• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Pendons-nous dans les usines !

Pendons-nous dans les usines !

La stratégie d’arrêt volontaire d’existence développée depuis quelques années par le groupe automobile PSA (précurseur en la matière) est actuellement en plein essor. On ne compte plus le nombre d’ouvrages traitant du marketing par l’autorégulation de la masse salariale. L’exemple le plus probant en la matière est l’attitude des employés de la firme française Michelin. Alors que l’usine grenobloise allait fermer ses portes pour aller se délocaliser en Inde, les partenaires sociaux et les actionnaires ont réussi à trouver un accord en ayant recourt à la stratégie de l’arrêt volontaire d’existence. C’est ainsi que la totalité des salariés âgés de plus de 50 ans ont acceptés de mettre un terme à leur vie afin que les plus jeunes puisse profiter d’une prime de licenciement plus décente.

«  La fermeture d’une usine est toujours un choc, a déclaré le délégué syndical Force nationale Eric Glavaud, mais le sacrifice des quinquas a permis aux survivants de pouvoir toucher une prime de licenciement de 50 000 euros, proportionnel à l’indice boursier positif qui va se répercuter grâce à cette délocalisation  ». Cette solution a eu le mérite d’éviter une grève qui aurait paralysé l’usine et donc incommodé le cours de l’action Michelin qui, de fait, est au beau fixe.

L’expérience a porté ses fruits : le chômage n’a jamais été plus bas depuis que les entreprises françaises encouragent l’arrêt volontaire d’existence ; sans compter le problème des cotisations des retraites qui a trouvé là la solution idéale. Le concept est si lucratif qu’il commence a gagner d’autres secteurs. Ainsi, pour palier aux classes surchargées dans les écoles, à titre expérimental, certains professeurs ont commencé à encourager ce principe d’autorégulation de population. Cette stratégie fonctionne d’autant mieux que les adolescents sont des êtres psychologiquement instables pour qui le suicide est une échappatoire grandiose aux mauvais résultats et à leur mal être intérieur. Le ministère de l’Education nationale estime à douze milliards d’euros les économies que pourraient représenter la stratégie d’arrêt volontaire d’existence à grande échelle.

Malgré les excellents résultats obtenus, une certaine partie de la population est assez frileuse vis-à-vis de cette nouvelle façon de gérer la masse salariale : «  Je ne crois pas qu’il soit très sain de pousser les gens au suicide, nous avouait une jeune femme, militante d’extrême centre. Chacun devrait avoir le droit de vivre sa vie comme il l’entend.  » Cette vision réactionnaire reste le cheval de bataille de l’extrême centre qui prône le retour à un idéal d’égocentricité, de libre arbitre où l’individualisme à plus d’importance que le bien-être global.

La commémoration officielle du 23 août, place de la Concorde, rendant hommage à ces héros de la nation qui ont arrêtés volontairement de vivre pour mieux laisser le reste de leurs concitoyens profiter de l’existence aura lieu en la présence exceptionnelle du président de la République, du président du MEDEF et de la plupart des dirigeants syndicaux. Une grande fête en perspective au cours de laquelle le président de la République devrait remettre la corde d’or à titre posthume à Omar Kader, patron de la petite entreprise informatique Infocorp, au bord de la faillite qui a préféré se suicider avec tous ses employés afin de palier à sa dette financière et au problème du reclassement de ses salariés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • NPM 23 juillet 2007 10:10

    On va vers cela, étant donné notre systéme de sécurité social, comme certains pays scandinave social-démocrate qu’admire tant les socialos..

    Sinon, si vous parlez des suicides en entreprises, apprenez que ce n’est qu’une mode, et qu’en parler la répend, et que donc ce n’est pas bien. Il faut que cette mode passe, comme toute les modes.


    • Avatar 23 juillet 2007 11:57

       smiley

      Magnifique article rempli d’humour noir.

      Ca fait du bien de vous lire.

      « La mort est un manque de savoir-vivre » (Pierre Dac)

       smiley

      Bonne continuation.


    • Vincent 23 juillet 2007 11:05

      Super article Coralie, mais avez-vous bien réfléchit à ses conséquences ?

      Et vous qu’espérez-vous obtenir avec votre master, quel travail souhaiteriez vous exercer ?

      Et tous cas j’espère que ce ne sera pas en RH ou en com, car franchement si un de vos futur administré tombait sur cet article, vos jours seraient comptés.

      On ne plaisante pas ouvertement avec ces problème, que vous le fassiez à la terrasse d’un café ou en bord de plage avec vos copines, soit, mais de la à laisser une trace aussi macabre sur la toile, vous allez au devant de bien des soucis.

      Pour info savez-vous que nombre de cabinets de recrutement google votre nom et prénom pour voir les traces que vous laissez sur la toile.

      Celle-ci à mon avis n’est pas une trace mais une grosse tâche et une erreur grossière qui risque de vous être préjudiciable à l’avenir.

      Et tous cas pour vos futurs emplois à venir je vous déconseillerais vivement les lieux de production ou même les endroit ou vous aurez à gérez du personnel, car si vous passiez au travers les filtres des cabinet votre personnel sera beaucoup plus saignant et dan le meilleurs de cas se sera le goudron et les plûmes ans le pire il vous fourniront la corde.

      Il est des sujets où l’humour noir, le cynisme et autres formes de dénigrements des ouvriers ou autres petit personnel sont très mal vu et où il vaut mieux garder sont opinion pour soit même plutôt que d’en faire état publiquement.

      Ceci dit je vous souhaite de ne jamais rencontrer de problèmes suite à cet article.

      Car même si vous ne le souhaitiez pas et que ce n’était pas votre intention le mal est fait.


      • Vincent 23 juillet 2007 12:15

        AB , je signalais tout simplement que manier l’humour noir, dans des cas si scabreux peut se révéler très dangereux.

        Vous citez Desproge, il était reconnu comme artiste pas Coralie que je sache.

        Je pense qu’en certaines circonstances il vaut mieux s’abstenir d’écrire de pareils articles.

        Je suis le premier à certaine occasion à manier l’humour noir et le cynisme, mais je ne le fait qu’entre avertis pas sur les forums.

        Il y a certaines limites que je ne m’autorise plus, à tord certainement mais aujourd’hui les infos se transmettent à la vitesse de l’éclair et ce genre d’article a de quoi plomber un carrière même pas encore entamée.


      • Zenest 23 juillet 2007 14:32

        « Vous citez Desproge, il était reconnu comme artiste pas Coralie que je sache. »

        Voyez-vous ça ! Il ne faudrait rien dire ni rien écrire si l’on est pas « reconnu » !? Foutaises ! Coralie, continuez comme ça et ne vous souciez pas des pisse-froid et autres censeurs à deux roubles qui ne connaissent rien du second degré.

        Votre article traite de sujets importants et invite à réfléchir sur les délocalisations et sur le concept de décroissance. Je suis certain que quiconque possédant un peu d’intelligence vous portera plutôt crédit s’il venait à découvrir ce « squelette » dans votre placard internet. Notez que le squelette sourit toujours... même s’il n’en a pas le choix, de toutes façons.

        Bien à vous, Zenest


      • Coralie Villes 23 juillet 2007 14:56

        Vincent, j’ose espérer que le tableau n’est pas aussi noir que vous le décrivez et qu’en France les libertés d’expression et de pensée sont encore respectées. Si les employeurs jugent les gens à l’embauche sur d’insignifiants articles publiés sur internet, je crois que nous ne sommes plus dans un état démocratique.

        Je vous remercie néanmoins de vous souciez de mon devenir.


      • haddock 23 juillet 2007 15:00

        Coralie , vous êtes la star du jour , ne vous souciez pas de Vincent , il réfléchit comme en 19 cent .


      • L'enfoiré L’enfoiré 23 juillet 2007 15:16

        Bonjour Coralie,

        Ton article n’est pas noir, il est rouge de colère et non pas de honte. Je le comprends parfaitement. On râlerait à moins.

        Nous sommes dans une vague de dénormalisation qui mène à des extrêmes. J’aime lancer tout comme toi des pavés dans la marre. Cela fait réfléchir.

        Nous avons eu aussi un cas « malheureux » (si pas plus) dans notre entreprise qui aurait pu faire penser d’écrire ce genre d’article. Ce n’était pas dans la note car non relié au phénomène de ton article, donc, on a écrasé.

        A y réfléchir, en fin de carrière tout le monde y gagne sauf l’intéressé lui même. Gardons le sourire, même s’il n’est pas rire fou, sinon c’est la bérézina. smiley smiley smiley


      • Djanel 23 juillet 2007 15:35

        La liberté d’expression est respectée en France à la condition que vous n’ayez rien à dire. Si vous en usez tout ce que vous pourriez dire sera retenu contre vous.

        Des gens se sont fait virer pour avoir tenu un blog où il parlait de leur entreprise. On l’a su ; çà a déplu ; viré pour avoir manqué à ses devoirs de réserve et pour avoir nui à l’image de l’entreprise dans laquelle ils travaillaient.

        Sur agora il arrive que des commentaires disparaissent sans que l’on sache pourquoi. Il n’y a plus qu’à en prendre l’habitude. De toute façon si vous n’avez rien à exprimer vous avez le droit de dire vos pensées.

        La liberté d’expression se formule ainsi : Taisez-vous et écoutez librement ce que l’on vous raconte.


      • Djanel 23 juillet 2007 15:59

        AB quand même, vous nous dites de régler notre pensée sur celles des autres. Npm va être content d’apprendre son influence.

        Quant à cette jeune fille, elle a fait mouche puisse que l’on réagit. Oui, pourquoi pas rentabiliser les suicides. Le chiffre d’affaire des pompes funèbre serait en augmentation, des embauches en perspectives, le déficit de la sécurité sociale serait en baisse à la condition que les suicidés ne se ratent pas.

        L’age légal du suicidé porté à 59 ans.Une dérogation à prévoir pour les chômeurs longue durée.

        Il faut proposer çà au gouvernement et en plus çà fera couler beaucoup d’encre ce qui permettra à la presse de se refaire une santé. Que du positif là-dedans. Très bonne idée.


      • martin martin 23 juillet 2007 16:08

        à Vincent : où y a-t-il dénigrement des ouvriers ou autres petits personnels ?

        à Coralie : en regardant certains commentaires dans les divers médias je commence sérieusement à douter que les liberté d’expression et de pensées soient encore pleinement respectées, quand elles sont encore admises.


      • stephanemot stephanemot 23 juillet 2007 19:05

        Coralie,

        Si vous vous destinez à un Master, ce n’est pas pour devenir Servant ! Vous avez raison d’exercer votre liberté à vous indigner... liberté que n’ont pas tous ces braves camarades de travail qui verseront qui une larme, qui une pièce dans l’enveloppe circulant pour la couronne de fleurs.

        Vous n’êtes donc pas nécessairement vouée à l’éternelle damnation googlienne brandie par Saint Vincent. Ne pratiquez pas surtout pas l’abstinence qu’il recommande en récitant prières sur prières pour ne pas être excommuniée pour vos péchés : retrempez derechef votre plume dans l’encre noire, et sans préservatif s’il vous plait.

        Ego te absolvo in nomine pierredesprogis (http://www.geocities.com/stephanemot/F-StephaneMot-PierreDesproges.html).


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 23 juillet 2007 11:45

        Excellent ! Coralie, envoie ça à Anticipedia, ils devraient adorer...


        • maxim maxim 23 juillet 2007 11:55

          ouvriers,employés,cadres ,femmes de ménage ..... si la centrale d’achat de votre entreprise fait une acquisition importante de cordes ,pistolets ,fioles de poison ,et que le comité d’entreprise vous propose des ventes à prix interêssant,méfiance ,on vous cache quelque chose..... les pompes funèbres affichant des prix défiant toute concurrence aux membres de l’entreprise doivent vous mettre également la puce à l’oreille ........ ON EN VEUT A VOTRE PEAU !!!!!!

          avant de mettre fin à vos jours ,finissez vos tickets restaurant ,ou faites en don à la personne de votre choix ,idem pour vos bleus de travail si bien coupés que le copain vous envie ,revendez votre voiture pour couvrir les frais d’obsèques ou pour le pot d’adieux entre intimes ...femmes de ménage ,faites un testament exemple : je soussignée Germaine ,déclare lèguer à Lollote ma pelle ,mon seau,mes éponges et serpillères,mes gants de ménage ,mes sacs poubelle ,mes brosses et balais

          ps ...Lollote,j’ai pas fini les wc du rez de chaussée ( ceci pour montrer votre conscience professionnelle jusqu’au bout )......

          vive l’usine !!!!pour les ouvriers des chaufferies,veinards va !!!!vous beneficiez de l’incinération gratis !!!!!!!


          • ZEN ZEN 23 juillet 2007 14:17

            Salut, Maxim

            T’en fais pas trop là ?... smiley

            Amicalement.


          • YAOB 23 juillet 2007 12:05

            Excellent article. Il est vrai que l’humour noir ne plait pas à tout le monde mais c’est un grand exercice de liberté. A l’inverse l’intolérance face aux écrits renvoie au fameux procès des caricatures de Mahomet (entre autres) et à défaut de procès, une bonne menace (merci vincent) aura les meilleures chances de produire une autocensure.


            • haddock 23 juillet 2007 12:06

              Maxim , vous êtes en grande forme !

              Nestor , un drink pour Maxim .


              • stephanemot stephanemot 23 juillet 2007 12:56

                ces derniers temps, on est effectivement passé de l’ascenseur social à l’ascenseur pour l’échaffaud.


                • NPM 23 juillet 2007 13:03

                  On ne peut pas faire une politique pour égalité, et se plaindre ensuite qu’il n’y a pas d’inégalités !!


                • Djanel 23 juillet 2007 15:40

                  Npm tu te contre dis dans la même phrase si bien que tu en deviens inintelligible.


                • alberto alberto 23 juillet 2007 15:18

                  Coralie, j’ai bien aimé votre article fiction teinté d’humour sépia !

                  Mais, pour votre gouverne, je vous signale avoir vu/entendu à la télé vers 1967 (oui vous n’étiez pas née) un ministre des Affaires Sociales (Jean-Marcel Jeanneney) déclarer le plus sérieusement du monde : « l’assuré social le moins coûteux est l’assuré social mort ! ».

                  Voilà un ministre qui avait déjà des idées sur le déficit de la sécurité siciale, et qui aurait pu vous inspirer !

                  Mais les électeurs-téléspectateurs de l’époque, en désaccord avec les recommandations de ce ministre, ne suivirent pas le conseil à peine voilé, et aucune vague de suicide ne vint après cette déclaration : d’ou le trou de la sécu qu’on connait aujourd’hui...

                  N.B. : ce ministre, père et fils de ministre (ça se reproduit bien ces petites choses...) doit être probablement mort aujourd’hui : ainsi vont les choses...

                  Bien à vous !


                  • snoopy86 23 juillet 2007 16:11

                    @ Alberto

                    Jean-Marcel Jeanneney n’est pas mort.

                    A 97 ans il a appelé à voter Ségolène...


                  • alberto alberto 23 juillet 2007 16:57

                    Snoopy : merci pour l’info, disons que j’avais « un peu » anticipé ! Mais tu noteras comme moi que pour ce qui est du trou de la Sécu, il y va fort Jean-Marcel !


                  • Marsupilami Marsupilami 23 juillet 2007 16:05

                    Super article.

                    « Travailler plus pour caguer plus ».

                    Et tant pis pour ceux qui meurent à force d’en chier.


                    • Laurent_K 23 juillet 2007 17:55

                      Topissime cet article ! Et si une société est assez stupide pour rejeter votre candidature à cause de cet article, c’est qu’il vaut mieux éviter de travailler pour elle.

                      Dans la même veine, je vous invite à lire cette proposition de loi sur le site bravepatrie.com : http://bravepatrie.com/1015-Le-president-Sarkozy-defend-un-projet-de-loi-sur-l-euthanasie-etendue

                      Et pour l’aspect économique de la chose, je ne résiste pas au plaisir de rappeler que lorsque Bismarck mit au point le système des retraites en Allemagne à la fin du XIXème siècle, il la fixa à un âge supérieur à l’espérance moyenne de vie des ouvriers de l’époque (je ne sais plus si c’est 65 ou 70 ans) afin que cela ne lui coûte rien.


                      • Romain de Pescara 23 juillet 2007 19:27

                        @L’Auteure

                        Article qui m’a fait passer un excellent moment malgrès le tragique de certaine situation !

                        Moi maintenant j’ai la solution à tous mes problèmes smiley smiley

                        http://www.rigoler.com/pix/poppict.php?ref=portebonheur_9mm.jpg&fer=Inconnu%20%28Hara%20Kiri%3F%20Fluide%20Glacial%3F%29&ident=1940

                        Cordialement

                        Romain


                        • pierref pierref 23 juillet 2007 22:19

                          Très chouette ! Une façon originale et légèrement décalée de parler d’un sujet grave. Je suivrai avec attention vos prochaines publications...


                          • activista/// Activista 24 juillet 2007 01:07

                            Bonsoir,

                            Bravo et merci pour ce texte pertinent. L’humour est une arme redoutable et vous le maniez avec talent. J’ai tenté de faire de même dans mon article du jour avec moins de bonheur. Mais pour en revenir à votre thème peut-être serez vous intéressée par ce dossier maison au sujet du travail...

                            Bien à vous et bonne sieste


                            • activista/// Activista 24 juillet 2007 03:19

                              ...et voici le bon lien vers le dossier !


                              • Forest Ent Forest Ent 24 juillet 2007 04:57

                                Un petit côté Allais et Desproges. Très rafraichissant. Ca vaut bien 100 pages de Mme Forrester sur le même sujet. C’est mieux écrit.


                                • autrepseudo 24 juillet 2007 07:49

                                  En hauts lieux, on s’en moque. Notre bien aimé président préfère sauver des infirmières bulgares. C’est mieux que de se préoccuper du sort des salariés de son propre pays. Mais nous le savons, il plaît aux personnes qui détruisent les droits des citoyens et qui transforment la France en un vaste champ d’esclaves.

                                  Y’en a marre, y’en a marre d’avoir un bouffon à la tête du pays


                                  • haddock 24 juillet 2007 08:48

                                    Autopseudo ,

                                    T’ es un glo malin .

                                    Ni Ségo , ni Sarko ont une influence sur ton transit intestinal .


                                  • O.Z.Acosta 24 juillet 2007 14:38

                                    Sauver les infirmières bugares comme si NS avait réussi en 2 jours ce que l’union européene essaie depuis 8 ans !!!!!!

                                    Allons bon c’est l’argent versé au pseudo-victime des infirmières qui les a sauvé, ni NS, ni sa rombière.

                                    A force de regarder la politic-AC vous finissez par y croire.

                                    Le seul moyen d’avoir des informations crédibles sur la france est de regarder les informations étrangères.

                                    La france est sujet à l’hilarité à l’étranger. Dire que nous faisions des commentaires sur berlusconi et bush !!!!!

                                    Z


                                  • Claude Simon Tzecoatl 24 juillet 2007 07:57

                                    Alors qu’en 1886, le patronat de Chicago poussait le salariat à la pendaison, en 2007, le management dans le secteur automobile français met tellement la pression qu’il impose par la même un suicide psychologique au même salariat.

                                    Il est impressionant de constater l’échec de la lutte syndicale face à l’évolution des nouveaux « pousse-aux-crimes » (consommateurs, actionnaires, patronat, management, etc).


                                    • finael finael 24 juillet 2007 13:06

                                      J’adore ce genre d’humour noir ... et écrit au vitriol.

                                      Ca soigne la déprime.

                                      Ceci dit (je n’ai pas mes archives avec moi alors excusez les approximations) :

                                      - Lors de la grande famine en Irlande au XIXème siècle beaucoup de « bonnes familles » anglaises considéraient que c’était une bonne chose car cela « éliminait » les pauvres. Il y eut même un député pour suggérer d’accélérer le processus en employant l’arsenic dont on ne savait plus que faire.

                                      - A le même période G. Bernard Shaw (humoriste) publiait un pamphlet où il suggérait aux irlandais de manger leurs enfants (sur le ton de l’humour noir évidemment), il fut très violemment attaqué en Angleterre pour cet écrit par ces mêmes « bonnes familles ».

                                      Comme quoi on pourrait étendre votre excellent article à tous nos RMIstes, SDF, ...

                                      Ceci dit Vincent n’a pas tout à fait tort et je déplore que son commentaire ait été noté si négativement : les entreprises font réellement des recherches sur le web à propos des candidats, j’en ai été témoin, et aussi victime.

                                      Mais, personnellement j’aimerais que vous continuiez dans cette voie, il me semble que vous pourriez au moins connaître le succès en librairie ... Et puis, il existe AUSSI des patrons qui ont le sens de l’humour !


                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 juillet 2007 13:48

                                        ARTICLE NUL , MEME PAS DROLE

                                        Bien entendu il plait car il s’attaque à une vision du MEDEF .

                                        On en est revenu au patron mangeur d’ouvrier avec chapeau haut de forme , plastron sur gros ventre.Afiches qui faisaient pendant au bolchévique avec couteau entre les dents.

                                        On avance , on avance , déja en 1925 bientôt avant la guerre de 14 . c’est ça la révolution .

                                        Chers amis gochos modemistes vous êtes en pleine réforme de la pensée politique .

                                        Vive l’empereur quand même .


                                        • Alexis Brunet Alexis Brunet 25 juillet 2007 15:28

                                          A la lecture de cet article, et pour mon premier commentaire ici (ça s’arrose) j’exprimerai donc un joli bravo. Pour cet humour grinçant si rare aujourd’hui, et pour cette idée à la « yes men », merci donc. Mais analysons, tout du moins essayons. Pourquoi il y a 25 ans, un Desproges pouvait-il se permettre des saillies verbales sur des tabous aussi hénaurme que le Cancer, l’occupation, la Shoah ? Déja vu ? Desproges était il avant gardiste ? Ou alors, simplement, il est des époques progressistes, et d’autres stagnantes. Et ne pas avancer c’est reculer ai-je entendu un jour. Merci donc pour ce rafraichissement. Et ceux prenant tout au premier degré n’ont pas du comprendre. Les cons c’est à ça qu’on les reconnait, ça comprend pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

x


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès