Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Accusé Domenech, levez-vous !

Accusé Domenech, levez-vous !

Pas facile d’être le sélectionneur officiel d’une équipe qui en compte 60 millions d’officieux. Le fiasco de l’Euro est là pour le prouver. Les jours qui viennent s’annoncent particulièrement douloureux pour le sélectionneur. Le procès est ouvert.

Avant d’attaquer mon réquisitoire, je tiens à dire que le lynchage d’un homme sur la place publique est scandaleux. Surtout que celui qui s’annonce va se faire entièrement à charge, avec des « arguments » qui vont parfois friser l’indécent (allez faire un tour sur les forums internet pour en avoir la preuve).

Ma démarche ici, celle d’un amoureux de l’équipe de France, est d’analyser le plus sereinement possible les raisons d’un fiasco. Sans tirer à boulet rouge sur un bouc émissaire tout trouvé. Oui, Raymond Domenech a une grande part de responsabilité dans la déroute des Bleus. Non, ce n’est pas l’ahuri-idiot-incompétent responsable de tous les maux des Français.

Éléments à charge

Le sélectionneur des Bleus, depuis quatre ans, s’est rendu coupable de faire de l’équipe de France une formation ultra-défensive. On a gagné de cette manière en 1998. On est allé en finale en 2006 de la même façon. Sauf que, cette année, un certain Zidane n’était plus là. Et que, surtout, des arguments offensifs de grande valeur ont émergé depuis deux ans (Ribéry, Benzema). Parallèlement, notre base arrière a faibli. L’équilibre devenait donc inévitablement bancal. C’était une première erreur.

Ensuite, il y a les joueurs non sélectionnés. Le cas Méxès est symptomatique. Les Bleus ont explosé défensivement en laissant à la maison l’un des meilleurs défenseurs d’un championnat réputé pour sa rigueur légendaire. Étonnant. Comme la gestion du cas Vieira. Qui n’aurait sûrement pas joué, ou très peu, même en cas de parcours triomphal. On s’est donc amputé nous-même d’un 23e joueur. Plus qu’étonnant.

Le coaching du sélectionneur a aussi été par moments plus que douteux. L’entrée en jeu de Gomis contre les Pays-Bas est très contestable. A côté de cela, on se passe de la rentrée de Benzema, sans doute notre attaquant le plus dangereux, qui, entre la « punition hollandaise », a été titularisé à chaque fois. Dans une moindre mesure, son coaching lors du match contre l’Italie reste contestable, à défaut d’être scandaleux.

Il y a ensuite le manque de certitudes de Domenech qui interroge. Il a installé son 4-4-2 quasi perpétuellement depuis deux ans avec 9 à 10 titulaires incontestables. Et il a suffi d’un match contre la Roumanie pour changer de système. Pour y revenir contre l’Italie. Mais avec cinq intouchables (Sagnol, Thuram, Malouda, Abidal, Ribéry) dehors ou à un autre poste. On ne peut pas lui reprocher d’avoir bougé des hommes ou un système qui ne fonctionnait pas. En revanche, on avait deux ans pour préparer un plan B sereinement. Cela a plus ressemblé a un plan Orsec précipité et inéluctablement défaillant.

Enfin, on peut reprocher au sélectionneur national d’avoir complètement fermé son équipe de l’extérieur. C’est essentiel de vivre serein et en vase clos pour réussir. Mais la dose a été trop corsée. Cela a coupé les Bleus d’un véritable élan populaire. Et surtout cela a généré un climat de quasi-suspicion autour du groupe qui s’est fissuré au fil de la phase de poule.

Maintenant, Raymond Domenech n’est sûrement pas l’unique responsable.

Éléments à décharge

Le niveau des joueurs était défaillant. Le meilleur entraîneur du monde ne gagne pas un Euro avec des joueurs fatigués et sortant d’une saison douloureuse. Alors, certes, Thuram, Sagnol, Henry, Gallas, Malouda, Abidal, etc., auraient pu ne pas être pris. Mais imaginez le tollé général en cas d’absence de plusieurs de ces joueurs.

Peut-être aussi que les joueurs français sont moins bons que les autres. Sûrement même. Le temps de l’Euro 2000 et de notre équipe de légende, l’une des meilleures de tous les temps, est révolu. De meilleurs que nous ont gagné. C’est triste, mais c’est le sport.

Ensuite, Domenech s’était insurgé très tôt dans la saison de la date de la finale de la Coupe de France, qui a eu lieu le 24 mai. Cela a amputé d’une semaine la préparation physique, clé majeure de notre parcours en 2006. Là-dessus, il a sans doute eu raison de monter au front. Comme, plus généralement, de dénoncer les cadences de plus en plus infernales du foot business au cours de son mandat.

Enfin, je finirai par le rôle de la presse. Domenech reste celui qui a viré les anciens en 2004. Ces mêmes anciens qui sont revenus d’eux-mêmes en 2005 pour emmener la France en finale en 2006. Ce que les médias ont occulté c’est que les anciens sortaient d’Euro 2004 aussi catastrophique que celui de cette année. Domenech a peut-être eu l’intelligence de les laisser souffler un an, de les laisser prendre du recul, et de les rappeler au bon moment. Sauf que la presse, ce n’est pas nouveau, a pour objectif principal de désintégrer le sélectionneur en place. Il y en a eu avant, il y en aura après. Deschamps ou un autre le connaîtra bientôt.

Cette presse, donc, a eu un rôle, peut-être infime, mais un rôle certain dans la déroute. « On a gagné, ils ont perdu ». Beau credo.

La presse dénonce en 2004-2005 l’absence des anciens, condamne fermement leur présence en 2008. La presse réclame le remplacement de Malouda après la Roumanie. Elle l’obtient. Celui de Thuram et Sagnol après les Pays-Bas. C’est chose faite. Que demande le peuple ? Rien d’autre. Ah, si. Au lendemain de la défaite contre l’Italie, certains s’étonnent de la rentrée de Nasri au lieu de Malouda, et de celle de Boumsong au lieu de Thuram. Bref, nos journalistes n’ont pas beaucoup contribué à la stabilité du bateau bleu.

Mais, surtout, ils ont une vraie responsabilité dans la fissure de l’unité du groupe. Face à la vie cachée des Bleus, il fallait bien vendre du papier. En n’ayant rien à se mettre sous la dent, on colporte des ragots plus ou moins fondés sur l’éclatement du groupe et/ou on se réfugie dans la critique systématique et unilatérale. C’est dommage.

Alors, oui, Raymond Domenech est responsable du naufrage français lors de cet Euro. Mais, non, il n’est pas le seul. Loin de là. Messieurs les jurés de la FFF, à vous de juger…


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 19 juin 2008 10:28

    Un très bon article qui explique bien un echec annoncé depuis très longtemps

    Il serait temps de mettre un vrai pro comme Deschamp ou Laurent Blanc et que l’équipe de France dispose d’un représentant (un peu comme un délégué du personnel ) qui pourrait s’exprimer librement sans avoir une menace d’exclusion de l’équipe de France sur la tête.

     


    • morice morice 19 juin 2008 11:48

       Avant c’était Lemerre, pendant la coupe de 98 on ressort les unes de L’Equipe à propos du sélectionneur Aimé Jacquet, encensé sans vergogne APRES ??? pour une fois qu’on avait un intello faut déjà l’étriper ??? C’est quoi cette attitude à vouloir à tout prix lyncher ??? toute la France est entraîneur ? Lynchez d’abord les commentateurs de la 6, si vous voulez tant que ça lyncher... 


      • Calito valderama Calito valderama 19 juin 2008 12:38

        Morice, tu a stoi même écrit que le foot c’étais pour les cons et que tu n’en avais rien à faire....

        Qu’est-ce que tu viens faire ici.... ????

        TROLL, voila ce que tu est. La direction d’AV est prévenue et va faire la nécéssaire.


      • Lapa Lapa 19 juin 2008 11:54

        alors récapitulons :

        un bilan euro 2008 calamiteux tant au niveau comptable (6 buts encaissés, 1 but marqué), qu’au niveau du résultat (dernier du groupe ; éliminé), et du niveau de jeu (cohésion inexistante, fautes grossières, équipe qui donne l’impression de s’emmerder sur un terrain et sans envie...).

        un coaching absurde en cours de jeu : faire sortir Nasri rentré 7 minutes plus tôt ; toujours se baser sur une défense alors qu’on est mené face à l’Italie en jouant à 10, entrée de Gomis (qui a gagné sa place grâce à deux buts face à une équipe de seconde zone en match amical) face aux PB, changements de postes de Ribéry...etc...

        une communication pourrie qui fleurte avec le mépris, l’auto satisfaction et les bons mots en parrallèle d’un isolement complètement exagéré des joueurs.

        des choix largement contestables sur la liste des 23 (Mexès ?? entre autre mais ce n’est pas le seul...) ; sans doute guidé si ce n’est par un aveuglement astrologique (il déteste les scorpions et se méfie des lions), du moins par des considérations personnelles (Trezeguet...)

        une qualification in extremis et poussive à cet euro

        des matchs amicaux bidons dont il n’a pas retenu le message (on ne marque plus, le jeu de l’EDF est chiant à mourir et les joueurs sont en manque cruel de réussite)

        et le plus dur finalement : l’esprit comptable et calculateur qui a pris le pas sur le sport (jouer pour gagner son match et pas se prendre la tête).

         

        Quand on arrive à l’euro en clamant que de toute façon la qualification se fera sur le goal average avec l’Italie...

        Quand on applaudi après le match nul face à la Roumanie, car le résultat nul avait été prévu, planifié et voulu...

        C’est ce dernier point qui pour moi est le plus symptomatique. L’euro, l’EDF l’a perdu en préparant et se satisfaisant d’un non match face à la roumanie.

         

        A ce stade là, quand le résultat et la manière n’y sont pas, c’est NORMAL d’avoir la décence de donner sa démission... après l’humiliation, l’humilité serait la bienvenue...


        • Matozzy Matozzy 19 juin 2008 14:36

          Très bon résumé, à mon sens.

          Lynchage ou pas, ce n’est pas le problème aujourd’hui. Si Domenech annonce qu’il s’en va car il assume cet échec, il n’y aura pas de lynchage. On respectera l’homme qui fera preuve d’humilité et de responsabilité.

          Le problème c’est que ce n’est absolument pas ce qui se passe. On a un selectionneur qui n’assume rien et qui se paie notre tête. L’euro ne serait qu’une "préparation au Mondial" ? Ah ?... allez dire cela à ceux qui ont sacrifié leurs vacances et leurs salaires pour aller se taper des matchs comme France-Roumanie... Et quelle belle préparation dans ce cas !.... nous voila bien préparé après cette déroute ?!!

          Domenech s’est planté sur toute la ligne et surtout sur le principal : le projet EDF.

          C’est quoi l’EDF aujourd’hui ? un groupe ? un style de jeu ? un engouement populaire ? Ce n’est plus rien de tout cela. Le charme est rompu, les gens ne croient plus dans cette équipe... (il y’a qu’a voir les sondages avant France-Italie... seul un tier croyait encore que le bleus se qualifieraient...) Ce n’est pas un problème de joueurs ou même du selectionneur... mais un problème d’absence de projet. Il faut un nouveau projet, il faut reconstruire. Mais.... je ne vois pas comment on peut reconstruire quelque chose avec un guide completement perdu qui nous amené dans une impasse.

          Un nouveau projet passe par un nouveau chef de projet. Domenech, doit partir. Si il le veux pas... alors il faut avoir le courage de lui montrer la porte. Pas besoin de lynchage, juste de prendre ses responsabilités.


        • vieuxcon vieuxcon 19 juin 2008 12:38

          Bonjour, je vais répondre un tout peu hosr sujet pour démarer et faire un copier collé de ce que je disais hier su mon site :

          "L’équipe de France va enfin débarrasser le sol Suisse de son arrogance.
          Si je peux comprendre le sélectionneur, nul et sans éducation, tout le rapproche de Sarkozy. Seul le tape à l’oeuil compte, quitte à emmer... tous les autres. On fait élever des barricades, on prive tout un village des plus élémentaires libertés, juste pour satisfaire un égo etc...
          Autant je suis déçu par le président de la ligue Française qui n’a pas mis le holà à ce cirque.
          Soit ! M Escalette a soutenu Domenec dans ses choix sur les joueurs, et là il est dans son rôle de président, Mais il aurait du taper du poing dans le tout le cirque qui a accompagné l’équipe de France en Suisse.
          Ce n’est pas l’image que mon père m’avait donné de ce protestant, et ce n’est pas le souvenir que j’ai de son frêre, patron qui défendait son personnel, mais qui avait le sens de l’humour et de la retenue, et surtout le respect de l’autre.
          La France n’aura brillé dans cet Euro, ni pour sa prestation, ni pour son savoir vivre, à l’image du président de la république : On avait lâché les ploucs et ils ont étalés leurs inculture."

          Je le redis ici, car ça me parrait symptomatique d’une France qui à l’égal de son président fait preuve de suffisance et de mépris vis à vis des autres.

          Le foot en est la meilleur preuve, ça ne mène à rien. Le staff Français c’est dispersé en protections et gadget inutiles. Refaire la peinture d’un couloir çà l’hotel, transformer un village en camp retranché.

          Nous étions en Suisse que diantre. Les Suisses en voient d’autre des vedettes, tous les jours, et depuis longtemps ils ont perdu l’habitude d’importunner leurs voisins pour un othographe.

          C’est du détail me direz-vous ?

          Non c’est symptomatique. Ces gens là (les footballeurs et leurs dirigeants) sont payés mieux que des mercenaires, pour représenter la France, avec fierté. Au lieu de ça ils se sont préoccupés de leur confort, sont passés pour le moins pour des arrogants exigeant un accueuil digne de leur standing. Il n’ont ; n’en déplaise à Nicolas Sarkozy, que leur inculture à étaler et passe pour des ploucs parvenus, ce qu’ils sont.

          Dans une compétition comme celle là le choix des joueurs est simple. On emmène ceux qui veulent y aller pour le smig. Et après le salaire est aux résultats.

          Vous pensez que je déconne ? j’ai été le président de Landreau, quand il était bien plus jeune. Je vous assure que la motivation pour le foot n’est pas au départ l’argent. Après celui ci corrompt tout. Mais pourquoi pas puisque tas de boue (ah non ça ne se traduit pas pardon )Sarkozy alors, en a fait une devise de la France. Gagnez plus. Mais gagner quoi au fait ?


          • Lapa Lapa 19 juin 2008 13:05

            vous parlez excessivement de Sarkozy dans un fil dédié au foot ?

            Quand on sait que les instances de la FFF et qu’Escalette ne se cachent pas d’avoir une acointance avec la gauche et le PS !

             

            le même reproche (inculture, sufisance, bling bling...) a été fait aux bleus en 2002 pour la calamiteuse coupe du monde. Sarkozy n’était pas président.

             

            L’inculture, les caprices de stars et le fait de faire chier son prochain n’est pas l’apanage de votre bête noire. Au pire, allez consulter si vous ne pouvez pas caler un commentaire sur le foot sans eructer votre haine de Sarkozy toutes les trois lignes...

             


          • vieuxcon vieuxcon 19 juin 2008 20:14

            j’éructe comme vous dites contre le blingblig. Contre le faire croire au lieu de l’essentiel.

            Loin de moi toute haine vis à vis de qui que ce soit. Je ne fait que des constats. Et ce qui me préocuppe le plus, c’est l’image que la France donne d’elle même en ce moment ;

            Peut m’importe que les joueurs aient perdu. il faut un gagnant et un perdant dans une compétition. C’est l’image que l’équipe de France à laisser dans la région qui est déplorable. Je le sais j’y habite quand je réside chez mon épouse.

            On sanctionne toujours celui qui donne une mauvaise image d’une entreprise, d’une école, et c’est normal.

            Si j’ai fait le paralèle avec le président de la république, c’est que je suis souvent en Allemagne, et croyez moi, équipe de fot ou président l’image est ridicule. Je n’y peu rien. J’aurais beau faire ce que je peu ça ne cahngera l’image de la France à l’étranger.

            D’autre le pourait, par ce qu’ils ont un devoir de représentation supérieur au mien. Mais leur soif de l’argent les rends aveugles et sourds. Dommage qu’ils ne soient pas muet.

             


          • ronchonaire 19 juin 2008 14:38

            Reprenons l’histoire récente de l’équipe de France :

             - 1998 : Zidane s’affirme définitivement comme le plus grand joueur de sa génération, la France gagne la Coupe du Monde ;

             - 2000 : Zidane au sommet de son art, la France gagne l’Euro ;

             - 2002 : Zidane blessé, la France sort piteusement au premier tour sans même marquer un but ;

             - 2004 : Zidane fatigué, la France est éliminée en 1/4 de finale ;

             - 2006 : Zidane éclabousse une dernière fois le monde de son talent, la France se hisse en finale de Coupe du Monde et ne perd qu’aux tirs au buts ;

             - 2008 : plus de Zidane du tout, la France éliminée au premier tour.

            En remontant encore plus loin, on s’aperçoit que les seuls titres gagnés et/ou bonnes performances de la France (demi-finale au minimum) l’ont été avec Platini ou Zidane, soit deux des cinq meilleurs joueurs de tous les temps. Domenech ou pas, la France n’avait pas de joueurs de ce niveau cette année et n’a jamais su gagner sans ce type de joueurs, contrairement à l’Italie ou l’Allemagne qui parviennent à gagner de grandes compétitions même sans joueurs de génie dans leurs rangs.

            Il n’y a donc que deux solutions pour que la France gagne à nouveau un titre majeur : soit l’équipe apprend à gagner sans joueur exceptionnel dans l’équipe, soit la chance sourit à nouveau au pays et lui fournit un successeur à Platini et Zidane.

            PS : j’ai passé sous silence la seule bonne performance française hors Platini-Zidane, à savoir la 3ème place obtenue à la Coupe du Monde 1958. Que les anciens m’excusent mais il s’agissait d’une autre époque, très différente de celle de l’après-professionnalisation. Par ailleurs, la France avait cette année-là deux des meilleurs joueurs de l’époque (Kopa et Fontaine) donc mon raisonnement reste correct.


            • sneaky13 sneaky13 19 juin 2008 14:57

              Avant d’apprendre à gagner (avec ou sans joueur exceptionnel) la France devra apprendre à jouer ...

              C’est fini l’époque où le football ultradéfensif permettait de gagner en comptant sur quelques traits de génie ou buts de raccroc

              Le "football total" est revenu (merci les Pays-Bas, la Russie etc)

              Nos centres de formation si réputés devront se mettre ( et rapidement) au goût du jour

              Apprendre aux arrières latéraux à monter, déborder et centrer

              Apprendre aux dribbleurs à garder assez de lucidité pour au sortir de leur dribble faire une passe utile

              Apprendre aux attaquants à tirer violemment tout en cadrant leur tir

              Apprendre à exploiter les coups-francs et corners

              Apprendre à jouer avec un seul demi récupérateur (l’autre demi anciennement défensif sera charger de réussir des passes de 20 ou 30 mètres à destination de ses attaquants


            • Ricky972 19 juin 2008 15:56

              Article bon. Toutefois, faisons une petite mise au point.

              Qui sélectionne les joueurs ? Le sélectionneur. Donc, qui est responsable sur toute la ligne de la défaite des Bleus ? Domenech. C’est aussi simple que ça. Vous parlez de scandale si Thuram, Sagnol, Abidal... n’avait pas été sélectionné... Sauf qu’un sélectionneur n’a pas ses états d’âme. Thuram ne joue pas à Barcelone... Et vous le sélectionnez ? Au Bayern, c’est Ribéry et Klose pratiquement qui font le jeu. Et vous sélectionnez Sagnol ? Viera est blessé. On n’est pas sûr qu’il sera rétabli. Et vous le sélectionnez ? Henry ne joue pratiquement pas et, pire, ne marque pratiquement pas au Barça. Et vous le sélectionnez ?

              Domenech a conduit la France en demi-finale du Mondial 2006 ? Voilà la plus grande blague de cette année. Domenech n’a rien fichu. Il est même inquiétant qu’il ait fait revenir Zidane et compagnie. Il aurait dû faire comme Van Basten... Dire à la Fédération qu’il lui faut du temps pour la reconstruction et marteler dans les médias qu’il construit une équipe et donner rendez-vous pour de vrais performances à l’Euro 2008... Par exemple, en Rugby, avec Liévremont, personne ne s’attendait vraiment à ce que la France gagne le tournoi. Personne n’a lyncher le sélectionneur après la défaite. On a critiqué parfois mais tout le monde a convenu de laisser du temps à ce gars pour faire ses preuves.

              Alors Domenech n’a aucune excuse. Point. Maintenant, la FFF n’a plus de cédibilité et doit en retrouver. Elle ne peut donc pas garder Domenech sous peine de voir encore les médias s’occuper de lui et les Français le lyncher encore plus que les médias le font. Sa position n’est pas tenable. Alors qui pour le remplacer ? J’entends des noms circuler... Blanc est encore trop frais à Bordeaux et il doit encore y faire ses preuves... Tigana n’a jamais rien gagné en tant qu’entraîneur. Papin n’est pas candidat. Houiller a déjà été sélectionneur et cela a été un échec. Il a été associé au choix du nouveau sélectionneur alors il ne peut pas occupé ce poste... Arsène Wenger n’est pas intéressé et il coûterait très cher... Bref, Wenger, Tigana, Houiller et Blanc exclu, il ne reste que Deschamps.

              Deschamps a été un excellent meneur d’hommes en Equipe de France. Après sa retraite, il a fait ses preuves en Monaco avec du coaching, de la stratégie, un équipe gourmande de victoires... Il a contribué beaucoup à faire la Juventus remonter en Ligue A... Il est le plus politique, certes. Mais il sait parler aux médias, aux joueurs, connaît les stratégies, sait comment gérer un groupe... Bref, sous peine de perdre toute crédibilité, les sondages aidant (plus de 50% des interrogés le demandent), la FFF n’a plus le choix : Deschamps est le très probable futur sélectionneur des Bleus.


              • at974 at974 19 juin 2008 17:06

                Quoi que vous en pensez, et que beaucoup, même ici ne veulent bienle dire, la personnalité de DOMENECH n’a JAMAIS plu.

                Aller en Finale en 2006, alors que la FRANCE dit "du foot" pronostiquait un retour à la maison après la poule de qualification, a toujours été considéré comme l’exploit de ZIDANE et de la chance.

                Depuis le début de DOMANECH comme entraineur, les footeux bésognaux n’ont eu de cesse de chercher les petites bêtes, alors il me parait normal qu’aujourd’hui entre DOMENECH et les journalistes et entre DOMENECh et les anciens joueurs, il existe un fossé qui a facilité le "dérapage de la communication".

                Aujourd’ui, c’est encore pire avec sur toutes les antennes, les vieux spécialistes (SACCOMANO, ROLAND) assistés de consultants ex-joueurs (LEBOEUF, LIZARAZU, PETIT, ...) se déchainent pour montrer à quel point ils avaient raison. TRISTE FOOTBALL Francais avec de tels supporters.

                Nous vivons une époque formidable où ceux qui ne prennent jamais une décision se permettent d’avoir toujours raison...


                • Pierrot29 19 juin 2008 17:28

                  C’est bien là la triste réalité...


                • chmoll chmoll 19 juin 2008 17:20

                  raymon a fait une boulette contre les pays bas,on savait que s’t’équipe était plus que bonne

                  ben raymond a mis des joueurs (certains) qui faisaient plus pokémon qu’autres choses


                  • chmoll chmoll 19 juin 2008 17:26

                    ,agavorax comment keu ça s’fait keu c pas le logo que j’ai mis téléchargé sur mon oeuvre d’art (cv)

                    c pas celui qui s’afffiche ?

                    c sur’ment un coup d’ la CGT ?


                    • nephilim 20 juin 2008 10:20

                      @trou du Gud.........

                      Oui oui c’est ca il y a de la discrimination à l’égard des blancs !!

                      mon pauvre Trou du Gud quelle deception pour la race blanche que tu representes dignement, mais que fait notre bon sinistre de l’interieur........allez il te reste encore la chance d’aller singer dans les tribunes des stades et de lever ton gros bras bien droit et ta petite tete bien haute.


                      • Le nanaconda 20 juin 2008 10:24

                        Domenech ne récolte que ce qu’il a semé.

                        Aucun plan de jeu, une équipe dégueulasse à regarder jouer excepté les deux matches de la coupe du monde où Zidane marche sur l’eau (regardez le jeu des Bleus de 2004 à 2005 et de 2006 à aujourd’hui), des sélections étranges et parfois en dépit du bon sens (les 12 remplaçants que j’emmène ne sont là que pour faire le nombre et surtout pas pour constituer des alternatives crédibles)... Et surtout une propension à la langue de bois et à prendre ses interlocuteurs pour des abrutis finis qui dépasse les limites de l’indécence.

                        Au bout de 4 ans à s’emmerder devant le jeu proposé par les Bleus, et à l’entendre s’enthousiasmer et dire à David Astorga qu’il retient beaucoup de positif, qu’il a vu des bonnes choses, après des matches contre l’Ecosse, la Lituanie ou l’Autriche.... Ca commence à taper sur les nerfs.

                        Il ne s’en mangerait pas autant s’il disait une fois ce qu’il ressent, ce qu’il regrette (en dehors d’une "erreur de communication", foutage de gueule ultime sur la préparation de la coupe du monde 2010), sa part de responsabilité.

                        "Ce n’est pas lui qui décide" de son maintien à la tête des bleus. Qu’il arrête. Si son sort, et les millions d’euros qu’il va toucher pour son licenciement lui importent peu, qu’il démissionne. Et laisse la FFF accepter (ou non) sa démission.

                        Il y a un truc qu’il n’a pas compris. L’équipe de France ne lui appartient pas, elle appartient à tout le monde. Il n’en est que l’intendant. Il doit rendre des comptes, dans la victoire comme dans les lamentables défaites.


                        • chmoll chmoll 22 juin 2008 12:22

                          ça m’fait penser à une histouère

                          c un type qui passe aux assises,pasque il a tué ses parents

                          son avocat, dans sa plaidoirie à dit aux jurés,messieurs, mesdames les juré(es)

                          je vous demanderais avant de rendre votre verdict, un peu d’indulgence pour mon client

                          car souvenez vous lors de votre délibéré ,que mon client est orphelin


                          • Baash 22 juin 2008 23:58

                            Bon déjà ...

                            2008 => Pas de boss ou de personnage pouvant manager le groupe = Defaite au premier tour

                            2006 => Equipe faite et diriger par Zidane = Excellent parcours

                            2002 => Pas de boss ou de personnage pouvant manager le groupe = Defaite au premier tour

                            2000 => Un boss sur le terrain en la personne de Deschamps et un boss sur la touche pour faire le coaching dans l’ombre en la personne de Lama = Victoire

                            1998 => Un entraineur ayant un savoir du management d’homme et de la poigne pour se faire respecter = Victoire

                            Voici la chronologie de la France, qu’il s’appelle Lemerre ou Domenech ce sont pas des managers et ils n’ont pas la poigne pour se faire respecter des joueurs, c’a n’enlevent rien surement a leur competence d’entraineur, mais pour etre selectionneur il faut etre capable de commander.


                            • Baash 23 juin 2008 00:02

                              *pour 2004 c’est un parcours qui n’est pas honteux un 1/4 de finale c’est correct, apres un 2002


                            • lupoduro 23 juin 2008 01:38

                              Bien bien parlons un peu de Mr Domenech, certes illustre entraineur qui, a ce qu’il me semble, n’a jamais rien gagné de trés spectaculaire ( le tournoi de toulon , de Casablanca aussi je crois ?? Cleasse Espoir ???) Bref pas grand chose. 

                              Mais il a quand meme été placé à la tete de l’équipe nationale en 2004 apres la déroute en Grece. Voyons ce qu’il a fait depuis : passons sur la coupe du monde 2006, c’est vieux on va pas revenir dessus, mais parlons de l’Euro 2008 avec un petit rappel intéressant.

                              Salaire brut : 1.100.000 Euro plus des primes ( 30.000 Euro la victoire , 15.000 Euro le match nul ( je ne savais pas qu’on pouvait gagner de l’argent sans remporter un match en plus de son salaire, il serait bon de proposer cela dans toutes les sociétés de France : si vous travaillez bien vous participez aux plus values, si le chiffre est identique à celui de l’année précedente vous touchez quand meme des sous !!!) et un pourcentage sur les partenariat de l’équipe de France ( dernier contrat signé avec Nike 42,5 millions d’Euro par an pendant une durée de sept ans !!!!!!! Brefs des babioles vous trouvez pas ????.... Et en échange de quoi ?? Des résultats ??? ZEROOOOOOO. Dans une entreprise sérieuse, dans un ministère serieux, dans une famille sérieuse, on indique la porte, on enleèe le baton de commandement et on cherche qui est plus capable..et bien dans ce cas non. Au contraire on le laisse parler pour s’entendre dire que l’Euro 2008 n’est qu’un passage, qu’une étape !!! Ah bon il vise plus haut encore par hasard ?? Comme en 2006 pour la coupe du monde ?? Ou il a fallut qu’il rappelle les mousquetaires pour se qualifier ??

                              Ce ne sont pas les joueurs qui sont responsables mais l’entraineur comme de partout dans le monde. Quand quelque chose ne marche pas c’est le patron qui paye. Or ici et bien non !!! smiley Pas d’excuses, pas de remords, bref rien, meme la pretention de vouloir rester jusqu’a la fin du mandat !!!! Compliments pour l’arrogance et la volonte ferme de ne pas vouloir perdre sa place smiley

                              Maintenant analysons un peu le choix du selectionneur :

                              Sur 23 joueurs un noyau dur ( Olympique lyon 8 joueurs) ensuite le reste consequence : sur le terrrain pas moins de 5 joueurs de l’OL. Certes champion de france depuis des années mais hors hexagone l’OL on connait pas !!! ( pas de finale de clubs, rien quelques presences mais rien d’autres).

                              Les joueurs maintenant : Dans les buts Coupet à l’actif ce dernier championnat 55 but sencaissés pour 55 match (11 defaites et 9 nuls), en defense Clerc ( il a joué combien de parties cette année ?) en attaque Benzema ( il y combien de parties internationales dans les jambes ?) je laisses les autres de coté. Ensuite il y a le Chelsea avec deux presences ( Anelka ?? il a marqué combien de but cette année ?) le Bayern avec deux presences ( Sagnol a jouè combien de fois cette année ?) Henry du Barcelone qui ne gagne rien depuis 2005. Gallas ? Evra ?? Combien de presences cette année ? Ribery est peut etre le seul qui a eu de la malchance et surtout l’unique à en vouloir ( voir son match avec l’Italie)

                              Et puis il y a ce que le selectionneur ne connait pas ou ne voit pas parce que lui ne voit seulement que les astres : Mexes peut etre le meilleur défenseur depuis l’époque des bleus de Platini , Flamini consideré un des meilleurs milieux apres Viera ( qui était indisponible aprés l’avoir été pendant pres de six mois durant cette saison en Italie), Frey 49 match 45 but encaissés un gardien de but qui est un peu plus percutant que Coupet,, Giuly et puis j’en oublie (Trezeguet par exemple meilleur buteur en serie A en italie en 2007).

                              Pour toutes ses raisons, je penses qu’il est important que la FFF sache que le mieux serait de renouveler au plus vite sa confiance à notre entraineur national bien avant l’échéance de son contrat, pour etre bien sur qu’il ne passera pas à l’ennemie qui se presse pour nous le volé !!!!!!!

                              MR Domenech : un homme, un mythe, un nom, une garantie pour le sport en général et le football en particulier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès