• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Les Enfoirés : « Toute la vie » de privilégiés

Les Enfoirés : « Toute la vie » de privilégiés

Voilà au moins des gens qui savent de quoi il est question quand ils se nomment très justement enfoirés.

A l'écoute de leur nouveau "tube" (qui devrait se déverser directement dans le tube-à-égout) j'ai été atterré, d'abord par la mièvrerie musicale et vocale et ensuite par la teneur d'un texte aussi démagogique que les donneurs de leçons qui l'interprètent. Ecoutez bien les paroles, ça vaut son pesant.

Alors que ce collectif de parvenus aurait dû chanter "Puisqu'on est jeunes et cons - Puisqu'ils sont vieux et fous", ils auraient pu faire appel à Damien Saez pour leur concocter une vraie musique attachée à de vraies paroles. Mais que voulez-vous, ils l'ont déclaré eux-mêmes, ce sont de véritables enfoirés. Et comme l'a si bien dit Brassens " Le temps ne fait rien à l'affaire - Quand on est con, on est con"

Goldman et ses comparses semblent préférer attiser un conflit de générations déjà bien ancré dans la population française. Ces privilégiés parvenus ayant réussis se transforment, le temps d'une mauvaise complainte en professeurs de leçons populistes. 

Avec "Toute la vie", on est passé de l'affligeant geignard annuel au carrément dégoulinant voire limite grossier envers une génération qui ne mérite pas d'être ainsi traitée.

Qu'ils chantent "aujourd'hui, on a plus le droit..." ça ne me fait ni chaud ni froid, mais qu'ils gueulent, poings levés "tout ce qu'on a il a fallu le gagner" (oui maman ! oui papa !), on croit voir la sueur du travail douloureusement accompli leur dégouliner sur le front avant d'aller d'aller flâner dans leurs palaces respectifs pour un repos bien mérité. Un peu de respect pour les gens, jeunes ou vieux, qui travaillent durement pour un cachet qui n'a rien de comparable avec le vôtre.

Pourquoi dire aux jeunes qu'ils doivent faire leurs preuves, se mettre au boulot, maintenant que les vieux arrivent au terme de leur carrière qu'ils ont si bien su mener grâce à leur immense capacité de travail. Prenez en de la graine bande de jeunes cons, semblent se délecter ces vieux croulants.

Merde le conflit des générations est déjà suffisamment entretenu par nos politiques pour qu'une bande de saltimbanques, bien introduits dans les médias, ne vienne mettre encore de l'huile pour attiser le feu qui couve. Mais l'essentiel pour ces Robins des Bois désintéressés n'est-il pas de se montrer en bienfaiteurs armés d'un discours paternaliste et protecteur. En effet, les enfoirés aiment tout le monde et tout le monde le sait. Dieu merci, je ne suis pas obligé de réciprocité. Ouf ! je l'ai échappé belle.

D'inoffensivement sympathiques, je crains que ces Enfoirés là ne soient devenus extrêmement cons. Sans doute les deux options ne sont pas incompatibles.

Dd


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Cassiopée R 27 février 2015 14:31

    Oui les dettes financières et écologiques sont colossales pour les futures générations, qui en plus sont en plein recul social dans un contexte de la montée du chômage.

    Et ce sont des riches, qui vont leur dire qu’ils se sont battus pour que leur niveau de vie soit élevé, c’est extrêmement choquant.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 27 février 2015 14:40
      Oui, les paroles c’est du lourd, et pour vous éviter d’avoir à vous ’fader la chanson top soupe, les voici. Il est à noter que la subtilité de l’orchestration et du montage est ’solide, noir & blanc pour les ’young losers, couleur & choeurs appuyés pour les ’youngs,,,, heu, old leaders ! 


      Des portes closes et des nuages sombres 

      C’est notre héritage, notre horizon 
      Le futur et le passé nous encombrent 
      Avez vous compris la question ? 

      NON 

      Vous avez tout, l’amour et la lumière 
      On s’est battus, on n’a rien volé 
      Nous n’avons que nos dégoûts, nos colères 

      Mais vous avez 
      Mais vous avez 
      Oui, vous avez 

      Toute la vie, c’est une chance inouïe 
      Toute la vie, c’est des mots, ça veut rien dire 
      Toute la vie, tu sais le temps n’a pas de prix 
      Utopie, sans avenir 
      Toute la vie, c’est à ton tour et vas-y 

      A ton tour et vas-y 
      A ton tour et vas-y 
      A ton tour, vas-y 

      Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi 
      Nous c’est chômage, violence, sida 
      Tout ce qu’on a il a fallu le gagner 
      A vous de jouer mais faudrait vous bouger 

      Vous avez raté, dépensé, pollué 
      Je rêve ou tu es en train de fumer ? 
      Vous avez sali les idéologies 

      Mais vous avez 
      Mais vous avez 
      Oui, vous avez 

      Toute la vie, c’est une chance un défi 
      Toute la vie, c’est bidon, ça veut rien dire 
      Toute la vie, tu sais le temps n’a pas de prix 
      Utopie, sans avenir 
      Aujourd’hui, j’envie tellement ta jeunesse 

      Quel ennui, je l’échange contre ta caisse 
      C’est la vie, la vie qui caresse et qui blesse 
      C’est ta vie, vole et vas-y, 
      Vole et vas-y ?

      • Piere CHALORY Piere Chalory 27 février 2015 14:54

        En +, les papys donneurs de leçon prennent vraiment les jeunes pour d cons ;

        d’abord ils disent :

         ’’On s’est battus, on n’a rien volé ’’

        et la chanson finit par :

        ’’ Vole et vas y ’’

        Faudrait savoir, c’est vraiment ; fait ce que je dis, pas ce que je fais... 

        à moins que la subtilité du message subliminal m’échappe.

      • Piere CHALORY Piere Chalory 27 février 2015 16:23

        @jarnicoton

        Je me disais bien, aussi, que quelque chose m’avait échappé dans cette histoire... Merci de votre éclairage érudit. 

      • julius 1ER 28 février 2015 14:20

        @jarnicoton
        une chanson c’est un « flash » « un instantané » pas une vérité !!!!

        au delà de la chanson c’est la « rengaine » que l’on entend si souvent « la génération précédente a bien profité et elle nous laisse un désastre » ce serait la pensée de la jeunesse actuelle !!!!
        déjà une question : pensée de la jeunesse actuelle ou de quelques uns qui ont le sentiment de n’avoir rien ou rien eu ?????
         si je me place dans une perspective historique, j’ai mes parents très agés maintenant plus de 80 et perdu mes grand-parents depuis plus de 20 ans alors ..... mes grand- parents sont nés vers la fin du XIX ie siècle et ont connu les 2 grandes guerres mondiales après avoir profité de l’état de la France suite à la guerre de 1870, on peut dire que ceux-là ont bien profité des guerres.... 

        ils ont eux la totale en plus mon grand-père s’est fadé 3 ans de service militaire, s’est battu en Crimée et pour l’avoir connu j’ai vu qu’il était anarchiste...... et avec sa femme ils ont fait mon père qui était ado lors de la seconde guerre, et je n’ai jamais entendu mon père reprocher à mon grand-père d’avoir laissé se perpétrer deux guerres mondiales qui ont fait plus de 100 millions de morts, une paille.... ..... 
        on peut planter déjà le décor et pour mon père qui a connu la seconde guerre et les privations il faut savoir que le rationnement a duré en France et même ailleurs jusqu’en 1955 et puis attendre l’orée des années 1970 pour retrouver le niveau économique des années 30 cad retrouver le niveau de vie moyen 40 ans plus tôt !!!!!! et c’est ce qu’on appelle les 30 glorieuses .....oui mais glorieuses pour qui et moi j’ai vécu dans un milieu assez pauvre et modeste jusqu’à ma majorité et ensuite travaillé beaucoup pour finalement pas grand- chose car je ne suis pas riche ...... merde alors même pas une Rolex et j’aurais du engueuler ou bien insulter parents et grand-parents pour ne pas m’avoir laissé quelques milliards, histoire de voir venir et n’être pas toujours sur la tangente....
        et aujourdhui la France est le pays où il y a le plus de milliardaires en Europe ce qui veut dire aussi beaucoup de millionnaires alors si l’on doit laisser un message aux jeunes eh bien ils devraient commencer à faire comme nous et essayer de se battre pour un monde plus juste pas dans la stigmatisation de ceux qui ont fait ce qu’ils ont pu !!!!

      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 1er mars 2015 09:55

        @Piere Chalory

        il est vrai que toute cette bande de « chanteurs-pleureurs » commence a nous les gonfler ca vole pas haut ca n’a pas de voix et ca se prend pour de vrais chanteurs a............... voix
         comme pagny et cie

        EN RESUME LE PEOPLE DE FRANCE VOLE EN RASE MOTTES COMME SES POLITIQUES CUMUL CUMUL  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        ILS EN VIVENT TOUS DES FOIS AVEC 1 SEULE CHANSON CONNUE pendant que 1/2 FRANCAIS MANGE DES NOUILLES !!!!!!!!!!!!!!!!!!! ET QUE LA GAUCHE CAVIAR ET LA DROITE LANGOUSTE FESTOYENT !!!!!!!!!!!!!


      • Gnostic Gnostic 27 février 2015 16:07

        Ah, ah, ah 

        Le masque tombe enfin

        C l’arroseur arrosé

         smiley

        Ah les enfoirés avec Jean jacques GOLDMAN en tête (un nom à fric) ça vient d’où cette petite clique du show biz qui se favorise entre eux au détriment des autres ?

         

        C’était la France bien pensante de la pensée unique, de gôche pour faire bien mais surtout proche du pognon.

         smiley

        Une petite caste chérie des merdias qui donnait un concert annuel pas pour les pauvres CONS des restos du cœur mais pour se faire de la publicité gratos avec la complicité des copains qui bossent dans les merdias (et ils sont en majorité)

         

        Ils se croyaient tous puissants et CRAC BOUM HUE

         

         Vla qu’ils se pissent dessus en voulant pisser sur les jeunes

         

        TROP DROLE MDR

         smiley


        • cevennevive cevennevive 27 février 2015 16:40

          Bonjour,


          Personnellement, je pense (et cela depuis le début) que le concert des Enfoirés salope et piétine cette belle idée de Coluche de créer les Resto du Coeur.

          Et les bénévoles qui, chaque jour s’impliquent dans la distribution de nourriture doivent se sentir bien insultés s’ils entendent et voient toutes ces pantalonnades.

          Tristes sires qui viennent tortiller du popotin sur la misère pour se faire de la pub...

           

          • Corinne Colas Corinne Colas 27 février 2015 22:16

            @cevennevive


            Bien dit !!!!!!!!!! 

          • julius 1ER 28 février 2015 17:44

            @cevennevive


            il faut plutôt se poser la question de la pérennité des restos du coeur !!!

          • Le chien qui danse 27 février 2015 17:16

            Bof, je ne vois pas ou c’est un dialogue d’enfoirés, peut-être la strophe « faudrait vous bouger ». Moi je lis plutôt l’amertume de gens qui vieillissent et qui voit la jeunesse sans espoir et sans joie, « qui à la vie devant elle » mais qui ne le sait pas et ne veut pas le savoir à contrario d’une génération goldman ( dont je ne fais pas partie (« punk’s not dead)).
            Il leur dit de ne pas cramer leur jeunesse dans un attentisme, que le temps passe vite et donc cette jeunesse aussi et les invite à secouer le cocotier.

            Je suis né dans la banlieue et je me suis »bougé« pour pas crever. j’ai invité et soutenu mes enfants pour qu’ils se bougent afin de ne pas se faire bouffer par une vision consumériste de la vie et je crois qu’ils m’en remercie aujourd’hui.

            Je n’ai jamais blairé goldman et son style, mais là j’ai l’impression qu’il sert de bouc émissaire à l’aigreur de bien des gens qui ne veulent pas réfléchir et cherche des têtes à faire tomber, comme bien d’autre...

            D’ailleurs nous aussi, les »vieux« va falloir qu’on se »bouge« , la »grèce" nous pend au nez, vaudrait mieux se moucher plutôt que de renifler...


            • el cogno 27 février 2015 18:32

              Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi 
              Nous c’est chômage, violence, sida 
              Tout ce qu’on a il a fallu le gagner 
              A vous de jouer mais faudrait vous bouger

              Dans les 2 premières lignes, le « VOUS » ne désigne pas le jeunesse d’aujourd’hui, qui est désignée par le « NOUS ». Donc ce sont les jeunes d’aujourd’hui qui parlent.
              De la, il y a deux interprétations pour les deux suivantes, soit ce sont toujours les mêmes qui parlent, soit on a changé en cours de route.


              • julius 1ER 28 février 2015 17:42
                Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi 
                Nous c’est chômage, violence, sida 
                Tout ce qu’on a il a fallu le gagner 
                A vous de jouer mais faudrait vous bouger
                @el cogno

                en fait ce sont les enfants qui attaquent leurs parents ou les parents des autres (toujours les autres)
                violence d’après les statistiques le monde est moins violent que dans les années 70/80 guerre du vietnam, après la corée, guerres en Afrique, guerre des 6 jours,guerre iran/irak, au Liban et l’amérique du sud coups d’états sur coups d’états, guerre des malouines , afghanistan, plus les détournements d’avions etc....alors la Paix ???
                sida = syphilis, mst, et autres c’était pas mal non plus !! 
                le chômage de masse ce doit être un combat qu’il faut mener contre car cela passe aussi par une autre organisation de la société rien n’est écrit !!!
                il faut arrêter d’idéaliser le monde d’hier !!!!!!!!!! 

              • rocla+ rocla+ 27 février 2015 19:28

                à mes enfants et petits enfants je leur dis :bougez vous le cul ,

                ce n’ est pas encore interdit dans la Constitution des Droits de l( Homme .

                • Pere Plexe Pere Plexe 27 février 2015 20:16

                  C’est justement le sens de cette chanson...non ?


                • foufouille foufouille 28 février 2015 10:14

                  @Pere Plexe
                  dommage que ce soit pour les restos du coeur


                • COVADONGA722 COVADONGA722 27 février 2015 19:32

                   « bougez vous le cul »bon moi je le dit à ma descendance ;Mais juste comme ça grâce au net intéressez vous à la descendance de nos papymamy donneurs de leçon , yep une caste consanguine avec celle des rejetons de nos éminence politiques et des merdias . 


                  • lermontov lermontov 27 février 2015 19:54

                    Version pile, ce sera :

                    "Réponse des Cosaques Zaporogues au Sultan de Constantinople

                    Plus criminel que BarrabasCornu comme les mauvais angesQuel Belzébuth es-tu là-basNourri d’immondice et de fangeNous n’irons pas à tes sabbats


                    Poisson pourri de SaloniqueLong collier des sommeils affreuxD’yeux arrachés à coup de piqueTa mère fit un pet foireuxEt tu naquis de sa colique


                    Bourreau de Podolie AmantDes plaies des ulcères des croûtesGroin de cochon cul de jumentTes richesses garde-les toutesPour payer tes médicaments"

                    Ou version face :

                    https://www.youtube.com/watch?v=PfRudkryo7Q

                    A l’âge de douze ans
                    Ils t’on qualifié d’enfant délinquant
                    Petit meurtrier
                    Et à quatorze ans
                    De psychopathe grave
                    Et d’adolescent irrécupérable
                    Puis à dix-sept ans
                    T’étais alcoolique
                    En camp d’redress’ment
                    Et les coups de triques
                    Et à dix-huit ans
                    Tu as fait l’armée
                    Chez les délinquants
                    Tu as déserté


                    Lalalalalalalalalala

                    Service militaire
                    Camp disciplinaire
                    Prison psychiatrique
                    Orange Mécanique
                    A l’âge de vingt-ans
                    T’es devenu violent
                    T’as pris le devant
                    Il y a eu du sang
                    Ils t’on envoyé
                    au pénitencier
                    Au lieu d’écouter
                    Au lieu de t’aider
                    Quand tu sortiras
                    Y’auras rien pour toi
                    Tu recommenceras
                    Car telle est la loi

                    Lalalalalalalalalala

                    Et quel futur ?
                    Pour les petits durs
                    Et quel futur ?
                    Entre quatre murs
                    Et quelle société ?
                    Pour les enragés
                    Et quelle société ?
                    Pour les gueules cassées
                    Pour les têtes brulées
                    Pour les agités
                    Pour les Pieds Nickelés ?
                    Quelle société ?
                    Pour les Béruriers
                    Pour les défoncés
                    Pour les détraqués ??

                    Voire la tranche ?

                    http://www.slate.com/content/dam/slate/articles/news_and_politics/jurisprud ence/2013/10/131031_JURIS_Guillotine_MaAntoinette.jpg.CROP.original-original.jpg


                    • Pere Plexe Pere Plexe 27 février 2015 20:24

                      J’ai connu JJG plus inspiré.
                      Mais ne comprends pas en quoi cette chanson dérange ?


                      • Zobi Zobi 27 février 2015 21:55

                        @Pere Plexe
                        Je suis d’accord, musicalement c’est un peu plat, et les textes, sans rien de dérangeant, tout au plus maladroit.


                      • Piere CHALORY Piere Chalory 28 février 2015 08:45

                        @Zobi


                        C’est vrai que cette chanson n’a en soi vraiment rien de dérangeant, plutôt plate, avec un texte niais.
                        Pour le reste, je n’ai rien contre Goldman, j’ai m^me acheté à l’époque son cd ’En passant, qui recèle de très belles chansons. 

                        C’est plutôt le marketing déplacé fait autour de cette véritable institution qu’est devenue le concert des ’enfoirés qui devient pénible, surtout en temps de crise, de ’guerre ’civile, comme nous disent nos zélites élégantes, au moins d’apparence.

                        Alors, peut être bien que les ’pauvres ont à y gagner (?), mais le vrai jack pot est raflé par les participants de ce charity business surmédiatisé, qui s’auréolent comme par magie d’une aura ’compassionelle qu’il ne possèdent pas forcément. 

                        Le malaise ressenti à l’écoute de ’Toute la vie est encore dans le parti-pris ’grandiloquent des ’aînés pour des ’valeurs kitsch et clinquantes, troubles paillettes censées représenter désormais la ’réussite absolue aux yeux des d’jeuns ’pomés.. 

                      • Varron Varron 27 février 2015 22:05

                        Bonsoir,

                        Je ne soutiens plus ces « enfoirés » depuis un bon moment. Cette pub facile pour eux (indemnisés en plus de leur frais de voyage !!!!) me fait penser qu’ils le font plus par intérêt personnel que pour soutenir l’association.

                        Toutefois, je ne trouve rien de bien répréhensible à cette chanson. Elle est plutôt mauvaise (malgré que je sois fan de JJG) et ne colle pas vraiment à l’esprit des enfoirés de Coluche. Le but du concert est de divertir en ramassant de l’argent, la leçon de morale, il y en a vraiment pas besoin !!!

                        En somme un gros raté cette chanson de l’année mais c’est ni la première, ni la dernière j’en ai peur.

                        ps un Gerard d’honneur à Maxime Le Forestier qui critique la connerie de son public...


                          • bakerstreet bakerstreet 28 février 2015 01:03

                            Pour souvenir Gad elmaneh qui a participé plusieurs fois aux spectacles des enfoirés, à caché son fric en suisse, pour échapper à l’impot.


                            Non, c’est pas ça : Gag La money cet enfoiré qui se la joue en suisse refuse de cracher au pot.

                            Finalement il y a des enfoirés, ( au moins l’appellation là n’est pas un mensonge, méfiez vous des imitations ) qui vous feraient prendre Ribéry et Depardieu, pour saint augustin et saint François d’assises.

                            • Enabomber Enabomber 28 février 2015 15:59

                              @bakerstreet
                              Tsss tsss... Tout de suite les procès d’intention ! Si Elmaleh, comme d’autres sûrement, a mis son pognon en Suisse, c’est pour le faire fructifier et ainsi s’occuper encore mieux de la misère sociale smiley


                            • Garance 28 février 2015 07:11

                              De quoi vous plaignez-vous les socialos ?


                              C’est une « chanson » commanditée par le pouvoir en place

                              Ca pue son Macron à plein nez

                              Opération « Re-mobilisation des troupes » que ça s’appelle

                              Goldman n’est-ce pas ce bolos encensé par les merdias des gauches qui en ont fait le plus « aimé » des français ?

                              Celui qui a dégommé l’évadé fiscal Noah chanteur attitré du Bouffi ?

                              Golman fait son taf ...tout comme Noah le faisait avant de couler

                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 février 2015 14:37

                                Je trouve que Goldmann ressemble plutôt au chanteur officiel de l’UMP :
                                d’abord Les Enfoirés, c’est « pas d’idéologie mais de la charité » (de mémoire « on ne vous promet pas le Grand Soir mais simplement à manger et à boire »).

                                D’autres titres de Goldmann : « Changer la vie », j’ai toujours cru que c’était une réponse à Mitterrand ?? (« ...et loin des beaux discours et des grandes théories, chaque jour [...] on pouvait dire de lui qu’il changeait la vie... »)


                              • Le p’tit Charles 28 février 2015 08:57

                                ben...ils prouvent qu’ils portent bien leur nom d’emprunt... ?


                                • MAIBORODA MAIBORODA 28 février 2015 09:31

                                  Réveille-toi, Coluche !

                                  Mué en statue du Commandeur, enjoins à ces pontifes du charity-business de cesser de nous infliger leurs démonstrations hypocrites.

                                  J’ai toujours « zappé » dès que la télé annonçait leur présence, et je n’ai jamais chanté la louange de ces enfoirés (la suppression des guillemets est volontaire).

                                  Je les tiens pour une bande de permanents du showbiz, qui se sont érigés en intermittents d’une générosité aussi factice que bassement promotionnelle, auxquels s’agglutinent quelques médiocres guignols qui espèrent en tirer profit et gloire.

                                  http://www.wmaker.net/u-zinu/


                                  • gogoRat gogoRat 28 février 2015 10:04

                                     hypocrisie ou cynisme d’une hypocrisie démasquée mais faussement assumée ?
                                    la chute de la chanson vaut son pesant de cacahuètes :
                                     « à ton tour , vole et vas-y ! » 
                                     
                                     (dit par des pas drôles d’oiseaux, qui ne pouvant pas s’envoler dans les airs, signifient forcément brigander, barboter, arnaquer ! )


                                    • Garance 28 février 2015 10:31

                                      @gogoRat


                                      Ben oui ; « Vole et vas-y » 

                                      Vole ; ne te gênes surtout pas : fais comme les socialos qui en ce moment s’en foutent plein les fouilles avec ce qu’ils piquent à ceux qui ont encore du boulot

                                      Voler : c’est aussi ce que fait Pépére à bord du Sarko One en partouzant avec les pûtes du Show-bizz


                                      Putain..... !!!!!!.....c’que c’est long..... !!!!  smiley   smiley   smiley

                                    • Hector Hector 28 février 2015 10:09

                                      Aujourd’hui tout est lisse, vide, insipide quand ce n’est pas vulgaire.
                                      Rien n’accroche ou n’ intéresse vraiment. Même un Régis Debré fait son mea culpa. On crois rêver.
                                      Cévennes l’a parfaitement dit dans son commentaire ; C’est une bande de nuls qui se fait de la pub à bon compte. Et ça doit drôlement lécher pour être de la partie.
                                      De tous temps, la France à été le pays de la révolte intellectuelle, artistique ou politique.
                                      Quid de cette révolte depuis 50 ans ?
                                      Ou sont les Camus, Céline et autre Sartre ? Ou sont les Courbet, Picasso et autre Braque ? Ou sont les Lennon, les Luther King et ceux de Woodstock ? Ou sont les Freud, les Barthes et les Nietzsche ?
                                      Morts, comme tout le reste.
                                      La terre est toujours ronde, mais ce monde est devenu plat.


                                      • psynom 28 février 2015 10:28

                                        J’ai lu les paroles (merci à Piere Chalory), elles sont effectivement difficiles à comprendre, mais il me semble qu’il y a une ambiguïté voulue.

                                        D’après moi, elle est un discours (de sourd) de la jeune génération, face à l’ancienne, celle de ceux qui ont connu la facilité, celle des politiques qui nous gouvernent, celle de ceux qui sont devenus des vieux cons...
                                        Elle pointe les beaux discours positifs et moralisateurs par rapport à la réalité des choses et des chances que vit la nouvelle génération.

                                        Pour faire cours, la fin :

                                        C’est ta vie, vole et vas-y,……… le beau conseil, facile et moralisateur. (presque méprisant)

                                        Vole et vas-y ?’……………………  il y a un point d’interrogation ! ’’Ah oui ! Et comment on fait ?’’ le jeu de mot est évocateur du nombre de chances qui s’offrent.

                                        Oh allez, je rajoute :

                                        Vous aviez tout, paix liberté, plein emploi
                                        Nous c’est chômage, violence, sida

                                        La plainte du jeune qui bouffe au resto du coeur

                                        Tout ce qu’on a il a fallu le gagner
                                        A vous de jouer mais faudrait vous bouger

                                        Le beau discourt facile du politicard...

                                        Mais c’est mon interprétation.


                                        • psynom 28 février 2015 12:03

                                          Je viens de regarder le clip vidéo, si le dialogue, le face à face, est bien exprimé (les jeunes sont chantés par deux personnes à la voix jeune, les autres par les coeurs, les images jeunes par des tags, les autres pas des mots sur papier…) le message trahi l’esprit du texte. Il est devenu bienpensant, moralisateur, il se veut porteur d’espoir. La fin est amputée et se termine « à ton tour vas-y »


                                        • gogoRat gogoRat 28 février 2015 11:17

                                          à quels ’jeunes’ cette rengaine est-elle adressée ? 

                                          - dans le monde d’aujourd’hui, leur rêve le plus fou serait de ’réussir’ à coller laborieusement à la norme dépassée instituée par des donneurs de leçons auto-décrétés ’en avance’ !  

                                           Une ambition de suiveurs ! ... et de suiveurs de suiveurs (ceux qui ont bénéficié des trente glorieuses ne sont pas, statistiquement, la maigre minorité de ceux qui sont allés sur la lune !)  
                                                    
                                                         
                                          Le défi d’aujourd’hui est-il vraiment d’arriver à l’objectif des arrivistes ? de ce fatal 1% ou 10% des mieux nantis, qui existera toujours quoiqu’il advienne ?
                                                  

                                           Le défi serait-il davantage celui d’arriver, par comparaison et philosophie du ’paraître’, à se prendre pour Dieu dès qu’on ’arrive’ ... à éviter de déchoir d’une norme mesquine ?   
                                                     

                                           
                                           Lors de la 1e guerre mondiale, des Français avaient fusillé d’autres Français sous prétexte qu’ils n’avançaient pas assez vite vers la boucherie. 
                                          Pire : des Français avaient fait fusiller d’autres Français ! 
                                          Et, plus incroyable encore : ceux-là ont pu se montrer fiers de ces exploits !  
                                                    
                                             A peine concevable : l’incroyable a resurgi, lors de la 2e guerre mondiale, avec la collaboration ...             
                                                  
                                                  
                                          Maintenant, qui sont les plus pitoyables ? 
                                           - ceux qui cherchent d’autre paradigmes ? une philosophie de vie tenant davantage compte de la réalité observable et des perspectives plausibles ? 
                                          - ou ces faux optimistes qui, plutôt que d’assumer leurs fautes et inconséquences, prétendent se donner en exemple en revendiquant leur capacité à assumer un : « après moi, le déluge ! »  ?

                                          • soi même 28 février 2015 14:24

                                            C’est aussi cela l’esprit Coluche faire prendre de la bouse de vache pour du nutella !


                                            • julius 1ER 28 février 2015 14:46

                                              la vraie question sur ce forum est : bientôt 30 ans que les restos du coeur existent alors que Coluche dans son for intérieur pensait que cela ne durerait que quelques années ......


                                              .alors où est le problème ????? est-ce la faute à des chanteurs nantis, pas nantis quelques uns riches, moins riches, ???? où tout le monde y va de sa petite larme, rendez- vous compte des riches qui chantent pour des pauvres, et qui demandent aux pauvres de donner pour des plus pauvres qu’eux ;.... mais est- ce bien là le problème où le problème n’est-il pas ailleurs ?????

                                              si trente ans plus tard le nombre de pauvres n’a fait qu’augmenter et que le nombre de SDF a doublé ces 10 dernières années, c’est que quelque part le système économique que les précédentes générations ont essayé de corriger afin qu’il soit plus équitable pour tous ... eh bien cette machine ne fonctionne plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                                               il faut se rendre à l’évidence qu’ une machine économique qui ne fait qu’engendrer la pauvreté n’est plus du tout adapté à notre époque surtout si elle ne sert plus qu’à enrichir les déjà riches .....

                                              c’est bien sur ce problème qu’il faut se pencher et pas sur la chanson de Goldman ....qui n’est rien en regard de la débâcle économique que certains vivent mais encore une fois.... plusieurs millions de français n’ont pas à se plaindre de cette économie qui pour eux fonctionne très bien et de ceux- là il n’y a rien à attendre ...... 
                                              c’est à ceux qui ont peu ou n’ont pas de s’unir et faire en sorte que la roue tourne dans l’autre sens tout le reste me semble assez peu digne d’intérêt finalement !!!!!!!!!

                                              • soi même 28 février 2015 15:22

                                                @julius 1ER, et bien c’est la faute à l’esprit pratique, l’on paye et l’on croit à l’État providence, c’est tellement pratique de continuer comme si rien ne changeait ,cela fait bonne conscience du coup, d’être une fois dans l’année être généreux et surtout que rien ne change, nous vivons une époque formidable de conformisme .....


                                              • Franck Einstein 28 février 2015 14:51

                                                Du coup, je viens d’écouter cette chanson. Pas terrible. Déjà, ce sera pas un tube, pas assez bien formaté. C’est pas pour autant que ce sera une œuvre d’art, ne pas vendre ne suffit pas.

                                                Le texte est confus et ne semble pas trop savoir ce qu’il voudrait dire. Un peu comme s’il avait été écrit sous l’emprise de la fumette.

                                                Il me semble même faire les questions et les réponses. Quand j’entends « vous avez pollué, vous avez trahis les idéaux », ça me semble être une bonne réponse des jeunes d’aujourd’hui aux jeunes d’hier, bref nous les vieux. Qu’est-ce qu’on a branlé, nous les vieux, pour améliorer ce monde dans lequel l’arrivée de l’armée au pouvoir signifie qu’on a sauvé la démocratie ? Je nous le demande.

                                                Sinon, « bougez-vous », pour moi, c’est de l’humour. Nos vieux nous ont tellement fait chier avec ça que pouvoir le ressortir à nos jeunes est désopilant. Si c’est pas de l’humour, c’est... malhabile ?

                                                Reconnaissons leur de filer du pognon aux restaus du cœur. Pognon que nous ne donnerions peut-être pas s’il fallait se bouger plutôt que d’acheter une chanson.

                                                913

                                                • rocla+ rocla+ 28 février 2015 16:15

                                                  Ce conflit intergénérationnel me fait penser à une histoire entendue il y a peu de temps : Un vieux et un jeune sont assis sur un banc, le jeune dit au vieux : Comment avez-vous pu vivre sans internet, sans GPS, sans PS, sans MP3, sans TNT, sans portables, sans machine à expresso etc, etc, etc , alors le vieux lui répond : ben oui jeune homme, nous n’avions pas tout cela, alors nous l’avons inventé !!!!! A MEDITER chez les jeunes générations ! Quelle génération pollue le plus la planète ?????

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès