• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > People contre people...

People contre people...

C’est l’événement de cet été, du moins selon les journaux télévisés : le mariage de Jean Reno aux Baux de Provence. Le troisième de l’acteur, mais le plus médiatisé. Il faut dire que les témoins étaient Johnny Halliday et... Nicolas Sarkozy.

Bien sûr, libre à Jean Reno de choisir les témoins qu’il veut. Par contre, on peut se demander si les médias n’en font pas trop dans la couverture de ce mariage de la vedette avec le mannequin Zofia Borucka. D’ailleurs, le nom de la mariée n’est pas fréquemment cité dans les médias, ce n’est pas elle la vedette qui vaut ce coup d’éclairage sur le troisième mariage de Jean Reno. Non, les vedettes, ce sont les témoins, qui font la une du Dauphiné Libéré et de Gala. Johnny et Laetitia Halliday, bras dessus bras dessous avec leur petite Jade (eh oui, même pour moi qui ne lis pas la presse people, la vie du couple Halliday n’a aucun mystère grâce à des journalistes télévisées qui vont au bout de l’investigation...). Et surtout, Nicolas et Cécilia Sarkozy, celui-ci étant le témoin de Jean Reno. Et ça nous donne donc des couvertures de presse avec les deux témoins en vedette et les mariés à la portion congrue, dans un petit encadré. Et en pleines vacances, entre deux tournées des plages, on nous ressort le refrain du Sarkozy l’ami des people... Enfin, pas de tous.

Car si Sarkozy est pote avec Jean Reno, il n’est pas pote avec son réalisateur fétiche... Luc Besson qui, en effet, n’a pas hésité à l’incendier lors de la crise des banlieues : "Racaille, pedigree, je n’ai rien entendu d’aussi violent depuis Le Pen et sa haine de la différence. A la fin de ’Banlieue 13’ (produit par Besson), on voit un ministre de l’Intérieur qui déclare : ’Y en a marre de cette racaille qui coûte une fortune à l’Etat’. A tel point que je me demande si ’Karcher 1er’ n’a pas piqué les dialogues à ’Banlieue 13’. Et puisque l’on parle de la drogue, la vraie, la dure, ce n’est pas dans le 93 qu’on la consomme le plus mais à Neuilly. Ce n’est donc pas le Karcher que (le ministre de l’Intérieur Nicolas) Sarkozy devrait passer chez lui mais l’aspirateur !". Luc Besson qui, bien qu’il ait contribué à la réussite de Jean Reno avec Subway, Le grand bleu, Nikita et surtout Léon, ne fut pas invité à la noce... Fallait-il faire un choix ? D’autres people n’ont pas caché leur hostilité à Nicolas Sarkozy : Djamel Debbouze et Joey Starr n’effraient pas particulièrement le ministre candidat, en revanche, les propos de Lilian Thuram sont plus dérangeants tant le footballeur dégage l’impression d’être plus posé, plus réfléchi que les deux autres vedettes des cités... Et puis, Sarkozy s’inquiète aussi du point de vue des deux personnalités préférées des Français : Yannick Noah aurait déclaré : "Si jamais Sarkozy passe, je me casse" dans une interview à Paris Match censurée. Quant à l’Abbé Pierre, s’il s’exprime rarement, c’est un euphémisme de dire que le fondateur d’Emmaüs n’a que modérément apprécié la politique d’expulsion des gens du voyage.

 

Il faut dire que Nicolas Sarkozy s’est construit un ’casting’ de people pour l’entourer : Johnny Halliday et Jean Reno, donc, mais aussi Michel Sardou, ancien Chiraquien, Christian Clavier (également ami d’études de... François Hollande), et Didier Barbelivien.

Alors, certes, Nicolas Sarkozy n’est pas le premier et ne sera sûrement pas le dernier a essayé de fédérer un comité de people pour l’encadrer. Si des personnalités sont déjà entrées au gouvernement (comme Irène Jolliot-Curie à l’époque du Front Populaire, Maurice Herzog et André Malraux sous De Gaulle), Mitterrand fut le premier à se constituer un comité d’artistes, autour de Jacques Attali, Pascal Sevran, Roger Hanin (son beau-frère) et... Gilbert Bécaud. Sauf que déjà à l’époque, il eut un ’contre-comité’ orchestré notamment par Le Luron qui, imitant Bécaud, entonna un "L’emmerdant, c’est la rose" en direct... Il y eut ensuite Jacques Chirac qui exposa en 1995 un comité de soutien constitué de Sardou, Line Renaud, Gregory Peck, Richard Virenque... avant que David Douillet ne le rejoigne en 2002.

Dernièrement il y a une nouvelle tendance : les politiques n’invitent plus des people, les politiques deviennent des people. Ainsi, les deux couples infernaux du PS, DSK-Anne Sinclair et François Hollande
- Ségolène Royal ont-ils droit à la couverture d’une presse peu connue pour ses analyses politiques, Paris Match, Gala, et les heureux spectateurs de Saga ont pu savoir qui gardait les enfants dans le couple Hollande-Royal... Chacun se crée son propre comité de soutien. Sauf que...

Sauf que, d’une part, je m’en fous un peu de savoir qui soutient qui et ce n’est pas les analyses politiques de Jean Reno ou Luc Besson qui peuvent me convaincre de mon vote. En revanche, je suis inquiet par la dérive d’une politique de plus en plus vide de sens, qui repose de plus en plus sur l’image et de moins en moins sur le fond des idées. Et puis, d’autre part, l’exemple de l’accrochage Sarkozy-Besson aujourd’hui comme l’accrochage Mitterrand-Le Luron hier montre que, quand on joue à se créer un comité people, il y a le risque de voir naître un contre-comité... Le plus bel exemple en date reste le referendum sur le TCE où Jack Lang eut la lumineuse idée de convoquer un comité de vedettes pour le ’oui’, avec Josiane Balasko et Phillippe Torreton en tête. Sauf que, pas de chance pour son comité, Robert Guédiguian et Anémone eurent moins de moyens mais plus de détermination dans leur comité pour le ’non’.

Il reste à se demander si les people sont, eux, réellement gagnants de cette ’symbiose’ avec les politiques. Certes, on peut penser que Barbelivien tire profit de l’aura médiatique de Sarkozy pour se relancer, alors que dans le camp d’en face, Lilian Thuram peut préparer sa retraite sportive en se montrant en opposant politique redouté. Il reste à savoir si les conflits d’opinion ne risquent pas de diviser les people entre eux, à cause d’un domaine dans lequel ils auraient mieux fait de ne jamais s’immiscer... et à comprendre aussi pourquoi la presse se focalise autant sur l’image plus que sur les programmes... Ah, suis-je bête, c’est parce que c’est plus vendeur ! Comme quoi, la presse française a encore un certain sens des priorités...


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (228 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Le libéral Le libéral 31 juillet 2006 13:23

    Très bonne analyse de cette dérive de la politique française qui de plus en plus privilégie la personne aux dépens du programme. Votons pour des partis ayant des idées nouvelles ! (Alternative Libérale au hasard !)


    • c florian (---.---.162.39) 31 juillet 2006 14:13

      tu as oublié bigard comme soutient à sarko, pourtant il n’y a pas mieux niveau analyse !

      la politique aujourd’hui c’est une belle présence et beaucoup d’amis populaires. les idées et les propositions passent ensuite. mais est ce la faute des politiques ou des français ? car ceux qui auront le dernier mot sont les électeurs et les politiques ne font que s’adapter pour plaire au plus grand nombre. si on reflechit selon la regle de l’ami de mon ami est mon ami, alors c’est sur que l’on risque de se planter.

      les people sont des citoyens comme les autres, aussi certains sont engagés, d’autres non, certains sont partisans d’un homme, d’autres juste de certaines valeurs. chacun fait ses choix et décident de les partager ou pas. j’accorde plus d’importance aux propos qu’à l’apparence. je sais que jean reno peut tenir un raisonnement cohérent contrairement à johnny. à nous d’etre responsables et de faire la différence entre le contenant et le contenu.


      • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 14:46

        Questions :

        1) Est ce que Zofia Borucka a des enfants scolarisés en France ?

        2) A-t-elle ses papiers et comment les a-t-elle obtenus ?

        3) Ne serait-ce pas un mariage blanc ?

        4) A-t-elle un emploi en France, n’est-ce pas un emploi au noir ?

        5) L’édile qui a signé cette union a-t-il agit dans le respect républicain des lois sur le mariage mixte ?

        6) Sarkozy a-t-il des papiers Français et peut-il en tant qu’immigré de seconde génération être témoin d’un mariage ?

        7) Reno n’est pas un nom Français, a-t-il des papiers ?

        8) Est-ce que toute cette smala de l’anti-France est domiciliée aux Baux de Provence ?

        9) Ou est la parité dans un mariage où les 2 témoins sont apparement de sexe mâle ?

        Tout fout le camp......................................


        • simplet simplet 31 juillet 2006 14:54

          alors dans l’ordre...

          réponse à la question 1 ) on s’en fout elle est pètée de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 2 ) on s’en fout elle est pètée de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 3 ) on s’en fout elle est pètée de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 4 ) on s’en fout elle est pètée de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 5 ) on s’en fout elle est pètée de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 6 ) on s’en fout il est pèté de tune donc c’est ok...

          réponse à la question 7 ) on s’en fout il est pèté de tune donc c’est ok...

          etc etc etc... et ainsi va la vie quand t’as le larfeuille bien rempli...

          ouai cool çà pourrait être du Barbelivien...


        • simplet simplet 31 juillet 2006 14:49

          salut,

          une analyse poussée que je n’ai pas eu le courage d’entreprendre en voyant la tête du nain hongrois hier se pointer à un mariage people ou laetitia y voyait un « conte de fées ou un des plus beaux jours de sa vie... »

          enfin bref en zappant la dessus j me suis dit que sarko ratisse vraiment large pour récupèrer des voies, de Paris match au FN avec des magnifiques cabrioles pour brouiller les cartes...

          l’avez vous vu accueillir les enfants libanais sur le tarmac, c’était émouvant, il devait juste finir d’éxpulser quelques jeunes africains chez eux et passait par là.. un point positif pour lui, les chtis libanais il a pas prévu de les garder longtemps, d’ou le sourire sur son visage fièleux,

          « ceux là, dès que çà s’arrange on peut les renvoyer tranquillou, ils ont pas prévu de rester chez nous..niarc niarc niarc.... »


          • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 15:31

            Il a du prévoir les immeubles vers Sarcelles et les Karcher dans les caves avec poste de police à chaque arrèt de bus, faut pas déconner ils viennent quand même d’un pays plus ou moins arabe...

            A force de ratisser, il va finir par se lasser, poser le rateau au sol et se le prendre en pleine poire au premier pas...


          • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 15:48

            Bah !

            Dans ma région il ya une chanson sur Léon : « roi de Bayonne et des couillons ».

            Et Nikita, en jolie fleur, pourra toujours rejoindre Java.

            Et comme on dit à la campagne : il restera à jet de pierre...


          • Maxjak (---.---.121.183) 31 juillet 2006 15:50

            Et pourquoi ne pourrait il pas être témoin au mariage de son pote ?? Article facile et inutile, de même pour les commentaires...


            • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 16:01

              Pour être moins il est moins, sans aucun souci on le lui accorde....


            • Dafrey (---.---.185.176) 31 juillet 2006 19:31

              Bah, c’est un peu le problème ici : on chez les potes à Arlette, au postier, à José et les autres. Déjà, de toute manière, avec le mot « Citoyen » dans la baseline du site, on ne pouvait pas s’attendre à autre chose tant le terme a été récupéré ! Donc forcément, la ligne éditoriale est plutôt pro-Hezbolah et anti-Sarko smiley

              Mais c’est amusant à lire...


            • c florian (---.---.200.77) 31 juillet 2006 22:08

              et vous vous représentez les potes à sarko avec une grande argumentation pour répondre à des idées qui ne vous plaisent pas.


            • CAMBRONNE (---.---.11.119) 31 juillet 2006 15:59

              ENFIN LUDOVIC ! PAS FINI D’EMMERDER SARKO AVEC DES DETAILS ? ALORS QUE LE MONDE EST A FEU ET A SANG ?

              Je ne vous trouve pas moderne , mon cher Ludovic . Si si .

              Vous voulez de la politique à la Blum , à la Jaurés . Non , vous n’en aurez pas . Vous aurez de la politique à l’Américaine . Cigare et turlutes à l’appuis .

              Le peuple est déja formaté par les médias pour recevoir ce genre de news .

              Que peut faire un homme,femme politique de nos jous s’il veut se faire élire . Même Mitterand l’a fait . Alors .

              Vive la République quand même .


              • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 16:15

                Seule le rôle de Monica serait à déterminer ?

                Alors la vie est belle......


              • jenesuisrien (---.---.143.175) 15 août 2006 01:09

                Les poeples n’influencent pas tout le monde. J’ai essayé de lire le texte pour le référendum. Ce n’était pas une contitution, mais elle en portait le nom (non). Et peoples ou pas, tout le monde était d’accord sur le préambule, qui stipuler le droit des minorités.

                Une constitution qui définie déjà des prérogatives à quelques uns, c’est bizarrre ! Normalement ce texte aurait dû s’appliquer à tout le monde à tous les citoyens lamdas. Nous sommes tous normalment des citoyens lamdas.


              • Yves Remord (---.---.192.224) 31 juillet 2006 16:15

                Prendre la plume et la conserver aussi longtemps pour écrire aussi peu relève de la gageure. Il faut de tout pour faire un monde, et traiter du drame libanais n’est pas inconciliable avec le suivi de la futilité de l’univers people : c’est autre chose, tout simplement. Si le nécéssaire n’est pas superflu, le superflu, lui, est bien nécéssaire. Cela combat la moue contestatrice, éfface les rides de perpléxité métaphysique, réjouit le bon peuple aussi bien que l’aspirant jetset. Plus simplement, c’est rigolo, ça détend !


                • Ado (---.---.59.170) 31 juillet 2006 16:44

                  Il y a tout de même une contradiction a soutenir que tout ca c’est avant tout de l’image, et que la politique actuelle, c’est du vide, tout en expliquant que la politique de Sarkozy dérange certains bobos.

                  Quant à thuram, n’oublions pas que ce n’est qu’un footballeur. S’il veut aider ses fréres de couleurs de banlieue, entre deux séjours à Monaco, il en à les moyens financiers, pour le reste..

                  RACAILLE UN JOUR, RACAILLE TOUJOURS !


                  • simplet simplet 31 juillet 2006 16:48

                    merci de clore votre post par cette citation, au moins on cerne mieux le niveau du bestiau !


                  • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 16:56

                    Et l’humour qui va avec...

                    Nous étions tant guilleret sans la présence de la vermine baveuse qu’on finissait par l’oublier, et tels les impôts elle nous rappelle à son bon souvenir...

                    Pourquoi le Nain Magyar n’est il resté aux finances, il aurait pu nettoyé la ferraille en lieu et place d’une hypothétique racaille. Mais peut-être en est il parti de peur d’avoir à contrôler les finances de ses amis, Reno étant une grande place de débauche et de jeu en son pays chéri que sont les Etats-Unis


                  • khalil (---.---.169.1) 31 juillet 2006 17:08

                    personellement je trouve que sarkozy est un homme dangereux comme tous les hommes qui cherchent à obtenir le pouvoir et uniquement le pouvoir et cela en utilisant les vieilles ficelles de tous les hommes politiques minable qui n ont pas d’idée en etant populiste à souhait et en exibant sa femme et ses gosses ( sa montre deja l importance qu accorde cette homme à la dignité. ce qui est encore plus inquietant pour 2007 s’est que presque tous les candidats sont comme lui, ce qui manque à la france c un homme qui se desinteresse du pouvoir et qui ne cherche qu a mettre son intelligence et sa competence au service du pays, le dernier grand homme politique francais etait De Gaule.... ca remonte deja à trés loin


                    • Hayek 31 juillet 2006 17:25

                      Oui enfin tout aussi secret que la relation Segolene Royal / Louis Schweitzer..


                      • Rage Rage 31 juillet 2006 17:32

                        Très bon article, vraiment. 2 quotes que j’ai apprécié (article + réactions) : « Ce n’est donc pas le Karcher que (le ministre de l’Intérieur Nicolas) Sarkozy devrait passer chez lui mais l’aspirateur ! ». Pas mal ! « personellement je trouve que sarkozy est un homme dangereux comme tous les hommes qui cherchent à obtenir le pouvoir et uniquement le pouvoir et cela en utilisant les vieilles ficelles de tous les hommes politiques minable qui n ont pas d’idée en etant populiste à souhait et en exibant sa femme et ses gosses » Tout à fait exact.

                        - Pour le commentaire je pense qu’il s’agit exactement du non événement par excellence. Un nième mariage avec des témoins sulfureux, et tous dépassés il faut bien le dire (l’ère du Jhonny c’est bon on a bien donné, de même pour Barbelivien et autres Clavier). Un nième reportage orienté pour encore et toujours faire parler de Sarkozy.

                        Franchement il devrait avoir une caméra embarqué ce gars là. Sarko aux chiottes, Sarko sous la douche, Sarko undeground et pour les fans, document rare, Sarko au travail devant un bureau. Tout cela est pathétique et exprime clairement la machine politico-médiatique qui a déjà choisi son camp (celui de l’argent facile).

                        Ce qu’il faut pour briser un Sarkozy, c’est un homme (ou une femme) qui a des roupignoles, du charisme et le prenne de front. Compte tenu de ses multiples erreurs (Karcher, vente des réserves d’or, desertation du ministère des finances, contrat smic jeune en 93, etc...) je pense qu’il serait grand temps de dire à monsieur le sournois ce qu’on pense de sa politique démago, pro libérale, pro américaine et surtout hors des réalités de terrain (vous en toucherez un mot à ceux qui ont vu leur caisse cramer...).

                        Mais QUI aura les couilles de briser « double-face » ? Il suffit de voir sa « femme » pour comprendre que déjà ça sent le pouvoir et la dictature à plein nez...


                        • CAMBRONNE (---.---.11.119) 31 juillet 2006 18:01

                          Rage Je crois qu’on dit : « Roubignolles » par contre on dit : « roupettes » mais peut être s’agit il de versions régionales . Avec ce discours il vaut mieux éviter de le prendre :« de front » sinon il va désertater une fois de plus .

                          Vive le république quand même .


                          • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 juillet 2006 18:10

                            D’accord avec vous Ludovic, c’est ... pathétique. Plus d’idées, plus de programmes (ou dans le cas de Sarko, n’importe quel programme, pourvu que les sondages suivent, tant pis pour la cohérence), rien que du pipeule et attention, du pipeule bien baveux, du mariage, des sourires épanouis, des copains de classe qui se retrouvent, des enfants à changer et à allaiter.

                            La presse est complice, à cause des pressions des actionnaires-clients du Ministre (voir l’affaire Genestar pour Match, où on doit bien recompter ses chroniques pro-sarko sous l’oeil du patron), à cause de la paresse et de la pression aux délais.

                            La vérité c’est que tout le monde s’en fout : à quoi bon faire des promesses, personne n’y croit. A quoi bon monter un programme, les journalistes commentent la politique comme on commente un match de foot : excellente passe de Sarko, belle tête de Ségolène, ah un hors jeu, c’est José Bové qui remonte du fond du terrain, que des personnages sans épaisseur, sans idées, rien, que du look. Les élections ? C’est un vaste 110 mètres haie, ou une nouvelle partie de Maillon Faible.

                            Le premier résultat de tout ce folklore insensé (au sens de : sans aucun sens, aucune direction), c’est la montée de l’abstentionnisme. Le second résultat, c’est que x % du public (x inconnu, mais certainement vers 30 ou 40 %) se dit : ils sont tous ensemble entre copains dans leur monde là-haut (là-haut, c’est les endroits photographiés dans Match ou Voici, ou Gala), et ils n’en ont rien à foutre de nos vies à nous. Un part non négligeable de ces x% se décide enfin à passer à l’acte délictueux ou criminel, ou à la petite tricherie, puisque hein, autant se servir aussi. On brûle une bagnole c’est trop délire, tu vas voir on passe au 20 heures avec PPD. Et puis il n’y a pas besoin d’être compétent ou autre qualité saugrenue pour prétendre à des responsabilités (il est pote avec Jean Reno, ouaaa trop d’bol, il assure, le mec, ça fera un bon ministre ou un bon président).

                            Heuresement, le (petit) monde politique prépare sa contre-attaque et montre qu’il est réellement concerné par ce qu’il fait : Villepin le Traître-Poète fait sa conférence de presse toutes les semaines, on envoie Douste-Bazy pacifier le Liban avec un vieux ferry grec tout rouillé (non mais vous vous rendez compte que nous sommes représentés par ce guignol à la face du monde ?), Borloo et Schönberg passent en pages centrales de Match.

                            Heuresement, le PS (excuse-moi Ludo, tu n’y es pour rien) contre-attaque : Ségo et François ouvrent leur pouponnière sans aborder une seule idée politique (il fallait le faire, ils l’ont fait), Jojo le Spin revient faire la danse du ventre à la télé, dès fois qu’on le rappellerait, enfin, je me tâte, vous savez, si ils veulent bien de moi, ça me botterait assez, j’ai eu des très bonnes notes au dernier examen de Premier Ministre, d’ailleurs j’ai amené mon bulletin avec moi, vous voulez le voir ?.

                            Heureusement les écologistes s’activent : ils on trouvé un candidat, reste à trouver un programme, ou quelques idées.

                            Heureusement, la gauche de la gauche est sur le front : José Bové est prêt à les fédérer. Personne ne lui a rien demandé, mais bon, c’est comme Jospin, qui ne tente rien n’a rien.

                            Heureusement, les analystes politiques sont au charbon et nous font connaître les idées des candidats : Duhamel en oublie dans sa liste vendue 25 Euros dans toutes les bonnes librairies, Domenach (qui écrit très bien, au moins) se concentre sur les haines fratricides au Gouvernement, Giesbert traîne sa mélancolie lamartinesque dans les couloirs de l’Elysée, et pond un livre sur le seul qui ne représentera pas, Chirac.

                            Heureusement, il y a le front anti-Le Pen : on se rejoue 1940 sans les nazis et donc sans risque, avec un vieux kroumir gâteux qui n’intéresse même plus son parti, sa fille joue les doublures « sexy » paraît-il, elle est vachement dangeureuse, elle rallie les jeunes.

                            Sarkozy le sait et joue là-dessus : devant un tel ramassis de nullités, n’importe quel crétin avec une belle gueule, du culot et 3 grammes de programme peut passer, comme en leur temps le général Boulanger (qui s’est dégonflé au dernier moment), Louis-Napoléon et sa fameuse extinction du paupérisme, ou plus grave, son oncle Bonaparte et le coup d’Etat du 18 Brumaire.

                            La recette est simple : on donne un hochet aux vieux croûtons qui veulent soutenir le guignol. En général, comme croûtons on prend les vieux et les grands patrons actionnaires, on a un vote solide et du fric, et on braille sur l’insécurité (les vieux tremblent dans leur culotte), on promet des baisses d’impôts sur les sociétés ou des suppressions de droits d’héritage, (les riches frétillent dans leur caleçon), on clame que tout est mieux ailleurs (en fait aux USA et en Angleterre) et allez roulez !

                            Et nous nous seront faits avoir dans les grandes largeurs, sans avoir rien pu faire. A moins que quelqu’un ait une idée ???


                            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 31 juillet 2006 18:26

                              Si ça se trouve, il y avait des futurs ministres dans la liste des présents. A votre avis pour le ministère de la culte : RENO , JH ou BESSON ou CLAVIER ?


                              • Emile Red Emile Red 31 juillet 2006 18:31

                                C’est pampers, tampax et smith et weSton qui sponsorisait ?

                                ou les 3 suisses par banques interposées ?


                              • minijack minijack 31 juillet 2006 21:21

                                Oui, nous vivons dans un monde supermédiatisé où les politiques ne peuvent plus se passer de micros et de caméras, faisant souvent passer l’affichage de leur vie privée pour le contenu de leur politique.

                                Il ne s’agit plus de convaincre sur des idées-force mais de « séduire » au sens biblique du terme : amener le croyant à idolâtrer un personnage qui le mérite rarement et ne fait voir de lui qu’une facette avantageuse.

                                Les medias se font les lamentables et obséquieux complices de ces comportements ridicules et populistes. Pas étonnant. Il faut renvoyer l’ascenseur pour les avantages qu’apporte DADVSI ou autres privilèges des groupes privés qui les contrôlent.

                                Il est symptômatique que seul Internet montre des facettes différentes. Quand il sera lui aussi contrôlé par les mêmes nous serons complètement manipulés par ces journaux et ces « 20h00 » qui ne montrent plus jamais que des futilités et les seules infos qui arrangent certains que l’on nous fasse voir...

                                .


                                • Antoine Diederick (---.---.241.211) 31 juillet 2006 22:53

                                  un bon titre pour votre article...j’en propose un autre « people contre peuple »...

                                  cela se recoupe peut être !


                                  • www.jean-brice.fr (---.---.2.236) 1er août 2006 09:14

                                    BIEN DIT ...


                                  • Antoine Diederick (---.---.241.211) 1er août 2006 01:14

                                    Je veux voir un ministre en son cabinet à chaque heure du jour. A la tâche et au service de l’Etat, il éreinte son siége et et son buvard en rédigeant décrets et lois. Il sait et connait son sujet, il oeuvre pour le bien de tous et pénétré de la grandeur de sa tâche, il ne ménage pas sa peine.

                                    Il est sans illusions, ne cherchant pas les honneurs ni pour lui, ni pour sa famille, il n’a cure de l’esprit fugace de la mode et de l’opinion capricieuse. Il ne se compromet pas, il use des subterfuges nécéssaires mais n’en abuse pas. Par coeur, il connait ses ressources, il compte ses amis, il les choisit bien, non pour défiler en rangs éblouissants de fausse dignité mais parce qu’ils sont intelligent et ont le mme idéal et abnégation. Il sait que la gloire et l’honneur sont la récompense du temps et de l’Histoire mais ne les recherche pas, il sait aussi qu’il ne doit rien attendre du peuple qui trouvera normal qu’il fasse son devoir et sait aussi que souvent foule varie et que peut être adulé il pourra aussi être rejeté.

                                    Gouverner c’est servir, parfois mme sévir avec humilité, non pour flatter son orgueil mais pour assurer la pérennité.

                                    Mentir, il ne le peut qu’en circonstances graves et jamais il n’en fait une règle, ainsi il se respectera sans que personne ne le remarque. Il préfère une bonne loi à la gratitude du commun et toujours il agit de concert avec sa conscience mais ne lui donne jamais tout crédit.

                                    Quel est l’homme politique faudrait-il à la bonne place à la veille des changements ?


                                    • www.jean-brice.fr (---.---.2.236) 1er août 2006 09:16

                                      JE REPETE : BIEN DIT ...


                                    • Vilain petit canard Frédéric Mahé 1er août 2006 10:32

                                      On n’aura pas un tel Cincinnatus avant longtemps, je le crains...

                                      Juste une remarque : les ministres ne sont pas là pour faire des lois, mais pour faire appliquer les lois, donc en rédigeant des décrets et arrêtés et veiller à leur application.

                                      Le nombre croissant de lois pondues par les ministres montre le rôle de croupion du Gouvernement qui reste actuellement dévolu au Parlement. Ce taux de lois « ministérielles » montre également que l’important, ce n’est plus d’être au Parlement ou au Gouvernement, mais d’être dans la bande qui les contrôle tous les deux.

                                      D’où l’écoeurement des gens qui réfléchissent un peu.


                                    • c florian (---.---.162.39) 1er août 2006 11:28

                                      c’est sur que notre république a réunit les pouvoirs de l’exécutif et du législatif, d’où l’intérêt de réfléchir à un changement des institutions. quand on voit qu’en plus certains hommes visent le controle du pouvoir médiatique et du pouvoir judiciaire, un castro s’éteint, un autre arrive !


                                    • JL (---.---.159.207) 3 août 2006 12:50

                                      Il ne faut ni s’étonner ni s’offusquer que les politiques mettent un pied dans le people, vu que lesdits people, notamment dans le showbiz, ont depuis longtemps mis publiquement un pied dans le politique alors que leur métier est de faire des films, des sketches, des chansons...


                                    • Vincent (---.---.220.199) 1er août 2006 08:16

                                      Arrêtez de lire la télé et de regarder les journeaux ! Que Reno se marie à Sarko ou à Johnny ou à son chien... on s’en fout, non ? En tout cas, Reno, vous l’avez entendu parelr ??? Comme Johnny, il a 2 de Q.I. A la place de Sarko, je les éviterais...


                                      • Marie (---.---.20.65) 1er août 2006 08:47

                                        J’aime bien ces articles, faciles, sans engagement, un coup de barre à droite, un autre à gauche.. On crache dans la soupe ! N’oubliez pas que vous vivez de çà ! Ah oui, excusez moi, c’est ce qu’on nomme la liberté de la presse !! Sans rancune, enfin presque, juste un peu de deception.. Marie


                                        • Frédéric Mahé Frédéric Mahé 1er août 2006 09:22

                                          @ Marie :

                                          Je n’ai pas l’impression que le rédacteur vive de sa plume ni de ses articles, vous devez vous tromper.


                                        • Francois (---.---.176.174) 1er août 2006 10:06

                                          Bonjour,

                                          Je ne vois pas pourquoi les peoples ne doivent pas se mêler de politique ? Un Etat où seuls les politiciens s’occupent de la politique, c’est tout sauf une démocratie. Qu’importe la teneur de leurs propos, s’ils n’exhortent pas à la haine, tout le monde, people y compris, est libre d’exercer son droit d’opinion politique.


                                          • c florian (---.---.162.39) 1er août 2006 10:26

                                            le probléme n’est pas vraiment que les peoples s’occupent de politique, mais plutot que les politiques jouent les peoples, surtout quand ils n’assument pas derriere d’être traités comme tel. jack lang est peu crédible en tant que maire étant donné qu’il passe plus de temps dans les fêtes que dans sa ville de boulogne.


                                          • Jojo (---.---.246.33) 1er août 2006 12:07

                                            Bonjour OLG a très bien résumé le mécanisme mis en jeu : L’émotion + l’image = un ensemble qui interpelle l’affect et l’irrationnel et qui chasse en même temps le recul et la réflexion nécessaire face à la manipulation de ces images politiques

                                            pour ceux qui doutent encore, il existe 2 livres qui décryptent les mécanismes de manipulation (au sens large) : par Robert vincent joule : Petit traité de manipulation à l’usage des honnête Gens il en a écrit un second : la soumission librement consentie ou comment amener librement les gens a faire ce que voulez qu’ils fassent

                                            je vous invite à les acheter et les décortiquer...... JoJo


                                            • De Marcroix (---.---.63.98) 1er août 2006 13:06

                                              Pour vous détendre cet été, rien de tel qu’une bonne lecture comme cet opus de 99 pages : Les Loups - Le Sarkozisme expliqué aux enfantssmiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès