• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Les contes de campagne

Les contes de campagne

Les frasques des scieurs de long ....

Concurrence déloyale

festival-des-conteurs-en-campagne-affiche-2013.jpg

Il n'est pas simple de se faire entendre dans le brouhaha médiatique du moment. Moi, pauvre Bonimenteur de Loire, je me retrouve réduit au silence par le vacarme des spécialistes de la menterie et des médias. Partout, il n'est question que des contes de campagne, de mauvaises histoires qui exhalent les remugles de la fange et du tas de fumier ; fables pitoyables qui n'ont même pas la dignité de se terminer par une morale !

Que peut faire le raconteur de Loire face à ces prosateurs de foire ? Ils sont aidés par des officines médiatiques spécialisées dans la poudre aux yeux. Merlin et la fée Morgane ont été recrutés par l'agence Pygmalion et Galatée. Ils ont donc abandonné les rives de ma belle rivière pour aller battre la campagne afin de récolter les suffrages par des sortilèges qui me laissent sans voix.

Pour raconter leurs salades, ils avaient besoin de tant d'oseille qu'ils utilisèrent des moyens déloyaux. Le blé passe dans de fausses factures, les maquignons flattent encore le derrière des vaches mais n'oublient pas les-dessous-de table. Les belles histoires que voilà, il en faut de l'imagination pour faire de ces scénarios pitoyables des aventures épiques et « colégrammes » !

Et que dire de ce décor plat et sans relief. Je sais la redondance mais je cherche à me mettre à leur niveau de « déblatéreurs » des podiums politiques. Où est la magie du conte avec ces musiques guerrières et pompeuses, ces drapeaux tricolores et ces slogans trompeurs ? Le conte a besoin de douceur et de quiétude, de poésie et d'émotion.

Illustration2.jpg

Quand le conteur en chef monte à l'assaut de la foule en délire, chauffée par des promesses de récoltes juteuses, de greniers qui se remplissent, de lendemain qui rasent gratis, il sème à tous vents la haine et la discorde, la peur et les angoisses. Il n'aime rien tant que le chiendent et les mauvaises herbes, les cailloux qui se glissent dans nos sabots et les fossés qui se creusent.

Je n'aime pas ce conteur de rase campagne ! Je m'indigne qu'il soit seul à disposer de l'oreille des médias. Il y a tant de belles choses à raconter dans nos montagnes et nos marais, nos forêts et nos pâturages, nos rivières et nos mers. Pourquoi ne faut-il entendre que les plus grandes platitudes ?

Laissons ces contes de campagne aux oubliettes qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Un puits sans fond, voilà ce qu'il faut pour ces bandits de grands destins, ces grands serviteurs de l'Etat qui n'aiment rien tant que se servir sur la dépouille de leurs proies. Ces charognards n'ont rien à faire dans le monde des fées et des lutins, des trolls et des génies.

Hors de ma vue menteurs patentés, raconteurs de sornettes, ratiocineurs de la chose publique ! Place aux grands espaces, aux belles aventures, au monde fantastique et mirifique de nos fables et légendes. Tant qu'à manier le mensonge, autant qu'il soit porteur de rêve et non de haine.

JPEG

Fermez la porte à ces misérables ! Osez les baladins et les bateleurs, les musiciens et les artistes ! Oubliez les tristes mines de ces comédiens sans talent, incapables d'écrire leurs discours, impuissants à jouer les rôles qu'ils revendiquent. Balayons les contes de campagne, effaçons ces sillons impurs qui se gorgent de sang, détruisons les palais dorés et les théâtres politiques !

L'avenir est dans vos rêves. Libérez Morgane et Merlin, retrouvez vos âmes d'enfant, laissez- vous emporter par les vrais diseurs d'histoires, les conteurs et les fabulistes. Pygmalion sculptera alors une Marianne revenue à sa splendeur d'antan. Aphrodite lui redonnera vie quand vous aurez bouté toutes ces gargouilles qui hantent les allées du pouvoir.

L'espoir est à portée de main. Libérez aussi vos imaginations et abandonnez les piteux oiseaux de mauvais augures, les chevaliers à la triste mine, les hérauts d'une république qu'ils ont dépouillée. Les lendemains nous enchanteront enfin !

Mirifiquement leur.

a bygmalion.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 28 mai 2014 08:42

    A moi « contes » deux maux...l’UMP/S...++++


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 mai 2014 10:21

      Claude-Michel


      Entre deux Meaux il faut choisir le moindre

    • claude-michel claude-michel 28 mai 2014 10:46

      Par C’est Nabum...Bien sur...mais convenez que là..nous touchons le fond avec ces deux bras cassés.. ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 mai 2014 12:27

      claude-michel


      Nous creusons la question mon ami, nous creusons de plus en plus profond

    • Bergegoviers Bergegoviers 28 mai 2014 09:14

      La politique est un conte pour des gens (plutôt des personnes... ) qui n’ont ni su rester enfants ni devenir adultes.


      Car un enfant de 5 ans sait que si des gens l’humilient depuis sa naissance en se moquant de lui, en lui prenant une partie de ses jouets par violence, en lui refusant une nourriture saine, en l’empêchant de jouir de sa vie et en le forçant à faire ce qui lui déplait (liste non-exhaustive), il ne peut pas leur faire confiance même s’ils lui disent que c’est pour son bien.
      Mais il n’est pas capable de s’y opposer et donc il souffre en silence.

      Un adulte, par contre, est censé être capable de s’y opposer ou, au moins, de ne pas les encourager en participant aux mascarades humiliantes qu’ils organisent.

      P.S. pour l’auteur : ces contes et légendes, que vous citez si légèrement, ont des choses à vous apprendre que vous ne soupçonnez pas.
      Il suffirait pourtant que vous les preniez aussi sérieusement que si vous étiez un enfant.

      • C'est Nabum C’est Nabum 28 mai 2014 10:25

        Bergegoviers 


        J’aime beaucoup votre côté moralisateur

        Je vous en remercie car c’est fort judicieusement que vous conseillez à un conteur et créateur de contes et fables de prendre ce qu’il fait au sérieux

        Merci à vous

      • fcpgismo fcpgismo 28 mai 2014 11:50

        La droite Française est au service des dominants,la soi disant gauche lui court après.

        Ni dieu ni maître,l’autogestion.

        • C'est Nabum C’est Nabum 28 mai 2014 12:29

           fcpgismo


          L’argent est le seul maître de ce jeu
          Les valets qui adore le veau d’or ont un pouvoir qu’ils n’utilisent que pour servir leur idole

          Il est temps de tuer ce Dieu démoniaque

        • C'est Nabum C’est Nabum 28 mai 2014 12:31

          qui adorENT

          Pardon

        • auguste auguste 29 mai 2014 17:03

          @ C’est Nabum

          Nous allons finir complètement tondus, c’est certain., et demain nous irons nu-pieds.

          D’autres ont un sort encore moins enviable, à l’instar de cette pauvre
          Kate, duchesse de la cour d’Angleterre, qui n’a pas les moyens de se payer une petite culotte.

          La preuve par l’image :
          http://www.bild.de/unterhaltung/leute/catherine-mountbatten-windsor/und-kim-kardashian-schoene-kehrseiten-36136770.bild.html

          La noblesse cul nu, ça vaut le détour !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires