Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > 10 légendes du football parlent de Marcelo Bielsa

10 légendes du football parlent de Marcelo Bielsa

L’entraineur argentin a marqué les plus grandes légendes du football par sa philosophie de jeu, ses qualités de technicien et sa personnalité.

 Marcelo Bielsa a exercé son métier d’entraîneur en Amérique latine et en Europe. Partout où il est passé, il a suscité le respect de ses pairs et l’admiration des supporters pour sa philosophie de jeu basée sur un spectaculaire football offensif. Le monde du sport reconnaît ses indéniables qualités de technicien puisqu’il a obtenu le titre de meilleur entraîneur dans tous les pays où il a exercé sa profession, que ce soit en Argentine, au Mexique, au Chili, en Espagne où en France. Il a même reçu une consécration continentale avec le titre de meilleur entraîneur d’Amérique du Sud.

 Les plus grandes légendes du football ont été impressionnées par le style de Marcelo Bielsa. Dix figures mondiales ont exprimé leur sentiment au sujet de l’Argentin. Diego Maradona, Pelé, Johan Cruyff, Lionel Messi, Zinedine Zidane, Pep Guardiola, Alex Fergusson, Dunga, Eric Cantona et Arrigo Sacchi, ont tous rendu hommage au natif de Rosario pour son engagement passionné en faveur d’un football populaire et généreux.

 

Diego Maradona, considéré comme le meilleur joueur de tous les temps, a été marqué par le passage de Marcelo Bielsa à l’Athletic Bilbao de 2011 à 2013. Le club espagnol a la particularité d’être uniquement composé de joueurs basques et l’entraîneur argentin n’a donc pas eu la possibilité d’élaborer sa propre équipe. Malgré cet obstacle et un effectif limité, les résultats ont été spectaculaires. Bielsa dispose de cette capacité unique à tirer le meilleur de ses joueurs. « Marcelo a créé une équipe à partir de rien [et] il a atteint deux finales[1] », a rappelé Maradona. En effet, sous ses ordres, le club basque a atteint une finale de la coupe d’Espagne et surtout la finale de la Ligue Europa, après avoir éliminé le mythique club anglais de Manchester United, dirigé par Alex Ferguson. Le héros de la coupe du monde 1986 se souvient cette confrontation : « Tout le monde parle du Barça, mais il faut reconnaître le jeu de l’équipe de Bielsa qui a ridiculisé deux fois Manchester United et ses grandes stars[2] ». L’équipe espagnole avait remporté son match à domicile et avait même gagné 3-2 dans le légendaire stade d’Old Trafford.

 

Pelé, légende brésilienne qui détient le record du nombre de buts marqués dans une carrière et qui dispute à Maradona le titre de meilleur joueur de tous les temps, tient Bielsa en haute estime. En 2013, il a d’ailleurs usé de toute son influence pour le recruter au club brésilien de Santos, dans lequel il avait fait ses débuts. « Il y a une grande possibilité de recruter Bielsa. Je l’aime bien. C’est un grand entraîneur », avait-il déclaré à cette occasion[3]. Pelé a apprécié le travail réalisé par l’Argentin à la tête de la sélection chilienne entre 2007 et 2011, où il a promu une nouvelle génération de joueurs : « Tout montre qu’il avait raison de réaliser le processus de renouvellement, avec tous ces bons résultats[4] ». Il a loué ses capacités techniques et ses qualités humaines : « C’est un grand entraîneur. Je le connais et c’est une excellente personne[5] ». Malheureusement pour Santos et le football brésilien, un accord n’avait pas pu être trouvé entre les deux parties.

 

Johan Cruyff est meilleur joueur néerlandais de l’histoire et l’un des plus grands footballeurs de tous les temps. Il a remporté trois Ligues des champions et a gagné trois fois le Ballon d’or. En tant qu’entraîneur, il a révolutionné le jeu du FC Barcelone avec lequel il a remporté également la Ligue des champions, au point d’être nommé Président d’honneur du club. Cruyff a tenu des propos élogieux au sujet de Marcelo Bielsa. Selon lui, l’équipe chilienne dirigée par l’Argentin était la sélection qui avait produit le plus beau jeu offensif lors de la coupe du monde de 2010. « La plus belle sélection que j’ai vue est celle du Chili. Offrir quelque chose de plus aux supporters a toujours été l’une de nos qualités [Pays-Bas], mais je dois admettre que le Chili a pris la relève. L’équipe a déjà montré beaucoup de qualités et elle a très bien compris que même si les possibilités d’un sacre sont faible, elle a la possibilité de faire en sorte que le public prenne du plaisir à la voir jouer[6] ».

 

Lionel Messi, considéré comme étant le meilleur joueur au monde encore en activité, a exprimé son admiration pour son compatriote de Rosario. « Je ne l’ai pas eu comme entraîneur, mais c’est une personne que j’admire pour ce qu’il a réalisé avec l’Argentine, le Chili et l’Athletic Bilbao. C’est un coach avec lequel j’aurais aimé travailler », a déclaré le quintuple ballon d’or, vainqueur de toutes les compétitions nationales et internationales avec le FC Barcelone, élu meilleur joueur de la coupe du monde 2014 et auteur à ce jour de plus de 400 buts dans sa carrière[7].

 

Zinedine Zidane, légende du football français et mondial et actuel coach du Real Madrid, a fait part de son respect pour Marcelo Bielsa. Dans le cadre de sa formation pour devenir entraîneur, il a tenu à réaliser son stage d’observation à l’Olympique de Marseille, alors dirigé par le technicien argentin. Il se souvient de ce moment inoubliable : « C’était une chouette expérience. C’est un entraîneur qui a une expérience incroyable du haut niveau, quelqu’un de très précis. Ça m'a marqué. Il est à la Commanderie du matin au soir. Le conseil de Marcelo Bielsa : ‘N’imiter personne, rester sur ta ligne[8]’ ». Le célèbre numéro 10 a salué le travail réalisé par le natif de Rosario : « Marcelo Bielsa a amené sa méthode et des résultats. L’OM gagne, l’OM est premier. Il aime ses joueurs et il aime les joueurs qui ont fait l’histoire du football[9] ».

 

Pep Guardiola est un ancien international espagnol et actuellement l’entraîneur le plus sollicité au monde. Il est le seul technicien à avoir réalisé un sextuplé, c’est-à-dire à avoir remporté les six titres possibles sur une seule et même année. Ainsi en 2009, à la tête du FC Barcelone, il a remporté le championnat, la coupe du Roi, la Supercoupe nationale, la Ligue des champions, la coupe intercontinentale, la Supercoupe d’Europe et le Mondial des clubs. Il se considère comme étant le fils spirituel de Marcelo Bielsa. Avant de devenir technicien, il s’est rendu en Argentine afin de rencontrer son mentor. L’entrevue a duré près de 11 heures et a marqué à jamais Guardiola.

Il ne tarit pas d’éloge à son égard et loue sa vision du football : « Nous sommes devant l’un des meilleurs entraîneurs de la planète. Il propose un football juste, peu lui importe s’il gagne ou s’il perd. […] C’est une chance pour moi d’avoir un tel entraîneur ». L’Espagnol a également salué son passage à Marseille en 2014-2015 : « Sa réussite actuelle à Marseille me rappelle celle qu’il avait connue à l’Athletic Bilbao. L’OM est une équipe solide, sans grande star mais avec une pression importante à gérer au quotidien. La grande qualité de Marcelo, c’est de pouvoir s’adapter rapidement à son nouvel environnement et de faire d’une équipe moyenne, une formation ultra-compétitive et redoutable[10] ».

Guardiola a également été marqué par l’éthique de son collègue argentin qui lui avait expliqué pourquoi il refusait d’accorder des interviews individuelles à des journalistes, préférant les conférences de presse collectives : « Pourquoi devrais-je accorder une interview à une personne influente et la refuser à un petit reporter de province ? Quel est le critère pour cela ? Mon propre intérêt ? C’est du favoritisme ». Guardiola a pris note de la leçon et de la notion d’équité et a décidé d’adopter le même mode de fonctionnement[11].

Bielsa et Guardiola partagent tous deux la même vision d’un football offensif et généreux. Le technicien catalan confie que la philosophie du football qui l’a le plus séduit est celle appliquée par l’Argentine de Bielsa lors du Mondial 2002. Il rappelle également que le triomphe du Chili lors de la Copa América en 2015 mené par Jorge Sampaoli, également disciple de Bielsa, incombe en partie au natif de Rosario : « Tout cela n’aurait pas été possible sans Bielsa. Il y a toujours quelqu’un qui édifie les fondations pour construire la cathédrale[12] ».

Il se souvient avec gratitude de la rencontre : « Ce fut un honneur d’être reçu par lui en Argentine. Il m’a ouvert ses portes et j’ai pu partager toute une journée en sa compagnie à parler de football. C’était formidable. Il m’a beaucoup appris[13] ».

 

Alex Fergusson occupe une place de choix dans le Panthéon des entraîneurs de légende. Il a dirigé le club de Manchester United de 1986 à 2013, avec lequel il a remporté tous les titres possibles et a entraîné les plus grands joueurs, d’Éric Cantona à Cristiano Ronaldo en passant par David Beckham. Suite à la défaite de son équipe face à l’Athletic Bilbao de Bielsa en Europa Ligue, il a fait part de son respect pour son collègue latino-américain dont il a salué la « détermination » et les qualités de meneur d’hommes. « J’admire son travail car on voit l’émergence d’une très bonne équipe de Bilbao. Ils sont très déterminés et très organisés et sont habités par une grande confiance. C’est la marque de fabrique de leur coach. Il a instillé ces qualités chez ses joueurs », avait-il souligné.

Fergusson a salué la philosophie de jeu préconisée par l’Argentin : « C’est une merveille que de les voir jouer de cette manière. C’est la meilleure équipe de Bilbao que j’ai vue depuis des années ». Le manager écossais n’avait pas hésité à reconnaître la supériorité collective de l’adversaire : « En deuxième mi-temps, ils ont mieux joué que nous et ont eu une possession de balle plus importante. Ils ont eu trois occasions de but franches et après le deuxième but, nous avons dû nous contenter de défendre, sans pouvoir faire grand-chose de plus[14] ».

 

Dunga, actuel sélectionneur du Brésil et capitaine emblématique de l’équipe qui a remporté la coupe du monde 1994, souligne également la contribution majeure de Marcelo Bielsa dans le football mondial. Comme beaucoup d’observateurs, il a été marqué par le jeu généreux développé par le Chili sous la houlette du technicien argentin : « C’est un grand entraîneur avec de très bonnes idées. Il est compétent et a de la qualité. Grâce à lui, le Chili a fait de bons matchs. Ils sont très bien préparés pour ce Mondial [2010][15] ».

 

Eric Cantona, le plus anglais des joueurs français, a également été marqué par le passage de Marcelo Bielsa à Marseille, équipe qui a pratiqué le meilleur football du championnat 2014-2015. « La création permanente ? C’est ce que dit très bien Bielsa. C’est pour ça que j’aime Bielsa. J’aime son discours. […] Il y a trop de gens qui sortent d’un système de formation d’entraîneurs où on apprend à dire certaines choses dans certaines conditions. Il y a aussi des entraineurs qui doivent s’exprimer avec leur propre personnalité, avec leur propre analyse des choses et sentir ce que les joueurs ont besoin d’entendre[16] ». L’ancien leader de Manchester United a apprécié la personnalité anticonformiste de l’entraîneur argentin : « Il a un discours, il défend sa personnalité. Souvent, les entraîneurs sont formatés. Comme dans les écoles de politique. Tout le monde apprend à parler de la même façon. Avant un match, il faut dire telle chose. Après un match, il faut dire telle chose. Les joueurs sont habitués à entendre le même truc. Bielsa, il défend une particularité. Je suis toujours proche de ces gens-là. […] C’est bien aussi qu’il y ait des gens qui ne soient pas obligés de rentrer dans l’uniforme[17] ».

 

Arrigo Sacchi, considéré comme étant le meilleur entraîneur italien de l’histoire, a remporté tous les titres possibles à la tête du Milan AC et a été finaliste de la Coupe du monde 1994 avec l’Italie. C’est est un grand admirateur de Bielsa. « Au Chili, il est considéré comme un demi-dieu, non seulement pour les résultats qu’il a obtenus, mais également pour la façon dont ils ont été atteints », note-t-il, saluant la philosophie du technicien argentin. « Ses équipes jouent un football offensif […] et ses joueurs cherchent à être maîtres du terrain et du ballon. Ils imposent leur propre jeu qui passe avant les qualités individuelles ».

Sacchi souligne l’implication de Bielsa dans sa passion : « C’est un perfectionniste qui vit et pense football 24 heures sur 24. Il n’a qu’une seule certitude : On peut toujours faire mieux et plus ». L’Italien s’exprime au sujet de la conviction de Bielsa, fidèle à ses principes de jeu : « Il est très exigeant. C’est un maître absolument convaincu de ses idées, de ses intuitions et de sa sensibilité ».

Sacchi salue le style généreux du natif de Rosario : « Ses équipes sont caractérisées et harmonieuses et en les voyant jouer on comprend que l’entraîneur est Bielsa. La liaison entre les joueurs et leur positionnement sur le terrain sont soignés dans les moindres détails (toujours 11 en position active avec ou sans ballon), la transition est bonne et rapide, le rythme et les connaissances collectives sont élevées et le pressing est dévastateur[18] ».

 

Marcelo Bielsa, au-delà de ses indéniables qualités de technicien, a surtout marqué le football par sa ligne de conduite et ses valeurs éthiques. Dans un univers où seul le résultat compte, y compris par le biais de moyens illicites, lui, au contraire, défend la noblesse du sport où les principes de jeu ne sont pas négociables et où la quête d’une victoire méritée sera toujours préférable à l’obtention d’un triomphe injuste.

 

Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba, parole à la défense !, Paris, Editions Estrella, 2015 avec une préface d’André Chassaigne.

Contact : lamranisalim@yahoo.fr ; Salim.Lamrani@univ-reunion.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamraniOfficiel

 

[1] David Muñoz, « Diego Maradona : ‘Para mí Bielsa tiene más mérito que Simeone en la Liga Española”, Ferplei, 5 mars 2013. https://www.ferplei.com/2013/03/diego-maradona-para-mi-bielsa-tiene-mas-merito-que-simeone-en-la-liga-espanola/ (site consulté le 6 mars 2016).

[2] MDZ, « Maradona sobre Bielsa : ‘Dejó en ridículo al United dos veces’”, 24 mars 2012. http://www.mdzol.com/nota/371870-maradona-sobre-bielsa-dejo-en-ridiculo-al-united-dos-veces/ (site consulté le 6 mars 2016) ; Clarín, « Maradona, maravillado con el Athletic de Bielsa », 23 mars 2012. http://www.clarin.com/deportes/Maradona-elogia-trabajo-Bielsa-Athletic_0_668333408.html (site consulté le 6 mars 2016).

[3] MDZ, « Pelé salió a hablar bien de Maradona, Messi y Bielsa », 14 juin 2013. http://www.mdzol.com/nota/471251-pele-salio-a-hablar-bien-de-maradona-messi-y-bielsa/ (site consulté le 6 mars 2016).

[4] La Tercera, « Pelé apoyó a Bielsa y consideró ‘correcta’ marginación de Salas », 4 juin 2008. http://www.latercera.com/contenido/82_18555_9.shtml (site consulté le 6 mars 2016).

[5] Urgente 24, « Pelé quiere a Bielsa por capacidad de trabajo y honestidad », 12 juin 2013. http://www.urgente24.com/215352-pele-quiere-a-bielsa-por-capacidad-de-trabajo-y-honestidad (site consulté le 6 mars 2016).

[6] El Gráfico, « Cruyff elogia al equipo de Bielsa », 28 juin 2010. http://www.elgrafico.com.ar/2010/06/28/C-2833-cruyff-elogia-al-equipo-de-bielsa.php (site consulté le 6 mars 2016).

[7] Ferplei, « Messi : ‘Admiro el trabajo que hizo Bielsa en Chile, me hubiera gustado tenerlo de DT », 4 novembre 2011. https://www.ferplei.com/2011/11/messi-admiro-el-trabajo-que-hizo-bielsa-en-chile-me-hubiera-gustado-tenerlo-de-dt/ (site consulté le 6 mars 2016).

[8] LE 10 Sport, « OM : Bielsa, Zidane… L’ancien traducteur de l’Argentin livre une anecdote », 21 janvier 2016. http://www.le10sport.com/football/ligue1/om/om-bielsa-zidane-l-ancien-traducteur-de-l-argentin-livre-une-anecdote-219455 (site consulté le 6 mars 2016).

[9] Zinédine Zidane, « Zidane : Bielsa aime l’histoire du foot », Olympique de Marseille, 11 décembre 2014. https://www.om.net/videos/160670/zidane-bielsa-aime-lhistoire-du-foot (site consulté le 6 mars 2016).

[10] Le Blog Foot, « Les déclarations de Guardiola sur Bielsa ». http://leblogfoot.fr/les-declarations-de-guardiola-sur-bielsa-14255/ (site consulté le 6 mars 2016).

[11] D. Peyret, « Un asado y once horas de tertulia en casa de Bielsa », Sport, 5 novembre 2011. http://www.sport.es/es/noticias/barca/asado-once-horas-tertulia-casa-bielsa-1207800 (site consulté le 6 mars 2016).

[12] Soy Chile, « Guardiola : ‘Todo lo que ha pasado en Chile no hubiera sido posible sin Bielsa’ », 31 juillet 2015. http://www.soychile.cl/Santiago/Deportes/2015/07/31/337380/Pep-Guardiola-prendio-las-alarmas-Aun-no-decido-si-renuevo-en-el-Bayern.aspx (site consulté le 6 mars 2016).

[13] D. Peyret, « Un asado y once horas de tertulia en casa de Bielsa », op. cit.

[14] Danielle Joynson, « Alex Fergusson ‘admires’ Athletic coach Marcelo Bielsa », 8 mars 2012. http://www.sportsmole.co.uk/football/man-utd/europa-league/news/ferguson-admires-athletic-coach_19181.html (site consulté le 7 mars 2016) ; La Nación, « El elogio de Fergusson : ‘Ver jugar al Athletic es una maravilla”, 16 mars 2012. http://canchallena.lanacion.com.ar/1456926-el-elogio-de-ferguson-a-bielsa-ver-jugar-a-athletic-es-una-maravilla (site consulté le 7 mars 2016)

[15] TV Max, « Dunga elogia a Maradona, Bielsa y Eriksson », 19 juin 2010. http://www.tvmax-9.com/futbol_internacional/Dunga-elogia-Maradona-Bielsa-Erikssoon_0_2866213353.html (site consulté le 6 mars 2016).

[16] Football Club de Marseille, « Cantona : ‘J’aime Marcelo Bielsa’ », 12 septembre 2015. http://www.footballclubdemarseille.fr/om-fil-info/club/cantona-jaime-marcelo-bielsa.html (site consulté le 6 mars 2016).

[17] Goal, « OM, Cantona : ‘Bielsa, je l’aime beaucoup’ », 12 novembre 2014. http://www.goal.com/fr/news/29/ligue-1/2014/11/17/6243931/om-cantona-bielsa-je-laime-beaucoup (site consulté le 6 mars 2016).

[18] Gazzetta dello Sport, « Sacchi : Bielsa è un maestro, pero quiei 15 minuti…’”, 16 juin 2011. http://www.fcinternews.it/news/sacchi-bielsa-e-un-maestro-pero-quei-15-minuti-49785/ (site consulté le 8 mars 2016).


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • microf 9 avril 23:40

    L´Auteur, ce qui me dérange dans votre article, c´est de vouloir comparer Maradona á Pélé en écrivant que Pélé dispute á Maradona le titre de meilleur joueur de tout les temps.
    Ce serait plutot le contraire c´est Maradona qui pourrait disputer á Péle ce titre.
    Pélé a gagné en tant que joueur, trois coupes du monde, la première á dix huit ans, alors que si je ne me trompe pas, Maradona n´a gagné qu´une seule coupe du monde.
    Le plus Grand joueur de tout les temps reste et restera Pélé, peut être pourriez vous rectifer cette erreur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès