• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > Voyage en bonimenterie ...

Voyage en bonimenterie ...

Mes questions en question ….

JPEG

 

Florilège n° 2

 

La Loire commence ce second volet des mes questions préférées. Choix subjectif évidemment pour une rivière qui fait couler beaucoup d'encre ...

 

La Loire fait-elle son lit quand elle se couche ?

La dame se laisse-t-elle facilement draguer ?

Y-a-t-il toujours eu de la friture sur la ligne ?

La Loire peut-elle être prise de cours ?

Peut-elle toujours compter sur son Allier ?

 

Jehanne ; intimement liée à la Loire ne pouvait pas être absente. Elle entendait des voix et d'autres se posent des questions. Nous avions sans doute des points communs.

 

Comment a pu faire cette bergère pour filer un mauvais coton ?

Le siège d'Orléans aurait-il pu tourner au vinaigre ?

Pourquoi a-t-elle abandonné ses blancs moutons pour des veaux couleur ?

Est-ce pour éviter qu'elle parle que les Anglais l'ont faite stères ?

Jehanne s'est-elle vraiment éteinte le 30 mai 1431 ?

 

Autre personnage incontournable, le président qui lui, il faut l'avouer, n'a jamais eu le feu sacré. Qu'importe le monarque du moment, les questions demeurent !

 

Pourquoi vivre à l'Élysée relève-t-il de l'enfer ?

La Garde Républicaine peut-elle rester sabre au clair avec elle-même ?

Est-ce dans le statut du Président d'avoir son portrait dans toutes les mairies ?

Quelle dette envers nous le Président a-t-il donc pour être entouré de tant d'huissiers ?

Peut-on être dans les petits papiers d'un membre du cabinet présidentiel ?

 

Noël ne cesse de m'interroger. Je devine que ces questions absurdes ne sont pas un cadeau mais nul n'est contraint de se les farcir contrairement à la dinde.

 

Pourquoi faut-il que les aiguilles de pin me mettent les nerfs en pelote ?

Les rennes du père Noël aiment-elles la galette des rois ?

Pourquoi le chapon ne trouve-t-il aucun charme à la dinde ?

Le petit Jésus a-t-il été pistonné pour obtenir une place dans une crèche ?

Jusqu'à quel âge le père Noël va-t-il croire en lui ?

 

Les vœux arrivent logiquement ensuite. À vos souhaits les amis, vous avez dû prendre froid et c'est très logique. Pâques aux frissons, Noël aux glaçons.

 

Faut-il être au lit pour formuler un vœu pieux ?

Quand on nous promet la Santé, est-ce de la prison dont on parle ?

Deux réveillons en une semaine, veut-on nous préparer aux vaches maigres à venir ?

Nos élus ne pourraient-ils pas faire enfin vœu de sobriété au lieu de se rincer à nos frais ?

Pourrais-je vous avouer un vœu de faiblesse ?

 

Les vacances sont encore un moment incontournable de notre dure existence. Prenons le temps de nous y arrêter, le temps de cinq questions sur le sable !

 

Si le travail c'est la santé, que sont alors les vacances ?

Faut-il toujours commencer ses vacances par un bouchon ?

Faut-il nécessairement prendre un pont pour se rendre en vacances ?

Si les vacances sont un temps suspendu, où faut-il les accrocher ?

Peut-on louer ses vacances ?

 

Le vin et plus particulièrement les cépages devaient avoir une place ici. C'est sans doute tiré par les cheveux mais qu'importe, installez vous sous la cannelle.

 

Les vignerons de Saumur sont-ils tous des bandits de grand Chenin  ?

Pourquoi ne met-on pas des marguerites au pied des vignes de Duras ?

Le tonnelier fait-il foudre de tout Arbois ?

Peut-on faire tirer du Gros Plan sur une comète ?

Le GEWURZTRAMINER est-il le plus long en bouche ?

 

Sans transition aucune, je dois mettre aussi un peu d'eau dans mon vin et poser des questions qui coulent de source.

 

Doit-on poser des pièces à nos eaux usées ?

Sur une mer d'huile, l'eau salée bout-elle plus vite ?

De l'eau ou du feu qui a déclenché les hostilités ?

Faut-il avoir le sens du partage pour faire eau de toutes parts ?

Faut-il être clerc pour vendre de l'eau de roche ?

 

Les mots méritaient une place d'honneur entre l'absurde et la déraison. Ne choisir que cinq questions est ici une torture tant elles me sont toutes si chères.

 

Que restera-t-il de notre dernier mot ?

Peut-on faire du mot à mot pendant un bouche à bouche ?

En un mot, est-il possible de vous dire deux mots ?

Quel mot peut-il sortir d'une bouche cousue ?

Le facteur est-il un accordeur de mots ?

 

La langue est la compagne des mots. Célébrons ici leurs noces et laissons faire la magie de ce bel équipage.

 

Comment faire taire une langue vivante ?

Les langues de vipère font-elles aussi leur mue ?

Existe-t-il un mausolée pour les langues mortes ?

Comment décrocher une langue bien pendue ?

Peut-on tirer une langue qui se décline ?

 

La grammaire vient mettre son grain de sel pour poser la norme et mettre des bâtons dans roues des pauvres scripteurs malhabiles !

 

Le point de suspension éclaire-t-il la phrase ?

Peut-on se fier à un verbe irrégulier ?

En grammaire, existe-t-il des accords mineurs ?

Comment accorder un mot qui a mauvais genre ?

Une subordination peut-elle se plaindre de sa hiérarchie ?

 

La musique adoucit les mœurs du questionneur et l'entraîne sur des refrains qui deviennent rengaines. Prenons le temps d'une petite pause.

 

Parvient-on à s'accorder quand on est brouillés ?

Une note peut-elle être salée ?

Les chansons militaires se chantent-elles toutes en canon ?

Que fait-on quand la tonalité a été coupée ?

Comment se comporter lors de son dernier soupir ?

 

Terminons ce petit tour de table par un banquet indigeste de questions sans queue ni tête. Vous en reprendrez bien une petite dernière.

 

Peut-on manger convenablement quand on n'est pas bien dans son assiette ?

Est-ce souhaitable de proposer un repas froid pour des obsèques ?

Une cruche doit-elle mettre de l'eau dans son vin ?

Un faux mage gagne-t-il correctement sa croûte ?

Que deviendra le cassoulet à la fin des haricots ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • C'est Nabum C’est Nabum 20 mars 2014 21:49

    Achéron


    L’abat jour n’a rien contre le jour Il fait sa sale besogne sans état d’âme Il tue le jour quand sa dernière heure a sonné. Le jour ne s’en relève pas C’est un autre jour qui prendra sa place et c’est un nouveau crime que doit commettre l’abat jour quand les chiens deviennent loups.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires

  • 20/03 21:49 - C’est Nabum