• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Publicité Mensongère

Publicité Mensongère

Mais que fait la justice ?

Les Républicains

Changer l'étiquette pour effacer les mauvais souvenirs, les zones d'ombre et les casseroles du chef de la bande organisée … La belle opération de passe-passe que voilà ! Elle ne trompe personne mais assure des heures d'antenne pour permettre la résistible ascension du Gnafron de la droite revancharde. Il est vrai qu'avec Guignol aux manettes, ses chances n'ont jamais été aussi grandes de laver l'affront fait à son immensese orgueil !

Mais qui tire les ficelles de cette farce ? Qui est le montreur des marionnettes ? On peut se le demander et s'interroger sur la qualité du scénario. Tant qu'à faire, il eût fallu changer non seulement tous les noms de nos chers partis, englués dans la consanguinité sociale, l'absence de renouvellement générationnel et les innombrables scandales.

Puis-je apporter ma contribution ? J'ai comme un doute. Le bon peuple ne préoccupe guère ces élites du mépris et de la hauteur. Enfermées dans leurs Tour d'ivoire, elles ne savent rien du pays réel qui constate, navré, que le changement de cap de l'opposition gouvernementale s'effectue à tire-d'ailes. Le bon futur (et)ex-président prenant un jet privé pour rallier Le Havre tandis que les militants sont condamnés aux sandwichs. À trop les habituer au nid douillet, ces drôles d'oiseaux tournent le dos à la basse-cour ...

 

festivals-tournees.png

 

La belle République que voilà qui se prend pour une monarchie de droit coquin. Pire encore : l'Icare de la droite organise un concert de sifflets quand ses rivaux intimes viennent au perchoir lancer quelques trilles. Et les braves militants de battre des ailes à tout rompre quand leur champion monte sur sa branche pour montrer à tous que son ramage et son plumage sont ce qui se fait de mieux dans le pays … Le petit homme, perché sur ses ergots, n'a pas oublié que le coq est emblème national.

Il est vrai que, sur le tas de fumier d'en face, c'est la désolation. Ils ont un coup dans l'aile nos bons merles socialistes. La plume terne, le bec tombant et l'œil si vitreux que même le Panthéon n'a pu voler à leur secours. Curieusement, ceux-là s'accrochent à leur nom comme la poule au pot au panache blanc d'Henry IV. Nous baignons dans les noms trompeurs et l'étiquette mensongère.

Les uns sont aussi peu Socialistes que les autres sont véritablement Républicains. Ils sont, tous les deux, mêmes avatars d'une même ambition strictement personnelle, à faire de la prévarication et du pouvoir une profession à vie, une rente confortable et sans risque. Ils ont simplement bifurqué dans deux poulaillers différents à la sortie de leurs grandes écoles. Drôles d'oiseaux que tous ceux-là qui n'ont que la République, la Démocratie en bouche et qui, à la première occasion, fientent sur le suffrage universel.

 

GUIGNOL.jpg

 

La bande à Gnafron fait main basse sur l'idée de République. Les restes désolants de l'armée de Flamby en pleine retraite sautent comme des cabris en se disant de gauche. Pour les deux, l'effet placebo ne trompe plus personne. Le mensonge est devenu leur seul mode d'expression. Reconnaissons leur qu'ils n'ont pas le monopole dans cette spécialité toute française et que la volée de Corneilles du Front familial parvient à suivre le rythme. Dans cette volière, comme dans les autres, famille ou pas, on ne s'épargne nullement les coups de becs !

En attendant le pays va mal, le chômage bat des records, les emplois industriels partent à l'étranger, la culture est sinistrée, l'école pareillement et plus encore, l'armée fait la manche, la police le pied de grue devant des personnalités à protéger, la presse se prosterne devant les oiseaux de bon augure qui promettent, depuis des lustres, des lendemains qui chantent qu'on ne voit jamais venir.

La justice ferme les yeux, autorise le parti de Gnafron à faire main-basse sur le concept de République sans même rappeler à ces honteux usurpateurs qu'ils ont la mémoire bien courte ! Nous voilà flanqués d'un parti à l'américaine. Nous avions déjà les primaires : vaste escroquerie fomentée par ceux qui se prétendent indûment de gauche ; voici que leurs rivaux estampillés viendront nous vendre la même saloperie.

 

Il-n-y-aura-pas-de-courants-internes-dans-le-nouveau-parti-de-droite-Les-Republicains_article_main.jpg

 

La belle manœuvre que voilà qui distille insidieusement l'idée que les deux seuls véritables candidats sont les vainqueurs de cette foire des vanités individuelles (dans l'hypothèse de la réitération des primaires côté PS). En dehors des partis, pas d'émergence possible d'un souffle nouveau, d'un candidat honnête et débarrassé de la logique nuisible des appareils.

Je n'ai qu'une envie :voler dans les plumes de ces prétentieux, de ces margoulins, de ces pauvres marionnettes qui, au bout du compte, n'ont aucune prise sur le réel. Mais qu'importe mes agitations frénétiques, je n'ai une fois encore rien compris. Je les prenais pour de drôles d'oiseaux : ce sont des rapaces qui vont fondre à leur tour sur le pays ! La République les appelle ; ils vont savoir convaincre pour se servir ….

L'Arrêt-publiquement leur.

larépubliqueârJoelRhanime.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 5 juin 2015 09:04

    Bonjour, C’est Nabum

    « La belle opération de passe-passe que voilà ! Elle ne trompe personne mais assure des heures d’antenne pour permettre la résistible ascension du Gnafron de la droite revancharde. »

    Tour de passe-passe, la formule est juste, et je l’ai moi-même déjà employée tant elle colle à la réalité de ce changement de nom avant tout destiné à jeter un voile pudique sur les affaires du sarkozysme sous étiquette UMP.

    En l’occurrence, je pense plutôt que Sarkozy escomptait une « irrésistible » ascension. Or, celle-ci a toutes les chances pour ses rivaux d’être « résistible » car la double opération du changement de nom puis de sa validation en congrès s’est traduite par un doublé échec pour « Gnafron » :

    - 37 % seulement de votants UMP inscrits favorables à la dénomination « Les Républicains », c’est très faible là où Sarko attendait une adhésion massive ;

    - quant à l’affluence au congrès, l’on sait à quel point elle a été chiche en regard de la participation attendue et annoncée, entre une salle loin d’être pleine et un chapiteau extérieur (avec écran géant) resté désespérément vide.

    « Nous avions déjà les primaires : vaste escroquerie fomentée par ceux qui se prétendent indûment de gauche ; voici que leurs rivaux estampillés viendront nous vendre la même saloperie. »

    Pas d’accord du tout avec cette affirmation violente : un processus de primaire est parfaitement démocratique car il permet (en théorie) de confronter les idées des principaux caciques d’un camp politique, et rien n’oblige le peuple à voter par la suite pour un champion issu de ce processus.

    Personnellement, je souhaiterais qu’un processus de primaire soit également engagé à gauche du PS pour permettre aux idées des postulants de s’exprimer sans être caricaturées dans les médias et ramenées à quelques plus ou moins « bons mots » ou disqualifiées par la mise en exergue de pugilats très éloignés des problèmes de fond.

    En l’occurrence, je souhaiterais une primaire entre les postulants du PG, du PC, de Nouvelle Donne, des Verts, et (pourquoi pas ?) de dissidents du PS, écoeurés par la ligne politique droitière d’un exécutif issu de leur parti. Mais là, je dois probablement rêver...


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 juin 2015 09:46

      @Fergus

      Les primaires limites les chances des futurs candidats aux seuls vainqueurs des grandes mafias.
      Nous éliminons à jamais l’émergence d’une nouvelle voie, d’une nouvelle forme de pensée politique
      C’est en cela que pour moi, c’est une escroquerie absolue, voulue comme telle par ceux qui en décident ainsi

      Une primaire de Gauche comme si désormais la révolte se limitait à ses vieux partis dépassés, vérolés par une République des coquins.

      Je crois de toutes mes forces en un souffle nouveau venu d’ailleurs et d’une Gauche résolument inventive.


    • Fergus Fergus 5 juin 2015 11:27

      @ C’est Nabum

      « Nous éliminons à jamais l’émergence d’une nouvelle voie, d’une nouvelle forme de pensée politique »

      Les systèmes en place n’interdisent pas l’émergence de courants de pensée politique différents. Ou plutôt ils ne les interdisent que lorsque le peuple est complice en reconduisant toujours les mêmes au pouvoir.

      Mais il ne faut pas se leurrer : on ne peut pas gouverner une nation sans partis politiques. C’est pourquoi ils ont toujours existé !

      On le voit d’ailleurs en Grèce où Syriza est une sorte de Front de Gauche, certes plus efficace en termes de conquête du pouvoir, mais fait, comme le FdG, d’une coalition de petits partis.

      Même chose en Espagne où les personnalités qui ont accédé aux mairies sont issues de petits partis associés pour la circonstance à Podemos dont la survie ne pourra se faire que dans le cadre d’un parti structuré, soit totalement indépendant, soit plus probablement sous la forme, là aussi, d’une sorte de Front de Gauche.


    • C'est Nabum C’est Nabum 5 juin 2015 12:45

      @Fergus

      Les pensées en place ont fait main basse sur le financement et la campagne ce n’est qu’une affaire d’argent
      C’est en ce sens que je les qualifie de Mafias

      Elles s’imposent de manière financière et rien de plus


    • Fergus Fergus 5 juin 2015 13:02

      @ C’est Nabum

      Le fric ne fait pas tout : malgré l’énorme puissance combinée des partis politiques dominants et d’une très large majorité des médias qui, tous, ont beaucoup investi dans la campagne pour le OUI, le NON s’est pourtant nettement imposé lors du référendum de 2005 sur le projet de Traité constitutionnel de l’UE. En cette occasion, il a été démontré que les puissances dominantes peuvent se révéler impuissantes face à la détermination populaire.

      Dommage qu’en 2008, les Français se soient désintéressés de la question pour contrer Sarkozy et l’UMP, avec la complicité du PS. S’ils s’y étaient opposés avec la même détermination, le Traité de Lisbonne n’aurait pas vu le jour.


    • Alligator 427 Alligator 427 5 juin 2015 10:45

      Arrêtez de vous faire du mal les forces de progrès, « les républicains » ne sont qu’une émanation de votre république jacobine de gauche. La fausse opposition de l’anti-France pour berner les profanes.
       
      Ce site étant vampirisé par des profs de l’éducation nationale à la retraite, lequel d’entre eux pourra nous dire si les francs-poissons sont plus nombreux chez « les républicains », au parti des socialistes ou chez pépère Mélenchon ?
       
      Le premier qui répond aura droit à un macaron de l’étoile flamboyante à cinq branches made in China.


      • JL JL 5 juin 2015 11:45

        @Alligator 427
         
        pas faux.
         
        Mais c’est évacuer un peu vite le fait que les bailleurs de fond aiment bien cette manœuvre qui ne peut que faire encore un peu plus de mal au pouvoir politique, c’est-à-dire in fine, à la démocratie.


      • Fergus Fergus 5 juin 2015 11:59

        Bonjour, Alligator 427

        Il faudrait peut-être arrêter de fantasmer sur le pouvoir des francs-maçons. La franc-maçonnerie - je n’en suis pas - est, de manière synthétique, faite de personnes qui, dans le cadre de « tenues » rituelles pouvant varier d’une obédience à l’autre, expriment des idées de nature philosophique sur l’Homme et la Société dans une constante quête de fraternité et d’équité.

        Il existe des francs-maçons (hommes et femmes) dans tous les partis et dans tous les corps de métier. La plupart sont athées ou agnostiques, mais ce n’est pas systématique, et des croyants de différentes religions en font partie. Dès lors, on ne voit pas comment la franc-maçonnerie pourrait être le vecteur d’un courant de pensée de nature à s’imposer à tout le personnel politique.


      • C'est Nabum C’est Nabum 5 juin 2015 12:46

        @Alligator 427

        Voilà un commentaire qui doit aisément se passer de la réponse d’un forcément archaïque d’une pensée obsolète

        Vive vous


      • Alligator 427 Alligator 427 5 juin 2015 13:57

        @JL
         
        Démocratie, laquelle ?
         
        La seule que je connaisse est la démocratie de marché à contresens de la démocratie où le marché achète l’opinion et l’opinion fait l’élection. Approuvée par les républicains dès 1789.


      • Alligator 427 Alligator 427 5 juin 2015 14:00

        Bonjour, Fergus
         
        Pour vous, ce sera la pilule bleue sans aucune hésitation. Vous êtes si conformiste et bien-pensant que vous êtes un résultat du mythe républicain.
         
        Si les bons républicains en « quête de fraternité et d’équité » & blablabla représentent 0,5% de la population, par quel miracle forment-ils 80% des gouvernements, voire 100% sous la IIIe République ? Ils dirigent le pays en sous-main et ne se cachent même plus.
         
        Pour commencer en douceur, voici un lien de 2013 pris au hasard dans un article bateau d’un journal de votre sensibilité. L’Obs OSE effleurer le sujet en dévoilant une petite partie de la pointe de l’iceberg (et encore avec des erreurs). Mon dieu, mon dieu ! M’aurait-on menti à l’insu de mon plein gré ? 


      • Alligator 427 Alligator 427 5 juin 2015 14:03

        @C’est Nabum
         
        C’est vous qui voyez !


      • Fergus Fergus 5 juin 2015 15:18

        @ Alligator 427

        Il n’existe aucun « journal de ma sensibilité » !


      • Fergus Fergus 5 juin 2015 15:21

        @ Alligator 427

        Où avez-vous vu que les franc-maçons occupent 80 % des postes de pouvoir ? J’aimerais connaître les sources de cette statistique.


      • Paulo/chon 5 juin 2015 12:14

        Bjr,
        Cartésien dans mes tripes, j’ai tenu à convaincre mes enfants que la perfection existe seulement dans les chiffres. D’où bien sur les premiers compliments que vous sembliez ne pas comprendre, mais quelle satisfaction avez-vous ressentie lorsque l’élève dépasse le maitre. A titre personnel je préfère Mario comme surnom Flamby reflète, certes un état fort peu charpenté mais n’omettez pas qu’il a dirigé pendant plusieurs années la bande des copains et des coquins, au plus con je ne me sens pas de taille à lutter et vous non plus vous ne possédez pas la faculté de mettre en pratique les contres-attaques législatives.
        J’ai encore constaté que la Perfection existe avec les mots pour autant que le vocabulaire soit cultivé éclectiquement qui inéluctablement révèlera votre part ....d’ombre. Je doutais vraiment du mot, j’aurai préféré d’insolence auquelle vous avez droit depuis votre retraite.


        • C'est Nabum C’est Nabum 5 juin 2015 12:48

          @Paulo/chon

          La retraite est une perspective pour l’instant, une promesse d’ici septembre
          En attendant je fais encore semblant puis je me consacre exclusivement aux mots et aux contes

          Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires