• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Philippe Val : le lynchage

Philippe Val : le lynchage

Philippe Val.

Philippe Val, donc.

Philippe Val, enfin, puisqu’il s’agit de lui.

Philippe Val, contre tous les intégrismes, contre la bêtise bien -pensante. Philippe Val, à la plume acérée, au regard clair, qui osa, un jour où il faisait sombre, se dresser, tel un nouveau Voltaire, face à l’hydre verte qui menaçait de placer nos libertés sous l’éteignoir après avoir fait couler tant de sang de New York à Jérusalem en passant par Madrid, qui se dressa, donc, et cria, non, hurla ces paroles fortes : « Non, vous ne nous empêcherez pas ! Vos menaces n’y feront rien ! Il ne sera pas dit que, seule des trois grandes religions du livre, l’islam échappera à la critique nécessaire et à l’âcre caricature ».

Philippe Val, c’est toi aussi (tu me passeras le « tu », mais comme le disait celui qui, à n’en pas douter, serait aujourd’hui à tes côtés dans la tourmente, le grand Prévert, pour ne pas le nommer, « je dis tu à tous ceux que j’aime ») qui osa, avec moi et quelques autres, briser le silence et l’indifférence médiatique qui recouvraient le sort d’un homme dont le seul « crime » était d’avoir osé appliquer au Coran le même traitement que celui qui est réservé tous les jours à la Torah ou à l’Evangile. Un homme qui, du jour au lendemain, s’était vu traqué, pourchassé, menacé de mort, contraint de quitter son métier et de se terrer à domicile, abandonné de tous et qui, comble d’ignominie !, dut aussi subir les attaques de salopards qui prétendaient discuter le contenu de son texte, en inventant pour l’occasion un nouveau concept : la « liberté d’expression conditionnelle » (sic !) Cet homme, donc, tu lui tendis une main secourable, l’arrachant de l’abîme où il se noyait, avant de t’écrier : « Non, nous n’oublierons pas Redeker ».

Cet homme, cet esprit libre donc, pour reprendre une expression quelque peu galvaudée mais qui lui correspond pourtant si bien, est aujourd’hui la proie d’un véritable lynchage médiatique, d’une campagne de presse haineuse, digne de la pire presse antisémite des années 30 (on pense ici naturellement à la campagne contre Roger Salengro qui aboutit au suicide du ministre…). Son « crime » ? N’avoir pas supporté que, dans son journal, on puisse affirmer impunément que Juifs=Réussite sociale=Argent, cette équation ignominieuse de l’antisémitisme « ordinaire », celle-là même qui conduisit le jeune Ilan Halimi à la mort. Haine des Juifs et d’Israël, racisme anti-riches, antisionisme de bon ton, mais qui ne trompe personne sur sa véritable cible, on aura évidement reconnu là le cocktail ordinaire de l’islamo-gauchisme radical.

Face à cette ignominie, la réaction de Philippe Val, il faut avoir le courage de le dire, a été bonne. Plus que ça, elle a été juste, elle a été saine, elle a surtout été, et j’insiste sur ce terme, courageuse. Bravant le dogme qui voudrait qu’aujourd’hui tout puisse être dit, tout doive être toléré, il a répliqué très clairement : « Non, tout ne doit pas être dit, tout ne peut pas être dit ! La liberté d’expression elle-même doit avoir des bornes ».

La réaction ne s’est pas fait attendre. Les islamo-gauchistes ont trouvé là une occasion de revanche et une manière de lever l’offense juridique faite aux « frères » de l’UOIF. « On aura ta peau, crient-ils, ce que ni nos menaces ni nos procès n’auront réussi à obtenir, nous l’obtiendrons par le chantage et la pression médiatique ». Dans les années 40, on vidait les facultés et la fonction publique de leurs juifs et on rêvait d’« aryanniser » la presse. Aujourd’hui, certains rêvent de rééditer le coup : la Sainte-Alliance d’un antiaméricanisme radical, virant très vite à l’antisémitisme, et d’une gauche archaïque, ivre de grands soirs totalitaires et de petits matins bruns, sans Grand Capital et de préférence, bien sûr, sans Juifs (« L’émancipation sociale du Juif, c’est l’émancipation de la société du judaïsme », disait déjà Karl Marx), tente aujourd’hui d’éliminer l’un des derniers symboles de la liberté et de l’esprit des Lumières du paysage médiatique français. Nous ne pouvons, nous ne devons pas laisser faire ! Philippe Val doit recevoir tout notre soutien : il ne faut pas laisser Siné imposer plus longtemps sa tyrannie.


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (739 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • morice morice 21 juillet 2008 13:25

    tiens drzz a changé de pseudo ou Calito/Bretzel travaille en vacances sous le nom de BERNARDINO En rit levis ? "les islamo-gauchistes", ç’est à mourir de rire comme terme. On est en pleine PROPAGANDE là... et Siné, à mon avis, il vous emmerde, à un point que vous n’imaginez même pas !! Siné est un homme libre : il n’a pas de RELIGION, lui.Visiblement l’auteur et son pseudo ridicule, en a une...


    • sisyphe sisyphe 21 juillet 2008 15:38

      Val, avec Glucksman, Finkielkraut, BHL ; le sionisme tellement outrancier, qu’il fait le lit des antisémites.
      Il est sain que, de temps en temps, ça leur revienne enfin un peu dans la gueule.

      Val : démission de Charlie Hebdo, si tu as encore un peu d’honneur et de dignité !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 juillet 2008 19:11

      Quest-ce que ne fait pas en "pré-août" ! Felicitation à AV de publier cet article, assez bête pour faire paraitre quasi acceptables les sottises que nous disent tant d’autres. C’est un beau geste de considération, afin que ceux qui n’ont pas tout compris continuent leurs efforts pour en saisis des bribes. Il faudrait vite, toutefois, que l’auteur de cet article précise qu’il est au deuxieme degré, et qu’il ne provoque que pour susciter un débat.

      S’il ne le fait pas, il va devenir une illustration du phénomène dont nous parlait Taike Eilée hier : tout le monde va faire un pas pour s’éloigner un peu plus de Val, des conclusions de cet article et de la judéolätrie... avec le risque que les moins forts de ceux qui en sont loin tombent dans une forme de racisme.

      Une autre manifestation de ce que je dénonçais aussi il y a peu : un soutien inconditionnel pour Israel - qui est aujourd’hui indéfendable - est totalement contraire aux intérêts de la diaspora juive.

      Pierre JC Allard







    • Onegus onegus 22 juillet 2008 01:01

      En dehors du cv et du thème, il y a un autre indice indiquant qu’il s’agit d’une parodie... Regardez bien l’icône de l’auteur : c’est BHL avec rien dedans...
      Maintenant, est-ce que trop de parodie tue la parodie ?  On est dans un cas de figure proche de celui de la couverture du New-Yorker, qui en voulant dénoncer les excès d’une certaine droite américaine à l’égard d’Obama a semé le trouble dans son propre camp. A méditer, mais perso ça m’a bien fait rire, surtout la conclusion, salaud de Siné, mort au vieux !... Bravo Barnard, continuons le combat contre le péril vert-rouge-brun-jaune-et-marron-derrière !


    • Reflex Reflex 22 juillet 2008 14:29

      Vas-y Morizio, le sommet est en vue et j’espère le rejoindre en ta compagnie. Val, citime d’un lynchage ? Et les boeufs, victimes de l’abattoir ?


    • saint_sebastien saint_sebastien 21 juillet 2008 13:28

       les islamo gauchistes... on pourrait aussi parler des juifo - droitistes... comme si à gauche ils étaient touts anti sémites et à droites tous sionistes... Les pires ennemis des juifs sont à droite, mais ils s’interessent surtout à au pognon , donc ils ferment leur gueule ....


      • Cug Cug 21 juillet 2008 13:41

        Ok "Juifs=Réussite sociale= argent" mais avec les caricatures "islam=terrorisme=arabes=arriérés" ...

        Quel article moisi !!!
        En plus se servir de BHL c’est pas malin car celui-ci est totalement à l’ouest, ce qui ma foi est sa place.


        • Traroth Traroth 21 juillet 2008 19:20

          Pas d’accord. Le texte de Siné ne créé pas d’amalgame entre judaïsme et réussite sociale. C’est bien le mensonge de Val.


        • toubakouta 28 juillet 2008 10:00

          Relis ou achète-toi un cerveau


        • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 15:14

          Je ne suis pas d’accord avec vous lorsque vous déclarez, je vous cite : "caricaturer une religion, l’islam" à propos de l’objectif de mon ami Reddeker dans son article si courageux : " "Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre  ?" Le but de celui-ci n’était, et vous le savez très bien, absolument pas de s’en prendre à la religion musulmane, comme vous le sous-entendez sournoisement, mais de s’en prendre à ceux qui l’instrumentalisent, et qui sont les mêmes qui sont à l’origine du 11 septembre.

          Relisez ces quelques lignes extraites de l’article pour vous en convaincre : "Haine et violence habitent le livre dans lequel tout musulman est éduqué, le Coran. Comme aux temps de la guerre froide, violence et intimidation sont les voies utilisées par une idéologie à vocation hégémonique, l’islam, pour poser sa chape de plomb sur le monde." Relisez surtout mon livre : "Qui a tué Daniel" et cessez de lire "Islam" ou "musulmans" là où tout un chacun normalement constitué aura compris : "intégristes".


        • Lou 21 juillet 2008 15:49

          Florentin Piffard je vous demande pardon : sérieusement ne pensez-vous pas que Richard Dawkins soit raciste, envers les religions ?


        • Lou 21 juillet 2008 15:56

          Florentin Piffard... Ne seriez-vous pas, quelque peu religiomane ?


        • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 16:09

          Prétendre, avec une mauvaise foi crasse, que les caricatures de Mahomet ou que le texte admirable de celui qui est sans doute notre Salman Rushdie national, Redekker, donc, constituent une attaque contre l’Islam ou contre tout musulman et non contre le seul intégrisme relève de la calomnie la plus éhontée et d’une forme de chantage inadmissible, et révèle chez celui qui la pratique un forme de complaisance inadmissible envers l’idéologie islamiste.

          Philippe Val l’a d’ailleurs dit très clairement à propos du grand film que Daniel Leconte a eu le courage de lui consacrer : "Je pense que n’importe quel musulman peut adhérer à ce film. En revanche, pour les intégristes, c’est une catastrophe. Ce doc fait une ligne de partage et cesse de vouloir embrouiller les esprits. Les intégristes veulent faire croire qu’ils représentent tous les musulmans. Ce film montre au contraire que l’islam est divers et qu’il faut s’entendre avec ceux qui refusent l’islam aux fascistes."


        • Lou 21 juillet 2008 16:14

          Bernard Henri-Lévy est un piètre penseur imbu de sa personne et, un mauvais écrivain. Pourquoi en faire la promotion ? Je n’ai personnellement aucune envie de conseiller la lecture de ce livre absolument répugnant sur Daniel Pearl...


        • bek 21 juillet 2008 17:39

          @l’imposteur
          Va faire ta promo ailleur, tu as tout les media mainstream à ton service.
           


        • Traroth Traroth 21 juillet 2008 19:25

          "Le christianisme a subi en France plus de deux siècles d’attaques ultra-virulentes au nom de la liberté de pensée et il serait impossible de critiquer l’islam comme l’a fait Redeker ?" : Ca ne veut pas dire qu’on peut reprocher n’importe quoi à l’Islam, en vrac. Sinon, pourquoi ne pas dire que l’Islam pue des pieds, dérègle le climat ou donne le cancer, tant qu’on y est ? Il faut quand même que les reproches soient pertinents. Et ceux de Redeker ne le sont pas. Mais, effectivement, on peut critiquer l’Islam, aucun problème. Et le christianisme aussi. Même s’il a subit 2 siècles de critique (ça reste à démontrer), il n’a pas acquis une immunité pour autant.


        • invisible man invisible man 21 juillet 2008 14:44

          Heureusement qu’il est écrit en haut à gauche : "parodies", parce que dans la caboche de certaines personnes, le jus de cervelle macère bien de cette manière...



          • Patience Patience 21 juillet 2008 15:03

            Florentin,

            Je vous plusse.


          • Traroth Traroth 21 juillet 2008 19:30

            Piffard, vous surévaluez votre propre importance...


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 juillet 2008 22:19

            @ Florentin Piffard : Tout le monde comprend le sens profond de l’acte manqué qui consiste à ne pas voir le mot "P A R O DI E S ".... Cela dit, scotomiser un titre est véniel. Le péché de l’auteur est beaucoup plus grave, car, comme je le disais plus tôt, s’il ne confirme pas vite et ne reconfime pas au quart-heure que c’est pour rire, il va faire germer tout un massif de déclarations quasi antisémites, ce que je ne crois pas sain. On ne devrait pas plaisanter sans s’assurer que les auditeurs ont bien le meme sens de l’humour...

            Pierre JC Allard

            P.S Avez vous vraiment pensé, sur cet autre fil, que je vous accusais d"antihaïtianisme" ?

            http://nouvellesociete.wordpress.com


          • Nobody knows me Nobody knows me 22 juillet 2008 09:29

            Je crois que l’auteur est dans un trip "jusqu’au-boutiste", à la "Action discrète" (qui doivent bien avoir des parents dans ce style d’humour).
            Rien que pour voir qui démarre au quart de tour, il ne s’arrêtera pas de si tôt. J’ai bien ri en tout cas... mais plutôt sur les interventions déchaînées que sur l’article. Il manque cette touche de poésie, de style et de grandeur, propres à BHL pour être tout à fait crédible.

            Bonne journée.


          • chris chris 22 juillet 2008 10:11

            21 juillet 2008 à 14H50

             
            Le 21 juillet 2008 à 14h50 : "... A croire que sur ce site, pour obtenir des bonnes notes, il est préférable d’être con ! "
            Cette révélation, ce constat, ça me fait froid dans le dos ! 
            Pauvre Morice qui est tombé à pieds joints dans le panneau...

            Dès la lecture du pseudo de l’auteur il n’est pas bien difficile de comprendre le sens de l’article. 

          • norbert gabriel norbert gabriel 21 juillet 2008 14:47

            Salut
            à l’origine de cette furia excessive, il y a l’opportunisme d’un jeune homme qui se convertit pour épouser sa belle. La question étant, quelle est la part de conviction religieuse, la part de sentiment amoureux, la part d’intérets financiers ?
            On pourrait aussi considérer, avec beaucoup de naiveté, que ce mariage très conventionnel, est une réaction contre la vie familiale très agitée de son papounet.
            Quant à la réaction de Siné,elle est peut être maladroite (mal à droite ??) mais celle de ¨Philppe Val certainement démesurée dans un journal où la liberté de ton et l’exces sont la règle.
            Le lynchage comme il est dit,n’est que la conséquence d’une attitude un peu stalinienne en la circonstance, mais on n’attend pas de Charlie Hebdo des propos consensuels et sucrés...


            • kabreras kabreras 21 juillet 2008 17:10

              J’ajouterai la part d’interet politique d’un gamin qui fait comme son pere : se faire remarquer a tout prix !

              Pour ce qui est de la réaction de Philippe Val, elle montre une soumission pietrement cachée et soudain révélée, ce journal n’est plus un journal contestataire et satyrique, il tape molement quand c’est facile et c’est tout, mais en fesant attention de ne pas trop remuer surtout !

              Les propots de Siné etaient peut etre maladroits, en tout cas moins violents que ceux de 2001 : «  J’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le cul  !  » mais ils touchaient une personne d’influence.
              N’oublions pas les derniers propos de Val envers Denis Robert qui datent d’il n’y a pas tres longtemps... Il a définitivement jeté le masque !


            • kingofshifumi 21 juillet 2008 14:51

              Bravo à l’auteur, j’y ai cru jusqu’à la dernière ligne ! Mais bon, la "tyranie" de Siné, c’était un peu trop fort. J’ai cru ne pas en revenir à la lecture de cet article que j’avais jugé atroce et ridicule avant d’en comprendre l’ironie.

              Enfin bon, j’ai eu peur, quand même !


              • Patience Patience 21 juillet 2008 15:11

                Le caractere ironique de l’article ne leve pas certaines ambiguites un peu malsaines.

                L’auteur en fait trop.

                L’humour, s’il y en a un, est completement ecrase.









              • Patience Patience 21 juillet 2008 15:38

                L’auteur devrait proposer son article a la publication sur le JDD ou Le Figaro.

                Ca devrait passer.


              • kingofshifumi 21 juillet 2008 16:07

                Si ça vous fait plaisir de croire que c’est grâce à vous que j’ai compris l’ironie du texte, allez-y...

                De toute manière, même si je n’avais pas su voir le second degré à la lecture du texte, j’aurai quand même eu la puce à l’oreille en regardant qui a écrit l’article. Mais j’avoue que j’ai marché jusqu’à la dernière ligne.

                Enfin bon, Piffard, vous avez l’air de vous réjouir en trouvant une illusoire raison de penser que vous êtes plus malin que les autres, ne vous privez surtout pas.


              • kingofshifumi 21 juillet 2008 16:16

                Tant mieux pour vous alors.


              • Nobody knows me Nobody knows me 22 juillet 2008 09:31

                Merci Mr Piffard pour l’explication de texte. Une petite correction de l’orthographe peut-être ?
                 smiley


              • Lou 21 juillet 2008 15:19

                Désopilant...


                • morice morice 21 juillet 2008 15:51

                   par Florentin Piffard (IP:xxx.x23.226.232) le 21 juillet 2008 à  13H48 

                   
                  Morice prouve sa bêtise lorsqu’il ne comprend pas que ce très mauvais texte qui se veut ironique est écrit par un ami à lui, dont le but est de moquer BHL. 

                   ah ben j’ai de sacrés potes là...

                  • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 16:48

                    Cher Florentin Pifffard, je m’excuse pour m’être un peu laissé emporter. Tous vos commentaires laissent en effet apparaître une véritable hauteur d’esprit, une intelligence et une subtilité qui pourraient presque me rendre jaloux, si je ne savais depuis 35 ans que tout le monde me le répète que sur ce plan-là (celui de l’intelligence) personne ne peut me battre.

                    Il y aurait effectivement une insigne mauvaise foi à mettre sur le même plan un homme qui a reçu une promotion au CNRS et un homme qui a (justement) perdu sa place. Il n’y a effectivement aucune contradiction à soutenir publiquement le droit pour quelqu’un de publier dans un journal un texte attaquant "tout musulman" et à licencier celui qui, dans le journal que vous dirigez, attaque une personne se convertissant à une religion par opportunisme. J’ai d’ailleurs souligné dans l’article ci-dessus le silence médiatique écrasant qui avait suivi la condamnation à mort de Reddeker, dont personne, je dis bien personne, n’a parlé sauf moi-même et Philippe. Je pourrais aussi ajouter tout le ramdam médiatique qui est systématiquement déclenché chaque fois q’un propalestinien se fait "agresser" ou menacer de mort : je pense notamment au torrent médiatique écoeurant provoqué par les menaces de mort (une lettre envoyée par un homme possédant chez lui un véritable arsenal et qui contenait une balle et ces mots :  «  La prochaine n’arrivera pas par la poste  ») envoyées parmi douze autres à José Bové ou à Alain Lipietz.

                    Bref je suis parfaitement d’accord avec vous, sauf sur un point. Pour moi il y a bien deux poids deux mesures, mais en faveur des barbus et des antisémites, et au détriment des défenseurs de la liberté dont, je n’en doute plus, vous faites partie tout comme moi.


                  • Lou 21 juillet 2008 16:54

                    Barnard Harri-Lévi, avez-vous, lu que dans son premier commentaire Florentin Piffard ne se prononce pas sur Siné ? Il a eu certes, la qualité de votre éloquence mais, n’a pas eu votre courage...


                  • Cug Cug 21 juillet 2008 16:57

                    Vous notterez les amalgames "propalestinien" puis "des barbus et des antisémites".
                    Question.
                    Que pensez vous d’un parage de la terre entre israéliens et palestiniens à 50/50 ?


                  • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 17:10

                    Je tiens à mettre en garde les lecteurs de cet article contre le fait qu’un imposteur cherche assez piètrement à se faire passer pour moi :http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/07/21/de-quoi-sine-est-il-le-nom-par-bernard-henri-levy_1075542_3232_1.html&#160 ; , et à marcher sur mes plates-bandes.

                    L’ampoulure et la cuistrerie du style ("Allons, Siné. Tu as encore le choix. Ou bien la répétition, le stéréotype, le même éternel retour du même humour de cabaret qui ne te fait, j’en suis sûr, plus rire toi-même - mécanique plaquée sur du vivant, ignominie couplée avec du cliché, gâtisme assuré. Ou bien changer de disque, inventer, te libérer et faire de ton humour l’aventure d’une liberté retrouvée et ajustée aux libertés du jour - jeunesse à volonté, talent, modernité. Je ne pense pas qu’on en ait "trop fait" sur cette affaire Siné. Aussi minuscule qu’elle semble, c’est une de ces "sécrétions du temps" dont Michel Foucault disait qu’elles n’ont pas leur pareil pour refléter, condenser, télescoper, l’esprit et le malaise d’une époque.") auront, je l’espère mis la puce à l’oreille à propos d’une parodie qui se veut drôle mais qui n’est que ridicule.

                    Méfiez-vous : un BHL peut en cacher un autre !


                  • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 17:16
                      Le lien  a mal pris : le voici.
                    De quoi Siné est-il le nom ?, par Bernard-Henri Lévy

                    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/07/21/de-quoi-sine-est-il-le-nom-par-bernard-henri-levy_1075542_3232_1.html

                  • Lou 21 juillet 2008 17:21

                    Un BHL peut en cacher un autre, dites-vous... Ils seraient donc partout ?


                  • Barnard Harry Livi Barnard Harry Livi 21 juillet 2008 17:44

                    Cher Florentin Piffard
                    Attention cet aveu pourrait vous griller auprès de tous les islamo-gauchistes qui pullulent ici. Vous aviez en effet, sage précaution, déclaré tout à l’heure que vous ne preniez pas position sur le licenciement de Siné. Le fait de déclarer votre flamme à Béchamel et de se rallier totalement à son point de vue risque de vous décrédibiliser pour la suite ...


                  • pierce 22 juillet 2008 08:51

                    pourquoi ne pas évoquer l’age de Siné. D’ailleurs, la vieillesse est souvent un naufrage comme vient de nous le démontrer une fois de plus l’inénarable Jack Lang...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès