• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Le G.E.N.S., Grand Emprunt National de Soutien...

Le G.E.N.S., Grand Emprunt National de Soutien...

Chez nous c’est la crise. Tous les experts l’affirment ( ils sont innombrables et leur nombre augmente sans cesse), de même que tous les politiciens : le Bouffisme traverse une crise sans précédent. Impossible ! me direz-vous, car comme tout le monde en convient chez nous depuis longtemps (sauf bien entendu les socio-traitres, fonctionnaires acariâtres, et réactionnaires de tout poil) le Bouffisme est le système économique et social le plus performant (d’ailleurs on n’a pas trouvé mieux, allez donc voir chez Eux comment ça se passe !) et le seul qui permette le développement exponentiel du Progrès.

Tous les experts l’affirment ainsi que l’immense majorité de nos politiciens, depuis quelques temps tout n’augmente pas aussi vite que d’habitude, pire, l’augmentation générale de tout serait en diminution. Invraisemblable ! Comment tout ne pourrait-il pas augmenter puisque le Bouffisme consiste précisément en l’augmentation de tout ? Face à l’incompréhension de nos concitoyens (ou alors il s’agit d’agents de chez Eux spécialement entraînés...) les experts et les politiciens se sont donc livrés à un exercice difficile, voir extrêmement difficile ( il fut même parfois qualifié d’impossible par certains mais il s’agissait probablement de socio-traitres) : ils leur ont expliqué quelles étaient les causes de la diminution de l’augmentation de tout et les conséquences les plus probables. Bien évidemment personne n’a cru un seul de leurs bobards car comme tout le monde l’a compris depuis longtemps (chez nous nous sommes lucides, contrairement à Eux) les experts n’ont jamais rien compris à quoique ce soit (dans le cas contraire on aurait pas besoin de leurs services) et les politiciens sont incompétents. D’ailleurs s’ils étaient bons à quelque chose ils travailleraient comme tout le monde.

Selon les experts et les politiciens donc, la crise aurait pour cause un simple excès de Bouffisme (elle fut plus tard répertoriée parmi les affections économiques sous la dénomination d’"Enflure bouffique"). Cet excès localisé et bénin à l’origine (imaginez que vous repreniez 2 fois du fondant au chocolat par exemple, alors que vous avez par ailleurs déjà repris 3 fois de la charlotte aux fraises...) aurait été aggravé sous l’effet du G.L.U.R.B ( Gorgement Libidinal Urgent de Régurgitation des Boyaux ) qui l’aurait démultiplié et étendu à l’ensemble de ses membres sans que ces derniers en aient été informés, voir même sans qu’ils l’aient voulu. Les représentants du G.L.U.R.B prétendirent par la suite qu’ils avaient prit l’excès en question pour une avancée significative dans le développement de la globalisation et qu’ils avaient trouvé naturel d’en faire profiter tous leurs membres.

Rien de bien dramatique donc. En fait de crise, il faudrait plutôt parler d’indigestion. D’où le remède envisagé par les membres du G.L.U.R.B ( Groupement Libéral d’Union des Ripoublicains Banquiers ), réunis en session extraordinaire : à l’avenir, limiter les excès (à cette occasion nombre d’entre eux apprirent qu’ils faisaient aussi partie du G.L.U.R.B, chose qu’ils ignoraient jusque là). Évidemment il s’est trouvé quelques extrémistes pour objecter : comment le Bouffisme pourrait-il être excessif puisque sa conséquence la plus immédiate et la plus visible est le Progrès ? Il serait proprement scandaleux de limiter la croissance exponentielle du Progrès ! Les experts et les politiciens se trouvèrent forts embarrassés (ce qui fit dire à certains que les extrémistes étaient en fait des agents à Eux spécialement entraînés à la rhétorique afin de salir les idéaux immaculés du Bouffisme). Ils décidèrent finalement de lancer un vaste Plan de Relance des Ouvrages Urbains de Terrassement ( P.R.O.U.T ) destiné à relancer la croissance de l’augmentation de tout et ce sans aucune limitation puisque finalement les excès s’étaient corrigés d’eux même grâce à la diminution de l’augmentation de tout qui avait en fin de compte permis au Bouffisme de digérer. Les représentants du Bouffisme applaudirent, les membres du G.LU.R.B se congratulèrent (il s’agit en partie des mêmes personnes). Ils décidèrent ensuite à l’unanimité de se réunir régulièrement afin de se tenir informés les uns les autres des dernières nouveautés en matière de Bouffisme et pour prendre de nouvelles mesures. Les représentants les plus hardis suggérèrent aux membres de renforcer d’ores et déjà le P.R.O.U.T, ( Parti Républicain Ouvert, Uni...et Ta gueule. ), afin de prévenir tout risque de rechute, proposition qui fut spontanément reprise par plusieurs représentants certains allant même jusqu’à envisager la création d’un Grand Emprunt National de Soutien, ( G.E.N.S. ), du Bouffisme.

Le Nain adopta pour sa part toutes les proposition avec enthousiasme et décida même de créer le premier Ministère de la Relance du Bouffisme, le B.U.R.P ( Bureau d’Union des Républicains Protalitaires ), destiné à évacuer l’excès au cas où le P.R.O.U.T fut trop timoré, et nous nomma tous, le jour même, oui nous tous, membres à part rentière du Grand Emprunt National de Soutien. Le G.E.N.S, c’est nous !

Il est donc urgent que l’État emprunte au peuple vite fait, pour qu’il puisse ainsi rembourser aux banques l’intérêt sur la dette, la seule à représenter la seule chance de croissance, face à l’écroulement de tout le reste, car ainsi, les banques pourront enfin prêter aux gens de quoi s’endetter un peu plus, et ainsi activer la pompe du sur endettement sur lequel s’appuient les banques pour assurer leur croissance et donc, par là même, satisfaire N.S., notre président.

Le G.E.N.S., Grand Emprunt Nikkola Sarkozy, avec la participation d’Yvan Ivanovitch.

Documents joints à cet article

Le G.E.N.S., Grand Emprunt National de Soutien... Le G.E.N.S., Grand Emprunt National de Soutien...

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • oncle archibald 22 avril 2010 12:32

    Merci Lisa pour cette « bouffée » d’air frais. On retrouve bien votre autodescription et en vous lisant je ne pouvais m’empecher de faire une fixation sur le fameux bol de riz d’il y a trente ans ...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 avril 2010 12:45

      En effet, oncle archi, l’heure est grave mais il est essentiel de savoir rire un peu tous les jours. Ce texte n’est d’ailleurs pas de moi, mais en partie de l’auteur vers où mènent les liens inclus. Je l’ai trouvé bidonnant et ai entrepris de le faire partager, tout sérieux que nous sommes.


    • thomthom 22 avril 2010 13:23

      bouffisme ou bouffonisme... that is the question


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 avril 2010 14:00

        The question est de savoir sur le dos de qui l’on rit, et qui encaisse ?


        • JL JL 22 avril 2010 16:44

          Bonjour Lisa Sion, le boufisme est un excellent concept et qui mérite d’être connu de tous, merci pour ce rappel utile.

          La crise est fabriquée de toutes pièces et ne sert que de prétexte à ce gouvernement pour faire le sale boulot dont a été missionné le locataire actuel de l’Elysée.

          « A partir de 1995, dans la plupart des démocraties occidentales, le discours politique était saturé d’allusions au mur de la dette et à un effondrement économique imminent. On réclamait des compressions plus draconiennes et des privatisations plus ambitieuses. Pendant ce temps-là, les « think thanks » de Friedman brandissaient le spectre de la crise. Les institutions financières les plus puissantes de Washington étaient disposées à faire croire à l’existence d’une crise grâce à la manipulation des médias, certes, mais elles prenaient aussi de mesures concrètes pour créer des crises bien réelles » (Naomi Klein, p 313, « La stratégie du choc »)

          Rien de nouveau sous le soleil, sinon que notre tour est venu.


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 avril 2010 18:25

            Bonjour JL,

            c’est vrai que le bouffisme serait drôle si au bout du compte nous n’étions pas la matière première à remplir la panse des gros bouffeurs. Leurs principaux organes de propagande qu’étaient la presse, la télé et son principe actif, la pub, sont en nette régression puisque les jeunes ne passent plus qu’une heure et demi devant l’écran. Évidemment ces chiffres concernent notre pays et ailleurs il en est autrement, notamment en chine, plus grand marché du monde. Le meilleur organe disponible pour renverser la vapeur est celui que l’on a entre les mains et démontre qu’on peut en rire est preuve que l’on a pas peur du système. C’est la dérision qui a entrainé la plus belle histoire de fuite des élites, quand Mark Twain a envoyé ce mot dans les boites aux lettres de façon anonyme de toues les autorités du pays avec ces mots : Fuyez, tout est découvert !

            Le lendemain, les notables avaient fui Londres... 


          • JL JL 22 avril 2010 19:11

            Elle est vraie cette anecdote de Mark Twain ?

            A propos du bouffisme, il me revient en mémoire ceci : "

            « Trois ingrédients sont nécessaire pour que la société de consommation puisse poursuivre sa ronde diabolique : la publicité, qui crée le désir de consommer, le crédit, qui en donne les moyens, et l’obsolescence accélérée et programmée des produits qui en renouvelle la nécessité. Ces trois ressorts de la société de croissance sont de véritables pousse-au-crime ».(Petit traité de la décroissance sereine : Serge Latouche).


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 avril 2010 19:41

            L’anecdote est vraie mais difficile à retrouver sur gogol. C’est aussi lui qui a dit : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » a+.


          • Ivanovitch Ivanovitch 23 avril 2010 16:22

            @ Lisa Sion2 : vous auriez pu me demander mon autorisation avant de reproduire cet article, ce sont des choses qui se font, il me semble... Vous pouviez me joindre à cet effet avec le formulaire de contact sur mon blog. Je remarque en passant que sous votre nom cet article a été publié alors qu’il avait été refusé lorsque je l’avais moi-même proposé. Le fonctionnement d’Agoravox demeure mystérieux...


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2010 17:17

              Bonjour Ivanovitch,

              c’est justement parce que je l’avais trouvé génial et regretté de ne pas le voir apparaitre que j’ai décidé de lui donner sa chance avec succès. C’est vrai que j’ai du corriger pas mal de fautes exactement comme dans mes premiers articles refusés, et également ajouté ma patte pour justifier d’y accoler mon nom. C’est vrai aussi que c’est osé de l’avoir fait, mais je suis ravi de votre partage entre indignation et réjouissance de le voir en ligne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès