• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > VRAIMENT TOUS POURRIS !? (moi aussi ?!?...)

VRAIMENT TOUS POURRIS !? (moi aussi ?!?...)

Cette formule lapidaire (tous pourris) est battue en brèche par ceux-là même qui sont directement concernés. C'est-à-dire les pourris dont il est question.

A chaque fois que quelqu’un est indigné, révolté par une injustice, et lance cette formule « tous pourris », immédiatement il se voit rétorquer que voilà une généralité bien facile à dire. Un amalgame. Un raccourci sans arguments.

Ce n’est pas faux. Mais ce n’est pas inexact non plus. 

Je dirais, moi, la majorité peut être traitée de « pourris modérés », l’exception ne concernant qu’une infime minorité.

Je sens déjà poindre la contestation à cette assertion.

L’être humain est ainsi fait qu’il dérivera inéluctablement vers la facilité (facilités pratiques, sociales, financières, statutaires, etc.), seules quelques exceptions particulièrement vertueuses résisteront au chant des sirènes, aux pulsions, aux envies, aux pouvoirs.

C’est si facile d’accepter une faveur, une grâce, un privilège, et se dire « si ce n’est moi ce sera un autre ».

On développe ?...

Le pouvoir : tant qu’un individu n’a pas de pouvoir, il le conteste ou le critique (souvent à bon escient d’ailleurs) ; il pointe les abus et les injustices.

Mais donnez lui le pouvoir –même le plus petit soit-il – et vous verrez cet individu l’exercer et en profiter plus ou moins en oubliant ses critiques vertueuses d’avant. Excepté les vertueux évidemment.

 

L’argent : aaah l’argent… il en crée des envies, des jalousies, des critiques dirigées contre lui, des suspicions à l’endroit de ceux qui « en ont ». Dans certains cas toutes ces attaques sont justifiées lorsque la démesure est trop flagrante.

Mais donnez les moyens financiers à ceux qui ne les ont jamais eus et vous verrez les mêmes travers chez ces individus. Oubliées les critiques. Et c’est une attitude bassement humaine, tout le monde a envie de profiter sans compter. Excepté les vertueux évidemment.

La promotion professionnelle : les mêmes symptômes que le pouvoir. Que de rancœur envers ce chef de service qui ne boit plus le café avec son équipe, qui grenouille vers les cadres sup’ et la direction, qui demande plus de productivité à ses subordonnés en oubliant qu’il en fut un il n‘y a pas si longtemps.

Mais donnez une promotion à n’importe lequel de vos subordonnés et vous le verrez devenir pareil. Il aura franchi une marche, changé de statut social. Et peut-être se dira-t-il que d’autres marches peuvent être franchies. Alors…Excepté les vertueux évidemment.

Les avantages matériels : dénoncer tous ces avantages dont certains profitent injustement (logement, voiture de fonction, transports gratuits etc.) est un sport très répandu dans notre pays. A juste raison d’ailleurs, nous avons sur ce sujet des pratiques de république bananière.

Mais donnez ces avantages au premier péquin venu, vous croyez qu’il va les refuser ? Qu’il va se draper dans sa dignité et rejeter ces quelques avantages qui amélioreront sa vie ?... Risquer de se voir désapprouvé, blâmé par son entourage, sa famille, parce qu’il n’aura pas su profiter de l’opportunité !? Excepté les vertueux évidemment.

Un homme normalement constitué aura, durant sa vie :

 - profité d’un avantage quelconque, d’un passe-droit, d’une promotion inespérée qui devait être, normalement, attribuée à son collègue

 - bénéficié d’un « cadeau » financier adressé à lui seul et pas à ses camarades. Sera-t-il un salaud pour ça ? Quel est le degré pour être un pourri ?

Nous sommes tous concernés, nous, les hommes normaux. 

Nous n’évoquerons pas les politiciens qui, eux, concourent dans une catégorie hors classement, hors normes. Ceux-là ont un autre ADN que le vulgum pecus. Excepté les vertueux évidemment. [Euh… je ne suis pas sûr là]

L’on peut donc affirmer avec certitude que : « tous pourris… ben non !... mais une large majorité… ben oui ! A divers degrés de pourrissement ».

 

P.S : et meeeerde, à la relecture je viens de m’apercevoir que je ne suis pas un vertueux.


Moyenne des avis sur cet article :  2.22/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • aimable 18 février 17:09

    en 43 ans de carrière j’ai constaté cela a tous les étages et quelque fois cela atteignait des sommets, même en conseil municipal mais là c’était a petite échelle  !


    • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 19 février 09:45

      @aimable
      A tous les étages dans un immeuble qui ne comporte pas de dernier étage...


    • Laulau Laulau 18 février 17:22

      Vous êtes pêcheur ? Parce que pour noyer le poisson vous en connaissez un rayon. Vous pourriez aussi être apprenti cambrioleur, parce que pour enfoncer les portes ouvertes, vous n’êtes pas mal non plus.


      • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 19 février 09:49

        @Laulau
        Pêcheur ?... C’est sûrement du à mes longues années dans le poisson.

        Apprenti cambrioleur ?... Comment le savez-vous ? On se connait ? ...
        Enfoncer des portes ouvertes fait moins mal que celles verrouillées !! A moins d’être un « héros » de série TV qui défonce les portes à coups de pieds !?!

      • Jeekes Jeekes 18 février 19:24

        « Vraiment tous pourris ? » 

         
        A l’évidence OUI, ça crève les yeux !


        • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 19 février 09:50

          @Jeekes
          Je vais sans doute me contredire mais je crois qu’il y a pas mal de gens « bien ». Ou bien je reste un indécrottable naîf.


        • UnLorrain 18 février 22:38

          Il y a deux decennies,largement deux quand l entonnoir a propagande qu’est la tv (remarquer la forme d entonnoir du tube cathodique hohoho) diffuser des infos regardables,un docu ou des ex deputes reconvertis en restaurateurs disaient leur motivation de cette reconversion : le milieu politique etait non pas tous pourris mais trop pourris...une nuance quoi.


          • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 19 février 09:52

            @UnLorrain
            En somme le pourrissement est une question de degré (de cuisson ?) Bouh elle est mauvaise celle-là... j’sais pas ce que j’ai ce matin.


          • alinea alinea 18 février 23:45

            Je ne suis pas d’accord ; c’est normal, je ne suis pas normale !


            • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 19 février 09:53

              @alinea
              Vous en avez de la chance de n’être pas normale. Pour moi c’est plus grave, je suis hors normes (et je ne parlais pas de mon poids hein !...)


            • Le421 Le421 19 février 20:00

              Ce n’est pas faux. Mais ce n’est pas inexact non plus.

              Tautologie ??


              • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 20 février 09:32

                @Le421
                Vous m’avez démasqué, je suis atteint de ce syndrome.


              • Le421 Le421 19 février 20:02

                Je n’ai pas traité le sujet de la même façon... Et, heureusement d’ailleurs !!

                http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=189605


                • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 20 février 09:35

                  @Le421
                  Pourquoi heureusement ?... Serait-ce un jugement de valeur ? Si cela est le cas je ne vous suivrai pas sur ce terrain, je ne porte jamais de jugement de valeur sur qui que ce soit.


                • troletbuse troletbuse 19 février 23:25

                  Bravo, j’ai entendu l’hommage unanime du Grassouillet de sa ministre La Folle et d’autres au président de la FNSEA, vous savez, celui qui faisait déverser des tonnes de fumier dans les villes. Vous me direz, le fumier, il le connaisse nos policards On aura tout vu avec notre incapable : Leonarda, Theo .......


                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 20 février 09:42

                    @troletbuse
                    Je vous laisse votre opinion. Comme je le disais ci-dessus, je ne porte pas de jugement. Mais cela n’empêche pas d’avoir des opinions... mais je considère que ça doit rester dans la sphère privée. Pourquoi me demanderez-vous ? Parce que j’ai constaté depuis des décennies que cela ne servait à rien et que c’était pisser contre le vent : tout vous revenait dans la gueule. Alors je reste dans les généralités et, comme le disait un commentateur plus haut, j’enfonce des portes ouvertes.

                    Quoique... si l’on sait lire entre les lignes... 

                  • troletbuse troletbuse 20 février 10:55

                    @Joseph DELUZAIN
                    Si il faut lire entre les lignes, il est inutile que vous ecriviez des commentaires  smiley


                  • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 20 février 11:43

                    @troletbuse
                    Je me pensais « pinailleur » hors concours mais me voilà détrôné. Félicitations, je reconnais ma défaite. Tenez, prenez ma couronne et portez là avec fierté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires