• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Un 51, sinon rien !

Un 51, sinon rien !

Je sais que l’abus d’alcool est mauvais pour la santé. C’est aussi un euphorisant pour certaines personnes. Parmi les effets : La « veisalgie », que l’on appelle également la gueule de bois.

Avec 2017 en ligne de mire, les cadres frontistes sont guidés par le slogan « Objectif 51% pour le second tour de la présidentielle » http://www.lefigaro.fr/politique/2014/08/13/01002-20140813ARTFIG00279-pour-le-front-national-ce-sera-objectif-51.php?pagination=5#nbcomments.&nbsp ;

Il est vrai qu’après les succès de la Droite et maintenant de la Gauche, certains électeurs pensent à tenter l’aventure. Pourquoi ne pas lui donner sa chance !

La France est dans un tel « Pastis » que cela ne changera pas beaucoup. Imaginons que Madame Le Pen soit en tête au deuxième tour des Présidentielles de 2017. Comment et avec qui, pourra-t-elle gouverner ?

Si les électeurs veulent véritablement lui donner une chance, ils devront lui donner une majorité aux législatives (ce qui n’est pas gagné, vu les professionnels de la politique qui s’accrochent à leurs places !).

L’exemple des réélections d’un certain Balkany est une preuve que pour l’élection, les critères d’honnêtetés ne soient pas un avantage…

En parcourant l’article de Tanéléo, c’est impossible que le Front National puisse garder le pouvoir. En suivant ce raisonnement, Nicolas Dupont-Aignan, François Bayrou, Dominique de Villepin et même Nathalie Arthaud n’ont aucune chance.

Sommes-nous condamnés à l’UMPS à perpétuité ? Je vais reprendre un « jaune » pour oublier cette sentence.

Illustration : Gueule de bois (la buveuse), peinture de Toulouse-Lautrec, 1887/1888


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • diogène diogène 16 août 2014 14:34

    Dans les fantasmes des électeurs (qui aiment les contes de fées et refusent de voir les actes), la géographie politique était quadrangulaire dans les années 60 :

    - le PC et autres révolutionnaires
    - la SFIO/PS et autres réformistes
    - le MRP et autres cathos réactionnaires
    - les gaullistes et autres conservateurs
    La vie politique pouvait donner l’illusion que les échéances électorales étaient susceptibles de changer la société.

    Dans les années 80, le rêve s’est appauvri et s’est réduit à une alternative :
    - rose
    - bleu
    Les innocents pensaient qu’il était raisonnable de laisser les bourgeois s’enrichir avec les bleus et demander aux roses d’organiser la redistribution des richesses, 

    Quand le rose et le bleu se sont mélangés en 2012, le rêve était brisé. 
    Alors le marionnettiste a sorti Gnafron pour que les enfants continuent à regarder Guignol !
    Mais les enfants ont grandi, ils n’aiment plus les marionnettes.

    • caillou40 caillou40 16 août 2014 16:49

      Seul un soulèvement du peuple pourra faire bouger les lignes en faisant sortir la classe politique française du pouvoir..le FN ou tout autre ne pourra rien faire...en effet l’UMP/S est hélas ancré dans les lois qu’ils ont fourbi pour éviter tout changement...ça s’appelle...la mafia...et comme la police ou l’armée ne bougeront pas...allons dans les rues pour pendre ces bandits.. !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires