• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > La soupe à l’oignon, simple et royal à la fois

La soupe à l’oignon, simple et royal à la fois

"L’automne arrive, achetez mes oignons, c’est pas cher, la soupe à l’oignon, c’est bon pour les bronches !" vocifère le maraîcher du cours de Vincennes.

 

"Qu’est-ce qu’elle prend aujourd’hui la petite dame ?

 

Une demoiselle qui frissonne sous son manteau ne peut faire l’impasse « un panier d’oignons à 1,54€ le Kg en promo, c’est cadeau ! » hurle l’édenté.

 

Les ménagères de moins de cinquante ans se laissent volontiers appâter. En moins de deux minutes, c‘est la curée. Quelle efficacité !

 

Faire les petits marchés, un jour de vendredi, réserve à qui peut encore s’y adonner, la possibilité de faire de bien belles affaires, à condition de tendre l’oreille, bien sûr.

 

Contrairement aux marchés du samedi, ceux qui se tiennent en semaine, sont plus professionnels. C’est le moment qu’attendent nos hâbleurs pour vanter l’Uva bianca Italia, la tomate de jardin d’Île-de-France, le haricot beurre Nantais, la pomme de terre nouvelle du Poitou. Notez que le maraîcher du week-end fait rarement dans la promo étiquetée de cru.

 

Et puisque le froid s’est invité en clôture d’un été pas très folichon sur le plan météo, autant affronter les exigences de ce semblant de frimas coquin avec pragmatisme.

 

La promo maraîchère du jour est consacrée aux oignons, soit : pourquoi ne pas suivre les conseils du braillard ? Rien de tel en effet qu’un panier de saison pour se réconcilier avec une fin d’été frisquet.

 

Résultat ! assuré de faire partie des petits veinards, je me laisse aller à faire le compte des gaulois(es) qui s’attableront ce soir devant une soupe à l’oignon, aussi imprévue que délicieuse, à l‘orée de l‘automne.

 

J’ai la chance de partager la couette d’une excellente cuisinière, acheteuse hors pair, ce qui, pour sa génération, n’est pas si fréquent.

 

Combien de frétillantes quadras d’aujourd’hui se frottent avec autant d’envie que de maestria à la matelote d’anguille, la soupe de potimarron ou d’oignon, au boeuf en daube ? Si peu, mon brave, gardez là donc ! me susurrent les bien intentionnés.

 

Certains esprits chagrin diront qu’il faut du temps, de l’argent. Que nenni !

Rien de plus rapide, rien de moins coûteux. Même un célibataire devrait en faire son plateau télé, surtout pour un choc Marseille/PSG.

 

Je vous livre sa recette qu’elle tient de sa grand mère, mais que je devine avoir été revisitée à son goût :

Pour 4 personnes :
6 gros oignons de bonne qualité
Un demi pain de campagne
Deux cuillères à soupe de farine biologique
150 g de gruyère râpé
20cl d’huile olive
Trois cubes de bouillon de volaille
Trois tours de moulin à poivre cinq baies

 

Faire griller quelques tranches de pain de campagne au grille pain.

Épluchez puis émincez les oignons en fines lamelles et faites les revenir dans l’huile d’olive dans une cocotte minute. Une fois les oignons blondis, jetez deux cuillères à soupe de farine biologique.

Remuez deux minutes en versant progressivement jusqu’à 1,5L d’eau. Poivrez. Couvrez et laissez cuire environ 20 minutes, jusqu’à la première ébullition.

Laissez mijoter ensuite vingt minutes à feu doux.

A l’ouverture du couvercle, ajouter un jaune d’oeuf battu et un demi verre de Porto, que vous mêlerez à l’ensemble.

 

Servez de préférence dans une jolie assiette creuse et parsemez de gruyère râpé. Déposez deux croûtons de pain grillé sur le dessus. Voilà c’est prêt. Servez, c’est basique.

 

Si votre cave est aussi fournie en bon vin que votre carnet d’adresses en jolies maîtresses, vous avez sûrement par-devers vous un petit Sancerre, un Menetou-Salon, qui n’attend que de se dévouer pour accompagner cet excellent met, voire, pourquoi pas, un petit Pouilly Fumé Camillium 2006.

Par les temps qui courent, il est heureusement encore possible de s’offrir un petit plaisir pour presque rien.

 

Enfin, presque pour rien !

 

 

 

 

 

 

Documents joints à cet article

La soupe à l'oignon, simple et royal à la fois La soupe à l'oignon, simple et royal à la fois

Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 20 septembre 2008 14:15

    @ furtif

    C’est vrai que le cuillères à soupe d’aujourd’hui sont plus plates. Ma grand mère en avait de très larges et profondes. Impossible aujourd’hui d’en trouver de pareilles


  • SANDRO FERRETTI SANDRO 20 septembre 2008 10:33

    Ami Yohan,
    Je comprends que tu ais choisi l’anonymat du pseudo pour parler de ce sujet.
    Oui, il faut en parler, sans minauder et en allant au fond des choses : "l’interconicité subliminale" de cet article avec le dernier billet de Mathias Delfe n’est du reste pas sans fondement ;


    • Yohan Yohan 20 septembre 2008 10:39

      @ Sandro
      Tu as tout compris. Imagine si l’on me volait ma cuisinière de femme ? 


    • n’a rien à dire 20 septembre 2008 14:01

      j’arrive Yohan. commentaire super sexiboy 


    • pseudo pseudo 20 septembre 2008 11:04

      Mmmm !

      Vous me mettez l’eau à la bouche !

      Bon, il est encore un peu tôt, je viens de terminer mes croissants, mais promis je reviens ce soir.

       smiley

      J’en rêve déjà. Ca sent tellement bon !


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 20 septembre 2008 11:08

        Je crois qu’il est temps de demander la levée de l’anonymat et de l’immunité de ce rédacteur. En effet, en consultant mon fichier Edwige personnel, je constate des rapprochements troublants avec de nombreuses affaires de moeurs non élucidées.
        Le mode opératoire est toujours le méme :
        Agissant en complicité avec un ancien monteur de FR3 qui leur fait miroiter un petit role au cinéma, l’auteur principal, qui sévit essentiellement dans les ANPE, choisit des jeunes femmes sans défense et prétes à tout pour un emploi. Elles acceptent de faire une soupe à l’oignon.
        On imagine la suite.
        Le signalement est toujours le méme :
        Homme d’age mur mais pas encore pourri, agissant masqué d’un scaphandre, dégagant de fortes effluves de Chablis.
        Que fait la police ?


        • tonton raoul 20 septembre 2008 12:17

          Un p’tit blème, m’sieur Sandro ?
          Nous somme de la police, n’ayez rien à craindre...
          Racontez-nous tout


        • tonton paul 20 septembre 2008 12:25

          Oui, expliquez bien tout à ton... au commissaire raoul
          On est là pour vous aider


        • tonton jules 20 septembre 2008 12:31

          Si vous voulez un bon avocat, M’sieur Sandro, je vous suggère Maïtre Folace
          C’est un ténor


        • Yohan Yohan 20 septembre 2008 13:59

          @ Les tontons et maître Folace

          Je compte sur votre vigilance. La soupe à l’oignon, ça tourne parfois au vinaigre. Pardi, y’en a toujours un pour lorgner sur la recette, quelque soit-elle...


        • maxim maxim 20 septembre 2008 14:04

          salut Sandro ....

          mais notre scaphandrier libidineux il a un problème ..

          lors de la pamoison des demoiselles ,l’orgasme si il faut le nommer ainsi !.....elles exhalent de la buée qui vient se déposer sur la vitre du casque ,il avait envisagé d’installer des essuie glaces ,mais le bruit lancinant lui coupe les moyens .....comment rester concentré sur sa besogne lorsqu’on entend BBBZZZZZZ clac !BBBZZZZZZZ clac !


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 septembre 2008 11:09

          Re-Salut Yohan, puisque je t’ai rencontré il y a qq minutes sur mon article de ce jour. 
          Il est onze heures et j’ai faim .... d’une de tes soupes à l’oignon. Gratinée qu’elle est !
          J’ai comme toi la chance d’avoir aussi un phénomène gastronomique sous la couette. Ce qui ne m’empêche pas du reste de me mettre parfois au fourneau, et de faire notre pain depuis des années. 
          Tu sais que tu es invité à la maison. 

          Cela n’exclut pas les autres d’éventuel passage dans le Morvan. 


          • Yohan Yohan 20 septembre 2008 11:13

            Bien noté Eugène. Merci


          • tonton max 20 septembre 2008 11:21

            Soupe à l’oignon ...

            OK, Yohan, on a compris ...
            File-nous l’adresse de la boîte à partouzes maintenant... smiley


            • Yohan Yohan 20 septembre 2008 11:31

              @ Tonton Max
              Le spécialiste de cette boite serait peut être notre Commissaire Sandro, voir plus bas. 
              Bah !, il me traque depuis quelque temps, il va bien falloir un jour que je crache au bassinet ....


            • tonton jules 20 septembre 2008 11:38

              Comment ça ? Il embête la famille ?

              Ok... on va lui faire une proposition ... smiley


            • Castor 20 septembre 2008 11:26

              Yohan,

              un bol de soupe, du pain noir, du beurre fermier et un verre de ce que tu voudras, s’il te plaît.
              Merci !


              • Yohan Yohan 20 septembre 2008 11:28

                @ Sandro
                Tu chauffes, à part l’ANPE, quoique parfois....

                Attention ! Je suis aussi sur ta piste. Ton pict pourrait te trahir, tes voyages aussi, avion, RN7, grands vins, Commissaire Sandro, brigade des moeurs, contrefaçon ? je blague évidemment, ce n’est qu’un supposition... smiley


                • Le chien qui danse 20 septembre 2008 11:28

                  Gouteux remerciement pour cette recette, que j’adapterai (étant végétarien et juste pour le bouillon de volaille) pour le sancerre je vous suis.


                  • pseudo pseudo 20 septembre 2008 11:31

                    On pourrait dire : avec les oignons, tout est bon !

                     smiley

                    Un autre petit régal : la tarte aux oignons... Surtout bien faire fondre les oignons. Et alors là, cette saveur légèrement sucrée des oignons !  smiley , bon appétit les amis.



                    • Yohan Yohan 20 septembre 2008 11:33

                      @ merci pseudo
                      Excellente intervention
                      Pour le coup, je ne peux pas dire : "c’est pas tes oignons !" smiley


                    • pseudo pseudo 20 septembre 2008 12:20

                      @ Yohan

                      Surtout que vous nous avez écrit un article aux petits oignons !


                    • italiasempre 20 septembre 2008 11:32

                      salut Yohan
                      je vais essayer votre recette, mais puis-je mettre a la place du gruyere du parmigiano ? smiley


                      • Yohan Yohan 20 septembre 2008 11:37

                        @ Italia
                        Pour vos beaux yeux, j’accepte toute entorse au règlement smiley même avec un petit Soave, si vous voulez


                      • italiasempre 20 septembre 2008 11:40

                        @Yohan
                        et comment que ça marche ! smiley


                      • pseudo pseudo 20 septembre 2008 12:27

                        @ Italiasempre

                        Si vous tenez au parmesan, pourquoi vous ne nous prepariez pas plutôt un bon petit osso bucco ?

                        J’en salive déjà...

                        Il ne manque plus que le dessert maintenant. Je proposerais bien une petite mousse au chocolat, mais je crains qu’après la soupe à l’oignon et l’osso bucco, ça ne soit un brin trop lourd.  :-[


                      • italiasempre 20 septembre 2008 12:32

                        salut pseudo smiley

                        un osso buco et son risotto ? Mmmm..
                        et pour dessert un petit tiramisù ?


                        Et apres on appelle le SAMU.... smiley


                      • pseudo pseudo 20 septembre 2008 13:09

                        @ Italiasempre

                         smiley

                        Mais vous savez, il faut quelquefois se méfier des a priori. C’est comme le confit de canard...

                        C’est pas gras, le confit. 


                      • italiasempre 21 septembre 2008 01:17

                        salut maitre smiley
                        pour moi un sambuca avec trois grains de café..


                        @pseudo
                        je precise et confirme smiley
                        un bon tiramisù avec plein de mascarpone mais, juste pour l’ironie, le café rigoureusement sans sucre...


                      • pseudo pseudo 21 septembre 2008 14:19

                        @ italiasempre

                        Caffè ristretto o caffè lungo ?

                         smiley


                      • italiasempre 21 septembre 2008 14:28

                        @pseudo smiley
                        ristrettissimo, grazie


                      • maxim maxim 20 septembre 2008 13:48

                        salut Yohan ...

                        je reviens rien que pour ton article et pour dire bonjour aux amis ....

                        et bien sûr cette soupe aux oignons ou soupe des noctambules .....

                        alors ,il faut dire que ma moitié n’est pas foutue de faire cuire un oeuf sans foutre le feu à la cuisine ,piètre cuisinière ,mais d’autres qualités que je garde pour moi ...

                        aux fourneaux ,c’est ma place ...

                        pour une tablée avec huits amis ...

                        250grammes d’oignons ..

                        100 gr de beurre ...

                        25 gr d’huile d’olive ...

                        25 gr de farine .....

                        2 litres de bouillon de volaille ...

                        500gr de râpé ....

                        500gr de pain ....

                        sel ( Guérande à la maison )


                        poivre .....

                        on fait revenir dans l’huile et le beurre les oignons bien émincés ,lorsqu’ils sont moitié colorés ,saupoudrer de farine ,bien finir la coloration de l’ensemble pour obtenir un beau roux blond ,mouiller avec le bouillon de volaille ,et laisser cuire une dizaine de minutes .....

                        au choix ,on peut soit passer le potage ,égoutter les oignons ,et lier avec une béchamel et mettre les croûtons ...

                        ou passer les oignons ,reduire en purée ,et ajouter les croûtons ...

                        ou bien laisser tout d’origine ...

                        en final ,bien sûr ,bien saupoudrer de râpé ( si vous avez du Beaufort ,essayez ,c’est le top ) dans le four bien chaud ,( perso ,je mets en fonction grill ) et une fois bien gratiné ,y’a plus qu’à passer à table ....

                        pour accompagner ,un Touraine ,un Quincy,un Pouilly Fuissé ......

                        et puis après ,pour le dessert ,quelques crêpes flambées au Grand Marnier ,avec ,vous sortez votre vieux Porto ,ou un Muscat Baume de Venise ......



                        bien après ,pour la partouze ,je viendrais seul ,mais promis ,je viendrais !


                        • Yohan Yohan 20 septembre 2008 14:06

                          @ Maxim
                          Monsieur s’y connait en bien vivre, et il n’hésite pas à mettre la main à la pâte smiley
                          Pour la recette, je transmets à qui de droit. Pour la bonne adresse, on attend que Sandro nous indique la RN qui y mène


                        • n’a rien à dire 20 septembre 2008 14:34

                          Maxim
                          .
                          .
                          La soupe à l’ognon est la soupe du pauvre et l’autre pignouf trouve que des ognons à 1 euro 54, c’est pas cher. Il rigole lui. C’est 2 fois moins. La soupe à l’oignon ne coûte pas et elle est suffisamment goûteuse sans qu’il ait besoin de rajouter un cube magique ou un bouillon de volaille. Pourquoi pas un bouillon de pot au feu ou de poisson pendant que tu y es ? Pourquoi pas un livarot pour remplacer ton fromage frappé empaqueté sous cellophane !

                          Save même pas faire la soupe à l’oignon. Toute sa saveur dépend de la cuisson des oignons. Le Secret est contenu dans le tour de main qu’il faut pour les rendre blond sans les brûler. Si tu ne sais, arrêtes la cuisson au moment où les oignons sont transparents. La belle couleur ne sera pas là, tant pis pour toi, t’as qu’à mettre les colorants du teinturier.

                          La soupe à l’oignon est tout un art et il ne sert rien de la compliquer avec des saveurs venues outre-tombe comme l’huile d’olive. Du beurre et de la crème. La farine n’est pas nécessaire mais c’est plus mignon de lier la soupe. Encore faut-il savoir le faire. Tu remplaces ton bouillon de saveur emplumé par du lait entier et frais. Ensuite tu mets du pain à soupe de chez ton boulanger s’il en fait encore. 

                          Et voilà c’est fini.



                        • n’a rien à dire 20 septembre 2008 14:49

                          Pour la partouse mettez du viagra ou une pastèque râpée et vous l’aurez dans l’oignon avec ou sans beurre d’ailleurs. 


                        • Yohan Yohan 20 septembre 2008 15:18

                          @ Djanel
                          J’ai parlé d’oignons de qualité ? Et puis continue de cuisiner au beurre, ça t’arrangera la santé. De toute façon, ta soupe en général ne m’inspire pas. 


                        • SANDRO FERRETTI SANDRO 21 septembre 2008 15:29

                          @Yohan et à tous
                          Meffi, il y a du riffifi dans la Nationale 7 en ce moement..
                          Barrages et casques bleus. Pas bon fumet.
                          Dispersion générale.
                          On se retrouve chez Jeff, à sa bastide du Lubéron.
                          Les fidèles lecteurs savent où c’est.
                          Message terminé.
                          N’accusez pas réception.


                        • Cirius 20 septembre 2008 15:03

                          Je sdfdsfdsf


                          • brieli67 20 septembre 2008 16:23

                            http://www.ubffoodsolutions.be/fr/products/fiches_techniques/show/608-1677-0-8711100418870.knorr_suprieur_soupe_loignon_la.html

                            en 3 minutes et sans pleurs
                            la Parisienne royale
                            la Napoléon
                            la Moine à la bière

                            ou carrément une sauce Soubise le nec vous dis-je avec une petite cane de Rouen
                            d’un livre de base peu connu
                            http://fr.wikibooks.org/wiki/Livre_de_cuisine/Sauce_blanche2
                            et pour vs faire saliver un peu http://ameliefr.club.fr/A-table2.html


                            sinon http://www.chefsimon.com/soupe-oignon.htm
                            et on écoute selon Bertrand the Beatles Glass onions
                            http://fr.youtube.com/watch?v=r64BNYvSxmQ


                            • Gül 20 septembre 2008 16:40

                              Bonjour Yohan ! smiley

                              Quel plaisir que cette soupe à l’oignon. J’ ai la même recette, sauf pour l’huile d’olive. Et le secret du j’aune d’oeuf et du trait de porto, c’est ce qui fait toute la différence, hmmmm !

                              Avec les oignons aussi, un petit confit rapide. Du vinaigre balsamique, un peu de vin blanc, du sucre, à laisser caraméliser doucement ! Avec un pâté de canard ou mieux encore du foie gras, c’est divin !

                              Ca m’a mis en appétit tout ça...merci ! smiley

                              Et bravo pour le vin, le Ménétou-Salon dont on ne parle pas assez je trouve, et qui pourtant est tellement délicieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès