• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Johnny : « Ah que coucou, Suisses ! »

Johnny : « Ah que coucou, Suisses ! »

Emoi du bon peuple : Johnny, l’idole des jeunes de plus de cinquante ans, après avoir tenté en vain d’épouser la Belgique, se laisserait tenter par la Suisse, ses montres et son chocolat. Les mots ne sont jamais les mêmes, quand on connaît ce qu’est le blues.

On a tous quelque chose en nous de Tennessee, et de Suisse, aussi. Jean Philippe Smet, né d’un père belge, mais Français lui-même, rock star adulée par les jeunes de l’âge de leurs parents et quelques sourds, ami de Bernadette (« On ne touche pas à Johnny ! », pardon Bernie) et de Jacques, soutien affiché de Nicolas et porteur d’Optic 2000, Jean-Philippe Smet, donc, qui se fait à la ville appeler Johnny (Hallyday), a décidé récemment d’éveiller l’Helvète qui est en lui. Problème d’impôts pour un rocker qui sait depuis longtemps de quoi il parle : en 1975, le fisc lui réclame 100 millions de francs d’arriérés, somme qu’il ne finira de régler qu’au début des années 1990. Le seul point commun entre Johnny et les Stones : cette difficulté de conjuguer légende et profit. La bande à Jagger a dû attendre les années 1980 pour commencer à devenir une pompe à fric et non un groupe de pigeons pour promoteurs et producteurs véreux, et Johnny, cinquante ans de carrière ou pas loin, a dû attendre les années 1990 pour rentrer dans ses fonds et devenir riche. Enfin, riche... disons rentable.

Aujourd’hui donc, Hallyday souhaite migrer en Suisse, paradis fiscal aussi sûr que la Belgique. Mais la Belgique s’est refusée à Johnny, n’a pas voulu reconnaître le rejeton en dépit de la belgitude avérée de son paternel. Fi de la Belgique, donc, Jojo a compris, la Suisse, plus coulante : six mois de résidence, et adieu veaux, vaches, prélèvements et autres cochoncetés fiscales. La Suisse et ses verts pâturages sans huissier, sans retenue, sans surtaxe. Un pays définitivement « rock », donc, « rock’n’roll » même, dirait Johnny, de sa très imitable voix rocailleuse. Un pays idéal pour profiter des « 364 années de Smic » que le chanteur a gagnées en 2005, selon Le Figaro entreprises. Un pays parfait, vert comme certains billets, rouge comme une marque de confidentialité et blanc comme neige, un eden pour la petite fille de Laeticia, qui grandira près d’autres célébrités fuyantes, du sport, du cinéma ou de la chanson, toutes exilées pour « échapper à la pression fiscale », comme elles disent.

En Suisse, pourtant, l’impôt existe, mais le site www.live-in-switzeland.com nous explique : « La Suisse vous offre la possibilité de payer un montant fixe d’impôt chaque année. Ce montant est calculé sur la base de votre loyer et pas sur votre revenu ou votre fortune. En fait, vous n’avez même pas à remplir de déclaration fiscale complète. Cet arrangement fiscal est fondé sur une loi fédérale suisse et peut donc être invoqué partout dans le pays. C’est une originalité du système fiscal suisse qui a permis d’attirer depuis des décennies de nombreux étrangers et parmi eux beaucoup de célébrités. » Une sorte de fiscalité parfaite, un petit arrangement avec les ors, parfait pour ceux qui sont blindés de tunes, bourrés aux as, de l’oseille plein les fouilles, du flouze jusqu’à en gaspiller, enfin de quoi survivre à deux réchauffements climatiques, au moins. Sur le même site, on peut lire que « l’impôt est calculé sur vos dépenses, et pas sur vos revenus ». Pas la meilleure nouvelle pour Paris Hilton, mais les paradis fiscaux ne manquent pas et ne sont pas tous calqués sur le modèle helvète.

Quoi qu’il en soit, notre « Johnny national » comme dirait Drucker, « fait son Pagny » comme dirait Fogiel, et ça ne plaît pas à tout le monde. Et quel monde : Jacques Chirac himself, notre bien-aimé timonier corrézien, s’est ému de la décision de son ami de cinquante ans, pour qui pourtant il n’a jamais hésité à bloquer bien des routes de campagne, le président donc a « regretté un peu la décision du citoyen Johnny ». Ce à quoi l’idole des jeunes retraités a répondu qu’il n’en avait « rien à foutre ». Presque un crime de lèse-majesté. Sarkozy lui, soutenu par le rocker pour l’optique 2007, a vu dans le départ du chanteur le signe qu’il y avait bien « un problème » dans notre pays : "Un pays où tant de nos artistes, de nos créateurs, de nos chercheurs (...) où tant de gens se disent qu’il faut partir, c’est bien qu’il y a un problème. » Ségolène Royal, elle, troisième maillon fort des échéances à venir, a rebondi à son tour, attaquant dans le même mouvement du coude la star et son favori : "Ce n’est pas un exemple à suivre, et j’espère que dans les soutiens qui seront les miens je n’aurai pas de contre-exemple comme cela." Pas un exemple à suivre ! Elle va donner quelques rougeurs à Bernie, Ségo ! Pas un exemple à suivre, Johnny ? Lui qui représente si bien la France, qui vient de là, ou qui vient du blues ? Pas un exemple à suivre, le Douillet du rock, généreux dans l’effort et précieux dans le verbe ? Pas un exemple à suivre, le mari de Laeticia, laquelle ignore sans doute où se situe la Suisse et doit penser que cela a un rapport avec les origines de son mari ? Pas un exemple à suivre ! Après le Proche-Orient, Ségo s’est encore plantée sur un sujet sensible ! Quel défilé, en tout cas, de gens pesants, pour réagir à une annonce somme toute anodine. La preuve que Johnny existe bel et bien, personnalité réelle, célébrité qui compte plus que la qualité de ses chansons, que ne juge pas qui veut (Eric de Montgolfier lui-même s’y est cassé les dents), qui adopte aussi aisément que Madonna, qui sait tirer le maximum d’une médiocrité générale : jamais musicien, piètre parolier, acteur quelconque, il est parvenu, à un moment ou à un autre, à attirer les plumes des plus efficaces compositeurs et les caméras de certains talentueux réalisateurs, de belles lignes du Monde et la fréquentation des puissants. Johnny est une incongruité, dont les sosies attirent autant de foule que l’original. C’est la France d’en bas en blousons à franges, bottes pointues et aigle sur le dos qui s’inviterait chez Ducasse. C’est peut-être aussi, comme le suggérait « Jean Philippe », le film de Laurent Tuel, une illusion, un fantasme... une imposture ?

Mais après tout, la Pampa a bien son Pagny et Las Vegas sa Dion, alors pourquoi pas la Suisse son Johnny ? Un homme capable de chanter sans honte les mots du plus large que haut Guy Carlier (Ce qui ne tue pas nous rend plus fort) mérite de toute façon l’expulsion, en charter ou en Ferrari, ça s’impose !


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (151 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 18 décembre 2006 11:45

    Merci pour cet article bien écrit, et pour son contenu !


    • Citoyen ordinaire 18 décembre 2006 11:58

      Aux recettes fiscales « ordinaires » que sont d’une part les impôts directs sur le revenu, le foncier, le logement, le financement des collectivités locales, le capital, les sucessions, et d’autrepart les impôts indirects comme la TVA, la surtaxation des produits pétroliers, de l’essence à la pompe...il faut ajouter le produit des innovations récentes, insidieuses mais combien rémunératrices que sont les sur-taxes sur le tabac, et les revenus récoltés par les radars. Pour mettre ceci en oeuvre il a fallu naturellement investir en campagnes de « sensibilisation » de l’opinion pour criminaliser le comportement de quelques uns afin de faire légitimer le détroussement d’une multitude. Bien joué ! Car l’investissement à été vite amorti et maintenant c’a rapporte gros tout en permettant de limiter une progression anti-électoraliste des taux de prélèvement traditionnels, rendue necessaire pour alimenter le gouffre des danaïdes qu’est le budget public d’un Etat « providence » ....plus que jamais collectiviste


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 décembre 2006 12:02

        Salut Lilian,

        Le blème c’est que ce départ ( avec celui de bien d’autres fortunes ) fait un sacré manque dans la cagnotte nationale,...et comme la France aime bien péter plus haut que son luc, les dindons de la farce ,ben, c’est les ceuses qui restent !

        Pas s’casser le baigneur, dans quelques mois la madone va arranger tout ça !

        @+ P@py


        • le mave 18 décembre 2006 12:06

          3 articles sur Johny , ça fait beaucoup ,quoique ce dernier soit celui qui me convient le mieux . Les médias ont fait croire que Johny était un Rocker , que johny était un acteur ,les médias nous ont fait un fromage du soutien de Johny à Sarko .Et maintenant Johny s’en va en Suisse . Bon débarras et bon courage ;dans la région ou il s’exile (soit disant)il risque de trouver le temps long .


          • Citoyen ordinaire 18 décembre 2006 12:24

            Tous des jaloux... smiley Pas d’inquiètude pour lui, il a de quoi s’éclater, même en Suisse...il est sorti de la médiocritude, définitivement...lui smiley


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 18 décembre 2006 12:20

            Au fait les Suisses, au pieds des chalets ou des luxueux appats des résidents étrangers,.... ils installent une pointeuse,( genre coucou suisse ) juste pour voir si leurs milliardaires restent bien chez eux 6 mois et un jour !

            @+ P@py


            • Fabio (---.---.72.18) 19 décembre 2006 12:25

              Dans le cas présent, les Suisses n’en ont rien à b*ttre que Johnny reste 8 mois ou 3 semaines, du moment qu’il paye chez eux !! C’est plutôt aux français de contrôler que Jonnhy ne restera pas plus de 5 mois et 30 jours sur leur sol !


            • seb59 (---.---.180.194) 18 décembre 2006 13:03

              bon debarras !

              L’idole francaise nous quitte pour les vertes paturages suisses. Et bien j’espere que ses fans retiendront la lecon.

              Il pourra toujours essayer de vendre des albums en suisse, on verra si ca engraissera son portefeuille autant !


              • tod elber (---.---.11.57) 18 décembre 2006 13:09

                Sachez quand même que ce système fiscal particulier ne s’applique pas au citoyen suisse qui lui paie un impôt sur le revenu et sur sa fortune ( à des taux un peu plus bas qu’en France mais tout de même et comme chez vous c’est la classe moyenne qui paie pour les autres)... donc ces forfaits (basés sur les dépenses) ça ne marche que pour des étrangers pleins de fric, en espérant que ceux-ci consomment et lancent des projets particuliers en faisant appel aux ressources locales (Schumi qui se fait construire une jolie maison au bord du lac)... Voilà c’était juste pour vous dire que les inégalités de traitements (moins d’impôts pour certains par rapport au « vrai » citoyen) peut parfois rapporter du pognon mais ça fait aussi grincer des dents chez nous (c’est quand même marrant que dans un pays : il vaut mieux etre étranger, riche de préférence, que citoyer « normal ») !


                • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2006 13:25

                  on devrait leur donner doc Gyneco en prime !


                  • Gasty Gasty 18 décembre 2006 14:12

                    Sarko et doc gyneco ( en prime )


                  • Gasty Gasty 18 décembre 2006 14:20

                    Vous prenez « Sarko » et « Doc gyneco » en prime, la proposition est honnete !


                  • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2006 14:36

                    Salut Gasty , Doc Gyneco parle comme ouin ouin , il aura pas de problèmes d’intégration . Tu proposes Sarko comme gnome de Zürich ?


                  • UGH (---.---.29.83) 18 décembre 2006 13:44

                    je ne suis pas l’avocat des gens fortunés, loin de là. Mais il y a quand même un problème dans ce pays, rapport avec l’argent. C’est un crime d’en avoir, alors pour les punir, on les submerge d’impots. Et puis même pas merci. Alors ils décident d’aller voir ailleurs ? bouhh, les vilains... ! Mais finalement, qui va le financer l’état providence ?


                    • zO (---.---.182.90) 18 décembre 2006 21:56

                      C’est quoi « submergé » d’impôts quand on gagne « 364 années de Smic »par an, même avec 60% d’imposition il reste quelques SMIG pour vivre non ?

                      Alors que pour celui qui gagne « 12 mois de SMIG » par an, combien lui en reste-t-il après impôts ?

                      Certes le travail de Johnny à une valeur, mais une valeur après impôts.

                      Il est toujours frustrants de faire des cheques au trésor public, mais il ne faut peut être pas pousser non plus smiley


                    • (---.---.229.236) 19 décembre 2006 11:26

                      « même avec 60% d’imposition il reste quelques SMIG pour vivre non ? »

                      Ne serais-ce que par principe, on ne doit pas accepter ce vol pur et simple.


                    • Adama Adama 18 décembre 2006 14:23

                      Gagnez de l’argent en France est un péché...

                      Assez de cet assistanat,que les pauvres bossent et qu’ils gagnent de l’argent ...

                      Le rêve du pauvre c’est d’être riche, alors assez d’hypocrisie !


                      • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2006 14:42

                        Ils devraient même donner un chalet en Suisse à tous les gagnants du loto !


                      • Citoyen ordinaire 18 décembre 2006 14:38

                        Quel dommage que des esprits capables de raisonnements puissants puissent devenir aussi insensés lorsqu’ils sont agités, troublés, obscurcis par ces pulsions envieuses qui font naître la jalousie.

                        Cet artiste a enchanté, fait rèver, fait vibrer deux générations de Français, les sortant de leur morne quotidien.

                        Et, à plus de soixante ans il continue encore à faire opérer la magie.

                        Il est devenu un mythe vivant, une figure emblèmatique, qu’on le veuille ou non. La preuve ! l’émoi que suscite le moindre de ses fait et geste.

                        Celà force au respect qu’on soit fan de l’artiste ou que l’on n’apprécie pas son oeuvre. Car il symbolise la réussite immense d’un simple citoyen français parti au bas de l’echelle sociale.

                        Ses chansons ont réjoui le coeur de tant de Français.

                        Il a largement contribué, et ce jusqu’à présent, à l’alimentation des caisses de l’Etat, en payant plus d’impôt que la majorité d’entre nous ne pourrait le faire même s’ils cotisaient 300 ans...

                        Il a de surcroît largement alimenté des oeuvres caritatives reconnues d’intérêt public avec le surplus.

                        Alors, si maintenant, il veut mettre de coté, alors que le rideau se ferme bientôt, ce qu’il estime necessaire pour ses très proches, chassant de ses veines les sangsues d’une ultime pichenette, il me semble qu’il faut s’empresser de lui foutre la paix...Pas d’inquiètude pour les sangsues ! Ces sangsues là, dont l’insasiabilité décuple l’intelligence trouveront très vite les veines de la compensation. smiley


                        • moniroje moniroje 18 décembre 2006 15:19

                          Je pense que si on était à sa place, on aurait peut-être réagi comme lui.

                          Faudrait voir ce qui ne va pas chez nous pour que tant de gens fortunés (j’avais vu une émission télé sur l’exode des riches vers la Belgique) préfèrent protéger leurs intérêts ailleurs que chez nous.

                          Ou alors peut-être est-ce qu’on ne veut pas des riches et qu’on les incite à vivre ailleurs, ce qu’ils sont en train de faire ?

                          Evidemment, ça fait tâche que notre Jojo national suive le mouvement et on fait aboyer la meute contre lui (et Ségolène montre bien qu’elle sait faire comme nous)


                          • sebuzz (---.---.234.198) 18 décembre 2006 15:38

                            Cet histoire a au moins le mérite de nous montrer les véritables motivations de Johnny à retourner dans le plat pays.


                            • lucien (---.---.197.241) 18 décembre 2006 15:54

                              Article assez bien écrit, mais propos entâchés de digressions permanentes. Un conseil : ne pas se lancer dans le journalisme - garder sa job actuelle. Sur le fond, ce « chanteur » devrait être interdit de scène pour fraude fiscale, car si dans les « boîtes à papa » style HEC/ESSEC on apprend l’évasion fiscale en première année, c’est une pratique injuste et inégalitaire, ne correspondant donc pas à « liberté, égalité, fraternité »


                              • La Taverne des Poètes 18 décembre 2006 15:56

                                Trois articles sur Johnny sur le media citoyen devenu pour l’occasion catalogue des « 3 Suisses ». smiley C’est pipolesque !

                                Ah queu coucou de Suisse. Carte postale d’Alaba-marre !


                                • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2006 17:28

                                  d’accord avec toi , taverne , pour celui qui a connu la loi du silence , quel tintamare !

                                  aqueu agoravox est devenu comme voici , toute la musique que j’aime , elle vient de là , elle vient du flouze !


                                • moebius (---.---.114.80) 18 décembre 2006 19:42

                                  Encore un cerveau qui fuit


                                  • zO (---.---.182.90) 18 décembre 2006 22:01

                                    Il ne fuit pas, il n’a jamais été plein


                                  • dégeuloir (---.---.87.61) 24 décembre 2006 22:16

                                    lol.......c’est « l’énergie du vide » qui le fait mouvoir ce bouffon du roi actuel et peut étre du futur ............. smiley mais peut-étre que prendre de la hauteur et de l’oxygéne vont ragaillairdir ce pseudo-rocker d’opérette......... !....j’en doute...la déchéance guette.....


                                  • (---.---.229.236) 19 décembre 2006 01:01

                                    Cela dit, la Suisse n’est en rien un paradis fiscal.


                                    • pierrem (---.---.162.39) 19 décembre 2006 17:16

                                      C’est pathétique cette polémique... Cet abrutit qui, en fait d’être soi-disant pompé par le fisc, est surtout une bonne poire de 2 de QI qui s’est fait floué par ses proches... Ses fiscos d’achats de resto , boite de nuit, villas etc. lui on couté beaucoup plus que le fisc.

                                      Contrairement à ce quer je lis être riche et compétent avec un vrai travail ca ne pose pas de problème aux français. Les français en on simplement marre de voire sa jet-set décadentes, droguées, d’une nullité à faire peur gâcher tant de fric sans jamais rien en payer « le prix » qui retombe touours sur les classes moyennes.

                                      Un riche américain ? Bill Gates, il fonde une société mondiale avec des idées vraiment géniales (windows 95) quoiqu’on en dise par anti-américanisme de mauvaise foi. Maintenant il donne des millions pour le sida en afrique.

                                      Un riche français ? Jean-Marie Messier qui coule sa boite (Vivendi), et va s’enrichire à coup de golden parachute et autres joyeusetés après avoir ruiné des petits porteurs... Sa soi disante chute n’est que relative... Il va réaparaitre comme un Bernard Tapis, touours vivant, dès que tout cela se sera tassé. Bien sur le fait qu’il ait commencé comme inspecteur des finances (sans dout en sortie d’ENA) n’y pour rien dans son accession à la Générales des Eaux tout juste privatisée... Et ce n’est qu’un exemple parmis tant d’autres.

                                      Le problème n’est il pas là, plutôt ? Ce n’est pas qu’en France on n’aime pas les riches mais c’est que il y une forte impression que c’est toujours les mêmes. Mais c’est des thèses « conspirationistes me direz-vous » ? Peut-être mais est-ce si faux ?

                                      En tout cas, si Jonny peut aller se faire mettre où il veut il a surtout raté une bonne occasion de se taire. La suisse s’est toujours interessé à l’argent ou l’or des autres sans être trop regardante (or nazi, mafia russe). Alors je pense qu’il n’y a pas vraiment de quoi être très fière. Le silence, lui, est d’or. Si johnny aime pas payer l’Etat (il a droit de considérer que l’Etat fait pas son boulot...) pourquoi ne donne t’il pas pour des associations il aurait droit à des réductions d’impôts, non ? Mmmmm il en a sans doute rien à foutre aussi... Quel humaniste ce jonnhy !


                                      • Le Tigre (---.---.43.113) 19 décembre 2006 22:41

                                        Comme vous l’avez remarqué, c’est dans les pays libéraux que l’on trouve de vrais élans de solidarité. A l’inverse, un pays gangrené par la solidarité imposée (ce qui n’a pas de sens) cabote entre magouilles fiscales, copinages scandaleux et autres maux dont la France est copieusement lardée. La France est évidemment un pays surtaxé. Et figurez-vous que les personnes à faibles revenus en pâtissent encore plus. cf la feuille de paye d’un smicard (CSG, charges monstrueuses...) + les taxes locales... La vie chère dont Ségolène Royal parle à la manière d’un produit marketing est le simple résultat de l’écrasement de charges et d’impôts que nous subissons tous.


                                      • pierrem (---.---.162.39) 20 décembre 2006 10:54

                                        Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le lien de causalité : « pays taxé » et « corruption des élites ».

                                        Je pense en fait en totale opposition avec votre point de vue que le système de solidarité obligée français est la seule chose qu’il nous reste pour ne pas tomber en décadence totale. Détruire ce système pour une société libérale ou même « libertarienne » (anarchie de droite si on préfère) et tout est fini. Ce n’est pas une question d’être taxé mais une question de culture beaucoup plus profondément ancrée.

                                        Comme exemple historique : la société d’ancien régime française comportait des abus impensables pour des anglo-saxons qui depuis longtemps avaient évolués doucement vers une monarchie parlementaire et une véritable bougreoisie. Grâce nottement à la magna carta et de l’Habeas corpus. Pendant ce temps en france moins de 1% de la population dilapaidait 90% du PIB...

                                        Cette société s’est effrondrée...

                                        Elle était pourtant dans une situation financière proche de la notre... (et de celle de la majorité des pays dans le monde en fait). Maintenant,c’est là où il faut être de bonne foi ! C’est bien le conservatisme honteux des élites sur leur privilèges qui a causé la révolution bien plus que la pression fiscale sur le peuple. C’est donc l’échec du roi à faire PAYER aux élites des impôts EQUITABLE selon leur REVENUS. (Certes, il existait le « vingtième » (du revenu) que le clergé pouvait........... racheter forfaitairement !!!!!! Et oui le système d’impôt suisse pour les étranger n’est rien d’autre que ce qui existait déjà sous l’ancien régime ! Pas mal come pays d’avenir la suisse !!! 225 ans de retard !! Aujourd’hui, c’est exactement ce qui se passe. Ce n’est pas tant la pression fiscale qui est scandaleuse que la possiblité, en l’abscence de réglementation internationale, aux élites d’échapper à l’impôts.

                                        Johnny Hallyday ferait mieux de se rappeler l’histoire de france plutôt que faire le malin. et il n’est pas le seul. On en a décapité pour moins que ça...


                                      • Filou (---.---.201.233) 20 décembre 2006 11:12

                                        Sur cet « helvete underground », voir aussi : http://www.amusoire.net/?2006/12/13/295-nationalite-con-fisquee


                                        • pompidol (---.---.171.200) 21 décembre 2006 07:23

                                          En France tout finit par des chansons. En Suisse par du pognon.

                                          Ce gars devient une idole (uniquement en France, il est inconnu ailleurs, et pour cause)car il pousse des chansonnettes...

                                          La belle affaire !

                                          Cet inculte qui possède le QI d’un navet n’oublie pas de laisser le soin de payer l’impôt à son public de nazes qui ne connait rien à la vraie musique. De plus il se fait tirer la peau comme une nana. L’opération s’est mal passée d’ailleur et il est obligé de garder des poils au menton pour masquer la cicatrice et son rictus figé ! Quel naze !


                                          • dégeuloir (---.---.87.61) 24 décembre 2006 22:18

                                            lol....une caricature afflgeante..... !!! smiley



                                            • Vierasouto Vierasouto 5 janvier 2007 03:19

                                              Comme le laisse entendre un commentaire, j’ai l’impression que JH est davantage pressé comme un citron par son entourage que par le fisc français...


                                              • modestine (---.---.191.187) 11 janvier 2007 14:14

                                                salut à tous Vous n’en n’avez pas marre de focaliser toute votre énergie sur ce djonny ?. on dirait qu’il n’y a que lui et que cà dans la vie !C’est votre seul sujet de préocupation quand on sait que dans 4 mois on aura la jolie ségo dans les ors de notre république entretenus grâce à votre générosité ?


                                                • Herr nie être Anglais (---.---.108.231) 14 janvier 2007 03:05

                                                  pierrem : « C’est donc l’échec du roi à faire PAYER aux élites des impôts EQUITABLE selon leur REVENUS »

                                                  De nos jours cela s’appelle « régimes spéciaux », les privilèges s’appellent « acquis » et le roi s’appelle « chef de l’état »... qui va bientôt s’appeler « Royal » et la boucle sera bouclée.


                                                  • michel (---.---.69.53) 18 janvier 2007 17:08

                                                    • touilenam (---.---.156.152) 6 mars 2007 19:51

                                                      le retour au bercail , qui disait que ces gents là sont des français edith piaf « algero-italienne » zizou « algerien » platini« italien » johnny « belge » jacque brel« belge » sarkosi -le petit con(futur president)« polonais » les bleus « hommes de couleurs »( afrique ou ....ect) ou sont les français ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès