Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Affaire Armstrong : faut-il boycotter le Tour de France ?

Affaire Armstrong : faut-il boycotter le Tour de France ?

Le Zigzag Tour de France rendra-t-il ses millions ? Il le devrait moralement. C’est la conséquence logique de l’effacement d’Armstrong, de la négation même de son existence. La Pravda et le KGB à la française ont encore frappé.

L’acharnement sur Lance Armstrong était prévisible et il ne va pas s’arrêter. L’UCI, Union Cycliste Internationale, lui demande maintenant de rendre les primes gagnées sur le TdF, soit 2 millions et 950‘000 euros. Il faut dire que rien n’a été laissé à L.A. Aucune victoire d’étape, aucune montée de col ne lui est plus attribuée.

Soit. Mais enfin, si les coéquipiers dénoncent un système perfectionné de dopage après la fin de leur carrière, un tel système semble avoir eu des complaisances. Imagine-t-on l’équipe de Lance se cacher dans les buissons pour échapper au contrôle pendant que l’employé chargé de ce contrôle appelle dans le vide : « Armstrong ?! Armstrong ?! Pipi ! » Ou ce même inspecteur frappant à la porte de la loge de L.A., et acceptant sans rien dire de repartir bredouille parce que celui-ci ne lui répondait pas ? Sont-il vraiment si stupides ? N’est-ce qu’un mauvais vaudeville ? Depuis des années les athlètes qui refusent de se soumettre à un contrôle sont sanctionnés. Pas Lance ?

Si le haut de degré de système de dopage est bien réel, alors il a bénéficié de complicité. Qui sont les complices ? Qui dans l’UCI avait intérêt aux victoire de L.A. à l’époque ? Combien le TdF, l’UCI et peut-être d’autres ont-ils gagné sur son dos ?

Si Armstrong était dopé, si cela se supposait, si d’autres - dont ses coéquipiers - l’étaient, si des lampistes qui resteront inconnus l’étaient, alors les organisateurs du TdF et de l’UCI et les journaux, plus la télé, ont vécu grâce au dopage par Armstrong et autres interposés. Ils peuvent aujourd’hui jouer au chevaliers blancs, ils sont noirs de suie. Il sentent l’EPO à plein nez.

Alors, ce Tour de France rendra-t-il les redevances télé, les primes des villes étapes, les sponsors, pour tout cet argent sale qu’ils ont gagné ? On peut remonter à Anquetil, qui avait reconnu ouvertement d’être dopé pendant ses victoires légendaires.

Mais Anquetil est un héros français, une légende. On ne l’effacera pas des gagnants. Il tour-de-france-2013-les-21-etapes.jpgn’est pas déchu du palmarès, gommé des archives.

Alors que Lance Armstrong, américain, est non seulement déchu de ses victoires, mais le site du TdF a ôté de ses archives tout ce qui concerne les tours où il a gagné : les archives ont un trou de 1998 à 2006. Tant pis pour les autres participants. On croit rêver. Et son nom a purement disparu de ce même site.

C’est le soviétisme moderne à la française. La Pravda ne faisait pas mieux : on réécrivait le lendemain le journal de la veille pour le faire correspondre à la nouvelle vérité. C’est juste lamentable.

Virenque, troisième en 1996, deuxième en 1997, convaincu de dopage, reste dans les listes des coureurs et les tours auxquels il a participé ne sont pas effacés des archives. Virenque devenu chroniqueur sur une chaîne de télé. A l’insu de son plein gré ?

Deux poids deux mesures. La domination d’Armstrong a été trop insolente. Il a eu l’outrecuidance de détrôner les français au palmarès du plus grand nombre de tours gagnée. Car à dopage égal, il a surclassé tous les autres. Chargé ou non il était le meilleur. Il reste un coureur hors normes. Et le TdF peut aujourd’hui s’arrêter. Le comportement de ses dirigeants est totally hypocritos. Ce n’est d’ailleurs plus qu’un tour de demi-France. Pour la 100ème, tout le nord du pays est délaissé ! Ils ne paient pas assez ? Et cette manie de multiplier les déplacement entre villes d’arrivée et villes de départ le lendemain. Pour gagner encore plus ? Plus de vraie continuité. Un patchwork.


Ce n’est plus un tour, c’est un zigzag. Le Zigzag de France. Ou un zapping. Le Zapping de France.

Ce n’est plus le vrai Tour de France, celui où tu suivais la logique de la progression sur la carte. C’est le Tour du Fric, des petits français dopés et formidables, et du sale américain dopé et diabolisé.

Tour de France, dégage !
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 27 octobre 2012 10:00

     “Mettons que les sportifs arrêtent le doping. On aura l’air malin nous, devant nos téléviseurs à attendre qu’ils battent les records”...Coluche


    • Robert GIL ROBERT GIL 27 octobre 2012 11:15

      faut elargir votre vision cher docteur ne pas rester avec des oeillieres, quand on parle de records cela ne se limite pas au velo...


    • Yvance77 27 octobre 2012 10:22

      Salut,

      Le ménage aurait dû être fait depuis longtemps déjà. Et, en l’espèce même si Armstrong vient de se faire griller par la patrouille, ce n’est que partiel. En effet, il faut aller au bout et voir de quoi il en retourne chez le docteur Folamour - Puerto - et aussi loucher vers l’UCI qui n’est pas claire du tout.

      Dès 2001, il est avéré qu’au tour de Suisse, Lance avait été contrôlé positif, mais qu’il a fait ce qu’il fallait pour que cela soit enterré.
      Qui a-t-il soudoyé ? Qui sont les complices de tout ceci . Pat McQuaid a-t-il regardé ailleurs ? Etc...

      Il reste d’énormes zones d’ombre et tant quand le ménage en grand ne sera pas fait et bien ce sera le recommencement. Non diront certains ? Y a qu’à voir avec l’affaire Festina dont on pensait que cela le sommet... quelques années plus tard on est toujours dans les mêmes travers.

      Le pire est que des courreurs sérieux ont payé pour leur honnêteté, comme Jacques Glassman en sont temps dans le foot. En fait, les vertueux sont les coupables... un comble.

      Qu’Armstrong ait payé est normal... mais il faut aller plus loin et jusqu’au bot cette fois-ci !


      • trape 27 octobre 2012 10:47

        Il n’y a pas de sport, dans le Tour de France, mais une grande kermesse commerciale, une « usine à Fric », une zone de non-droit ( cf maillot jaune exclu sur présomption) dans laquelle on vend des « valeurs sportives » pour mieux vendre le reste. Attention à celui qui est le grain de sable, trop voyant, dans la machine. La lutte contre le dopage aide à réunir la populace dans un projet fédérateur et manichéen, dans une réunion de consommateurs potentiels,. car qui peut être contre la lutte contre le dopage ? Personne à priori !
        Armstrong paye sa vanité, probablement, mais combien de héros historiques de ce tour, devraient subir le même sort car le dopage est autant inné dans les activités sportives qu’en dehors, et depuis des siècles, et pas plus dans le vélo ? Combien de sportifs, ou de non sportifs y compris dans les directeurs successifs n’auraient-ils pas pu être catalogué comme « dopé » du fait que le status de dopé ne regroupe pas que des gens ayant pris de l’EPO ou des Anabolisants car de vulgaires médicaments suffisent à passer au rouge ?
        L’acharnement sur Armstrong est, comme le Tour de France, une affaire de « gros sou » ; histoire de récupérer un peu d’argent...
        Quant au tour de France qui passe par des pays étrangers ou fait des sauts de puce de 400 km, il ne ressemble plus à rien. Dommage. Les marchands du temple ont opéré.


        • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2012 11:04

          Le tour, c’est une affaire commerciale, pas un évènement sportif.

          Quand on a compris ça, on a tout compris, notamment les techniques marketing utilisées. Il faut faire du fric, c’est tout, et ceux qui se dopent sont bien dans cette logique, mais ils ne sont que des petites mains du système.


          • ctadirke 27 octobre 2012 15:21

            Oui il faut boycotter et si on a le temps regarder les beaux paysages traversés à la télé 


            Les patrons de course , pour le moins, qui savaient, devraient aussi rembourser leur salaire. leur salaire. 

          • jeanolebelge 27 octobre 2012 11:06

            ce sont ceux qui ont eu LE PROFIT qui crachent dans la soupe de ceux qui leur ont permis d’avoir LE PROFIT

            L’article de HOMME Libre est frappant de vérité mais pas un journaliste n’aura le courage de s’y référer pour lancer le débat sur le fond du dopage


            • Zanini 27 octobre 2012 12:01

              Car à dopage égal, il a surclassé tous les autres. Chargé ou non il était le meilleur. Il reste un coureur hors normes.

              Tellement hors normes qu’avant son cancer personne ne le voyait gagner un grand tour, encore moins un tour de France, tout au plus on le voyait gagner quelques classiques (Course d’un jour), il n’avait ni l’endurance ni les capacité de grimpeur pour pouvoir prétendre a la victoire. Âpres son cancer il revient métamorphosé en un pur coureur de grand tour. C’est bien pour ça qu’il était suspect dès le début.

              De plus, il n’y a pas de dopage égale, et il est en effet possible de transformer un âne en chevale de course avec le dopage moderne. (voir le cas Gewiss-Balan et les taux d’hématocrite qui font plus que doubler)
              Armstrong ainsi que le reste de son équipe disposaient bien de ce qui se faisait de mieux en matière de dopage a l’époque (il a verser verser 50000 euro au docteur Ferrari) et il est plus qu’évident qu’ils en on tirer un grand avantage.

              Ceci dit encore de nos jours le dopage reste endémique dans tous les sports , le gros truc des dernieres années pour les sports d’endurance comme le cyclisme est l’AICAR qui reste tres difficile a détecté.


              • asterix asterix 27 octobre 2012 12:47

                Je ne m’étendrais ni sur Armstrong, ni sur le dopage. Mais sur le Tour de France en lui-même. Amateur de vélo, merckxiste pour tout dire, s’il y a bien une épreuve cycliste qui n’a pour moi aucun intérêt, c’est bien ce fameux Tour de l’Hexagone.
                Spectacle ? Zéro, sauf les paysages.
                Epreuve sportive ? Zéro sauf la qualité des équipiers.
                La montagne ? Toujours les 4 ou 5 mêmes qui ne se battent même plus, sauf à coups de secondes
                Etapes de plat ? Les sponsors des petites équipes ne cherchent qu’une chose : que leurs coureurs passent à la télévision durant au moins une heure. Dans le peloton, on calcule, on établit une moyenne horaire qui fait qu’on retombera sur les pauvres ploucs au km 206,5OO, juste avant la dernière côte où les équipiers feront barrage et oups, encore une victoire de Cavendish au sprint. Trois heures de non-spectacle télévisé qui n’auront servi à rien.
                Vive les courses d’un jour. Haro sur les oreillettes. Non aux maillots distinctifs qui jouent contre le spectacle. Des délais réduits et l’élimination automatique en cas d’arrivée tardive.
                Et surtout des équipes limitées à cinq coureurs. Marre de voir des Armmstrong ou autres prudemment réfugiés derrière des armoires à glace chargées de lui éviter de prendre le vent. La loi du moindre effort. On attend le 11ème tournant de l’Alpe d’Huez, celui dont on sait qu’en le prenant à droite, le dénivelé moindre permettra d’enrouler le développement X et prendre ainsi 23 cm aux adversaires par coup de pédale. Armstrong n’était pas vraiment plus fort que d’autres mais sa technique lui permettait, à développement égal, deux battements de jambe de plus à la minute que ses adversaires. Sa position sur le vélo lui donnait un coéfficient de pénétration dans l’air meilleur que ses adversaires.
                Du sport, cela ?
                Le Tour de France devrait d’urgence être reconfiguré pour favoriser l’effort individuel plutôt que le résultat prévisible de 10 domestiques au service d’un seul dont il est prévu, dès le départ, qu’il attaquera à un endroit déterminé, lors d’une étape déterminée, ou attendra le contre la montre pour prendre 34 secondes à ses adversaires sur les 29 km 450 du parcours dont tous les secteurs auront été analysés par ordinateur, les seuls paramètres variables étant la direction du vent.
                Oui, un Tour de France dont les 5 derniers de l’étape seraient automatiquement éliminés. Oui aux deux minutes de bonification au 1er qui franchira la double ligne blanche. Vous imaginez le spectacle d’une dernière étape où ils ne seraient plus que 18 au lieu de sabler le champagne entre équipiers juste avant le premier passage aux Champs Elysées ? Même à 4 minutes au général, le 16 ème aurait encore une chance de gagner.
                Mais non, dès la troisième étape, celui qui, grâce à ses équipiers, aura pris 34 secondes durant le contre la montre par équipes, sait déjà qu’il a course gagnée alors qu’il reste 2.965 km avant Paris, espace-temps durant lequel il devra juste éviter la chute pour avoir d’ores et déjà son nom ( et le maillot de son sponsor ! ) au palmarès.
                Un travail de forçat, pas de sport, aucune incertitude.
                De la monotonie assurée durant 21 jours... 
                Le champion, c’est celui qui gagne Le Tour des Flandes, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Plouay ou le Tour de Lombardie. Les autres ne sont que des hommes-sandwichs, des faire-valoir, des travailleurs de l’ombre ( qui ne sont pas sans mérite pour autant )


                • thierry3468 27 octobre 2012 13:40

                  J’ai aimé le foot et l’affaire OM VA est arrivée ....J’ai aimé le vélo et le dopage a tout gaché .Il faut condamner les sportifs qui trichent mais que dire des sponsors ,des organisateurs qui savaient et qui l’ont encouragé....L’organisateur du Tour de France est coupable d’avoir laissé des coureurs participer alors que les perfomances sportives ne s’expliquaient que par le dopage .Je ne regarderai plus cette épreuve qui a perdu son ame dans le sport business .


                  • ctadirke 27 octobre 2012 15:28

                    Il n’y a que trois sports défendables : la marche et la natation hors compétition, ainsi que le parcours de santé qui devrait être une obligation légale dans toute commune de plus de 1000 foyers imposés sur le revenu.


                    Je mets le sport en chambre hors concours évidemment smiley

                  • ctadirke 27 octobre 2012 15:31

                    Jalabert était-il clair quand il courait ?


                  • magma magma 27 octobre 2012 23:37

                    j’adore jallabert, mais j’avoue que l’année ou son équipe s’est retirée du tour et qu’il était porte parole ;.. j’ai pas aimé


                  • François51 François51 27 octobre 2012 15:33

                    Armstrong reste un coureur hors norme

                     oui chargé comme une chaudière,et qui ne passait même pas la moyenne montagne avant son cancer en 1995. (36 ème au classement général cette année là.)

                    • Jimmy le Toucan 27 octobre 2012 15:41

                      Les cyclistes en grande majorité sont des sinistres cons, 4 de front sur les routes et quand tu klaxonnes pour qu’ils s’alignent, ils te font des gestes très clairs, suis transporteur, j’ai l’habitude,

                      jouer sa vie contre un 40 tonnes, faut en tenir une couche, dope ou pas

                      • Zousch Zousch 27 octobre 2012 17:48

                        Vous avez raison...et il n’y a pas besoin d’être transporteur pour le constater.Et merci de l’avoir dit.


                      • magma magma 27 octobre 2012 23:40

                        ma plaisanterie favorite, c’est comment rendre un footballeur intelligent ? en éspérant que le foot soit apres le cyclisme dans stade 2


                      • zomboid zomboid 27 octobre 2012 15:59

                        http://www.youtube.com/watch?v=FGwGRmc3EUw
                        heureusement il nous reste Louison.


                        • fullryo 27 octobre 2012 23:22

                          En lisant les commentaires de l’article, je me rend compte que personne n’a vu au travers cette délation « fratricide » d’un americain par des américains qu’ avant tout c’est l’image de la France qui en prend un sacré coup ! et je pense que c’est volontaire et délibéré de la part de ces « bonnes âmes » d’américains que de déscriditer la Grande Boucle sous couvert de transparence et d’éthique ! Eux, c’est un de leur sportif qu’ils sacrifient, en revanche pour nous c’est l’image d’une épreuve mythique, typiquement française et la plus prestigieuse au monde qui passe pour être une compétition pourrie et gangrénée rien que sa ! Jaloux d’américains !


                          • magma magma 28 octobre 2012 00:05

                            anti américanisme primaire fatiguant et débile... les dopés il n’y a pas eu qu’amstrong et les américains, les pays de l’est avant (ceux qui avortaient les nageuses est allemandes avant les comptétitions) les italiens les espagnols, les marocains, il y en a de tout pays


                          • Yohan Yohan 27 octobre 2012 23:41

                            Le dopage dans le cyclisme, c’est une lente escalade. Connaissez vous l’expression d’antan, « avoir le grand volant » c’’est assez imagé mais c’est une triste réalité. Il est encore temps de faire machine arrière


                            • magma magma 28 octobre 2012 00:02

                              chaque année je dis que je ne regarde plus et pourtant je regarde (un peu comme les posts de morice).

                              mais ce sujet a été déjà sur 10 forums ici.

                              Je pense que les courreurs sont encore dopés, mais amstrong représentait un beau salaud, un système, une organisation dont les organisateurs devraient répondre. Voir wiggins cette année qui lachait prise en grimpant un pont il y a 1 an, gagner le tour avec des équipiers rouleurs qui montent les cols mors aux dents n’est pas suspect, c"est douteux.

                              Aux imbéciles (généralement ceux qui ne connaissent pas le sport et qui parlent) qui y voient de la jalousie pour les francais, nous avons fait en france le controle longitudinal, qu’aucun pays ne fait et nous finissons 35 eme du tour d’Italie de jeunes qui étaient champions dans leurs catégories avant.

                              il est bon qu’on attribue pas ses titres, effectivement j’avait regardé je sais plus qu’elle année, et 9 sur les 10 premiers étaient dopés, et le 10 eme n’était peut être pas controlé.


                              • Yohan Yohan 28 octobre 2012 00:11

                                Wiggins ? un calque d’Armtrong à mon avis. Gageons qu’il va peut-être réfléchir à deux fois avant de gagner un 2ème tour


                              • magma magma 28 octobre 2012 08:25

                                wiggins et son équipe par ailleurs... on se demande même si le sprinteur de l’équipe ou le médecin n’auraient pas pu gagner le tour cette année


                              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 octobre 2012 00:07

                                Ca existe encore le « Tour de France » ?? C’est ce spectacle avec des vélos et un maillot jaune ? Je croyais que ce truc avait disparu dans les années 60. 


                                • magma magma 28 octobre 2012 12:39

                                  Je propose qu’on retire tous ses articles a Morice pour prise évidente d’EPO (Ecriture Prolifique Observée) en plus de la mauvaise donnant des troubles comme sénilité précosse, délirium trémens, paranoïa, agressivité non contenue ayant pour risque de finir a terme en Troll.


                                  • velosolex velosolex 28 octobre 2012 15:16

                                    Le dopage entre l’époque d’anquetil et celle d’Amsrtong, c’est à peu la différence entre l’avion à hélice et la fusée interplanétaire.
                                    De tous temps on s’est dopé, d’accord.
                                     Sauf que les moyens ne sont pas les mêmes....
                                    Le dopage empirique et parfois contreperformant de cette époque révolue, où l’on mélangeait alcool et amphétamines, pour finir par zigzaguer au milieu de la route, et tomber dans le fossé, comme l’a vécu le malheureux Tom Simpson, a laissé la place à L’EPO.

                                    Si pendant longtemps, on avait coutume de dire qu’on ne transformait pas un mulet en cheval de course, et bien ce n’est plus vrai maintenant
                                    . L’EPO permet ce petit miracle, et améliore jusqu’à plus de trente pour cent le potentiel d’un coureur.
                                    Sur certains il sera sans effet.
                                    C’est un peu comme si l’on faisait maintenant courir les vélos et les mobylettes ensemble.

                                    Armstrong n’a rien d’une victime.
                                    C’est un prédateur.
                                     La liste des gens qui s’émeuvent de son sort fait sourire : Merkx, Indurain, tous les espagnols en général d’ailleurs, ajoutez y Jeannie Longo qui tout à coup se retrouve dans cet étrange car humanitaire....
                                    Tous ces gens ont pour le moins étaient suspectés, ou épinglés. On comprendra que cette histoire où l’on réussit à faire parler le passé, et surtout ces échantillons sanguins, en chagrine plus d’un.

                                    Plusieurs journaux appellent à une refonte des institutions vérolées : l’UCI, dont on sait qu’elle a étrangement protégé Armstrong.....Ils se rendent effectivement compte que cette discipline est en train de perdre tout crédit.

                                    Mais tous les sports sont plus ou moins concernés par les pratiques mafieuses. N’allez pas chercher dans le passé de comparaisons, ce n’était que bagatelles par rapport au dévoiement généralisé qui gangrène les disciplines, de plus en plus détachées du public, et perdant dans leur arrogance tout contact avec la réalité.

                                    Sans doute serait il souhaitable maintenant que le cirque s’arrête.
                                    Signé : Un ancien coureur qui n’en peut plus, mais.


                                    • magma magma 28 octobre 2012 22:37

                                      Un journaliste d’FR3 s’était senti mal a l’aise en rentrant de nuit dans un hotel pour voir des mecs pédaler a 3 heures du mat...

                                      Arte avait fait une émision remarquable il y a une 10 ene d’année. Certains sportifs se font une ou des injection et toute la graisse disparait en quelques mois, écoeurant.

                                      Le tour est une épreuve gratuite, a faible gain (le gagnant du tour n’a pas un mois d’ibraimovic) pour un public souvent modeste. Y voir des mecs tricher y est peut être plus scandaleux que certains sports. Voir Materazzi courir 1h45 n’en fait ni un génie ni un vainqueur ce qui n’est pas le cas pour Amstrong et je rapelle, toute son équipe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès