Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Recette : « virade de préfet à la française »

Recette : « virade de préfet à la française »

Vous qui vous plaignez de votre préfet, de son inaptitude, de son manque de dialogue, de ses méthodes expéditives en matière de sécurité, N. Sarkozy peut vous aider à concocter une recette pour vous en débarrasser rapidement et sans vous mouiller !

Pour virer un préfet, il faut être organisé, assez nombreux et surtout avoir de l’imagination. Voici la recette de "virade de préfet à la française".
 
1°) Etablir le planning
 
En premier lieu, il convient de prévoir une date fatidique où le représentant de l’Etat que vous ciblez sera occupé à une tâche exceptionnelle et périlleuse : la visite du chef de l’Etat.
 
Donc, il faut consulter régulièrement l’agenda de Nicolas Sarkozy sur le site officiel de l’Elysée 
 
Armez vous de patience, il finira bien par venir dans votre département pour un discours, lire ses vœux à une catégorie particulière de français, visiter une usine qui va être délocalisée ou animer un congrès de l’UMP !
 
Lorsque vous avez enfin confirmation de sa venue dans votre chère contrée, passez à l’étape 2.
 
2°) Invitez des amis
 
Ensuite, il faut organiser, pour l’arrivée de N. Sarkozy, une réunion amicale, sur les lieux de la visite du chef de l’Etat, avec le maximum d’amis partageant votre projet.
 
Vous pouvez inviter des connaissances qui ont d’autres revendications à lui transmettre : ouvriers en chômage partiel, personnel de l’éducation nationale, cadres ruinés par la bourse, retraités se nourrissant grâce aux restos du cœur. La liste est longue !
 
Préparez avec eux des banderoles, des cornes de brume, des affiches humoristiques et organisez le covoiturage pour le jour de réception de l’invité suprême.
 
3°) Accueillez le chef de l’Etat
 
Lorsque le jour de la visite arrive, postez vous à un ou plusieurs endroits stratégiques. Il s’agit de lieux où vous serez vus par les journalistes et le cortège présidentiel, où vous serez entendus suffisamment pour gêner le discours magnifique du président et où vous ne pourrez pas être délogés sans bataille rangée avec les CRS.
 
Faite du bruit, faites vous entendre mais restez raisonnables. Il faut que tout se passe bien pour ne pas vous retrouver en garde à vue, avec fouille au corps et interrogatoire serré.
 
4°) Laissez mûrir deux semaines
 
Après la visite, faites la fête. Réunissez vous entre amis pour regarder vos photos, échanger des souvenirs et vous féliciter. Vous l’avez bien mérité.
 
Il reste à attendre une ou deux semaines. La marmite présidentielle finira par sauter et vous n’aurez qu’à déguster !
 
5°) C’est prêt !
 
Le jour tant attendu arrive alors. La presse annonce la mutation expresse de votre préfet avec réprimande présidentielle à la clé ! Il est nommé "préfet hors cadre". Ce qui signifie qu’il est viré de votre région et attend son prochain placard !
 
Si tout se passe bien, vous aurez même des commentaires furieux des pontes de l’UMP locale, gage de la réussite de votre entreprise et du caractère prévisible du chef de l’Etat.
 
Recettes alternatives
 
Cette recette peut s’appliquer aussi à un chef de services de sécurité (méthode corse) : Il s’agit de planifier une visite amicale à un proche de N. Sarkozy, ayant suffisamment de relations avec lui pour l’appeler et lui rapporter votre visite immédiatement.
 
Cette recette n’est pas sans danger si vous avez le malheur d’improviser (baignade de coq, vidage de bouteilles ou bris de vaisselle) et vous risquer de faire un tour à la case justice. Il n’est pas question de polluer la recette avec des actions illégales ou violentes !
 
La méthode normande consiste à faire coup double : renvoi d’un directeur départemental de la sécurité publique en même temps que le préfet. Elle est très difficile à réaliser et réclame un savoir faire certain.

 
 
Voila, en ces temps difficiles, il est important de tirer les conclusions des actions de notre président bien aimé. Mettez à profit ses réflexes et son tempérament pour réaliser des actions qui autrement seraient tout à fait irréalisables…
 
Restons calmes, soyons non violents et rappelons-nous surtout qu’avec lui, tout est possible !
 
Bon appétit !


Sur le même thème

Xynthia : quand Sarkozy favorisait les catastrophes
Comment l’Etat ment-il pour mieux massacrer les bouquetins du Bargy
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
Euro-fascisation : faire l’autruche ou affronter ? par Georges Gastaud
La mainmise de l’industrie pharmaceutique sur la médecine


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires