• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > People > Se taire, oui.... mais quand on est Ministre... ?

Se taire, oui.... mais quand on est Ministre... ?

C’est Charles Pasqua qui le disait en son temps " les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui y croient "

Et pourtant, à chaque élection, nous retombons avec une certaine insouciance, sinon délectation dans le même piège : celui d’y croire....

Mais il est vrai que les promesses des politiques rendent les électeurs joyeux. Sans promesse, pas d’espoir. Sans espoir, que notre vie serait triste.

Sincérité, naïveté, auto persuasion, mensonge ? difficile d’en établir la part avec exactitude, mais s’il est une chose qui n’étouffe pas nos gouvernants, c’est bien la contrition.

C’est si vrai que nous devrions en quelque sorte nous imprégner du message trouvé sur une pancarte d’un fish&chips, non loin de la centrale nucléaire de Dungeness :

"Le gouvernement décline toute responsabilité pour les promesses non tenues et, sans cynisme dissimulé, ne vous présente aucune excuse pour les prophéties démenties par les lendemains qui déchantent ".

Mieux que les mensonges, pour lesquels nous avons à force d‘habitude, quelque tolérance, intéressons nous aux prophéties de nos politiques.

La prophétie est étroitement liée aux religions. Prophétie/prophète. Miracle est d’ailleurs le mot qui s‘y accole le plus souvent.

Il est dit aussi qu’une prophétie n’est jamais la conséquence d’un raisonnement, ni une intuition, mais que c’est l’imaginaire qui s’exprime. Autant le savoir donc....

Tout ceci prêterait à sourire dans un tout autre contexte que celui de la grave crise que nous traversons, mais puisque que l’heure est à la remise des lauriers, victoires, et autres césarisations en tout genre, je décachette et, sans plus attendre, je vous propose de remettre le trophée "Se taire 2008" à ........ :

Madame Christine Lagarde, pour :

"Une marche après l’autre, une loi après l’autre, on est en train de bâtir la réalisation de deux objectifs : le plein emploi, c’est-à-dire 5 % de chômage et de la croissance en plus"

"L’objectif de désendettement du pays est tout aussi capital. Il faut donc établir des priorités, et ces priorités visent les citoyens les plus exposés"

"On estime à plus de 500 000 le nombre d’emplois non pourvus, c’est-à-dire de postes retirés par les entreprises faute de candidats"

"Jusqu’à présent, nos prévisions faisaient état de 90.000* destructions d’emplois environ dans le secteur marchand l’année prochaine (2009)...."

"On n’est pas en présence d’une restriction de l’offre de crédit, d’un durcissement des conditions de crédit, mais bien d’une diminution considérable de la demande (...) due à la baisse de la croissance, de la production industrielle, à la situation économique qui s’est détériorée "

"L’industrie financière est une industrie de haute technologie qui représente près d’un million d’emplois et contribue à hauteur de 4 à 5 % à la richesse nationale (...) Nous nous donnons ainsi les moyens, dans les années qui viennent, de faire concurrence à la City"

"La fusion de l’ANPE et des Assedic rendra plus simple et plus efficace le marché de l’emploi".

Bien le bonjour et à l’année prochaine... !


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • SANDRO FERRETTI SANDRO 2 mars 2009 10:31

    Merci d’avoir organisé ces victoires de la musique politique ( violon , pipeau et flute traversière).


    • Fergus fergus 2 mars 2009 10:55

      Excellent, Yohan. Et merci pour Christine Lagarde qui a en effet largement mérité ce prix pour l’ensemble de son oeuvre .


      • Yohan Yohan 2 mars 2009 12:47

        Bonjour à tous
        Ce Marchais avait au moins ce talent, de nous faire rire


      • Nathan Nathan 2 mars 2009 16:20

         @YOHAN : C’EST BON ! smiley


      • Gasty Gasty 2 mars 2009 19:06

        Un très bon parti. Celui d’en rire.


      • morice morice 2 mars 2009 11:48

         Lagarde meurt, son gouvernement avec, mais Napoléon ne se rend pas...


        • Mouche-zélée 2 mars 2009 13:08

          Hors sujet mais autant vous en faire profiter  smiley

          Personnellement j’ai une solution à la crise mondiale allant exactement dans le sens de nos élites : Pour qu’un pays se porte bien il faut consommer à ce qu’il parait.

          Hé bien commençons par TOUT casser comme si c’était la guerre, les morts en moins, à partir de ce moment nous relancerons la consommation et les liquidités sur le marché .

          Cela peut sembler ridicule ou extrême, mais c’est la démonstration la plus évidente que la croissance infinie est un sport de Junky.
          Là dessus nous pouvons créer nous même le plein emploi, les liquidités sur le marché et tout ce qui fait qu’un pays fonctionne .

          Ce n’est pas compliqué, cassons tout ce qui est possible il faudra bien reconstruire et acheter de nouveau pour continuer à vivre .

          Une sorte de révolution douce avec les gens mais dure avec le matériel .
          Totalement en adéquation avec la loi du marché, pour dire, ce serai même un acte civique en ces temps de crise !
          La véritable relance de la consommation.

          Casser quoi et ce qui appartiens à qui ?
          C’est très simple, nous connaissons les entreprises qui abusent du système et délocalisent même en faisant des bénéfices de nababs, commençons par celles-là !

          Commençons par tout ce que possède le PDG de Renault, il délocalise la sous traitance actuellement, ce avec les aides financières de l’état Français .
          Ce Monsieur Carlos ghosn ne touche qu’un modeste salaire de 1 400 années de SMIC en un an .
          (En un an il gagne de quoi faire vivre 20 personnes pendant 70 ans)

          Je pense qui ce Monsieur perdait nombre de ses biens matériels par accident, il pourrai les renouveler rapidement et sans peine.
          Car ce type là ne consomme pas 4200 repas par jour que je sache, donc son niveau de salaire de la honte n’est pas réinjecté dans l’économie réelle .

          Voilà une solution pour une révolte pacifiste qui bénéficierai au plus grand nombre.
          Aux citoyens pour l’activité et l’emploi, aux entreprises pour produire encore, et aux états parce qu’ils auraient moins d’aides sociales à fournir .

          Nous voilà au bout de LEUR logique de la croissance infinie.
          A force de grossir, non pas pour être bien mais juste pour grossir, on finit par attraper des maladies cardio-vasculaires et par en crever .

          J’ai bien appris ma leçon d’économie contemporaine non ?
          Ha ha ha

          L’exemple est ironique pour dénoncer ce système débile dans lequel les plus pourris, aveugles et cyniques tentent de nous maintenir en disant : "il n’y a pas de solution de rechange" .

          Décroissance ne signifie en rien cesser de produire et de consommer, il ne faut pas faire d’amagames .
          La recherche et l’éducation se financeraient exatement comme maintenant.

          Si nous ne créons pas de nouveaux besoins inutiles nous ne créons pas de baisse du pouvoir d’achat, si le pouvoir d’achat stagne les prix se stabilisent et la consommation également .

          Décroissance ne veut pas dire ne plus faire de bénéfices mais signifie faire un bénéfice constant et fiable en opposition au bénéfice exponnentiel d’une année à l’autre, on ne sait même plus pourquoi .

          La croissance signifie faire plus de fric que l’année précédente, la décroissance signifie faire un bénéfice raisonné avec des vues sur le long terme et en tenant compte de la qualité de vie, des conditions de travail, de la qualité de produits, de l’environnement et de la santé .

          La croissance exponentielle agit sur tous les postes précités, ils ne sont pas pris en compte dans la globalité de la croissance et truquent totalement le ratio bénéfices / conséquences en plombant le budget de l’état, qui lui, paye les conséquences sanitaires et sociales .


          Si nous relativisions les jolis chiffres de la croissance des entreprises par rapport aux conséquences sur le social, la santé, la qualité de vie, l’environnement, le travail, l’alimentation, il est fort à parier qu’au final la croissance infinie nous coûte bien plus cher que ce qu’elle nous rapporte .

          Le concept de croissance infinie c’est l’asservissement d’une majorité pour le bonheur d’une minorité, qui je vous rassure, reste bien à l’abri des conséquences .
          Cette minorité ne mange pas d’industriel et n’achète pas ses meubles en kit chez "pas cher"
          Le but n’est pas d’avoir plus et de moins bonne qualité, mais assez et de bonne qualité

          Il existe un juste milieu, tuer ses vaches ou détruire sa production pour consolider le prix du marché est ce que je connais de plus stupide .


          • snoopy86 2 mars 2009 13:40

            Bonjour Yohan

            C’est surtout l’occasion de te saluer, ainsi que tous les habitués qui ne manqueront pas de faire un tour sur ce fil pour boire un coup de chablis....

            Lagarde n’est malheureusement pas une exception et tous nos politiques ont surement du mal à relire leurs bêtisier....

            Parfois ils sont drôles, involontairement...
            Ainsi Francois-Poncet personnage totalement dépourvu d’humour qui inaugurant un centre de secours en Lot-et-Garonne crut bon de flatter l’assistance et déclara le plus sérieusement du monde :

            " Sans épouses consentantes il n’y aurait pas de pompiers volontaires "


            • Yohan Yohan 2 mars 2009 22:27

              Salut Snoopy
              Scusi Je manque à tous mes devoirs. Un verre de Chablis pour Monsieur Snoopy !


            • TALL 2 mars 2009 14:06

              Niveau bêtises, n’essayez quand même pas de rivaliser avec nos politiciens belges, y a pas photo !
              Le 1er ministre précédent ( Leterme ) chantait la marseillaise quand on lui demandait d’entonner l’hymne national belge. smiley



              • TALL 2 mars 2009 14:23

                Oui, mais le commerce fonctionne à Bxl
                Tandis qu’en France, la récession est telle qu’on supprime même des villes
                J’ai vu le panneau l’autre jour : Pas de Calais


              • Gasty Gasty 2 mars 2009 19:23

                Ah ! Mon pov ’ monsieur, à qui le dites vous !... même la banquise fond comme l’argent dans une banque.

                 ??!!? A moins que ce soit l’argent qui fond comme la banquise.... enfin un truc comme ça.


              • Yohan Yohan 2 mars 2009 19:40

                Salut Dom
                C’est un métier où la compétence principale est l’amnésie


              • Castor 3 mars 2009 09:42

                En retard, comme d’hab’... désolé.

                Je souscris bien évidemment à tout ce qui a été dit ici, et en premier lieu dans l’article.

                Pour autant, je me sens le devoir d’apporter un (petit) bémol.

                Tous ceux qui ont eu à exercer des responsabilités de chef d’entreprise savent qu’entre la volonté affichée du "patron" et la réalité qui le rattrape toujours, il y a une marge qui, souvent, fait passer ses ambitions pour de doux rêves.

                Je n’ose même pas imaginer ce que ce doit être de piloter le "bateau France"...

                Par ailleurs, et pour me faire moinsser allègrement, je voudrais encore dire que si la démagogie et les vaines promesses sont le fonds de commerce de tout politicien, toute la bonne foi de ceux-ci est, en France particulièrement, bien entamée par l’immobilisme forcené auquel nous contraignent des attitudes elles aussi "condamnables".

                On dirait que la nature, à chaque force tirant d’un sens, s’emploie à mettre en place une force contraire au moins équivalente.

                Petite anecdote perso  :

                un chef d’entreprise décide de vacciner à ses frais l’ensemble de son personnel contre la grippe.
                Levée de boucliers des syndicalistes pour qui l’arrêt maladie est un droit.

                 smiley

                Voilà, je suis catalogué réac tendance facho.


              • Castor 4 mars 2009 09:20

                L’article est-il interdit de commentaire depuis le 3 mars dernier ?


                • Castor 4 mars 2009 09:21

                  Ah non ... encore un bug !
                  J’ai du écrire un commentaire pour accéder aux commentaires !


                • Christoff_M Christoff_M 5 mars 2009 06:05

                   "les promesses n’engagent que ceux qui nous écoutent" paroles d’homo politicus....

                  c’est tout dire sur la politique en France...

                  force est de constaté que chaque nouveau nominé nous vante une France de progrès merveilleuse et qu’il faut renforcer la formation et faire diminuer le chomage !! cela fait plus de vingt ans que j’entends le meme discours...

                  résultat un nombre de chomeurs parmi les plus élevé en Europe !! et un nombre de députés et de sénateurs les plus élevés d’Europe ... normal faut bien placer tous les amis et les proches... déficit en dérapage c’est de la faute des français et des mauvais chomeurs !!

                  la réaction de la classe politique actuelle, proche de la mentalité de nombreux quadrillons pistonnés...
                  quand on leur parle de leurs mauvais chiffres, tout de suite réaction betascolaire, nos charmants "dirigeants de la France citent toutde suite l’ Allemagne, l’Espagne et l’Angleterre qui font moins bien !!

                  les memes qui vantaient il y a un an l’exemple de ces pays !! formidable tout de meme !! ça s’appelle marcher à voile et à vapeur en copiant ses petits camarades et en les dénigrant peu après"... sans commentaires sur le niveau intellectuel de nos "gouvernants" qui doivent avoir un problème à tenir le volant !
                  et à assumer leurs erreurs de trajectoire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès