• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La rumeur, une tumeur dont tu meurs ?

La rumeur, une tumeur dont tu meurs ?

De retour sur le devant de la scène pour la tournée Âge tendre et têtes de bois, Sheila revient sur sa vie et son parcours : « Quand j'avais dix-huit ans, on a dit que j'étais un homme, il se trouvera encore quelqu'un pour raconter qu'il a bien connu le docteur qui m'avait opérée. On m'a bien pourri la vie ».

Claude Carrère, qui en fait son artiste, presque sa chose lui aurait dit : « Ce n’est pas grave, tant qu’on parle de toi, c’est bien ».

La rumeur est une maladie qui frappe les personnalités politiques, les célébrités et les stars. Par chance pour eux, ils doivent détenir un vaccin qui transforme la maladie en un avantage. 

Mais c’est François Mitterrand qui a involontairement, ouvert les yeux et la curiosité des français. Cette double vie maritale qui court de 1961 à 1996, ne sera officialisée qu’en 1994. Le secret, pourtant connu de plusieurs journalistes, avait été bien gardé, au prix notamment d’écoutes téléphoniques illégales

Après cette révélation bien tardive, les français ne font plus confiance aux « journalistes ». Ce n’est pas criminel ou délictueux d’avoir une seconde femme et une fille cachée, c’est beaucoup plus problématique de faire entretenir cette famille aux frais de la République.

Les « coucheries » c’est la vie privée des stars du showbiz et de la politique. Mais ils adorent en faire profiter officiellement ou pas, les médias. Parlez donc de moi, et si cela me dérange, je vous ferais un procès.

La morale conjugale d’un homme (ou d’une femme) doit-elle être prise en compte dans l’évaluation de sa capacité à gouverner ?

Prenons par exemple le cas de Madame Royal. Le fait d’avoir eu quatre enfants avec le Président, ne la désigne pas comme le meilleur des ministres potentiels. Nomination de complaisance ou alimentaire ! Pourquoi ne pas nommer également Anne Hidalgo avec qui il aurait eu une fille en 1988.

J’imagine, en fonction des rumeurs, un Conseil des Ministre avec François Hollande, Jean-Marc Ayrault (Qui serait un ex de Ségolène) Mesdames Royal et Hidalgo... Valérie Trierweiler va craquer !

La carrière politique d’un homme ou d’une femme commence souvent comme Député. Je comprends mieux le terme « Chambre des députés ». Pratique pour tromper son épouse : « Chérie, je ne rentre pas cette nuit, j’ai du travail en chambre  ».

Naturellement, une fonction publique attire l’attention du public. Trahis par les journalistes (comme Rachida Dati), l’électeur recherche par lui-même, le plus d’informations possibles sur ceux qui décident pour eux. 

Le journalisme politique français hérite aussi d'une tradition de séduction, lancée à la fin des années 1960 par Jean-Jacques Servan-Schreiber et Françoise Giroud à L'Express. Le tandem à la tête de l'hebdomadaire avait recruté à dessein de jeunes et jolies femmes pour couvrir la politique.

Souvenez-vous :

Dans la France des années 60, Françoise Giroud, alors responsable de la rédaction du magazine L'Express, avait recruté un bataillon de femmes journalistes dans l'espoir de les voir ramener quelques scoops en usant de leur charme. Parmi elles, Catherine Nay, qui est toujours en activité, se souvient du jour où elle a "débarqué à l'Assemblée nationale en mini jupe et cuissardes". Elle a fini par avoir une liaison avec un député et futur ministre [Albin Chalandon], mais à l'époque, dit-elle, personne ne s'inquiétait d'un possible conflit d'intérêt.

Et les illustrations sont nombreuses. Tout le monde connaît les très médiatiques couples Kouchner-Ockrent, Strauss-Kahn-Sinclair. Aujourd’hui ce sont les duos Montebourg-Pulvar, Hollande-Trierweiler qui font parler à gauche. Ils ont pris la place, en une des magazines people, des époux Borloo-Schönberg et de feu la relation Baroin-Drucker à droite. Journaliste politique au Figaro depuis 1992, Anne Fulda a partagé la vie de Nicolas Sarkozy à deux reprises entre 2005 et 2007.

Une assistante dentaire de l'Iowa apparemment "irrésistible"a été licenciée pour avoir mis en danger le mariage de son patron, bien qu'elle eût repoussé ses avances. Le dentiste aurait même fait allusion à la rareté des relations sexuelles de son employée, estimant que c'était "comme avoir une Lamborghini dans son garage et de ne jamais la conduire".La Cour suprême de l’État a rejeté sa plainte pour discrimination, donnant raison à son employeur.

Que dire pour ceux qui fréquente une Ferrari …

Disons clairement les choses : en tant que contribuable je me moque éperdument de savoir si François Hollande a eu ou non un enfant de Mme Hidalgo ; en revanche j’ai été extrêmement choqué d’apprendre sur le tard que la fille naturelle de François Mitterrand avait été élevée dans les palais de la République, c'est-à-dire à nos frais, et surtout de constater que, de Minute au Canard enchaîné, aucun média n’en avait rien dit alors que « tout le monde savait », comme le disait naïvement Danielle Mitterrand.

Sur la vidéo, le passage que je vous propose est en Italien. Alors, cadeau, je vous donne le texte en Français.

La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens prêts d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville, en s’y prenant bien : et nous avons ici des gens d’une adresse ! ... D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout à coup, on ne sais comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ?

 

Vidéo : José Van Dam chante l'air de la calomnie tiré du Barbier de Séville.

Calomnie, plus on nie
Plus elle enfle se réjouit
Démentir, protester,
C'est encore la propager
 

Illustration : http://article.wn.com/view/2010/12/01/jos_van_dam_la_voix_est_une_ma_tresse_difficile/


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 7 janvier 2013 10:48

    Bonjour Papybom

    La rumeur, souvent médiatiquement entretenue et amplifiée, quand elle n’est pas inventée, ça sert bien sûr à faire vendre du papier, mais aussi indirectement à masquer ce qui se passe d’essentiel dans notre dos.
    La presse people ne sert pas seulement ses intérêts, mais ceux, moins visibles de ceux qui nous gouvernent.
    L’affaire Depardieu, ressassée à l’infini, finit pas escamoter l’essentiel (la concurrence européenne en matière d’imposition sur la fortune et l’inertie en matière de véritable révolution fiscale en France, pourtant annoncée par notre Président sur les judicieux conseils de Thomas Piketty)


    • Papybom Papybom 7 janvier 2013 11:56

      Bonjour ZEN,

      Avec la publicité journalistique sur l’affaire Depardieu, on ne parle plus des pauvres joueurs de tennis « Suisse) et de la légion d’Honneur. Gégé en est chevalier depuis 1996.

      Il a vécu avec Carole Bouquet de 1996 à 2005. Cette ex-James Bond girl jouait-elle Rien que pour vos yeux, ou Rien que pour ton vieux cep…

      Pour Poutine, voila de la pub gratuite. Vladimir doit avoir embauché un « Serillion ».

      Cordialement.


    • antonio 7 janvier 2013 11:37

      Bonjour Papyboom,
      Paradoxe de votre article : vous dénoncez le système des rumeurs et...vous en rapportez beaucoup dont certaines que j’ignorais....

      Il est vrai que ces rumeurs servent de « dérivatif » : pendant qu’elles se transmettent (Ah ! le petit plaisir du voyeurisme devant ces « coucheries supposées ou vraies ainsi étalées au grand
      jour ) ( Ah ! la petite satisfaction de se sentir  » vertueux «  à l’évocation de tels comportements  ! ), pendant que ces rumeurs alimentent les conversations, eh bien, ma foi, des sujets vraiment importants, eux sont oubliés.....le chômage, la misère qui s’accroît, les banquiers qui nous volent....
      On se croirait revenu à la cour du Grand Roi qui bruissait de toutes les tromperies possibles des courtisans et courtisanes...

      La presse spécialisée nous livre en pâture les frasque de ce qu’on appelle à tort l’élite...Ca
      fait vendre, bavasser des écrivaillons, gagner de l’argent à certains  »plaignants " ( songez au clan de Monaco)....Ca abrutit les gens et c’est bien le but recherché...Non ?


      • Papybom Papybom 7 janvier 2013 14:57

        Bonjour antonio,

        Je ne suis pas un paradoxe et il faut etre marié pour comprendre.

        Mon épouse adore me faire plaisir et j’aime qu’elle soit en beautée. Alors, elle passe du temps chez son coiffeur. Et chez les coiffeurs pour dames, point de revues économistes. C’est Gala, Voici et Nous deux.

        A son retour, je bénéficie d’un résumé des amours de la planete et des playmates. Et que fait un bon mari ? Mais bon sang, antonio( comme dirait Frédéric Dard), il écoute.

        Voici et voila la source des rumeurs que je vous livre en « OFF ».

        Cordialement.


      • ZenZoe ZenZoe 7 janvier 2013 15:18

        L’auteur,
        En tout cas, ce n’est pas une rumeur : à force de côtoyer les docteurs (chirurgie esthétique), la pauvre Sheila, idole de mon enfance, n’est jamais devenue homme mais une vraie sorcière hideuse à la peau tirée comme le Berlusconi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès