• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Les rapaces, la vache suisse et les caïmans

Les rapaces, la vache suisse et les caïmans

Bonimenterie fiscale !

Fable pour les gogos que nous sommes …

Il était une fois un pays qui se rêvait normal. C'est du moins ce que prétendait le bon Prince débonnaire et jovial qui avait bouté de son Donjon un Comte aux petits pieds, arrogant et vaniteux. Désormais, affirmait le suzerain patelin, la loyauté ne sera pas la seule vertu des sujets. Le grand chambellan, les échevins et autres seigneurs de nos provinces allaient montrer la voie de la probité.

Il fallut tout d'abord que chacun en ce beau pays s'enquiert du sens exact d'un mot qui avait depuis si longtemps disparu de la langue des puissants. Certains doutaient de la véracité de la promesse, d'autres craignaient qu'elle exige bien trop d'efforts à nos maîtres pour qu'ils puissent tenir la ligne tracée ainsi un soir de belle promesse …

Tous attendaient pourtant ce changement annoncé comme imminent. La suite de l'histoire prouve que la justice immanente était sans doute plus certaine que le changement. Mais ne précipitons pas le cours des évènements. Il nous faut d'abord revenir à nos drôles d'animaux, ceux qui curieusement, au bout du compte, ne sont jamais déplumés.

Dans le pays, des gens bien naïfs réclamèrent le retour aux valeurs naturelles ! Il fallait que les animaux qui jadis peuplaient nos contrées, reviennent à l'état sauvage. Ils évoquaient la biodiversité pour justifier le retour des loups, des ours et des rapaces. Ils ne s'étaient pas rendus compte qu'ils n'avaient jamais tout à fait quitté notre douce France. Les plus respectables représentants de ces espèces sévissaient d'ailleurs en grand nombre dans les hautes sphères du pouvoir.

Curieusement, pour tous ces redoutables prédateurs et charognards, les moutons sont la principale proie. Il y avait en cette belle principauté un troupeau de plus en plus crédule que ces terribles prédateurs n'avaient de cesse de détrousser à longueur de décrets. Les quelques rapaces authentiques ne vinrent qu'apporter ennuis supplémentaires pour des manants qui en avaient bien assez autrement !

Une fois repus, les vrais charognards aimaient à mettre de côté dans des chambres froides, les reliefs de leurs copieux repas. Bien vite, ils prirent l'habitude de chercher un climat plus favorable pour que fructifient un peu plus les prélèvements douteux sur le pauvre troupeau.

C'est dans les Alpes voisines que la viande se conservait le mieux. C'est ainsi que nos belles vaches suisses furent mêlées quelques temps à cet incessant va et vient. Les rapaces avaient trouvé un lieu secret et les vaches faisaient leur beurre. Tout était bien dans le meilleur des mondes. Le peuple fermait les yeux, les Helvètes se pinçaient le nez ; il y avait parfois des odeurs de viande avariée dans leur sous-sol …

Hélas, de l'autre côté du lac, on finit par en avoir assez des rapaces d'en face. Ils avaient bien assez des leurs. Ils mirent fin partiellement au secret des chambres froides. La place n'était plus bonne, les rapaces devaient trouver un nouveau garde-manger. Ils n'eurent pas grand mal, fort bien conseillés qu'ils étaient par d'autres proches du pouvoir, a changer de patrie pour leurs réserves secrètes. Les avocats d'affaire sont légion dans le parlement de ce pays bien crédule. S'ils font des lois c'est pour y glisser de petits passages secrets par eux-seuls connus.

Il fallut monter des combines plus complexes pour mettre à l'abri que qui finissait par incommoder les pauvres moutons tondus. La suspicion gagnait du terrain, les rapaces apprirent à mentir avec un aplomb qui mérite le respect. Le grand chambellan se fit même le héraut de la lutte de cet odieux trafic. Vaines et hypocrites grimaces, il fut pris la main sur le cœur et l'autre au panier.

Le bon prince jura qu'il n'en savait rien. Les amis du petit comte se frottaient les mains, oubliant qu'ils trempaient pareillement dans la même combine. Qu'ils avaient fait tout pareil et certainement depuis bien plus longtemps. Les cris d'orfraies des une et les glapissements des autres ne doivent pas nous faire oublier que ce ne sont que des chants de rapaces …

Mais la morale restera sauve. Tout ce joli aréopage ayant mis ses réserves dans un paradis fiscal, ignorait qu'il y avait plus vorace qu'eux. Ce sont des caïmans qui se goinfrèrent de tout ce qu'ils avaient dissimulé. De cette triste affaire, seuls les moutons restent les dindons de la farce. Il serait grand temps que tous ces nobles chenapans soient enfin mis à la porte. On ne fait pas profession du pouvoir ni du brigandage. À confondre l'un et l'autre, ils ont appauvri le pays à leur seul profit. Qu'ils aillent se faire voir ailleurs est la seule nécessité qui s'impose ! Nous n'avons que trop soupé de ce royaume corrompu …

Fablement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • auguste auguste 5 avril 2013 16:54

    @ C’est Nabum

    Vous avez tout dit, je n’ai rien à rajouter.

    Et mieux vaut que je fasse court, avant de céder à mes vieux démons qui murmurent dans mes oreilles qu’il faudrait couper....

    Je sors.


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 avril 2013 17:26

       auguste


      Je ne crois pas qu’il faille couper quelques têtes, il faut tout simplement changer de République, modifier les règles du jeu et bannir à jamais les politiciens professionnels de la danse.

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 avril 2013 18:49

      BIEN DIT MAIS QU’ATTENDENT LES SOCIALISTRE POUR REOUVRIR LE bagne de Cayenne ???POUR LES POLITIQUES QUI IRONT EN GUYANE EN RAMANT SUR DE

      BELLES GALERES (de préférence un jour d’ouragan )


    • ZEN ZEN 6 avril 2013 08:51

      Je proteste contre le dénigrement des animaux auquel se livre cet article
      Veaux, vaches, cochons, requns, vautours...méritent un meilleur traitement smiley


      • brieli67 6 avril 2013 09:06

        la poule de luxe itou !

        fusse t’elle gavée, chaponnée, faisandée..


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 avril 2013 09:13

        ZEN


        et les dindons de la farce ?



      • C'est Nabum C’est Nabum 6 avril 2013 09:16

        brieli67 


        Cette fois, je suis contraint d’élever une protestation véhemente.

        DSK n’y est pour rien

        Avec lui, ce sont d’autres paradis

      • brieli67 6 avril 2013 20:14

        ola !!

        la mise en boîte !

        si si simmenthal

        et pi Basta !


      • C'est Nabum C’est Nabum 6 avril 2013 21:36

        brieli67


        Les pigeons se rebiffent ....

      • asterix asterix 6 avril 2013 13:58

        Ils commencent tous à entamer le refrain :
        C’est légal - c’est légal !
        Oui d’accors, c’est immoral.
        Mais c’est légal, c’est légal.

        Il y a plus de 4 ans, tous les pays européens promettaient de s’occuper des paradis fiscaux.
        Aucun n’a rien fait pour traduire ce voeu pieux dans les textes.
        C’est légal - c’est légal
        Et tellement immoral !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès