• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Sarko civilisation épisode V : anticipons et rions un peu (jaune)

Sarko civilisation épisode V : anticipons et rions un peu (jaune)

2012 Sarko civilisation : (ceci est une fiction)

3 mars 2010, 7 h 30, je me réveille sur le tube du moment, une reprise électro-d’ascenseurs de Quelqu’un m’a dit. Je me lève et je te bouscule, tu ne te réveilles pas et c’est normal. La veille avec quelques amis de confiance nous avons oublié le quotidien dans des alcools frelatés et des clopes de contrebande achetées à prix d’or. D’ailleurs comme pour narguer l’univers, nous les avons fumées sur le balcon histoire de montrer aux voisins que nous étions des rebelles. Ceux-ci, en effet et conformément aux derniers articles de loi sur la répression du tabagisme et l’inscription de la nicotine dans le tableau des drogues dures, préfèrent filer droit.

Je vide vite fait trois tasses d’ersatz de café de la marque « la France qui se lève tôt », le vrai étant hors de prix. Il est dégueulasse, mais bourré de caféine de synthèse étudiée pour la France qui travaille plus. Dehors le soleil fait déjà grimper la température aux alentours de 19 °C, ce sont mes tomates qui vont en être rouges de contentement. Je m’habille rapidement et sors dans l’espoir de trouver un dealer de croissant. Je sais bien que leurs produits sont à moitié coupés avec de la sciure, mais les vrais sont actuellement tellement chers qu’il faut payer l’ISF pour s’en offrir un. Je commence à traverser la rue quand une voix m’interpelle : « — Eh !! Vous, l’homme avec le short rouge et le tee-shirt vert, vous traversez en dehors des clous. » Merde, les brumes douloureuses de la gueule de bois m’ont fait oublier les caméras de surveillance... Qu’est-ce que je fais  ? Je me tire en vitesse ou pas... « — Halte, arrêtez-vous, l’homme chauve dont le numéro d’identité est : P. S. L. 24036642 3014. » Putain, plus possible de faire trois pas sans être fliqué ou abreuvé de pubs à la con soi-disant personnalisées à cause de cette foutue puce greffée au poignet. Tout ça, paraît-il pour mieux contrôler le flux d’immigration clandestine. « — Restez où vous êtes ! Une patrouille va vous contrôler dans 16 secondes à partir du premier bip sonore. BIP  ! ! ! » Ça se voit que la nouvelle milipolice est payée au rendement, elle arrive même avec une seconde d’avance... Les quatre flics harnachés comme des chars d’assaut m’encerclent. « — Allonge-toi par terre ! Plus vite ! Magne-toi ! ! » Comme je ne réagis pas assez vite, je me ramasse une décharge de teaser, la vache, ça secoue. Les quelques passants, des oisifs sans doute, trouvent assez vite d’autres préoccupations vitales à faire de toute urgence, avant de se retrouver embarquer pour résistance passive et soutien du regard à un forcené malmenant les forces de la milipolice agissant dans son bon droit. Menotté, cagoulé et complètement déphasé par les 30 000 volts qui ont pris mon corps pour un câble haute tension, on m’emmène au centre de rétention 4309 217. Depuis la fermeture de la plupart des tribunaux, le ministère de la Justice a ouvert des centres de garde à vue où, en moins d’une après-midi, on vous pointe, vous interroge, vous juge, vous condamne et vous envoie en gare de triage pour être redirigé vers le lieu où vous effectuerez votre peine ; 43 c’est pour le département, 09 pour l’année d’ouverture, 217 pour le nombre de centres dans le département.

Sur place, on commence par me mettre à poil et à me faire une fouille corporelle très poussée... J’en ai eu mal au cul, pendant les deux semaines qui ont suivi. En plus de mes empreintes, de mon ADN, de mes caractéristiques physiques qu’ils avaient déjà depuis la loi sur la sécurité intérieure pour lutter contre la délinquance, il me prélève du sang et photographie mon iris. Une fois ces traitements effectués, un gardlice me refile une chemise qui laisse les fesses à l’air, comme dans les hôpitaux publics lorsque nous y avions encore accès. Il paraît que fringué comme ça, on a beaucoup moins envie de jouer au con. Finalement, il m’enferme dans un local où se trouve déjà une cinquantaine d’autres personnes dans la même tenue. En tout cas, je me dis que si l’obtention du prêt à taux préférentiel était au moins à moitié aussi rapide que le fonctionnement de ce lieu, il y a longtemps que nous serions tous surendettés. Toutes les dix minutes, une voix monocorde et métallique appelle un numéro d’identité, l’interpellé se place devant la porte vitrée d’un sas, il y entre, une autre porte en bon blindage celle-là, s’ouvre quand la première se ferme, et le gus disparaît de notre vue.

Pendant l’attente, hébété nous regardons défiler des écrans publicitaires sur des écrans protégés par des vitres blindées. Ces spots tantôt dédiés à la gloire de notre président et de son action, nous vante aussi les bienfaits des peines planchers, des avantages à être croyant et pratiquant de l’une des trois religions d’État pour améliorer les conditions de rétention ou même avec la scientologie bénéficier d’une remise de peine, plus connue sous le nom Cruise-réduction. « — Nº P. S. L. 24036642 3014, avancez vers le sas.  » J’obtempère, la porte s’ouvre puis dans un chuintement se referme derrière moi. Je n’en mène pas large à vrai dire. La porte blindée s’ouvre. Un gardlice me fait signe d’avancer puis de m’asseoir sur une espèce de chaise métallique avec des menottes sur les accoudoirs et les pieds de devant. En m’asseyant, j’ai peur d’avoir froid au cul, mais la chaise n’a pas eu le temps de refroidir depuis la dernière paire de fesses. Une fois attaché, un écran plat dernière génération, s’allume à environ 1,50 m devant moi. Un type avec une tête de premier de la place, dans la matière « faux cul qui a un compte à régler avec l’humanité, mais a fait une thérapie de groupe avec des anciens d’Al-Quaïda » me fait la liste de mes infractions : « — Nº P. S. L. 24036643014, vous êtes accusés des faits suivants : — traverser la route en dehors des clous réservés à cet effet en violation de l’article D. 12417 de la loi Dati. — refus d’obtempérer à la première interjection du réseau de surveillance “tranquillité pour tous” en violation de l’article R. 362247 de la loi Balkany-Dati. — intention de délit de fuite en violation de la loi I. 22467 de la loi Dati. — résistance à l’interpellation en violation de la loi R. 467268 de la loi Dati. — consommation de substances illicites, du tabac dont les traces de nicotine ont été retrouvées dans votre sang. Substances inscrites au tableau des drogues dures dont l’usage est condamné par la loi C. 196234 de la loi Boutin-Dati. »

« 
— De plus, nº P. S. L. 240366423014 en vertu de la rétroactivité des sanctions pénales jusqu’aux cinquante dernières années passées, vous êtes accusé des faits suivants : — conduite dangereuse de véhicule ayant entraîné un contrôle radar à 97 km/h au lieu de 90 km/h le 3 septembre 2000.

— atteinte subversive à la sûreté de l’Etat pour les faits suivants : — écriture article d’opinion antigouvernementale — écriture et composition de chansons antilibérales — propagation et gestion d’un réseau ayant pour but de l’apologie du libre et du gratuit au travers une association de loi 1901, aujourd’hui prohibé pour cause de désordre public, nommé « AiMSA, no sacem Inside »

« 
— Vous pouvez, nº P. S. L. 240366423014, contester ces faits et demander l’assistance d’un avocat. Vous pouvez réclamer un jugement devant un tribunal pénal pour un forfait judiciaire de : 50 euros pour l’ouverture du dossier, 100 euros pour l’inscription de votre demande auprès du tribunal dont vous dépendez et de 12 467 euros d’acompte pour l’avocat commis d’office. Les frais de déplacement vers le tribunal seront à votre charge. Veuillez énoncer haut et clair votre décision.
— Euh... Combien vous dites ? — Veuillez seulement répondre par oui ou non ! — Ben... Non. — Nous prenons acte de votre réponse, nº P. S. L. 240366423014. »

« 
— Êtes-vous détenteur d’un certificat de croyances et de pratiques de l’une des trois religions d’État, le christianisme, l’islam ou la scientologie ? — Non, je suis athée. — Alors nº P. S. L. 240366423014, en vertu des pouvoirs conférés par la loi Dati, au vu de vos actions passées présentent et en prévision de vos actions futures de transgression de la loi Dati, ainsi que des réponses aux questions d’usages dans lesquels vous reconnaissez être insoumis à la morale, car athée, je vous condamne aux peines planchers de dix ans d’enfermement dans les ateliers d’Etat de Marne-La-Vallée où vous fabriquerez des costumes pour Disney conformément aux accords commerciaux liant l’Etat français et cette entreprise. Cette peine sera suivie d’une peine préventive d’un minimum de cinq ans renouvelable. »


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • gecko gecko 17 mars 2008 12:14

    ouf heureusement que le joyeux monde de Mme royal va arriver pour que l’on puisse réchapper à ça ! et on danseras tous la ronde de la joie déguisés en bisounours qui sont content que le méchant sarkozy soit plus là...

    bon pendant ce temps là quoiqu il se passe et quelque soit les gens au pouvoir ; le réveil de la France face à l’avancée de l’économie mondiale, de la raréfaction du pétrole, des puissances de production a bas prix va être dur très dur... et je vous rejoint dans votre vision des choses... le futur ne va pas etre gai.


    • Bretzel man 17 mars 2008 12:28

      Ca me rapelle un article du même tonneau dans le journal de la fac en 1986. Le délire sympa du moment, c’était d’imaginer chirac faisant reigner la terreur, et rétablissant la guillotine.

      Je me réjouit que l’on soit en paix en France depuis si longtemps. Mais dans mes moments de colère, il m’arrive de regretter qu’une guerre rétablisse le sens de la mesure chez ces petits gosses de riches qui déblattèrent sur l’atroce soufrance que de vivre en france, pendant que les 3/4 de la planète cherchent le grain dans leur bol...

       


    • COLRE COLRE 17 mars 2008 14:32

      il m’arrive de regretter qu’une guerre rétablisse le sens de la mesure

      ben oui, il leur faudrait une bonne guerre à ces petits cons !

      voilà, ça sort tout seul, grattez un peu, et ça sort, n’y a plus de retenue, c’est ça le problème.
       


    • Bretzel man 17 mars 2008 15:29

      Consternant.... Vous me voyez en gros raciste...

      Cher monsieur, dans ma famille on sa fait la guerre... en tant que médecin. JAMAIS en soldat.

      Et mon propos, je le reformule car si j’en crois votre avatar vous êtes sous developpé, c’est que le monde est un enfer te la france un petit paradis. Et dans ce petit paradis, les gosses de riches, pondent des articles pour dire dans quel enfer ils vivent...

      Et ca me consterne.

      Mais bon, allez mendier une banane...


    • gecko gecko 17 mars 2008 15:36

      Ah ben oui c’est encore mieux comme solution ca une bonne gueguerre comme ca nous avec nos armes supertopquifontdesgrosboum on éradique une bonne partie de ceux qui crèvent déjà la gueule ouverte et nous on continue de se tirer la couverture à nous !


    • Bretzel man 18 mars 2008 10:26

      Gros con.


    • Traroth Traroth 18 mars 2008 11:20

      Quelle puissante argumentation ! Ca laisse pantois...


    • gecko gecko 18 mars 2008 16:44

      merci j’attendais pas tant d’éloges !


    • Spyder974 Spyder974 17 mars 2008 13:41

      magnifique, digne du célébre 1984, tres drole mais helas fort possible...

      j’attend la suite


      • COLRE COLRE 17 mars 2008 14:43

        Sinon, @terpacific, qqu’un qui choisit un avatar de notre ami primate, qqu’un qui aime la SF et qqu’un qui parodie Sarko et Dati dans ce qu’ils ont de plus méprisable, ne peut pas être complètement mauvais…

        Salut l’ami !

         


        • MarcDS MarcDS 17 mars 2008 14:57

          Si vous n’aviez rien à vous reprocher, rien ne vous serait arrivé. Ces contrôles sont conçus pour vous PROTEGER, vous l’auriez compris et accepté depuis longtemps si seulement vous vous montriez plus réceptifs aux messages publicitaires. Réflexion faite, c’est à cause de terroristes comme vous qu’il est nécessaire de contrôler la population. Que cette mésaventure vous serve donc de leçon, et vous remette dans le droit chemin de la consommation.



          • Rosemarie Fanfan1204 17 mars 2008 16:14

            Excellent, merci pour ce billet d’humour ! (rassurez moi : vous n’êtes pas médium ??)


            • Yohan Yohan 19 mars 2008 00:49

              @ Salut Fanfan

              J’ai bossé ce soir, pour je l’espère, votre plaisir. Un petit article sur la musique des années 68-70 en rubrique Société. Faire passer le message aux potes (je ne sais pas ou ils se promènent des zigotos)

              a demain


            • denis84 17 mars 2008 16:36

              merci pour cet article

              Grace à vous,j’ai immédiatement actionné ma brain-puce pour contacter le service de controle régulation des déplacements canalisés de ma ville

              En effet,les champs magnétiques bordant le passage piéton que j’emprunte matin et soir me semblent avoir faibli depuis hier

              Ce qui m’a valu une prolongation de ma connexion cérébrale à TF1 d’une semaine en cadeau,et la promesse d’une action immédiate

              Ouf,ainsi je suis sur de ne pas risquer la mème mésaventure que vous en traversant ce soir !!

              Encore merci


              • Philippe MEONI Philippe MEONI 17 mars 2008 16:48

                Bonjour terpacific... Une vision de l’avenir que je partage totalement avec vous à tel point que je me suis exilé de france vers l’espagne en 2004 quand j’ai compris que sarkoléon monterait sur le trône... Parano ? Peut être, pourquoi pas, mais qui aurait imaginé, il y a quelques années, qu’on puisse mettre un gosse de 12 ans en garde à vue pour une bagarre de récré’ ??? Votre fiction a tout de même un grave relent de prémonition mais visiblement, peu veulent y croire, certains que leur pouvoir dans les urnes saurait éviter le pire... Si moi je suis parano, une grande majorité de français sont utopiques aux yeux bandés... En tout cas, bravo et je serais curieux de connaître la suite de votre fiction... Y aura t-il révolte du bon peuple ?

                PS : Me reviennent en mémoire certaines scènes d’un film de 1993, "Démoliiton Man", avec Stallone, http://fr.wikipedia.org/wiki/Demolition_Man dans lequel, outre le super vilain à combattre, la société modèle qui avait été créée avait aussi ses "terroristes" qui vivaient dans les sous-sols...


                • perlin 18 mars 2008 06:31

                  @ MEONI

                  C’est un billet d’humour. Vous regardez trop la télé !


                • Philippe MEONI Philippe MEONI 18 mars 2008 13:51

                  perlin, je ne parle pas aux sarkozistes : ça pourrait les instruire et les rendre intelligents...


                • gecko gecko 17 mars 2008 16:54

                  Concernant la traversée sur les passages piétons il me semble intéressant de faire un paralèle avec le modèle anglais : http://www.courtoisie.org/british.pdf


                  • kabreras kabreras 17 mars 2008 22:35

                    Ca fait rire *jaune*

                    Ca fait réfléchir

                    Ca fait peur

                    Et on se dit "on en est pas si loin que ca"

                    Dans l’ordre


                    • LE CHAT LE CHAT 18 mars 2008 09:24

                      Bravo à l’auteur pour le bon moment que j’ai passé avec ce texte très drôle devant mon café pour ceux qui se lévent tôt !


                      • haddock 18 mars 2008 11:00

                        Dealer de croissant  excellent !


                        • Traroth Traroth 18 mars 2008 11:21

                          Pourquoi j’ai du mal à trouver ça vraiment drôle ? Ca provoque plutôt un genre de frisson dans mon dos...


                          • Dalziel 18 mars 2008 11:37

                            Il est ahurissant de voir les fantasmes qu’éveille un Sarkozy, arriviste forcené, qui ne sait plus quoi faire pour se distraire, maintenant qu’il a atteint l’objectif unique de son existence.

                            Je ne sais pas de quelle communauté, terpacific est le représentant, mais je pense qu’elle reste néanmoins assez réduite... Sinon, j’achèterais un max’ d’actions de fabriques d’entonnoirs !

                            Ce n’est pas avec ce genre délire, qui n’a même pas l’excuse du talent littéraire, qu’AgoraVox peut gagner en crédibilité.


                            • foufouille foufouille 18 mars 2008 11:53

                              bravo, bel article

                              vous devriez en faire un plus long

                              2010 par contre, c’est trop court. 2016, apres le crash de l’ISS sabote par des terrorristes et tombe sur la tour eiffel. apres la declaration de la loi martiale et de l’etat d’urgence declenche par une fuite terrorriste dans une centrale nucleaire.

                              pour que les gens acceptent, il faudrait un peu de temps et de propagande. genre le tabac ou tchernobyl


                              • mimi 18 mars 2008 12:00

                                Super

                                Mais on y est , ce n’est pas de la fiction ,attention ici même nos post sont peut-être déjà sous haute surveillance ?


                                • Castor 18 mars 2008 12:09

                                  Profitez bien de vos derniers instants de liberté, les uns pour écrire des parodies, les autres pour venir se faire peur en les lisant (brrr, j’ai des frissons dans mon dos)

                                  Merci à l’auteur d’avoir permis toutes ces expressions citoyennes face à ce danger qui nous guette heureusement, on a de grands résistants, ça fait plaisir !


                                  • jmbpro 18 mars 2008 14:28

                                    Ca me fait penser à un post que j’ai écrit sur un forum de Yahoo sur le devoir de mémoire.

                                    Il est désolant de voir que des visionnaire connaissent l’avenir et que nos politiques oublis le passer..

                                    ... Copie de mon post de Yahoo (24.févr.08 00 h 20). Sur la fin il donne une suite de ce récit.

                                    Et les loi rétroactives ça ne vous dit rien ?
                                    Et la rétention à vie ?

                                    Allez chercher un peu faite marcher votre mémoire...

                                    Sauf erreur les dernières lois rétroactive vues en france date du gouvernement de Vichy.

                                    Avez vous aussi entendu parlé des PPP ? Partenariat Public-Privé
                                    Le contrat de partenariat permet à une collectivité publique de confier à une entreprise la mission globale de financer, concevoir tout ou partie, construire, maintenir et gérer des ouvrages ou des équipements publics et services concourant aux missions de service public de l’administration, dans un cadre de longue durée et contre un paiement effectué par la personne publique et étalé dans le temps. Il a pour but d’optimiser les performances respectives des secteurs public et privé pour réaliser dans les meilleurs délais et conditions les projets qui présentent un caractère d’urgence ou de complexité pour la collectivité (http://www.ppp.minefi.gouv.fr/)
                                    Des centres de rétention de sureté par exemple.
                                    Et pourquoi cette rétention de sureté ne serait qu’en vers les pédophiles ?
                                    Et pour quoi pas envers tous les criminels sexuels.
                                    Et pourquoi pas envers tous les auteurs de crimes de sangs.
                                    Et pourquoi pas envers tous les récidivistes ?
                                    José Bové peut compter ces derniers jours de liberté.

                                    Pour en revenir au PPP les gestionnaires privés de ces centres de rétention, voudront certainement voir un retour sur investissement.
                                    Alors que faire ?
                                    Et pourquoi pas ne pas faire travailler ces prisonniers et voila un nouveau pas franchi. les centres de rétentions se transforme en centre de redressement par le travail.
                                    Mais comment gagner plus encore ?
                                    Peut être la surpopulation ?
                                    et voila notre centre de redressement pas le travail qui se meut en centre de concentration.
                                    Mais il faut gagner encore plus.
                                    Sans augmenter le personnel.
                                    Là nous avons un problème, il y a trop de personnes à nourrir. Alors baissons les rations des prisonniers.
                                    Ouai, ça marche encore plus de profits.
                                    Mais les malades augmentent, et la productions baisse.
                                    Que faire de ces être ne pouvant servir à rien ? La solution Finale ?
                                    Et le denier pas est franchi, notre joli centre de sureté du début est devenu un centre d’extermination.

                                    Alors ayons un devoir de mémoire, mais pas celui qui nous permet de nous rappeler comment faire, mais celui de nous rappeler ce qu’il ne faut pas faire.

                                    ... fin du post

                                    Bonne journée à tous en espérant que ce future restera un horrible fantasme de nos cerveaux malades.


                                    • uccle44 18 mars 2008 18:56

                                       J’ai bien ri... jaune.

                                      Vous devriez en faire un bouquin !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires