• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Voir les vongoles à Denise

Voir les vongoles à Denise

La vie est une histoire, racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur et qui ne signifie rien. MacBeth le dit, qui sait de quoi il parle. En cette veille de Journée des femmes, une fable innocente sur l’amour, la musique et la cuisine. En attendant les élections, le bruit et la fureur.

Tour à tour ami, écureuil, Roméo, lapin, amant, gigolo, collatéral, pipo, greluchon, matou, sachez mes amis, qu’en amour j’ai souffert plus de plongeons, chaos et cascades, fours et déboires qu’il n’en faudrait pour conduire le plus placide des koalas au suicide par overdose d’eucalyptus. Mais tout ne fut pas si triste. Petit retour en arrière...

Quand j’étais plus jeune, j’allais manger des spaghettis aux vongoles chez mon amie Denise. Je crois qu’à cette époque, j’aimais Denise ! Tout en cuisinant, on écoutait les Doors... Lynyrd Skynyrd... les Stones et Johnny Cash.

Dans un grand wok, elle commence par faire dorer l’ail, une échalote ciselée et le persil dans un fond d’huile d’olive, elle ajoute quelques tomates concassées, un peu de vin blanc et les vongoles. Au fur et à mesure qu’elles s’ouvrent, je l’aide à débarrasser les vongoles de leurs coquilles et on les met avec leur jus dans une assiette creuse. On n’en laisse que quelques-unes entières dans le wok.

Elle me sourit. On boit un verre de Viognier en apéro. Une buée parfumée monte de la cuisine. Je regarde ses grands yeux verts. Dehors il pleut. La stéréo distille Riders on the Storm. Elle est belle... « Girl ya gotta love your man, take him by the hand, make him understand  »...

Elle jette les spaghettis dans la grande casserole d’eau bouillante (les spaghettis, c’est comme Denise et moi, ça a besoin de beaucoup d’espace). J’aime la regarder quand son corps se tend au-dessus des fourneaux pour délier délicatement les pâtes avec une spatule de bois. J’aime sa nuque, son dos, ses reins, ses fesses et ses jambes... Et Lynyrd Skynyrd... Simple Man. « Troubles will come and they will pass. Go find a woman and you’ll find love ».

On termine notre verre. Je lui dis qu’un jour il faudrait qu’elle refasse sa vie. Les pâtes sont prêtes, al dente, elle les passe sous l’eau claire (ça élimine l’amidon) et les égoutte rapidement, puis elle les verse dans le wok avec la sauce.

Je mets le couvert. Les Stones susurrent Angie, doucement, sur la platine du salon. J’ouvre une bouteille de chardonnay Trentino « I Piovi ».

Elle fait sauter le tout à feu vif, quelques instants, puis hors du feu elle ajoute un trait d’huile d’olive, du persil plat, du piment d’Espelette haché très, très fin et les vongoles décortiquées... Sel, poivre.

Elle me sourit toujours. On passe à table. Elle s’assied, je la sers, le vin... Les pâtes. A la pendule de mon désir, il est midi...

On mange, c’est délicieux. On parle de tout et de rien. Je lui demande si elle a entendu parler de ce complot fomenté par des extraterrestres qui auraient pris contact avec la CIA, par l’intermédiaire de Roch Voisine... Elle me dit que non. Je lui réponds que c’est normal que personne ne soit au courant, et que c’est précisément à cela qu’on se rend compte qu’il y a bien un complot... C’est comme à chaque fois que les pignons craquent quand je passe la seconde sur ma Sierra Cosworth, je sais bien que c’est un coup de la CIA. Qui peut m’apporter la preuve du contraire ? Hein ? Qui ?

Ça la fait rire. Moi j’aime voir ses dents blanches sous ses lèvres encore humides du chardonnay... Un ange... Pour un peu j’avale les coquilles. On écoute toujours les Stones... « But angie, angie, aint it good to be alive ? Angie, angie, they cant say we never tried  ».

Le repas se termine... Avec un bout de pain, on se bat pour les dernières gouttes de jus au fond du wok. Nos mains se frôlent au bout des mouillettes. Un café. Un dernier verre de vin sur les papilles encore tiédies par le café sucré. La mémoire du bonheur... Instants fugaces, ils fondent comme les premiers flocons de neige sur le sol.

Elle me dit qu’elle doit repartir au travail. C’est fini. On s’embrasse. On se dit à la prochaine. Je ne lui ai rien avoué de mon amour... Johnny Cash, au seuil de sa vie, chante Hurt. Comme hier, comme avant-hier... Alors demain et encore demain... un jour, peut-être... ou bien jamais, je reviendrai goûter les vongoles à Denise... C’est quand jamais ?

« And you could have it all, my empire of dirt
I will let you down, I will make you hurt
If I could start again, a million miles away
I would keep myself, I would find a way »

Par ordre d’apparition :

The Doors - Riders on the Storm

Lynyrd Skynyrd - Simple Man

The Rolling Stones - Angie

Johnny Cash - Hurt (Nine Inch nails)


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • gecko gecko 7 mars 2008 10:18

    Je m’y vois et j ai faim ! de vongoles bien sur ! ;)


    • haddock 7 mars 2008 10:26

      La vie , la vraie . 

       

      Elle est belle comme ça .

       

      one again tous les jours .


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 17:48

         @Argo.. et ses complices : Suis-je bien sur Agoravox ? Depuis quelques jours je sens une bouffée d’air frais. Y a-t-il eu un coup d’État ? Où se cachaient tous ces conspirateurs du bon goût, ces amis du verbe juste et du sentiment qui fait mouche ? J’ai même lu sensualité et senti sensualité... ! Il semble qu’il ait suffi d’un coup d’aile pour pouvoir voler au dessus des trolls, dans la signifiance...  

        Gardez le cap et bons vents

        PJCA 


      • Argo Argo 7 mars 2008 18:46

        Je vois que l’amour de la vie est un sentiment naturel chez l’amateur de Bourgogne comme chez celui du Brunello (de chez Gianfranco Soldera ?).

        C’est aussi mon but. Et ça continue... comme le disait si justement ce sacré farceur de William " En toute chose on est plus ardent à la poursuite qu’à la jouissance " (Le marchand de Venise).


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 21:12

        Soldera. Site superbe, mais vin un peu cher à mon coeur... De toute façon, je suis du temps du Biondi Santi qui est encore bien bath. Parlant d’ardeur, je déduirai avec optimisme, de cet l’aveu de la bouche même du Barde, qu’il a vécu jusqu’à cent ans... 

        J’attends maintenant votre prochain poème, avec cochinillo asado, xistu et Vega-Sicilia, dans les collines de Navarre, un soir de San Firmin et à la manière de Montherlant... On verra s’il aura aussi l’heur de plaire aux jeunes Bretonnes sensibles... On demande plus à qui a beaucoup.

        Un plaisir de vous lire

         

         Pierre JC Allard

         

         

         

         

        Je vois que l’amour de la vie est un sentiment naturel chez l’amateur de Bourgogne comme chez celui du Brunello (de chez Gianfranco Soldera ?).

        C’est aussi mon but. Et ça continue... comme le disait si justement ce sacré farceur de William " En toute chose on est plus ardent à la poursuite qu’à la jouissance " (Le marchand de Venise).

         


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 7 mars 2008 10:40

        Oui, comme disait un ami italien, un jour où on déjeunait dans une "cantine italienne parisienne à 100 euros le couvert", et où on nous avait servi des linguine al limone qui étaient ni al dente ni Voielo, ni De Ceco, ni rien.

        Il avait appellé le serveur, et lui avait dit :

        "Monsieur, il n’y a pas grand chose de sérieux dans la vie, ma il y a quand méme les pates....Et celles-là, non...."

        Il est mort, à présent, parti avec ses secrets dans la nuit des vongole. Ti bacche, Dottore.

        C’est lui qui m’a appris qu’il fallait aimer la vie tant qu’il en y a. Je n’oublie pas.

        Et je ne mange jamais plus de linguine al limone.

        Il disait aussi : "il ne faut pas prendre la vie au sérieux. Est-ce qu’elle nous prend au sérieux, elle ?"

        On ne saurait mieux dire.


        • Argo Argo 7 mars 2008 11:41

          La cuisson juste des pâtes, c’est une règle élémentaire du savoir vivre, tout simplement.

          Que serions-nous sans femmes, sans cuisine, sans musique... Profitons-en tant que les tartares ne nous ont pas encore envahi... Il reste peu.


        • Argo Argo 7 mars 2008 11:20

          La vongole est une palourde, famille de mollusques qui englobe diverses espèces dont Tapes decussatus (palourde Européenne en voie de raréfaction) et Tapes philippinarum (palourde japonaise qui remplce peu à peu la précédente). En provence, la palourde s’appelle clovisse. Tout est détaillé ici.

          En Italie, on trouve aussi ce qu’ils appellent des " Vongole Veraci " (véritables) qui sont des petites praires (Chamalea gallina), la Venus gallinette dans le midi. Si vous lisez l’italien, une règlementation figure ici

          On peut tout à fait remplacer les palourdes par des coques. Personnellement, je trouve la grosse palourde (celle qu’ils utilisent à Naples par exemple) un peu caoutchouteuse à la cuisson (c’est pour cela que dès qu’elle s’ouvrent, hop ! on les retire immédiatement).

          Voila (cela dit, il y a plus de 15 000 variétés de mollusques bivalves dans le monde).


        • SANDRO FERRETTI SANDRO 7 mars 2008 10:50

          @Argo,

          Sandro (eh oui, c’était son prénom, d’où le pseudo) est mort il y trois ans aujourd’hui.

          Tu m’as fait venir une larme de grand matin, pure comme un diamant, avec tes histoires de pasta basta.

          Ne refais jamais ça, Argo...


          • snoopy86 7 mars 2008 11:18

            @ Sandro

            Il semblerait que maître Parcimony ait bientôt un nouveau client grâce à mes infectes délations...

            J’ai signalé à Morice qu’on trouve au coeur de l’article d’Argo un passage (concernant les épouvantables manipulation des horribles services secrets du Grand Satan) qui reproduit quasiment mot à mot un magnifique article du grand résistant estampillé officiel tourquennois.


          • Argo Argo 7 mars 2008 11:23

            @Sandro

            La cuisson des pâtes, c’est plus qu’important. Vital !

            @Snoopy

            Oui, cet article est tout à fait romantique sauf une subliminalité phallique (photo des oeufs) et une allusion tout à fait bénigne à la théorie du complot. En cette journée des femmes, je cotillarde un peu.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 21:18

            Je ne vois pas pourquoi votre texte s’est recopié.... "There are more things in Heaven and Earth... "

            PJCA 

             


          • breizhnana 7 mars 2008 11:31

             ... No comment, Argo... Vous savez mon goùt pour ce genre de choses... 

            Et puis, un homme qui aime les spaghettis ne peut jamais être tout-à-fait mauvais et met forcément en appétit... !


            • cara 7 mars 2008 11:49

              Bravo !


              • haddock 7 mars 2008 11:51

                A l’ image de la palourde , article si léger qu ’il nous emmène avec lui à l’ intérieur du bonheur qu ’il décrit . ( ouf )


                • Rosemarie Fanfan1204 7 mars 2008 12:11

                  Argo, toujours en train de manger ??

                   


                  • breizhnana 7 mars 2008 12:45

                     J’en reprends... Avec ça, Imhotep va se retourner dans sa pyramide... 

                    Moi ce que j’aime dans ce papier (bien que les nombreuses images ajoutées cassent un peu l’ambiance de la lecture je trouve, je l’avais préféré "allégé"..) ce que j’aime, donc, c’est sa sensualité qui affleure à chaque ligne, chaque mot, chaque geste... On s’y voit... C’est un petit trésor, comme si tout avait le goût "des lèvres encore humides de Chardonnay..." mmmmmm... Du coup ce jour je n’ai pas vraiment envie de lire autre chose... 


                    • Imhotep Imhotep 7 mars 2008 18:39

                       Ce fumet-là n’es qu’un dérivatif et non une réponse. Argo fuit par les canaux. J’attends le pensum de Lavaddi, le freluquet qui dit relever le gant en mohair et dentelle. Mais il faut que la modération se dépêche. Car la Poste nationale m’envoie me perfectionner en vin italien (à Venise le week end en 10) et en frites (à Bruxelles la semaine prochaine). Si cette fumeuse logorrhée à venir tarde trop je n’aurais pas l apossibilité de rétablir la vérité qui sort de la bouche des enfants sauf à Outreau.


                    • Argo Argo 7 mars 2008 18:50

                      En dépit de nos votes favorables, camarade, le vitriol de Lavaddi a du mal à suinter. Espérons qu’il viendra à temps étancher notre soif.

                      Sinon, il ne nous restera que le pré (et c’est pas sûr que le bonheur y soit).


                    • Imhotep Imhotep 7 mars 2008 19:23

                       Moi je ne bois que de l’eau de Lourde ou à la rigueur l’eau de jouvence de l’abbé Soury. Dans le pré j’y vais pour pisser aux étoiles. C’est bon pour le moral. J’ai pourtant, moi aussi voté, pour le tiers participant, mais depuis qu’il y a franchises médicales et transparence gouvernementale, on ne sait plus qui fait quoi et qui publiera quoi.


                    • Argo Argo 7 mars 2008 19:29

                      Bah, on écrira une fable, genre La Fontaine, " la pomme et l’étrave "... Un programme !


                    • Yltes 7 mars 2008 12:45

                      Merci pour cette recette qui semble bien délicieuse.

                      Après une telle mise en bouche, je m’attendais à que cela se termine par une sieste crapuleuse...

                      Faut pas être timide comme ça avec les femmes...surtout lorqu’elles ont les yeux verts ... 

                       


                      • yasunari yasunari 7 mars 2008 12:53

                        Excellent, mis à par la faute de goût de la Sierra.... L’article aurait mérité une vespa ou une topolino.

                         

                        Reste le souvenir de Tullio le piémontais, quand les yeux lui sont sortis de la tête à la vue des pizzas proposées par le restau d’entreprise (je pense que c’est surtout l’hawaienne, avec sa tranche d’ananas, qui l’a achevé...).

                        Et Roberta, qui demandait discrètement une soucoupe de pâtes au beurre au serveur avant la commande, juste pour savoir si elle pouvait faire confiance au cuistot...

                        Je prendrai un Limoncello en apéro.

                        Une demi bouteille de Brunello avec les Saltimbocca.

                        Trois gouttes de vinaigre balsamique sur mes fraises (vous servirez un verre de Lacrima Christi avec le dessert de la demoiselle de la table du fond).

                         

                        Merde, moi aussi je


                        • Argo Argo 7 mars 2008 22:38

                          Je connais bien. J’allais pêcher parfois entre Tizzano et Roccapina, ou balader sur les plages, Erbaghju, Murtoli. On dinaît d’un chapon grillé chez Antoine, à Tizzano, ça a bien changé depuis. Vous avez de la chance.


                        • Parpaillot Parpaillot 7 mars 2008 14:10

                          @ Auteur :

                          Superbe article poétique qui nous change des sarko-ségo-niaiseries et autres futilités ...

                          Voir les vongoles à Denise c’est bien, y goûter c’est mieux, j’en parle par expérience ... 

                          Humm ...

                          Merci à l’auteur et ... vive Denise !

                           

                           


                          • roOl roOl 7 mars 2008 15:06

                            Bah j’ai bien vu les mongoles a denise, ils etaient la !


                            • Castor 7 mars 2008 15:56

                              ça donne faim de tout,

                              c’est tendrement nostalgique, superbement universel...

                              Que demander de plus...

                              Merci !


                              • Yohan Yohan 7 mars 2008 16:09

                                @Argo

                                Tu en as encore d’autres comme celle là dans tes cales ?.

                                moi, Je reprendrai bien un peu de galinette (cendrée) avec un petit Lessini Durello


                                • Harald 7 mars 2008 16:15

                                  Rhôlala... mais quel délice cet article al dente !

                                  Il y a tout dedans : c’est la vie. Merci.


                                  • roOl roOl 7 mars 2008 16:22

                                    Au fait, ’Hurt’ c’est une chanson de Trent Reznor, de NiN ...

                                    On se tourne enfin vers la jeunesse, au travers de vieux debris smiley


                                    • Argo Argo 7 mars 2008 17:16

                                      Ah la jeunesse ! Oui, "Hurt" c’est Nine Inch Nails, je l’ai indiqué au dessus de la vidéo... écrite en 1994 par Trent Reznor et reprise en 2002 par Johnny Cash.

                                      NiN vient de sortir Ghosts I - IV (dont les 9 premiers titres sont édités en Creative Commons et téléchargeable gratuitement sur leur site et la totalité des 36 titres pour 5 Dollars). Enorme producteur Trent Reznor, mais (pour moi) un peu trop studio.

                                      Cash (mort naturelle-2003), Jim Morrison (overdose-Père Lachaise 1971) et Ronnie Van Zant (accident d’avion-1977) ne sont plus là, mais leur souvenir, de "God’s gonna cut you down", "LA woman" à "Free bird" ou "Sweet Home Alabama", restent, surtout évidemment pour les vieux cons qui aiment le rock (et même si on ne rechigne par sur Artic Monkeys, Razorlight ou les White Stripes). 

                                      Tiens, pour ta punition, je te laisse un clip amusant hommage à Cash via un clip avec Bono, Justin Timberlake, Kate Moss, Keith Richards, Adam Levine, Iggy Pop, Patti Smith, Sheryl Crow, Mick Jones, Sharon Stone, Lisa Marie Presley, Owen Wilson, Chris Rock, Amy Lee, Johnny Depp, Anthony Kiedis et "Flea". Comme quoi !


                                    • LE CHAT LE CHAT 7 mars 2008 16:26

                                      Laisse les mongols à Denise , si tu as faim Johnny chante le mash potatoes et

                                      les forbans chantent hot dog


                                      • haddock 8 mars 2008 10:34

                                        Bonjour les amis d’ la bonne vie ,

                                         

                                        Soleil a raison , les tellines c ’est du bon aussi , nous on les fait en salade , le panard  !

                                         


                                        • Soleil2B Soleil2B 8 mars 2008 11:16

                                          - Salute Lavaddi, salute Hadd. Vi trovu cun piacè (tu traduis Hadd ?)

                                          - Du calme Lavaddi, avec des menus pareils, ta femme ne va plus vouloir cuisiner. Hein Hadd ? Peut-être même te signaler au guide Michelin !

                                          - Moi, je me contenterai de beignets de farine de chataîgne au fromage frais ! Faits par ma femme...................................... puisque c’est sa fête !

                                          - Demain je tenterai les oursins, mais vu le temps qu’il a fait, ce n’est pas joué....................

                                          - Sans vouloir insister sur mes problèmes et vous prendre la tête, je dois vous dire à quoi je suis en train de penser. Je vais me faire deux piqûres. 1.500€. Largement de quoi vous envoyer les billets d’avion et vous inviter à la langouste à Bonifacio.

                                          - C’est con hein ?


                                          • Argo Argo 8 mars 2008 11:35

                                            Zinzi, telline... O zitelli, il faut qu’on s’organise !


                                          • Soleil2B Soleil2B 8 mars 2008 12:14

                                            Moi je suis sur place Argo. Le problème c’est vous !

                                            - Parceque tu sais, il y a aussi les pâtes à l’Ajaccienne. Celles en sauce avec la langouste (de Bonifacio, aucune autre) qui sert de fond de sauce, et que tu peux pratiquement jeter après car elle a tout donné à la sauce. Mais alors le goût des spaghettis................je te dis pas ! Il y a bientôt quarante ans, régulièrement les pêcheurs de Bonifacio les préparaient sur le chalut avec celles qui avaient été abîmées dans les filets, et m’invitient à les partager avec eux. Sorties de l’eau et cuisinées ! aïe aïe aïe.........

                                            - Un peu de patience, bientôt on attaque les araignées........................

                                            - Reste à vous décider. Toi Lavaddi, Hadd, Snoop et les autres..............


                                          • Yohan Yohan 8 mars 2008 13:39

                                            Vous avez la chance de vivre dans une région bénie des dieux. Dommage qu’il y ait toute cette violence


                                          • haddock 8 mars 2008 11:17

                                            Salut Lavaddi ,

                                             

                                            Rien que ton com , ça m’ fait un repas .

                                             

                                            Bella vida .


                                            • Soleil2B Soleil2B 8 mars 2008 11:26

                                              Hadd, je disais sur le fil de Fanfan que j’avais pas trouvé de "O" pour faire comme vous et que je me suis contenté d’un "I"

                                              - Mais c’est pas par vantardise.....................


                                            • haddock 8 mars 2008 11:24

                                              Salute Soleil ,

                                               

                                              Vi trovu cun piacè , je vous trouve en paix  ?

                                               

                                              On est avec toi Soleil , pense à toutes les jolies et tendres nanas , tous les bons plats et tous les bons vins

                                               

                                              Had

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès