• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Mais ils sont bien quelque part....tous ces sacrés Milliards

Mais ils sont bien quelque part....tous ces sacrés Milliards

La ‘CRISE’, vue du Café du Commerce, de « Sainte-Mère des Banlieues »


J’étais là assis au bar, bien peinard, à siroter mon premier Ricard. Quand d’un coup et intempestivement, comme à son habitude, entra le Jimmy ; tout énervé il s’adressa à ‘l’Erudit’ qui lisait tranquillement le journal du jour, au fond de la salle :

 - Dis ‘Prof’, il parait que depuis ‘quelques lurettes’, la France, l’Amérique,....le Monde entier quoi, est à feu et à sang, parce que des « financiers voyous », auraient volé des centaines de milliards de pognon, à de ‘pauvres’ banquiers qui cherchaient à se faire du fric, goulûment ! C’est vrai ça ?

 -Oui, c’est exact qui dit le ‘Prof’, et tous les économistes pensent que la crise financière qui en découle, va être pire que celle de 1929 et que tout le monde va y laisser des plumes : les riches comme les moins riches ; Et nous alors, n’en parlons même pas.

 - Nous on s’en fout, dit Malik en rigolant. Nous on est pauvres et comme on n’a rien à perdre, on ne perdra rien ! Qu’est ce que tu veux qu’on nous prenne à nous autres ?

 - Dans un sens tu as raison lui dit le ‘Prof’, mais ça va beaucoup plus loin que ça. Déjà des Banques et de nombreuses Entreprises font faillite, et s’il y a moins d’Entreprises’, il y aura moins d’emploi et donc encore plus de chômage !

 - Mais de cela aussi on s’en fout, lui rétorque un quidam en costume-cravate, on l’est déjà, au chômage, nous ! Notre emploi on l’a déjà perdu, on ne peut pas perdre plus !

On nous cache quelque chose

Cette affirmation, lancée par un gars bien propre sur lui, un client de passage sans doute, certainement un ‘Cadre en rupture de cadre’, jeta comme un froid dans le bar. Et dans le lourd silence qui s’ensuivit, chacun ressassa sa misère !

C’est à ce moment là, qu’entra l’Adjoint au Maire ; comme il était très copain avec la Buffet, on l’appelait ‘Coco’. Le gars Jimmy en profita pour relancer le débat.

 - Dis Coco, tu dois être bien au courant, toi de cette grande crise ‘milliardesque’

 - Tu penses Mec ! A la Mairie, tous les ‘pontes’ ils ne parlent que de ça. Et, baissant un peu la voix il ajouta : « vous voyez les amis, ce qui nous surprend le plus à nous, dans cette escroquerie, c’est que le Gouvernement commence, illico presto, sans savoir, par balancer des milliards et des milliards d’Euros, tous azimuts ! Pour parait-il, éviter que l’économie se bloque. Mais qu’en même temps, personne ne songe à rechercher les ‘voleurs de haut-vol’, qui viennent de réussir l’incroyable ‘casse du siècle’ ! Les retrouver, ne serait-ce que pour au moins récupérer une partie du butin. C’est incompréhensible ! On cherche à nous cacher quelque chose ! »

 - T’as raison, et totalement, cria Mouloud ! Rappelez-vous les gars, l’année dernière Fanfan il avait volé une vieille mobylette, et bien le lendemain il avait toutes les polices de ‘France et du Bazar’ au cul ! Et là, aujourd’hui, il y a des crocodiles financiers qui vous croquent milliards sur milliards et là, personne ne moufte, personne ne dit rien. Oui ! t’as raison Coco, là, il y a ‘anguilles dans les poches’.

Un Milliard, c’est ...... un Millions de Vélomoteurs

 - Dites, dites, les Potes, lança Polo qui jusque là n’avait rien dit ; Qui, qui sait, pour rigoler bien sûr, combien il peut y avoir de ‘Mobylettes’ dans un milliard d’Euros, .... un seul milliard ? Dites Patron, avec votre bécane ‘e-tonique’, vous pouvez nous dire ça ?

 - Oh, pas besoin de machine pour calculer ton truc, répond le tenancier ! Supposez les gars, qu’une « Mob » coûte, disons à peu près : 1.000 Euros, eh bien, avec un Milliard, un seul, vous avez exactement, ..... un « Million » de Mobylettes  !

Silence,....surprise ...et brouhaha général. Des voix fusaient de toutes parts :

 - Mais c’est pas possible, vous vous êtes trompé ! C’est pas possible, c’est trop énorme !....Mais tu t’imagines, un Million de Mob ! C’est pas de la délinquance, ça, c’est de l’hyper hold-up,....et sans flingue en plus ! Mais si nous, quand on pique une pétoire, on nous fout en prison, alors eux qui en volent des Millions, il faudrait les fusiller ! Et l’Adjoint Coco, en profita pour lancer :

 - Depuis le temps que je vous dis qu’il n’y a plus de justice ! Vous verrez que ce sont encore les pauvres qui vont payer. Tous pourris, que je vous dis ! Il faut de suite leur lancer toutes les polices mondiales à leurs trousses à tous ces véreux, autrement, ils vont vite recommencer.

Le dialogue devenant intéressant, de nombreux Clients restaient pour écouter.

L’Avènement des ‘Milliards Virtuels’

 - Vous avez parfaitement raison, lui répondit le ‘Prof ‘ de son ton sentencieux. Mais ne croyez pas que ce sera très facile de retrouver les milliards et les milliards d’Euros qui se sont évaporés en catimini ; à l’insu du ‘plein gré’ de ceux qui les ont paumés. Si encore c’étaient des milliards normaux, mais non, là il s’agit de « Milliards Virtuels », l’espèce la plus difficile à saisir. D’ailleurs c’est tout nouveau, ....ça vient de sortir, comme aurait dit l’Ami Coluche !

 -Et comme vous voyez, ajouta le ‘quidam en costume-cravate’, à quelque chose malheur est bon ; à présent grâce à la ‘crise’, on connaît mieux les mots de ‘milliard’ et de ‘virtuel’ ! Jusque là, on ne savait pas trop ! On subodorait bien un peu, mais maintenant, on sait ! Je crois qu’il ....

 - Ouais, Ouais ! le coupa Malik, moi maintenant les Milliards, je connais bien. Hier le grand Jeannot, il nous l’a bien expliqué à Mouloud et à moi.. Il est fort dans sa tête le Jeannot, il parait même que des fois, on lui demande de faire de ‘l’intérim’ ! Et il nous a dit, à nous : qu’un milliard d’Euros, nous, on peut même pas l’imaginer, tellement il y a des zéros à écrire. ..... Mais surtout fait gaffe, il nous a dit : des zéros avant la virgule ! Mate bien ‘Mec’, car avant la virgule le zéro c’est quelque chose, mais après la virgule, un zéro c’est que dalle ! C’est rien, de chez rien ! !

 - Bon, bon, repris le ‘quidam en costume cravate’, mauvais d’avoir été coupé. Toi qui connais les milliards, parle nous un peu du virtuel à présent et dis nous .....

 - Eh, ça suffit les gars, lança d’un coup l’Adjoint au Maire, qui sentait venir la bagarre. Cessez donc vos ‘joutes moratoires’. Et pour ramener le calme, il ajouta :

 - Dites mon cher Professeur, ne pourriez vous pas nous faire, comme ça sur le pouce, une de vos petites ‘Conférences Express’ dont vous avez le secret ?

 - Bien sûr, enchaîna le vieux ‘Prof’, ayant compris qu’il fallait calmer le jeu.

Voilà Messieurs, en quelques mots ce que je pense de cette sacrée crise financière capitalistique :

Pour un Capitalisme réellement Humaniste

 - Je voudrai dire d’entrée, au risque de vous surprendre, que le Capitalisme est à mon avis le meilleur régime du Monde. Ayant pour base la « Liberté », il favorise l’ambition et l’esprit d’Entreprise chez les Hommes, et par là même, les ‘Progrès de l’Humanité. ..... Mais, car il y a un mais : cette ‘liberté’ est à la fois sa Force et sa Faiblesse ! La liberté raisonnée, Oui ; mais l’ultraliberté exagérée, Non ! La cupidité sans limite, les ambitions démesurées, l’égoïsme excessif, l’autolâtrie, etc ... sont autant de maux et de vices humains, qui en provoquant des ‘crises financières’ à répétitions, perturbent le fonctionnement idéal de ce régime.

 - De très nombreux Experts du monde entier, ont étudié le Capitalisme depuis ses origines, afin de déceler les raisons de ces crises brutales qui marquent sans cesse les étapes de son évolution. Mais à ce jour aucune analyse n’a permis de dégager une théorie fiable, permettant de prévoir et, donc de maitriser ces ‘Crises’. Mais il ne fait aucun doute que c’est la liberté, toujours plus excessive, et qui est la base même du régime capitaliste, qui provoque son instabilité rédhibitoire !

Il est évident que l’Ultra libéralisme qui autorise tous les excès et tous les abus, et qui permet de faire tout et son contraire, le rend totalement imprévisible et totalement ingérable ! C’est pour cela qu’aujourd’hui, la crise étant venue, tout le monde parle : de refonder le Capitalisme, de le réguler, de le moraliser..... c’est à dire de l’humaniser, de le socialiser ! Mais, soyons honnêtes, avez-vous vu beaucoup, vous, de riches capitalistes, devenir humain et socialiste ?

Après la réaction bruyante et plus que négative de la salle, le ‘Prof’ reprit :

 - A l’heure actuelle, la grande peur étant atténuée, on ne parle plus du tout de ces bonnes intentions. On ne parle plus de ‘parachutes dorés’ ou même de ‘paradis fiscaux’ A présent, on ne cherche et c’est un peu normal, qu’à éteindre de toute urgence l’incendie. Et alors là, quelle chance avons-nous, nous les Français, d’avoir, quand il y a le feu au lac et que ça urge, un Président-Pompier ! Certains pensent même, que toutes les réformettes incendiaires qu’il lance à tort et à travers, il ne le fait rien que pour avoir, après, le plaisir et, la gloire aussi, d’éteindre les zizanies qu’il a lui-même allumé !

Président, Pompier et Prestidigitateur à la fois . (le P.P.P.)

Alors vous pensez, s’il est à son affaire avec la ‘crise financière’ du moment. Car pour aller vite, il va vite ! Lui, contrairement à la règle : « il agit d’abord et réfléchit ensuite » S’il en a le temps bien sûr. C’est un peu ce qui se passe aujourd’hui, où devant des milliards de Citoyens du Monde entier, totalement ébahis et même éblouis, notre grand ‘Pompier-Prestidigitateur’, quasi inconnu hier, rien dans les mains, rien dans les poches, vous sort de son chapeau des milliards et des milliards d’Euros. Hier, tous les Pays de la Terre étaient fauchés : Tous les Pays vivaient à crédit, l’Amérique en premier et la France qui suivait. Tous les coffres étaient vides. Il n’y avait plus un centime pour aider les miséreux et les paumés,...plus un sou pour financer le R.S.A. ; plus rien pour améliorer les retraites, etc ... ; Et pire, sur le plan Mondial, plus rien pour supprimer la famine !

Heureusement, et merci mon Dieu, que pour sauver le Monde, ‘Sarko-Zorro’ est arrivé ! Et vite fait, bien fait, d’un coup de baguette magique des tas de milliards, comme par enchantement, sortirent des placards ; des milliards comme s’il en pleuvait ! Des milliards pour les banquiers, des milliards pour les assureurs, pour les prêteurs, c’est-à-dire, pour tous les financiers à qui l’on continue de faire confiance ! Incompétence ou naïveté ? Des milliards toujours, pour tous ceux qui en voulaient et qui en veulent encore. Dixit la Bible : ‘demandez et il vous sera donné ‘ ! Et ce qui est totalement inconcevable, tous ces milliards sont donnés, comme pour les bonnes œuvres, sans contrôle et sans conditions express ; ‘Mais s’il vous en reste, vous aidez un peu les Entreprises’. Tu parles mon brave, chez ces gens là, charité bien ordonnée commence par se servir en premier !

Une Barbarie Financière Inadmissible et Intolérable

 - Et maintenant, continua le ‘Prof’, la question à se poser, est de savoir si cette distribution tous azimuts était et est toujours, la meilleure solution ? Parce que, cette dilapidation imprévue de milliards fait sacrément l’affaire des ‘Boursiers-voyous’ (quel pléonasme, il va falloir que je soigne mon français). Et ces répugnants ‘prédateurs professionnels’, doivent doucement rigoler, de la naïveté, de l’incompétence et de la pusillanimité, de tous les grands Responsables qui dirigent le Monde aujourd’hui. Pensez du peu : ces ‘escrocs du fric’, en volant quasiment tous les Habitants de la Terre viennent de réussir la première grande ‘arnaque du millénaire’, et en plus, en prime on leur donne l’occasion de renouveler leur exploit en leur permettant de piquer les nouveaux milliards que tous les Gouvernements du monde remettent à leur disposition ! Et comme cet argent c’est l’argent des contribuables, on pourra dire qu’ils nous auront volé deux fois. 

Cette conduite que beaucoup applaudissent, est quand même quelque peu masochiste. ‘Vous en avez-vous vu beaucoup, vous, des Gens qui viennent d’être volés et qui, au lieu de rechercher leurs voleurs, remettent autant d’argent (des milliards et des milliards) sur le tapis. Il faut bien sûr, agir en toute priorité pour éteindre l’incendie et sauver notre économie, mais il faut tout faire également, et vite, pour retrouver les financiers-voyous qui viennent, littéralement, de Saccager l’Humanité !

Et après avoir marqué un petit silence, le vieux Professeur reprit sur le ton de la colère :

Oui, Messieurs ! Le comportement dont viennent de faire preuve ces ‘flibustiers de la finance’, est impardonnable et mérite la suprême sentence ! Ces Gens, riches d’argent et d’orgueil, mais si pauvres en cœur et en Amour d’autrui, sont de véritables « criminels » ! Indirectement certes, mais ils le sont ! Parce que, sans qu’ils en aient pleinement conscience, par leurs ambitions excessives et leurs spéculations intensives, ils ont provoqué et vont encore provoquer pendant les décennies à venir, la mort de milliers et même de millions d’Etres Humains ! Et la guerre ‘capitalo-socio-économique qu’ils ont déclenché, risquent fort de créer autant de morts, sinon plus, qu’une guerre mondiale armée !

Trop, c’est trop ! Assez de ‘l’Argent-Roi’, l’Homme en Primauté !

La peine de mort est aujourd’hui abolie, mais peut-être qu’un jour, faudra-t-il la réinstaurer pour ces innommables « Tueurs d’Humanité » ! ! Et comme cette année 2009, rime avec 1789, il nous suffirait simplement, sans révolte fratricide inconséquente, de comprendre qu’à notre époque les ‘Bastilles à prendre’, se trouvent dans les Paradis Fiscaux, ….. fiefs des Aristos-voyous de la finance !

Alors peut-être que,… quelques jours prochains, verrons-nous, …quelques ‘Commandos de Citoyens du Monde’ en colère, aller dans, …quelques Paradis Fiscaux, pour mettre, …quelques gros pétards, dans, …quelques réceptacles à FRIC !

Ce qui serait dans l’ordre logique des choses ! Parce que, si un jour ça doit exploser, quelque part, autant que ce soit directement chez les coupables et leurs sbires ! !

 Merci de votre attention, Messieurs.


Et ce matin là, au Café du Commerce de « Sainte-Mère des Banlieues », la salle croula sous les applaudissements du Tiers-Etat !

 Raymond MONEDI

 Janvier 2009


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Pierrot Pierrot 13 janvier 2009 15:19

    à @ Raymond Monedi,

    L’article m’a bien fait rire.
    Humour excellent proche de celui de Coluche et de San Antonio.

    Continuez.
    Bonne journée.


    • ALTER NAIF laxap 13 janvier 2009 17:03

      merci pour votre article
      du style de l’intelligence et beaucoup d’humanité
      dans l’hiver de notre république sans fraises cela rechauffe le coeur

      la situation serait cocasse si elle n’était que virtuelle
      de voir les casseurs devant la banque criant au voleur
      la voiture de police dont le coffre entrouvert laisse s envoler quelques billets (experts et autorités financièires)
      les banques n’en ayant jamais assez, vite une dose de cash
      l essentiel c est que les montants soient à la hausse
      à l age d’or de la mathématique on fait du plus avec des moins

      Prévert n’est plus là mais vous le valez bien

      salutations


      • aquad69 13 janvier 2009 17:55

        Bonsoir Mr Monedi,

        bon coup de gueule, en effet.
         
        On pourrait y ajouter que le Monde n’a pas fini de payer son écôt : l’inévitable sur-inflation qui se prépare pour "réajuster" l’économie représentera un impôt mondial encore supérieur à ce que celà nous a déjà coûté.

        Mais celà nous mène à quoi, de le savoir et de se le ressasser ? Croyez-vous que les gens vont réellement finir par mettre en cause les bases de ce système, à savoir l’avidité, le matérialisme, l’abus de pouvoir, le profit privé et le développement sans fin et sans contrôle des techniques ?
         
        Que nenni ! La foi imbécile et aveugle que les gens ont en le modernisme ne sera pas entamée d’un poil !

         On va seulement continuer à rêver d’un "supersocialisme", ou d’une "hypersociété écologique" qui nous apportera "un jour et par le miracle de la science" tous les conforts et les avantages dont nous nous bénéficions actuellement, tout en les élargissant à tous les membres de l’humanité évidemment et, par dessus le marché, en en supprimant tous les inconvénients ; le tout avec une empreinte écologique égale à zéro, évidemment.

        Le beurre et l’argent du beurre...

        Il a existé tout au long de l’histoire humaine- et il en reste encore aujourd’hui quelques débris- des sociétés "naturelles" et traditionnelles, qui n’étaient pas systématiquement dirigées par l’abus de pouvoir, et pour qui les termes "dignité humaine", "autorité" (réelle et non simple puissance), "parole donnée", "honnêteté" et "harmonie" avaient un sens.

        Qui plus est, ces peuples s’intégraient parfaîtement dans leur environnement naturel, dans une grandeur humaine dont nous n’avons plus idée.

        Ils ont été ratissés, labourés, massacrés ou réduits à l’esclavage pendant les deux à trois siècles qu’a duré la colonisation du Monde par le modernisme.

        Puis, par la misère économique ou la (dé) formation de leurs jeunes et futurs dirigeants dans nos universités, nous avons anéanti leurs élites.

        On peut s’indigner de ce qui se passe actuellement en Palestine, mais c’est, à échelle réduite, parfaîtement représentatif de l’histoire de trois cents ans de colonisation à l’échelle du Monde !

        Il est amusant de constater que l’on fait tout un plat de quelques espèces animales en danger, alors que nous avons sous les yeux une espèce réellement menacée d’extinction : l’être humain réellement épanoui, conscient de lui-même et de sa valeur, ayant la maturité de maîtriser son égo et par là même en harmonie avec l’environnement social et naturel...

        Mais hélas, l’humain domestique et industriel, littéralement "d’élevage", finira par tout emporter...

        Cordialement Thierry







        • bobbygre bobbygre 13 janvier 2009 19:54

          Heureusement, et merci mon Dieu, que pour sauver le Monde, ‘Sarko-Zorro’ est arrivé ! Et vite fait, bien fait, d’un coup de baguette magique des tas de milliards, comme par enchantement, sortirent des placards ; des milliards comme s’il en pleuvait ! Des milliards pour les banquiers, des milliards pour les assureurs, pour les prêteurs, c’est-à-dire, pour tous les financiers à qui l’on continue de faire confiance ! Incompétence ou naïveté ?

          Ou de la complicité, non, plutot ?



            • GéraldCursoux Cursoux Gérald 14 janvier 2009 09:28
              La « pompe à phynance » du Père Ubu a fonctionné à plein régime !
              Le Pdg de la Société Générale a déclaré que ces activités de trading sur les produits dérivés, les dérivés de dérivés et autres produits obscurs de titrisation, n’étaient « qu’un jeu à somme nulle » ! Par contre les rémunérations des tradeurs et autres intervenants du système financier ne constituent pas une somme nulle, mais un joli pactole pris sur le dos du monde réel : le jeu crée un espace financier virtuel, mais les rémunérations des joueurs sont bien versées en bon argent réel !

              • mandrier 14 janvier 2009 10:23

                Il fallait bien qu’Israel finance sa guerre !


                • lowlow007 lowlow007 14 janvier 2009 11:06

                  peut etre et j’espere me tromper, ne financerions nous pas par des moyens honteux et sous couvert d’une "crise" la guerre en irak de bush ?je me pose la question...je suis peut etre parano...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires