Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > 8 prétendants pour une couronne

8 prétendants pour une couronne

La semaine prochaine, les 8 meilleurs joueurs mondiaux se rencontreront dans l’ultime tournoi de la saison ; le Masters se déroulant à Londres.

Une hiérarchie respectée ?

A l’approche du Masters, il est difficile d’effectuer un pronostic sur le vainqueur. En effet, même si 2-3 joueurs semblent favoris, nul ne peut prédire quel joueur sera le plus frais, le plus régulier sur ce dernier tournoi de la saison 2009. A l’image de l’année dernière où c’était le Serbe Novak Djokovic qui s’était imposé, il se pourrait très bien qu’il récidive cette année. On peut donc se demander si la hiérarchie sera respectée sur le terrain Londonien lorsqu’on sait que de multiples facteurs vont entrer en jeu.

Zoom sur les joueurs

Roger Federer est évidemment un des grands favoris. Déchu de sa première place mondiale par Rafaël Nadal en août 2008, le Suisse a dû s’employer pour reprendre son bien qu’il possédait depuis 2004 (établissant un nouveau record de longévité à la tête du classement ATP). Glanant son premier Roland Garros de sa carrière et reconquérant son tournoi favori, le tournoi Anglais de Wimbledon, il n’a pas tardé à se réinstaller confortablement à la place de numéro 1. Malgré une défaite en finale de Bâle face à Djokovic il y a 2 semaines et une élimination précoce face à Benneteau lors du Masters 1000 de Paris Bercy, Federer à l’expérience incroyable saura surement gérer cette passe difficile pour ressurgir à Londres afin de finir l’année sur une bonne note !

Rafaël Nadal fait lui également parti des favoris. Même si l’Espagnol a remporté l’Open d’Australie ainsi que 3 Masters 1000, le Majorquain a été blessé durant plusieurs mois et revient seulement de blessure. Ce manque de jeu lui fera-t-il défaut ? Il est fort possible oui que ’’Rafa’’ ait du mal physiquement face à des joueurs tous membres du Top 10. Et malgré un parcours très honorable à Bercy, ce tournoi arrive peut-être trop tôt pour qu’il puisse être à 100%. Cependant, lorsqu’on connait le talent de ce jeune Espagnol, il sera tout de même un adversaire de taille.

Novak Djokovic est l’homme du moment. Après ses victoires consécutives à Bâle et Paris Bercy, il est avec Federer en tête des pronostics. Ses deux victoires auront donc pour conséquence de lui redonner la confiance qu’il avait quelque peu perdue cette année. Eliminant au passage Federer, Nadal, Soderling ou encore Wawrinka ces dernières semaines, il a montré qu’il était capable de réaliser de grosses performances avec surtout un jeu porté vers l’avant capable de déstabiliser bon nombre d’adversaires.

Andy Murray sera très attendu sur ses terres. L’Anglais, auteur d’une bonne saison (6 titres) même s’il vient de céder sa 3ème place au classement ATP à Djokovic aura un atout majeur avec lui : le public. Après son titre à Valence il y a quelques semaines, il a été éliminé par Stepanek en huitième de finale à Bercy. Capable à l’image de Davydenko de réaliser d’excellents matchs comme de prestations très moyennes, Murray a les capacités de venir tirer son épingle du jeu et de s’imposer chez lui. Une victoire espérée par tout un peuple...

Juan Martin Del Potro est très certainement le joueur qui a confirmé cette année qu’il avait le potentiel de devenir un grand joueur en s’imposant notamment à l’US Open (victoire en finale contre Federer). Cependant, il a dû écourter son match face à Stepanek à Paris en raison de douleurs aux abdominaux ce qui est très préjudiciable à une semaine du Masters. Difficile de dire s’il aura eu le temps de récupérer et de soigner sa blessure. Lorsqu’on connaît le niveau qu’il y aura à Londres, la mission s’annonce quasi impossible si l’Argentin est à court de forme.

Nikolay Davydenko est le joueur piège. Le Russe, auteur tout de même d’une saison plus que correcte est un joueur qui alterne le bon et le moins bon. Mais comme il l’a démontré l’année dernière, il est capable de jouer les trouble-fête et d’aller loin dans ce tournoi. Avec 4 titres remportés cette saison, il prouve qu’il a les moyens de pouvoir rivaliser avec les tous meilleurs. Reste à savoir si le Russe sera dans une bonne passe la semaine prochaine...

Fernando Verdasco ne partira pas comme favori. En effet, l’Espagnol qui a réussi à progresser en régularité cette saison aura très probablement du mal à rivaliser avec ses adversaires. Sa surface de prédilection étant la terre-battue, il partira avec un désavantage face à des joueurs comme Federer ou Djokovic qui eux, arrivent à déployer leur meilleur jeu sur toutes les surfaces. Auteur d’un seul succès cette année, à New Haven, il n’a pas eu la réussite qu’il espérait (2 finales perdues) pour glaner d’autres titres. Une dernière opportunité la semaine prochaine d’enrichir son palmarès cette année...

Robin Soderling est à coup sur la révélation de l’année. Discret jusqu’alors, le Suédois a été propulsé au devant de la scène du tennis mondial avec sa finale disputée à Roland Garros. A l’image de Verdasco, il n’a remporté qu’un seul titre cette saison mais a réalisé sa meilleure performance en Grand Chelem. Il profite ainsi du forfait d’Andy Roddick pour accéder directement aux groupes. Si ce tournoi peut réserver de grosses surprises dû à la fatigue accumulée lors de la saison, Robin est certainement le joueur qui aura le plus de mal à se qualifier. Attention tout de même ne pas sous-estimer son puissant service et son jeu d’attaque...

Pour synthétiser, chaque joueur peut espérer briller et nul doute que tous voudront finir sur une bonne note avant de prendre du repos bien mérité. Ce tournoi repose très souvent sur l’expérience et sur la fraîcheur physique. Le poids des tournois joué tout au long de la saison sera un facteur primordial. Qui réussira à s’imposer pour cette première édition Londonienne ?

Et notre frenchie’s ?

Après le retrait d’Andy Roddick, blessé, Tsonga devient premier remplaçant. Et lorsqu’on sait que Del Potro a dû abandonner la semaine dernière lors de son 1/8ème de finale, de grands espoirs sont permis quand à la participation de notre frenchie’s Jo-Wilfried Tsonga. Si Jo parvient à intégrer les groupes, il sera capable de pouvoir les franchir et de rejoindre les demi-finales. Cela dépendra des adversaires qu’il rencontrera dans son groupe mais également de son organisme, quelque peu fragile cette saison. Mais la fougue de notre Français arrivera-t-elle à faire oublier ses problèmes physiques ? Espérons-le !


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Arnaud Villanova 20 novembre 2009 20:20

    Merci pour cet article, bien qu’il soit un peu convenu.

    Par ailleurs, es-tu sûr que la terre battue soit la surface de prédilection de Verdasco ?!
    A propos du jeu vers l’avant de Djokovic, c’est plutôt en défendant et en cuisinant un peu ses adversaires qu’il les a tous fait craquer dernièrement, notamment Stepanek (3 balles de match) et Wawrinka (sert pour le match) à Bâle qui lui rentraient dedans et sont passés près tous deux de le battre.
    Enfin, la « bonne » saison de Murray avec 6 titres et quelques finales... Oui, il n’y a pas de grand chelems dans le lot, mais à partir de combien de tournois ATP gagnés en une saison est-elle mieux que bonne ???

    Aller, bon Master à toi !


    • titimatt 21 novembre 2009 10:23

      Salut,

      Pour répondre à ton commentaire, je pense oui que la terre battue est la surface de prédilection de Verdasco. Même si il réussit moins bien à Roland Garros, c’est dans les tournois de terre qu’il a fait ses meilleurs résultats (pas que cette année). Pour Djokovic, j’ai pas vu tous ses matchs à Bâle mais à Bercy, pour moi, c’est son jeu d’attaque qui lui a permis de gagner (Nadal et Monfils entre autre) même si il sait aussi faire craquer ses adversaires en défendant. Et enfin, 6 titres, oui ca me parait être une bonne saison. Il a fait une demi-finale à Wimbledon également. C’est sur qu’il lui manque un grand résultat en Grand Chelem mais je pense qu’il y a beaucoup de joueurs qui aimeraient remporter 6 tournois chaque saison. Après, ce n’est que mon point de vue.
      En tout cas, merci pour ton commentaire et bon masters à toi également !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

titimatt


Voir ses articles







Palmarès