• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Parodie > WikiLeaks : les grands de ce monde sur le divan

WikiLeaks : les grands de ce monde sur le divan

Exclusif - Notre Agence Fausse Presse a récupéré chez PipiLeaks ces câbles secret-défense où plusieurs ambassadeurs américains livrent leurs impressions sur les grands de ce monde :

- Nicolas Sarkozy* : "Ce complexé parano amoureux des States, ou plutôt obsédé par l’envie d’être aimé par Tom Cruise, terrorise ses collaborateurs qui n’osent plus le contredire. Il les remplace un à un par des Oompas Loompas qui l’appellent "Votre Altesse", "Votre Grandeur", ou "Dear Ladder". Lui-même ne s’exprime désormais qu’à la troisième personne."

- Sylvio Berlusconi : "Comme de nombreux chefs d’état, un teenager attardé obsédé par ses succès féminins... qu’en dépit de nombreux passages sous le bistouri, il est depuis un moment obligé de monnayer. Nous a chargé d’embrasser Don Vito de sa part, et de le remercier pour sa dernière livraison d’Ukrainiennes."

- Mahmoud Ahmadinejad : "Un psychopathe narcissique totalement illuminé. Devrait très bien s’entendre avec notre président George W. Bush."

- Tony Blair : "Très sympa et chaleureux mais limite collant et un poil agité. A insisté pour nous montrer ses stigmates d’autoflagellation, et nous a relancé pour la séance de spiritisme avec Churchill promise par le POTUS."

- Vladimir Poutine : "Quand il rentre dans la pièce la température chute de dix degrés. Chacun de ses muscles est si tendu qu’il passe son temps à les régler comme des cordes de piano. Fascinant à observer : son visage ne bouge pas d’un pouce, mais toutes les cinq à six secondes vous entendez un ’pling’ ou un ’plong’."

- Muammar al Gaddafi : "Pas pu le rencontrer : l’ascenseur est resté coincé entre le quatrième et le cinquième étage de sa tente."

- Hu Jintao / Wen Jiabao : "Le premier a le sens de l’humour d’une porte de prison. Pas étonnant qu’il veuille se débarrasser du second, un brillant petit bonhomme tout sourire. Mais la dernière fois que j’ai pris le thé avec Wen (comme d’habitude une après midi très agréable), j’ai découvert en rentrant chez moi qu’il m’avait planté huit cent aiguilles d’acupuncture un peu partout dans le dos."

- Saddam Hussein : "N’a pas compris qu’on l’envoie au casse-pipe après tout ce qu’il a fait pour nous et nous pour lui. N’a pas aimé notre cadeau d’adieu, pourtant une belle cravate de chanvre signée Lanvin."


blogules 2010 - voir le post original

* par "grands de ce monde", j’entendais VIP avec ses entrées au Fouquet’s

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Philou017 Philou017 3 décembre 2010 10:47

    Stephanemot n’a retenu que le coté people des câbles, qui est accessoire. Sans doute lit-il un peu trop les médias Français. Bien plus intéressants sont les dessous de la politique mondiale, ses ressorts et ses motivations qui transparaissent derrière ces messages. Le Guardian en publie régulièrement.

    http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article


    • stephanemot stephanemot 3 décembre 2010 11:03

      je rappelle que ces quelques lignes s’inscrivent dans la rubrique Parodies.

      naturellement, ces fuites sont une mine d’informations passionnantes sur l’histoire recente. ce qui frappe c’est la pauvrete du contenu sur le fond - entre naivete et candeur d’une part, pures speculations d’autre part. on mesure donc souvent l’ignorance et la faiblesse des renseignements US

      il convient de signaler que dans les grands media, ces fuites ont ete editees*, et que le cable diplomatique n’est pas le medium de l’analyse : les auteurs doivent avant tout relater des faits, apporter des elements pour les analystes. le renseignement ne constitue par ailleurs pas le coeur de metier de ces auteurs.

      tout cela n’exclut pas quelques elans assez saisissants.


      * je consulte peu les media francais mais la presse US a pas mal blinde en amont avec le gouvernement - en toute transparence, a l’instar du NYT


    • Philou017 Philou017 3 décembre 2010 14:04

      naturellement, ces fuites sont une mine d’informations passionnantes sur l’histoire recente. ce qui frappe c’est la pauvrete du contenu sur le fond - entre naivete et candeur d’une part, pures speculations d’autre part. on mesure donc souvent l’ignorance et la faiblesse des renseignements US

      Si vous vous basez sur les comptes rendu de la presse, oui. Mais je rappelle que les câbles sont disponibles en direct, notamment sur ce site.

      Dans le cable que je cite ci-dessus, sur les vols depuis Chypre, comme dans celui-ci sur l’arabie Saoudite ou celui-là sur un entretien avec le ministre Turc des affaires étrangères, nulle trace de naïveté ou de candeur, mais la description des échanges diplomatiques, avec les intérêts et les visions qui vont avec.

      Ceci dit, je reconnais que ces cables ont leur limite. D’abord ils sont basés sur la vision Américaine du monde, avec ses intérêts et ses objectifs, et les rapports tournent autour de cette vision. Ensuite, ils sont destinés à un public relativement large (gouvernement, département d’état, militaires, etc), donc ils sont assez policés, avec ce que l’on peut supposer d’auto-censure.
      Néanmoins, ils sont éclairants sur la vision des diplomates et sur la façon de faire avancer leurs intérêts (et ceux de leurs gouvernements). Ils contiennent aussi des révélations, comme les demandes du roi Abdallah d’attaquer l’Iran, ou le conflit Anglo-Américain sur les vols d’avions U2 depuis Chypre.
      Et je pense qu’on est qu’au début des révélations. Il reste beaucoup de messages non-édités.


      il convient de signaler que dans les grands media, ces fuites ont ete editees*, et que le cable diplomatique n’est pas le medium de l’analyse : les auteurs doivent avant tout relater des faits, apporter des elements pour les analystes. le renseignement ne constitue par ailleurs pas le coeur de metier de ces auteurs.

      Il est vrai que les grands médias édulcorent, surtout ceux qui reprennent les dépêches en simplifiant de manière abusive. Ainsi, les pays arabes en veulent à l’Iran alors que les avis contraires de certains sont passés sous silence. Je ne vois pas d’autre part pourquoi les journalistes spécialistes des pays concernés ne seraient pas à même de jauger la teneur des messages. Il s’agit beaucoup moins de renseignement, que d’informations peu connues.
      Maintenant, il faut voir comment c’est repris.
      Je signale ici le remarquable travail du Guardian, qui reprend l’essentiel des câbles concernés, contrairement aux médias Français qui souvent se limitent à deux trois citations choisies.

      * je consulte peu les media francais mais la presse US a pas mal blinde en amont avec le gouvernement - en toute transparence, a l’instar du NYT

      Je suis dubitatif sur la transparence, surtout au NYT. On verra ce que le NYT publiera sur la suite. Amazon a supprimé le compte de wikileaks, visiblement sous la pression de membres du Congres. Ils serait étonnant que le NYT ne soit pas victime des mêmes pressions.
      Quand au blindage avec le gouvernement, on se demande ce que cela vient faire dans un travail de journalisme.


    • Philou017 Philou017 3 décembre 2010 14:32

      Tant qu’on y est , le récapitulatif des câbles (en anglais) :

      http://www.guardian.co.uk/world/2010/nov/29/wikileaks-embassy-cables-key-points

      Ca vient de sortir :

      Wikileaks câbles révèlent que le Ministère des Affaires Etrangères a induit le Parlement en erreur sur Diego Garcia

      L’officiel britannique a dit aux Américains que le plan de parc marin en finirait avec les espoirs des « Man Fridays’’ » de jamais rentrer chez eux.

      Des entrepreneurs étrangers ont loué en Afghanistan ’ les garçons dansants’, WikiLeaks révèle

      L’épisode a amené les demandes Afghanes que les sociétés de sécurité privées soient beaucoup plus sous contrôle gouvernemental

      WikiLeaks : l’électoralisme et les choix sarkozystes pour l’Afghanistan
      A l’automne 2009, l’administration Obama demande aux alliés de nouvelles contributions de troupes. M. Sarkozy répond par la négative. « Pas un seul soldat combattant » de plus, dit-il à la télévision. Les conseillers de l’Elysée expliquent à leurs interlocuteurs américains que M. Sarkozy doit ménager ceux qui, « au sein de son camp politique, ont critiqué le retour de la France dans l’OTAN », en avril 2009. La perspective des élections régionales de mars 2010 pèse beaucoup, ajoutent-ils. Les documents américains évoquent aussi « les ressources financières limitées » de la France.


      • wesson wesson 3 décembre 2010 13:02

        Bonjour l’auteur,

        comme beaucoup sur l’instantané de la réaction aux révélations de Wikileaks, j’ai glosé sur leur coté « gala » ce qui revient à en amoindrir la porté.

        Toutefois les jours passant mon point de vue à évolué.
        Cela part de la constatation suivante : Ce n’est pas Wikileaks qui popularise les révélations les plus cancanneuses, mais les organes de presse à qui Wikileaks a confié la masse documentaire. Pour le dire autrement, le filtre des grands médias consiste donc à mettre en avant les potins à peu près insignifiants ou les informations que l’on connaissait déjà, et rien sur le reste au nom du « ça mettrait en danger des personnes »

        d’un autre coté, il est assez clair que l’accès direct à la masse documentaire est lui fortement empêché, notamment par l’expulsion du site contenant les données de wikileaks de tout serveur contrôlé par les USA.

        Bref, tout est fait pour ne laisser passer que le plus insignifiant par l’entremise des grands médias qui y ont objectivement trouvé un moyen d’embellir leur image (on fait des révélations mais de manière « responsable »), et en sous-main on organise la censure de l’accès direct à la masse de documents, ce qui de facto en interdit une analyse approfondie et donc d’en retirer les documents réellement intéressant.

        C’est assez bien vu ... et WIkileaks et son gourou M. Assange sont hélas tombés dans ce panneau qui va in fine les discréditer et les ranger dans une catégorie dépotoir à ragots, alors que si on le prends dans son ensemble, l’apport de Wikileaks à la liberté des individus est indéniable.

        C’est pourquoi j’ai changé un peu d’avis sur Wikileaks, qui doit à mon sens très rapidement se sortir de cette collaboration avec les grands médias qui agit à mon sens comme un piège particulièrement diabolique !


        • stephanemot stephanemot 3 décembre 2010 13:28

          Sur le coup et avec ses volumes de breves, WikiLeaks, fonctionne un peu comme l’AFP ou Reuters pour les grands media, mais a titre - a priori - gracieux. En fait, WikiLeaks se remunere en terme d’image, et sous couvert de mission citoyenne orchestre avant tout son propre mythe.

          Si collaboration il y a, c’est entre certains grands media et leurs gouvernements respectifs pour eviter les gros pepins.

          Je ne pense pas que l’on voie les documents vraiment croustillants. On evoque la corruption en Russie ou en Afghanistan, mais un peu moins les corrupteurs quand ils portent la banniere etoilee. Ces cables permettent de ragoter sur les autres, mais ne servent pas a enregistrer les activites moins nobles de la maison.


        • hunter hunter 3 décembre 2010 14:32

          Salut à tous,

          suite au message de Wesson, effectivement Wikileaks est actuellement sans serveur fixe (SFF).
          Son hébergeur US a vu son serveur sauter, par déni de service.
          Temporairement, amazon.com a hébergé les données, mais à du pratiquer l’auto-censure, suite à pressions des autorités US :wikilieaks a été prié d’aller se faire héberger ailleurs. Amazon commence à s’en prendre plein la tronche au US, car ceci viole l’esprit de la Constitution sur la liberté d’expression (Premier amendement si mes souvenirs sont bons)

          A l’heure de ce message, une partie des données sont hébergées en France par OVH, mais la grande démocratie française entre en jeu :

          http://fr.news.yahoo.com/76/20101203/twl-besson-veut-interdire-l-hbergement-d-1a8f422.html

          Une autre partie des données est en Suède !

          quelle que soit l’opinion de chacun sur wikileaks, il est sur que la meilleure façon de les bousiller, c’est de rendre leur hébergement impossible !

          Plus d’infos (que j’ai résumée ici), sur le site de France Info.

          Cordialement

          H /


          • stephanemot stephanemot 4 décembre 2010 00:55

            aux dernieres nouvelles le SSF crechait en Suisse.

            prochaines etapes : Vaduz, Tuvalu, Tokelau, et Pyeongyang.


          • Epiménide 3 décembre 2010 17:57

            Nul n’irait tout de même jusqu’à déclarer « On ne peut héberger des sites Internet qualifiés de criminels ».


            • Defrance Defrance 3 décembre 2010 21:24

               Chavez leur a proposé l’accueil ?


              • stephanemot stephanemot 4 décembre 2010 01:11

                non. il est vexe du cable le concernant : « Notre entretien a dure 36 heures, pendant lesquelles Chavez n’a pas cesse un instant de parler. Il ne s’est meme pas apercu que toute notre equipe se relayait pour lui tenir la jambe. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès