• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > La légion est à l’honneur

La légion est à l’honneur

La promotion publiée au Journal Officiel du 1er janvier 2013 manie la dérision avec talent.

Bedos (l’humoriste, pas son fils Narcisse) disait que « la légion d’honneur pour un humoriste était une faute professionnelle ». Mais il n’y a pas que des rigolos parmi les 125 000 décorés vivants de l’ordre. Avant toute chose, il faut rappeler que, contrairement aux idées reçues, la Légion d’Honneur ne se réclame pas. Elle est proposée par les Ministres (en général de tutelle) à la grande chancellerie de la Légion d’Honneur qui instruira le dossier avant de proposer les noms au Président de la République.

Les noms qui nous interpellent sont en général les acteurs, people ou sportifs ce qui représente environ 5% d’une promotion mais qui sont sujets à discussions, polémiques, voire railleries (le cas Daniela Lumbroso en est un exemple parmi d’autres).

La promotion de ce 1er janvier n’y fait pas exception.

On y trouve tous les cas de figures parmi lesquels trois sont remarquables : deux sportifs (le tennisman Jo Wilfried Tsonga et le perchiste Renaud Lavillenie) et un artiste : l’auteur de bande-dessinée Jacques Tardi.

Le cas Jo Tsonga : l’ironie veut que cette décoration soit remise à un célèbre exilé fiscal (Tsonga habite en Suisse depuis de nombreuses années) à un moment de notre histoire où les polémiques enflent à ce sujet depuis l’affaire Depardieu. On pourra objecter que le numéro 5 mondial paie des impôts en France puisque les gains obtenus dans les tournois français comme Roland Garros sont taxés à la source. Des impôts oui, mais pas ses impôts…

L'autre cas d’école sportif, celui de Renaud la Villenie, ne fait qu’illustrer un point de règlement. Le champion olympique à la perche aurait dû comme Tony Estanguet, Yannick Agnel, Camille Muffat, Florent Manaudou et les autres médaillés des Jeux de LOndres 2012 recevoir la légion d’honneur des mains de François Hollande. Mais las. Il a appris que son nom ne figurait pas dans le Journal officiel en raison d’un casier judiciaire non vierge (une condamnation pour un accident de moto dont il a été jugé responsable en 2007).

Une immense déception déversée ce matin dans l’Equipe qui tranche singulièrement avec le bras d’honneur lancé aux gens de ladite légion par le dessinateur Jacques Tardi.

L’auteur d’Adèle Blanc Sec a rejoint en deux communiqués lapidaires les illustres rebelles de la légion Aragon, Camus, Sartre ou Beauvoir : "J'ai appris avec stupéfaction par les médias, au soir du 1er janvier, que l'on venait de m'attribuer d'autorité, et sans m'en avoir informé au préalable, la Légion d'honneur !"… "Etant farouchement attaché à ma liberté de pensée et de création, je ne veux rien recevoir, ni du pouvoir actuel ni d'aucun autre pouvoir politique, quel qu'il soit. C'est donc avec la plus grande fermeté que je refuse cette médaille".

La légion, un honneur voire un bonheur donc, mais pas pour tout le monde…


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 11:50

    Bonjour et merci pour cet article.
    Le cas Tsonga m’intéresse bien peu et pour Tardi, c’est son affaire et son droit.
    En revanche, j’apprends ici l’affront fait à notre médaillé perchiste.
    La Légion d’honneur a vocation à honorer celles et ceux, civils ou militaires, Français ou étrangers, à avoir porté très haut la renommée de la France. Renommée à laquelle a contribué Renaud la Villenie, en dépit de son accident de moto. Dommage.


    • 65beve 65beve 3 janvier 2013 16:44

      @EGueguen
      vous écrivez :
      " La Légion d’honneur a vocation à honorer celles et ceux, civils ou militaires, Français ou étrangers, à avoir porté très haut la renommée de la France."
       En ce qui concerne Lavillenie, c’est 5.97m  !

      Personnellement je n’accorderais la légion d’honneur qu’à ceux qui l’ont mérité au péril de leur vie ou au prix de leur vie pour sauver des vies.

      cdlt


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 22:05

      Ce qui aura le mérite de limiter grandement le nombre des récipiendaires.


    • appoline appoline 4 janvier 2013 13:25

      La légion d’honneur, de nos jours, ne signifie absolument plus rien


    • Éric Guéguen Éric Guéguen 4 janvier 2013 14:02

      La vertu non plus. Est-ce une raison pour s’en passer ?


    • Fergus Fergus 3 janvier 2013 12:08

      Bonjour à tous.

      Non seulement Tsonga n’aurait pas dû être récipiendaire de la Légion d’honneur, mais ce type-là devrait, comme tous ses amis tennsimen exilés fiscaux, être radié de l’Equipe de France.

      Pour le reste, il est ahurissant de constater à quel point les individus, exception faite du très digne Tardy, sont guidés par leur minable orgueil en acceptant une décoration qui n’a plus la moindre valeur depuis belle lurette. Rappelons-nous que Chirac avait fait décorer la coiffeuse de Bernie pour la remercier de ses immenses mérites dans la pose des bigoudis !


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 12:14

        @ Fergus :

        Bonjour à vous.
        Chirac a eu l’art - comme personne - de pourrir tout ce qu’il a touché.
        La Légion d’honneur peut avoir une signification, même à une époque où les gens de valeurs et de principes ne sont précisément plus... légion.


      • Fergus Fergus 3 janvier 2013 13:11

        Bonjour, Eric.

        Même Napoléon qui l’a créée ne croyait pas en ses vertus, le seul intérêt de ce hochet étant à ses yeux de flatter l’orgueil de récipiendaires et de s’attacher leur reconnaissance. Objectif atteint !


      • spartacus spartacus 3 janvier 2013 13:13

        Radiation, spoliation, poursuite de gens qui sont légaux. 


        La dérive inquiétante de la négation de la liberté individuelle.

        Faisons attention, 
        Cette manière de penser d’atteinte à la liberté individuelle continuellement ressassée par les coco pour des objectifs de soumission à l’état. Le totalitarisme est en marche. 
        Nous allons rester le dernier pays communiste de la terre.

      • Joachim 3 janvier 2013 13:19

        Spartacus joue le même rôle que les Guignols de l’info, il a pour fonction d’assurer une bonne dose de rire quotidienne. Il n’est pas pour autant semblable à eux à cause d’une grande différence, les Guignols voudraient bien être drôles mais ne sont pas, alors que Spartacus se veut sérieux mais ne déclenche que l’hilarité.


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 13:26

        @ Fergus :

        Napoléon connaissait parfaitement l’âme humaine et ses travers mais il n’a rien inventé. De tous temps les citoyens les plus méritants se sont trouvés honorés par les leurs. Le fait que certains soient honorés sans le mériter ne doit pas empêcher d’honorer ceux qui le mérite réellement.
        La plupart des gens fonctionnent avec des modèles en tête, ce qui les fait espérer de pouvoir un jour à leur tour s’extraire de leur médiocrité.


      • spartacus spartacus 3 janvier 2013 14:32

        @ Joachim

        Ad hominem. Une constante. Un double pseudo de gil ?

      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 14:51

        Lorsqu’on parle d’évasion fiscale, on voit qui sont les vrais patriotes parmi les commentateurs d’Agoravox. Ceux qui justifient le comportement de ces mauvais Français ne sont que des imposteurs qui cherchent à faire croire qu’on peut refuser de payer ses impôts et prétendre se dévouer pour la France (ce qui est la définition du patriotisme). Depardieu ou Tsonga se dévouent pour la France, vous trouvez ???


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 14:56

        @ Traroth :

        Depardieu était-il connu pour être un acteur riche ? Non, il était connu pour être un acteur français.
        Cela dit, je n’ai jamais eu la moindre sympathie pour lui, ce n’est pas aujourd’hui que ça va commencer.


      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:13

        « Depardieu était-il connu pour être un acteur riche ? Non, il était connu pour être un acteur français » : Et alors ? Que voulez-vous dire ?


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 15:23

        Je veux dire - quoi que l’on pense par ailleurs du personnage - qu’il était de fait un représentant national du cinéma hexagonal. Un émissaire, un ambassadeur, en quelque sorte, de ce que peut produire la culture française.
        -------
        Au-delà de tout ça, je m’amuse beaucoup des esprits de gauche - et je ne vous vise pas en particulier, soyez rassuré - qui s’affligent devant l’attitude de Depardieu, parce que du coup, la notion de frontière retrouve grâce à leur yeux. Depardieu les a pris à leur propre jeu : « je suis citoyen du monde ! » leur a-t-il lancé.
        La prochaine fois qu’un ahuri me balance « je suis citoyen du monde », je lui répondrai « ah oui, comme Depardieu ! » smiley


      • Fergus Fergus 3 janvier 2013 16:26

        @ Eric.

        Non, Depardieu ne clame pas « Je suis citoyen du monde », mais « Mon seul véritable pays est celui du Fric, et vous en emmerde tous, y compris ceux qui ont fait mon succès et ma fortune ! »

        Quant aux frontières, si elles n’existent plus physiquement, elle subsistent sur le plan fiscal. Et pourquoi diable pointer les gens de gauche ? Sur des questions de ce genre, les clivages trascendent les partis, même si c’est en proportions inégales.

        Bonne journée.


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 16:43

        @ Fergus :

        Parce que la gauche est la reine des paradoxes, elle est tout le temps encline à conserver le bien et se débarrasser du mal, et dans cette quête manichéenne, elle se retrouve toujours cocue, ne sachant comment appréhender l’éternelle présence du mal dans le bien.

        En l’occurrence, la fin des frontières, des identités, comme autant d’obstacles à l’amour confraternel entre les êtres multicolores et pluriculturels, d’entraves à l’orgie planétaire, a toujours été un dada typique de la gauche, je suis au regret de vous le rappeler.
        Personnellement, je trouve obscène l’attitude de Depardieu car pour moi une identité nationale a un sens et ça ne se monnaie pas. Donc oui, je serai POUR retirer la nationalité à tous ces clowns proches de leurs sous.
        Mais si on en est là, c’est parce qu’en amont, d’autres clowns du même tonneau on tout fait pour disqualifier l’idée de nation, de frontières, de bien commun, de solidarité nationale et même, tiens, de Légion d’honneur. Et ces « clowns » sont de gauche, comme Depardieu il y a encore quelques années.
        Il est bien temps de pleurer à présent.

        (Bon là, les mecs, j’ai bien mérité un « -8 », digne d’un super-méchant, alors défoulez-vous bon dieu...)


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 16:44

        Ah et puis si, Depardieu a réellement sorti récemment « je suis citoyen du monde ».
        Une phrase à bannir désormais, et c’est tant mieux à mes yeux. smiley


      • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 3 janvier 2013 16:56

        "En l’occurrence, la fin des frontières, des identités, comme autant d’obstacles à l’amour confraternel entre les êtres multicolores et pluriculturels, d’entraves à l’orgie planétaire, a toujours été un dada typique de la gauche, je suis au regret de vous le rappeler.« 

        Vous oubliez bien vite que c’est d’abord la »droite« qui a sombré dans les bras du marché et de sa libre circulation de tout et n’importe quoi.La »gauche" à suivi par lâcheté et à maquillé cette lacheté par de joli discours multiculturelle..


      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 17:00

        @Eric Guégen :


        « il était de fait un représentant national du cinéma hexagonal » : Et ça aurait dû le dispenser de payer des impôts sur ses énormes revenus ? Je vous signale que personne n’a chassé Depardieu, c’est lui qui a voulu partir.

        4 août 1789, voila une date dont celui qui a joué Danton aurait dû se souvenir...

      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 17:06

        @ Mr.K :

        La gauche n’a pas suivi par lâcheté, mais par nécessité. En effet, elle a très vite vu qu’elle ne pouvait pas d’un côté prôner la dissolution des identités et de l’autre se battre pour une économie cocardière. Une fois de plus, elle s’est faite cocufier et s’est condamnée à suivre.

        Quant à la droite, n’allez pas croire que j’ai plus d’égards pour les fondus de la finance, je les méprise. Mais on a vite fait de réduire les gens de droite à deux tendances : les proches de leurs sous et les obsédés de la race. Il y a une autre tendance, républicaine, attachée au principe d’identité nationale, soucieuse des libertés, du mérite et de l’équité. Et cette droite-là n’est aucunement représentée en politique.


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 17:07

        @ Traroth :

        Il paraît que le type avait du mal à retenir ses textes, alors le nom des personnages... smiley


      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 17:08

        «  Depardieu a réellement sorti récemment « je suis citoyen du monde ».
        Une phrase à bannir désormais »


        En quoi Depardieu est-il une référence ou même une anti-référence ? Sarkozy a cité Jaurès, et pour moi c’est quand même un grand homme. Ça serait trop facile !

        Comme Danone n’a qu’une seule nationalité : Danone, Depardieu n’a qu’une seule nationalité : Depardieu.

        Plus avec mon fric, en tout cas, si j’ai voix au chapitre.

      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 17:09

        @Eric Guéguen : vous connaissez bien l’histoire de France, vous aussi...


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 17:16

        Allons-y Traroth, faites-moi plaisir et parlons d’histoire...


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 17:21

        @ Traroth :

        Depardieu est une référence parce qu’il a fait se déplacer des millions de gens dans les salles. Je déplore cette logique mais c’est ainsi. De même, le fait de voir Intouchables réunir 20 millions de spectateurs ne fait pas de ce film un chef-d’œuvre, loin de là. C’est pourtant comme tel que nous le vendent Télérama et consorts.


      • Irina leroyer Irina leroyer 3 janvier 2013 18:02

        Spartacus, 


        je partage souvent vos idées concernant ’l’entreprise", par contre pour la légion d’honneur, laissez moi vous dire que je trouve cela désuet voire même honteux. bravo à Tardy, que je ne connais pas, de l’avoir refusée. L’Inaptocratie en place distribue cet insigne aux toutous qui ont fait le beau et qui vont s’empresser de l’arborer à la boutonnière pour frimer. Les gens bardés de médailles, ça me fait penser à Göring ou aux généraux russe de l’ex-nomenklatura .

        foutage de gueule et poudre aux yeux !

        Irina

      • Traroth Traroth 3 janvier 2013 18:05

        « Allons-y Traroth, faites-moi plaisir et parlons d’histoire... » : Et bien pour ma part, j’ai dit ce que j’avais à dire pour l’instant. Et justement, vous ne semblez pas réagir...


      • julius 1ER 3 janvier 2013 18:10

        @spartacus

        ola Spartacus, comme tu y vas fort tu attaques l’année sur les chapeaux de roues !!!!
        comme dirait afflelou si tu veux garder tes lunettes, ménage ta monture !!!!

      • julius 1ER 3 janvier 2013 18:15

        @irina


        toi aussi tu attaques l’année au « taquet », celle-ci sera longue !
        comment cela des gens comme vous soucieux du bien- public dénigrant le côté ’Comédia dell’arte"
        tout système a besoin d’être théatralisé, je suis déçu que vous dénigriéez cela !!!!!!

      • Irina leroyer Irina leroyer 3 janvier 2013 19:16

        Julius, 


        je suis surprise que vous défendiez cette idée de légion d’honneur ! 

        théoriquement destinée à récompenser par une distinction ceux qui ont vraiment oeuvré avec désintéressement pour la france, aujourd’hui on la remet aux copains.

        Bravo et félicitations au dessinateur Tardi, que je ne connais pas ! mais qui est courageux, qualité de plus en plus rare en France.

        les refus de la légion d’honneur sont sont à l’honneur, le vrai, de ceux qui l’ont refusée. Avant Tardi, il y a eu Aragon, Camus, Monet, Berlioz, Sartre, Simone de Beauvoir, Georges Brassens en a même fait une chanson. Léo Ferré se moquais de ce « ruban malheureux et rouge comme la honte »

        irina
           



      • julius 1ER 3 janvier 2013 20:02

        @irina

        tu plébiscites les gens de gauche maintenant ????? quelle mouche t’a piqué lors de ce réveillon ?
        pourquoi déformes-tu toujours mes pensées ????
        lorsque je dis que c’est de la comedia dell’arte, je ne défend rien du tout je constate .....vois-tu c’est cela la force des symboles, les gens ont besoin de théatralisation, de mise en scène c’est indispensable sinon quelle serait la valeur d’un tel acte, si l’on faisait çà en catimini au fond du bois de Boulogne ???????
        enfin si tu commences à plébisciter les gens de gauche, 2013 sera une année fastueuse !!!!!!!!

      • Irina leroyer Irina leroyer 3 janvier 2013 21:30

        Julius, 


        je ne suis ni de gauche ni de droite, quand le comprendras tu vraiment ? essayes de lire tous ce que j’écris et peut être du comprendras ; mais j’en doute.

        comme toi, manifestement, tu te complais dans la « gauchouillardise », ton mode de pensée est des plus simple : les gens considérés par toi comme « de gauche » sont des braves types et ceux, toujours considérés par toi, comme « de droite » sont des cons d’ultralibéraux. 

        il est dommage de constater que tu affectionnes toujours ce clivage débile et dépassé, car tu as parfois de bonne idées...

        mais c’est malheureusement comme une illumination passagère !

        la preuve, nous sommes du même avis en ce qui concerne la « rosette »

        Irina

      • Éric Guéguen Éric Guéguen 3 janvier 2013 21:42

        @ Traroth :

         ??????????


      • @OUI FERGUS .............bernie comme trabelsi chez BEN ALI...........

        la France REGRESSE..LA LEGION D HONNEUR.....AUSSI

        AU FAIT NANAR ET GEGE DOIVENT L AVOIR ...QU ILS LA RENDENT...on leur donnera un hochet...belge ou russe


      • simir simir 6 janvier 2013 14:31

        « Nous allons rester le dernier pays communiste de la terre. »

        Réveille toi Spartacrasse ou alors retire tes lunettes déformantes. 20% pour le PCT il y a 2 mois aux régionales tchèques il manque la 1ere place de peu. Ils dirigent maintenant la région de Karlovy Vary.
        14 % en Ukraine.
        20% en Autriche aux municipales de Graetz
        Nous allons bientôt rester dans le dernier quarteron de pays capitalistes !

      • jymb 3 janvier 2013 12:53

        Une aide soignante en gériatrie qui nurse des patients dépendants, ou une femme de ménage qui se lève à 4 heures pour partir au travail méritent la légion d’honneur. Pas les hauts fonctionnaires qui attendent la médaille distribuée entre copains.


        • charles-edouard charles-edouard 3 janvier 2013 12:53

           l’Élysée s’est trompé de date les soldes ne commence que le 9 janvier


          • ovni 3 janvier 2013 13:52

            il y a celui là aussi .magnifique merci la gauche !!!

            Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les Bordelais ont la surprise de voir Tareq Oubrou, leur imâm radical promu au grade de chevalier, alors que pour lui la Nation doit être remplacée par un Califat transnational, "la frontière entre les peuples musulmans« étant »une méprisable hérésie".

            Né au Maroc (naturalisé français comme nombre d’islamistes) il est un grand admirateur du fondateur des Frères musulmans, Hassan Al Banna auquel il a consacré des longues conférences filmées.

            "le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat" 

            « L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat, c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. »

            «  La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef d’Etat. »

            « La politique des musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge »

            L’imam Al-Banna veut qu’on soit comme des salafistes car on interprète pas, car l’interprétation peut prêter à l’abus, par conséquence on peut risquer d’abolir une caractéristique (des attribus de Allah) » « on entre pas dans le comment car c’est un champs qui est  hors de portée par rapport à notre raison. Ce n’est pas une innovation de la part de Al-Banna car c’est une attitude qui a été adopté par Muhammad et ses compagnons » 

            tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam

            Source : Tareq Oubrou, Les bases de la compréhension de l’islam chez l’imam Al-Banna.

            Pour une biographie détaillée et plus de preuves accablantes de l’intégrisme de T.Oubrou, lire Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2010), le premier chapitre est entièrement consacré à Bordeaux. Oubrou ne s’est risqué à aucun commentaire sur ce livre qui le déshabille, se sachant entièrement cerné. Seuls les journalistes croient encore à son rôle de composition de républicain, personnage qu’il joue à merveille pour obtenir sa Grande mosquée à Bordeaux.

            ce n est plus sur la tete que l on marche mais dans la merde !! allez bonne année a toutes et tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès