• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Polnareff revient de loin...

Polnareff revient de loin...

Il y a quelques jours, un communiqué de sa femme a fait le buzz sur le Web ;

''Michel est entre la vie et la mort, son pronostic vital est engagé.''

Aussitôt les rédactions ont rédigé leur nécrologies en vitesse. Les photos de Polnareff étaient déjà estampillées, étiquetées ;

''Polnareff-est-mort-à-l'âge-de-72-ans''

j'avais déjà posté ce texte ici il y a deux jours, mais comme la situation n'était pas encore stabilisée pour Polnareff, j'ai préféré le retirer et en ai profité également pour le compléter et supprimer quelques fautes :

Encore une fois, on a pu constater l'incroyable vitesse à laquelle se propage une news on the Net. Et la multiplicité de l'avis des uns et des autres.

Des hommages appuyés à l'idole des seventies aux moqueries et sarcasmes gratuits.

Des blagues bêtes aux encouragements à survivre...

La masse-web-connectée s'imaginant concernée par l'affaire a donc déjeté son opinion sincère au gré de sentiments très variables.

Certains twits assez drôles conjuraient le sort afin que Polnie reste en vie, pour nous épargner les hommages musicaux que n'auraient pas manqués de produire, par l'odeur du pèze appâtés les voraces requins de studio, flanqués de leurs piailleurs poulains et poulaines ; ménestrels pas forcément, vocalement parlant : Polnareff compatibles.

Plus tard dans la soirée, des nouvelles rassurantes sur son état étaient données par son médecin, qui après un bilan complet a diagnostiqué une embolie pulmonaire bi-latérale, maladie grave qui peut provoquer l'arrêt cardiaque par obstruction de l'artère pulmonaire par des caillots de sang. Une chose est sûre, l'énergie que demande une tournée de concerts, même pour un jeune est déjà épuisante, alors à 72 ans, si la maladie n'avait pas été détectée, il y aurait laissé sa peau, et serait vraisemblablement mort sur scène.

 

Aujourd'hui il semble tiré d'affaire, et a même recommencé à twitter ce matin, mais il l'a échappé belle. 

 

 

Je lui laisse la responsabilité de ce quatrain égrillard, mais il semble reprendre le sens de l'humour...

L'artiste possède un caractère impulsif. Vous vous souvenez de la pub Cetelem mettant en scène un Polnareff ridiculisé ; les mains et les pieds dans le béton ?

Polnareff outragé, ulcéré à la vue de son supposé sosie dans cette situation grotesque, a aussitôt attaqué la firme créditeuse pour dégradation de son image. Cetelem a d'ailleurs été condamné et interdit d'utiliser l'idole à fin humoristique commerciale.

C'est vrai qu'à l'inverse de la majorité des chanteurs connus, Polnareff a conservé son look d'il y a 40 ans sans rien y changer ; cheveux longs frisés et lunettes noires à monture blanche, alors bon : à son âge est-ce bien raisonnable ?

Non évidemment, mais sachez bonnes gens que tout artiste qui se respecte ne sera jamais raisonnable ! C'est pour ça qu'en général, les plus talentueux font rarement de vieux os.

Polnareff est une exception française chez la variété, terme vague qui englobe à peu près tout ce qui passe à la télé. Envers et contre tout, il a su imposer son image sonore et visuelle, parfois au prix du scandale ; scandaliser gentiment la populace imbibée des mélodies niaises de l'époque. Par exemple, avec l'affiche de Polnarévolution où il montrait son cul aux passants, affiche rapidement censurée. Extrait Wikipédia :

''Polnarévolution est un album live de Michel Polnareff sorti en 1972. Le LP était à l'origine vendu avec l'affiche du concert à l'Olympia (du 6 au 22 octobre 1972) où il montrait ses fesses et qui fit scandale. 6 000 affiches de ce concert, placardées le 2 octobre 1972 dans toute la capitale, montraient Polnareff travesti, ses fesses dénudées1. Le tribunal correctionnel le condamna à 60 000 francs2 d'amende pour attentat à la pudeur, somme payée par sa maison de disque3.

 

On se souvient tous de Lettre à france, du superbe clip Good Bye Marylou (1990) avec ses magnifiques mannequines, mais il a débuté 30 ans plus tôt

''Gérard Woog, un ami d’enfance, insiste pour le présenter à Lucien Morisse, patron d’Europe 1 et futur manager. Michel accepte de signer avec la maison Disc'AZ de Morisse à condition d’enregistrer à Londres avec Jimmy Page à la guitare et John Paul Jones à la basse (futurs Led Zeppelin). À son grand étonnement, la maison de disques accepte, et La Poupée qui fait non sort le 26 mai 1966. Cette chanson connaît un véritable triomphe et sera reprise par de nombreux artistes5.''

Tout ceci ne nous rajeunit pas. Ou alors juste dans la tête…

À titre personnel ; à 5 ans en 66, je n'écoutais pas encore la radio et n'ai découvert réellement Polnareff que tardivement. Plutôt connecté à 15 ans Deep Purple pour l'énergie & Klaus Schulze, Yes ou Genesis pour le planant du rock progressif.

Polnareff c'était plutôt de la musique de fille.

30 ans après, durant ma période d'achat compulsif de vinyls vintage et devant l'enthousiasme de certaines copines pour ce chanteur, en écoutant certaines de ses chansons que j'ignorais, j'ai dû reconnaître leur qualité indiscutable. Sur la photo ci-dessous on distingue la série de 4 vinyls qu'il fallait tous acheter pour voir POLNAREFF écrit en entier, chacun couvrant une période différente, j'ai pu aussi retrouver Polnarévolution, mais délesté de son affiche scandaleuse.

Il faut savoir que Polnareff est un des (très) rares artistes français à avoir été produit sous le prestigieux label Atlantic Records, label sous lequel Ray Charles, John Coltrane, Led Zeppelin, Yes, Vanilla Fudge et autres groupes devenus cultes aujourd'hui, étaient distribués. Le seul autre français enregistré sur Atlantic que je connaisse est Jean Luc Ponty, lui aussi exilé aux States à l'époque. Pour ceux qui ne le connaissent pas, JL.Ponty est rien moins qu'un des inventeurs du Jazz Rock, avec Frank Zappa, Miles Davis ou Mahavishnu, avec lesquels il a usé de son violon magique. Le terme jazz rock aurait été inventé par un critique musical d'une revue américaine après qu'il ait vu un de ses concerts.

Pour revenir à la production musicale de Polnareff de ses débuts, comparée aux ringardises du style Stone & Chardon, Stone & Charden pardon ; potage variétal made in France que couronna Made in Normandie ; hymne baroque à cadence limitrophe marche militaire amollie sur paroles bestiales, dont voici le refrain :

 

Les vaches rousses blanches et noires, 
Sur lesquelles tombe la pluie, 
Et les cerisiers blancs, made, in Normandie,
Une mare avec des canards, 
Des pommiers dans la prairie, 
Et le bon cidre, doux, made, in Normandie, 
Les œufs made in Normandie, 
Les bœufs made in Normandie (…)

 

Comparée donc à cette ode naïve à la joie suprême de vivre en Normandie, sous la pluie, au milieu des vaches, des canards et des cerisiers blancs...

 

Qui a tué Grand Maman,

Est une chanson de Polnareff peu connue par rapport à ses tubes, qui possède en elle une poésie quasi surnaturelle ; une mélodie emprunte de rêve enfui, de regret positif d'un Calme perdu. Atmosphère subtile d'une époque à jamais révolue, évoquant également le sentiment si particulier unissant petit enfant à grand mère.

 

Il y avait, au temps de Grand Maman, du silence à écouter…

 

 

Qui a tué grand maman ?
Est-ce le temps
Ou les hommes qui n'ont plus le temps
De passer le temps ?

 

En tout cas Michel si tu me lis, ne meurs pas encore, et profite de ce repos obligatoire pour aller chercher où tu sais de belles mélodies nouvelles ; les hommages attendront...
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Vipère Vipère 9 décembre 2016 17:31


    Ce n’était pas son heure, pas encore ! va-t-il pour autant se ménager ? la suite nous le dira...   smiley



    • Piere CHALORY Piere CHALORY 9 décembre 2016 22:49

      @Vipère

      Mci Vipère, peu importe qu’il se ménage, l’essentiel n’a que faire de la médiocrité, mieux vaut mourir intègre et fou, que bien rangé voteur, pour la révolution sans les burnes.

       smiley



    • smilodon smilodon 11 décembre 2016 16:53

      @Vipère : A ceux qui l’aiment et quelque soit son destin, Michel est là !... Et le sera toujours......Faut pas se moquer des amoureux de « johnny » (je sais même pas l’écrire)... !...On est les mêmes !... Sauf que c’est nous qui avons raison !... Jhonny n’est qu’un mythe !.... Polna est une icône !..... Il a vraiment existé !....J’aimerai une église avec un vitrail à son image !.. Sur la croix !... C’est à ce point. Je sais. C’est pas « raisonnable » !... Adishatz.


    • Pseudonyme Pseudonyme 9 décembre 2016 17:48

      http://portail.free.fr/actualites/people/6715819_20161206_michel-polnareff-malade-il-est-contraint-de-rester-cinq-mois-a-paris.html

      Pourquoi ? 5 mois... il est intransportable ??

      Ou alors il aurait décidé, après avoir payé beaucoup moins d’impôts aux US, de nous facturer ses frais d’hospitalisation ?

      Ce vieux ringard......


      • Pseudonyme Pseudonyme 9 décembre 2016 17:59

        A chaque fois qu’il vient tapiner chez nous au cours d’une promo, il faut qu’il attrape un rhume de cul :

        http://www.quizz.biz/uploads/quizz/793083/6_xmwKi.JPG


      • Dom66 Dom66 10 décembre 2016 11:03

        @Pseudonyme

        C’est exactement ça, comme beaucoup d’exilés fiscaux


      • flourens flourens 9 décembre 2016 18:11

        effectivement il revient de loin, des paradis fiscaux où il était parti pour frauder le fisc, bien lui en a pris il est revenu juste à temps pour profiter du système de santé Français, système qu’ il ne voulait pas payer


        • Enabomber Enabomber 9 décembre 2016 19:17

          C’est qui ?


          • Piere CHALORY Piere CHALORY 10 décembre 2016 08:37

            @Tall


            Merci pour la liste, c’est vrai qu’en France peu sont capables de composer et de chanter comme lui.

            La Mouche est pas mal non plus ;


          • cétacose2 9 décembre 2016 21:09

            Popol nous te regretterons longtemps .Heureusement Cetelem te survivra ....


            • Abou Antoun Abou Antoun 10 décembre 2016 10:27

              J’ai beaucoup aimé et j’aime toujours le Polnareff des 70. Il n’est plus qu’une caricature de lui-même. Ces artistes à succès comme Johnny, Eddy, etc.. devraient savoir s’arrêter et préserver leur image. Ils sont ridicules.
              Le fric, toujours le fric !


              • Piere CHALORY Piere CHALORY 10 décembre 2016 12:10

                @Abou Antoun


                Je préfère aussi les anciennes chansons, mais celles des années 90 sont aussi très belles. Question look, c’est sûr qu’après 70 ans garder le même ou à peu près qu’à 20 ans, c’est discutable, mais après tout il fait ce qu’il veut.

                Niveau fric, cette tournée a dû effectivement lui rapporter une fortune, je viens de lire qu’avant d’avoir arrêté la tournée, il avait quand m^me réussi à déplacer 500 000 spectateurs (!), à plus de 120 euros les places les moins chères, ça a de quoi en rendre jaloux plus d’un, notamment dans le milieu anti-charitable qu’est le show biz !

              • merlimpimpim 10 décembre 2016 14:20

                Ce n’est plus la légende créative et prolixe qu’il fut mais la légende demeure.

                Chaque morceau ou presque est une pépite.
                A ceux qui ne connaitraient pas, faites vous plaisir...

                J’ai tellement de choses à dire

                https://www.youtube.com/watch?v=qX08SfZ1yrQ

                Une simple mélodie

                https://www.youtube.com/watch?v=izT5tKb_sWM

                Je rêve d’un monde

                https://www.youtube.com/watch?v=X5t5eUiungk

                Viens te faire chahuter

                https://www.youtube.com/watch?v=seP7GSp9FS4

                Holidays

                https://www.youtube.com/watch?v=ETJXg2p-eXI&index=7&list=PL7cirJsVkF_J3zXVmBHd72UKwIBlv1nOY

                Ca n’arrive qu’aux autres

                https://www.youtube.com/watch?v=fX2BazmQMhM

                Nos mots d’amour

                https://www.youtube.com/watch?v=mrWT9mPYNYs

                Le bal des Laze

                https://www.youtube.com/watch?v=tPxajzP-2jQ

                Love me please love me

                https://www.youtube.com/watch?v=ZQIsv_4PuHA

                Gloria

                https://www.youtube.com/watch?v=DQzmBv__ymQ


                • Djam Djam 10 décembre 2016 15:47

                  Pendant combien d’années encore les « stars » françaises toutes contentes d’avoir une petite notoriété, vont-elles aller se noyer dans la sous-culture nord américaine tout en revenant tapiner en France parce que chez les yankees, globalement, les frenchies starlettes on s’en fout ?

                  On se souvient encore du très moyennement talentueux J. Dujardin hurler une grossièreté (pour marquer sa françité gauloise ?) devant un parterre d’autres starlettes ricaines endimanchées lors de la réception d’un Oscar. Pathétique célébration d’une activité industrielle planétaire qui n’a plus rien à voir avec un quelconque art après laquelle tant de petits acteurs courent comme s’il s’agissait du graal.

                  Polnaref, S. Vartan, le rejeton Smet, Dujardin, l’omar Sy, les descendants de F. Pagny, tous se tirent, leurs pauvres lauriers de stars dans la valise, vers les USA comme si aller dans cette zone était le passeport indépassable d’une vie « réussie ». On aura tous compris que ces gens s’achètent un appart là bas juste parce que ça permet de mettre de la monnaie à l’abri et de poser pour quelques photos publiables dans quelques magazines de salon de coiffure français.

                  Chose curieuse, dès qu’ils leur arrive quelque chose de fâcheux, ils reviennent se faire soigner en France et de préférence... à l’hôpital américain ! Comme quoi, la dépendance c’est du sérieux. Même un type comme Roland Magdane, parti vivre pendant plus de 10 ans aux usa en est revenu pour retrouver sa petite dose de notoriété impossible à faire monter au-dessus du niveau du bitume outre atlantique.

                  A 72 ans, Polnaref, tu devrais aller poser ton Q sur un banc face à la mer sur la côté Ouest, ça te ferait du bien et on t’oublirai sans problème.


                  • pallas 10 décembre 2016 16:53
                    Piere CHALORY,

                    Je n’en est absolument rien à faire de ce chanteur, ainsi que les autres.

                    Juste de vulgaires saltimbanques, leurs existences m’en est parfaitement inutiles, des parasites.

                    Salut


                    • merlimpimpim 10 décembre 2016 19:53

                      A Pallas
                      Je partagerais presque votre avis et le partage en ce qui concerne la publicité faite aux footeux, aux mannequins, aux présentateurs, aux squatteurs du hit parade...
                      Mais à touiller fort la lie, il en émerge parfois de la crème.

                      Les artistes chanteurs et compositeurs dont les créations font encore vibrer cinquante après se comptent sur les doigts d’une main. Dans le registre de la variété, on a Brassens et Brel.
                      A ce compte, on quitte l’écran TV pour entrer dans la culture.

                      Polnareff ne sert pas sa légende en continuant sa carrière. Ca le regarde mais concernant sa planque aux USA, son cas n’est pas aussi simple. Escroqué par son agent, il s’est retrouvé à devoir rembourser par l’Etat français des sommes qui lui avaient été dérobées. Il n’a pas eu d’autre choix que l’exil.


                      • smilodon smilodon 11 décembre 2016 16:46

                        @ l’auteur : Il est pas encore mort !.....
                        ..... Et il ne mourra jamais, même quand il « s’en sera allé » !......
                        ..... Il est une « icône » de son vivant !..... Comment voulez-vous qu’il meure ?????....
                        ......Il est né en 44 et moi en 57 !....
                        ......J’avais 14 ans quand je suis tombé sous le charme........
                        ..... Il est immortel !.... Et moi aussi !....Voyages !!......Adishatz.


                        • smilodon smilodon 11 décembre 2016 16:57

                          @ l’auteur : Si j’avais su je l’aurais fait moi-même. Mais je ne sais pas !...
                          .... Alors merci à vous, de tout coeur, de parler de « ma » légende !...... Ca fait du bien !...Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès