• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > L’arène de France

L’arène de France

Non, non, il ne s’agit pas de Ségolène, mais d’une nouvelle émission de TV, un talk-show animé par le champion de l’astiquage de couronnes, j’ai nommé Stéphane Bern. Une seconde partie de soirée très réussie avec deux thèmes très accrocheurs : « L’école fabrique-t-elle des crétins  ? », et « La France est-elle un pays de privilégiés  ? »...

Sacrés débats, mercredi soir dernier sur France2. Tonique et enjouée grâce à la modération de l’animateur aristo-fan, l’émission a pris très vite une tournure très intéressante, malgré la présence d’invités connus pour leurs positions politiques opposées. On aurait pu s’attendre à des engueulades stériles et à des partis-pris de convenance en ce début de période électorale. Eh bien, non. Débats ouverts, très constructifs, animés sans être impolis ni même langue de bois. Il y avait longtemps que je n’avais assisté à des débats aussi passionnants.

En résumé :

Oui, l’école produisait bien des crétins depuis vingt ou trente ans, mais ça va changer, le ministre nous l’a garanti, malgré la moue difficile à cacher de l’inspecteur d’académie qui se trouvait là.

Et non, la France n’est pas un pays de privilégiés, mais un pays où il y a des privilégiés. Nuance... Et tout le monde s’est mis d’accord pour les mettre un jour ou l’autre sur la table...

La Révolution est proche, citoyens ! La prochaine nuit du 4 août serait-elle pour 2007 ?

En tout cas, bravo Stéphane. On regrettera moins le départ d’Ardisson.


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (120 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • patrice (---.---.171.4) 8 septembre 2006 15:17

    Tout ce que je retient c’est la réfléction de l’avionneur subventionné avec nos impôts à l’encontre d’olivier besancelot ( c’est un discourt de lutte des classes ,c’est démodé ! )voila ce que pense les privilégiés du peuple ,quand à Tapy ,je me demande ce que faisait la un tel tricheur sur un débat relevant de l’innégalité .


    • Daniel Milan (---.---.168.192) 8 septembre 2006 15:49

      Je m’informe seulement ! smiley smiley


      • Icks PEY (---.---.232.221) 8 septembre 2006 15:59

        Ben, cela aurait pu être intéressant, mais après l’intro, je n’ai plus rien comme article ...


        • minijack minijack 8 septembre 2006 16:20

          Exact. En fait ce n’est pas ce qu’on peut appeller un « article ». C’est volontairement très court. Je ne voulais pas développer mes idées personnelles mais provoquer vos réactions par rapport à cette émission et à son contenu.


        • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 8 septembre 2006 16:32

          Pas vu l’émission mais un extrait au zapping :

          « L’école fabrique moins de crétins que la télévision ! » et c’est pas faux...


          • Docdory (---.---.180.38) 8 septembre 2006 16:47

            J’ai trouvé particulièrement réjouissant le dialogue entre Gilles de Robien , l’excellent ministre de l’éducation Nationale , et l’espèce d’inspecteur général de l’éducation nationale qui avait une tête de post soixante- huitard ayant mal vieilli , et auquel l’un des enseignants invités ressortait une citation dudit inspecteur , dénotant le mépris dans lequel celui-ci tenait l’excellente réforme sur l’apprentissage de la lecture par la méthode syllabique , et son intention à peine voilée qu’elle reste lettre morte .

            De Robien demanda à cet inspecteur si oui ou non il ferait appliquer cette réforme . Réponse de l’inspecteur « euh , je l’appliquerai ...avec discernement .. » ( sifflets du public ! )

            Réplique de De Robien :« Vous êtes fonctionnaire de l’éducation nationale , payé par le contribuable pour faire votre travail , qui est de mettre en application les décisions du gouvernement français en matière scolaire , alors allez vous oui ou non faire appliquer cette réforme ??? »

            L’on vit ce haut fonctionnaire de l’éducation nationale , imbu de son pouvoir et de ses dogmes anti- méthode syllabique (méthode qu’il devait habituellement décrier dans la novlangue (le PEDAGOL ) qui est le sabir officiel des pontes de l’éducation nationale et des enseignants d’IUFM ,) , l’on vit donc se personnage marmonner entre ses dents un vague « oui » des plus renfrognés . Voire cet odieux personnage tomber télévisuellement en disgrâce , avaler son chapeau et perdre la face en direct devant des millions de télespectateurs fut l’un des spectacle les plus réjouissants qui m’ait été donné de voir depuis des années à la télé !!! Un très grand moment ...


            • (---.---.59.170) 8 septembre 2006 17:29

              Cela dit, tout le monde sait que les haut fonctionnaires comme lui n’obéissent pas du tout aux ministres.


            • (---.---.84.56) 8 septembre 2006 17:35

              Nous avons bien vu les mêmes choses... smiley


            • Sam (---.---.219.22) 8 septembre 2006 21:33

              Effectivement, l’inspecteur s’est fait ramasser...Victoire un peu facile pour de Robien qui n’a pas, comme il aurait dû le faire je pense, mis un terme à cette querelle dépassée sur le global et le syllabique, vu que ce sont des méthodes mixtes qui sont appliquées un peu partout. Mais bon, les petits chefs mouchés, ça fait quand même du bien à voir...


            • Sam (---.---.219.22) 8 septembre 2006 21:37

              Emission aux sujets intéressants, mais trop de monde. Un feu d’artifice de commentaires brefs et trop courts, car les intervenants n’ont pas le temps de développer. On reste sur sa faim. Un faux débat, en quelque sorte. Business as usual...


            • Rocla (---.---.214.254) 8 septembre 2006 17:03

              Alors là pardon,ça m’étonnerait fort qu’ un haut fonctionnaire soit imbu de sa personne.Qu’ est ce qui vous fait croire celà ?

              Rocla


              • Jean Claude BENARD JC BENARD 8 septembre 2006 19:15

                A retenir la réflexion de ROLLIN qui a fait remarquer à BERN qu’à son avis la télévision frabiquait plus de crétins que l’école. Le reste ....


                • Daniel Milan (---.---.168.192) 8 septembre 2006 21:08

                  Une bonne télé gauloise qui ne manque pas de Gaulois de Souche ! smiley


                  • roumi ( le louarn ) (---.---.74.206) 9 septembre 2006 19:59

                    suis je un extoplasme !!!!!

                    ROUMI


                  • Bzerdrson (---.---.97.71) 8 septembre 2006 23:47

                    Saviez vous que notre ministe de l’éducation compte importer ses méthodes de Suède ? J’espère qu’il ne se contentera pas d’un simple copier-coller, attendu que j’ai beaucoup d’amis suèdois qui, chez eux dans leurs écoles, mangent des élans à midi, les-dits élans n’étant pas la principale ressource française...


                    • Rocla (---.---.49.9) 11 septembre 2006 07:33

                      Néanmoins, avoir un élan montre de l’ appétitt pour manger.

                      Rocla


                    • vigie 9 septembre 2006 10:59

                      Je n’ai pas vu l’émission, mais ce que je constate c’est le débat idéologique autour de l’éducation, chaque année nous avons droit a notre réformette, la vérité d’hier n’est plus celle d’aujourd’hui, chaque jour que dieu fait, il apparaît un génie tel un magicien sortant d’un son chapeau une méthode d’enseignement novatrice, révolutionnaire, qui tombera dans les oubliettes quelques années plus tard.

                      Ca donne l’impression d’un vaste laboratoire ou l’on essai tout un tas de produits au risque de fabriquer une bombe qui nous pétera à la gueule, on l’a vu avec l’abandon de la méthode de lecture semi-globale (B+A =BA ) au profit de la méthode syllabique, le résultat ne sait pas fait attendre, nous avons pu mesurer le succès de la recette les gosses ne savent plus lire correctement.

                      Le génie francais pour défaire ce qui fonctionne bien est incommensurable, ca ne serait risible, si des générations d’élèves était pris en otages d’une méthode novatrice qui a déjà produit des dommages collatéraux qui se ferons sentir longtemps encore. Prions pour qu’enfin nos dirigeants prennent la mesure du problème et aient un peu d’esprit de synthèse pour appliquer ce qui fonctionne bien, et non pas s’échiner à réinventer la roue.


                      • Arno (---.---.253.57) 9 septembre 2006 13:13

                        L’émision Arène de France n’apporte rien. Succession de lieux communs dignes de discussion du café du commerce : les patrons sont des salauds, les fonctionnaires des privilégiés etc... Mais au fond à quoi tout cela sert-il ? Le débat des idées ? Apporter une vision nouvelle sur les choses ? Une prise de conscience des problèmes ? Non ! Seulement permettre au bon peuple de se défouler par procuration (merci la tv !) en regardant ces nouveaux gladiateurs audiovisuels combattre dans l’Arène et finalement l’endormir...


                        • mops (---.---.251.51) 11 septembre 2006 06:31

                          Ah oui la methode syllabique, tres utile en effet pour fabriquer des perroquets. On ne produira donc plus des cretins mais des cretins de perroquets. Le changement est indeniable.


                          • (---.---.135.152) 12 septembre 2006 14:11

                            Bof, des sujets de débats pas très nouveaux mais racoleurs... donc pas très pertinents, pour l’audimat quoi !

                            Pour la seconde emission : « Faut-il enfermer les psys », wouah !!! ça c’est de la télé, ça c’est novateur, ça c’est bien chercher la merde : bravo les préjugés et les stéréotypes Mr Bern, en plus à la vue du cadre de l’émission vous ne faites en réalité que les encourager ces mêmes stéréotypes (au passage merci pour les gens, les enfants qui souffrent et qui ont besoin d’un psy, ça va les aider ça)... aura-t-il le courage de faire un débat sur le service public, ses émissions toutes pourries et la redevance (racket)... ?


                            • Yann (---.---.206.41) 12 septembre 2006 21:00

                              J’ai pour ma part trouvé cette emission plutôt bonne, il s’agit d’une sorte de mélange entre ciel mon mardi et droit de réponse, mais il y’a des rubriques inutiles comme la plaidoirie des avocats et beaucoup trop d’invités pour aller au fond, de plus ce programme n’est pas en direct, ce qui me semble être un grave déficit pour un débat.. L’interet c’est avant tout la confrontation des idées, la droite(pas la libérale,la vraie) étant privé de télévision depuis 20 ans, il est heureux qu’elle puisse s’exprimer de nouveau et vu les dossiers proposés (éducation, psy) elle aurait beaucoup à dire..


                              • Zazie (---.---.32.11) 13 septembre 2006 23:30

                                Il est bien beau de parler des femmes !Mais quand on est une femme et une femme noire a-t-on un avenir en France ??message à Isabelle


                                • (---.---.135.152) 14 septembre 2006 01:22

                                  Quel énorme merdier ! Je viens de voir la seconde émission !! Et franchement ça donne pas envie de voir celles qui suivront ! Débat sur les femmes : on ne parle que de Ségolène Royal, les invités sont risibles,inutiles (surtout pour les contre),stupides, dans la provoc’... rien est dit... La seconde partie de l’émission sur les psys... mais quelle foutaise ! Pas de distinction entre psychanalyste, psychologue (Bac+5 +8 de psychologie), les psychiatres (Bac+12 pour seulement 3 ans de psychiatrie), donc pas de distinction entre psychanalyse, psychologie et psychiatrie... Bern a laissé le trouble planer sur ce point ce qui est très grave ! du fouilli, rien de plus... les « pour enfermer les psys » (pff, quel cliché) n’avaient strictement rien à dire, pas d’arguments valables, rien... on ne parle des psys qu’en les caricaturant sans chercher à comprendre... on parle sans savoir... sans connaitre...l’autre camp (les psys) semblaient dire des choses interessantes, très interessantes même, pertinentes souvent MAIS ON NE LES LAISSAIT PAS S’EXPRIMER correctement... du coup, rien n’est dit encore une fois... Fou, fou, fou : on a entendu que ça : alors les gens qui souffrent sont fous ? Une gamine qui se fait torturer ou pire encore : elle est folle parce qu’elle va voir un psy ?

                                  Du coup, même cette émission est une mascarade, « di racolage passif » que des sujets que seuls les médias montent en épingle et exploite... dommage !

                                  Le service public, c’est de pire en pire !


                                  • (---.---.135.152) 14 septembre 2006 01:26

                                    dsl pour les fautes d’orthographe, j’aurais du me relire, oui me RELIRE... A bon entendeur !

                                     smiley


                                  • paja (---.---.149.140) 14 septembre 2006 01:48

                                    Malgré le montage, la première émission a quand même réservé une surprise de taille : une plaidoirie radicalement de gauche, qui sonnait infiniment plus juste que les discours des « professionnels » de la représentation politique, Besancenot compris... une vraie prise de position, argumentée, intelligente, bref un moment rare à la télévision ! Merci à son auteur, qui a bien évidemment disparu de l’écran dès la seconde émission... (Aurait-il déplu aux annonceurs ??) Reste l’ordinaire dans cette deuxième émission : une grande confusion intellectuelle, du racolage actif et massif, derrière la question des femmes, un débat politique non assumé, qui fait la critique de Royal sans envisager celle de Sarkozy...


                                    • Dediss (---.---.89.129) 18 septembre 2006 12:42

                                      Rassurez-vous, les avocats tournent d’émission en émission, vous retrouverez donc votre Jean Jaurès-du-Barreau très bientôt.


                                    • kundera (---.---.255.61) 19 septembre 2006 22:50

                                      Voilà encore une pitoyable nouvelle émission dont on cherche vainement l’objectif ! Absence totale de véritable débat politique d’ailleurs ce n’est visiblement pas le but. Une pseudo éloquence à faire pleurer. On ne rit pas non plus. J’ai éprouvé un terrible malaise. C’est à vomir. On découvre que l’on peut encore faire pire que tout ce que l’on a déja vu.


                                      • baudot (---.---.21.80) 22 septembre 2006 10:30

                                        votre émission est un foutoir pour les téléspectateurs tout le monde parle en meme temps et il ya de la manipulation d’opinion par des soi disant artitses qui ne cherchent qu’a passer devant les caméras c’est navrant. NOUS NE SOMMES PAS DES MOUTONS.Une enquete ou un magezine compréhensible avec un argumentaire objectif serait d’un autre niveau.


                                        • Karl (---.---.48.245) 22 septembre 2006 17:56

                                          Bonjour,

                                          J’ai vu l’émission dont le sujet était : « L’école fabrique-t-elle des crétins ? ». Personnellement, j’ai trouvé cette problématique trés grossière, et le débat trés nul.

                                          En effet, dans les rangs de ceux qui veulent tuer l’école actuelle, les arguments ne tenaient pas et étaient trés foireux : par exemple, Bernard Tapi s’indignait que l’on n’arrive pas à enseigner les bases fondamentales (lire, écrire, compter) à l’école, et préconisait que l’on passe plus de temps dans ces matières (qui ont toutes pour objectifs la maitrise du français). Or, aprés que le rappeur Sinik se soit exprimer sur ses malaises à l’école, voilà que Bernard Tapi s’est insurgé contre cette école qui, toujours selon lui, ne laisse aucune place à la découverte d’autres formes de savoir (musique) et qui n’encourage pas à l’épanouissement des élèves autrement que part des « cours classiques » (français, maths, histoire-géo). De plus, il a qualifié les devoirs que donnent l’école aux élèves de « trés lourds ! »... J’ai trouvé son attitude trés paradoxale : je résume son idée : d’un coté il faut beaucoup étudier à l’école ce qui est fondamental, sous peine d’avoir des élèves débiles, qui ne savent pas écrire sans faute d’orthographe, et de l’autre, il ne faut pas charger les élèves de connaissances fondamentales afin de leurs laisser la possibilité de découvir d’autres matières comme la musique ! Bref, cette émission était d’un méli-mélo ! Les détracteurs de l’école actuelle qui font l’apologie des maitres d’antan étaient trés méprisables. En outre, je pense que la plupart des intervenants n’ont pas lu Les Programmes officiels de l’école primaire que brandissait le ministre de l’Education nationale (de Robien).

                                          Je crois que le vrai drame de l’école n’a rien à voir avec les méthodes d’enseignement et les enseignants eux-mêmes mais plutôt le rôle catastrophique que joue les programmes télévisés sur des esprits encore peu critiques et fragiles. Je rappelle qu’en France, un enfant passe 5 heurs par jour en moyenne devant la télé. Or, il est évident que cela paralyse en parti le developpement cognitifs des enfants. Dans l’émission poubelle de Bern, les anti-de Robien manquent de recul pour juger de ce qui se fait ou non à l’école (même s’ils sont parents d’élèves). Il pourrait au moins se rappeller que dans leurs jeunesse, quand il revenait de l’école, accompagné de leurs mères (pour la plupart), celle-ci les faisait faire leurs devoirs, leurs préparait un gouter pour 4h et surtout ne les laissait pas partir de leurs table de travail tant qu’ils n’avaient pas fini leurs devoirs. Aujourd’hui, ces mêmes anciens élèves s’insurgent sur le fait que leurs enfants n’arrivent pas à lire et écrire, mais ils oublient vite que cela n’est pas qu’une affaire d’école ; c’est aussi une affaire de comportement familiale : la mère actuelle est plus souvent encore au travail quand les enfants sortent de l’école plutôt qu’à la maison ! On ne peut pas tout rejeter sur l’école !

                                          En outre, le travail réalisé par les écoles est de mieux en mieux pensé et les enseignants sont à la pointe des méthodes constructivistes qui permettent à l’enfant de comprendre ce qu’il fait plutôt que d’appliquer sans réfléchir un exercice comme cela se faisait il y encore 10 ans ! Les progrès éducatifs sont trés visibles mais on ne fera pas changer d’avis des ânes !

                                           smiley


                                          • massoni (---.---.69.194) 23 septembre 2006 10:52

                                            je souhaiterais participer a une emission avec débat sur les tutelles Jean


                                            • jamesdu75 jamesdu75 16 octobre 2006 12:07

                                              Suis-je le seul a trouvé cett article pauvre en tout et n’ayant pas sa place dans Agoravox a part comme panneau publicitaire ou bouche trou par un pote aux redacteurs du site ??????


                                              • Lorenzo (---.---.37.69) 16 octobre 2006 16:32

                                                Je suis du même avis. Cet article est un peu à l’image de l’opus n°1 de l’Arène de France que j’ai pu voir : trop orienté spectacle, pas assez de profondeur, et très caricatural. Les deux enseignants présents pour le premier débat représentent l’opposé de la réalité : des enseignants passionnés, ouverts et adaptables, qui font de leur mieux au jour le jour pour leurs élèves, face aux difficultés, loin des des sirènes médiatiques et des jeux politiciens. Je n’ai pas vu les opus suivants de l’Arène de France, je ne sais pas comment a évolué l’émission par la suite.


                                              • Dragoncat Dragoncat 8 novembre 2006 23:51

                                                @ Jamesdu75

                                                 smiley smiley

                                                Ma réponse à votre question est : « non ». smiley

                                                Cordialement...


                                              • Maurice48 (---.---.51.151) 28 octobre 2006 10:41

                                                A propos de l’Arène de France et de l’émission « Peut-on critiquer les religions ? » LIBERTE D’EXPRESSION OU IMPRESSION DE LIBERTE

                                                Tristan Bernard ayant affirmé que « le meilleur moyen de résister à la tentation était d’y succomber », je n« hésite pas un instant à succomber. J’ai en effet, depuis que j’ai vu un soi-disant débat dénommé »L’Arêne de France« , la tentation d’intervenir, tant les interlocuteurs du dit-débat m’ont paru à cours d’arguments et de réflexions. Le sujet en était : »Peut-on critiquer les religions ?"... A l’évidence, dans cette Arêne, une mise à mort était programmée... Sous prétexte de liberté d’expression, on pouvait tout faire ou presque et les tenants de la liberté d’expression sans retenue aucune y allaient de bon coeur. On pouvait prendre la réflexion ainsi Du côté de la liberté, de son sens... Pour les uns la liberté est à l’évidence un privilège qui autorise tout, tous les choix possibles, même celui de choisir le tabac au risque du cancer ou le choix de l’alcool au risque d’une sirose... Bref on peut choisir le mal ou de faire mal avec leur liberté... Ils font de leur liberté un privilège qui leur serait accordé à eux (mais pas nécessairement aux autres... à leurs opposants) et non une épreuve... Car il est en effet éprouvant de choisir de ne pas fumer, mais au bout du compte un regain de santé vous est offert... Et il est tout aussi éprouvant de ne pas blesser l’autre : cela suppose une sacrée dose d’humanité et de tolérance... Et s’il est vrai que l’on peut tout critiquer quand il s’agit de faire gagner en humanité son interlocuteur, à coup sûr dans la manière de lui exprimer un désaccord, il y aura aussi une forme d’humanité, par exemple la délicatesse et le respect qui l’inciteront à entamer une démarche plus humaine. Mais dénigrer pour dénigrer relève de la Loi du Talion (« oeil pour oeil, dent pour dent ») ; rien d’étonnant dès lors que l’autre rue dans les bracards ou que sa vindicte veuille s’exprimer. Avec le « Tu me frappes, je te frappe ! », on n’en finit pas de se frapper.

                                                Et s’il est vrai que la liberté est un bien, la question à débattre est celle-ci : la liberté m’autorise-t-elle à faire le choix du mal, au risque de se fourvoyer elle-même... m’autorise-t-elle à faire mal ? La liberté est de fait une épreuve et elle ne devient privilège que parce qu’elle est une épreuve... sinon le reste du temps l’on demeure prisonnier, esclave de ses humeurs, de ses rancoeurs etc... Il y a déjà beaucoup à faire pour se libérer de soi-même.

                                                Quant à la « liberté d’expression », que doit-elle exprimer ? Ce qui la rend libre, c’est sa capacité en humanité, et uniquement... avec ce que l’humanité exige de respect mutuel déjà.

                                                On pourrait poursuivre ! Mais permettez que j’extrapole une phrase de Talleyrant qui disait : « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose... » J’affirme : « Critiquez, critiquez, il en restera toujours quelque chose »... Mais je ne sais à qui cela rapporte... à moins que...


                                                • BOB (---.---.236.12) 30 octobre 2006 22:41

                                                  A propos de l’orthographe française. S’orienter vers le syllabique (comme l’espagnol) et quitter le global (comme l’anglais)

                                                  Pour une réforme, étalée sur 100 ans, de l’orthographe française pour passer à une écriture le plus syllabique possible (mais pas phonétique), avec le droit à la double écriture maintenu pendant 20 ans entre chaque étape.

                                                  2007 - Suppression des redoublements des consonnes sauf si cela entraîne des mots semblables (exemple : ville et vile). Remplacement de l’accent circonflexe par le grave. Remplacement du « C cédille » par un « S ». ---- 2027 - Suppression des « H » muets à l’intérieur des mots et remplacement des « PH » par des « F ». ---- 2047 - Remplacement des « S » prononcés Z par des « Z » et suppression des redoublement de « S ».---- 2067 - ...............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès