• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Message de Dieu aux physiciens et aux Terriens

Message de Dieu aux physiciens et aux Terriens

A l’occasion de la mise en service du LHC, Dieu le Père a décidé de sortir de sa réserve et nous livre ici, en exclusivité pour les lecteurs d’Agoravox, son message destiné aux Terriens.

Bonjour chers Terriens ! Alors comme ça, les journalistes écrivent qu’avec le LHC les physiciens vont reproduire le Big-Bang et expliquer la création de l’univers. Eh bien, figurez-vous que je me marre, je suis mort de rire, expression à prendre au second degré et du reste qui n’a aucun sans dans mon royaume puisque étant éternel, je ne peux ni naître ni mourir ! Mon Fils qui est à côté de moi, oui, lui, ce sacré farceur qui a tellement emmerdé les Terriens que quelques-uns lui ont cloué le bec et l’ont même cloué sur une croix, eh bien mon Fils me suggère de dire aux Terriens que je suis éternel de rire. Ha ha, ça n’a aucun sens. Si ça se trouve, j’ai créé l’univers avec un gros éclat de rire, mais figurez-vous que je n’en sais strictement rien. Je sais une chose, c’est qu’on se marre bien ici et que le niveau de la campagne américaine, oui, vous voyez ce que je veux dire, deux gars assez marrants qui s’envoient des phrases de cochon dans la gueule, imaginez, dans la première puissance sur Terre, c’est franchement risible. Dire que j’ai créé l’homme à mon image et voilà le résultat. A croire que la Terre est le lieu où l’homme devient bête. En plus, cette créature stupide n’en a même pas conscience. Elle appelle cela le progrès.

Grâce au progrès, les humains s’imaginent qu’ils vont comprendre la naissance de l’Univers en gaspillant des milliards de dollars pour observer des belles particules et chercher le boson de Higgs, la particule de Dieu disent certains. Là, permettez-moi de dire que je m’insurge, je ne reconnais pas la paternité de ce boson et si vous ne me croyez pas, eh bien faites test un ADN ! Ah, je me marre. Eternel de rire ! Sacré bande de Terriens ! Chercher à comprendre la naissance de l’Univers, sans être sûr qu’il y a eu vraiment naissance. En plus, moi qui suis le tout-puissant, le tout savant, qui ait créé l’homme en lui donnant quelques miettes de ma divine intelligence, je ne sais même pas comment l’Univers est né et le jour où cela s’est produit, je n’étais même pas là, occupé avec ma propre éternité, un livre de Leibniz à la main. Je méditais, éternellement, passionnément, pourquoi quelque chose ? Je savais qu’un jour des Terriens allaient apparaître sur une planète de l’Univers. Du coup, j’ai briefé quelques individus auxquels j’ai conféré des pouvoirs, afin qu’ils apparaissent sur Terre. La vraie mission de ces humains, que vous avez appelés les prophètes, fut de me donner des nouvelles du monde. En échange, je n’ai livré que quelques secrets sans importance et, d’ailleurs, les humains m’ennuient. Mon Fils, un être fort intelligent dont je suis fier, m’a raconté le coup de ces douze types rassemblés autour d’une table, pour manger et boire, un vrai dîner de cons. Et dire que ces douze types étaient censés livrer ma divine parole au monde entier. Mon cul ! Mon Verbe divin, c’est le rire ! Mon Fils a bien essayé de les détendre, avec un tour de magie, il faisait apparaître des pains, mais ça les amusait même pas, alors il leur a dit, « buvez, ceci est mon sang » et ils n’ont même pas rigolé ! Ce sont ces gars qui ont ensuite propagé une religion pour célébrer mon Fils. Ce qui ne les a pas empêchés de se disputer. Ils se sont appelés les chrétiens. Ils sont devenus ennuyeux et, d’ailleurs, je ne suis pas présent à leur messe, mais comme ce sont de bons croyants, ils croient le contraire.

J’ai envoyé un autre prophète, dans une autre contrée, il s’appelait Mohammed. Je lui ai envoyé une échelle, il est monté me voir, m’a salué en me disant, bonjour père Fouras ! On s’est bien marré, je lui ai livré quelques énigmes sur ma Personne et sur l’Univers, mais il était tellement plié de rire qu’en redescendant sur Terre il a tout mélangé. Ses scribes ont alors choisi de classer les énigmes par ordre de longueur ; en arabe, énigme se traduit par sourate. En plus, il a oublié la plupart des solutions si bien que les gens se disputent à propos des énigmes, chacun croyant avoir la solution. Lassés de se creuser la tête, ils ont creusé dans le sol. Bien leur en a pris, c’est là que j’avais planqué les boyards qui ont jailli depuis la terre. Ils ont appelé ça l’or noir.

Maintenant, énigmes ou pas, c’est toujours le merdier sur cette Terre. Au bout du compte, je ne m’amuse plus, ce n’est même pas drôle, surtout la télé. Enfin, si, de voir tous ces physiciens avec leurs mathématiques qui s’imaginent découvrir le secret de fabrication de l’Univers. Et pour faire quoi, créer un autre Univers et se barrer ? A quoi bon, l’homme est une créature d’une rare bêtise. Regardez, deux grandes nations, avec des grands écrivains, des fantastiques musiciens, des ordinateurs, des banques pleines de fric dont les banquiers ne savent plus quoi en faire. Et les voilà qu’elles se disputent et se fâchent, pour quoi, devinez ! Eh bien pour deux lopins de terre situés dans le Caucase ! C’est ça les humains, ça se bouffe le nez pour des conneries, ça crée des tas de richesses inutiles pour contenter des enfants gâtés qui ne savent même pas quoi faire de leur temps, ce n’est même pas capable de donner à chacun les moyens de vivre alors qu’il y a tout ; et ça prétend recréer l’univers et trouver les secrets de sa fabrication. Je me marre et je pleure à la fois. Moïse, mon fils adoptif, vient parfois me consoler. Moïse, ah quel caractère, je lui avais envoyé un message pour les Terriens, juste dix petites recommandations écrites sur un bout de pierre. Il a tout cassé, et maintenant, il me dit, tu vois, j’avais raison, des commandements, il en faudrait des dizaines ; surtout celui-là que je faxerais volontiers à Saakachvili, Poutine et Bush, « tu ne feras pas chier le monde entier pour un lopin de terre ». Il est plein d’idées, ce Moïse. Et pour ceux qui l’écoutent, j’écrirai un autre commandement « tu ne construiras pas un mur sur le terrain de tes voisins ».

Bon, après tout, ce grand tunnel de 27 kilomètres, c’est pas si con que ça. Dès qu’ils auront du nouveau, j’ai chargé mon autre fils adoptif, Bouddha ainsi nommé parce que les gens croient qu’il boude alors qu’il contemple la lumière. C’est moi qui lui ai appris. Alors dès qu’il en a une bonne, capable de me distraire, je l’ai chargé de me réveiller de ma sieste éternelle pour un bon coup de fou rire. Je veux du sérieux, pas comme la dernière fois, lorsqu’il m’a dérangé, pour m’annoncer que deux jumeaux qui passent leur temps à endormir les gens en racontant des histoires scientifiques à la télé ont trouvé les plans d’avant la création de l’Univers. Je veux du solide, on ne sait jamais, ils sont capables de le trouver ce fameux boson et, moi, je veux m’amuser en écoutant ce qu’ils vont raconter. Et puis, s’ils ne trouvent rien, d’ici une éternité, les physiciens partiront. Et ce tunnel creusé sous terre, ce sera pas si mal pour organiser des concerts et des raves parties. En plus, les voisins n’entendront rien et pourront dormir tranquille. Eh oui, faut pas les déranger, le sommeil, c’est sacré pour les Suisses qui du reste n’ont pas hésité à m’imiter ; ils planquent chez eux des tas de boyards !


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Zalka Zalka 11 septembre 2008 11:15

    Et vous vous dites physicien ? Le but n’est jamais de tout comprendre, mais uniquement de progresser.

    A part cela, c’est assez bien écrit pour être amusant.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 septembre 2008 11:33

      Non, je suis une formation de prophète, pour relayer la parole de Dieu, un job bien plus amusant qu’attendre des mois dans un labo pour qu’il se passe quelque chose



    • Zalka Zalka 11 septembre 2008 13:08

      Bien répondu ! ^^


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 septembre 2008 00:58

      Dieu ne lit plus Leibnitz depuis des siecles. Il lit Lacan, de 9 a 5 et Derrida pour se reposer. Vous n’avez pas remarqué que ca devenait un peu confus ?

       PJCA


    • Valou 11 septembre 2008 11:29

      Ce qui m’a le plus marqué dans ce texte c’est la faute d’orthographe sur le premier mot de la cinquième ligne.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 septembre 2008 11:32

        c’est sens importance


      • saint_sebastien saint_sebastien 11 septembre 2008 11:54

        article hilarant.

        Je pense que si dieu existe il n’a que faire de notre connerie , et s’en est allé créer une espèce"humanoide" moins conne à l’autre bout de la galaxie.

        Si dieu existe il se suffit d’ailleurs à lui même.


        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 11 septembre 2008 19:57

          "humanoide" ?? Dieu est con :p



        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 11 septembre 2008 19:58

          "humanoide" ?? esperons que non  :p



        • Proto Proto 11 septembre 2008 11:56

          Dieu lit Leibniz.
          J’aurai appris quelque chose aujourd’hui.


          • thomthom 11 septembre 2008 12:06

            texte relativement inutile, mais rigolo


            heu... mais qui a dit que le rire était inutile ?


            • GRL GRL 11 septembre 2008 12:07

              Salut Dieu ...

              Bon , alors t’écris sur Agora maintenant ? T’a fini par comprendre que çà marchait mieux que les prohetes et autres fils adoptifs , potes , ou créatures... C’est bien , Revelli va etre content, t’aurais pu choisir la maison blanche ou l’elysée pour nous faire coucou , mais bon , AV ... çà te ressemble tout compte fait...

              Et alors , L’ haccelerateur de lardons suisse te fait rigoler à toi aussi ? Les trous noirs avalant la terre , l’antimatiere et tout , c’est du pur hollywood çà , je suis bien d’accord , mais bordel , on se paie au moins une bonne tranche de rigolade , et çà par les temps qui courent , çà vaut de l’or. Mais j’dois te dire , toi qui vois tout ce que l’homme fait, tu as bien de la chance . Parce que les lardons, moi , j’aurais tellement aimé les voir accelerer , accelerer sur trente bornes et se percuter si tu savais ... J’en ai d’hypothétiques images fantasmées qui sont peut etre les derniers fragments de l’extralucidité de tes créatures ... . Parce que même si d’autres physiciens moins calés que toi , il est évident , disent qu’il y a des collisions comme celles là tous les jours dans la haute atmosphere ( et ils l’on dit c’est sur ) , et bien moi à priori je ne le crois pas . Les lardons de la haute atmosphère traduiraient la présence de cochons célestes, tres cher Dieu, et sauf infirmation de ta part , je ne te crois pas capable d’avoir accouché du cochon volant sans nous le dire à nous les hommes. 

              Mais avec toute mon adoration et mon respect , si , ... si c’était le cas ...

              Nous tiendrions peut etre ici la clé du bonheur et de la paix dans le monde à la fois , te rends tu seulement compte ? Les suidés , angelots des cieux et créatures de Dieu viendraient réconcilier les églises, les régimes alimentaires , les différenciations idéologiques. Les hommes que nous sommes ne pourraient plus désormais , y associer lubricité , cupidité, vénalité, crasse et grossiereté , non , les religions pacifieraient éternellement m’est avis . Les majestueux porcins sonnant alors la trompe et le cor , drapés dans la robe ionique tombant sur leurs ailes d’un rose immaculé. Nous aurais tu dissimulé la plus belle de tes créatures ? telle est ma question . Il serait alors si sympa, toi qui veut à nouveau rire béatifiquemant de ce monde , de les faire descendre un peu plus bas , enjôler le ciel de nos rues , couiner des odes à nos fenetres , cotôyer les pigeons de nos villes , rapporter des truffes cosmiques et même , de nous lacher un ou deux jambons de temps en temps , si c’est dans tes cordes bien sur.
              Oui , si ces scientifiques parlant de la ionosphere savaient depuis longtemps qu’une de tes plus belles créatures vivait encore au faîte des nuages , c’est plus qu’un manque pour nous tous de ne pas les apercevoir de temps en temps et c’est pour te faire entrevoir l’espoir de belles conséquences que je me suis permis de te questionner ainsi toi qui nous refait un coup de blues pile au onze septembre.

              L’ haccelérateur de lardons n’est peut etre qu’une risible experience païenne alors , oui , mais les cochons de la haute atmosphère sont peut etre les angelots qui manquent à notre monde pour en faire le groin de paradis dont tu avais rêvé . Penses y , même si les bleus ont gagné , car tu as raison , notre monde est un peu triste . Penses y , et si tu m’entends , donne donc depuis le ciel , de nouvelles animations , egaie donc un peu nos vies en d’un nouveau festival de couenne .... steup ...

              GRL smiley  smiley  smiley 


              • clostra 11 septembre 2008 17:38

                Le cochon rigole mais il y comprend rien à la rillette !


              • Yohan Yohan 11 septembre 2008 12:35

                Et comme il est dit qu’il aurait fait l’homme à son image, eh bien, il serait donc un sale c...


                • dup 11 septembre 2008 12:40

                  effectivement les benéfices de cet énorme investissement sont très aléatoires . On oublie toujours d’ajouter aux données des paramètres d’autres dimensiension non mesurables ni prouvalbles . Par exemple l’univers et l’observateur ne sont pas des choses séparées , l’un conditionne l’autre .

                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/mecanique%2Bquantique/video/xjy8c_le-temps-existe-til_creation

                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/What%2Bthe%2Bbleep%2Bdo%2Bwe%2Bknow/video/x3tiot_part1-subfrwath-the-bleep-do-we-kno_tech

                  http://www.dailymotion.com/relevance/search/physique%2Bquantique/video/xrcka_bleepintrication_creation

                  hors la physique appliquée ne connait que le mesurable , le prouvable. Elle reste malgré l’effort des physiciens un savoir superficiel. La science peut à la rigueur répondre au ’comment l’unvers s’est fait’ ,mais jamais au ’pourquoi’ . Avec l’esprit on peut expliquer la matière , mais pas l’inverse


                  • Bof 11 septembre 2008 15:45

                    @dup : Vous écrivez : " l’univers et l’observateur ne sont pas des choses séparées , l’un conditionne l’autre ."
                    J’ai déjà essayé de faire réagir sur ce principe ET personne ne semble y croire vu les réactions reçues.
                     Il y a pourtant un brevet déposé qui tient compte de ce fait : ’ l’expérience est fonction de l’expérimentateur’ !
                    Pouvez vous , s’il vous plait, confirmer ou bien infirmer votre phrase ? Je crois que notre progression bloque sur ce point.


                  • dup 13 septembre 2008 13:04

                    oui , c’est ce que j’ai pu retenir de leçons que m’ont donné des personnes dont je perçois intuitivement qu’ils sont dans le vrai . Nous nous fions à nos 5 sens qui ont une ’vie’ séparée l’une de l’autre . L’oile voit , la main touche , mais ce que ressent la main ,l’oeil ne le voit pas . C’est notre intellect qui fait la corrélation .
                    vous trouverez des videos fort troublantes ici
                    http://www.dailymotion.com/relevance/search/m%25C3%25A9canique%2Bquantique

                    ou ce chercheur contesté ,mais dont je trouve la logique implacable :
                    http://www.hatem.com/

                    Certains "physiciens", pour se débarrasser de la question des causes, prétendent qu’ils s’en tiennent à ce qui est certain et vérifiable : les effets. Ils se trompent. Ce qui est certain n’est pas ce qu’on observe, c’est le fait d’observer. Et cela n’est pas du ressort de la Physique.

                     


                  • Thierry LEITZ 11 septembre 2008 12:51
                    					Dieu a le sens de l’humour et une sacrée patience (2Pierre 3:9). Mais nous, avons nous le temps et l’argent pour tenter l’impossible alors que, dans le champ des possibles, il y a tant à faire pour le bonheur commun ?

                    Il y a un siècle on a fait les découvertes majeures en physique, avec relativement peu de moyens. Puis plus grand chose. Pour relancer la physique, on a construit le LHC, un collisioneur mieux, plus grand, plus performant, assité par des supercalculateurs interconnectés, et on est parti pour 10 ans d’expérimentations et d’analyses de phénomènes quasi-inexistants tant les echelles sont infimes.

                    Si la question de l’origine de l’univers doit être "éclaircie" par ce moyen, faut-il en déduire que nous n’avons à l’heure actuelle pas d’éléments "satisfaisants" ? En quoi l’humanité serait-elle plus avancée, si des "précisions" apparaissaient sur un événement si lointain et intrinsèquement hors de portée d’évaluation objective. Pensons-y et tentons de réaliser ce que représente un milliard d’années, une année lumière ou 115 Gev (énergie cinétique d’un moustique en vol, rien, mais tant à l’échelle subatomique).

                    ITER, dont l’objet est sans lien direct avec le LHC est un projet international qui procède d’une démarche similaire : la fusion patine avec les tokamaks des années 60-70, les résultats sont objectivement faibles, on veut la relancer en construisant un "super tokamak" avec des moyens bien supérieurs tant financiers que techniques. Mais, comme pour le LHC, des espoirs, peu de certitudes, et on part pour 30 ans d’expérimentations sur la fusion deutérium-tritium (après 10 ans de construction de l’équipement) et un objectif d’application concrète repoussé à 70-80 ans...

                    Parlons coûts, LHC 4-5 milliards €, ITER 15 milliards € et bien plus avec la déconstruction complexe étalée sur au moins 20 ans (après la fin des expériences).

                    Ce sont des méga-projets à finalité de recherche sur des sujets à des années lumières des défis du présent. Evidemment, quand on à un QI de 150 et qu’on est passionné par son sujet, on peur balayer ces considérations mesquines d’un revers de main, et mépriser la critique du profane se plaçant sur le terrain démocratique. On peut aussi employer cet ascendant sur la moyenne des gens (surtout politiques) pour les faire "rêver" et obtenir des budgets PUBLICS sans commune mesure avec le bienfait apporté à ce même public.

                    Il y a de belles carrières en jeu. Vu les durées et les budgets consacrés, çà se conçoit. Les promoteurs médiatiques de ces expériences ont plus besoin du soutien public que le public n’a besoin en l’occurence, de leur recherches. Leur objectivité, par ce fait, se trouve biaisée, et même leur enthousiasme ne parvient pas à cacher le peu de matière ( !) à jubiler qu’offre ces expériences.

                    Les Curie, Joliot-Curie et autres pionnniers de la science ont avancé à pas de géant avec de petits moyens. Aujourd’hui, c’est l’inverse : on avance à petits pas avec des moyens géants.
                    Et tout le monde trouve cela formidable.


                    La liste des actions utiles au bonheur commun est elle aussi infinie, et les moyens d’y parvenir sont connus, et leur réalisation serait un bénéfice infiniment plus digne d’efforts que la confirmation de l’existence du boson de Higgs ou l’élaboration du énième théorie sur l’origine de l’univers.

                    Désolé de cette fausse note dans le concert convenu de louanges à la gloire de la "science" , ou vu autrement, de la dépense massive de budgets de recherche concentrés sur des buts plus que discutables.
                    				
                    				

                    				Réagir à l’article | 				Réagir au commentaire | 				SIGNALER UN ABUS 				| Lien permanent 				


                    • Zalka Zalka 11 septembre 2008 13:09

                      "Les Curie, Joliot-Curie et autres pionnniers de la science ont avancé à pas de géant avec de petits moyens. Aujourd’hui, c’est l’inverse : on avance à petits pas avec des moyens géants.
                      Et tout le monde trouve cela formidable.
                      "

                      C’était mieux avant !


                    • acmazin 11 septembre 2008 21:00

                      @zalka,

                      ce n’était pas mieux avant, et les remarques de M. Thierry LEITZ me paraissent pleines de bon sens. La recherche fondamentale doit continuer d’exister, mais pas au détriment de ceux qui ont du mal à survivre. Avant, la recherche était majoritairement fondamentale, elle est devenue un outil du commerce, la plupart des budgets sont destinés aux recherches rentables à court terme. J’ai toujours suivi, en néophyte, les progrès des sciences. Je ne peux aujourd’hui m’empêcher d’éprouver un malaise quand je vois, ici ou là-bas, des êtres humains, vivants (encore) et bien concrets souffrir. Et si l’instant d’une sauvegarde (de notre planète) on faisait une pause ?


                    • Aafrit Aafrit 11 septembre 2008 12:56

                      Vous méprisez l’intelligence humaine ?
                      ou vous etes dégouté ? vous avez peur qu’on..

                       t’inquiete..On va finir par savoir où vous vous cachez..


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 septembre 2008 13:05

                        Je suis une sphère infinie dont le centre est partout et la circonférence nulle part

                        Une fois que les hommes m’ont trouvé, ils peuvent commencer à me chercher et ça va durer une éternité, cette affaire ! Ah, Dieu que je suis cruel avec les humains


                      • pyralene 11 septembre 2008 14:09

                        choisir le père Foutrasse pour jouer le rôle de Dieu, c’est limite un peu ? ....dans "fort Boyau" des inconnus,il finit à la baille...... smiley


                      • posteriori 11 septembre 2008 13:06

                        Flagrant délit de mensonge, ce n ’est pas dieu mais le père fourhas !


                        • pyralene 11 septembre 2008 14:12

                          Dieu n’est qu’un fumeur de Havane........ smiley ou d’herbe ?.....


                        • Sinbuck Sinbuck 11 septembre 2008 14:49

                          Cette démonstration style "syllogisme" est intéressante, mais il y a un problème :
                          Le mal existe certes, mais Dieu n’a rien a voir dans l’histoire car le mal est une conception relative à l’existence de l’homme et de la femme.
                          C’est l’humanité qui doit régler "l’expression du mal" sur Terre...
                          D’ailleurs, aurait-on oublier le libre arbitre humain ?


                        • Bof 11 septembre 2008 16:01

                          @bodidharma (IP:xxx.x04.79.161) le 11 septembre 2008 à 14H01 : Juste une petite observation dans votre démonstration . Dieu est Amour avec un GRAND ’A’ ! il nous laisse ’LIBRE’ et nous faisons le mal , nous le faisons tout seul, sans son aide, dans notre pleine et entière LIBERTE ! Il est donc normal d’en chier !.....afin d’apprendre qu’en crachant en l’ air....et l’on sait maintenant qu’un battement d’ailes de papillon peut déclancher une tempête ET que pour l’énergie, rien ne se crée rien ne se perd tout se transforme....un mental nerveux va créer de sacrées tempêtes.....et même des guerres donc : Rien que par un petit être qui a un mental un peu nerveux !..( le battement d’ailes !).
                           


                        • Idaho Idaho 11 septembre 2008 18:28

                          Il n’a pas imaginé le christianisme Epicure, et c’est normal en un sens : Dieu est amour, il peut, il veut et il ôte le mal (c’est quoi le salut sinon ?)

                          Evidemment (christianisme toujours), il ne fait pas sans nous. Il appelle, il parle, il aide mais il attend aussi un peu du nôtre. Ce qui fait que le mal ne recule pas seul. Il n’est pas un Dieu magicien.


                        • MKT 11 septembre 2008 18:54

                          Votre exégèse d’Epicure (dont il ne nous reste pas beaucoup d’écrits) m’interroge.

                          Je vous propose un extrait de la "Lettre à Ménécée" qui est me semble-t-il moins catégorique que vous sur le rapport entre les dieux et les hommes.

                          Ci joint l’extrait :

                          "D’abord, tenant le dieu pour un vivant immortel et bienheureux, selon la notion du dieu communément pressentie, ne lui attribue rien d’étranger à son immortalité ni rien d’incompatible avec sa béatitude. Crédite-le, en revanche, de tout ce qui est susceptible de lui conserver, avec l’immortalité, cette béatitude. Car les dieux existent : évidente est la connaissance que nous avons d’eux. Mais tels que la foule les imagine communément, ils n’existent pas : les gens ne prennent pas garde à la cohérence de ce qu’ils imaginent. N’est pas impie qui refuse des dieux populaires, mais qui, sur les dieux, projette les superstitions populaires. Les explications des gens à propos des dieux ne sont pas des notions établies à travers nos sens, mais des suppositions sans fondement. A cause de quoi les dieux nous envoient les plus grands malheurs, et faveurs : n’ayant affaire en permanence qu’à leurs propres vertus, ils font bonne figure à qui leur ressemble, et ne se sentent aucunement concernés par tout ce qui n’est pas comme eux."
                           


                        • Bebo 11 septembre 2008 22:34

                          "Dire que le monde ne vaut rien, que cette vie ne vaut rien, et donner pour preuve le mal, est absurde, car si cela ne vaut rien, de quoi le mal prive-t-il ?" Simone Weil


                        • Gasty Gasty 11 septembre 2008 14:08

                          J’aime bien . smiley


                          Et je dis que le big bang est simplement une porte qui nous propulse de la deuxième dimension vers la troisième ; et d’un monde déjà existant, pas de création dans tout ça.


                          • pyralene 11 septembre 2008 14:15

                            moi j’aime bien les trous noirs ,c’est troublant !!.....


                          • sisyphe sisyphe 11 septembre 2008 14:34

                            Dieu, si tu existes....

                            FERME TA GUEULE !!



                              • pyralene 11 septembre 2008 14:49

                                je vois que la censure n’aime pas mon humour ,c’est très révèlateur,tous mes posts ont été supprimés sans être abusifs,merci mrs Dugué,je vous pensais plus subtil.....


                                • pyralene 11 septembre 2008 14:51

                                  autant pour moi les posts sont revenus,erreurs de scripts sûrement, sorry Dugué......


                                • morice morice 11 septembre 2008 15:28

                                   Il parait qu’à la mort on voit le bout du tunnel : y’a qu’à attendre en fait pour contempler le Bozon. Pas le Louis, le Higgs. Vous êtes certain de l’orthographe ? Toutes ces religions, là, ce n’est pas plutôt le Boxon de Higgs ? En tout cas, j’ai toujours affirmé que Dieu était noble et nous ses pauvres asservis. Ne cherche-t-on pas sa "particule" en Suisse, nom DE dieu ?


                                  • trip-hop trip-hop 11 septembre 2008 15:50

                                    Un type se prend pour dieu, se fait un délire .... et son article se retrouve tout en haut. C’est à se demander comment fonctionne Agoravox !
                                    Vox populi, vox dei .... comme dirait l’autre


                                    • tonton raoul 11 septembre 2008 16:24

                                      Moi je comprends Dieu... il a beau être tout-puissant, son blème reste toujours le même :
                                      quoi faire pour ne pas s’emmerder ?
                                      Parce qu’une éternité à remplir, vous vous rendez pas compte de ce que c’est ?
                                      Alors, un p’tit big bang, et hop ! on peut regarder le cinoch se développer en panavision pendant des milliards d’années
                                      Pas con ....


                                      • La Taverne des Poètes 11 septembre 2008 16:27

                                        N’importe quoi ! Tout le monde sait que dieu c’est Zidane. (avant c’était Mitterrand)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès