Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > 250 Millions : Messi... La liberté de circulation : Mais Non (...)

250 Millions : Messi... La liberté de circulation : Mais Non !

On apprend aujourd’hui que l’argentin Messi vient de prolonger son contrat avec Barcelone. Le club qui souhaiterait acquérir désormais le joueur devrait débourser la somme de 250 Millions d’Euros.... Et si ce n’était pas possible ?

250 000 000 €
 
Le football professionnel ibérique n’a pas froid aux oreilles. Quand il s’agit de vouloir garder un footballeur dans son club ou d’en acquérir, on n’hésite pas à sortir le carnet de chèque. 94 Millions d’un côté, 250 Millions pour le prochain de ce côté....
 
Les coups de millions ne font pas tellement rêver et ont désormais plutôt tendance à réveiller la critique....
 
Prenez un joueur, demandez-lui de signer un contrat jusqu’à ses 29 ans alors qu’il n’en a que 22. En gros, prenez-le pendant qu’il peut encore courir, que sa femme et ses gosses ne lui réclament pas des sorties en famille sur la croisette... Vous lui dites qu’il est le meilleur et que si les autres clubs le veulent ils devront payer 250 Millions....
 
Bosman, vous connaissez ?
 
Bosman, le footballeur belge des années 90 dont les uns et les autres disent qu’il a changé la physionomie du football en apportant la liberté de circulation. Curieusement, cette histoire me rappelle exactement son histoire, paillettes en plus....
 
Je vous la raconte en version courte : Bosman voulait trouver un club mais son club demandait une indemnité tellement grande qu’aucun club ne souhaitait de lui. Le joueur était contraint de rester dans son club même s’il n’y jouait plus. Puis ce qu’on raconte, c’est qu’il est parti, il a appelé un avocat, la cour de justice européenne a statuée en faveur de sa liberté. Tout les footballeurs (en fin de contrat) étaient libres !
 
Et si ce n’était pas possible ?
 
Le rapport entre les deux footballeurs est très simple et comprend qui veut. Les deux joueurs font l’objet d’un chouette petit jeu entre dirigeants. La liberté de circulation, elle est tout à fait respectée puisqu’en fin de contrat le joueur peut partir. En revanche, jusqu’en 2016, le footballeur reste lié au club espagnol, avec 250 Millions il reste carrément très lié. Faut-il s’émerveiller pour le joueur ou s’attrister pour lui ? Peut-on envisager que ce football ne corresponde en rien avec les principes qui font briller le sport.
 
Notre liberté de circulation
 
Ce qu’il est bon de noter c’est que la critique du football s’installe de plus en plus et fait réagir sur des questions d’argent brassé. Le public n’est pas une foule, il a des attentes. Etre attentif à son public, c’est prendre en considération sa critique. Peut-on continuer à ne rien dire sur les montants des transferts, le prix des écharpes et des maillots, le prix de mon abonnement, le montant des droits télés et le prix des télés à péage, etc.
 
Finalement, on en vient à se demander ce qui est vraiment de l’ordre de la spécificité du football et ce qui est de l’ordre de la spéculation financière, et de la gestion d’entreprise sur des footballeurs qui sans doute pourraient se gouverner eux-mêmes...
 
Le football de ces gens qui ordonnent des chèques retiendra dans les quelques prochaines années que le public circule lui aussi.
Sur cette route, méfiez-vous de ceux qui vous attendent déjà aux prochains péages...

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès