• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Un ventre plat

Mais pas seulement le ventre, car dans la pratique du Nyotaimori, c’est l’ensemble du corps qui sert de plat. Dans ce genre de restaurant, vous ne trouverez pas de plat à emporter.

Avec cette petite vidéo, pénétrons le sujet : 

 

Au Japon, il arrive que des hommes d'affaires, le temps d'un repas, se retrouvent... autour d'une femme nue. En principe, pour la tradition, vierge…. Un corps-table décoré de sushis - à base de poissons crus et d'algues -, qu'ils picorent de leurs baguettes. Cela s'appelle le Nyotaimori. Une tradition, certes. Mais surtout, pour ces geishas, de longues heures passées immobiles, soumises, et livrées ci toutes les grossièretés des clients.

 La pratique a été interdite en Chine en 2005. Mais le patron du restaurant "Kung Fu Kitchen and Sushi" l'a mis à la carte de son restaurant. Moyennant 405 euros (500 dollars), les gourmands peuvent déguster des sushis sur des corps de femmes nues, rapporte Local10 dans un reportage télévisé.

En effet, le restaurant de l'hôtel "Catalina Hotel & Beach Club" propose à ses clients de manger du wasabi à même les corps de jolis mannequins. "J'ai une très belle équipe", souligne Nathan Lieberman à ABC. "Ils nous ont dit : "nous souhaitons gagner de l'argent et nous aimons être nus"."
JPEGL'américain souligne qu'il prend toutes les précautions nécessaires. Il précise que les personnes qui servent d'assiettes sont lavés "comme des chirurgiens" avant d'être à table. Des feuilles de bananiers sont placées sur les parties les plus intimes des mannequins. "Nous avons aussi mis du plastique sur les mamelons des mannequins avant de les enduire de wasabi", ajoute le patron.

Sandi Poreda, la porte-parole de la FDA qui contrôle les professionnels, a indiqué à ABC : "De manière générale, si le restaurant adhère aux règles de la FDA en ne permettant pas de contact direct avec la peau, il devrait être conforme."

 Au pays du soleil levant on fait des choses autrement plus hard...Mais ce sont des gros con-sommateurs de sushi.

 Juste un détail, n’oubliez pas votre carte de crédit. Pas question de faire la vaisselle (laver les plats) pour régler l’addition.

D’autres photos ici : http://ikonal.com/nyotaimori

Illustration : http://clivewhite.co.uk/?p=21490

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • katakakito 11 août 2012 09:15

    A quand la femme fauteuil, la femme porte manteau, la femme lit (bon il en faudrait peut-être 2 ou trois réunies).


    • Fergus Fergus 11 août 2012 11:03

      Bonjour, Papybom.

      « Pénétrer le sujet ». Moyennant un supplément ?

      Blague à part, les Japonais argentés raffolent de ces rapports aux femmes nues, et les entrprises elles-mêmes organisent pour leurs cadres des sorties à finalité érotique pour augmenter, non la taille de leur pénis, mais leur productivité (une sorte de retour sur investissement).

      Dans certains établissements, on place même une jeune femme sur un plateau tournant, dans une position telle que son sexe ouvert est exposé à la vue de ces messieurs, lesquels peuvent prendre des photos polaroïd avec l’appareil qui leur prêté pour la soirée !

      Cordialement.


      • Papybom Papybom 11 août 2012 14:25

        Bonjour Fergus,

        Il ne t’aura pas échappé, sur la dernière photo du lien  : http://ikonal.com/nyotaimori , que des hommes sont parfois mis à contribution. Mais on n’en fait pas tout un plat  !

        Les convives féminines doivent éviter d’exciter le plateau. Un reflexe érectile serait fâcheux pour la nourriture.

        Un sushi, pardon, un souci en moins pour la direction, dans le grand monde, on ne lèche pas son assiette.

        Cordialement.


      • Radix Radix 11 août 2012 11:14

        Bonjour

        Il y a peu un canadien a défrayé la chronique en faisant la même chose... Avec un couteau et une fourchette !

        Radix


        • Zord Zord 11 août 2012 11:16

          Ca vient du japon, donc soit c’est de le top de la haute technologie, soit c’est complètement débile.
          Ici c’est le 2e cas.


          • ricoxy ricoxy 11 août 2012 14:01

            Il s’agit de cérémonie sur le corps de la femme (d’après mes souvenirs du japonais, nyô, ou onna, c’est la femme et tainai, c’est le ventre). Des cérémonies sur le corps de femmes avaient lieu jadis en France, c’étaient les messes sataniques, célébrées à rebours sur le corps dénudé d’une femme.

            Le corps de la femme serait-il considéré comme l’autel par excellence ?

            Je mange de ce pain-là


            • Veniza Veniza 11 août 2012 18:54

              C’est écoeurant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès