• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Les suites à donner

Les suites à donner

Depuis plusieurs jours, les organismes autorisés à traiter de l’affaire en cours ont été submergés par un afflux de réponses officielles dépourvu de questions.

L’opinion publique qui se devait de se poser les bonnes questions n’ont malheureusement pas su être à la hauteur, car trop de réponses soigneusement préparées et tant attendues par tous sont restées sans questions.
Y a-t-il eu déséquilibre entre les réponses autorisées et les questions attendues ? Certains spécialistes de la question nous ont répondu de façon catégorique « il y a eu déséquilibre ». Des réponses sont effectivement restées sans questions provoquant un sérieux malaise parmi les professionnels. L’opinion publique manque de réceptivité ont-ils ajouté, ils ne comprennent pas les réponses aux questions qu’ils ne se sont jamais posés. Comment voulez-vous qu’on fasse correctement un boulot qui est déprécié par ce peu d’enthousiasme populaire ?

Une table ronde a été dressée afin de réunir une cellule de crise ayant pour priorité, la redéfinition des réponses et rétablir les questions posant problème en particulier sur la méthode de compréhensionnement du contexte de positionnement structural soutenu par le ministère de l’éducation.
Pour que les questions puissent être retravaillées, il a été décidé de s’abstenir de toutes observations polémiques capables de remettre les réponses en question.

Lors de l’ouverture de la séance, le Président s’est empressé de faire une déclaration mettant ouvertement en cause tout le monde. Compte tenu de la gravité, il congédia sur le champ le premier qui voulu prendre la parole. L’assemblée comprenant fort bien l’embarras de la situation, reconnut d’une seul voix qu’elle aurait également agi de même. Le président prit solennellement la décision qu’il allait tout mettre en œuvre pour arrondir les angles avec un léger rictus engageant.

Par conséquent et en vue d’un rééquilibrage réponses /questions celui-ci a souhaité poser la première question « Pourquoi cette table ronde, a-t-elle quatre coins ?... » Applaudissement de l’assemblée à ce magnifique rééquilibrage redonnant enthousiasme et bonne humeur.
Mais peine perdue puisqu’un intervenant a souhaité répondre. A l’unanimité, il fut décidé qu’aucune réponse n’était acceptable compte tenu de l’en trop de réponses, conséquence de l’actuelle crise, la question se suffira à elle-même. Malgré la désapprobation générale et l’insistance malvenue de l’intervenant, il a été convenu en fin de matinée qu’il s’agirait d’une simple déclaration.

En début d’après midi, notre intervenant a pu s’exprimer et déclarer à propos de la table ronde qu’elle avait été retirée suite à un problème à l’une des embases d’un pied. Qu’il ne souhaitait pas que celle-ci s’effondre, elle était bancale.
Malgré quelques réticences, une question put toutefois être soumise, concernant cette dite table.

- « Mais qu’est-ce que ça pouvait bien te fo….. que la table soit bancale, Pôv’con ? »

L’intéressé fut prié de rester sans voix. Malheureusement celui-ci n’a pas pu se retenir de lui répondre.

Les tentatives de rééquilibrage ayant échoué, il fut décidé de réattribuer des réponses sans questions en procédant à une découpe drastique de reformulation dans une ambiance exécrable.
Certaines sont littéralement restées inexploitées par l’absence de questions mettant l’existence même de la réponse en porte-à-faux. La crise est réelle et inquiète en haut lieu.
Afin de relancer la dynamique un intervenant a suggéré la "question qui fâche", juste avant d’être congédié à son tour.

Malgré les efforts entrepris et le déséquilibre persistant, en fin de journée des intervenants ont eu l’impudence de répondre présent pour une nouvelle séance alors qu’on ne leur avait rien demandé, élargissant ainsi le fossé conduisant à l’impasse.
Affaire à suivre donc !

Je vous parlerai la prochaine fois de l’affaire à suivre.

Gasty

© Photo Keystone.


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Jojo 24 février 2009 13:38

     smiley Ne nous égarons pas Monsieur Gasty, que les choses soient claires je vous prie :

    Votre questionnement relatif à la question de l’affaire en cours, fait que j’accoure du côté jardin au côté cour, m’affairer autour de mes affaires qui urgent qui volent qui courent.
    Pressentant un court instant la générosité des courbes du cours de la bourse et les courses des courtisans se disputant les gerbes de fleur de la cour des miracles, sans omettre qu’à l’intérieur même de la bourse, les candidats transis courent à en perdre la vie vers un avenir incertain mais raisonnable je me dis :

    N’est-il pas déraisonnable d’organiser une table ronde carrée brinquebalante et sans dessous de table, à l’instant même où la haute cour envisage de surseoir aux affaires et de s’asseoir à la table fût-elle ronde et sans chevaliers, pour pondre haut et court un arrêté condamnant les damnés de la courte- vue à l’achat de jumelles de marque ô Claire Prunelle. 
    Alors question subsidiaire,
    Que subsiste t-il des subsides apportés par les questionnements à la question fondamentale sus- bissée voulant que subsister soit au fondement de la question de la survie ? Faut-il selon vous suivre cette affaire aussi, sachant que les affaires se suivant, ne se ressemblent que si elles sont à suivre, alors au suivant…

    Suis-je assez clair ?


    • Gasty Gasty 24 février 2009 14:37

      J’approuve ! Que les choses puissent suivre le cours du changement d’un côté comme de l’autre . Quitte à faire l’impasse sur l’essence même de la question si nous devions nous prévaloir d’une prévision avec vue côté jardin.C’est évident !


    • Gasty Gasty 24 février 2009 14:47

      En effet Philippe Reneves, il faut que l’affaire retrouve une stabilité, durable à la négociation.


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 15:45

      @ P. Reneve

      Pour interessantes qu’elles soient, les pistes que vous évoquez manquent de concrétude et mériteraient d’étre évaluées à l’aune d’une efficience dont rien, à ce stade, ne permet d’affirmer qu’elles n’obéreraient pas la prévalance du sytème en tant qu’il est précisement un système.
      Bref, je vous appelle à plus de rationalité, de mesure dans vos jugements qui confinent parfois à la hardiesse doctrinale.
      En plus, vous ne citez méme pas les mesures-phare que tout plan d’action doit comporter :

      - la création sine die d’une cellule psychologique

      - l’interdiction de fumer, y compris sous la douche

      - la prohibition des Vosnes-Romanée et des Moulin à Vent, en raison du principe de précaution

      - l’interdiction de stationer devant chez moi.

      Bref, veuillez, je vous en prie, revoir votre copie.

      Je sais que vous en étes capable, mais on a du mal vous conseiller.


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 14:46

      On s’autorise à penser dans les milieux autorisés que ce billet est sans fondement et n’a été publié que pour étre saisi d’effroi.
      Je renvoie donc votre saisine à mon chef de Cabinet , pour suite à donner.

      Croyez, Monsiuer Gasty, que mon cabinet ne manquera pas de vous tenir informé des suites qui seront reservées à votre requéte qui, si elle n’est pas formulée avec toute la clarté voulue, a cependant d’ores et déjà rentenu toute l’attention de mes collaborateurs.

      Me Sandro, du cabinet Parcimoni et Bonessian.

      PS 1 : un nouvel accompte de 30 000 euros (pour nosfrais) à jeter comme d’habitude dans un sac poubelle sur le périphèrique à la Porte de Pantin aux jours et heures que mon collaborateur Tony vous indiquera, serait de nature à jeter encore davantage la lumière sur votre dossier , qui retiendrait ancore davantage l’attention de mes collaborateurs, et -qui sait - de la Cour.

      PS 2 : Pour des raisons évidentes que vous comprendrez aisément, notre Cabinet n’est cependant pas en mesure de délivrer de reçu.


      • Jason Jason 24 février 2009 14:48

        Comme aurait dit mon ami Shaddock : Je n’ai pas de solution, mais j’admire le problême.

        Mais les participants se sont-ils mis à table et ont-ils craché le morceau ? Affaire à suivre lors du prochain tour de table.


        • Jason Jason 24 février 2009 18:08

          Bonjour Cap’n,

          Dans la même veine, on demandait un jour à une star :"Fumez-vous après avoir fait l’amour ? Je ne sais pas répondit-elle, je n’ai jamais regardé."


        • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 15:08

          Mesdames et Messieurs les Jurés,
          Votre Honneur,
          La Cour,
          C’est l’honneur de ma profession que de plaider devant vous la cause du ci-devant Gasty, qui n’est stigmatisé par quelques obscurs qu’en raison de son appartenance à la race des félidés. Tout en lui n’est que grace, discrétion, empathie pour le sommeil et les canapés moelleux.
          Seuls quelques chiens errants ne l’ont pas compris.
          Si mon client a quelques fois la patte agile et la griffe rapide, ce n’est qu’acculé par quelques charrognards, que dis-je , quelques hyènes putrides. Autant dire de la légitime défense.

          Alors certes, oui, les propos de mon client ont pu paraitre obscurs ou confus aux éminents représentants d ela police. C’est pourquoi il est devant vous.
          Mais soyons clairs : jamais il n’a tenté de vous bourrer le mou ni vous promettre de boire du petit lait, comme tant d’autres accusés qui défilent devant ce Tribunal Voxiens, Mr le Président.

          Sa plume est agile et comprehensible, Messieurs les jurés.
          Nous sommes loin du nouveau Jules de Cybion, un certain Alain, d’après mes informateurs, qui écrit avec ses pieds sans le savoir, et dont le rouge de ses jauges de satisfactions oscillent à 85% de mécontents. 
          Le rouge de la jauge qui ne se résoud pas à empourprer le visage du ci-devant ;

          Non, croyez-moi, condamner le sieur Gasty, se serait revenir à la nuit de la pensée, au Moyen -Age du site, tendance grand -bleu.
          Cette Cour s’honorerait en relaxant mon client.
          J’en ai terminé.
          Me Sandro. 


          • Gasty Gasty 24 février 2009 15:26

            Fichtre ! smiley


          • Jojo 24 février 2009 16:54

             smiley Aaahhh mais oui mais non, maître Fichtre, Euh … maître Sandro pardon, ce serait trop facile…
            Pour commencer, nous rejetons le qualificatif de "discrétion" que vous osâtes attribuer un peu trop généreusement à votre client.
            N’a-t-il pas été établi qu’outre Gastyvox, le suspect publie ses ignobles forfaits sur AV le site le plus fumeux à l’ouest d’Eden, frisant facile son Million de lecteurs dès que son Jules est là ?
            N’a-t-il pas été établi, qu’à ce jour votre client n’a toujours pas réglé son contentieux avec le bleu et que la presse en parle tout le temps ?
            N’a-t-il pas été établi que par ses enchantements, son pouvoir d’égarement et Dieu sait quels maléfices, il réussisse à chaque fois, à faire l’unanimité autour de lui et à réunir tout le monde ou presque, paralysant l’effort de redressement économique de trois pays ?
             
            Dans ces conditions, vous conviendrez que parler de "discrétion" est au mieux hasardeux et au pire, un outrage à la cour (Mauvais point pour vous ça maître).

            Et du reste, je préfère vous prévenir que je note à l’attention de mon ami Ilcon, Fisc-tout, qu’il possède un sceau, une pelle et un canapé moelleux et est en mesure de régler les honoraires d’un bureau étranger…
            Mon petit doigt me dit qu’il est bon pour un contrôle fiscal sur les trois dernières années.

            Il va sans dire qu’il vaut mieux pour lui et pour vous-même, que votre rémunération ait été strictement conforme à la loi et que des traces légales en subsistent …
            Mais pourquoi tremblez-vous maître ? Ah je voix, j’ajoute mensonge caractérisé, dissimulation de preuves, défaut de facturation, arnaque à la TVA, blanchiment de fonds douteux, trafic de devises à la frontière et j’en passe… Je le savais !

            Sinon, vous nous dites qu’il aurait paru "obscur ou confus" aux représentants de la force publique, bonjour l’euphémisme, vous oubliez qu’à la minute ou vous vous avancez sur un terrain aussi mouvant, j’ai tout le loisir de vérifier sur la minute qui m’a été transmise sous couvert de Madame la garde des AJ en personne. Alors que disent les fonctionnaires : Abscons durant toute la garde à vue n’arrêtant pas de miauler, de ronronner, de se lécher les pattes (probablement pour qu’il n’y ait plus de trace de la colombienne), de se faire les griffes sur la stagiaire et enfin, de marmonner entre ces dents dans une langue étrangère un curieux ‘mord o kons’. (Deuxième mauvais point pour vous Maître).

            En fait, inutile de vous laisser espérer davantage, vous êtes foutu.
            Une amie chère m’a dit que vous n’arrêtiez pas de l’embêter postant même de perfides et sournois "finement écrit" comme premier commentaire suite à ça : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39633

            Et décidément, le sort semble s’acharner sur vous, vous connaissez Guy Roux n’est-ce pas ? Et bien c’est le cousin de ma Germaine et j’en suis Fan, comme de tout l’AJ Auxerre que vous stigmatisiez à l’instant même devant nous.
            Sachez que l’AJ n’écrit pas avec les pieds Môssieur mais joue avec... J’ajoute le blasphème à l’outrage.

            Votre silence constituant des aveux indiscutables et les jurés que j’ai prévenus de la visite prochaine de mon ami du fisc, n’ayant aucune intention de me contrarier (une intuition oui), alors : Je vous condamne au nom de la Loge Monolectienne d’Auxerre, au choix :
            · A reposter sous votre signature l’œuvre intégrale d’AJ et à la défendre vaille que vaille sous les rires moqueurs de la planète, pendant les trois mois qui viennent sans discontinuer...
            · A épouser Monolecte, pour réparer l’affront
            · A sacrifier à votre place Gasty

            J’attends …


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 17:28

            @jOJO

            Quand j’ai des ennuis, ça fait du riffifi. Ca s’est déjà vu :

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=35767


          • Jojo 24 février 2009 17:37

            Sandro,
            Imparable. ça va pour cette fois, mais vous ne perdez rien pour attendre. smiley


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 18:14

            Had,
            Oui, sans vouloir jouer les vieux c..., il me semble que c’est un peu différent. Sans parler de l’absence cruelle d’Argo , qui nous permettait quelques délires entre gens de bonne compagnie, comme aujourd’hui ce billet du félin Gasty.

            Furtif : excellente citation que celle ci-dessous. Que dis-je : une nouvelle devise pour le site, peut étre....


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 15:11

            PS :
            @ Gasty :
            En cas de ralaxe, l’envoi d’un nouveau sac que mes collaborateurs passeront prendre est -hélas- à prévoir.
            Réservez-leur bon acceuil. Ils sont suceptibles et ils ont une vie de chien....


            • Jojo 24 février 2009 17:27

              C’est très clair, avec une réserve toutefois le Subdivisionnaire n’est pas compétent dans ce cas. L’article 1 Bis est formel. Il va donc falloir créer une commission pour trancher avant même (et ce impérativement), la tenue de la première de vos réunions. Oui je sais, pas d’inextricable avec Mowa voire Nwous oui

              Cela dit, vous m’apprenez que la première réunion des allogènes autochtones a déjà eu lieu, la caducité de la manœuvre (géniale) de redressement me semble manifeste, le fondement de sac évident. La cata incontestable.

              Plus aucun moyen d’y échapper, on passe à l’artillerie lourde, on appelle JC (Non pas Jésus Christ non, Jacquot Chiraz voyons), on dissout l’assemblée derechef, on efface tout et on recommence. Comment ça de la triche. Bon, comme vous voudrez statut quo jusqu’en 2012. Et sclérose en plaque des institutions monétaires du Var, vous l’aurez voulu.

              Pour survivre, augmentons l’impôt dites vous ? D’accord.
              Comme tous les quinquas sont censés avoir une Rolesque je propose de taxer les dits signes ostentatoires. 

              Mais j’y pense, c’est bien vous le Stock de Rolesques n’est-ce pas ? Votre numéro de compte en Suisse. Et prenez un bon avocat, Belge de préférence oui.


            • sylvie 24 février 2009 17:48

              té trop le Gasty !!! chui morte de rire


              • Gasty Gasty 24 février 2009 19:45

                Allons ! allons ! Messieurs....


              • Jason Jason 24 février 2009 19:55

                Bonjour Le Furtif,

                Je ne vois pas pourquoi vous exprimez confuses et repentances à propos des Shadoks (que j’épelle d’ailleurs Shaddocks pour me faire plaisir). Je n’ai pas le monopole des idées en tire-bouchon. Le tout c’est qu’on en rigole de bon coeur.


              • Gasty Gasty 24 février 2009 19:51

                Haddock

                Nous avons un sympatique nouveau parmi nous " Papybom". Je vais lui proposer de te suivre, il va vite comprendre.


              • Papybom Papybom 24 février 2009 19:16
                 Gasty, bonsoir.
                 
                Le fil des commentaires était si plaisant à suivre, que j’ai négligé le sujet.
                N’ayant pas l’habitude du premier, voire du second degré
                C’est pourquoi, je n’ai rien comprit, je dois humblement l’avoué.
                Mais question de boniment, notre roitelet VRP, peut aller se rhabiller.
                 
                Cordialement.
                 

                • Gasty Gasty 24 février 2009 19:36

                  @ Papybomm

                  En résumé, c’est une affaire qui remonte à ses débuts. Personne ne s’attendait à la voir réapparaitre, il a fallu répondre aux plus pressés. Seulement personne ne s’étant précipité,Il y a eu un emballement et la crise qui en découle aujourd’hui. 


                • Imhotep Imhotep 24 février 2009 19:51

                   J’en appelle à tous les canidés et à tous les chacals de l’ancienne Egypte pour chasser de la table carrée et ronde, sans dessous et sens dessus dessous celui qui joue au magnifique casquetté. La place des félidés langoureux est le sofa, le sofa du soufi car ça suffit comme ça. Car cet imitateur qui pour faire croire qu’il est ce qu’il n’est pas se débrouille à avoir une tasse de lait car ainsi il la boit en faisant un bruit de butor. C’est ce que l’on appelle en terme choisi une chimère selon la règle des trois tiers : un tiers oiseau, un tiers chat, un tiers chien et un bon tiers d’Armagnac vieilli en fût.

                  Car cet inculte à quatre patte a oublié l’essence de l’essentiel qui permet de rééquilibrer tout, les questions et les réponses, le niveau de la mer, la longueur des cornes de rhinocéros qui s’ils sont féroces leur corne n’en est pas moins aphrodisiaque, le moins que l’on puisse demander à un objet long et recourbé, y compris les finances de la Pércipauté en puisant dans la puissance de la langue des perfides marins d’Albion la blanche : To be or not to be ?


                  • Jojo 24 février 2009 20:38

                    Un doute affreux là tout de suite. Si j’en croie la partie visible de la photographie et outre la casquette et la cravate, Gasty est aussi habillé qu’un ver non ? Et c’est dans le plus simple appareil qu’il se présente à vous Messieurs sans que personne ne bronche ? M’enfin !

                    Encore heureux que Sylvie n’ait regardé que les yeux…

                    Quand je pense qu’il a passé la nuit en garde à vue et la journée au tribunal… Les lunettes dé- remboursées, je ne vois que ça !

                    Et au lieu de le rhabiller pour l’hiver comme il se devrait, les comploteurs bien connus des services de Police, se suivent et y vont qui de son compliment qui de sa cajolerie qui de sa contribution, qui de son investissement. Les plus hardis allant jusqu’à le remercier pour un prétendu pur moment de bonheur. Aaahhh les Avoxiens !

                    Bon alors… Soyons discrets, faisons comme les autres, faisons comme si :
                    Merci Gasty !


                    • Imhotep Imhotep 24 février 2009 21:08

                       Il est dans la nature et du devoir des chats de se revendiquer à poil (et laine pour les moutons et les carabins)...


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 février 2009 20:48

                      Messieurs,
                      L’heure est grave. A présent que le saigneur des Marais est parmi nous, et nonobstant les absents et excusés dont la morsure de l’absence est douloureuse, je déclare le quorum atteint.

                      Notre confrérie se réunit pour un ordre du jour substantiel et néanmoins prégnant :

                      il s’agit de négocier et d’adopter un plan d’action quinquénal, aux effets décénaux. Il est de la plus haute importance que le contenu de ce plan reste mystérieux.

                      Aussi, au besoin, nous le publierons dans des langues étrangères et rares, telles le slovaque, le letton ou le finno-hongrien.

                      Ce plan d’action quinquennal aux effets decénaux aura une prescription quinquénale. De sorte qu’il ne pourra produire utilement des effets, étant sitot prescrit et caduque dès lors qu’il serait en période de mise en oeuvre.
                      Ce faisant, au moment de son entrée en vigueur, il ne restera plus qu’à négocier un nouveau plan d’action quinquénal, et ainsi de suite jusqu’à ce que vieillesse, retraite et mort s’ensuivent, assurant ainsi une vie confortable aux négociateurs et à leurs familles.
                      Qu’en pensez-vous ?

                      NB : mine de rien, je me demande si je ne viens pas de ré-inventer l’Union Européenne.

                      PS 1 : Philippe Renève est chargé , pour la bonne tenue des débats, de la lourde tache de l’approvisionement en Romanée-Conti (si possible de 1959, mais je pourrais admettre un 64, voire un 70)
                      PS 2 : Gatsy veillera, dans toute la mesure du possible, que la salle de négociation soit exempte de souris.
                      Dont acte.


                      • Imhotep Imhotep 24 février 2009 21:06

                         et il y a le Landru que les femmes trouvent au poil car elle leur fournit les petits fours gracieusement...


                      • claude claude 24 février 2009 22:50

                        bien chers tous et tous bien chers,

                        passant par là, et là est question, j’ai oui, (oui, j’ai l’ouie fine) l’irrésistible appel à converser (’et non pas à peler des idiots répendus) en grande compagnie de connaisseurs de langue française, qui n’est pas donnée au chat... peut-être prêtée à ce bon gasty.

                        j’ai vu de la lumière, il fait chaud, me voilà entrée...

                        quelle belle tablée,, autour cette table carrée qui n’est pas ronde, et qui n’est pas du bois dont on fait les flûtes...

                        c’est clair comme de l’eau de roche, que si vous êtes là, vous n’êtes point ailleurs.

                        je viens faire avec vous, un peu de closerie au coin du feu.,..

                        c’est avec une émotion non dissimulée que je m’assois à cette place et cela me conforte dans mon désir incontestable d’aller dans le sens d’un avenir s’orientant vers plus de progrès. le particularisme dû à notre histoire unique, doit nous amener au choix réellement impératif d’un programme plus humain, plus fraternel et plus juste : afin que plus personne ne confonde le romanée-conti avec conter le roman, ce qui au goût ne donne pas du tout la même chose, le second ayant un arrière goût d’encre.

                         smiley smiley smiley smiley



                        • Yohan Yohan 24 février 2009 23:27

                          Merci Gasty
                          Voilà un fil de bonne compagnie. ça commençait à manquer. Tout comme Dom22, je ne viens plus que pour voir qui tient les bougies du jour, soufflant volontiers celle du prétentieux et du bonimenteur. Voilà donc une bonne bougie qui pourrait utilement en allumer d’autres, histoire de titiller l’ennui qui gagne ici. 


                          • maxim maxim 25 février 2009 00:33

                            ah ! bon Dieu ,j’ai reparcouru le lien de Sandro ,ça m’a foutu un coup de nostalgie ! va y’ avoir un an de ça ,on était là presque tous les potes ,et sans la crainte des ciseaux ....et des c.....ards !....

                            c’est vrai qu’on est en pleine crise nous aussi ! où il est ce bar qu’on avait ouvert et où l’on délirait .......

                            heureusement qu’il y a encore des amis de talent qui ne se la jouent pas pour nous sortir de la grisaille ...

                            j’ai passé un bon moment ...

                            salut à tous !


                            • Gasty Gasty 25 février 2009 10:34

                              L’affaire en question a besoin de suivre son cours sereinement ! Esperons que ce délire collectif ne s’ébruite pas. smiley


                            • maxim maxim 25 février 2009 12:35

                              on attend la suite ...

                              on ne dit rien à personne de nos réunions ...

                              promis juré !


                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 janvier 2010 08:44

                                Bientôt le premier anniversaire de cet épisode douloureux de la vie qui passe .


                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 janvier 2010 08:47

                                  La pause est termiée , vous pouvez reprendre vos activités .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès