• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

On vous enc...

Dans cette publicité-là, pas de message subliminal : flacon de parfum dans la culotte, braguette ouverte, normal : nous, chez XXX, on te vend pas du parfum, mec, on te vend de la...

Il y a quelques mois, j’ai écrit un papier (enfin, un écran, plutôt) sur la campagne de publicité lancée par la marque XXX (hors de question de la citer).

Untitled-1.jpg

(les malins ont les cerveaux mais les stupides ont les couilles - sois stupide)

J’y constatais que cette marque avait atteint l’ultime frontière de la communicatio... heu, de la réclame, pardon, en ordonnant simplement à ses clients d'être ce qu’elle souhaitait qu’ils fussent : des imbéciles. Tout simplement parce qu’une société d’imbéciles, ça fait tourner le commerce. Ça consomme, ça s’éclate, ça s’endette, ça jette, ça ne réfléchir pas mais ça soutient la croissance. C’est tout ce qui compte.

Après, quand c'est la crise, ça perd sa maison et ça voudrait bien gueuler un peu mais ça ne sait pas trop sur qui gueuler (sinon, ça serait moins imbécile) alors un conseiller en communication politique intervient et explique à une moitié des imbéciles qu'elle doit taper sur l'autre et ça marche très bien comme ça.

 D’où le slogan de la marque : be stupid (sois stupide)

Untitled-2.jpgDans la même ligne, cette société vient d’enfoncer un autre clou dans le cercueil de nos illusions, à savoir que la publicité s’adresse à la liberté, donc à l’intelligence. Et là encore, ils sont allés au bout – si j’ose dire.

Dans cette publicité-là, pas de message subliminal : flacon de parfum dans la culotte, braguette ouverte, normal : nous, chez XXX, on te vend pas du parfum, mec, on te vend de la bite. Ho ho. Tu achètes notre parfum et après, hop : grosse bite ! Et si grosse bite, alors plein de meufs - parce qu’il est bien connu que les meufs ê choisissent les gôrs en fonction de la taille de leur bite (même si je sais pas encore comment ê font pour voir à travers les jeans).
Donc bref, si on résume le message à son plus strict appareil, ça donne : achète mon parfum et tu seras aimé. C’est pas vrai mais c’est bô.

Le publicitairement correct, c’est fini. Tel un ministre décomplexé, la publicité affiche désormais tout haut ce que tous s’interdisaient de penser tout bas parce que c’était malsain : on vous prend pour des cons mais maintenant, on vous le dit... et vous trouvez ça "cool" (applaudissements).

En novlangue, cela s’appelle, au choix, mettre fin à l’hypocrisie, dénoncer la bien pensance, voire être réaliste ou vivre avec son temps. C’est presque comme quand ma grand mère me disait « faute avouée est à moitié pardonnée », à ceci près qu’elle me punissait quand même pour la moitié qui restait.

En y réfléchissant bien, je me suis carrément demandé si la marque XXX n’était pas tombée dans un piège, si elle n’hébergeait pas en son sein, quelque part, un dangereux contre-désinformateur. Un accoucheur de conscience. Un éveilleur. Une taupe tellement cool et branchée qu'elle serait capable de balancer la vérité nue à la face du peuple, au nez et à la barbe de ceux qui la payent pour mentir. Un type qui pousserait volontairement le second degré trop loin pour prendre la publicité à son propre piège, protégé par le sceau d'une la modernité marchande "délire". Un message tout aussi grossier et brutal que les autres mais cette fois pour nous indigner (tiens tiens !) au lieu de nous endormir, un mensonge qui dit la vérité, reproduit à des centaines de milliers d’exemplaires et qu'on pourrait résumer ainsi :

« Hé, les gens, regardez : on vous encule. »

 *

"Si vous désirez la sympathie des masses, il faut leur dire les choses les plus stupides et les plues crues" (A. Hitler)

 

Abonnez-vous aux blablas de la Blanche


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 23 juin 2011 09:53

    Bonjour Eric,

    La pub tout comme les programmes télé répondent à une demande. Cela n’est pas fait au hasard mais calque, malheureusement, sur les envies individualistes et égocentriques d’une majorité d’individu. Les publicistes tout comme les scénaristes font du commerce et si l’attitude, l’attente et la demande sont débiles, ils nous servirons du débile. Nous sommes responsables du service rendu. A nous d’appuyer sur le bouton off de la boite à illusions, de refuser d’acheter ces produits chimériques, d’ouvrir un livre et de commencer à penser par nous mêmes.  

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-publi-vores-et-les-publi-veaux-87698


    • AntoineR 23 juin 2011 11:14

      @ Gabriel

      Je ne pense pas que la relation entre la pub et le public ne marche que dans ce sens.
      Evidemment, la pub et la télé répondent à un besoin. Mais leur pouvoir est aujourd’hui tellement énorme qu’ils sont capables de créer des besoins, de faire naitre des idées et d’abrutir les gens.
      Ils ont une responsabilité énorme dans l’imbécilité générale.
      La pub crée des abrutis qui regardent la pub. C’est la poule et l’oeuf.


    • gaijin gaijin 23 juin 2011 11:14

      yes ++++++
      nous votons bien d’avantage par notre comportement et avec notre porte monnaie que par notre bulletin de vote


    • Eric la Blanche Eric la Blanche 23 juin 2011 11:28

      Gabriel,
      je suis (presque) d’accord avec vous à ceci près que les programmes télé et la pub ne font pas que répondre à la demande, ils la précèdent aussi. Le débat entre offre et demande est vieux comme l’économie, tout ça pour dire que, à mon avis, la bêtise de l’offre et celle de la demande ne s’opposent pas, elles s’additionnent.
      Sur le sujet, je pense que les textes suivants vous amuseront (à mloins que vous n’en pleuriez) :
      la-poudre-de-l-esclavage
      la-pub-rend-fou
      Ca-creve-les-yeux
      le-jeu-de-la-mort
      Cordialement,
      Eric la Blanche


    • Gabriel Gabriel 23 juin 2011 13:37

       @AntoineR, gaijin, Eric la Blanche,

      Cher Agoravoxiens dois je comprendre que le libre arbitre n’existe plus ? Que nous sommes irresponsables et incapables de jugement ? Qu’il suffit de nous faire briller une quelconques verroterie pour que nous en bavions d’envie ? Que nous sommes incapable d’appuyer sur le bouton OFF du téléviseur ? Si tout cela est vrai alors nous sommes devenus un peuple de zombies et nous n’avons que ce nous méritons. Personnellement, permettez moi de croire le contraire, nous sommes seuls et uniques responsables de nos actes et en rejeter la faute sur d’autres (salauds ou pas) est un acte de défaite et une éphémère solution de confort. Merci de vos remarques.


    • Gabriel Gabriel 23 juin 2011 16:10

      @SelenaOndirignee 

      Ouf ! Après votre réponse je me remets enfin à espérer. Merci !


    • gaijin gaijin 23 juin 2011 16:52

      gabriel
      j’ai pas dit ça je voulais juste souligner le fait que comme vous les disiez nous sommes responsables et nous avons les moyens d’agir

      mais bon peut être quand même que l’ai pensé ........

      désolé


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 juin 2011 18:34

      @ Eric Blanche


      L’ultime niveau : vous apportez la prise de conscience de la prise de conscience. Nous sommes des cons et des trouducs et on se parfume. On se parfume aux idées comme aux essences. pour se rendre appétissants. Le dernière fragrance à la mode, c’est la vérité. Faute avoués n’est seulement pardonnée, elle devient qualité. Et bien sûr, idem en politique. Les Nazis cachaient Auschwitz, les Américains parlent sans pudeur de la torture à Guantanamo. Un ministre corrompu était jadis une honte, maintenant ils s’y mettent presque tous et ça ne mérite qu’un clin d’oeil….

      Vive la franchise ! Sortez un parfum DSK et il fera un tabac ! Simple question de temps avant qu’on dise : « Moi, fasciste ? Et alors ? » 



      Pierre JC Allard







    • Ronny Ronny 23 juin 2011 11:13

      @ auteur

      Cher ami,

      Ne pensez vous pas qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil ? Cela fait des années que la publicité nous prend pour des cons, et utilise comme leviers pour susciter l’envie d’acheter, les sentiments les moins reluisants de l’espèce humaine (jalousie, cynisme, envie de domination, mépris de l’autre,etc.).

      Allez, je vais donner dans le cynisme moi aussi : dans notre bon vieux système capitaliste et consumériste, elle aurait tord de s’en priver puisque cela fonctionne !


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 juin 2011 11:34

        Pertinent le ton, un régal, un coup à leur raccourcir les couilles à tous ces financeurs de guerres.

        La pub est un poison violent, on s’en rend compte tout de suite lorsqu’on rentre de vacances où y avait pas la télé, Quel choc ! Ou pour expérience, après deux mois d’hôpital coincé avec la tnt en pleine guerre en cote d’ivoire et en Libye http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/admission-en-medocologie-96288.

        Mouahh, je prends  : PROUT de VAGERBER ! Ou alors, BRISE D’ANUS de ENCULTRAMODE, une petite boite de Chevilly ça Pue. j’aime aussi RETIENS TOI LA NUIT ou encore HERPES de KERMES. Enfin tchu voiiiiaah, que des truc au top

        pub = 400.000.000.000 d’euros par an...et...qui c’est qui paye ... ?


        • Eric De Ruest Eric De Ruest 23 juin 2011 11:59

          « Si vous désirez la sympathie des masses, il faut leur dire les choses les plus stupides et les plues crues » (A. Hitler)

          Je croyais que cette phrase était du Grand Sénéchal de Nagy Bosca Uber Alles...


          • Pyrathome Pyrathome 23 juin 2011 12:09

            « Si vous désirez la sympathie des masses, il faut leur dire les choses les plus stupides et les plus crues » (A. Hitler)

            comme Besson ? « fais chier, je me casse ».... ?


            • Ariane Walter Ariane Walter 23 juin 2011 15:09

              Hihihihihi ! Mdr !!


            • Aldous Aldous 23 juin 2011 12:11

              L’abrutissement des masses a été planifié et organisé sur la base des travaux de B. H. Skinner, théoricien du Behaviorisme, inspiré des travaux de Pavlov et promus par le Carnegie Endowment’s parent organization du magna des chemins de fer Andew Carnegie.

              Cette politique a été dévoilée par Charlotte Iserbyt, ancienne conseillère politique sénior du département fédéral de l’éducation sous Reagan, dans son livre « L’abrutissement délibéré de l’Amérique » (The deliberate dumbing down of America).

              Elle s’est basée, sur sa propre expérience de responsable politique et sur les travaux de représentants au congrès comme John Hashbrook remontant aux années 60.

              L’organisation de cet abrutissement s’est effectué de façon similaire et simultané dans l’ensemble des pays occidentaux et en ex-URSS (par le truchement d’accords USA-URSS sous l’égide de la fondation Carnegie) avec pour objectif de minimiser l’esprit critique et la capacité d’analyse des citoyens afin de les rendre « more manageables » et produire des éléments productifs adaptés au marché du travail.

              Un but à l’opposé de l’éducation classique qui visait à développer les savoir et l’intellect dans la ligné de l’humanisme de la renaissance et de la Grèce classique.

              On cherchait à obtenir ainsi une classe inférieure docile et contente de son sort, incapable de discerner sa propre serviture, comme l’a décrite Aldous Huxley dans Brave New Word (Le meilleur des mondes). (La famille Huxley faisant partie de la haute société politique et scientifique britannique a participé activement à l’élaboration des théories eugénistes du Darwinisme Social)

              Charlotte Iserbyt explique dans sa préface que le but ultime de cet abrutissement est de permettre l’instauration d’un gouvernement mondial, chose présentée comme ridicule à l’époque et qui est soudain devenu indispensable et inévitable si on en croit Cheney, Barosso, Kaku, Copé, Hollande ou Attali...

              Michio Kaku nous expliquant même que si on n’est pas d’accord, l’on est un terroriste !

              http://www.youtube.com/watch?v=1ygPK1D1BJ4

              Et Attali rêvant que c’est Jérusalem qui en sera la capitale

              http://www.youtube.com/watch?v=dbhquKVZUFc

              En France, le démantèlement de l’éducation classique fut obtenue par l’enchainement des réformes et contre réformes de l’éducation nationale des années 70 et 80.

              On peut dire qu’aujourd’hui, l’objectif est parfaitement atteint, la masse étant bien moins consciente et éduqués aujourd’hui qu’il y a cent ans.

              la connerie ambiante est savamment entretenue par les médias qui prennent le relais des systèmes éducatifs.

              L’abrutissement de certains peuples est tel que les élites peuvent se permettre les mensonges les plus gros et les pirouettes les plus grossières sans que personne ou presque ne moufte.

              Au contraire l’endoctrinement est tel que la majorité criera au complotisme devant les preuves les plus évidentes.

              Complotisme que la tour n7 du WTC, les armes de destruction massives de Sadam, la participation d’Al Qaida aux « printemps arabes », les armes climatiques, le gouvernement mondial ou les tueurs économiques.

              Aujourd’hui, l’élite dirigeante peut se permettre de faire gober aux gens que Barrak et Hussein sont des prénoms chrétiens et que Obama est un héros de la paix, Nobélisé et patenté, alors que chaque jour des milliers de bombes américaines tombent sur des civils aux quatre coins de la planète, que les USA sont toujours sous le régime de l’état d’urgence depuis 2001 et que Guantanamo a fait des petits dans tous les USA.

              Le foutage de gueule a pris de telles proportions que les propagandistes peuvent su permettre d’ériger un mémorial aux victimes du vol 93 en forme de croissant islamique orienté vers la Mecque ou publier un certificats de naissance manifestement bidonné pour le président des USA.

              Comme pour mieux dire à ceux qui dénoncent la manipulation : « On peut tout faire, vous n’y pouvez rien, les gens sont devenus trop cons pour réagir »

              C’est la bonne vielle loi du « Plus c’est gros, plus ça passe. »

              http://www.deliberatedumbingdown.com/MomsPDFs/DDDoA.sml.pdf

              http://atlasshrugs2000.typepad.com/atlas_shrugs/2010/08/the-other-ground-zero-mosque.html


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 juin 2011 18:54

                @ Aldous


                 Ce commentaire mériterait largement d’être un article Si vous m’y autorisez je le publierai sur CentPapiers en vous en donnant le crédit.

                PJCA

              • Aldous Aldous 24 juin 2011 09:27

                @ Pierre.

                Pas de souci. Vous pouvez le publier.

                Merci.


              • Ariane Walter Ariane Walter 23 juin 2011 13:18

                Cette pub est abjecte.
                Et tout ce qui va avec.

                Dans la vague de ce fameux porno-chic.


                • Hadj Ahmed 23 juin 2011 13:43

                  Ave Ariane, « porno-chic » est-il de la même tribu que « génie-militaire », voire bon ?

                  Sinon j’aime aussi la pub d’AV sous le billet (n’allez pas suivre le lien vous autres) :

                  Finies les rencontres décevantes, sur Attractive World, vous choisissez les nouveaux membres !

                  Eh bé. Évidemment, pas trop compter sur moi pour vous expliquer ce que membres avec point d’exclamation peut bien vouloir signifier... Aussi lourdes qu’un DSK ces pubs à la noix


                • Ariane Walter Ariane Walter 23 juin 2011 15:07

                  hé, hé, vous savez Hadj, nous devons chacun avoir des pubs différentes. c’est ça le progrès ! Vous on pense que vous cherchez une meuf, moi on en veut à mon argent on me propose « d’aider l’argent » !!!!

                  J’ai aussi eu des pubs pour les cougars ! (Avec des photos de filles de trente ! Des bébés cougars !) Et aussi de la pub pour mariage islamiste !!!!


                • antonio 23 juin 2011 16:00

                  Moi aussi, on me propose « d’aider l’argent » !
                  Impossible de vous en dire plus puisque je me refuse obstinément à aller voir !


                  • Lorelei Lorelei 23 juin 2011 16:52

                    en fait la pub n’a aucun effet sur moi, je l’a prends au 1er degré selon les cas et au second parfois le fait de voir un mec avec une grande bouteille de parfum me fait rire sans plus


                    • joelim joelim 23 juin 2011 17:21

                      Des vendeurs de bite en carton pâte. Qui arborera cette marque (quelle qu’elle soit) sera risible dans la rue, et devra s’attendre à des quolibets. Hou il a rien dans la culotte ç’ui-là ! smiley 

                      Enfin c’est pas pire que les vendeurs de malbouffe comme ce Nutella à la graisse de palme parfaite pour le mauvais cholestérol et au pur sucre...

                      • Tartiflette Tartiflette 23 juin 2011 18:54

                        Bonsoir,


                        Les publicités destinés à la gent masculine s’adressent essentiellement aux pédérastes, m’a expliqué un jour un vendeur, pardon ! un Cadre des galeries lafayettes. Le saviez-vous en écrivant : « Hé, les gens, regardez : on vous encule. »

                        • Aldous Aldous 24 juin 2011 09:33

                          Absolument d’accord.

                          A ceci près qu’entre les gens abrutis par le système et la minorité qui s’interroge il y a une frange de gens qui sentent bien que la réalité qu’on leur présente est pleine de contradictions mais qui panique à l’idée de l’accepter.

                          C’est cette peur qui rend la bulle étanche.

                          Quand vous dites que les gens sont des zombies, il faudrait ensuite poser la question :

                          Pourquoi autant de films de zombies au cinéma ?

                          Les zombies ont débordé le fantastique. Ils on envahi les films de SF, les films de pirates, les films de fin du monde, les films sur le totalitarisme...

                          Un historien du futur pourra qualifier la production culturelle du début du XXIe science « l’art mort-vivant ».


                        • kiouty 24 juin 2011 08:47

                          On a l’impression que cette pub est un tournant pour l’auteur, alors que j’ai l’impression d’être pris pour un con par la plupart des pubs depuis deja des années.

                          Mieux vaut tard que jamais, on va dire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès