• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Reconversion des politiciens

Reconversion des politiciens

L’entreprise France doit réduire ses dépenses de personnel. Mais on ne peut pas mettre les gents au chômage sans leurs offrir une reconversion. Soyons humain.

 

Quelques pistes.

Toiletteur animalier. Beaucoup ont déjà des dispositions pour l’emploi. Caresser l’animal électeur dans le sens du poil, cela le flatte et le rend plus docile. Certains sont même très doués. Avec un discours flatteur, ils calment les aboiements des cadors syndicalistes. 

Restauration. Servite aux clients une soupe de lois insipides en faisant croire aux consommateurs que c’est un nectar, demande des compétences bien précises et utiles en cas de crise.

 

Apiculteur. Les abeilles comme les ouvriers, défendent généralement le fruit de leurs travails. Pour récupérer le miel, il est nécessaire de savoir utiliser un enfumoir. Une fois la fumée dissipée, la ruche va se remettre au travail.

L’apicole, un bon reclassement pour Borloo…

Navigateur. Un bon politicien connaît toujours le sens du vent. Et dans cet emploi, il ne sera pas un traitre en passant de Bâbord à Tribord. Les moins doués pourront être de simples gérants d’une flottille de pédalos. Pas besoins de compétence. Une casquette de capitaine autorise les catastrophes. 

Tailleur. Même et surtout si on n’aime pas un client, savoir lui tailler un bon costume demande des compétences. Dans ce domaine, la gente féminine semble relativement à l’aise. (Mairie de Paris)

Apothicaire. Vendre des drogues, des placebos pour guérir la fièvre est source de profit, surtout pour le prescripteur. Un peu de pommade est le client rentre chez lui, en oubliant la douleur (des impôts par exemple).  

Prêtre. Qu’import la religion fera l’affaire. Le but est d’offrir (faire croire) à une vie plus heureuse…plus tard. Les politiciens adorent les Paradies (fiscaux) pour eux, mais ils ne le partage pas. L’électeur est prié de croire au futur bonheur. Ne pas confonde prêtrise et traîtrise (quoi que…).

Pompes funèbres. Pour enterrer un projet, une promesse de campagne, les politiciens possèdent un certain talent. Même les pleurs ne les troublent pas.

Gérant de club. Pour les cadres des partis politiques, gérer (par exemple) les parachutés est une habitude. Et la bonne gestion d’un club ou micro-parti, est toujours rentable.

 

Artiste : Il existe un réel danger pour les véritables : Bonimenteurs, illusionnistes, transformistes, artistes de cirque, humoristes…Les élèves risquant d’être meilleurs que les maîtres. 

Mais vous devez avoir d’autres propositions en tête…

Une simple réduction de 30 % du nombre de parlementaires à 400 députés et 200 sénateurs permettrait de réaliser 63,7 millions d’euros d’économie

 

Illustration : http://www.evariste.org/yolin/IV-B-3.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • totor101 totor101 26 décembre 2013 11:54

    bravo !
    ce qui m’est venu à l’esprit c’est la restauration !
    - is savent servir la soupe !
    - il y a des emplois disponibles dans ce secteur on pourra donc placer nos députés et sénateurs en surnombre sans nuire aux autres demandeurs d’emploi !
    - il sauront ENFIN ce que vit quelqu’un qui doit bosser pour gagner sa croute !


    • jmdest62 jmdest62 27 décembre 2013 09:22

      @ papybom

      « L’entreprise France doit réduire ses dépenses de personnel......... »

      avant de penser à les reconvertir on pourrait les délocaliser en Roumanie (à 500 Euros /mois ) la chaine LCP pourrait nous filmer les débats des assemblées et BêêêFM nous communiquer et nous commenter les décisions du gouvernement .....c’est bien ce qui se passe déjà NON !

      @+


    • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 12:16

      Merci pour l’article, personnellement je préconise leur reconversion aux minimums sociaux type RSA jusqu’à la fin de leur vie.


      • eresse eresse 26 décembre 2013 15:10

        Bonjour,
        le RSA n’est pas une reconversion, ils continueraient à être payé « pour ne rien faire ». aucun changement dans leur statut, juste dans la rémunération.
        Je pensais à éboueur, mais se serait déconsidérer cette profession dont on a tant besoin dans notre société.
        Il reste peut être : Nettoyer les cuves des usines d’assainissement. Au moins, il aideraient tous ceux qu’ils ont mis dans la merde en l’évacuant.


      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 17:53

        @ eresse

        C’est très vrai, merci pour ce correctif.
        Commencer déjà par les faire vivre sans aucune immunité parlementaire devant la loi serait un bon début.
        Ce à quoi nous pouvons ajouter l’alignement de tous leurs avantages financiers et en nature sur le régime général. (repas, déplacements personnels, sécurité sociale etc..)

        Je n’ai pas l’impression qu’ils soient conscients des réalités des autres, autant les aider autant que faire se peut.


      • Chris 26 décembre 2013 13:32

        Déjà commencer par mettre en prison tous ceux qui le méritent, ça en ferait beaucoup moins à recaser.


        • Michel DROUET Michel DROUET 26 décembre 2013 17:45

          Bonjour Papybom et merci pour ce billet d’humour

          Ce qui vaut pour les parlementaires doit pouvoir s’appliquer à beaucoup d’autres élus.

          Je propose une piste à un peu plus de 4500 élus : la suppression des conseils généraux devenus inutiles suite à l’émergence de l’intercommunalité.


          • claude-michel claude-michel 27 décembre 2013 11:17

            On ne doit surtout pas reconvertir un politicien...mais l’éliminer pour avoir falli a son pays...Ils serviront d’engrais pour faire pousser des choux de Bruxelles.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès