• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Le petit monde du show bizz

Le petit monde du show bizz

Une partie de ces gens est totalement déconnectée du monde des réalités. Ils ne peuvent même pas s’imaginer une seconde ce que vivent chaque jour des millions de personnes. Puis il y a l’autre partie, celle qui se pense, se croit, se veut de la race des seigneurs, celle-ci n’a que mépris pour les autres et son seul but dans sa médiocre vie est l’accumulation incessante de pouvoir, notoriété et richesse. Voilà aujourd’hui des célébrités, dont le compte en banque explose et qui pour la plupart ne payent pas l’impôt en France, qui viennent dispenser leurs bons conseils dans les médias. Ces gens là devraient, de part la chance que la vie leur a accordé, et de part leur aisance matérielle, être des exemples d’humilité, de modestie et de fraternité. Hélas, c’est le contraire ! Le citoyen lambda appréciera …

La plupart de ces « artistes » font dans le commercial, le facile, voire le trivial. On les voit se dandiner lors des soirées qui défendent des causes humanitaires. Ce faisant, ils permettent à l’Etat de se désengager et même ils deviennent les alliés d’un système d’exploitation. Je pense en particulier aux « Enfoirés », au Sidaction, aux émissions consacrées à financer la recherche médicale. Les voilà auréolés de « générosité », d’altruisme, de compassion. Pourtant, ce sont nos chaînes qui servent de moyen d’arraisonnement du peuple, des modestes et des humbles.

Alors que le pays est frappé par la crise, le chômage, l’austérité et la misère, ces saltimbanques mineurs aident à ramasser des impôts et en appellent à la générosité du peuple travailleur, quant aux « Depardieusarts » ils font preuve de médiocrité en allant s’installer en Belgique ou en Suisse ; ils ont profité du système et maintenant ils crachent dans la soupe… Ils illustrent pleinement la déliquescence de ces parvenus !

Peut-on dire qu’ils ont réussi ? Ils ont réussi quoi ? N’est pas Brassens, Ferré, Brel ou Ferrat qui veut, lesquels écrivaient de réels chef-d’œuvre et participaient ainsi à cultiver et à procurer du plaisir. C’étaient de réels poètes. Ce que ne sont pas ces individus assez piètres et sans véritable talent.

Ils ont de surcroît le mauvais goût de se reproduire et de nous refiler leurs rejetons qui persistent à nous casser les oreilles, à bredouiller des âneries. Ils forment en effet, avec les sportifs et les « people » en général, une aristocratie napoléonienne qui rencontre et fréquente l’aristocratie politique. Cette quasi consanguinité de classe occupe l’écran de télévision et nous est arbitrairement imposée via l’écran. Désormais, les émissions grand public des Drucker, Ruquier et autres Ardisson, mêlent les uns et les autres. Ils viennent promouvoir qui un album, qui un film, qui un livre. C’est le même monde, le Tout-Paris des arrivistes qui se croisent et s’entrecroisent. Ils font la une des magazines et polluent notre vie de leur indécrottable présence.

Le pire est qu’ils se mêlent de tout, jusqu’à jouer les consciences morales, philosophiques et politiques. Qui participe aux meetings de l’UMP, qui du PS. Les uns et les autres se prostituent pour le profit des uns et des autres. C’est en circuit fermé qu’ils font l’actualité de la presse, de la radio, de la télé, des grandes sociétés du disque, du cinéma, du grand commerce, etc….

C’est un monde bien réel qui fait dans le superficiel et il est triste de constater qu’ils bénéficient d’une authentique popularité. Lorsqu’ils auront moins de succès, c’est que notre société sera sur le point de se transformer. Ils n’auront qu’à aller bosser comme tout un chacun et laisser la place à de véritables artistes qui auront, eux, du talent, des principes, et qui ne prétendront pas à être payés des fortunes pour exercer leurs passions.

De véritables artistes qui sauront que leur réussite n’est pas seulement due à leur talent personnel, mais aussi à tout ce qui a été mis à leur disposition via les impôts des citoyens, comme les infrastructures et les différentes subventions pour l’aide et le développement culturel par exemple ! Car comme pour beaucoup de choses il vaut mieux être né ici qu’en Somalie, en Ethiopie, ou dans ces pays qui représentent sans doute un modèle pour certains car les impôts et les fonctionnaires y sont inexistants !

D’après un commentaire de YAPADAXAN ici

http://2ccr.unblog.fr/2012/12/18/le-petit-monde-du-schow-bizz/

Lire également : VIVE L’IMPOT


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • jujubes 21 décembre 2012 10:07

    @ l’auteur . « il est triste de constater qu’ils bénéficient d’une authentique popularité » : tout est dit . qui les plébiscite, qui, par un phénomène d’identification, attend des heures sous la pluie pour un autographe ? qui, par exemple, donne 2 fois plus à la croix-rouge depuis qu’une grande blonde y officie ? pire, qui boit les paroles de ces pseudo-« opinion-leaders » ? là est à mon avis le véritable scandale .


    • Gabriel Gabriel 21 décembre 2012 10:35

      Les imbéciles sont hissés au pinacle par les idiots. Tout comme un dictateur n’exerce son pouvoir qu’avec l’assentiment et la servilité du peuple qu’il martyrise. Je vous cites Diderot : « De ma fenêtre, je les voyais l’aduler en criant son nom, le hisser sur leurs épaules en le portant jusqu’au sommet de la colline et là, soudainement, je n’ai éprouvé que mépris pour tout ce qui élève l’homme sans le rendre meilleur… » .


      • Yvance77 21 décembre 2012 11:25

        Salut,

        Le plus insupportable est encore à chercher du côté « des filles ou fils de ». Le talent issu du sang. Tous ces mêmes charlots qui vivent des subventions nationales. Et cela se pavanent ensuite.

        Ce sont des familles d’artistes, des lignées d’authentiques saltimbanques aux multiples talents : les Balasco, Girardot, Delon, Depardieu etc...

        C’est sur que bosser des dix doigts, ils en sont bien incapables les rejetons. On trouve ces phénomènes extraordinaires en politique, dans le chaud-bise, à la télé désormais.


        • Romain Desbois 21 décembre 2012 11:28

          Je propose de mettre Depardieu et Toreadoreton dans une arène et le survivant doit se taper la Deneuve.


        • norbert gabriel norbert gabriel 21 décembre 2012 23:07

          Qui serait le « Girardot » fils ou fille de ? Si vous avez vu quelques films avec Julie Depardieu ou Marie-Lou Berry, vous pouvez vraiment dire qu’elles n’ont pas de talent ?
          Le talent issu du sang, sans doute non, mais l’influence du milieu familial prédispose souvent à la révélation de talents niés dans d’autres milieux. Dans le cas de Laure Manaudou et son frère, le chrono a parlé, comme avec Gilles Villeneuve en formule un, même si dans ce cas, le nom a pu aider à trouver un volant.
          Dans les milieux gitans et manouches on trouve des ribambelles d’excellents musiciens, c’est pas dans le sang, mais parce qu’on baigne dès l’enfance dans la musique, ça booste des talents que d’autres ont peut-être, mais qui ne sont pas révélés.
          Aux USA, il y a aussi des dynasties d’artistes, dont les fils de... sont parfois plus célèbres que les pères..


        • ZenZoe ZenZoe 21 décembre 2012 12:07

          Personne n’est dans la tête des autres. Je ne peux honnêtement pas affimer ce que pensent les artistes dans leur monde doré (si doré que ça d’ailleurs ?). Je ne sais pas s’ils ont vraiment l’impression de bien faire ou s’ils ricanent en leur for intérieur de la crédulité de leurs fans. Comme rien n’est jamais noir et blanc, je suppose que certains d’entre eux sont sincères, d’autres pas. Je suppose aussi que certains vivent très bien leur richesse et leur célébrité, d’autres pas. Bref, je me garderai bien de porter un jugement sur une « catégorie » de gens dans sa globalité, sachant que nous sommes tous uniques.
          Je me garderai bien aussi de considérer les gens exerçant ces professions comme des êtres supérieurs, dont chaque parole doit être bue et chaque acte décortiqué à l’infini. Ce qu’ils font ou disent ne m’importe pas plus ni moins que ce que dit mon boulanger ou mon voisin d’en face. Pourquoi leur donner une telle importance ?


          • foufouille foufouille 21 décembre 2012 12:17

            le pire est le fils de chanteur qui ne sait pas chanter


            • ZenZoe ZenZoe 21 décembre 2012 13:28

              sans parler de la fille de la chanteuse qui..... (je pense à charlotte, fille de jane)


            • foufouille foufouille 21 décembre 2012 13:33

              au moins c’est pas trafique par un ordinateur


            • Luc le Raz Luc le Raz 21 décembre 2012 16:47

              Merci. Excellent article. smiley
              En effet raz le bol de toutes ces baudruches gonflées à l’auto-suffisance. En pensant à GG, je ne peux m’empêcher de penser à « ad augusta per angusta ». « augusta » ? à Néchin ? ...
              Quant à l’ « angusta » j’espère que le poste frontière est assez large.  smiley


              • caramico 21 décembre 2012 18:31

                Et comble de l’imbécilité, un saltimbanque qui ne laissera derrière lui rien qu’un balai ne puisse enlever, a eu même droit à un téléfilm récemment.
                Le chaudbizz, comme un serpent qui se mord la queue, utilise sa propre substance pour s’autoglorifier.


                • fcpgismo fcpgismo 21 décembre 2012 19:38

                  Superbe ! très bel article. Que ce soit Depardieu Deneuve et bien d’ autre presque toutes leurs prestations sont corrompus par l’ excès d’ honneur qui leur est délivré par les merdias.



                  • Romain Desbois 21 décembre 2012 20:00

                    Le pire c’est que les merdias leur font leur pub gratos alors que certains ont le culot de défendre le loi ADOPI.


                  • aimable 21 décembre 2012 20:14

                    la naissance, la bonne naissance ,qui détiennent les médias ?


                    • Dwaabala Dwaabala 21 décembre 2012 21:19

                      Digressions à propos de F. Lucchini.

                      « Je ne crois pas que Marx aurait voulu condamner tous les coiffeurs ni tous les acteurs (ni tous les chanteurs) à être de droite » pensent certains.

                      Effectivement, Proudhon n’ayant jamais écrit « Coiffure (ou chanson) de la misère », K. Marx n’a donc jamais eu à lui répliquer par un « Misère de la coiffure (ou de la chanson) ».

                      Ceci étant dit, K Marx a clairement expliqué que les représentants politiques d’une classe ou d’une catégorie sociale n’appartiennent pas en général à cette classe : « le parti de la boutique » par exemple n’est pas représenté par des boutiquiers mais par des intellectuels qui peuvent avoir une toute autre origine sociale, qui s’expriment au nom de ceux dont ils défendent les intérêts dans le champ de la politique.

                      C’est pourquoi vous trouverez aussi dans certaines déclarations de Lénine, qui était avocat de formation : « nous ouvriers ». Il se faisait alors le porte-parole des intérêts de la classe qu’il représentait.

                      Pour conclure, tous les coiffeurs ou acteurs ou chanteurs, ou hommes de lettres, ne sont peut-être pas réactionnaires, mais beaucoup de réactionnaires sont certainement coiffeurs ou acteurs ou chanteurs, ou hommes de lettres.


                      • norbert gabriel norbert gabriel 22 décembre 2012 00:09

                        Jean Renoir, fils de ... Isabella Rosselini, fille de... Bertrand Blier fils de ... Romane Borhinger fille de... Claude Brasseur, petit fils et fils de... tous des fausses valeurs ? Edith Paif aussi était fille de saltimbanques...


                        • norbert gabriel norbert gabriel 22 décembre 2012 00:12

                          Edith PIAF, bien sûr ..


                          • Montagnais Montagnais 22 décembre 2012 04:55

                            L’industrie de l’amusement public et le cirque médiatique sont de nature consubstantielle..


                            - con tout seul conviendrait assez bien convenons-en en la circonstance

                            - partant, et compte-tenu que ce qu’on appelle talent n’est que l’aptitude - simple - à se conformer au modèle et le fait d’être reconnu par Proprole quasi-unanimement, Fils-de.. Femme-de.. Fifille-de.. Sont déjà crédité d’une masse énorme de notoriété avant même de commencer.

                            - imaginez les « mérites » d’un obscur fils de Proprole vantés en boucle 24 sur 24 au spectron et dans les pipoles, fusse-t-il une chèvre débile, ce sera ipso une idole..

                            - débile ne sera pas un handicap au passage.

                            - la théorie de N G est donc invalidée 

                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 décembre 2012 06:34

                              mais oui bien sûr , les autres c’ est tous des cons , sauf nous .


                              Ja vie tranquille des mecs impeccables .

                              • alain_àààé 23 décembre 2012 07:17

                                bravo l auteur mais il faudrait parler de la famille DRUCKER qui se croive tout permis ces gens la était tres proche de SARKO mais avec le changement de president ils ont les plein pouvoir et plus ne les retiends ce charlot il faudrait le virer car avec se livting a foison on ne le rconnait

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès



Partenaires