• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Tout va de travers

Tout va de travers

Chez nous, c’est bien connu et tout le monde en convient, tout va de travers. C’est même un caractère essentiel de notre identité nationale.

 
Prenons par exemple le système de santé. Tout le monde s’accorde à dire qu’il ne cesse de se dégrader, que la situation n’est plus tenable, que cela va de mal en pis, que si ça continue comme ça ça ne pourra plus continuer etc...etc...

Ainsi les différents gouvernements qui se sont succédés à la tête du pays l’ont également déclaré et leurs successeurs ont également fait de même : tout est de la faute du gouvernement.

Le nouveau gouvernement a donc en premier lieu nommé une commission, composée comme chacun le sait pour un tiers d’experts du domaine concerné, pour un deuxième tiers d’amis de ces derniers qui ont eux-même recommandé le dernier tiers. Ceci afin d’atteindre le quota de membres réglementaires nécessaire à la constitution de la dite commission. Aux experts précédemment nommés il convient d’ajouter un certain nombre de membres surnuméraires composés de rapporteurs, président, coprésident, chargés de mission, chefs de projets, attachés de presse, délégués, conseillers, conseillers des conseillers, membres honoraires etc... eux-mêmes désignés à l’unanimité générale par le Ministre, avec les conseils de l’Académie et la bénédiction du Nain. Bien sûr il va sans dire que tous les membres sont grassement payés.

La commission se subdivisa ensuite d’elle même et de sa propre initiative en grosse et petite commission, ce qui lui permis d’augmenter son taux d’efficacité de 140%. La petite commission fut chargée de liquider les affaires courantes alors que la grosse commission se vit confier la tâche ingrate mais nécessaire de produire l’objet pour lequel elle avait été créée. Les membres se répartirent aussitôt et de leur propre initiative à l’intérieur des deux commissions. Les fainéants, les arrivistes et les incompétents se répartirent dans la petite commission, si bien qu’il ne resta plus personne pour constituer la grande. A l’unanimité les membres de la petite commission décidèrent qu’après tout on avait pas besoin de grande commission et par soucis d’efficacité et en vue d’économiser l’argent du contribuable, ils décidèrent de la liquider, ce qui fut aussitôt fait.

Les membres se réunirent ensuite dans les jours qui suivirent et décidèrent de délocaliser la commission dans des locaux plus adaptés à sa nouvelle mission. Pour des raisons pratiques c’est un restaurant gastronomique qui fut choisi à une large majorité puisqu’il présentait l’avantage de jouxter la clinique où de nombreux membres donnaient leurs consultations privées. Une nouvelle réunion fut aussitôt organisée à l’instigation du Président afin d’établir un premier état d’avancement des travaux. A cette occasion, de nombreux discours furent prononcés, chacun se félicitant du choix judicieux des nouveaux locaux et de la qualité du champagne, à la suite de quoi un communiqué final fut adopté. Le communiqué fut ensuite publié dans la presse et donna lieu à la rédaction de nombreux commentaires qui eux-même donnèrent lieu à un communiqué officiel du Nain se félicitant de l’efficacité de la commission et de l’avancement des travaux. Les membres se congratulèrent puis décidèrent aussitôt d’organiser une seconde réunion afin d’étudier les modalités d’en organiser une troisième. Cette réunion donna lieu à de nombreux discours et à un communiqué final commenté par la presse. Dans l’euphorie générale le président proposa alors de lancer un site Internet dédié aux travaux de la commission, proposition qui fut immédiatement adoptée. On recruta un chef de projet, lequel recruta à son tour un assistant qui recruta à son tour trois techniciens parmi ses connaissances afin de réaliser le site proprement dit.

On organisa un cocktail pour le lancement du site qui fut un franc succès et la commission publia plusieurs communiqués.

La date de remise officielle du rapport approchant les membres décidèrent finalement de confier la rédaction de ce dernier à un étudiant de troisième cycle lequel embaucha à son tour trois stagiaires chargés d’effectuer les recherches préliminaires et de lui soumettre une première version. Les stagiaires imprimèrent quantité de pages Internet, photocopièrent une quantité non moins égale de thèses de doctorat, effectuèrent un tri aléatoire des pages ainsi obtenus puis les classèrent selon la méthode dite du lancer à l’aveugle. Les stagiaires tirèrent ensuite à la courte paille et ce fut le Malchanceux qui fut finalement chargé de la rédaction des conclusions et mesures préconisées.

Les stagiaires soumirent ensuite le rapport à l’étudiant de troisième cycle lequel s’empressa de le communiquer à la commission qui le félicita. La commission le communiqua aussitôt au Ministre qui la félicita puis rédigea un communiqué. La remise officielle du rapport se fit en présence du Nain lui-même. A cette occasion on organisa un gigantesque cocktail et on rédigea une multitude de communiqués. Le Nain félicita le Ministre, lequel félicita à son tour les membres de la commission, lesquels se félicitèrent. On prit des photos officielles, on montra le rapport aux journalistes qui le prirent en photo. Après quoi le Nain fit une déclaration officielle qui fut abondamment commentée dans laquelle il se félicita de l’efficacité de la commission ainsi que des conclusions du rapport. A la suite de quoi le rapport fut confié au Secrétaire lequel le confia au premier Adjoint qui le confia à son tour au deuxième et ainsi de suite. Le rapport arriva finalement jusqu’à l’Archiviste qui le rangea avec les autres et on en entendit plus jamais parler.


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • JL JL 23 janvier 2010 08:45

    Je note que cette fois, l’auteur a trouvé la bonne rubrique.

    Néanmoins, il apparaît, si l’on se donne la peine de lire cette parodie, qu’elle n’est pas innocente, loin s’en faut. Et même dans cette rubrique, je dirai à son propos que « tout ce qui est excessif est in-signifiant ».


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 janvier 2010 16:48

      Cher JL,

      " Lequel Aléxéï semble avoir été exclus d’AV. Les similitudes entre les deux individus ont été causes de ma confusion. Je m’en excuse auprès des lecteurs d’Agoravox. "

      Bien, l’incident est clos, c’est une bonne chose. Mais, Au cas où il restait un tout petit doute, une once d’ incertitude pouvant nuire à l’esprit de civilité qui représente la nouvelle ligne maitresse du site, demandons à la modération qu’elle fasse appel au club des rédacteurs et choisisse une date de rendez vous pour que nous nous rencontrions en son siège, voire dans le meilleur hôtel le plus proche, à Bruxelles, dans le but de clarté la plus transparente et, avec l’accord d’Ivanovitch, nommer une commission...

      Quand pensez vous ?


    • JL JL 23 janvier 2010 19:00

      @ Lisa Sion : Qu’en pensé-je ? Vous plaisantez, j’espère !?  smiley


    • JL JL 23 janvier 2010 19:05

      Cher Lisa Sion, pardonnez ce post (précédent) un peu brusque. Ivanovitch est quelqu’un que je ne tiens pas du tout à rencontrer. Je n’ai aucune preuve, et je m’en fiche, mais il me rappelle terriblement quelqu’un ici que j’ai déjà rencontré, et cela me suffit !


    • JL JL 23 janvier 2010 19:12

      Allez, encore un mot, Lisa : vous savez bien que ceux qui sont exclus, à 99% reviennent sous un autre pseudo. Ivanovitch est arrivé après que alexeï ait été exclu. Chacun en pensera ce qu’il veut. Mais il se trouve qu’alexei comme ivanovitch me rappelle une même personne, laquelle utilisait les mêmes méthodes, méthodes communes à ces deux personnes : une volonté d’en découdre et de discréditer un intervenant, moi en l’occurence, manifeste chez les deux autres avatars qu’ivanovich.


    • Ivanovitch Ivanovitch 23 janvier 2010 09:12

       « tout ce qui est excessif est in-signifiant ». Au moins vous êtes lucide sur vous-même...


      • JL JL 23 janvier 2010 09:28

        Je prends à témoin toutes les personnes de ce site : ivanovitch est un individu qui, à une critique de son article répond par une critique de la personne : je donne mon avis sur son texte, monsieur ivanovitch donne son avis sur mes capacités intellectuelles !

        A tous, je dois dire ici que ce même ivanovitch a posté il y a quelques jours me concernant et alors que je ne lui avais rien fait, une accusation calomnieuse, diffamatoire, délirante, laquelle lui aurait valu une lourde condamnation devant les tribunaux si seulement j’avais eu la présence d’esprit de faire une copie d’écran avant que le post ne soit retiré par la direction du site.


      • JL JL 23 janvier 2010 09:32

        @ l’équipe d’Agoravox : voici un cas d’école qui illustre les dangers que représenterait le principe de laisser aux auteurs la liberté de censurer les commentaires les concernant. A la même équipe, je leur sugère de conserver soigneusement ce post d’ivanovitch dont j’ai parlé ci-dessus. D’avance je les en remercie. 


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 janvier 2010 10:09

        Monsieur,

        c’est dommage que cet incident vienne rompre le formidable éclat de rire qui s’en suivit de la lecture de cette magnifique fable, si proche d’une réalité que l’on devine chez nos dominants et que vous démystifiez clairement. merci.

        Soyez sympa de vous excuser rapidement auprès de JL et ensuite balayez vite les coms inutile sinon, vous allez déclencher la meute des trolleurs sur ce fil. Merci encore. L.S.


      • JL JL 23 janvier 2010 10:34

        Bonjour Lisa Sion, je n’attends aucune excuse de la part de ce monsieur. Mais libre à vous de rire avec lui. Pour ma part, je m’abstiendrai au nom du principe que l’on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. Bonne journée à vous.


      • Ivanovitch Ivanovitch 23 janvier 2010 10:45

        @Lisa Sion2 : bien d’accord avec vous.
        @JL : "A tous, je dois dire ici que ce même ivanovitch a posté il y a quelques jours me concernant et alors que je ne lui avais rien fait, une accusation calomnieuse, diffamatoire, délirante, laquelle lui aurait valu une lourde condamnation devant les tribunaux si seulement j’avais eu la présence d’esprit de faire une copie d’écran avant que le post ne soit retiré par la direction du site."
        De quoi parlez-vous ? A part votre prose délirante, effectivement, je n’ai rien vu de calomnieux dans les commentaires sous l’article en question. Soit vous affabulez, soit vous faites de la paranoïa. Dans tous les cas, JL, il est urgent d’aller consulter, et je vous dis ceci en toute amitié...


        • JL JL 23 janvier 2010 11:20

          Bon, ivanovitch démontre une fois de plus sa duplicité, puisqu’il parle de ma prose délirante. De quelle prose parle-t-il donc ? Par ailleurs, désolé de la confusion, mais ses méthodes, ses propos, je cite : « Dans tous les cas, JL, il est urgent d’aller consulter, et je vous dis ceci en toute amitié...

          , et jusqu’à son pseudo me rappellent terriblement cet Alexéï qui écrivait :


           »Par Alexeï (xxx.xxx.xxx.23) 9 janvier 13:22

          @ Léon, Je vois que vos remarques ont été censurées : la police de la pensée sévit à fond sur AV. Il n’y a pas que l’admiistration qui pratique des méthodes de voyous. il faut nous allier pour décrdéibiliser ce site et le détruire."


          Lequel Aléxéï semble avoir été exclus d’AV. Les similitudes entre les deux individus ont été causes de ma confusion. Je m’en excuse auprès des lecteurs d’Agoravox.


        • Voris 23 janvier 2010 10:59

          Outre le risque de diffamation, je trouve très surprenant de la part d’Agoravox de publier solennellement un article pour combattre les incivilités et de laisser passer deux jours plus tard un papier qui traite à plusieurs reprises le président de « nain ».

          Cela veut-il dire que l’on peut se lâcher complètement et appeler l’auteur de cet article « le gros con » ?

          Le concours d’insultes est ouvert !


          • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 2010 13:00

            Un auteur de chanson bien de chez nous et que j’aime « La vie est belle, chic et pas chère ».
             smiley


            • L'enfoiré L’enfoiré 23 janvier 2010 13:29

              Ma parodie du même genre, je me la suis faite en fin d’année dans une Trêve des Confiseurs.


            • Voris 23 janvier 2010 20:12

              Le nom de l’auteur me rappelle surtout une chanson de Julien Clerc de 1968 « Ivanovitch ».
               


            • PhilVite PhilVite 23 janvier 2010 13:33

              Très belle description de l’efficacité « à la française » ! Et je suis d’accord avec vous, c’est un élément fondamental de notre identité nationale si difficile à saisir.
              Faut-il que ce pays soit solide pour tenir encore debout !


              • zelectron zelectron 23 janvier 2010 17:40

                @PhilVite
                « Faut-il que ce pays soit solide pour tenir encore debout »
                c’est encore plus : un pays miraculeux ! la preuve ? aucunes conneries des chefs d’état, des élus et autres fonctionnaires depuis des décennies (que dis-je des siècles !) n’a entamé le capital de survie de la France profonde qui, malgré tout, si ces éléments disturbateurs insistent, risque de se fâcher...


              • MERLIN MERLIN 23 janvier 2010 18:56

                Je vois pas ou est l’insulte pour « nain », voir une insulte à « nain » là est l’insulte, bien ouais il a une taille de nain, simple observation.....Pas la peine d’aller plus loin, faudrait venir à calmer les esprits, hé,hé...


                • Voris 23 janvier 2010 20:19

                  On ne peut pas en appeler à l’exemplarité, chasser les incivilités et dans le même temps laisser passer des insultes dans les articles.

                  Même pour faire une chanson, le mot « nain » ne répond à aucun impératif artistique. Personnellement, j’arrive toujours à faire passer mes messages sans utiliser ce procédé insultant. Dans un article, il n’y a aucun impératif artistique et donc aucune nécessité de recourir à l’insulte.

                  Et puis, c’est la modération à géométrie variable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires