• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Quand Didier Barbelivien fait du tort aux Tibétains... et à Sarkozy (...)

Quand Didier Barbelivien fait du tort aux Tibétains... et à Sarkozy !

Didier Barbelivien, que Nicolas Sarkozy avait qualifié de poète sur le plateau de Michel Drucker, a récemment composé une chanson dans le but d’apporter son soutien au peuple tibétain (voir la vidéo plus bas). Parodie ? Autodérision ? Quand on connaît le degré de suffisance du chanteur français, on peut en douter…

… Et pourtant, les paroles laissent pantois :

[Refrain] Le Tibet c’est nous, la Terre est partout !
Le toit du monde pourrait s’écrouler sur les machines à sous !
Le Tibet là-haut, silence des agneaux !
A trop vouloir vous faire taire on va faire un boucan d’enfer !


Rien de tel qu’un chanteur au talent nettement déficitaire et qui, en prime, se veut le défenseur des opprimés (on est loin du We are the World de Michael Jackson et Lionel Richie qui visait à récolter de fonds pour l’Ethiopie en 1985 et qui a rapporté pas loin de 50 millions de dollars) pour tourner en dérision une cause a priori juste !

Les Tibétains auraient sans doute préféré que l’auteur-compositeur s’adresse directement à son ami de toujours (et accessoirement président de la République) pour faire valoir leurs revendications auprès du gouvernement chinois. Mais les choses ne sont pas si simples en Sarkozie : notre président s’est en effet récemment aperçu que, contrairement aux propos qu’il tenait pendant la campagne, la diplomatie est un art difficile et que défendre l’opprimé à travers le monde n’est pas chose aisée quand on atteint les hautes strates du pouvoir.

Sarkozy à Bercy, le 29 avril 2007 :
Je veux être le président de la France des droits de l’homme. Je ne crois pas à la realpolitik qui fait renoncer à ses valeurs sans gagner des contrats. Je veux être celui par lequel la France va défendre ses valeurs universelles, des valeurs avec lesquelles nous ne pouvons pas transiger parce qu’elles sont le fondement de toute notre politique au-dedans comme au-dehors.

… et le 7 avril 2008 (cité dans Le Canard enchaîné du 9 avril) :
Aucun pays ne peut se permettre de jouer les matamores vis-à-vis de la Chine. La Chine va finir par s’ouvrir, mais il faut laisser les choses évoluer. Sans brusquer les Chinois […] La vérité, c’est qu’au fond les Chinois se fichent bien de nos réactions. Ils savent qu’un jour ou l’autre on finira par aller chez eux pour les supplier d’acheter nos centrales nucléaires et nos avions. Ils seront bientôt les seuls à pouvoir se les payer.

 
Alors, divergence soudaine de point de vue entre Sarkozy et Barbelivien ? Les temps sont durs pour le chanteur rebelle et ses beaux principes en chanson...

La chanson en question :




Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • morice morice 14 mai 2008 12:31

     Et attendez, Barbelivien fait aussi dans la géopolitique :

     

    Envoie les clowns 

    Sur CNN et à Karthoum 

    De Téhéran jusqu’à Rangoon 

    On est six milliards qui espèrent 

     

    Envoie les clowns 

    Les derniers lanceurs de balloons 

    Qui font de nos vies un cartoon 

    Quelque chose de léger dans l’air 

     

    Saluons donc le grand poète pas encore disparu. Qui se ressemble s’assemble ?

     

    "C’est un un pays presqu’irréel" il dit aujourd’hui ; ce n’est peut être pas pour le Tibet mais pour la Transnistrie, qui sait... en fait c’est le clone chantant de sarko :

    "J’ai été riche très jeune. Comme je n’avais pas grandi dans l’opulence, j’ai tout flambé, bêtement. J’avais toute ma garde-robe en double, j’achetais un jean en deux exemplaires pour être sûr que si le premier s’usait, j’en aurais un autre ! » Amateur de voyages, de voitures, de boots et de blousons de cuir, Didier profite de la vie sans penser à sa carrière."

    Sarko a tout en double ? Montres ? Yachts ? Jets ? Femmes ? En tout cas, il profite de SA vie. Pour ce qui est de la notre, c’est autre chose...

     


    • morice morice 14 mai 2008 12:35

       En exclu sur Agoravox, le reportage sur la première rencontre entre Sarko et Barbelivien : c’était au parc Monceau...


    • cpt.kirk cpt.kirk 14 mai 2008 13:23

      Didier Barbelivien nous souille le système auditif depuis déjà bien (trop) longtemps de ses déjections « musicales ». Cet homme représente l’antithèse même de la notion d’artiste.
      Son amitié avec Sarko nous permet de mieux comprendre cela. Comme tant d’autres, il a du subir une ablation du cerveau et du coeur (organes pourtant indispensables à la création)avec injection de silicone au porte monnaie
      Ce qui fait de lui une petite crotte de la chanson française dont l’ensemble de l’oeuvre ne vaudra jamais deux lignes écrites par Gainsbourg, Brassens ou Nougaro.
      Je pense que les Tibétains on déjà assez soufferts pour ne pas avoir a subir en plus le soutien de ce non artiste absolu.


      • Emile Red Emile Red 14 mai 2008 14:37

        Barbelivien ? J’ai toujours cru qu’il était coiffeur, n’est-ce pas le cas ?

        Mille excuses aux merlans ...


        • sisyphe sisyphe 14 mai 2008 14:53

          Du Barbelivien au sommet de son art !

          Les pauvres tibétains n’avaient vraiment pas besoin de ça en plus de tous leurs malheurs !

          En plus, la tronche de demeuré du duettiste, ça vaut son pesant de beurre de yack !

          L’art selon les potes à Sarko !


          • Yannick Harrel Yannick Harrel 14 mai 2008 15:27

            Bonjour... et merci de m’avoir offert un franc moment de rigolade !

            Je comprends mieux le boycott des magasins Carrefour en Chine si ces derniers sont les distributeurs exclusifs de ce "hit"


            • 1984 14 mai 2008 16:12

              Cette photo est un vrai plaidoyer pour l’euthanasie...ou pour l’état nazi suivant dans quel camp on se trouve !


              • La Taverne des Poètes 14 mai 2008 16:40

                Il y a la Taverne des poètes et puis il y a la Taverne des potes. Soyez gentils de ne pas confondre : la seconde c’est le Fouquet’s. Vous pouvez y rencontrer le grand poète Didier Barbelivien dont nous espérons retrouver un jour l’oeuvre intégrale dans la prestigieuse collection de La Pleiade. Avec un petit coup de main de Nicolas peut-être...

                 


                • La Taverne des Poètes 14 mai 2008 16:42

                  Je suggère aux Chinois de boycotter Barbelivien, ce chanteur engagé qui a courageusement engagé sa personne pour parler du Tibet dans sa chanson de rebelle.

                   


                • Yifu66 14 mai 2008 19:38

                  Barbelivien, bientôt lu aux CM2 ? 


                • Weinstein 14 mai 2008 18:41

                  Renève ,on tombe dans l’irationelle maintenant Hihihi

                   

                  Saint homme !! on aura tout entendu, vous aussi vous priez dans les églises avec Ségolène, non dans les pagodes c’est plus exotique.


                  • Weinstein 15 mai 2008 06:55

                    Renève ,on tombe dans l’irrationnel maintenant Hihihi !

                     

                    Saint homme !! on aura tout entendu, vous aussi vous priez dans les églises avec Ségolène, non dans les pagodes c’est plus exotique.

                    אמן סלע


                  • Traroth Traroth 15 mai 2008 10:35

                    "Hihihi" : Tiens tiens...


                  • Weinstein 15 mai 2008 11:43

                    traroth,

                    c’est un rir conpoulsif je peus le renplasser par hahaha ou hohoho


                  • Le vénérable du sommet Le vénérable du sommet 14 mai 2008 18:56

                    Le prochain volet de la diplomatie française :

                    Assurancetourix au tibet

                    Sarkozix va devoir encore mouillé le maillot !! mdr


                    • Lino Pralino La Praline 15 mai 2008 00:00

                       Le site du complice de Barbelivien :

                       

                      http://www.renaud-siry.com/

                       


                      • JL JL 15 mai 2008 07:38

                        Hélas, encore un qu’on va devoir supporter en faisant nos courses

                         


                      • sisyphe sisyphe 15 mai 2008 10:04

                        Effectivement, c’est du lourd ....


                      • Lino Pralino La Praline 15 mai 2008 12:04

                         Une des oeuvres majeurs de Barbelivien, ce grand poète que le monde nous envie :

                         

                        Le parking d’Auchan

                        par Didier Barbelivien

                        Album : Didier Barbelivien

                        Moi je t’attends comme un gland

                        Sur le parking d’Auchan

                        Où y a pas de bateaux mouches

                        Où y a pas de goélands

                        Y a que des caddies de course

                        Des papas, des mamans

                        Des lessives, des nounours

                        Des yaourts pour enfants

                         

                        Refrain :

                        Et j’ai le blues qui me prend

                        [Et j’ai le blues qui me prend]

                        Sur le parking d’Auchan

                        [Sur le parking d’Auchan]

                         

                        Moi je lève mon drapeau blanc

                        Sur le parking d’Auchan

                        Les yeux sur l’horizon

                        Océan de piétons

                        Y a du monde, y a des gens

                        A crédit, pas d’argent

                        Moi mon chagrin d’amour

                        J’ai dû le payer comptant

                         

                        au Refrain, x2

                         

                        Moi j’marche aux sentiments

                        Sur le parking d’Auchan

                        Y a des soleils néons

                        Y a des rêves en carton

                        C’est démodé la mode

                        Ma love story en solde

                        Je n’la reverrai pas ici

                        Faut que je trouve la sortie

                         

                        au Refrain, x2

                         


                        • OursonMignon 3 juin 2008 05:44

                          Haha, c’ est pathetico-dramatique ... pour la peine je vais puiser dans ma Bible.

                           

                          Un chagrin d’amour
                          C’est un bateau qui part sans larguer ses amarres
                          Un chagrin d’amour
                          Une samsonite oubliée sur le quai d’une gare
                          Un chagrin d’amour
                          C’est comme ton maquillage le matin au réveil
                          C’est une paire de Ray-Ban alors qu’y a plus d’soleil

                          Un chagrin d’amour
                          C’est comme une grève de métro quand tu restes sur le quai
                          Un chagrin d’amour
                          C’est une boîte de nuit sans son Disc-Jockey
                          Un chagrin d’amour
                          C’est une GolF GTI qui n’aurait plus qu’une vitesse
                          Une station de ski sans neige et sans tire-fesse

                          Mais un chagrin d’amour c’est d’l’amour sans amour
                          Et l’amour sans amour ça n’est plus de l’amour
                          Laisse le temps à l’amour de redevenir l’amour
                          Et tu verras l’amour, ça n’est rien que l’amour

                          Un chagrin d’amour
                          Putain qu’ça fait mal
                          Un chagrin d’amour
                          C’est comme si Roméo n’aimait plus… Virginie
                          Un chagrin d’amour
                          Comme si l’équipe de Marseille n’avait plus Bernard Tapie
                          Un chagrin d’amour
                          C’est un sapin de Noël sans guirlande et sans boule
                          C’est un papa Noël sans sa hotte et … ses boules

                          C’est comme la mer sans les vagues
                          C’est comme les vagues sans l’écume
                          C’est comme l’écume sans le sel
                          C’est comme le sel sans le poivre

                          Mais un chagrin d’amour c’est d’l’amour sans amour
                          Et l’amour sans amour ça n’est plus de l’amour
                          Laisse le temps à l’amour de redevenir l’amour
                          Et tu verras l’amour, ça n’est rien que l’amour

                          x3

                          Les Inconnus, Didier Bourdon / Bernard Campan / Pascal Legisimus

                           

                          Comme quoi parfois, la parodie necessite infiniment plus de talent que l’ original d’ un pseudo artiste dechu et tombe dans l’ oubli general, a l’ exception de quelques rares personnes qui prennent un malin plaisir a faire ressortir des placards les plus sombres cretins de la chanson francaise, au grand plaisir de l’ hilarite generale ...

                          Merci Mehdi, grace a vous la fonction revigorante de ma pause a pleinement pris son effet, sous le regard ebahi de mes collegues chinois qui se questionnent sur les raisons qui me poussent a rire betement devant mon poste

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Mehdi

Mehdi

26 ans !


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès