• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Martine Aubry : « je ne suis pas candidate »

Martine Aubry : « je ne suis pas candidate »

Martine Aubry, qui ne sera pas candidate à la présidentielle de 2012, nous livre ce communiqué écrit en forme de testament sans héritage*.

 « Mes chers amis, j’ai décidé de ne pas m’investir dans la campagne présidentielle et vous prie de bien vouloir croire à mes sentiments désolés. C’était il y a quelques jours, avachie sur le canapé, je m’endormais en visionnant les images de la victoire de Lille en ligue 1. N’y voyez pas malice, c’était juste pour me voir perchée sur un bus, m’imaginant victorieuse contre Sarkozy en 2012. Je me suis vue en première secrétaire du PS entonnant ce chant des partisans locaux ; « qui ne saute pas n’est pas lillois ». J’ai eu un sentiment étrange. Je ne me suis pas reconnue dans ce personnage de femme hystérique sautillant sous prétexte qu’une bande de gamins tapant dans un ballon et payés des millions d’euro avaient gagné le championnat de foot. Puis je me suis endormie…

 J’ai alors fait un rêve bizarre. Je me voyais sur une tribune, face à une meute de gens déguisés à Dunkerque, moi habillée en boubou africain bleu bariolé de rouge, chantant cet hymne national ; « qui ne saute pas n’est pas vraiment social, qui ne danse pas est forcément bancal, qui ne rêve pas est sacrément chacal, qui ne chante pas est forcément banal ». Zut alors, moi qui ne voulais pas me vendre comme une savonnette et voulais bannir tous les Séguéla de mon entourage, je chantonnais cet hymne à la con ce qui m’affola car je me demandais quel était l’abruti de directeur de campagne qui avait rédigé ce texte de naze. Quelques moments plus tard, toujours dans ce fameux rêve qui n’avait rien d’une espérance à la Martin LK, je me vis rejoindre la rue de Solferino, prête pour en découdre avec mes adversaires, habillée en majorette, aux côtés de Muriel Robin, et je chantait ; « qui ne saute pas n’est pas aubryste, qui ne me voit pas est bien autiste ! ». Aie ! C’était mal barré, surtout que le rêve s’est terminé en cauchemar, moi en panthère noire dans une cage de cirque face à une horde de spectateurs affublés d’un T-shirt UMP et dans la cage, un type petit, perché sur un tabouret, maniant le fouet pour me dompter et me réduire à une chatte de gouttière comme on en voit sur les toits de la banlieue lilloise. J’ai bien observé le visage du gars perché au-dessus, il avait un corps de coq, sa tête exécutait des mouvements saccadés, puis le coq s’est transformé en costume noir et j’ai vu le terrifiant visage de Sarkozy, sourire large, ricanant au possible, avec des dents de loup, prêt à donner un ultime coup de fouet pour m’achever et je me suis réveillée en sueurs, le souffle haletant. Je me suis jetée sur le frigo pour récupérer un peu de soda frais et me suis enfilée un sachet entier de fraises tagada pour reprendre mes esprits.

 Dans les heures qui suivirent, j’ai tenté d’interpréter ce rêve qui m’avait mis mal à l’aise. Quelles révélations me disait-il ? J’ai eu cette impression de ne pas être dans mon image, filant vers mon destin. Etre présidente, ce n’était pas mon intention. Je voulais bien le pouvoir mais sans être en première place dans les médias, juste dans les coulisses avec un second rôle d’importance mais en première ligne, c’était ce taureau de DSK que je voulais voir dans l’arène. Hélas, le bougre s’est fait pincer dans un hôtel et je le soupçonne d’avoir fait un acte manqué. Ah le salaud, exploser en plein vol et me laisser l’héritage des primaires à gérer. Du coup, plein de gens qui me détestaient sont devenus mes amis. Et là, ça m’a gonflé et ça me pourrit la vie, moi qui essaie de vivre avec des valeurs et de la sincérité. Une meute de faux-culs à mes basques, pas de quoi me motiver pour aller faire le bœuf dans les médias, au grand journal, chez Calvi, chez Pujadas à répondre à des amuseurs intellectuels. Je crains le pire, ce Pujadas pourrait jouer les sadiques pour m’obliger à répondre aux saillies de Minc ou de Tillinac, ce pur chiraquien de terroir que je risque de prendre pour un ectoplasme de François Hollande. Il va aussi falloir se taper ces imbéciles de journalistes pour des questions à la con et le pompom, ce sera l’entrevue avec Aphatie, celui qui saura me rappeler cette épée de Damoclès qu’est la dette, tout en me comparant avec le sérieux de Sarkozy qui lui, joue la rigueur tranquille. Un vrai cauchemar et si je vais prendre quelques cours d’humour chez Roumanoff, je risque de ne plus savoir où j’habite et crains de me voir le soir, à causer devant le miroir à ma brosse à dents.

 Non, décidément, après mûre réflexion, je n’y crois pas et je n’ai plus la foi et comme le fit mon père en 1995, je préfère décliner l’offre et je sais bien qu’il n’y a aucune issue pour la France et que la dette nous menace et que Sarkozy risque vraiment de me fouetter en se réclamant de la sagesse économique. La France notée AAA, c’est le ha ha ha de Sarko qui m’accusera de risquer des dépenses incontrôlées, pour une note dégradée, alors les banquiers voudront plus nous prêter à des taux d’amis et la France va chuter comme la Grèce. Ce sera le chaos, le merdier et puis merde, vous les Français, vous attendez qu’on vous borde, vous voulez tout, des sous, travailler moins longtemps, un hôpital à 5 minutes de chez vous, des trains qui arrivent à l’heure. Vous m’emmerdez, je ne serai pas présidente ! Allez vous faire voir chez les Grecs ! Et vous, mes faux amis, je ne suis pas disposée à me faire massacrer dans les médias et me fatiguer la voix aux tribunes pour vous obtenir quelques jobs de ministre ou d’élu ou alors des postes bien payés dans les cabinets. Vous me faites chier, je ne veux pas être candidate, le job de présidente est complètement pourri, la France ne peut pas se redresser, il n’y a plus de sous et tous ces socialos qui s’en foutent royalement de la justice sociale. Ils veulent juste que l’Etat passe à la caisse. Allez, je me casse ! »

 * ce communiqué est une exclusivité pour la rubrique parodie d’Agoravox


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jack mandon jack mandon 28 juin 2011 10:55

    Bernard,

    Au fond l’humour et la parodie contiennent tous les ingrédients de l’esprit.

    L’onirisme et le songe aidants, la vérité à multiple facettes émerge.

    La réflexion doucement s’insinue.

    Merci pour cette aisance qui pense.


    • clostra 28 juin 2011 11:11

      Avec tous ceux qui vont la ramener (cf la photo de famille - plein de cymbales - arrivées et départs ) elle va en avoir à manger des fraises tagada !


      • platon613 28 juin 2011 14:06

        A lire !

        La gauche aime-t-elle les droits de l’homme ?

        Dans un édito provocateur paru dans Libération, le rédacteur en chef du journal Nicolas Demorand a dénoncé l’absence de consistance du programme du P.S.... La géopolitique selon Hubert Védrine et Roland Dumas force une question : La gauche aime-t-elle vraiment les droits de l’homme ?

        http://www.news-26.com/politique/72...


        • astus astus 28 juin 2011 14:21
          Drôle, bien écrit, et plus profond qu’il n’y paraît, comme sont les rêves : « Etre présidente, ce n’était pas mon intention. Je voulais bien le pouvoir mais sans être en première place... »
          Bonnes vacances !

          • eric 28 juin 2011 18:58

            Surtout, elle ne sera pas LA candidate, car le PS est un grand Parti civique,civil, citoyen, tres attache a la parité et a l’égalité des genres et qu’il préférera, cette fois, et pour le principe, perdre avec un homme plutôt qu’avec une femme.


            • Pyrathome Pyrathome 28 juin 2011 18:59
              Martine Aubry : « je ne suis pas candidate »
              Pyrathome « moi non plus... »

              • mojique mojique 28 juin 2011 19:36

                Martine Aubry est bien plus tranquille en Maire de Lille et députée européenne. C’est comme une baronnie.Elle va se presenter aux présidentielle à reculons. Ils avaient espéré dsk pour se partager les postes.


                • LE CHAT LE CHAT 28 juin 2011 22:53

                  un excellent choix pour une nouvelle débacle !



                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juin 2011 01:06

                      @ BD :


                      Tiens, un copicollé de mon commentaire sur rue89 il y a quelques jours. On est vraimentt bien sur la même longueur d’ondes…

                      M.A, qui a un talent certain pour l’organisation, devrait viser le job de Premier Ministre, ou mieux, de pouvoir en arrière du trône. A la présidence il faut une image plus flamboyante. Comme aux USA où le présideent est essentiellement un communicateur, porte-parole d’un pouvoir collégial. Le seul socialiste qui ferait le poids serait Montebourg, mais les vrais poids lourds sont Marine,Villepin… et la « jument verte »..

                      http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/06/10/bayrou-meteores-et-juments-vertes/

                      PJCA


                      • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 04:10

                        les elephants devraient rester là où ils sont 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès