Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Anelka et Ribéry ne sont pas Richard Virenque !

Anelka et Ribéry ne sont pas Richard Virenque !

Ce qui arrive à l’équipe de France de football est sordide, non pas du fait de la défaite face au Mexique, mais de la manière dont cette défaite s’est programmée. Tout et son contraire a été dit et écrit concernant la piètre performance de cette équipe. Ce n’est pas la première fois que la France perd un match important et ce ne sera pas la dernière. Chaque nation a ses mauvaises périodes, ses coups du sort qui font que la victoire n’est pas au rendez-vous. Raymond Domenech a sa part de responsabilité dans ce fiasco, mais aussi la Fédération, incapable de prendre des décisions cohérentes depuis au moins 4 ans. Les joueurs, aussi, qui pourtant ne sont pas nuls, parce que si c’était le cas, pourquoi seraient-ils tant payés dans les clubs étrangers ? Mais la presse, la télévision et les politiques tant de droite que de gauche ont aussi à prendre leur part dans cet échec que tout le monde voyait venir, sans oser se l’avouer.

Le football n’est plus seulement un sport, mais une activité économique et commerciale, une vitrine et une tribune politique et sociale. Perdre n’est pas un problème et encore moins une honte quand le courage et la manière y sont. La Corée du Nord n’a pas à rougir de son match face au Brésil, ni le Nigeria contre la Grèce, malgré la défaite !

La France s’était déjà qualifiée contre l’Irlande dans un match plus que discutable. Ce n’est pas le fait que Thierry Henry ne se soit pas dénoncé pour sa faute de main (qui l’aurait fait à sa place ?) qui est à blâmer, mais plutôt l’arbitrage. Mais après une qualification que l’on peut reconnaitre comme contestable, l’équipe de France était attendue au tournant.

Puis arriva la pénible affaire des prostituées, là non, plus, pas de quoi fouetter un chat ou un footballeur. Des histoires de cul, il y en a toujours dans le sport et pas plus en France qu’ailleurs.

Domenech n’est pas forcement un mauvais entraineur techniquement, mais il a commis des erreurs de communication avec les médias et a eu une attitude soit trop excessive, soit trop laxiste avec les joueurs, ayant ses têtes de Turcs et ceux à qui il pardonnait les écarts les plus irresponsables. Des joueurs comme Pirès, Trezèguet et Dhorasoo en ont fait les frais en leur temps. Mais ne lui a-t-on pas sinon imposé, du moins suggéré fortement les icônes de banlieue, même en méforme pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec le sport et rester dans le politiquement correct ?

La France a perdu, et alors ! Ce n’est pas un drame national au moment où nous subissons la crise économique et financière, Sarkozy, la réforme des retraites et la spéculation contre l’Euro ! Mais, tout en ayant économiquement et politiquement les pieds sur terre, on peut aussi aimer le foot et le beau jeu.

Le problème vient de plus loin, de l’après victoire de 1998, où la presse a créé de toute pièce un mythe, celui d’une France multi-ethnique capable de gagner. Alors qu’il ne s’agissait que d’un leurre médiatique et politique, d’une fable à usage interne pour noyer le poisson. Que quelques individus doués pour le foot arrivent à gagner de l’argent, beaucoup d’argent, ne résolvait nullement les inégalités sociales, les problèmes de racisme de délinquance et d’emploi.

Pire cette France multi-ethnique, qui aurait pu être celle de la fraternité entre les différentes composantes de la nation, est devenu une glorification de la banlieue, des « quartiers », comme s’il était impossible d’être noir, arabe ou kabyle et de nationalité française sans venir d’une barre HLM pour être digne d’intérêt. Et cette mystification a dépassé le cadre du foot. Le rap, le street-wear, l’argot wesh-wesh, la soit disant « culture de cité », se sont imposés comme des modèles d’intégration et de promotion sociale. Et de se pâmer et d’exulter devant cette non-culture au lieu d’essayer d’appliquer des méthodes plus classiques d’intégration et d’assimilation. Et que de rire forcés aux médiocres bons mots de comiques venus de la zone.

Car si les Français jouent mal en équipe nationale, ce n’est pas parce qu’ils sont nuls. Sinon, pourquoi se les arracherait-on à prix d’or à Chelsea ou Arsenal ?

Ce qui est frappant, c’est que l’on a tout permis, tout pardonné à des joueurs plus motivés par leurs clubs qui les payent rubis sur l’ongle, que par leur pays qui malgré les primes et les grands hôtels ne leur apporte pas de satisfaction morale en compensation de ce qu’ils empochent ailleurs.

Les coureurs cyclistes gagnent nettement moins que les footballeurs, ils ont été systématiquement fustigés par la presse, par les Guignols et par Internet, alors qu’ils font souvent des efforts surhumains pendant les courses et que les presque anonymes du peloton ne roulent pas sur l’or, tant s’en faut. Et pourtant, en dehors des Championnats du Monde et des Jeux Olympiques, eux aussi courent pour des équipes professionnelles et des sponsors commerciaux. Pourtant, il suffit de voir l’ardeur des cyclistes Français pour tenter de gagner l’étape du 14 juillet du Tour de France, pour se dire que ces gars là, ils ne courent pas uniquement pour une banque, une assurance ou une marque de frites.

Richard Virenque a été lynché, moqué, pris en dérision alors qu’il n’a pas commis le quart des frasques de certains membres de l’élite du football français. Or, les cyclistes viennent depuis toujours du milieu ouvrier ou rural, que ce soit jadis Anquetil et Poulidor ou plus récemment Virenque et les frères Jalabert, sans parler de l’armada de coureurs bretons. Prolétaires blancs, certes, mais exactement comme Ribéry, ils ne se sont jamais fait remarquer dans le même registre. Bien sûr, il y a le dopage, les transfusions, l’EPO, dans le cyclisme professionnel, et même amateur, mais est-on si certain que les footballeurs soit totalement clean ? Et puis, malgré les quolibets, les moqueries incessantes, Virenque n’a jamais insulté personne, il se serait même excusé d’avoir dérangé les autres à l’insu de son plein gré ! 

Malgré tout, les cyclistes, mal aimés, considérés comme des imbéciles en dehors de Laurent Fignon, n’ont pas commis d’exactions notoires, du moins parmi les Français et se retrouvent mis au ban de la société au non d’un moralisme de bazar qui fait la chasse aux « tricheurs ». Les seuls mouvements de mécontentements sont des départs différés ou des menaces de grève quand ils se sentent pourchassés dans des affaires de dopage. Ils ont tout au plus neutralisé une étape après des années de harcèlement. Commencez d’abord par monter l’Iseran ou le Ventoux, chargé ou non, quand il grêle ou qu’il fait 30 °C, avant de les traiter de fainéants dopés jusqu’à la glotte !

On ne peut non plus parler de ces minorités visibles que l’on ne retrouve pas dans le cyclisme. Vikash Dhorasoo est aussi membre d’une de ces fameuses minorités, mais d’une visibilité qui n’intéresse ni les médias, ni les politiques car il ne draine pas derrière lui un électorat potentiel et ne peut en aucun cas calmer une émeute en banlieue malgré sa bonne volonté évidente. C’est une des raisons pour lesquelles il est resté sur le banc et qu’il a eu le temps de faire un petit film de remplaçant.

Wayne Rooney est aussi un prolétaire, sans grand bagage intellectuel, et qui « va aussi aux putes » et pourtant il ne se comporte pas comme Anelka ou Ribéry. Tête de mule certes, véritable bourrin doué pour le ballon rond, il n’en est pas pour autant un membre à part entière de l’équipe d’Angleterre qui joue le jeu.

Ce qui se passe depuis des années avec l’équipe de France de football n’est donc ni un problème de classe sociale, ni de diversité, mais un manque de désir de jouer en équipe nationale de la part de certains joueurs. Boli, Thuram avaient envie de jouer et même Thierry Henry, quand au meilleur de sa forme, il était négligé par les médias au profit de Zidane.

La France institutionnelle, à différents niveaux, est responsable de ce fiasco. Domenech en tête et les joueurs sélectionnés pour aller jouer, car en fin de compte, ce sont eux qui sont sur le terrain balle au pied face à l’adversaire. Mais la presse, la télévision, la Fédération ne peuvent s’exonérer de cet échec aussi facilement en se trouvant un ou des boucs émissaires. On avait déjà mal joué contre le Sénégal en Corée, et cela s’était fini autour d’une couteuse bouteille de vin ! Cette fois ci, même un Romanée-Conti ne suffira pas à faire passer l’amertume de la défaite.

Quant aux politiques tant de droite que de gauche, ils ne devraient pas être fier. A droite d’abord, la politique de la ville, la promotion par le sport, n’ont été que poudre aux yeux. A gauche l’angélisme s’est transformé en cécité. Le ver était déjà dans le fruit quand Zidane a été décrété icône nationale. Et Georges Frèche et Marine le Pen vont peut-être exulter devant cette débandade, alors que le problème n’est ni celui de la couleur de peau des joueurs, ni de leur religion, ni de leur origine, mais d’un manque de désir, de patriotisme ajoutés à une vision mercantile du jeu. On ne demande pas à un joueur d’être musulman, chrétien, jaïniste ou athée, mais de marquer des buts ou d’empêcher d’en prendre. (Si possible sans prendre un rouge ou un pénalty comme Abidal hélas est coutumier).

Bref, notre équipe, gagnera encore, perdra des matchs aussi, car cela est de l’ordre des choses. L’important en ce cas est de perdre avec honneur, dignité et courage. Ce n’a pas été le cas pour cette Coupe du Monde, ce n’est pas pour autant la fin de celui-ci.

Rendez-vous pour l’Euro 2012 avec une nouvelle équipe, motivée cette fois !


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • morice morice 21 juin 2010 11:33

     alors qu’ils font souvent des efforts surhumains pendant les courses et que les presque anonymes du peloton ne roulent pas sur l’or, tant s’en faut


    RIDICULE : votre Virenque était chargé à mort.

    • galien 21 juin 2010 19:59

      Morice ou le Bruno Roger Petit d’Agoravox.


    • morice morice 21 juin 2010 11:36

      « Le problème vient de plus loin, de l’après victoire de 1998, où la presse a créé de toute pièce un mythe, celui d’une France multi-ethnique capable de gagner » 


      c’est le relais qui n’a pas pris : votre TEXTE EST RACISTE. Vous ne démontrez rien vous placez VOTRE opinion déjà TOUTE FAITE : elle est RACISTE.

      « Prolétaires blancs, certes, mais exactement comme Ribéry, ils ne se sont jamais fait remarquer dans le même registre. »

      LE BLANC EST DE TROP, yang, vous bien ETES RACISTE.

      • Georges Yang 21 juin 2010 11:45

        Morice
        Vous n’etes qu’un cuistre monomaniaque qui lit en diagonale


      • Yann Amare 21 juin 2010 13:47

        Ne cherche t-on pas à abuser le bon peuple,et à planquer les immense scandales Karachigate + Béttencourt-Woerth, qui remettent très gravement en question la tête de l’état, derrière cette histoire très dérisoire de foutbale même mondial ???? smiley smiley


      • Yohan Yohan 21 juin 2010 18:28

        Tu nous fais chier Momo avec tes imprécations. Vas jouer au ballon sur l’autoroute


      • Georges Yang 21 juin 2010 18:33

        Je dis que Virenque est blanc tout comme Ribery ( sous entendu, mais le comportement est different) et Morice y voit un racisme intolerable, comme nt debattre avec ce genre de fou furieux ?


      • galien 21 juin 2010 19:56

        Oui oui Morice, Virenque fascite !!!


      • LE CHAT LE CHAT 21 juin 2010 11:43

        Si possible sans prendre un rouge ou un pénalty comme Abidal hélas est coutumier

        Il est le digne successeur de Mickael Sylvestre , quoique Mexes était pas mal dans ce rôle !  smiley


        • Georges Yang 21 juin 2010 11:47

          OUI Mexes est assez proche d ;ABIDAL


        • le-Joker le-Joker 21 juin 2010 11:43

          Par pitié la rédaction publiez un article de Morice lorsque ce n’est pas le cas il se répand partout tel un geek en manque !


          • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juin 2010 11:56


            morisse est tout à sa proie « rasciste », du jour... ouarf ouarf !!


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juin 2010 16:56

              qu’est-ce qu’ils en pensent les défenseurs de l’indéfendable de la manif de Belleville, où la communauté asiatique accuse les jeunes maghrébins et africains de vols et violences à répétition.

              Dites-nous tout, complot ? manipulation ? diversion ?...

              ça va être dur pour ce cas...


            • Yann Amare 21 juin 2010 12:19

              Je m’en contrefous

              Tu t’en contrefous

              Il s’en contrefout

              Nous nous en contrefoutons

              Vous vous en contrefoutez

              Ils s’en contrefoutent

               

              Je m’en branle

              Tu t’en branles

              Il s’en branle

              Nous nous en branlons

              Vous vous en branlez

              Ils s’en branlent

               smiley smiley


              • Yann Amare 21 juin 2010 12:45

                11 sujets de papiers aujourd’hui sur ce thème, c’est l’overdose ! smiley smiley smiley


                • Fergus Fergus 21 juin 2010 12:52

                  Bonjour, Georges.

                  Globalement d’accord avec cet article, et notamment avec la différence de traitement qui existe entre les cyclistes et les footballeurs, les premiers soumis à des efforts beaucoup plus intenses que les seconds.

                  Et d’accord avec l’avant-dernier paragraphe. Comme je l’ai toujours dit et écrit, et pas seulement lorsque j’étais éducateur de football : « mieux vaut perdre dans la dignité que gagner dans le déshonneur ». 


                  • Rough 21 juin 2010 13:46

                    Excellente analyse !....Le foot c’est comme la cuisine avec de bons ingrédients l’on peut ravir les palais ou bien préparer une tambouille infâme...Tout dépend du chef !


                    • Traroth Traroth 21 juin 2010 13:47

                      Ben voila, il l’a, sa diversion, Sarkozy !

                      Il va pouvoir démanteler bien tranquillement nos retraites pendant que tout le monde s’énerve pour des futilités footballistiques (pléonasme)...


                      • Georges Yang 21 juin 2010 14:24

                        Aux derniers intervenants :
                        On peut s’interesser au foot une fois tous les 4 ans , sans pour autant oublier les realites economiques et politiques
                        Eh oui, ce n’est pas le moment de parler patinage artistique !


                      • Traroth Traroth 22 juin 2010 14:47

                        Ce n’est pas non plus le moment de parler de foot ! Il se passe trop de choses réellement importantes en ce moment même !


                      • Hijack Hijack 21 juin 2010 14:45

                        Presque bon article je dirai ... mais précision à l’auteur qui n’a vraiment pas l’air de bien connaître le cyclisme, du moins bien en connaître les dessous, où les insultes fusent à tout va, aussi bien à l’attention de tous les responsables, managers et même sponsors.

                        Alors ne cherchons pas à excuser les uns pour accuser les autres, sinon, pour défendre le cyclisme je serai tjrs là.


                        • Georges Yang 21 juin 2010 17:20

                          N’oubliez pas que les cyclistes ne metten pas leur problemes internes sur la place publique la plupaRT \On a laisse mourir Pantani comme un chien, Erik de Vlamink, Van Looy et van den Brouke n’ont pas vraiment ete aide, ce n’eait cependant pas de grand criminels !


                        • Hijack Hijack 21 juin 2010 23:00

                          Je citais le cyclisme pour dire qu’on s’y insulte aussi, et c’est pas pour ça que c’est une affaire d’état.

                          Tout à fait d’accord ... les circonstances de la mort de Pantani, je l’ai tjrs pas digéré ... ni le comportement des médias à son égard.
                          Il est exact que les cyclistes n’étalent pas leurs vies privées sur la place publique, faut dire aussi que pour bien plus de boulot, de souffrance, de sang, sueur et larmes ... ils ne sont pas récompensés financièrement.
                          Je connais bcp de sports et le cyclisme pro ( dopé ou pas) est un des plus dur... si ce n’est le plus dur... alors, le foot à côté, c’est une jeu de fillettes, gâtées, protégées, chouchoutées, surpayées ...

                          Je me souviens de l’époque des accusations contre Virenque et Jalabert, où dès qu’ils passaient devant des gens sur les routes de France (en s’entrainant près de chez eux), ces derniers mimaient une injection ...


                        • Dominitille 21 juin 2010 15:00

                          Le problème avec 10 articles sur le même sujet, les mêmes commentaires au mot près se retrouvent sur les 10 articles.
                          Bonjour Georges Yang,
                          Vous avez trouvé un sujet qui parle des hommes aujourd’hui. Vous devez être rassuré, tout le monde parle comme un seul homme lorsqu’ il s’agit de baballe.


                          • Georges Yang 21 juin 2010 15:39

                            Il en faut pour tous, je suis ’presque consensuel’ mais je prepare un texte qui attaque un tabou et qui va faire hurler


                          • antonio 21 juin 2010 17:42

                            Brevet 1999 : épreuve d’instruction civique : voici le sujet :

                            Une photocopie noir et blanc de la photo de l’Equipe de France championne du monde en 1998.
                            Commentez cette image en montrant comment elle illustre la devise de la République : « Liberté, Egalité, Fraternité ».

                            Le « bourrage » de crâne « a été institutionnalisé et à grande échelle.

                            Le mythe de la France »black-blancs-beurs« fraternelle, unie et triomphante a inondé les médias ou plutôt les médias nous en ont rebattu les oreilles et »gavé « les yeux. Tout ce qui allait dans le sens de cette propagande a été porté aux nues.

                            Bien mal venu,  » le mauvais coucheur « qui osait critiquer la prestation sportive de tel joueur ; si celui-ci était » blanc « pas de problème ; mais en revanche, s’il n ’était » pas blanc de peau « ,
                            c’était  » haro sur le baudet « , l’affreux qui ne pouvait être que raciste !

                            Ce »politiquement correct « a tout gangrené, en particulier la » gauche « bien pensante  » à genoux « devant la moindre recrue plus ou moins  » bronzée « . Pour certains  » à gauche « la couleur de peau était forcément » signe de compétence.« et suffisait.

                            Sarkozy bien sûr a »joué « la même musique : » triste « Rachida Dati incompétente et vulgaire,
                            Rama Yade dont l’incontestable beauté a servi » d’accroche «  ( songez aux têtes de gondoles dans les supermarchés ! ) » naïve « Fadela Amara...

                            Il fallait bien tout de même donner un peu d’espoir aux banlieues !
                            Que celles-ci s’enfoncent dans le chômage, la misère, que certaines d’entre elles deviennent les proies des intégristes, que dans certains quartiers l’économie souterraine de la débrouille, de la drogue fleurisse...peu importait du moment qu’on avait » l’image « , la » belle « image de l’intégration par le sport, la  » musique « , le » comique « , etc...

                            Il est vraisemblable que la composition de l’équipe de France a obéi à de tels  » impératifs idéologiques « ... Mais rien que le dire, c’est déjà se trouver rejeté dans le camps des racistes
                            tant l’ » orwellisation " de la pensée a été efficace.


                            • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juin 2010 19:52

                              c’est tellement vrai ! bien vu Antonio


                            • Hieronymus Hieronymus 21 juin 2010 18:19

                              bonjour
                              comme element provocateur de ce climat deletere au sein de l’equipe de France,
                              il convient de souligner le poids de l’ideologie racaille vehiculee par les neo-muzz
                              (comprendre nouveaux convertis a l’Islam) concerne Ribery, Anelka, Abidal
                              comme par hasard ceux qui posent le plus probleme ..

                              cette « conversion » a la religion musulmane ne puise aucunement sa source ds une quete spirituelle ou une qq piete religieuse, c’est meme plutot l’inverse, il s’agit en fait selon les convertis d’afficher des valeurs « viriles », comprendre :
                              l’insolence, l’arrogance, le mepris pour faire court le rejet des convenances sociales, de tout code de bonne conduite et du respect d’autrui ..
                              partant de la, les consequences ne se sont pas faites attendre !


                              • galien 21 juin 2010 19:57

                                Comment osez vous critiquer cette religion de paix et d’amour. Encore un petit facho aigri et haineux !


                              • miel de fiel miel de fiel 21 juin 2010 19:07

                                 smiley ........... QUI aurait des infos sur la manipulation occulte (rumeur qui monte) d’une éminence grise qui s’enveloppe dans un autre drapeau que celui de son pays de naissance ????????

                                ILS SONT TOUS A VIRER avec reconversion dans le porno.

                                Place aux petits jeunes qui montent et alimentent leur chaudière de loco avec du bois de chêne patriotique.

                                Reste en Angleterre âne el khâ et soigne tes névroses, ni la France ni les Antilles n’ont besoin de ton « amour ».


                                • furio furio 21 juin 2010 19:27

                                  L’équipe de France de football n’est pas Richard VIRENQUE ? Je pense que vous plaisantez !! Les joueurs de foot sont tout aussi dopés que les cyclistes. Entendez moi bien, TOUS LES JOUEURS de TOUTES LES EQUIPES sont chargés comme des mules ! ils sont sous transfusions sanguines, du sang chargé d’oxygène après absorbtion d’ EPO, de CERA, de nandrolone, etc....
                                  C’est des différences sur les produits injectés qui produisent autant de différences « physiques » sur les terrains.
                                  Pour la France, l’omerta de règle, impliquée par la prise de ces saloperies fait que nous ne sommes pas informés des véritables réalités de cette affaire.
                                  Le dopage induit clairvoyance sur le terrain. Mais lorsque cela ne fonctionne pas on a droit à ce genre de coups de gueule.
                                  75% des français contre l’EDF ? Bigre mais les français ferment les yeux sur le dopage, ils ont aussi fermé les yeux sur la reconduction du raymond ! Ah ! ils étaient nombreux à dire il faut lui liasser une chance.
                                  Personne ne parle du dopage pour l’heure. Tous complices, les journalistes, les anciens de 1998, les politiques, pour continuer à camoufler la plaie.
                                  Une plaie qui fait que le bon joueur avec un trés bon bagage technique peut être bouffé physiquement par un type mieux dopé.
                                  Vous faites bien de faire involontairement un parallèle entre FESTINA et l’EDF.









                                  • galien 21 juin 2010 19:48

                                    Oui oui Morice, Virenque fascite !!!


                                    • galien 21 juin 2010 19:53

                                      Morice à quand des camps de rééducation pour tous les fascistes ?
                                      Morice n’a jamais passé plus d’une seconde en cité autrement que vitre fermés, verrouillé, ceinturé et pied au plancher.


                                      • galien 21 juin 2010 19:55

                                        Comment osez vous critiquer cette religion de paix et d’amour. Encore un petit facho aigri et haineux !


                                        • Georges Yang 22 juin 2010 09:10

                                          1 jE NE REPLIE JAMAIS PAR PRINCIPE

                                          2 JE FAIS LA COMPARAISON FOOT AVEC VIRENQUE, NON CONCERNANT LE DOPAGE, MAIS L’ATTITUDE


                                          • hgo04 hgo04 22 juin 2010 10:28

                                            Moi, je verrai bien sur le fronton du grand stade de france, les nouvelles valeurs :


                                            LIBERTE - EGALITE - ENCULES

                                            Bon, sorti de tout cela, ce n’est certainement pas l’ensemble de l’équipe qui est à blâmer, mais que quelques uns, et je ne m’aventurerai pas sur qui.. 

                                            Mais principalement sur une « COM » complètement à l’envers...

                                            Je trouve l’idée d’une charte de déontologie, si cela est fait vraiment en ce sens, bonne.. Surtout s’il y est inclu au minimum le chant de la marseillaise.. même s’ils ne font que remuer les lèvres..., l’interdiction de se draper aux couleurs d’un autre pays (tout en pouvant aller voir les matchs des autres, tout de même..) et d’arrêter de faire des pub débiles sur des sandwichs à la con, ou des boissons pétillantes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès