• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Les « pigeons » du Tamiflu

Les « pigeons » du Tamiflu

Les porcs indiquent le plus souvent le “gronk” (généralement connu sous le nom de “oink”). Ils ont un rituel raffiné de courtoisie, y compris une chanson entre les mâles et les femelles. Les porcelets nouveau-nés apprennent à fonctionner à la voix de leur mère . Les porcs apprécient la musique.
 
 
Le porc, cet inconnu et pauvre mal aimé… Dire qu’on se soucie des phoques. Avec leurs grands yeux à la Bardot et la célèbre Complainte du phoque en Alaska de Beau Dommage, il est en train de devenir une pandémie de larmoiements pour la petite bête aux yeux mouillés.
 
Le porc a la réputation d’être malpropre : entassez les humains comme on entasse les porcs, allocataire des éleveurs, et demandez à aller aux toilettes. Pris au milieu de vos semblables, comme dans un show rave, vous avez beau lever la main, vous risquez de faire pipi sur place le tire-bouchon défrisé.
 
La grippe porcine
Pas certain qu’elle soit porcine. On devrait la nommer le virus tumaflu. Cette espèce de clef passe-partout pour certaines variétés de virus a une belle efficacité sur la bourse davantage que sur les humains.
 
Se pourrait-il qu’il y ait eu mensonge politique et désinformation médiatique concernant la pandémie porcine ? Il semble bien que ce soit le cas puisque plusieurs médias se sont rétractés, vu l’exagération de la menace.
 
Selon un article de Serena Tinari, paru en 2006, Tamiflu, un remède pour les « pigeons », il ne serait efficace que pour activer la fièvre boursière. Fortune écrit (novembre 2005) : « Grâce à la peur d’une pandémie, les actions de Gilead sont passées en six mois de 35 à 47 dollars. Le chef du Pentagone nous a offert un million de dollars ».
C’était il y a … longtemps.
Jusqu’à l’arrivée de la grippe aviaire, le Tamiflu vendait peu - tellement peu que dans les salons de l’industrie pharmaceutique mondiale on murmurait que Roche pensait à le retirer du marché. Les tests effectués avant la commercialisation indiquent, en fait, qu’Oseltamivir, en jargon technique « inhibiteur de la neuraminidase » agit sur les souches « A » et « B » de la grippe - souches que seul un examen approprié peut repérer avec certitude. Absorbé dans les 48 heures suivant l’apparition des premiers symptômes, Tamiflu peut réduire la durée de la grippe d’un jour et demi. ,
 
Dans toute cette confusion, une chose est claire : Hoffman-Roche fait du fric à la pelle. En 2005, le chiffre d’affaires du Tamiflu a dépassé le milliard d’euros et la multinationale a réalisé un chiffre de plus de 22,5 milliards d’euros, le meilleur résultat de son histoire. Tamiflu, un remède pour les « pigeons »
 
Peu efficace pour l’humain, mais très efficace pour la bourse :
 
Ma sorcière bien aimée
 
Elle n’a pas une belle bouille la sorcière. La dernière que j’ai vu dans un film était laide, n’avait qu’un œil, les cheveux en en poil de balai, et parlait d’une voix rauque. Laide comme sa recette :
 
Filet de couleuvre de marais
Dans le chaudron bous et cuis
Œil de salamandre, orteil de grenouille,
Poil de chauve-souris et langue de chien
Langue fourchue de vipère, dard de reptile aveugle,
Patte de lézard, aile de hibou
Pour faire un charme puissant et trouble
Bouillez et écumez comme une soupe en enfer La sorcière ( Wiki)
 
Heureusement, il y a le progrès : on a poli l’image du sorcier moderne avec un coiffeur, une maquilleuse, et un beau sarreau avec une cravate bien rivée au cou. Et un poste de haut placé….
 
 Mon sorcier mal aimé
 
Vous allez me dire qu’on a fait du progrès dans les recettes ?
 
 De janvier 1997 jusqu’à ce qu’il devienne le 21e secrétaire à la Défense en janvier 2001, Donald Rumsfeld était président du conseil d’administration de Gilead Sciences qui a développé le Tamiflu, utilisé dans le traitement de la grippe aviaire. D’après le magazine Fortune, M. Rumsfeld possède entre 5 et 25 millions de dollars d’actions dans la société.[2] À la suite à cette révélation, le journal Libération rapporte qu’il a indiqué avoir déjà pensé vendre ses actions en début d’année, lorsque la question d’une pandémie possible commençait à se poser. Puis, après avoir consulté le Comité d’éthique du Sénat, les services juridiques de la Maison Blanche et le département de la Justice, il avait décidé de ne pas vendre et, mardi, de s’abstenir de toute participation aux décisions concernant la grippe aviaire. La moindre des prudences quand on sait que le Pentagone a déjà commandé pour 58 millions de dollars de Tamiflu pour les soldats US dans le monde. Donald le canard (Wiki).
 
La recette de M. Rumsfield ?
 
  • Chargé de l’offensive générale contre le terrorisme
  • Création du bureau des projets spéciaux
  • Gonfleur de menaces des armes de destruction massive en Irak
  • Fournisseur de « fausses informations »
  • Qualifié de « vengeur de l’Amérique »
  • Le scandale de la torture à la prison d’Abou Ghraib
  • Plus largement, il apparaît que Donald Rumsfeld a en fait modifié plusieurs règlements afin de légaliser la torture par des agents américains, quand elle est pratiquée sur des suspects de terrorisme.
  • Pour les interrogatoires plus musclées  : Le cagoulage, l’exploitation des phobies, les positions stressantes, la privation de lumière et les stimuli auditifs, le retrait des vêtements, l’usage de chiens, [ou encore] l’usage de contacts physiques modérés et non préjudiciables tels que l’empoignade, le pointage du doigt dans le torse, et la légère poussée, [ainsi que] d’autres tactiques coercitives habituellement interdites par le « Army Field Manual »
 
Le bouillon maison
La recette de grand-mère était un bouillon de poulet pour combattre la grippe ou le rhume.
Avec tout ce qu’on sait sur l’industrie chimique et ses « composantes », il vaut mieux avaler encore une tasse de gros gin avec du citron. Peut-être un tantinet placebo, mais ça remet le bobo à sa place. On l’oublie…
On ne sait pas trop où on concocte le Tamaflu, ni ses ingrédients. Sauf qu’il n’a pas l’air très efficace.
 
L’autre effet indésirable du Tamiflu enregistré au Japon concerne le psychisme : il y a eu des modifications du comportement et suicides chez des très jeunes patients qui l’avaient pris. Selon Roche, ce sont des données faussées parce qu’ « en présence de forte fièvre, il est facile que les conditions psychiques d’un patient empirent ». Par précaution, en mai 2004, les autorités japonaises ont ajouté à la liste des effets secondaires possibles du Tamiflu « troubles neurologiques et psychologiques : altération de la conscience, comportements anormaux et hallucinations ». En novembre 2005, l’Emea, l’autorité européenne qui surveille la sécurité des médicaments, après avoir reçu deux signalements de suicide, a demandé à Roche de lui fournir toutes les données cliniques disponibles quant aux effets sur le psychisme. Tamiflu, un remède pour les « pigeons »
 
Il faut cependant « homéopathiser » son gros gin… Pour ne pas se lever le lendemain avec un mal de tête au point d’avoir encore recours aux produits des sorciers d’aujourd’hui.
Ah ! Je pense que certains ajoutent de la canelle…
Ou faites des mélanges….
Faites macérer 50 g d’écorce de cannelle et 20 g d’écorce de quinquina dans un litre de vin de Frontignan pendant toute une nuit avant de filtrer. Prenez un petit verre à liqueur avant ou après le repas. Une façon de procéder plutôt agréable pour bien ou mieux digérer !...

   Ne manquez surtout pas de boire cette décoction-infusion en cas de grippe  : Faites bouillir 2 clous de girofle et une 1/2 cuillerée à café de poudre de cannelle dans la valeur d’un grand bol d’eau pendant 3 mn ; laissez infuser 15 mn au chaud, puis ajoutez le jus d’un 1/2 citron frais, une cuillerée à soupe de rhum et une cuillerée à soupe de mielBuvez-en jusqu’à quatre bols par jour (en tout début de matinée, après le déjeuner, en fin d’après-midi et le soir avant de vous endormir) le plus chaud possible. 01.santé.com
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Ramila Parks Ramila 16 mai 2009 00:59

    Merci Gaetan pour toutes ces bonnes recettes et ces infos entre les lignes rigolotes
    Même si ils n’arrivent pas à écouler leur stock de médocs pour pigeons, on sait bien qu’ils minimiseront toujours les effets secondaires. Se suicider parce-qu’on a voulu soigner une grippe, c’est con, surtout quand on sait que le gin et la canelle est un remède efficace dans certains cas si on respecte le bon dosage smiley)


    • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 17 mai 2009 02:15

      100% intéressant cet article.
      On sait pour qui tu as voté, Ramila smiley
      Je pensais qu’on allait inclure les images. Le texte, on peut s’en passer...
      Bonne journée !
      Sapristi ! Mille millions de mille sabords ! Il y a DEUX votes...
      Je suis cuit... Ça signifie que tout le monde sait que j’ai voté pour moi...
      En fait, je n’ai pas voté.
      Va falloir trouver l’autre québécois qui lit sur Agoravox...


      • Ramila Parks Ramila 17 mai 2009 20:39

        Tu as parlé trop vite Gaetan, on est bien plus nombreux que tu crois à essayer tes tisanes en nous marrant à la lecture de tes bons mots...Et puis ça sent un peu le vécu, y a de l’entraille et de l’autodérision, j’aime bien...Et je vote pour qui je veux 

        gronk oink
         smiley 

        ps : si tu veux inclure toi-même des images dans le texte, en faisant un simple-copier de l’image, et en la plaçant où tu veux entre tes paragraphes...je veux pas faire la conseilleuse, j’y connais pas grand chose, mais j’ai essayé ce truc et ça marche smiley


        • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 17 mai 2009 21:21

          @Ramila,
          Merci du truc pour les images. Tu peux bien faire la conseilleuse... Et c’est apprécié.
          Bonne journée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires