• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Salut les terriens

Salut les terriens

En hommage au salon de l’agriculture, j’ai souhaité connaître l’avis des braves gens du terroir sur l’actualité. Ma rencontre avec eux fut instructive.

Dans un petit village proche de chez moi, un dimanche en fin de matinée, j’ai interrogé des braves gens sur l’actualité.

A l’approche des élections, j’ai demandé à Germaine, son avis sur les Cantonales :

« Oui, oui, c’est dans le journal. Ils vont se marier en prison, car sa femme ne veut pas vivre en Corse. Ils vont faire des économies, car la famille va manger à la cantine ». 

Bon, je n’allais pas m’arrêter sur cette petite erreur. Passons à un autre sujet. Que pensez-vous du régime de Kadhafi ? C’est Berthe qui m’a répondue :

« Chez nous, nos hommes aiment les femmes girondes, alors on ne fait pas de régime. C’est un truc pour les filles de la ville, régime de ceci ou de cela, c’est des sacs d’os incapables de conduire une vache aux prés. Et pour faire des enfants hein… » 

A la campagne, on aime bien les enfants ? (Histoire de garder mon serieux)

« Bien oui, et on les fait en famille. Ce n’est pas comme l’autre chanteur avec des lunettes noires, Montagné qui s’appelle, c’est un copain le père, car lui, il est trop vieux. Mon fils m’a parlé du danger du sexe oral, c’est que des « mentiries de la ville », nous on en parle, et on n’est pas malade pour si peu ».

Et les mouvements des pays arabes, vous n’avez pas peur ?

« Mais non, c’est des histoires. Mon mari aime bien un joueur de rugby. En short, il n’y a que par sa grande barbe noire qui indique que c’est un musulman. Et puis, on a vu aussi un diplomate en maillot de bain sur la plage. Un vrai gamin tout bronzé sur la photo ! » 

Et ici, à la campagne, la vie n’est pas trop dure ?

« Pour les paysans, faut faire attention à nos sous. Pour le feu, on a le bois, et l’auto elle marche le gaz oïl du tracteur. Madame Lagardère nous a dit d’avoir confiance, elle connaît le problème. Son mari est riche, ce n’est pas pour rien ! ».

Et pour le gouvernement, vous avez confiance ?

« Forcément, et puis monsieur le Maire nous a dit que la politique, c’est pour les politiques de Paris. Et lui, il connaît. Son père et son grand père étaient déjà les Monsieur le Maire du village. Il nous dit toujours pour qui voter, car il a fait l’école en ville ». 

Bien sur, j’en ai rajouté un peu dans cet entretien fictif. Cependant les perles ont un fond de vécu par moi ou des amis. Le quiproquo entre cantonales et Cantona, je l’ai personnellement entendu.

Dans le monde rural, Chirac est encore pour beaucoup un sauveur. Malgré ses problèmes, de nombreuses voix se porteraient sur lui, s’il se présentait. C’est un symptôme de la perte de confiance en nos politiciens. A qui la faute, Messieurs et Mesdames ?

 

Illustration : http://queveuxtu.com/kevetu/wp-content/uploads/chirac-salon-agriculture.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  •  Nestor 23 février 2011 10:54

    Salut Papybom !

    Je n’aime pas du tout ton article, tu prends les paysans pour des cons, or ils sont loin de l’être.

    J’ai mon père qui a 80 ans et qui possède une culture générale à faire pâlir les bobos qui croient que tout ce qu’on leur fait gober à travers la téloche est vrai. Pourtant il a été paysan toute sa vie et toute ça vie il a lu tout et n’importe quoi, revues, livres, encyclopédie, BD, et etc ... etc ...

    Les paysans sont loin d’être con, de plus dans les lycée agricole on apprend plein plein de choses différentes, biologie végétale (phyto), biologie animal (zoo), biologie humaine, le ciel, la terre, l’eau, physique, chimie, math, les langues, la conta, l’histoire, etc ...

    Très varié comme étude.

    Alors, c’est vrai j’aurai pu prendre cet article au second degré, mais il ne m’en donne pas l’impression, donc je me permets de te dire que comme les racistes tu montres le plus mauvais, tu amalgames, tu fais passer tous les paysans pour des crétins, comme les fachos font passé tout les Arabes et Musulmans pour des sanguinaires.

    Non franchement j’apprécie pas ce genre d’humour, surtout quand on a l’impression qu’il vient de haut, de personne se croyant en dessus de la masse. On dit dans le dans mon monde des gens qui pètent plus au que leur cul ou qui voudraient péter plus haut que les autres.

    Désolé, mais bon je dis clairement ce que je pense sur ton article comme sur toi sur ce sujet. 

     


    • Papybom Papybom 23 février 2011 11:41

      Bonjour Nestor.

       

      Merci pour ce commentaire. Pas d’insultes, mais des réflexions de bon sens. Bon, j’avoue avoir utilisé le second degré à outrance. Mais la visite et l’accueille de Jacques Chirac au salon de l’agriculture, m’avait fait sourire. Que le monde rural lui face un meilleur accueille, est symptomatique du rejet du titulaire en place.

      Relisez mes articles, je ne viens vraiment pas de « Haut ». Ce serait plutôt du « Fond ». Natif d’un petit village du Nord, le monde paysan ne m’est pas inconnu. Et je vous rejoins sur la formation, mon ainé était au Lycée Agricole d’Amiens. Je me souviens du programme.

      La dérision du texte, dans la rubrique Parodie, n’avait de sérieux que le dernier paragraphe. Le reste, comme disait Monsieur Fernand Raynaud : « C’est étudié pour… »

      Bien cordialement.


    •  Nestor 23 février 2011 12:02

      "Merci pour ce commentaire. Pas d’insultes, mais des réflexions de bon sens. Bon, j’avoue avoir utilisé le second degré à outrance. "

      Ok, mais attention des fois la dérision peu blesser !

      "Relisez mes articles, je ne viens vraiment pas de « Haut ». Ce serait plutôt du « Fond ». Natif d’un petit village du Nord, le monde paysan ne m’est pas inconnu. Et je vous rejoins sur la formation, mon ainé était au Lycée Agricole d’Amiens. Je me souviens du programme.« 

      J’ai précisé →  »surtout quand on a l’impression qu’il vient de haut« , je n’ai pas été affirmatif, je n’ai pas dit  »surtout quand on est sûr qu’il vient de haut« .

      Tu fais comme bon te semble, je ne donne pas d’ordre, mais je pense qu’à l’heure actuelle, le monde Paysan à certainement plus besoins de soutiens que de moqueries. Alors vu que tu dis que le monde paysan ne t’est inconnu, je pense que tu es bien placé pour savoir ça, alors change la forme de tes articles sur leurs sujets, prend ton temps à écrire pour leur amener du soutien plutôt que de les  »dénigrer", même s’il s’agit d’humour.

      Ils n’ont plus trop envies de rire avec les temps qui courent, crois moi ! 

      Si le désespoir qu’ils subissent en ce moment n’était pas là, alors oui l’humour sur leur compte passerait sûrement, mais en ce moment ils n’y ont pas le cœur malheureusement, c’est plutôt le contraire, en ce moment malgré le salon ils ont la colère à fleur de peau. Très irritable !  


    • foufouille foufouille 23 février 2011 12:34

      "

      Les paysans sont loin d’être con, de plus dans les lycée agricole on apprend plein plein de choses différentes, biologie végétale (phyto), biologie animal (zoo), biologie humaine, le ciel, la terre, l’eau, physique, chimie, math, les langues, la conta, l’histoire, etc ..."

      ils apprennent surtout a polluer et se font bourrer le crane par les technocrates


    •  Nestor 23 février 2011 12:50

      Salut Foufouille !

      « ils apprennent surtout a polluer et se font bourrer le crane par les technocrates »

      Tu fais ton jardin et t’élèves des poules et des canards Foufouille ?

      Non parce que si tu manges du bio que t’achètes il est produit par des agriculteurs qui sont obligatoirement passés par des lycées agricoles ou autres vu qu’il fait au minimum un BTA (bac agricole) pour pouvoir s’installer.

      Alors tu vois, tu condamnes mais en fait tu ne vies pas je pense que d’amour et d’eau fraiche et ce qui te nourrissent malgré que tu ne manges que du bio sont passés par des lycées agricoles auparavant. Comme quoi dans les lycées agricoles on apprend pas qu’à polluer, on apprend aussi à respecter l’environnement et les consommateurs.


    • foufouille foufouille 23 février 2011 13:18

      ca depend des coins
      pas besoin de BTA pour demarrer
      il y a une classe speciale poor le bio ?
      car le reste, quand tu lis les journaux specialises .............


    •  Nestor 23 février 2011 13:25

      « pas besoin de BTA pour demarrer »

      Sans BTA pas de DJA et pas de prêts bonifiés non plus !


    • foufouille foufouille 23 février 2011 13:46

      je sais, mais vu les conditions, y en a qui demarre petit et qui loue
      surtout pour le maraichage


    • TSS 23 février 2011 17:55

      double erreur ! la confusion de la dame n’est pas sur Cantona mais sur Colonna qui va se

      marier en prison... !!


    • TSS 23 février 2011 18:11

      Les paysans sont loin d’être con, de plus dans les lycée agricole on apprend plein plein de choses différentes, biologie végétale (phyto), biologie animal (zoo), biologie humaine, le ciel, la terre, l’eau, physique, chimie, math, les langues, la conta, l’histoire, etc ...

      apprendre tout ça pour en faire quoi ? s’habiller en cosmonaute pour preparer les produits qui empoisonnent la terre et ses habitants (7 fois + de cancer chez les paysans) !

      les agriculteurs,chez moi,attendent de savoir à quels produits vont être alloués les subventions et suivant les années on a droit à tout soja,tout tournesol,tout maïs ..etc

      même certains ne ramassent même pas ,j’ai vu un champ de tournesol directement retourné et enfoui ,une fois les primes touchées !

      et pourtant un de mes enfants a fait le lycée agricole et fait de la chèvre et du fromage BIO... !!


    • Papybom Papybom 23 février 2011 18:18

      Bonsoir TSS, 

      Effectivement, je mériterais que Cantona me botte le postérieur. Et j’aille retrouver ma bergère à la place d’écrire des bêtises.

      Merci de votre attention.

      Cordialement.


    • JL JL 23 février 2011 11:05

      J’ai moinssé, ce que je fais très rarement : mai ici, ça ne vaut pas un commentaire !


      •  Nestor 23 février 2011 11:26

        Salut JL !

        Rien de plus normal que de moinser un gars qui dans son article se moque sans réel fondement de ceux qui le nourrissent, alors qu’il ne sait peut-être pas lui même faire pousser la moindre carotte. Légume que je lui conseille grandement, une bonne cure ne pourrait lui faire que du bien, car elle contient du beta-carotène ce qui permet d’y voir plus clair (les pilotes de chasse en sont friands) et en plus la carotte d’après la légende rend aimable.


      • JL JL 23 février 2011 11:35

        Salut Nestor,

        nous sommes bien d’accords. Tout l’argent que nous dépensons au nom de la sauvegarde de notre agriculture ne profite au bout du compte qu’à Bigchemica et Bigpharma, deux parmi les multinationales qui contribuent rendre notre monde invivable.


      • Papybom Papybom 23 février 2011 11:50

        Bonjour JL.

        Pour avoir le courage de reconnaître votre moinssage, Bravo  !

        Ma présentation « d’auteur » est présente sur le site.

        Ma réponse à Nestor doit vous satisfaire, j’espère.

        Bien cordialement.

         


      • JL JL 23 février 2011 11:56

        @ Papyboom,

        le deuxième degré en a piégé plus d’un, auteurs comme lecteurs. Désolé de ne pas l’avoir perçu.

        Bonne journée.


      • SATURNE SATURNE 23 février 2011 15:47

        Moi j’aime bien Papybom et ses textes.
        Il avance sans arme, il boxe sans gants.
        Les terrils, puisqu’ils sont morts, faut bien leur reconnaitre le droit de causer. Non ?


      • Papybom Papybom 23 février 2011 16:58

        Bonjour SATURNE,

        Merci de votre passage. J’avance encore sans déambulateur au devant des affabulateurs contre qui je risque des coups (Mais pas de Grizou).

        Chez nous, l’appellation était fermier et en patois« cencier » issu de l’ancien français  : l’agriculteur qui payait le cens (pas sur de l’orthographe). Gamin, nous étions embauchés pour le ramassage des pommes de terre. Des journées de plein air qui étaient rétribués à mes parents par du troc. Fermons la parenthèse, si vous voulez bien.

        Que nous en arrivions à préférer celui que Monsieur Montaldo présentait « Chirac et les 40 menteurs.. », c’est grave.

        Et que la presse nous abreuve de : Le bébé n’est pas de Michel Polnareff, le mariage en prison d’Yvan Colonna….Juste pour vendre du papier, cela pourrai être risible, mais pas en ces temps plus que troublés.

        Le monde bouge, mais la France n’est pas en meilleur état. Dans un pays maniaque des sondages, je vous livre gratuitement mon opinion, c’est la « leçon d’âge »d’un Papy.

        Pour éviter de construire des barricades, je me protège derrière le mur de l’ironie  !

        Cordialement.


        • oncle archibald 23 février 2011 17:30

          Les vrais terriens ne vivent pas, au mieux ils survivent tout juste .. Les « agriculteurs » façon mondialisation sont certainement très instruits, ils ne savent pas cultiver la terre mais savent parfaitement jongler avec les subventions, les primes, la vente des récoltes qui n’existent pas encore, etc .. rien à voir .. les deux mondes se côtoient, on les appelle tous des « paysans » mais seuls les premiers ressemblent à l’idée que l’on s’en fait quand on ne connaît pas les problèmes auxquels ils doivent faire face ...

          Ce métier qui consistait à produire ce qui était nécessaire pour que la population puisse manger est devenu un commerce beaucoup plus difficile que les autres car il reste tributaire d’un grand nombre de paramètres impondérables, notamment du temps qu’il fera ... 

          Lorsque les prix se faisaient au niveau local sur la loi de l’offre te de la demande ils arrivaient à s’en sortir .. mauvaise récolte : prix plus élevés .. mais maintenant les prix ce sont les centrales d’achat qui les font .. La question n’est plus j’ai 100 kg de patates à vendre à 0,60 € le kilo .. Elle est devenue je te signe un contrat pour 10 tonnes de patates à 0,20 € le kilo.. Si tu n n’y arrive pas c’est pas grave, je les achèterai en argentine .. J’ai un pote viticulteur qui était obligé de piéger toutes les nuits pour manger de la viande qu’il ne pouvait pas acheter vu le montant de ses remboursements au crédit agricole .. Heureusement c’est très bon un jeune lapin de garenne sur le gril, badigeonné de thym et d’huile d’olive ..

          • Papybom Papybom 23 février 2011 19:50

            TSS ,

            En toute chose, nous devons faire attention. Je refuse l’amalgame entre le petit agriculteur, et la culture industrielle.

            C’est comme l’élevage. Déjà en 1964, Jean Ferrat chantait :

            La montagne

            «  Que l’heure de la retraite sonne
            Il faut savoir ce que l’on aime
            Et rentrer dans son H.L.M.
            Manger du poulet aux hormones..  »

            Pouvons-nous encore entendre ce genre de texte ?

            C’est l’excessif qui nous entraine vers toujours plus de profits pour les uns, plus de misère pour d’autres. Le modernisme à outrance, nous entraine dans le mur.

            Comme une certaine voiture moderne, qui accélérait toute seule….

            Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès