• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > La Russie, le grand jeu dangereux, 7/9 de la semaine, France (...)

La Russie, le grand jeu dangereux, 7/9 de la semaine, France Inter

CECI EST UNE PARODIE

Le 7/9 de la semaine {PNG} “Aujourd'hui une émission spéciale avec autour de la table : Thomas Legrand, notre éditorialiste politique, Jean-Marc Four qui présente chaque jour la rubrique La mécanique médiatique, et enfin Dominique Seux, directeur des Échos et spécialiste de l'économie mondialisée. Bonjour à tous. Ça manque un peu de femmes aujourd'hui, mais, comment dire... sur les sujets sérieux, la parité, si chère à notre direction, n'est pas encore d'actualité et c'est bien dommage. Avec nous ce matin, Gérard Liéchand, spécialiste-conseil en Géostratégie décomplexée et directive, à l'Institut Paneuropéen d'Ingénierie Sociétale, basé à Schtrumpfstadt, dans le Palatinat rhénan. On ne vous présente plus, Gérard Liéchand...”

“Bonjour Monsieur Cohen... Patrick, non, les auditeurs me connaissent bien, puisque j'officie chaque jour ou presque sur France2, ITélé, BFMTV, Euronews, Public Sénat, et bien d'autres chaînes, ce qui fait que je n'ai guère plus le temps de fréquenter les bibliothèques ou les ateliers de travail de mon institut.”

“Ça doit être atroce pour un chercheur comme vous, de renoncer à l'obscurité des rayons de bibliothèque pour la lumière des plateaux d'information et de divertissement !?”

“Je ne vous le fais pas dire. J'en perds le sommeil. Je suis obligé de sortir prendre l'air dans divers cocktails mondains. Heureusement, je tiens le coup grâce à des substances souvent illicites mais néanmoins bien pratiques. L'Harpagon, vous connaissez ? C'est fulgurant. J'ai la chance d'être fourni gratuitement en échange de menus services.”

“Hum, hem... Vous venez aujourd'hui présenter votre dernier livre : La Russie, le grand jeu dangereux. Nous vous avions déjà reçu il y a trois mois pour votre précédent ouvrage : L'OTAN, face à la menace russo-chinoise. Qu'est-ce qui a changé en un trimestre ?”

“Tout et rien. Tout : car le régime de Poutine est plus menaçant que jamais sur tous les théâtres d'opération : Ukraine, Baltique, Syrie, Caucase, Pacifique, Kerguelen, Île de Pâques et bases lunatic sur le Dark Side of the Net. En même temps, rien : car le régime de Poutine est toujours aussi menaçant sur tous les théâtres d'opération : Ukraine, Baltique...”

“D'accord, nos auditeurs auront bien compris. Mais que peut-on faire face à ce jeu dangereux ?”

“Un double game, mais nous y reviendrons j'espère. Il faut bien sûr avancer sur l'armée européenne. Je propose d'ailleurs dans mon avant-dernier chapter la fusion de notre armée avec celle de l'Allemagne d'ici 3 ans dans un Rhinocorps ; fusion déjà bien entamée au niveau de l'industrie militaire, comme vous le savez ; tandis que les armées du Bénélux seraient intégrées d'une manière similaire... dans un Mosacorps, autour de la Meuse, cela coule de source. Le tout, sous le chapeau de l'OTAN à Bruxelles, car le know-how est là et puis on ne va pas renoncer à la kindness traditionnelle du Pentagone envers la France. Ils nous ont libérés en 1944 ; ils le referaient gracefully en cas d'invasion russe.”

“Thomas Legrand ? Que vous inspire ce projet ?”

“Je souscris à 100%. J'ajouterai même que le temps presse. Nous n'avons plus le temps de passer par la phase parlementaire. Pendant que nous palabrons, Poutine place ses pions dans les ex-pays de l'Est. La Hongrie est déjà pratiquement perdue ; Orban est en roue libre. Les autres pays du groupe de Visegrad discutent dans notre dos. Il faut réagir fermement. Vous n'allez pas me contredire, Gérard Liéchand !”

“Non, vous avez entirely raison. Poutine impose un compromise en Syrie, pour mieux gagner du terrain ailleurs. Il faut en être conscient...”

“Ce compromis syrien, Gérard Liéchand, en deux mots ?”

“... un agreement pas forcément équilibré, un agreement pas gently, un agreement à la russe...”

“C'est évident. Seul un naïf peut croire que les Russes n'ont pas d'arrière-pensées. Ce que ne cesse de répéter Bernard Guetta chaque matin sur cette même antenne...”

“Merci Thomas. Dominique Seux, un commentaire ?”

“Conme vous le dévoilez dans votre livre, Monsieur Liéchand, le perdant en Ukraine, c'est Vladimir Poutine ; sans conteste. Il n'a pas pu empêcher la révolution du Maïdan, épaulée par de braves snipers issus du peuple ; ni la reprise en main des provinces sécessionnistes du Donbass, qui ne saurait tarder dès que la vaillante armée ukrainienne aura récupéré ses armes subtilisées par quelques bataillons incontrôlés. Quant à la Crimée, le nouveau Tsar a toutes les peines du monde à contenir la colère de la minorité tatare, et l'indignation des 17 anciens employés de Radio Free Crimea qui manifestent chaque jour, en masse, devant les locaux de leur radio à Sebastopol, fermée depuis par la dictature poutiniesque. C'est dire l'impopularité grandissante du Maître du Kremlin.”

“Donc un échec sur toute la ligne. Jean-Marc ?”

“Je rappelle à nos auditeurs occasionnels que Gröggy Ögros, le célèbre philanthrope qui court la planète pour aider à l'établissement de la démocratie véritable et qui finance des oeuvres pour l'amitié entre les peuples, l'a de nouveau réaffirmé dans The Washington Post, The Guardian, La Stampa, Le Monde, El Pais, The New York Times, De Standaart, Die Frankfurter Allgemeine Zeitung, Le Temps, Le Soir, Il Corriere della sera, The Independent, et quelques autres gazettes de moindre audience : Poutine est un grand danger pour la paix et la démocratie.

Gérard Liéchand, vous souscrivez à cette l'analyse ?”

“Je ne saurais pas mieux dire que vous, Monsieur Four. D'ailleurs, visiblement, vous ne cessez d'agréer à mes propos. C'est restful, il n'y rien de plus irritating que ces journalistes étrangers frondeurs qui vous posent des delicate questions, chose unthinkable dans notre pays et surtout sur votre antenne. C'est pourquoi j'adore quand vous m'invitez. Je me sens ici at home, puisque vous avez le même argument que moi. Vous êtes comme Monsieur Jourdain, vous faites du Liéchand sans le savoir. Entre-nous, ne me dites pas que vous émargez vous aussi à la fondation Freely Open Community United, Monsieur Four ? ”

“Non, j'ai horreur de l'avion et du train ; je me contente des clubs parisiens mais j'ai été récemment radié des dîners du Siècle pour manque de savoir-lire. En fait, je m'inspire des mêmes dépêches AFP que vous, ceci explique cela... Mais Gérard Liéchand, n'oubliez pas que plusieurs centaines de milliers d'auditeurs nous écoutent présentement et que cette proximité est parfois embarrassante. Voici une question qui va vous titiller un peu...”

“Allez-y Monsieur Four ; Osez. No shame. Je n'ai pas peur des hot questions, pourvu que je puisse démouler Poutine dans la fournée. Il faut bien que je mérite mes appointements.”

“Appointement est un faux-ami en anglais, Monsieur Liéchand, vous confondez avec rendez-vous...”

“Je ne confonds pas, Mister Lepetit, je suis presque native en anglais. Ne m'interruptez plus s'il vous plaît, j'ai des connections à La Haute Autorité ...”

“Gérard Liéchand, est-ce que nous devons craindre une troisième guerre mondiale ?”

“La question à mille Dollars ! Écoutez, Monsieur Four, si Poutine redevient reasonable, everything is possible. Autrement, il faudra bien écraser préventivement l'Empire russe, avant que des milliers de tanks déferlent sur Unter den Linden, le Parc du Centenaire et finalement entre Nation et Bastille...”

“Dominique Seux, une dernière question à notre invité ?”

“Vous soutiendriez une frappe préventive, y compris financière ?”

“Ecoutez, Meussieusseux, je sais que ça va en faire sursauter plus d'un, mais l'arme financière, bien que parfaitement immorale, est parfois necessary pour calmer les ardeurs de tous ces dictateurs, qui pullulent entre l'Oder et l'Amour.”

“Mais une petite campagne aérienne chirurgicale, par exemple sur Kaliningrad ou sur Minsk... Avec un appui au sol de nos alliés ; les armées polonaises ou roumaines doivent bien servir à quelque chose. Il faudrait rentabiliser le matériel tout neuf, à peine livré avec des instructeurs encore emballés...”

“Oui, Mister Lepetit mais jamais sans les friends Américains, of course. Du point de vue militaire, nous l'Europe, nous sommes des nains !

“D'accord, Gerard Liéchand, les Européens sont des nains. Alors qui serait Grincheux ? Quid de Atchoum ?

“Je ne voudrais offend personne, Monsieur Cohen, j'ai mon rond de serviette dans les principales capitales européennes...”

“C'est tout à votre honneur de ne pas faire de Merkel-Bashing ou de Hollande-Bashing. Les dirigeants européens sont tellement discrédités, à tort evidemment, qu'il n'est point la peine d'en rajouter.”

“Merci Monsieur Cohen, je n'en attendais pas moins de vous. Je sais que l'on peut compter sur vous en toutes circumstances. Je regrette que Monsieur Guetta ne soit pas là aujourd'hui...Sinon, je lui aurais laissé une boîte d'Harpagon, comme à chaque fois que je viens ici. Son frère refuse de toucher aux suppositories, alors que l'effet de plénitude est immédiat... Je m'occupe donc de son approvisionnement.”

“Bernard souffre d'une techtonite avec complication duobiennale. Il sera avec nous la semaine prochaine, si tout va bien. On lui souhaite un bon rétablissement. Je sais qu'il nous écoute tous les matins, depuis l'Hôpital des Quatorze-Dix-Huit, en faisant ses mots fléchés. Salut à toi Bernard ! Vous disiez Gérard Liéchand ?”

“Oui, donc, je crois avoir expressé l'essentiel de ma pensée, le plus clearly possible. Je ne prétends pas a l'originalité, mais il est indispensable de répéter constantly ce que les Français et Françaises doivent pens... hem,... savoir. Trop de compatriotes succombent aux venenous charmes de la propagande russe. Il faut y mettre un full stop et je m'y emploie de toutes mes forces. Mais je ne suis pas seul : tous les grands mass medias sont avec moi. Il est important que l'État, la République soutiennent la liberté de la presse, y compris financially, pour que cette odieuse propagande soit réduite à son minimum strict.”

“Nous sommes tous d'accord ici, autour de cette table. Une liste d'adeptes du complot et de Poutine circule, mais personnellement, je la trouve un peu sommaire, voire étrange. Tiens... David Pujadas ! Je n'ai pas souvenir d'un quelconque souci avec le Journal Playmobil de 20 heures. Quoi ? C'est le CRIF qui l'a ajouté ? Pujadas aurait-il fait une quenelle, Jean-Marc ? Évidemment que non, d'ailleurs un Playmobil ne peut pas en faire... Papy Roger a vraiment besoin de vacances à Jaffa. Faire des listes et donner ses petits camarades, c'est un métier de pro, de fonctionnaires pointilleux qui se lèvent tôt, on ne doit pas laisser ça à des patrons dilettantes et couche-tard. Justement, je n'y vois pas Le Monde Diplomatique... Et pourtant, ce canard poutiniste et chavesque mériterait bien d'y figurer. Dominique ? Thomas ?”

“Un oubli fâcheux, donnez, j'ai un Bic rouge. Je n'ai pas encore renvoyé la liste au Service du Recoupement méthodique au Ministère de l'Intérieur. Toutes les listes doivent être sur le bureau du Ministre, avant la troisième reconduction tacite de l'Etat d'urgence permanent. Mais pour Le Monde Diplo, ça va être compliqué : on ne peut pas l'interdire, on ne peut pas lui couper des crédits...qu'il n'a pas... Il ne faut pas désespérer les frondeurs ou le Parti Communiste de secours. On risque la Révolution à la Mutualité... Peut-être une grève surprise des imprimeurs ? Un contrôle fiscal inopiné ? Tout est envisageable...”

“Très bien, on voit que le gouvernement a enfin pris le problème poutiniste au sérieux. Dans tous les cas, Gérard Liéchand, merci de votre visite, c'était un plaisir de vous entendre discourir sur ces sujets épineux, que nos auditeurs ne maîtrisent pas forcément...”

“Merci à vous de m'avoir invité. Mardi prochain, je serais libre pour un Téléphone sonne. Ca vous dirait un spécial Poutinisme en France ? J'ai déjà le titre de l'émission : “ Que veut vraiment Poutine et qui sont ses adeptes ?

“Pas mal, pas mal, Gérard Liéchand ; j'en parlerai à Nicolas Demorand, il est le meilleur d'entre-nous pour les formules journalistiques, bien qu'il faille toujours le recadrer par la suite, voire le changer d'étage à la Maison Ronde suite à ses sautes d'humeur. Je trouve cependant votre titre un peu fade et alambiqué. Pourquoi pas : Poutine, un danger pour la paix !

Ah oui, ça sonne bien, Dominique, on va encore faire péter l'audimat. Et si on rajoutait la démocratie ? : Poutine, un danger pour la paix et la démocratie !

“Excellent, Jean-Marc, je n'aurais pas pensé mieux !”

“Heu, mais, c'est le titre de l'article de Monsieur Ögros, il me semble, mot pour mot ; ce n'est pas un peu gênant ?”

“Patrick, ne faites pas la fine bouche ; on ne réinvente pas la roue tous les jours. Si un élément de langage est adéquat, on le garde ! Et puis qui lit Le Monde, aujourd'hui, hein ? à part vous, Nicolas et quelques passagers d'Air France ?”

“Bon, je note ; nous verrons cela avec notre patronne, Laurence Bloch. Merci en tout cas à vous tous. À très bientôt Gérard Liéchand. Merci Thomas Legrand, Dominique Seux, Jean-marc Four. France Inter, il est 8 heures ! Le journal présenté par Margaux Delaparitay, la nouvelle voix de la radio publique normalisée.”

 

Articles précédents :

Géopolitique, France Inter

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/geopolitique-france-inter-173390

Valls invité de la Matinale, France Inter

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/valls-invite-de-la-matinale-france-174526

Sarkozy invité de la Matinale, France Inter

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/sarkozy-invite-de-la-matinale-175603

7/9 du dimanche, France Inter

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/7-9-du-dimanche-france-inter-177412

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • MAIBORODA MAIBORODA 27 février 2016 12:36

    Excellentissime. 
    N’en disons pas plus. Ce superlatif se suffit à lui-même.
    Belle description de l’officine France Inter, véritable fabrique d’auditeurs crétins.


    • Pyrathome Pyrathome 27 février 2016 21:26

      @MAIBORODA
      véritable fabrique d’auditeurs crétins.
      .
      Oui et encore, ce ne sont pas les pires de la radio....
      RMC, Europe1, RTL gagnent le pompon de la propagande crasseuse....


    • Doume65 28 février 2016 00:13

      @Pyrathome
      « et encore, ce ne sont pas les pires de la radio »
      En effet. L’auteur a préféré que Bernard Guetta soit en vacance pour ne pas avoir à le parodier. Malgré son immense talent, il sait qu’il sera toujours en dessous de la réalité.
      Guetta est un très, très grand orfèvre.
       smiley


    • arax arax 28 février 2016 08:36

      @Doume65

      Merci Bernard a aussi droit à sa volée de bois vert dans de précédentes parodies (voir dans les liens ci-dessus, notamment celle intitulee Geopolitique).
      J’ai eu l’idee d’un gag recurrent avec les pilules qui lui sont fournies par son frère David, le discopathe, et qui provoquent chez lui diverses manifestations physiques ou psychiques. Dans l’article Géopolitique, sous l’influence d’une pilule inconnue, il retourne sa veste et dénonce l’impérialisme États-Unien, ce qui provoque un mouvement de panique au sommet de l’État.

      Cette fois-ci, il y avait trop d’intervenants, d’où l’idée de le faire porter pâle. Mais, il y est bien présent par la pensée, comme le soulignent les intervenants et pour la petite histoire, la phrase sur l’agreement à la russe (un peu trafiquée par mes soins) a été prononcée par Bernard Guetta, et non par l’invité qui était ... Gérard Chaliand.
      Gérard Chaliand n’est pas aussi virulent en vrai que dans ma parodie, mais je ne lui pardonne pas, vu son niveau et son audience, de ne pratiquement jamais contredire la propagande insensée qui est déroulée au fil de la Matinale. Il n’apporte quasiment rien et l’émission aurait pu avoir lieu sans lui. Donc, il faut le voir ici comme un condense de ces géopoliticiens dans le moule consensuel, voire atlantiste, comme Ancel et compagnie...


    • Doume65 29 février 2016 13:44

      @arax

      Ma petite intervention ne mettait pas en doute votre imagination. Je profitais de la vacance de Guetta pour signaler que si on cherchait à le caricaturer, la réplique ne pourrait être plus fade que l’original. Souvenons-nous par exemple comment il a présenté comme une capitulation en rase campagne de le Russie lorsque elle a proposé une destruction des armes chimiques en Syrie. Y’a que Guetta pour retourner à ce point une situation !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 février 2016 13:01

      Un bon moment de rigolade, par les temps qui courent, c’est précieux ! Revenez quand vous pouvez, n’hésitez pas à nous tenir informés de ce qui se passe dans nos médias publics, financés, ne l’oublions pas, avec nos impôts, soit disant pour nous informer...


      PS :
      C’est dommage que ce soit à la radio, je crois bien qu’on a retrouvé les chars russes qu’ils cherchent désespérément partout dans l’est de l’ Ukraine, les voilà ! 

      • arax arax 28 février 2016 08:45

        @Fifi Brind_acier

        Merci Fifi. Nous avons déjà eu l’occasion d’échanger sur ce forum. Je suis sympathisant (avec réserves) de l’UPR. :)

        J’essaie de suivre France Inter pour mon inspiration, mais il y a tellement à noter, que ça serait un boulot à plein temps.
        Ce qu’il faudrait, c’est un Observatoire de la Radio Publique, où tout serait compilé, retravaillé puis ressorti méthodiquement pour montrer le degré de propagande en cours.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 2016 21:48

        @arax
        Cela existe déjà, c’est le site de l’ UPR, les enfumages en tous genres y sont analysés et dénoncés.
        Par exemple : « Les origines cachées de l’ Union européenne »

        Ou bien « Un autre Europe est-elle possible ? »
        Bonne soirée !


      • Henry Canant Henry Canant 27 février 2016 13:02

        Article mauvais ; vous vouliez faire une caricature de France Inter, au contraire de « forcer » les traits vous les atténuez à un tel point que vous leur avez fait un article de promotion voire de propagande.

         

        • mac 27 février 2016 13:45

          @Henry Canant
          Franchement, c’est annoncé au départ, il s’agit d’une parodie et je ne vois pas où est le problème ?
          Personnellement , je ne suis plus capable d’écouter le 7/9 tellement il me semble que la pensée unique atlantico-libérale semble y régner jour après jour avec ses chroniqueurs patentés...
          J’ai l’impression qu’il n’y a que le week-end que les matinales de cette station retrouvent un peu de pluralisme.


        • Henry Canant Henry Canant 27 février 2016 13:56

          @mac
          Si vous relisiez avec plus d’attentions ce que j’ai écrit, vous comprendriez que j’abonde l’article et que fais une seconde charge sur France Inter


        • mac 27 février 2016 14:03

          @Henry Canant
          Désolé pour vous mais il y a tellement de Trolls sur AX qui ne font pas dans le second degré...


        • MAIBORODA MAIBORODA 27 février 2016 18:02

          @mac


          La volaille (j’ai failli écrire la valetaille) libérale-atlantiste chante en effet tôt le matin dans le poulailler France Inter. 

        • sarcastelle 27 février 2016 15:54

          Notre radio nationale est dans la diversité d’opinions de son personnel parfaitement représentative de la variété des opinions dans le pays, non ?




          • sarcastelle 27 février 2016 21:37

            @sarcastelle


            Je suis moinssée trois fois... Je ne me suis pourtant pas trompée en affirmant que France Inter exprime et représente à la perfection l’ensemble des opinions qu’on trouve dans le pays ? 

          • Doume65 29 février 2016 13:47

            @sarcastelle

            Règle N° 1 sur AV : Ne pas faire de second degré.


          • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 27 février 2016 22:46

            Oui, de plus en plus pitoyable et caricatural. Il ne se passe pas une matinée sans un ou plusieurs moment anti-russe, anti-poutine. 


            Sur la tv, y’a 28’ dans la meme veine, genre bobo-néocon « cool » et « shuss ». 
            Insupportable.



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 2016 07:46

              @TARTOQUETSCHES
              Et ce n’est pas terminé, « Kiev forme une unité spéciale pour pour récupérer la Crimée » ! ! Rien que ça !!


              Ils n’ont toujours pas compris que la Russie avait actuellement l’armement défensif le plus sophistiqué du monde... ? ou alors, ils sont suicidaires ? ou ils ont trop bu de vodka ?

            • taktak 27 février 2016 22:51

              Pour faire écho à votre texte, un billet rouge de floreal paru dans le journal du PRCF

              bernard guetta ou la géopolitique en rafales

              http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/bernard-guetta-geopolitique-rafales/


              • frugeky 27 février 2016 23:51

                Ca fait maintenant quatre que je ne fous plus les oreilles sur cette radio. C’était déjà insupportable quand je l’ai quittée, je vois que ça ne s’est pas amélioré. Patrick cohen...dommage.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 2016 07:50

                  C’est un journaliste allemand, Udo Ulfkotte qui explique qu’il a été lié à la CIA, et qu’il a menti toute sa vie à ses lecteurs, comme tous les journalistes européens.


                  • arax arax 28 février 2016 08:12

                    Merci à tous pour vos commentaires !
                    Ca m’encourage à continuer dans ce petit travail salutaire.

                    Je me concentre sur France Inter, car cette radio est très suivie par les cadres de notre République (notamment les enseignants) qui sont la population cible pour arriver à tout changement de paradigme. Si cette couche de la société, encore plutôt favorisée par le système actuel, bascule et accepte un changement radical, alors tout est permis.
                    C’est aussi la radio où ce que j’appelle la normalisation est la plus poussée. Je date ça d’environ 2011, un peu avant l’élection presidentielle. On a vu l’élimination progressive de tous les producteurs et chroniqueurs qui ne rentraient pas dans le moule, bien que leurs émissions respectives soient très appréciées et largement suivies :

                    • Rue des Entrepreneurs, avec son couple homme-femme (!) pas conformiste pour un sou
                    • Les humoristes Stephane Guillon et Didier Porte (plus quelques autres moins impertinents)
                    •  Stéphane Bern et l’humoriste Régis Maillot, à la parole trop libre, partis pour RTL
                    • Bernard Lenoir, le vrai mec au blouson noir, qui collait pas trop avec la nouvelle ’image
                    • Daniel Mermet, bien sûr, qui dérangeait au plus haut point (et haut niveau)

                    La technique est à peu près toujours la même : on change l’horaire pour faire perdre de l’audimat, puis on prétexte un renouvellement de génération, etc. Parfois, c’est plus violent, avec un licenciement du jour au lendemain (France Inter a perdu tous les procès intentés par les concernés). Stéphane Bern et Nicolas Demorand ont préféré quitter la station à cause de l’atmosphère délétère. Demorand, viré plus tard de Libé est revenu (un masochiste apparemment), mais le soir, ce qui lui évite de croiser ses anciens bourreaux de la Matinale.

                    De plus, on voit apparaître des émissions de propagande. Juste avant la Présidentielle, on a eu droit à Coûte que coûte, une parodie des émissions d’écoute téléphoniques, dont le but était de contrer la montée du FN, avec deux animateurs censés montrer ce qu’il y a de plus rance en France : homophobie, antisémitisme, xénophobie, handicapophobie, etc... L’expérience n’ayant pas été répétée par la suite, j’en conclue que ça a été un franc succès.

                    Depuis au moins les nouvelles grilles de 2014-2015, la politique de la station est de promouvoir la parité et les minorités, notamment sexuelles. Or, loin de se contenter d’une évolution naturelle (suivant la plus grande tolérance générale des Français), on force le trait, jusqu’à la caricature avec certaines émissions, comme Boomerang (dont je ferai une parodie prochainement).

                    J’aurais voulu ça dans une forme plus percutante, en sketch avec de vrais imitateurs ou en BD (je suis dessinateur par ailleurs), mais la première solution demanderait des moyens insurmontables et la seconde beaucoup de temps que je n’ai pas. Je me suis donc résolu à l’écrire à l’ancienne, en essayant de rendre ces dialogues les plus vivants possibles.

                    Dit comme ca, c’est moins drôle !  ;)


                    • sarcastelle 28 février 2016 09:51
                      L’émission de France-Inter COÛTE QUE COÛTE est encore écoutable quelques mois : 

                      Conçue pour être comprise au second degré, elle est EXCELLENTE POUR QUI A L’INTELLIGENCE DE L’ECOUTER AU PREMIER DEGRE. Elle devient alors un festival d’insolences sociétales tranquilles dont on a perdu l’habitude depuis que l’insolence est encadrée et judiciarisée... ou alors estampillée et certifiée de gauche. 

                      Le principe est le suivant : un médecin et une psychologue (deux acteurs, évidemment) pétris de vieilles idées par définition malodorantes prennent au téléphone des consultants issus de minorités diverses, des cas à problèmes, qu’ils traitent en pleurnichards casse-pieds selon les meilleures traditions de la beaufitude. On a donc une dénonciation implicite des horreurs attribuées à la pensée de droite...

                      L’ennui... c’est qu’à trop en faire dans la dénonciation de la pensée supposée beauf, on finit par y incorporer un certain nombre de points sur lesquels on peut avoir légitimement, n’en déplaise à France-Inter, une autre opinion que celle de la pensée de gauche chimiquement pure !!!

                      Et là, cela devient très drôle ! 

                    • sarcastelle 29 février 2016 08:53

                      @sarcastelle


                      Précision : les malheureux pris au téléphone par les deux comédiens sont naturellement des comédiens eux-mêmes, et non des auditeurs réels ! 

                    • sergezzr 14 mai 2016 09:28

                      Mon entourage ne supportait plus mon humeur détestable pour la journée quand j’écoutais France Inter le matin. Etre pris pour un beauf, un relele, un abruti provoquait chez moi un rejet difficile à contrôler. Mais c’est du passé, aujourd’hui je suis plus équilibré, radieux et apaisé, ma famille apprécie. Je m’informe par l’internet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès