• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Le Maire et le bouffon

Le Maire et le bouffon

Stéphane Guillon est marié, nous sommes heureux pour lui et lui souhaitons bonheur et prospérité. A l’occasion de la célébration Républicaine, en Mairie, il a recouvert le portrait du Président de la République en exercice, Nicolas Sarkozy, par celui de François Hollande.

Bien sûr nous ne sommes pas dans le monde réel, mais dans le show et l’univers « Voici,Gala, Paris Match ». Tout de même, l’anecdote apparaît suffisamment significative d’une époque et d’une confusion symbolique pour être brièvement examinée.

Que le drôle se paye un bon buzz pour peut-être augmenter le nombres des fanas de son spectacle, c’est après tout de bonne guerre. Dans une époque du buzz roi, financièrement rentable on peut comprendre ce réflexe mercantil si ce n’est le défendre : soigner sa clientèle est une vertu commerciale. La pub engendrée après avoir été viré de France Inter s’essouffle.

La première interrogation surgit lorsque l’on examine quelle aurait pu être la réaction de l’élu, le Maire ou son adjoint délégué, procédant à cet acte officiel que représente le mariage civil. La présence de l’éffigie du Chef de l’Etat n’est qu’une tradition en aucun cas une Loi. Un édile refusant l’ablation d’une photo officielle devrait en justifier la raison et le tribunal administratif pourrait lui donner tort : la tradition n’est pas Loi. Il est donc certains que le mariage de Guillon ne peut être invalidé au seul motif d’une photo supprimée. En revanche l’élu, officier d’Etat civil, n’est pas obligé d’accepter son remplacement par celle d’un personnage non officiel. François Hollande en l’occurrence, qui demain trônera peut-être dans les mairies, ne possède actuellement aucun titre officiel lui permettant de revendiquer cet honneur : il n’est même pas encore officiellement candidat désigné par son parti. Pour faire encore plus fort, Guillon aurait pu également demander le retrait du buste de Marianne pour le remplacer par celui de Ségolène

La seconde interrogation est sans doute beaucoup plus importante. Comment après de tels actes ostentatoires validés par l’élu local, ne pas admettre ensuite tous les autres débordements de ceux, qui avec tout autant de conviction, refuseront tout simplement l’application de la tradition Républicaine au seul motif d’une incompatibilité personnelle ?

Si au printemps prochain François Hollande est élu Président de la République, comment pourrait-on empêcher tel zélateur UMP de venir en mairie avec son portrait de Nicolas Sarkozy pour recouvrir François par Nicolas ? Tel autre, appartenant à une autre mouvance de masquer François par Marine ? Ou encore, le couple parfaitement mondialiste, refusant toutes traditions nationales, mais imprégné d’idéologies à géométrie variable, de décrocher Nicolas ou François pour accrocher Ben Laden, Pol Pot, Poutine, Hitler, Pétain, Obama ou le Pape et pour faire bon poids, Stéphane Guillon ou Jean-Marie Bigard ?

Ce n’est pas pareil … s’égosilleront les belles personnes, comme les nomme Mélenchon. C’est exactement pareil !

La Loi prévoit en revanche que les portes de la salle des mariages restent ouvertes pendant toute la cérémonie civile. Ridicule diront certains exigeant leur fermeture -au risque pour le coup d’invalidation- par crainte des courants d’air, du qu’en dira-t-on ou d’une première épouse oubliée pouvant faire irruption. D’autres, pourquoi pas, exigeront l’égorgement d’un poulet sur le bureau du Maire pour consulter les augures. Que sais-je encore ?

Une telle anecdote, n’est pas neutre, on commence par bafouer, au nom d’une humeur respectable, la tradition Républicaine sans se rendre compte que pour faire un coup médiatique on aggrave la grande débâcle sectaire dans les esprits.

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • interlibre 1er octobre 2011 10:32

    Pourquoi il est allé foutre le portrait de Hollande... Le pire candidat de la primaire... Stéphane tu baisses dans mon estime. Dommage....


    • JL JL 1er octobre 2011 10:32

      Diable, ça rigole pas ici !

       smiley


      • pissefroid pissefroid 1er octobre 2011 11:01

        Je ne crois pas qu’il y a de quoi fouetter un chat.

        La devise de la république est « liberté égalité fraternité » et cette devise est constamment bafouée par nos gouvernants.

        Cela mérite bien que, de temps en temps, l’effigie du président soit masquée.


        • bernard29 bernard29 1er octobre 2011 11:04

          Les « amuseurs publics » sont actuellement d’un niveau pitoyable. ils font des coups , mais leurs coups sont tellement merdiques et sans portée que c’est triste à en pleurer. Sans doute ils correspondent à l’époque. Mais c’est aussi cela qui est triste. 


          • volpa volpa 1er octobre 2011 11:28

            De toute manière, celui qui joue au Président n’est pas légitime.

            Les juges du conseil constitutionnel n’avaient pas à valider les financements de sa campagne électorale.

            On a fait voter aussi des personnes en toute illégalité.


            • Bulgroz 1er octobre 2011 11:29

              C’est vrai qu’un président choisi et élu à 70,43% des voix à Ville d’Avray avec une participation de 90,21% ne mérite pas son portrait dans la mairie de Ville d’Avray.

              Guillon c’est l’un de ces 94% de journalistes et animateurs divers et variés qui caractérise bien le sectarisme fondamentaliste et anti-républicain de ces prétentieux banlieusards chics contraints de trouver de quoi payer chaque mois la pension alimentaire de l’ex-épouse.

              Ils se disent de gauche comme les lapins qui croisent dans mon pré prétendent être de garenne.


              • Kalki Kalki 1er octobre 2011 11:35

                Mangez des pommes ...

                La débâcle est faites par cela même que vous avez élu ... héhéhé :)


                • NeverMore 1er octobre 2011 12:07

                  Pour officier auprès du roi, les bouffons devaient être aussi très fins ...

                  Guillon n’est donc pas un bouffon, mais un inquisiteur tonitruant, un imprécateur ...


                  • Kalki Kalki 1er octobre 2011 12:39

                    Parceque c’est fin de faire du néolibéralisme peut être ?

                    Ca demande des capacités sur évolués ....

                    AH NON : moi fort, toi tu crèves, chien ! HI HI HI dit le singe


                  • Kalki Kalki 1er octobre 2011 12:37

                    Version audio Mais alors il advint quelque chose qui fit taire toutes les bouches et qui fixa tous les regards. Car pendant ce temps le danseur de corde s’était mis à l’ouvrage : il était sorti
                    par une petite poterne et marchait sur la corde tendue entre deux tours, au-dessus de la place publique et de la foule. Comme il se trouvait juste à mi-chemin, la petite porte s’ouvrit encore une fois et un gars bariolé qui avait l’air d’un bouffon sauta dehors et suivit d’un pas rapide le premier. « En avant, boiteux, cria son horrible voix, en avant paresseux, sournois, visage blême ! Que je ne te chatouille pas de mon talon ! Que fais-tu là entre ces tours ? C’est dans la tour que tu devrais être enfermé ; tu barres la route à un meilleur que toi ! » — Et à chaque mot il s’approchait davantage ; mais quand il ne fut plus qu’à un pas du danseur de corde, il advint cette chose terrible qui fit taire toutes les bouches et qui fixa tous les regards : — le bouffon poussa un cri diabolique et sauta par-dessus celui qui lui barrait la route. Mais le danseur de corde, en voyant la victoire de son rival, perdit la tête et la corde ; il jeta son balancier et, plus vite encore, s’élança dans l’abîme, comme un tourbillon de bras et de jambes. La place publique et la foule ressemblaient à la mer, quand la tempête s’élève. Tous s’enfuyaient en désordre et surtout à l’endroit où le corps allait s’abattre.

                    Zarathoustra cependant ne bougea pas et ce fut juste à côté de lui que tomba le corps, déchiré et brisé, mais vivant encore. Au bout d’un certain temps la conscience revint au blessé, et il vit Zarathoustra, agenouillé auprès de lui : « Que fais-tu là, dit-il enfin, je savais depuis longtemps que le diable me mettrait le pied en travers. Maintenant il me traîne en enfer : veux-tu l’en empêcher ? »

                    « Sur mon honneur, ami, répondit Zarathoustra, tout ce dont tu parles n’existe pas : il n’y a ni diable, ni enfer. Ton âme sera morte, plus vite encore que ton corps : ne crains donc plus rien ! »


                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 1er octobre 2011 15:41

                      Et avec la vente des images et une petite interview exclusive, il gagne de quoi payer le traiteur et les diverses locations induites...


                      C’est un joli système. Il gagne dix fois ce que ses fans arrivent à amasser et en prime il leur fait payer son mariage via l’achat des magazines peoples.

                      Remarquez, ils font tous cela maintenant, pourquoi s’en priver ?

                      • Patrice Lemitre Patrice Lemitre 1er octobre 2011 17:03

                        Je fais parti des gens qui aiment bien Stéphane Guillon et qui regrettent son départ de France Inter, la radio que j’écoute tous les jours. Il a néanmoins quelques fois franchi la ligne jaune, en se laissant aller à des attaques franchement limites contre des personnalités qu’il n’aime pas. Ce qui a permis à ses adversaires de le faire virer de la station. 

                        Incontestablement, le remplacement du portrait de Sarko par celui de Hollande ne restera pas dans les anales comme un gag de grande classe. Et puis ce portrait de Sarkozy est un symbole républicain, par une effigie en l’honneur du plus lamentable président que notre république ait connu. Le geste est donc, bel est bien, d’un certain coté, scandaleux.


                        • CATP 1er octobre 2011 18:22

                          dire qu’il doit se prendre pour che guevara avec des gestes comme ça...


                          • vasionensis 1er octobre 2011 19:27

                             Alain Soral était-il invité ?


                            • 65beve 65beve 1er octobre 2011 21:08

                              Patrice,

                              « ne restera pas dans les anales comme un gag de grande classe. »

                              ça sent pas bon du tout !

                              cdlt


                              • Jean Eymard-Descons 1er octobre 2011 22:52

                                Tout met en péril la république, c’est bien connu.

                                Faudrait se détendre un peu, non ?

                                Je vous suggère de lire l’article sur la pédophilie pour vous remettre les idées dans le bon ordre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès