• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Rendre les Honneurs !

Rendre les Honneurs !

Vous avez en mémoire dans votre appareil photo, ma belle prestation de ce 15 mai 2012. Pour vous, casquée et bottée dans mon uniforme de 1870, la cavalerie de la Garde républicaine incarne un certain prestige hérité de l’histoire. La dernière unité montée de l’armée française est connue pour encadrer des cortèges officiels ou défiler le 14 juillet sur les Champs-Elysées.

Mais d’une manière générale, que connaissez-vous du quotidien du Garde Républicain. Pour le profane, ce n’est que pot de fleurs devant l’Elysée et celui qui rend les honneurs aux grands dirigeants de ce monde.

 Rendre les honneurs( ?) : 

 Pour un chef d'Etat ivoirien Alassane Ouattara est arrivé à Paris, le 25 janvier, pour une visite officielle de trois jours. Lien

 Pour la visite en France de Hu Jintao, le démocrate président chinois. En novembre 2010, certainement pour parler des droits de l'homme dans son pays. Lien.

 Pour la venue de Mouammar Kadhafi en France, de lundi 10 mercredi 12 décembre 2007. Lien Par chance, je l’ai pas monté la garde devant la tente du guide dans le parc de l’Hôtel Marigny. Lien

 Parfois j’aimerais, comme les Queen's guards de sa gracieuse Majesté, revêtir un chapeau en peau d'ours brun qui me descend jusqu’au nez pour rester anonyme.

 Pour un athlète et un beau gosse comme moi, ce travail est généralement valorisant. Mais comme dans toutes entreprises, nous devons nous plier au règlement. Par chance, le sentiment que nous éprouvons en « rendant les honneurs » ne transpire pas de notre beau regard glacial réglementaire.  

 Personne ne nous rendra honneur pour notre abnégation politique. Avec l’ancien Boss, le problème était simple : « T’es pas content, casse toi pauv’con  »

 Avec le nouveau, je vais attendre !

 En ce moment, une pétition circule pour la dissolution du régiment de cavalerie de la garde Républicaine. C’est ici.

 Je suis bien conscient que notre pays traverse une crise et que nous devons nous serrer les coudes. Mais j’en ai discuté avec un vieux ronchon que vous connaissez bien sur Agoravox : Papybom. Il veut faire un article sur notre honneur. Il en est capable, ce vieux con !

 Bon, ce n’est pas tous cela. J’ai encore du travail. Responsable de ma monture, je vais m’occuper de nettoyer le fumier et de lui donner un cadre de vie décent. Juste pour mon honneur.  

 

Illustration : http://www.ecpad.fr/la-garde-republicaine-en-dvd

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 mai 2012 09:25

    À l’auteur :
    « chapeau en peau d’ours brun »

    N’est-ce pas en peau de phoque ?


    • Papybom Papybom 16 mai 2012 09:48

      Bonjour Jean-Pierre Llabrés,

       

      Suivant cet article « Pour fabriquer ces coiffures, tant appréciées des touristes lorsqu’ils assistent à la relève de la garde, on utilise la peau d’ours bruns canadiens. Chaque année, il faut 50 à 100 nouveaux bonnets pour les troupes de la reine. »

      Pour le faste, les Britanniques n’ont pas d’ours sains dans leurs poches.

      Cordialement.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 mai 2012 10:36

      Autant pour moi !


    • La râleuse La râleuse 16 mai 2012 15:58

      @ Papybom

      Rien que pour ses ours sains qui m’ont arraché un éclat de rire, j’ai voté un plus pour le commentaire.


    • easy easy 16 mai 2012 15:07



      Dissoudre la GR ?
       
      Pourquoi ne pas bâtir autre chose à la place de Notre Dame alors !

      Il me semble que ce dont nous souffrons, c’est le manichéisme. Nous pensons qu’il faut que les choses soient déclarées soit bonnes soit mauvaises (quand c’est publiquement énoncé car in petto il chacun est plus nuancé)

      Là par exemple, il a été rendu hommage à Jules Ferry. Il faut, pour que ça se passe dans le bruit des trompettes de la renommée, que ce personnage ait été tout bien, 100% bien. 
      Or, même en laissant son racisme de côté, même en ne considérant que le volet école, s’il n’y a pas encore à redire de nos jours, il pourrait y avoir à redire dans deux siècles quand on trouvera que l’école à la Ferry consistait à conditionner les enfants (afin de concurrencer le conditionnement des enseignements catholiques). S’il y a eu une époque qui a fabriqué du mouton laïc jusqu’à la manière de dessiner l’alphabet, c’était bien celle de Ferry à 1980.


      Chez Hugo, chez Saint Louis, Jeanne, De Gaulle, Vercingétorix, chez tous les plus grands, comme chez les plus petits, il y aurait toujours, si l’on n’était pas manichéen, autant à redire qu’à dire. 

      Ce manichéisme (public) nous oblige à affirmer que la République c’est tout bien et que l’Ancien régime c’était tout mal.
      Or, par chance, si nous avions démoli des dizaines de milliers de bâtiments de l’Ancien Régime, nous en avons oublié (grâce à ceux d’entre nous qui étaient déterminés à sauver ce qui pouvait l’être du passé) et il en reste un peu. 

      Le résultat c’est que tout en prétendant que nous navons plus rien à voir avec Rome ou l’Ancien Régime, nous sommes bel et bien entourés de choses anciennes que nous utilisons pour nous faire valoir, pour nous autoriser, pour nous donner de la consistance, du crédit, de la légitimité.

      Quand on signe un Traité international, on le signe dans les vieux ors, sous les vieilles coupoles, non sous l’Arche. Comme par hasard, l’air de rien.


      Je rappelle que quand il a été question pour Disney de monter un parc à Paris, il avait été considéré que les Américains et les Japonais ; excellents clients du parc de Floride, sont des gens qui, n’ayant pas de châteaux chez eux, fantasmaient déjà à la vue d’un château de la belle au bois dormant réalisé de manière simple, comme dans la réalité.
      Or la clientèle européenne que visait le projet Eurodisney n’aurait pas été émue par un château réaliste. Disney a alors conçu celui de Paris de manière à faire fantasmer les Européens, de manière féérique, plus complexe et délirante. Avec plus de couleurs, de dentelles, de bijoux, de dorures.



      Si nous avions encore dans quelque placard de la République une tite légion à la romaine, une tite armée à la Saint Louis et un régiment de mousquetaires, nous devrions les conserver précieusement et les faire régulièrement défiler. 

      Avec nos vieux bâtiments comme décor, la présence vivante d’anciennes organisations, d’anciennes devises, d’anciens drapeaux, conservées en vitrines, auraient l’avantage de nous démontrer que tout n’est pas tout bon, tout mauvais et qu’il faut cesser de condamner les choses ou les gens de manière toujours aussi tranchée. 



      Nous avons honte d’avoir été esclavagistes. Ca fait donc 40 ans qu’avec force brosses de fer et burins, nous effaçons de nos monuments et palais les traces de cette ancienne vision des choses. C’est bien dommage. Car sans les fonds historiques pas encore brûlés, nous finirions par croire que ça n’a jamais existé et que nous n’avons aucune responsabilité dans l’histoire de l’Afrique, de l’Amérique ou de l’Asie. 

      Le cheval a été archi indispensable à notre développement et il compte énormément dans notre fonds culturel. De nos jours, se promener à cheval dans une ville est interdit ou il faut réussir un parcours du combattant pour y être autorisé. Les crottes ! Les crottes monsieur !
      Les hommes ont vécu avec les crottes de chevaux pendant 8000 ans en s’en félicitant mais soudain, depuis le pétrole, c’est impossible.
      Les chevaux peuvent encore nous servir de réservoir à anticorps pour élaborer nos vaccins mais il ne doivent plus chier sur notre bitume.

      Je signale un ti détail. contrairement aux vaches les chevaux ne ruminent pas. Leur crottin est bourré de fibres longues. Une fois lavé, on peut en faire un des plus beaux papiers qui soient.


      Effacer toute présence vivante du cheval en ville, face à la foule, c’est dénier ce qu’il a représenté et d’où nous venons. C’est effacer nos origines, notre nombril. C’est mentir, être malhonnête et ingrat.


      (Ce qui est plus ennuyeux c’est le chapeau en vraie peau d’ours que pertent les Horses Guard. Mais envisageons qu’il soit prochainement fait en fourrure synthétique)



      • Massaliote 16 mai 2012 15:51

        La Garde Républicaine est toujours agréable à regarder. Beaucoup plus que ceux à qui les honneurs sont rendus. Lors du défilé de Flamby, comme pour son prédécesseur, j’ai regardé de préférence les chevaux en espérant qu’aucun ne dérape et soit blessé sous ces trombes d’eau. Supprimer la Garde ? Ca commence bien. smiley

        Et aussi le défilé du 14 juillet ? Et pourquoi pas la flamme sous l’Arc de Triomphe ? :->


        • La râleuse La râleuse 16 mai 2012 16:16

          Cher Papybom,

          Pour l’article qui relève l’usage fait de la Garde Républicaine, moi je vous dis « Chapeau ».
          Que d’honneurs rendus à des spécialistes de l’horreur.

          Par ailleurs, je suis toujours surprise de constater comme mes concitoyens, à l’humeur anarchiste, aiment le faste militaire.
          Pour ce qui me concerne, je rejoindrais plutôt Monsieur François Cavanna qui, lors d’une interview, exprimait : « Quand j’entends de la musique militaire, instinctivement, je me mets à marcher au pas cadencé jusqu’à ce que la raison me rappelle à l’ordre en m’interpellant : ’Mais qu’est ce qu’il te prend, pauv’ con ?’ »

          Je vais sans doute me faire conspuer par vos lecteurs mais, tant pis, je le dis comme je le pense, le défilé du 14 juillet est aussi désuet qu’un menuet.
          Quant aux spectacles équestres, Bartabas nous en régalent de bien plus artistiques que ceux de la Garde Républicaine.

          Très amicalement vôtre,


          • Papybom Papybom 16 mai 2012 17:06

            Bonjour La râleuse et aux autres.

             

            Homme de cheval dans ma jeunesse, j’ai gardé une certaine nostalgie de cette symbiose entre l’homme et l’animal. La pétition pour supprimer cette institution (La garde républicaine), a déclenché l’idée de ce petit article sans ambition.

            Pour financer notre déficit, pourquoi ne pas démonter la Tour Effel et revendre sa structure au prix de la ferraille ? Transformer le Château de Versailles en H.L.M….Brader notre capital de mémoire serait une honte.

            J’admire également le sans froid des hommes, tenus de rendre les honneurs républicains, à des hommes sans honneur. Le fumier n’est pas toujours que dans les boxes  !

            Cordialement.


            • gordon71 gordon71 16 mai 2012 17:40
               bonjour papyboom

              quel hasard

               
              je suis amateur de tout ce qui hennit et se cabre
              j’ai un article tout prêt sur la garde républicaine je ne suis évidemment pas d’accord pou supprimmer ce joyau de culture véritable, conservatoire de notre histoire et de savoirs faires immémoriaux




              • Papybom Papybom 16 mai 2012 20:00

                Bonjour gordon71

                Tout renfort pour garder cette institution me procure de la joie.

                Le cheval hennit polluant ni dangereux. Un peu de crottin pour les fleurs, un grand sourire des enfants et une présence dans les bois parisiens, c’est également un plus.

                Que ceux et selles (anglaises) qui n’aiment pas les animaux et le cheval en particulier, tapez juste équithérapie dans un moteur de recherche.

                « Que tous les peuples commencent donc par s’unir pour qu’il ne soit plus permis de martyriser un cheval ou un chien, et les pauvres hommes, honteux et las d’aggraver eux-mêmes leur misère en arriveront peut-être à ne plus se dévorer entre eux ! »

                Émile Zola, Paris 189 - Discours à la séance annuelle à la Société Protectrice des Animaux.

                Cordialement.


              • gordon71 gordon71 16 mai 2012 18:11

                l’honneur, en politique, comme la parole donnée ou les promesses tenues, une valeur en baisse, au parfum « nauséabond » et suranné...


                 alors que les coups fourrés, les ignominies et le parjure.....


                • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:56

                  l’honneur, l’honneur....ben tiens.....j’ai bien vu quelques abandons de poste dans la hiérachie...suivis de quelques mesures disciplinaires , fô pas trop rêver.


                • alinea Alinea 16 mai 2012 23:02

                  Je me suis laissé dire que les chevaux n’y étaient pas très heureux ; je me suis laissé dire que, vu le manque de fric, les conditions n’étaient au top. Moi, je vote pour un budget plus grand pour nos cavaliers d’apparat. Là où il y a des chevaux...


                  • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:58

                    oui, j’ai bien vu des bidasses qui n’aimaient pas les chevaux....et les accrocher par les naseaux...

                    Il y a des coups de poings qui se perdent...


                  • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:31

                    ah oui, moi cela me les brise, cette manie de vouloir « casser » les symboles et les appartenances historiques....

                    Faut pas accepter....

                    en revanche la musique des gardes républicaines devraient revoir leur répertoire et jouer pas trop faux, cela fait désordre....

                    en fait ils ne jouent pas faux mais sans trop d’inspirations....

                    Bon c’est ICI, chacun jugera


                    • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:33

                      « on » joue mieux ds les kiosques des parcs en Germanie smiley

                      boutade....


                    • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:52

                      bon d’accord, c’est du second degré....


                    • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:37

                      j’aime bien les cavaliers, j’en fus, chez les hussards....mécaniques....

                      Là où on dit Maréchal des Logis alors qu’ailleurs on dit sergent...

                      Là où il n’y a pas de palfrenier puisque chaque homme s’occupe de son cheval....mécanique.

                      Enfin, c’est la théorie d’avant....


                      • Antoine Diederick 17 mai 2012 00:38

                        comme l’impression que je deviens ringard...


                      • Antoine Diederick 17 mai 2012 01:02

                        Bonne nuit ....il est plus tard que ce que nous croyons....

                        A l’auteur, à Papybom....

                        Merci pour cet articulet qui m’a fait réfléchir sur le thème de l’innocence et celui de la gravité.

                        Cordialement.


                        • gordon71 gordon71 17 mai 2012 08:00

                          savez que « le guet royal », increvable escouade, ancêtre de nos « hirondelles » et de nos « poulets », , remonte au 13ème siècle, a passé toutes les époques, y compris les révolutions, elle a changé de nom bien des fois.


                          cet article est génial puisqu’il nous interroge sur notre conception de la citoyenneté et de notre imlication dans la « sécurité ».
                           en effet
                          on attribue à Saint Louis la création de l’institution et le recrutement de « chevaliers du guet »
                           le « guet des métiers », ou « guet bourgeois » est lui bien plus ancien « clotaire en 595 », son édit impose à chaque corporation de métiers d’assurer la surveillance des rues de Paris à tour de rôle dans chacun de leurs quartiers

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès