 euros, réservée aux gros fraudeurs.

Ces sanctions ne sont pas pénales, mais administratives et relatives à la négligence du vendeur concernant les règles de bonne conduite qu’il aurait quand même bien dû deviner s’il n’avait rien à se reprocher. Elles pourront faire l’objet de recours non suspensifs devant la Cour des miracles.

Pour remplir sa mission, la HADOC pourra se faire communiquer toute information relative à l’identité du délinquant, de sa famille et ses relations, à ses orientations politiques, religieuses et sexuelles. Les associations de consommateurs et la HADOC pourront conserver indéfiniment les informations consignées, qui ne seront l’objet d’aucun droit de rectification. La HADOC tiendra à jour un grand « fichier public des entreprises déloyales », dont elle monnayera l’accès pour couvrir ses frais de fonctionnement.

Le programme de déploiement est le suivant : la riposte gratinée sera mise en œuvre, puis, s’il reste des vendeurs en ligne, on les taxera. Ensuite, on prendra l’apéritif. Après-midi libre.

Le projet « Consommation et internet » est conforme aux textes supérieurs concernant en particulier les libertés individuelles, puisqu’il ne retire pas au vendeur sa liberté inaliénable de râler. D’ailleurs, tous les textes européens contradictoires seront abrogés. Le projet est conforme à la tradition d’excellence du droit français :

  • assez général pour qu’aucun comportement ne puisse être présumé licite ;

  • assez flou pour augmenter le chiffre d’affaires des professions libérales ;

  • assez technique pour être dépassé avant de recevoir un décret d’application et maintenir l’activité législative future.

Nous invitons d’ores et déjà tous les promoteurs de nouvelles expériences amusantes sur internet à se réunir pour la préparation de la prochaine grande loi au « Café du commerce et de l’industrie réunis », open bar le samedi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • kabreras kabreras 6 octobre 2008 10:34

    Je ris de votre article et de son écriture décalée, et je pleure en me rendant compte que tout est vrai.


    • Philippe Aigrain Philippe Aigrain 6 octobre 2008 10:38

      Il uy a des fois où l’on regrette de ne pouvoir voter qu’une fois (pour déclarer l’article intéressant). Il faudrait un point supplémentaire quand il vous a fait aussi rire.


      • Nobody knows me Nobody knows me 6 octobre 2008 10:52

        Excellent. Merci Forest pour votre article.
        On brasse de l’air à l’Assemblée, n’est-ce pas ?
         smiley


        • piterfrommars 6 octobre 2008 11:39

          L’humour est toujours appréciable, sauf dans ce cas.
          Pourquoi ? Tout simplement parce que Création n’est pas Consommation. Et comparer le téléchargement illégal via P2P à des magasins en ligne pas très conformes, c’est de loin même très loin pas très juste.

          Le téléchargement illégal est une affaire sérieuse, et la lutte contre celui-ci a certes un côté financier pour ne pas mentir, mais c’est avant tout pour le respect du travail fournis par les artistes et les intervenants dans le procésus de création de l’oeuvre.
          La riposte graduée a le mérite de proposer des solutions, et cet article ?
          Aucune.


          • Forest Ent Forest Ent 6 octobre 2008 11:51

            Selon Guillaume Champeau, les "industries culturelles" ont envoyé ce courrier, à mon avis humoristique, aux députés européens :

            http://www.laquadrature.net/wiki/Lettre_230

            Vous pouvez le lire dans tous les sens, il est impossible de savoir s’il s’en prend au p2p ou aux sites de vente de musique. Mais il contient cette phrase extraordinaire, relevée à juste titre par Guillaume :

            Souhaitons-nous réellement que le recours aux forces de police constitue la seule issue pour résoudre les conflits et différends sur Internet ?


            J’imagine que les rédacteurs auraient tempéré leur délire s’ils avaient imaginé qu’elle pouvait s’appliquer à eux. Cet article l’imagine pour eux.

            Des solutions ? J’ai passé quelques années avant 2005 à en proposer. J’y ai bien cru à Noël 2005. Et puis M Sarkozy a choisi les DRM et la répression. Il n’y a maintenant plus d’autres solution que de voir passer les lois stupides et attendre la faillite de la RIAA. Des solutions, vous n’en avez pas, et ce texte stupide n’y changera rien.

            Je remercie Guillaume Champeau de nous tenir régulièrement informés ici.


          • wangpi wangpi 6 octobre 2008 12:19

            brontosaure,

            la résistance s’organise, je t’invite à aller te rafraîchir les neurones sur

            http://www.internetmonamour.fr/

            et à tous les autres de signer la pétition, dont le texte est un exemple d’intelligence.


          • Nobody knows me Nobody knows me 6 octobre 2008 13:38

            c’est avant tout pour le respect du travail fournis par les artistes et les intervenants dans le procésus de création de l’oeuvre.

            J’ai un peu la même impression quand j’entends "propager la liberté et la démocratie dans le monde". Y a comme un goût de foutage de gueule.
            Que les artistes envoient les majors se faire foutre, qu’ils s’autoproduisent et s’autodistribuent comme le font certains. Ainsi ils tiendront les majors par les couilles et pourront ainsi "être rémunérés pour le travail fourni dans le processus de création".


          • ronchonaire 6 octobre 2008 15:01

            piterfrommars,

            Les solutions, c’est aux entreprises concernées elles-mêmes de les trouver, non ? Le modèle industriel de l’industrie du disque est totalement dépassé, c’est un fait indéniable ; or la logique capitaliste veut que quand ce type de bouleversement technologique intervient sur un marché, soit on s’adapte, soit on dégage. Les dirigeants des majors et des grandes boîtes de distribution comme la FNAC ne veulent ni s’adapter, ni dégager, ils veulent que l’Etat les protège en sanctionnant ceux qui, eux, se sont adaptés à la nouvelle réalité technologique du marché (les consommateurs) ; c’est fou comme la conversion au socialisme devient facile dès que l’on a des intérêts à préserver.

            Nous avons fait le choix du libéralisme économique pour (entre autres) favoriser l’innovation et la prise d’initiatives ; il serait peut-être temps que ces gens se mettent au boulot et réfléchissent au moyen de nous offrir autre chose que les produits actuels. Car si c’est pour demander de l’aide à l’Etat dès que le vent tourne, autant basculer franchement dans le socialisme ; nous nous ferons toujours harceler par la milice mais au moins, nous saurons pourquoi !

            Quant au pathos sur le respect des oeuvres des artistes, laissez-moi rire. Mr. Olivennes ose nous proposer des CD des Beatles à 25 euros pièce alors que la moitié du groupe est morte, qu’ils n’ont plus sorti un album depuis 40 ans et que leur leader survivant est milliardaire, parmi les 10 plus grosses fortunes d’Angleterre. Cela fait 4 générations que nous "montrons du respect" pour l’oeuvre des Beatles en achetant religieusement leurs disques, il me semble que ça devrait suffire. Vous croyez vraiment que si je télécharge Abbey Road sur la mule, il y aura rupture de stock de caviar chez les MacCartney ce soir ?


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 octobre 2008 18:48

             Voie vers la sagesse selon Patanjali.

            1. Comprendre l’information cataclysmique a laquelle on a eu acces, selon l’aphorisme de Londres : " Regarder ce que tout le monde aurait dû regarder et y voir ce que personne ne veut voir"

            2. En assurer la diffusion par une série d’articles dans un media banlieusard, satisfaisant a l’obligation morale d’avoir averti, sans s’emmerder a vouloir empècher la catastrophe, ce qui exigerait un remodelage laborieux de la nature humaine.

            3. Se téléporter prestement dans un samadhi souriant, entre le moment où on voit l’éclair et celui où arrive l’onde de choc. 

            4. Faire d’autres blagues que ne comprendront que ceux qui ont compris la premiere, en dégustant comme eux la première des bouteilles de RC 90 achetées a rabais de l’éleveur en faillite. 

            Se souvenir que ce n’est qu’un songe de Brahman ...

            PJCA







          • Warhouha Warhouha 6 octobre 2008 11:45

            Quand Forest Ent se pique de nous fournir un article drôle, c’est ... sympa et drôle.
            Très bon billet, plein d’humour, mordant.

            Je note que vous avez poussé l’honnêteté jusqu’à rectifier votre CV, afin d’y faire apparaitre votre réel statut, conformément aux attentes de FredLyon (ou un truc dans ce goût là, je ne retiens pas très bien les noms des connards).


            • ash ash 6 octobre 2008 11:45

              Mince... A la deuxieme lecture on trouve encore des perles :)

              C’est drôle (ou pas) mais alors que particulièrement intéressé par le sujet, je m’apercois dans les faits que ca préoccupe peu ’les gens’ (et donc je pige la forme humoristique employée par Forest, gros malin, va :)), donc que ca ne suscite aucun remous sociétal, aucune remise en cause du (mauvais) systeme actuel, et que très ouvertement il y a un parti pris édifiant de la part de l’Executif...

              Alors bon, lorsqu’on voit à quel point le droit à l’avortement a eu du mal à s’imposer malgré le débat suscité, on est pas près de voir remis en cause le remplissage de poches de certains sur le dos de la Culture et l’Art, ou la mise aux normes d’un internet un peu trop libertaires. Car de façon exaspérante, il semble bien question de çà :|

              Des rives de la Saone, j’entends Victor Hugo se retourner dans sa tombe.


              • Charles Bwele Charles Bwele 6 octobre 2008 12:46

                De la prohibition informationnelle à l’état cyberprétorien... smiley
                Merci infiniment Forest pour cette très pertinente parodie smiley

                PS : Ton lecteur multimédia open source a-t-il reçu un 2nd avertissement pour connexion frauduleuse au site du constructeur ?  smiley



                  • Francis Francis 6 octobre 2008 14:48

                    A noter que, enfin, les artistes se bougent ....


                    • Bulgroz 6 octobre 2008 16:09

                      Forest,

                      Votre réaction sur le fil de la Caverne me démontre une fois de plus que vous êtes définitivement un chic type, un grand chic type.

                      Je le savais et ça va mieux en le disant.

                      Mon plus grand respect vous est accordé.

                      PS : Merci de pas faire paraître ce commentaire dans la catégorie "parodie".


                      • LE CHAT LE CHAT 6 octobre 2008 16:10

                         smiley smiley smiley un moment de lecture qui vaut à lui tout seul trois boites de prozac !


                        • Guillaume Champeau Guillaume Champeau 6 octobre 2008 21:04

                          Merci pour l’hommage ;)


                          • Forest Ent Forest Ent 6 octobre 2008 21:42

                            You are welcome. smiley

                            Non, en fait, c’était très hypocrite. Je suis maladivement jaloux parce que tu es le seul rédacteur qui ne descend jamais en dessous de 110% d’appréciation.  smiley

                            Bravo pour ton thread sur ton blog à propos du courrier des industriels aux députés européens ! C’était vraiment la honte !


                          • Guillaume Champeau Guillaume Champeau 6 octobre 2008 22:52

                            Merci beaucoup ;) Mais tu reste irremplaçable !


                          • minijack minijack 8 octobre 2008 04:03

                            Ca faisait un moment que je n’étais pas venu sur agoravox... J’ai bien fait de passer !

                            MDR !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires