Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Anelka-Ribéry : la déroute des « racailles »

Anelka-Ribéry : la déroute des « racailles »

Chaque jour qui passe nous apporte son lot de révélations sur le climat absolument délétère qui règne en équipe de France de football. Après que nous ayons appris que le « clan Ribéry » avait obtenu la peau de Yoann Gourcuff, nous apprenons ce matin comment Nicolas Anelka s’est comporté avec son sélectionneur à la mi-temps du match France-Mexique. C’est pas joli joli... Réaction, cet après-midi, de la Fédération Française de Football : le joueur de Chelsea est exclu de la sélection !

La Une de L’Equipe de ce samedi matin fait l’effet d’une bombe. "Va te faire enculer, sale fils de pute !" : la citation barre, en énorme, la première page du quotidien sportif. Nicolas Anelka, le milliardaire de Chelsea, a ainsi craché son venin sur le sélectionneur national Raymond Domenech à la mi-temps du match France-Mexique. Le motif du débordement ? Le sélectionneur français a osé faire remarquer, "d’un ton ferme mais poli" (précise L’Equipe), à son poulain, aligné à la pointe de l’attaque des Bleus, qu’il décrochait trop (revenait chercher le ballon trop en retrait), et il lui a logiquement demandé de rester en pointe (c’est en effet mieux pour marquer des buts...). Face au je-m’en-foutisme habituel du natif de Trappes, Domenech le menace de le sortir. Quelle outrecuidance ! Le brave Raymond ose provoquer le Taciturne, qui répond tout de go : "Va te faire enc***, sale fils de p*** !". Raymond réplique : "OK, je te sors". "Ouais c’est ça...", conclut Nico la main froide. Résultat : André-Pierre Gignac remplace Anelka pour la deuxième mi-temps.
 
 
Exclusion
 
Ce samedi matin sur France Info, Christian Teinturier, vice président de la Fédération Française de Football demande carrément l’exclusion du joueur de l’équipe de France : "Si les mots ont été dits, je ne comprends même pas qu’il ait été sur le terrain encore hier. Il aurait dû être expulsé tout de suite ou s’excuser. Il ne pouvait pas réapparaitre comme cela sous le maillot de l’Equipe de France. On n’a pas le droit de faire cela". Selon RMC, le staff de l’équipe de France s’est réuni ce matin même pour évoquer le cas Anelka et Raymond Domenech s’est même entretenu avec le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes. Le sélectionneur attendrait les excuses du joueur, qui ne seraient toujours pas venues depuis jeudi soir. Une autre réunion aurait encore eu lieu ce samedi matin entre Domenech, Anelka et le capitaine Patrice Evra, dont rien n’a filtré. Mais il semble que Nicolas Anelka souhaite s’exprimer au plus vite devant la presse pour donner sa version des faits, ce que la FFF refuserait pour le moment.
 
D’autres réactions sont venues s’ajouter dans la journée de samedi à celle de Christian Teinturier. Gérard Houllier, directeur technique national (DTN) au micro de RMC : "C’est au sélectionneur de dire : Tu fais tes valises et tu rentres. Si je suis responsable, c’est ce que je fais. Honnêtement, j’ai été choqué". Just Fontaine, le meilleur buteur de tous les temps sur une seule phase de Coupe du monde : "Ce qui arrive à l’équipe de France est débile, lamentable, pitoyable. Il faut virer Anelka", a-t-il dit à Reuters. Michel Hidalgo, ancien sélectionneur de l’équipe de France, sur RTL : "L’insulte d’Anelka est méprisable. Il ne doit plus porter le maillot de l’équipe de France. A mon avis, il ne portera plus jamais ce maillot. Ces propos sont consternants." La ministre de la Santé et des Sports Roselyne Bachelot, si elle a été moins catégorique, a néanmoins condamné l’attitude du joueur : "La très forte pression qui pèse sur les Bleus n’autorise pour autant aucun dérapage. Les joueurs doivent se rappeler qu’ils portent les couleurs de la France et qu’ils sont considérés comme des modèles par beaucoup de jeunes. Cela les oblige à la retenue et à la dignité". Même Nicolas Sarkozy, en voyage en Russie, a commenté l’affaire : "Si les évènements qui ont été rapportés ce matin par la presse sont exacts, ils sont inacceptables, inacceptables", a estimé le président de la République lors d’une conférence de presse avec son homologue russe, Dmitri Medvedev.
 
Finalement, la sanction est tombée en fin d’après-midi. Dans un communiqué, la Fédération Française de Football explique les raisons qui l’ont poussé à exclure Nicolas Anelka de l’équipe de France : "Les propos tenus par Nicolas Anelka à l’encontre du sélectionneur national, Raymond Domenech, sont totalement inacceptables pour la FFF, le football français et les valeurs qu’ils défendent. Informé tard dans la soirée de vendredi de l’incident grave survenu durant la mi-temps du match France - Mexique (0-2), le Président de la Fédération Jean-Pierre Escalettes a demandé à Nicolas Anelka, en présence du capitaine Patrice Evra, de présenter des excuses officielles à l’opinion publique française ainsi que de regretter ses propos devant Raymond Domenech, le staff et les 23 joueurs de l’Equipe de France. Devant le refus du joueur de se livrer à des excuses publiques, il a pris la décision en plein accord avec le sélectionneur et les membres de la délégation officielle présents à Knysna d’exclure Nicolas Anelka du groupe. Ce dernier quittera dès ce soir le camp de base de l’Equipe de France."
 
Chasse au traître
 
Lors de la conférence de presse donnée ce soir à Knysna, le capitaine de l’équipe de France Patrice Evra indique que Nicolas Anelka n’aurait pas tenu exactement les propos rapportés dans la presse, et surtout appelle à "éliminer le traître" au sein du groupe qui a joué la balance auprès des journalistes. Le Point rapporte ses propos : "Le problème de l’équipe de France, ce n’est pas Anelka, c’est le traître qui est parmi nous. Comment ça a pu sortir dans la presse ? C’est ce traître qu’il faut éliminer. Ce qui s’est passé dans le vestiaire, ça peut sortir des joueurs ou du staff et c’est quelqu’un qui veut du mal à l’équipe de France".
 
Présent au côté d’Evra, Jean-Pierre Escalettes salue la dignité et la noblesse avec laquelle Anelka a accepté sa sanction, et incrimine directement les journalistes qui ont violé l’intimité du vestiaire en publiant les propos d’Anelka : "Là, on touche à une intimité et ça fait beaucoup plus mal. Vous avez Patrice qui est là, Nico (Anelka), ils sont meurtris. Vous les avez meurtris". Les journalistes présents à la conférence de presse sont effarés : "Dans la salle flotte l’intime conviction qu’aucune sanction n’aurait été prise à l’encontre d’Anelka si l’affaire n’avait pas été ébruitée dans la presse. D’ailleurs, Evra l’avoue : tous les joueurs « ont plaidé pour que Nicolas Anelka reste dans le groupe »", lit-on sur le site de L’Equipe.
 
 
Evra charge à son tour le journal L’Equipe à l’origine de l’affaire.
 
 
Un journaliste du quotidien sportif répondra aux critiques, pointant au passage trois ou quatre joueurs qui pourrissent l’image de l’équipe de France.
 
 
En fin d’après-midi, Nicolas Anelka sort du silence via France Soir et soigne sa communication, au moment où Quick annonce qu’il va suspendre sa campagne de publicité avec lui : si l’attaquant dit assumer son exclusion, il conteste toutefois les mots que lui prête L’Equipe, et réaffirme son respect pour l’équipe de France : "J’ai beaucoup de respect pour l’équipe de France, j’ai également beaucoup de respect pour tous mes coéquipiers sans exception, j’insiste là dessus. L’équipe de France a une grosse échéance mardi prochain contre l’Afrique du Sud, avec encore une qualification possible dans cette Coupe du monde. C’est la raison pour laquelle je préfère ne pas m’exprimer pour le moment. Mais je tiens à préciser que les mots qui sont sortis dans la presse ne sont pas mes mots. J’ai eu certes une discussion houleuse avec le sélectionneur mais elle s’est déroulée dans le secret du vestiaire, entre le coach et moi, devant mes partenaires et le staff. Cela n’aurait jamais du sortir du vestiaire. Je ne sais pas à qui cela peut faire du bien de répandre de telles choses mais certainement pas aux Bleus. Mon but n’a jamais été de déstabiliser l’équipe de France, une institution que je respecte. J’accepte mon exclusion de l’équipe de France et je souhaite bonne chance aux Bleus contre l’Afrique du Sud."
 
Selon Emmanuel Petit, cet après-midi sur France 2, Nicolas Anelka aurait demandé à quitter le groupe dès hier, mais aucun avion n’était disponible. D’autres joueurs, démobilisés, seraient également prêts à partir (rappelons que la France a encore un match à jouer contre l’Afrique du Sud mardi). Selon l’ancien milieu de terrain de l’équipe de France, qui avait joué avec Anelka à Arsenal il y a dix ans, le clash aurait pour cause le système de jeu des Bleus, nombre de joueurs - dont Anelka - ayant réclamé le retour du 4-4-2, avec deux pointes, Nicolas Anelka n’ayant pas le profil pour jouer seul en pointe (à la manière d’un David Trezeguet autrefois). Selon une information exclusive de Libération, c’est Zinédine Zidane en personne qui serait à l’origine de la requête, portée par quatre joueurs : Evra, Ribéry, Henry et Gallas. D’abord conciliant, Domenech aurait "pété un plomb" en apprenant l’influence cachée de Zidane, qui avait déjà pris en main l’équipe en 2006. S’il est clair que le choix d’Anelka à la pointe de l’attaque était aberrant, celui-ci étant incapable de tenir ce poste plus adapté à Henry, Gignac ou Cissé, cela ne justifie en rien ses insultes.
 
Caïds et fossoyeurs
 
L’ancien joueur du PSG jouait en Afrique du Sud sa toute première Coupe du Monde ; il eut mieux valu qu’il n’en jouât jamais. Anelka avait prévenu : "Faire un Mondial [n’a jamais été] un objectif dans ma vie". L’Equipe raconte qu’après la défaite cuisante des Bleus contre le Mexique, Nicolas Anelka s’affiche souriant et provocateur, "très clairement je-m’en-foutiste". Ce comportement nonchalant est confirmé par l’envoyé spécial du Figaro en Afrique du Sud Arnaud Coudry : "Dans les coursives du stade Peter-Mokaba de Polokwane, quelques instants après le pathétique fiasco face au Mexique, Nicolas Anelka esquive la presse et plaisante, hilare, avec Sylvain Wiltord, le nouveau consultant de Canal+ avec lequel il a été champion d’Europe en 2000. Désinvolte jusqu’au bout. Sans regretter sa piètre prestation. Refusant d’obéir aux consignes et se positionnant à droite, il a obligé Sidney Govou à se convertir avant-centre. L’attaquant de Chelsea n’en a, une nouvelle fois, fait qu’à sa tête. Qu’il porte haut alors que la décence lui imposerait le regard humble, dissimulé sous la capuche du déshonneur." Le journaliste va même jusqu’à traiter Anelka d’imposteur (et accessoirement de "zombie"), lorsqu’il évoque le sélectionneur Domenech jusqu’ici trop tolérant et "sans doute honteux d’avoir subi la loi de l’imposteur" qu’est Nicolas Anelka.
 
Les journalistes ne sont pas les seuls à être sévères avec le "bad boy" du foot français. Dès après le match France-Mexique, l’ancien champion du monde Bixente Lizarazu (exemplaire durant toute sa carrière internationale) avait incendié Nicolas Anelka, fustigeant son très mauvais comportement sur le terrain : "Anelka ? J’ai vu un joueur marcher en Coupe du monde, visiblement pas intéressé par le jeu. C’est très symbolique de ce qu’il fait depuis 4/5 matchs et l’entêtement de Raymond Domenech à le laisser dans cette équipe", avait-il déclaré sur TF1.
 
Quant à Franck Ribéry, également dans l’oeil du cyclone à cause de "l’affaire Gourcuff", il commence à être très sérieusement critiqué. Potentiellement le plus dangereux des Bleus sur le terrain, il manque tragiquement de sens tactique et de vision du jeu (n’est pas Zidane ou Platini qui veut). Au final, l’apport de ces deux joueurs aura été nul. Enfin pas tout à fait. Ecoutons encore le reporter du Figaro : "En fait, le seul travail de sape que Ribéry et Anelka ont su mener à terme, c’est celui à l’encontre de Yoann Gourcuff, dont ils voulaient étouffer l’influence en Bleu. D’habitude réservé et peu disert, le jeune meneur bordelais s’est longuement épanché jeudi soir. Savourant une revanche froide. « Lors du premier match, nous n’avons pas vraiment pesé offensivement, et peut-être que c’est moi qui en ai fait les frais , a-t-il confié sobrement. Mais sur ces deux rencontres, c’est une défaillance collective. » Avec Ribéry et Anelka en chef de file des fossoyeurs".
 
L’Equipe, dans son édition de ce matin, rapporte une autre anecdote qui confirme tous les bruits qu’on a entendus ces derniers jours sur le comportement de "caïd" de Franck Ribéry, mais aussi de Nicolas Anelka. A la fin du match face au Mexique, Yoann Gourcuff accepte de répondre aux questions des journalistes dans la zone mixte. C’est à ce moment que déboulent ses deux "amis" Nico et Francky. L’Equipe raconte : "Quand Gourcuff aperçoit le milieu du Bayern Munich, l’image est saisissante : il évite de croiser son regard frondeur et se colle un peu plus contre la barrière pour le laisser passer comme le premier de la classe fait place au caïd du collège par peur de prendre une baffe derrière la tête." Proprement hallucinant. Est-ce donc un climat de terreur qui règne en équipe de France ? Alors qu’une vidéo circule en ce moment, qui montre une embrouille prête à dégénérer entre Abou Diaby et Hatem Ben Arfa, alors qu’ils n’étaient encore que de jeunes adolescents encore en formation, on est en droit de se demander si certains joueurs ont réellement évolué depuis leurs 12 ans. La vision d’un Yoann Gourcuff, élève modèle, persécuté par deux caïds dans un cour de récréation (Nico et Francky), est-elle plausible ? Si l’on en croit Eurosport, Franck Ribéry et Yoann Gourcuff en seraient venus aux mains dans l’avion du retour après le match perdu contre le Mexique. Jérémy Toulalan aurait séparé les deux hommes avant que le calme ne revienne progressivement.
 
De nombreux témoignages (vidéo ci-dessous) tendent à montrer que Gourcuff est considéré comme un "extraterrestre" par les autres joueurs, à cause de son éducation, de son mode de vie sobre et de ses pratiques culturelles.
 
 
Respect
 
Il semble, en tout cas, que des clans très distincts existent au sein des Bleus et que celui des anciens "jeunes de cités" aient le dessus actuellement, qui ont réussi à faire suffisamment pression sur Raymond Domenech pour qu’il écarte le trop beau, poli, gentil, et intello Yoann Gourcuff. Raymond Domenech n’avait pas la carrure suffisante pour mettre au pas les gros bras de l’équipe de France, dont l’arrogance est proportionnelle à leur salaire.
 
A ce petit jeu du salaire, Raymond est un nain, qui ne peut pas espérer se faire respecter. Le sélectionneur ne gagne en effet que 46.700 euros par mois, soit 560.000 euros par an. Ce qui le place au 18e rang des sélectionneurs du Mondial sud-africain, devant le sélectionneur ivoirien, mais juste derrière le chilien. En tout cas, très loin de Fabio Capello, le sélectionneur italien de l’Angleterre, qui cumule 8.800.000 euros par an. Le salaire de Raymond est surtout ridicule par rapport aux rémunérations des joueurs qu’il est censé diriger. Ribéry gagne ainsi 416.000 euros par mois, et son salaire pourrait être doublé l’an prochain au Bayern Munich. "Le club bavarois a exaucé son vœux en signant le « kaiser » jusqu’en 2015. Le Bayern n’a pas lésiné sur les moyens pour conserver le français préféré des Allemands en signant le plus gros chèque de son histoire : Ribéry touchera 10 millions d’Euros bruts par an, le plus gros salaire parmi les joueurs bavarois", indique Le Figaro. Quant à Anelka, il touche la somme rondelette de 400.000 euros par mois à Chelsea. Comment le "smicard" Domenech pourrait-il recevoir leur respect ?
 
Cela dit, l’argent ne pourrit pas forcément les gens (comme le croyait jadis NTM, et aujourd’hui Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan), puisque Gourcuff gagne tout de même 367.000 euros par mois à Bordeaux et ne traite pas son sélectionneur de noms d’oiseaux au motif qu’il ne le fait pas jouer...
 
 
L’Equipe rapporte encore une dernière anecdote consternante... mais est-il besoin d’en rajouter ? La scène se passe encore à la fin de la rencontre France-Mexique. Alors que Florent Malouda (l’une des rares satisfactions de l’équipe) s’est arrêté devant la caméra de TF1 pour dire sa honte après une telle prestation, William Gallas, lui, préfère tendre son majeur, un geste "qui ne relève en rien son honneur", note L’Equipe. Symbole parfait d’une génération perdue.
 
Tourner la page
 
Les déboires actuels des "racailles" de l’équipe de France devront inspirer le futur sélectionneur dans ses choix. Les mesures qu’il devra prendre se doivent d’être drastiques, afin de ne pas voir le naufrage des Bleus perdurer indéfiniment, jusqu’à l’Euro 2016 que la France organise. Comme l’écrit aujourd’hui le journaliste sportif Daniel Riolo sur RMC, Franck Ribéry ne doit plus jamais jouer en équipe de France : "Si Franck Ribéry marque un triplé dans six mois en équipe de France, et bien je n’en ai rien à cirer. A un moment ou à un autre, l’humain, c’est important dans la vie. On ne peut pas soutenir quelqu’un qui a fait autant de mal à l’équipe de France, qui ne poursuit que des buts individuels. Domenech ne peut pas être le seul responsable, des joueurs doivent payer et Ribéry en fait partie. Tu dois parfois te regarder dans une glace et te dire que, porter le maillot de l’équipe de France, ce n’est pas rien."
 
L’équipe de France de demain doit être construite autour du banni de ce triste Mondial : Yoann Gourcuff, à l’état d’esprit irréprochable et au talent, on l’espère, toujours intact. Que diable, du courage Laurent Blanc !
 
 
PS : Les grandes manoeuvres pourraient d’ailleurs commencer dès le prochain match des Bleus face à l’Afrique du Sud : selon Canal Plus, William Gallas et Franck Ribéry seraient écartés du onze de départ, au profit de Sébastien Squillacci et Yoann Gourcuff...

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (114 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 19 juin 2010 12:41

    Très beau match de l’Algérie hier face à l’Angleterre...
    Ils doivent pas être des adeptes du bling-bling, dont l’exemple venant d’en haut montre ses effets.

    Sacrés salaires chez les bleus, eux aussi ils prennent 1000 roro la passe.


    • Yohan Yohan 19 juin 2010 12:47

      Sans la fascination pour ces incultes, malpolis et malhonnêtes racailles de banlieue, on serait peut être capable de bâtir une équipe exemplaire capable de gagner des matchs. Visiblement, la conversion de certains à l’islam ne leur a rien appris, juste une posture pour marquer une certaine forme de rejet de la France 


      • oliv 19 juin 2010 15:59

        Yohan, tu as en quelques mots parfaitement résumé la situation ; laquelle ne se limite d’ailleurs pas qu’au football. Fascination pour la racaille : ce syndrôme déculpabilisant le français de base ou le bobo lui permettant de devenir d’un coup à la fois cool et politiquement correct. A un pas du plateau du grand journal.
        Il fallait que cela touche au football pour que les français se rendent compte qu’il n’y aucune fascination à avoir pour Anelka, Ribéry, ou Joey Starr. Que se sont des rebelles de supérette, animés par l’argent et la haine de tout ce qui ne leur ressemble pas.
        Les médias peuvent nous vendre un temps des héros de papier mais à la fin les gens ne s’y trompent pas : courage, humilité, générosité, tolérance, bonté...telles sont les seules valeurs suscpetibles d’admiration et de nous rendre fiers d’être le compatriote de telle ou telle personnalité.


      • ludo 19 juin 2010 17:24

        quel est le rapport entre se convertir a une religion et rejeté la france ?


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 juin 2010 18:41

        @ Yohan


        « incultes, malpolis et malhonnêtes racailles de banlieue... ». Il y aune question préalable à se poser : ce sont des Français, ou non ? S’Ils en sont, il faudrait les élever, comme le reste des éléments ... « imparfaits » de la société française. S’ils n’en sont pas, Il faudrait les sortir. Une fois pour toutes. Comme le reste des« incultes, malpolis et malhonnêtes » qui ne sont pas des Français. La France a ses problèmes. Elle n’a pas à prendre en cherge ceux du reste du monde.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 juin 2010 17:39

        Les civilisations décadentes faisaient faire leurs guerres par des mercenaires. Maintenant on est moderne, c’est pour aller chercher des trophées qu’on recrute à l’International. Pour le hockey, au Canada, on prend des Russes...


         PJCA

      • Kim Kim 21 juin 2010 01:43

        Rien de surprenant à tout ça. Les bleus reflètent la société française en déliquescence. Des années de dénigrement de l’existence même de la nation française, de manque de patriotisme, de métissage culturel, de repentance, d’immigration forcenée non européenne, ont mené les français là ou il sont. Finkielkraut à beau dos de traiter les bleus de bande de voyous avec une morale de mafieux. Il appartient à cette clique de français de papier qui a tout fait depuis des décennies pour que nous en soyons arrivé là. Ce sont eux, qui sabotent les fondements même de la nation française. Il nous dit que en ce qui concerne les bleus, c’est récupérable, d’accord mais avec moins d’éléments allogènes, comme pour dans la nation française, sans ça c’est la mort. 


      • JamesBond 19 juin 2010 12:48

        Article RIDICULE...
        Ne cherchez pas de bouc-émissaire....Vous aviez cru avoir retirer « les racailles », en écartant BENZEMA, BEN HARFA et NASRI....
        Pour éviter soi-disant « la mauvaise ambiance »....et Bien c’est un juste retour de bâton, pour votre sélection, où les critères ne semblent plus être le mérite, le talent...mais hélas la « faux-culerie », l’« hypocrisie » et « le fayotage » ou Gourcuff semble exceller !

        Me direz-vous cela ressemble fort aux entreprises françaises, où plutôt que d’avoir les compétences, il faut avoir un nom bien français et être le faux-cul du N+1....

        C’est Votre sélection, vos décisions, et Gourcuff ne peut s’en désolidariser, il participe du naufrage...il a joué 5 des 6 derniers matchs, et s’il est vrai qu’il peut être percutant dans la « NULLE LIGUE 1 »....n’a réellement pas le Niveau International !!


        • htlloq 19 juin 2010 16:39

          Complètement d’accord : article RIDICULE, je dirais même plus il est nul est orienté vers une mauvaise direction. De toute façon c’était prévisible, la chasse au bouc(s) émissaire(s) est lancée. Anelka, ribery, gallas ont le profil ideal bien sur. On a chassé a coup de fusil les beurs (benzema, naceri, ben arfa) maintenant on s’attaque aux black, et Ribery dans tout ca vous me direz il est blanc non ? oui mais il s’appelle Bilal !
          Donc moi je vous le dis, ayez l’honneur de reconnaitre que vous avec une ÉQUIPE de m.... avec de bon joueurs mais dirigee par le pire entraineur du monde. basta.


        • Perceval Perceval 19 juin 2010 12:55

          Faut en finir avec cette génération banlieue qui gangrène l’équipe depuis plusieurs années. Une équipe de France à l’image du bon côté de la société française serait souhaitable.
          Ce déballage d’insultes, de crasses, de racailles bling bling et de mauvais gestes donne une mauvaise image du pays.

          Regardez les autres équipes européennes, aucune n’a ce problème là, le prochain sélectionneur devra passer le karcher sur l’équipe une bonne fois pour toute.

          Maintenant je ne suis pas étonné, cette équipe est à l’image de la société et des banlieues, ou les caids des cités prennent le pouvoir et menaces tout ceux qui osent les défier.


          • MrBlue 19 juin 2010 20:41

            Perceval à écrit :
            "Ce déballage d’insultes, de crasses, de racailles bling bling et de mauvais gestes donne une mauvaise image du pays."

            C’est marrant ce que vous dites j’ai le sentiment de reconnaitre notre plus haut personnage national... finalement nos joueurs sont à l’image du pays !


          • Laury 19 juin 2010 23:10

            D’accord Perceval mais il ne faudra pas oublier la fédération dans ce coup de Karcher ni la ministre
            tous dans le même sac et a la mer !!!
            Ce Nicolas est un ingrat comme l’autre il ne ce rappel plus que s’est Doménech qui la repris dans
            l’équipe alors qu’il s’est déjà fait jeter !!! Lamantable 


          • cicero 20 juin 2010 10:14

            Bravo « Perceval », je rajouterai pour être plus clair... «  » REGARDEZ ! équipe d’Italie , des italiens bon teint, équipe d’Allemagne, allemands bon teint, équipe Danoise, idem, enfin, toutes les Nations sont représentées par leurs «  »natifs«  » à l’exception pour certaines de maximum 1 « national de couleur différente, la France elle, est représentée par un veritable »« arc en ciel »« avec pour exception un vrai originaire du terroir.

            Alors on pourrait dire racisme ? non, si ces gens à qui l’on donne une chance ENORME , respectaient la France, l’équipe de France, les mirobolants revenus , salaires et autres ... et jouaient le jeu que l’on attend d’eux.

            Dans un cadre professionnel, on vire les employés qui ne »« foutent rien »« viront tout ces gens irrespectueux, pas reconnaissants »" envers ce Pays ,qui lui les respecte.

            A BON ENTENDEUR ... SALUT


          • Bruno R. Bruno R. 20 juin 2010 13:12

            Il faudrait aussi en finir avec ces stigmatisations insupportables des riverains de banlieues.
            Pour qui vous prenez-vous pour affirmer qu’il faut en finir avec cette « génération banlieue » ? Il n’y a que moi que cela choque ?! 45 votes pour un commentaire aussi faible et tellement facile.

            De plus, connaissez vous l’origine sociale des joueurs de l’équipe de France ? Leur comportement intolérable font forcément d’eux des ex-banlieusards. Pathétique.
            Ribéry est né à Boulogne-sur-Mer, réputée pour son climat social extrêmement difficile. (je tiens à préciser que cela est ironique bien entendu)

            « Regardez les autres équipes européennes, aucun n’a ce problème là »

            Vous devez avoir une culture footballistique très développée ou la mémoire très courte :

            • Terry (angleterre) fut touché par un problème de mœurs qui lui a valut son brassard de capitaine de l’équipe nationale (voir ici)
            •  Maradona (argentine) n’hésitait pas à se battre sur un terrain (vidéo ici)
            • L’affaire des matchs truqués du championnat italien qui concernait le Milan AC, la Juventus, la Fiorentina et la Lazio de Rome (voir ici)
            • L’affaire Casillas (espagne) et sa copine la journaliste (voir ici)
            • etc. etc.

            Cette équipe de France est pathétique, ca, tout le monde le sait. Mais arrêtons la stigmatisation des jeunes de banlieues, cela devient fatiguant. L’équipe de France n’est pas un quelconque reflet de notre société ou quoi que ce soit : d’ailleurs, la grande majorité de ses joueurs ne vivent plus en France. Elle n’est le reflet que d’elle-même, et ne lui donnons pas une importance sociologique et symbolique qu’elle n’a pas.

          • DESPERADO 21 juin 2010 13:36

            Donc c’est cela que vous voulez une équipe de France blanche.

            Suffisait de le dire.


          • le-Joker le-Joker 19 juin 2010 13:05

            Vous les voulez vos « chances pour la France » vous les avez !


            • Hanoho Hanoho 19 juin 2010 13:49

               smiley Les masques tombent... Il n’est plus que temps


            • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 13:08

              Que les voyous, formeurs de clans, insulteurs, et diviseurs, soient définitvement exclus du groupe de l’EdF

              Que la potiche Domenech dégage au plus vite 

              Que les pontes de la FFF, de la DTN, paient aussi leur obstination à ne pas lâcher le gâteau, en ayant continué d’imposer un entraineur totalement incompétent

              Que les rènes de l’EdF soient confiés à Laurent Blanc, avec TOUT POUVOIR, pour former un groupe de joueurs concernés et motivés pour 2012, 2014, et 2016

              et, qu’enfin, on soit débarrasé de cette génération râtée de joueurs archi gâtés (dans tous les sens du terme), aux melons démesurés, et aux QI d’huitre...

              Un grand coup de balai, vite....


              • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 13:19

                ... je rajouterai juste, à l’intention de tous les connards qui en profitent pour venir ici lâcher la bonde à leur racisme primaire, en assimilant quelques voyous milliardaires (Ribery, Benzema) aux jeunes des cités, et entonner leur éternel refrain xénophobe et raciste contre le « multiculturalisme » ,

                1) qu’il y autant de voyous dans tous les groupes ethniques, et dans toutes les couches de la société (les pires étant ceux en col blanc, loin de toute actualité), et que l’exemple vient toujours d’en haut 

                2) que le "multiculturalisme a permis à la France d’être Championne du monde, championne d’Europe, et finaliste de CDM grâce à ses jeunes issus des cités ; Zidane, Thuram, Makelele, Vieira, et autres 

                3) qu’un joueur de foot se juge à ses performances, sa mentalité, sa motivation, son inscription dans un dessein collectif ; certainement pas à la couleur de sa peau, ni au milieu dont il est issu ; sinon, il n’y aurait jamais eu de Pele, de Maradona, de Platini, ni de Zidane... 

                4) que si la grande majorité des meilleurs joueurs Français sont blacks, ou beurs, c’est que le système français d’intégration ne leur laisse guère d’autre solution que le sport pour s’en sortir, et qu’ils sont donc les plus motivés (outre leurs talents individuels)

                Donc, les éternels fachos et racistes, vos gueules ! 


              • Yohan Yohan 19 juin 2010 13:41

                « que si la grande majorité des meilleurs joueurs Français sont blacks, ou beurs, c’est que le système français d’intégration ne leur laisse guère d’autre solution que le sport pour s’en sortir, et qu’ils sont donc les plus motivés »
                 tu rigoles Sisyphe, j’espère... Des blacks et des beurs il y en a aujourd’hui dans tous les métiers. C’est juste un problème d’inculture chez certains dans les cités qui préfèrent travailler le ballon et tenir les murs que de bosser les maths. Des mecs qui sont nourris au gangsta rap et au bling bling. J’aimerai qu’il y en ait parmi eux plus pour aspirer à devenir un grand pâtissier ou un maître luthier. Personne ne leur barre la route, c’est eux qui se la ferment tous seuls par paresse parce qu’ils veulent de la thune tout de suite sans fatigue


              • Yvance77 19 juin 2010 13:56

                Salut Nissarte,

                Tu sais la différence en un Zidane et Thuram d’un côté et les Ribery, Anelka de l’autre c’est le respect et l’engagement envers la France.

                Je vois pas demain un des ces deux connards faire comme Thuram s’engager dans la sphère polituqe à l’instar d’un Thuram. Ce mec à de la valeur et de l’oseille il en a gagné aussi.

                Le truc c’est le foot business qui a tout déréglé, il n’y a plus de valeur.

                Thuram lorsqu’il débuta à Monaco il ne gagnais pas des sommes folles. Aujourd’hui des crétins genre Ben Arfa, Ribery et consorts en sont à mini 300 000 euros mois. A 19 20 piges normal que t’es plus le sens des valeurs. T’as tout bagnoles, montres bling bling champagne cigares et putes.

                Ou tu veux respecter un drapeau ensuite.

                En fait depuis dix ans c’est le foot qui est malade. Et il faut faire tabula rasa.

                A peluche


              • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 14:01

                votes : -1
                Par Yohan (xxx.xxx.xxx.47) 19 juin 13:41

                « que si la grande majorité des meilleurs joueurs Français sont blacks, ou beurs, c’est que le système français d’intégration ne leur laisse guère d’autre solution que le sport pour s’en sortir, et qu’ils sont donc les plus motivés »

                tu rigoles Sisyphe, j’espère... Des blacks et des beurs il y en a aujourd’hui dans tous les métiers.


                Mais bien sûr ! 

                Comme on peut le voir tous les jours... aucune discrimination à l’emploi, aucun taux de chômage chez les jeunes des cités.... le jour où tu auras enlevé ton scaphandrier, et, qu’à la place de schémas pré-formatés, il te prendra de t’intéresser aux études sociologiques et socio-économiques sur le sujet, tu reviendras m’en parler. 

                D’ici là, contente toi de continuer à diffuser ta petite propagande xenophobe et raciste avec tous tes potes bas du Front, et l^pache moi la grappe ; je n’ai pas de temps à perdre avec des gens de ton espèce ; merci. 


              • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 14:13

                @ Yvance 77 

                Salut, amiqué 

                Ben oui ; le foot est devenu un business brassant beaucoup d’argent, et la rupture du lien social a parachevé le règne de l’individualisme roi.

                Pas étonnant, dès lors, que les footeux (qui sont de jeunes mecs, à peine sortis de l’adolescence), subissent, eux aussi, ce délitement général. 

                Mais ça dépend aussi lesquels. 

                Des voyous qui se croient tout permis parce qu’ils gagnent beaucoup de fric, il y en a toujours eu, et dans tous les métiers, toutes les couches de la société. 

                Et des mecs bien aussi. 

                Il faut savoir se débarrasser de ceux qui nuisent au collectif, et les renvoyer à leur indignité. 

                Il y a suffisamment, même parmi les footeux, de mecs avec un bon esprit, pour ne pas s’encombrer des petits cons aux mentalités de racailles.. 

                Le premier fautif, dans tout ce pataquès, étant Domenech, qui a sélectionné ces petits cons, sans même savoir les guider vers l’intérêt collectif. 

                Des mecs avec un bon esprit comme Zidane, Thuram, Dessailly, Vieira, Lizarazu, Petit et d’autres, il y en a encore ; c’est même la majorité ; il suffit de se débarrasser des brebis galeuses, et ça tournera mieux. 

                Allez, vite, tournons la page...


              • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 14:34

                Regagne ton caveau, et va te repaitre de ta haine et de ton fiel ; et continue de t’en servir comme moyen de pensée, avec les cloportes...

                Quant à ta « libération », c’est sûr qu’avec toi, elle a trouvé une bonne cloche ! 

                 smiley 


              • Yohan Yohan 19 juin 2010 15:08

                quel faux cul de Sisyphe. A court d’argument, il traite ses contradicteurs de raciste, c’est d’ailleurs tout ce que savent faire ces gauchistes empêtrés dans leurs idées courtes.


              • Yohan Yohan 19 juin 2010 15:50

                De la discrimination, il y en a, mais ça t’arrange bien d’en faire une généralité. Les employeurs sont capables de distinguer un capuché qui n’aligne pas trois mots de vocabulaire et qui arrive en retard au rendez vous d’embauche avec des écouteurs sur les oreilles et un gars des cités éduqué, formé et taiillé pour le boulot. Je n’ai pas de problème à placer le dernier.


              • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 15:51

                A court d’argument ? 

                Mais, mon pauvre, j’ai développé tous les arguments possibles ; tu ne sais pas lire ? 

                Mais je sais que ton genre d’individu n’est absolument pas perméable à quelque argument que ce soit ; ton idée est déjà faite, formatée, et tu ne cherches jamais que ce qui peut venir la conforter ; comme tous les bas du Front. 

                Ca te gène que je te dise que tu es raciste ? Ce qui devrait te géner c’est de l’être, pas qu’on te le dise ; assume, mon vieux ; ben oui, tu es un bon petit raciste de base, qui saute sur n’importe quel os, pour venir enfoncer ton clou rouillé contre l’immigration, les jeunes des cités, les racailles, en procédant à tous les amalgames, toutes les confusions, comme toute la bande de bas du Front qui traine ici-dessus... 

                Vous êtes racistes et vous n’avez même pas les couilles de l’assumer ? 

                Racistes et lâches, donc... 

                Ceci dit, ça va bien ensemble ; dénoncer une partie de la population, en lui attribuant tous les vices, toutes les fautes, mais, de préférence anonynement, derrière son clavier ; ça ne vous rappelle rien ? Racistes, lâches, et amnésiques ?

                En l’occurence, il y a eu, en EdF, l’insulte d’UN joueur vis à vis de l’entraineur, et une coalition de DEUX joueurs pour en virer un autre. Tout être normalement constitué, avec un mode de pensée normal, sain, demande à ce que les responsables de ces exactions soient punis, virés. Et, en même temps, pensent à en attribuer la responsabilité principale au sélectionneur, qui les a choisis, imposés, qui n’a pas été capable ; ni de comprendre qu’il allait y avoir des problèmes, ni de les résoudre quand ils se sont posés. 

                Ca, c’est un raisonnement de mec normal. 

                Mais les bons petits racistes basiques que vous êtes ; non ; pas suffisant ; ils se sont jetés sur ces incidents pour fustiger L’ENSEMBLE d’une communauté, assimilant, amalgamant des problèmes entre eux, pour venir, comme d’habitude, semer leur haine vis à vis d’une catégorie d’individus dont, je le rappelle (si tu sais lire, tu l’auras déjà lu sous ma plume), ont été issus tout ceux qui nous ont permis, en foot, donc, d’être champions du monde, d’Europe, et finalistes de le CDM. 
                Mais je crois que le foot ne t’intéresse que comme prétexte à venir débonder ta haine raciste, et rien d’autre. 

                Alors, tes leçons, et tes réfelxions, mon gars, tu te les carres bien profond, à côté de la couche de connerie et de haine qui te tient lieu de mode de pensée, et tu vas te défouler avec ta bande de bas du Front ; tu ne viens pas me dire que je suis « à court d’argument » parce que, de ta part, je n’en ai lu AUCUN. 

                A bon ou mauvais entendeur, va te faire voir. 


              • Hanoho Hanoho 19 juin 2010 15:52

                Sisiphe a raison, il y a discrimination à l’embauche et c’est intolérable. Voir le très bon document de Yamina Benguigui. A compétence égale, un français d’origine immigrée à trois fois moins de chances d’obtenir un job, ce n’est pas acceptable !

                D’autant plus que ce sont ceux qui cherchent à s’intégrer qui sont les premières victimes ! Le système marche à l’envers !

                Les racailles merdeuses sont sanctifiées et portées au nues comme la richesse de la diversité et comme des victimes du système ! Tandis que ceux qui sont vraiment les victimes, elles crèvent d’une vraie discrimination dans le silence, sans bruler de voiture, car elles ont leur dignité.

                Que disent les petits merdeux qui gagnent 10 ou 20 smics en revendant de la drogue ? « Pourquoi je me crèverait le cul à bosser pour un système qui nous rejète ». et ils donnent avec mépris leur parents comme exemple.

                Aujourd’hui, ce sont ceux qui ont suivit le message patriotique français qui sont trahit. Ce sont ceux qui n’ont pas suivit les sirènes du multiculturalisme qui sont victimes d’avoir cru en la France, une honte pour tous les français !

                C’est une honte et c’est se tirer une balle dans le pied, car tous ces déçus de bonne foi rejoindront ceux qui viendront et viennent déjà allumer le feu à la nation et se convertissent aux idéologies les plus régressives sous prétexte qu’elles, au moins, les considère comme êtres humains. La soumission qui donne de la dignité... on en est rendu là.

                Il est temps d’arrêter l’immigration qui nous submerge, qui créer du racisme, de la précarité, et nous empêche d’accueillir dignement ceux qui croient en l’esprit républicain.


              • BIL92 19 juin 2010 16:15

                + 1000

                je ne suis pas étonné de voir des commentaires fachos, de militants Fn, de petits sionnistes venir ici cracher leur haine, c’est leur seul moyen de vociférer quand le moment est propice.
                cet article est un tissu d’anneries comme pas mal d’articles de son auteur d’ailleurs, il suffit de regarder l’historique...

                Venir ici parler des banlieux, d’immigration alors qu’on parlde de joueurs français de plus, c’est limite débile. Qu’on ait des articles de haine de sionnistes qui veulent vomir sur NOS joueurs car certains ont une religion différente de la leur, on dirait des petits zemmour en puissance !
                Qu’on vienne ici susciter la ménagère de 50 ans en parlant de gourcuff, le saint des saints alors que l’on est au courant de rien, ça me fait penser au film « 300 », des hordes de méchants contre lesquels se battent les beaux, blancs tout musclés sans peurs et sans reproches.
                Ces mêmes personnes qu’on entend jamais quand la diversité leur apporte la coupe u monde, la coupe d’europe et des titres qu’ils n’auraient jamasi eu avec des dupont et antoine.
                on nous parle de « racailles »«  ? mais depuis quand les sporifs sotn des intellos ?
                Rooney a été recruté dans un bar, les anglais sont aussi roturiers que nos joueurs, c’est pire chez les italiens ( souvenirs de materrazi, ! ) et chez les urugayens .Regardez les equipes comme le ghana, cote d’ivoire et autres, les entraineurs sont respectés !
                Alors qu’ne france, les federations, les dirigeants se moquent de nous et personne ne dit rien ! de braves toutous de telespecateurs, de joueurs, de fans, de supporters qui payent les frasques de dirigeants a la retraite et qui continuent de diriger et jouer avec des milliards.
                je ne cautionne pas anelka mais quand c’est un blanc bec soit-disant humoriste qui dit, je cite : ’ »j’encule sarkozy« à une heure de grande écoute (à la radio !) là personne ne s’offusque... !!! ben non pour lui c’est la liberté d’expression !
                De plus cette phrase a été dite dans une sphère privée alors au lieu que certains joueurs jouent les »rapporteurs« , pourquoi ne sont-ils pas des hommes et ne soutiennent-ils pas yohan gourcuuf, l’homme de lettres, le super joueur que des tas de clubs mondiaux nous envient ???

                comme l’a dit le general degaulle : »les français sont des veaux !" (merde, il a dit ça, c’etait une racaille lui aussi ?)

                on banalise les insultes donc rien d’étonnant. ces mêmes insultes qu’on retrouve partout aujourd’hui sur domenech, sur differents sites et c’est ces mêmes gens qui se sentent blessés ?

                j’en ris encore


              • Yohan Yohan 19 juin 2010 19:01

                Sisyphe.
                Tu peux me traiter de raciste, j’en ai rien à cirer. Pour moi, tu n’es qu’un petiit con de branleur assez lâche pour insulter les nanas sur ce forum et venir ensuite tenter de se répandre en excuses tel un faux cul avec le discours mi mielleux mi fielleux qui est le tien. Tu n’es qu’un Pol Pot de salon et tu deviendras un vrai raciste dans quelques années, j’en suis certain.
                 Il suffit de lire ton commentaire adressé à James Bond. Je n’ai pas de leçon à recevoir des extrémistes de gauche de ton genre qui finissent toujours par basculer au FN tôt ou tard


              • Ibn Taymiyya 19 juin 2010 21:30


                Excellente mise au point Sisyphe.

                Le foot français est , bien sûr, un révélateur du système d’exclusion en place dans la société française et les plus cyniques diront même un vestige de son empire colonial. Black Blanc Beur n’est rien d’autre que le funeste trio que pouvait illustrer alors les timbres de l’Empire colonial français. D’ailleurs le sport en général est , à ce titre , une loupe assez significative de ce phénomène.
                 
                 Et pour ceux qui douteraient encore , suffit de penser aux sportifs noirs américains, c’est encore plus patents .Et tout le monde sait qu’etre Noir en amérique c’est le top et que tous les métiers leur sont virtuellement ouverts lol


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 19 juin 2010 21:37

                Les footeux exclus de la société smiley

                J’en connais quelques milliards qui s’exclueraient d’office à ce tarif smiley

                Qu’est-ce qu’on se marre sur AVox !


              • Ibn Taymiyya 19 juin 2010 23:26


                Non, tous les mômes qui y aspirent. Les élus sont rares car les places peu nombresues et chères. Je pense que c’est aisé à comprendre.

                 D’ailleurs, la composition presque exclusivement noire de l’équipe de France le montre , non ? Ce n’est ni un hasard ni la preuve d’une générosité soudaine.


              • DESPERADO 20 juin 2010 16:47

                Yohan

                J’ai déjà lu des fadaises par ici, mais celle là (la tienne ) elle dépasse tout.
                En fait ce que tu veux nous expliquer c’est que les gamins de banlieues ont accès à tout les métiers et qu’ils ne veulent juste pas travailler.
                Espèce de crétin.

              • Yvance77 19 juin 2010 13:14

                Salut,

                L’avantage maintenant c’est que sur un champ de ruines tu peux rebatir à neuf et solide.

                Si Laurent Blanc à des « cojones » c’est tout ce qu’il reste à faire.

                Mais clairement il faut impérativement que ces abrutis des banlieux se mettent au pas, car person des mec comme Ribery je ne les selectionne pas.

                Mais y a du gros taf à faire

                A peluche


                • DESPERADO 20 juin 2010 11:40

                  Calmos 

                  Ne prétend pas défendre les valeurs du Rugby.
                  Les mecs comme toi on les casse direct, dans le rugby, et je sais de quoi je parle, on a vu arriver des gars comme toi , le bide en avant, mais il reparte le pantalon sur les genoux et le rouge au front.
                  Raciste de merde va !




                • tcherip 19 juin 2010 13:19

                  L’ambiace au sein de l’équipe de France n’est que le reflet grossi par les projecteurs de la coupe du Monde de ce qui se passe tout simplement dans la société française : une société en état de conflit et de désagrégation.
                  le « karsher », le « quand il ya plusieurs y a problème », le « casse-toi pov’con », la libération de la parole stigmatisante et raciste, la casse méthodique des acquis sociaux, le démantellement des solidarités... tous ça laisse des traces profondes et secoue dangereusement la barque France.
                  Sale temps ! Sale époque ! Etonnant que beaucoup n’y voit que des caprices de joueurs trop gâtés par le fric.


                  • Tours2France Tours2France 19 juin 2010 15:34

                    Une « équipe » communautariste, bling-bling, vulgaire et malsaine.

                    Tout ressemblance avec ce que notre société est devenue ne serait nullement fortuite.

                    Et c’est footrement inquiétant... oui.  smiley


                  • sisyphe sisyphe 19 juin 2010 20:19

                    Entièrement d’accord avec tcherip ; on semble s’étonner des répercussions sur le foot de l’état de la société global ; ça n’en est que le reflet.


                  • lama-du-tibet lama-du-tibet 19 juin 2010 13:27

                    Le triomphe de la médiocrité des générations « loft », « secret story », « star académie », « nouvelle star », « enfant de la télé » ou « incroyable talent » fait tâche d’huile dans le sport…

                    Il y a pas longtemps - à l’échelle géologique - c’était la supériorité intellectuelle et/ou physique qui valait gain et admiration.

                    Aujourd’hui, pour être admiré et toucher le pactole, il faut être minable et grossier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès