Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Armstrong, tous derrière et lui devant

Armstrong, tous derrière et lui devant

On connaissait la célèbre chanson de Brassens, le petit cheval blanc, avec son leitmotiv, « tous derrière et lui devant », et celle de Nougaro, en hommage à Louis Armstrong, sauf que son homonyme cycliste n’est pas blanc-blanc…et s’il était toujours devant, arrivant souvent le premier sur la ligne d’arrivée, il a finalement avoué que c’était en partie grâce aux produits dopants.

Voila qui arrange bien les affaires du monde cycliste qui tient un coupable, et qui espère sauver le Tour de France, sauf que dans ses aveux télévisés, Armstrong a laissé échapper une petite phrase qui pourrait être lourde de conséquences.

Il a en effet déclaré « à part 4 ou 5 cyclistes, tous les coureurs se dopaient…  »

Ce n’est pas une surprise, puisque dès le mois d’octobre 2012, John Fahey, président de l’AMA (agence mondiale antidopage) avait déclaré : «  tout le monde se dopait durant l’ère Armstrong  », ajoutant que pour que la Fédération Internationale retrouve toute sa crédibilité, il faudrait que tous les dirigeants en place durant l’ère Armstrong soit définitivement écartés, ce qui n’est pas à l’ordre du jour. lien

En attendant, aujourd’hui radié à vie, et privé de ses 7 victoires au Tour de France, Armstrong va-t-il en rester là, ou lever le voile, d’une part sur les complicités dont il a été bénéficiaire, et d’autre part sur l’omerta qui existe encore sur le dopage généralisé dans le Tour de France, au point que l’organisateur du Tour paye des « nettoyeurs » pour effacer les inscriptions qui, sur les murs ou les routes, dénoncent le dopage, bravant le tabou.

D’une part le supporter y trouve son compte, espérant voir chaque fois de nouveaux records battus, les médias se régalent de pouvoir proposer du « sensationnel », et les sponsors remplissent leurs caisses, sauf qu’il y a un perdant : le sportif lui-même, car s’il franchit la ligne d’arrivée le premier, dans quel état sera son organisme dans quelques années ?

Il faut savoir que d’énormes intérêts sont en jeu : les retombées financières du Tour pour les seules étapes liégeoises du Tour 2012 ont été analysées par des étudiants belges : repas pour 4500 personnes, plus de 17 millions d’euros dépensés par les 500 000 spectateurs, 6,5 millions de revenus pour l’état belge, pour 4 millions à charge des collectivités pour l’organisation.

Ajoutons une couverture médiatique exceptionnelle touchant 152 millions de téléspectateurs lors du grand départ de Liège, pour 413 heures d’images diffusées à travers le monde, générant autant de bénéfices par la publicité. lien

D’après Guy Madore, du « journal de Montréal  », le bénéfice du Tour 2005 se serait monté à plus de 15 millions d’euros et aurait concerné 2 milliards de téléspectateurs. lien

D’autres questions pourraient être soulevées : si Armstrong gagnait, était-ce parce que ses techniques de dopage étaient plus performantes, plus sophistiquées ?

Le nez de Bigpharma n’est jamais très loin et il est probable que des chercheurs ont trouvé, grâce au monde du sport, des cobayes faciles, ce qui leur permet de faire avancer leurs recherches, rendre par exemple le dopage indétectable, ce qui n’est pas gagné. lien

Le dopage dans le cyclisme n’est pas une nouveauté, et si les vétérans des premiers Tours de France se dopaient déjà au vin rouge, de gros progrès ont été réalisés : Des hormones aux anabolisants, en passant par le dopage sanguin ou génétique, les stimulants, les narcotiques, et d’autres médicaments, la liste des produits dopants est longue, et manifestement peu, ou pas, respectée. lien

Mais hélas, le dopage ne se limite pas au cyclisme, et sur ce lien, on peut découvrir que quasi tous les domaines du sport sont touchés.

Du foot au basquet, en passant par le tennis, le rugby, la boxe, l’athlétisme, le volley-ball, il n’y a guère de domaines dans lesquels le dopage ne s’est pas invité.

Dans les temps anciens, ce n’était que l’enthousiasme qui menait les sportifs.

Ce mot, enthousiasme, nous vient du grec ancien, et signifie « avoir les Dieux dedans », mais aujourd’hui, ce ne sont plus « les Dieux » que de nombreux sportifs ont « dedans ». lien

Michel Platini, président de l’instance du football européen avait affirmé qu'il n'y avait pas de « dopage organisé dans le foot ».

Ce qui n’est pas l’avis du docteur Jean Pierre De Mondenard auteur du livre «  dopage dans le football, la loi du silence  » (édition JC Gawsewitch).

Evoquant le cas de Ronaldo, il avançait l’idée d’un lien de cause à effet entre les multiples blessures du joueur et les produits dopants. lien

Dans son livre, « malaise dans le football  », Edouardo Galénao écrit : «  pour répondre aux exigences du rythme de travail, nombre d’entre eux (les footballeurs) n’ont d’autre recours que de faire appel à l’aide chimique, piqûres et cachets qui accélèrent leur usure : les drogues ont mille noms, mais elles naissent toutes de l’obligation de gagner et devraient plutôt s’appeler « succetoïne »  ». Sur ce lien, une liste de footballeurs morts sur le terrain, avec souvent comme seule explication « attaque cardiaque ».

Allons du coté du rugby.

« Je n’en ai pris qu’une fois  » : C’est la phrase qu’à prononcé un joueur de rugby, dont l’identité reste secrète, souffrant depuis janvier 2012 d’un cancer des ganglions, ayant avoué avoir pris de la créatine.

Jean Pierre Mondenard assure que pour rendre la créatine plus efficace, certains fabricants y ajouteraient des anabolisants.

La justice enquête actuellement sur d’autre cas. lien

En natation, s’il faut éviter de jeter la suspicion systématiquement, personne n’a oublié les anciens nageurs d’Allemagne de l’Est, ni le cas de Michelle Smith, interdite de compétition pendant 4 ans pour avoir été convaincue de dopage : elle avait décroché 3 médailles à Atlanta. lien

Le dopage en natation n’est pas une nouveauté : Johnny Weissmuller, avant de devenir Tarzan, était l’un des plus grands champions de natation à l’époque, et il avait pris un traitement spécial à base de bicarbonates, ce qui aurait amélioré ses performances de 20% à 100 %.

Aujourd’hui, c’est entre autres, sur les nageurs chinois que les suspicions se portent : lors des jeux de 1994, 7 sportifs ont été contrôlés positifs, et depuis, ils sont nombreux à avoir été pris le doigt dans le pot de confiture à l’hormone de croissance. lien

Faisons un détour dans le tennis.

Après un test positif au crystal meth, André Agassi avait assuré à l’ATP qu’un de ses assistants avait mis par erreur de la drogue dans sa boisson, avant d’avouer dans son autobiographie qu’il s’agissait d’un mensonge, et qu’il s’était bel et bien dopé à plusieurs reprises. lien

Ce qui est certain, c’est qu’après avoir déclaré qu’un joueur sur 10 se dopait, le belge Christophe Rochus a eu quelques ennuis, tout comme Nicolas Escudé, lequel a écopé d’une amende pour « avoir trop parlé ». lien

En athlétisme, ce n’est guère mieux.

Lors des jeux olympiques de Londres, ce sont 9 athlètes qui ont été suspendus pour dopage. lien

Et pour quelques sportifs « pris par la patrouille », combien sont passés entre les mailles du filet ?

Au-delà de ces dérives dans le sport professionnel, le dopage s’invite aussi chez les amateurs, et d’après une enquête, dans la seule Belgique, ils seraient 50 000 fréquentant les salles de Fitness à prendre des produits interdits, surtout des anabolisants qu’ils achètent sur le Net en toute impunité.

En 2010, plus de 40 000 doses d’hormones diverses ont été interceptées. lien

On imagine sans peine qu’il doit en être de même en France ?

Mais revenons à Armstrong.

Alors on comprend qu’en haut lieu, à tous les niveaux, des instances nationales, internationales, aux médias, en passant par les docteurs, directeurs sportifs, sponsors, on préférerait que le seul montré du doigt soit le cycliste américain.

Pourtant Valérie Fourneyron, la ministre des sports, ne semble pas vouloir s’en tenir aux seuls aveux d’Armstrong, en déclarant : « l’ensemble des acteurs doivent être entendus, il faut lever l’omerta devant les autorités indépendantes. Il faut mettre à jour le rôle de la fédération internationale, l’UCI. C’est ce que l’AMA réclame, et elle a raison. Il faut une prestation sous serment, et on en est très loin  ». lien

Mais aura-t-elle les moyens de ses ambitions ? le cyclisme sera-t-il le seul à être montré du doigt ? Lance Armstrong va-t-il balancer des noms ?

Il a affirmé lors de sa séance d’aveux devant Oprah Winfrey : « si je pouvais, je ferais tout pour aller aux devants de l’USADA, je ne me battrais pas, je ne poursuivrais pas, je dirais, j’appellerais mes proches, la fondation, les sponsors (…) si on m’invitait à témoigner dans le cadre d’une commission de vérité et de réconciliation, je serais le premier à la porte  », mais il a ajouté : « je ne veux pas parler d’autres personnes, accuser… ». lien

Alors va-t-il garder le silence ?

L’avenir nous le dira, et comme dit mon vieil ami africain : « si j’écoute, c’est moi qui profite, si je parle ce sera tout au plus les autres ».

L’image illustrant l’article provient de « sciblogs.co.nz »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ils se foot de nous

Dans les secrets des labos noirs

A découvrir cet article de Matthieu Stelvio.

Une pétition à signer sur ce lien

Le blog qui traite du sujet est sur ce lien

La vidéo avec des extraits de ses aveux est sur ce lien


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)



Réagissez à l'article

87 réactions à cet article


  • ZEN ZEN 22 janvier 2013 09:33

    Bonjour

    Le Texan était glaçant dans ses demi-aveux, comme un robot démantelé
    Il a fait des victimes, dont Christophe Bassons
    Le bon docteur Ferrari sera-t-il épargné, comme les pousse-au-crime : US Postal, Trek, la Société du TDF ( Leblanc n’était pas si blanc...), tous les sponsors en général, avides de résultats et d’images ?...
    A. n’est que le produit, le plus sophistiqué, d’un système.


    • Fergus Fergus 22 janvier 2013 10:25

      Salut, Zen.

      Et que dire de la sulfureuse équipe Once su sulfureux Manolo Saiz ? L’équipe de Jalabert, l’homme qui vient donner des leçons de probité sur les antennes du serrvice public.

      Cordialement.


    • brieli67 22 janvier 2013 13:03

      n’est ce pas Fergus !

      notre ami Hassenforder  : le kil de rouge au nescafé Non !

      le bel Anquetil ... strichnine, amphètes caféine.......... OUI !
      le coeur l’a lâché très tôt.

      Pas d’exceptions :

      même Zen le cyclo bien connu des Vosges se dope lui aussi en selle
      aux dérivés de la famille des Traminers de la Haute Adige
      - des fois- au Gewürz du 67
      Santé !


    • Fergus Fergus 22 janvier 2013 15:53

      Salut, Brieli.

      Rappelons, pour mémoire, que le Trentin-Haut-Adige, également appelé Tyrol italien, est cette région montagneuse du nord de l’Italie, limitrophe de la Suisse et surtout de l’Autriche. De même que les Italiens du Val d’Aoste portent des noms français (le plus répandu étant Perret), de nombreux Italiens du Trentin-Haut Adige portent des noms allemands. Meilleure illustration : les skieurs italiens tels Moelgg, Perathoner, Runggaldier, Sulzenbacher, etc.

      Ah, le gewürztraminer ! Je ne m’en lasse jamais. Et quel plaisir lorsqu’il s’agit d’une vendange tardive !

      Bonne journée.


    • brieli67 22 janvier 2013 17:05

      en parlant de Süd-Tirol j’aurai fait fuir les gars de l’Intérieur .... comme Zen jacoubin

      on peut de complément z’oenologique :

      le GW complanté et vendangé avec du Riesling nous donne le Kaefferkopf très charpenté le plus rouge de nos blancs, pas de bouquet... l’aloyau, la côte de boeuf ne lui font pas peur

      A l’Altenberg de Bergheim c’est le « complant » de GW de tokay-Pinot Gris avec une pointe de Muscat d’Alsace. :: : un super Edel-zwicker de haut de gamme.— fonction de Darjeeling pour les Brittes.

      il y a en cépage le GW non épicé dit Klevener
      http://www.vinsalsace.com/les-vins-d-alsace/aoc-alsace/les-vins/le-klevener-de-heiligenstein-art33.html
      de la bonne matière ! plus lourd que les pinots.

      Dans le Nouveau Monde
      la bulle Traminette
      un hybride issu d’un croisement entre le gewurztraminer et la souche Joannes Seyve 23-416

      est la coqueluche

      CONFER ton Etat libre du Goulot

      Le Pinot Noir d’aujourd’hui est d’apparition récente marketing de pair avec la tarte flambée. Un rosé.....comme le Gris de Toul. Les « Vorlauf » de Marlenheim et d’Offenburg - Affenthal,la vallée des Singes sont célèbres....

      de tradition donc ce Rosé Vorlauf ce rosé tuilé/teinte orange....
      à la base du Saint Laurent — un clone précoce du Pinot Noir mature le 20 août

      Aux Archives Municipales de Strasbourg récemment je suis tombé sur des notes de recettes de marchands de vin des années 1750 :

      en coupage ;
      40 % de Saint Laurent......... pinot noir avec plein de degrés
      20 % de Pinot Meunier.
      c’est un Gamay qui donne de la couleur ( le jus de ce cépage est teinturier-rouge)
      20 % d’un cépage dit de Bayonne ( un cépage du Sud).... pour donner de la mâche et de l’acidité

      et 20 % de Traminer - de préférence sa version épicé Gewürz !!!

      j’ai concocté
      un soir d’automne à la cheminée
      - moitié pinot noir
      -un quart syrah
      - un quart GW

      voilà un jus d’avenir !!
      la sauce commence à prendre 

      Nous avons même testé le fameux assemblage prôné par Romain Fritsch en rajoutant quelques gouttes de gewurztraminer dans un verre de pinot noir. La synergie entre ces deux cépages, que tout sépare à priori, est étonnante…une piste à explorer sans aucun doute !


    • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 09:47

      Bonjour Zen

      bien sur, pour l’instant, ils n’en veulent qu’à la peau d’armstrong, 
      le plus amusant, c’est qu’en le déclassant, ils se sont posé la question : « est ce que le 2eme deviendrait premier ? » mais voilà, comme tous les suivants avaient plus ou moins étaient pris dans des controle dopage, il aurait fallu remonter très haut dans le peloton pour trouver un premier acceptable.
       smiley

      • Shawford43 Shawford42 22 janvier 2013 10:24

        Salut olivier, selon l’astronaute lui-même, 20 des 21 « podiumés » lors de ses tours victorieux concourraient sur les mêmes bases que lui, c’est dire !


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 10:38

        shawford

        il est probable que si tous les dopés du tour étaient recalé, il ne resterait plus grand monde pour gagner le podium.
         smiley

      • gaijin gaijin 23 janvier 2013 08:27

        ainsi qu’il a été dit :
         « les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers »


      • Bilou32 Bib32 22 janvier 2013 10:06

        Même les sportifs amateurs se dopent... Et de plus en plus d’étudiants, de cadres, et autres « non sportifs », qui doivent absolument améliorer leurs capacités se « stimulent » aussi. Dans un monde de concurrence effrénée, où l’on se doit d’être le meilleur, c’est tout à fait logique. Les discours officiels sont pitoyables, sachant que le sport n’est qu’un business comme les autres !


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 10:40

          Bib32

          et si le malaise vagual de notre ex président était lié à la prise d’un petit produit dopant ?
           smiley

        • brieli67 22 janvier 2013 15:52

          c’est le SSA - Service de Santé des Armées - présidence oblige, nourri, logé,garni ( pompeuses pour certains, périnéale et italienne-chansonetteuse pour d’autres)
          qui a colmaté à deux reprises les trous dans les cloisons nasales.


        • Fergus Fergus 22 janvier 2013 10:22

          Bonjour, Olivier.

          Article complet, pertinent et lucide sur le fléau du dopage dans le sport. Il est évident que, contrairement à ce qui est affirmé ici et là, le dopage n’a pas disparu.

          Pas plus en France que chez nos voisins. A cet égard, je trouve stupéfiants les résultats de nos nageurs alors que la France n’a jamais brillé danss cette discipline avant Manaudou. Or, voilà qu’il suffit qu’un nageur appartienne au club de Nice pour qu’il soit aussitôt en mesure de gagner des médailles au plus haut niveau. Bizarre ! Cela rappelle furieusement le Santa Monica Track Club en athlétisme qui, dans le sillage de Carl Lewis, a détenu les records du monde durant des années Et que dire des Jamaïcains ?

          Bref, rien n’est réglé. Quant à Armstrong, on attend qu’il vide réellement son sac et nous indique quels ont été ses complces, actifs ou passifs, au plus haut niveau, des responsables de l’UCI aux organisateurs du Tour de France, ceux-là mêmes qui lui ont ouvert tout grand leurs bras lorsqu’il est revenu alors que des éléments probants de sa culpabilité avaient déjà été publiés dans la presse spécialisée.

          Cordialement.


          • Shawford43 Shawford42 22 janvier 2013 10:37

            Tout à fait d’accord Fergus... sauf pour les Jamaïcains. Pour avoir vécu dans la Caraïbe et même travaillé plus particulièrement dans le domaine de l’évaluation du potentiel athlétique des jeunes du cru, je peux vous assurer que ceux-ci ont des capacités naturelles hors norme, et d’ailleurs Bolt est l’archétype de cette spécificité remarquable, avec une adéquation sans précédent taille/dynamisme psychologique. 


            A ce sujet et en relation justement avec Carl Lewis que vous citez, ce dernier s’est montré un des plus critiques vis à vis des performances d’Usain Bolt alors même qu’il était aussi chargé que son « copain » déchu Ben Jonhson à Séoul en 88.
            Le jamaïcain est pas prêt de lui pardonner et ne manque jamais de lui décocher une flèche alors qu’il ne commente jamais d’habitude les polémiques de ce genre.



          • Shawford43 Shawford42 22 janvier 2013 10:39

            lire dynamisme physiologique bien sûr... 


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 10:40

            Fergus

            je remercie et partage, bien évidemment, totalement.
             smiley

          • ZEN ZEN 22 janvier 2013 11:28

            Fergus

            Tu as dit stupéfiants !... smiley


          • Fergus Fergus 22 janvier 2013 15:54

            @ Zen.

            N’est-ce pas le qualificatif le plus approprié ?

            Bonne journée.


          • brieli67 22 janvier 2013 18:16

            en Jamaîques et autres îles anglaises, néerlandaises, espagnoles

            il y a un autre fait - lebensborn vous connaissez ?

            Les premières plaintes déposées à la Société des Nations :

            que cesse définitivement la fabrication de nègres -esclaves parfaits en terres anglaises espagnoles portugaises dans des gynécées avec pouliches et mâle montant sélectionné


          • Fergus Fergus 22 janvier 2013 10:30

            @ Olivier.

            Le plus consternant, comme j’ai eu l’occasion de le dire ces derniers jours dans d’autres commentaires, est que les spectateurs et les téléspectateurs seront au rendez-vous du Tour. Car ils veulent leur spectacle et deviennent même parfois agressifs envers ceux qui dénoncent la tricherie.

            Idem pour le football : malgré la répétition d’affaires douteuses, qu’il s’agisse de dopage ou de magouilles finanacières, jamais le public n’a été aussi nombreux dans les stades. C’est consternant. Mais les gens détestent qu’on casse leur jouet !

            Bonne journée.


            • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 10:42

              Fergus

              c’est d’ailleurs pour cette raison que les organisateurs du tour ont mis en place une équipe de « nettoyeurs » qui effacent toutes les inscriptions sur les murs, les routes, lorsqu’elles évoquent le dopage...
              une véritable omerta, en effet.

            • Fergus Fergus 22 janvier 2013 11:24

              Resté sur des statistiques plus anciennes, je me suis peut-être avancé concernant le football. Il semblerait en effet que les affluences sont en baisse comme l’indique cet article du Stade rennais qui constate une érosion marquée des affluences, non seulement à Rennes, mais dans la plupart des autres stades français. Nos compatriotes seraient-ils en train de se rendre compte que ce sport « n’est plus porteur de certaines valeurs » comme il est dit dans l’article ? Ce serait une excellente nouvelle. Et bien meilleure encore si les supporters du vélo suivaient la même voie.


            • brieli67 22 janvier 2013 12:43

              Il faut tempérer toutes ces béquilles.... condition et forme physiques
              en sport collectif - hormis le breuvage à boire ensemble ( 3ème mi-temps) ....pour être au diapason — l’amélioration physique ne sert pas à grand chose.

              Tigana était à l’époque sur presque toutes les balles : la distance mètrée par match (sur vidéo ) ne dépassait guère les 4 ooo mètres. Le 3000 steeple, quel chrono pour un sportif international ?
              Ce sont les hollandais autour de Cruijff qui avaient imposé ce tous derrière et tous devant.
              impressionnant la «  »carcasse« d’un Nesskens
              ou de l’ex décathlonien - Hans Peter Briegel

              Ah la star - meneur de jeu de la Mannschaft Günter Netzer
              était bien emprunté... ; lourdaud...
              ( des années durant la ZDF nous montrait le samedi-soir les extraits de la Bundesliga en accéléré--- d’où les clashes et les déboires en compétitions internationales)

              La meilleure des drogues au vestiaire  :un coach à l’ Alsacienne - adjudant-chef/major
              Guy Roux - fils de maraïcher de Colmar, ,
              la tête brûlée Giiiiiiiiiiilbert Gress
              ou Arsène Wenger

              J’ai vraiment trop entendu de l’encadrement »casser«  »démolir« .... au lieu de jouer.
              Et pis... je n’avais rien à foutre de cette »virilité« acquise et entretenue. Gaucher et le genou gauche sabré foutu en Sports-études.... Je faisais ce que je voulais : fini d’être porteur d’eau milieu défensif j’ai décidé d’être goléador ... et ma foi mercenaire de quoi agrémenter ma vie d’étudiant par les transferts et les primes de but/matches.

              Les paroles d’un cadre de club sportif peuvent être la pire des drogues. Ayant »labouré" les champs de la banlieue de Strasbourg et de nos villes moyennes : les sports collectifs n’huilent pas les rouages du contrat social d’une civilité et d’un civisme modernes.

              nb : Fergus une petite note.. déjà moinsée (sic) par ma/mon supportère attitré.
              http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=128974&id_forum=3605512


            • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 12:59

              Brieli

              au delà de cet encouragement un peu masqué à déguster de bonnes bieres, ce qui est difficilement contestable, surtout à la 3eme mi-temps, (mais au moins socialement parlant) j’aimerais bien avoir de ta part une approche plus réaliste de ce réel problème qu’est le dopage.
              pharmaceutiquement parlant, bien sur
               smiley

            • brieli67 22 janvier 2013 14:11

              pardon l’Olive ....
              lis mes anciennes contributions sur Armstrong !
              t’as vraiment pas fait ton boulot !
              et honteusement tu m’as squéézé !

              si il y a différence entre sport collectif et sport individuel

              de ce coach les meilleurs du club avons eu croissants jus d’O et « pilule » avant le championnat de cross-country hivernal

              La honte

              joie des journaleux observateurs ( mais qui n’ont rien débusqué à cette époque)
              les poulains cadets-juniors del’USB zombies ont couru en tête une fois le petit circuit puis deux fois le grand
              en lieu et place de deux fois le petit et une fois le grand !

              nb : trois semaines plus tard j’ai été en visite médicale au Centre de la Jeunesse & Sports à Nancy.me faire tester : jeune je battai au repos à moins de 50 la minute
              résultat grosse grosse panique :paquet de viande pour la noble cause nationale.....
              j’ai arraché la tuauterie et me suis barré.

              cité ou pas : excellent papier.

              A la chute du mur
              C’est le service de pharmacologie et de Toxicologie de Fribourg en Brisgau - du professeur P..qui a fait l’audit du sport en Rda et en Rfa.
              la même équipe s’est « fait » la Telekom avec Jan Ullrich
              désolé ne puis dire plus.

               .


            • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 14:36

              brieli

              autant pour moi...ou aux temps pour moi (comme on voudra)
              je plaide coupable : je n’ai pas lu tes articles sur le dénommé
              pourtant je lis beaucoup, mais faut croire que j’’écris plus que je lis... méa culpa
              en tout cas merci du lien proposé
               smiley

            • brieli67 22 janvier 2013 15:01

              je reprends vu que tu cherches pas !

              sur conseils avisés, Armtrong s’est fait castré d’une couille ( on enlève une c’est comme si on ne faisait rien)

              son cancer du testicule .. inexistant, bidon" pas de pardon/rémission du séminome
              on crève dans les 5 ans
              très connu : c’est le cancer des petits savoyards qui brossaient les cheminées.

              L’avantage ... une couille coupée.... on peut charger la bête d’hormones mâles.
              Remarquable : jusqu’à 13 fois le taux d’hormones circulantes normal....... n’est pas pathologique

              aux yeux des ignares : il a droit à des anabolisants pour récuperer une fonction normale de cette glande.

              Compris le bizzness, le deal ?


            • ZenZoe ZenZoe 22 janvier 2013 10:46

              J’ai une idée, elle vaut ce qu’elle vaut smiley

              A bas l’hypocrisie et vive la clarté, créons une catégorie à part : comme il y a les handicapés, les amateurs, les femmes, les poids plumes, les hommes, les professionnels, mettons en place une catégorie de dopés.
              Le nom de cette catégorie pourait faire l’objet d’un concours afin de financer les traitements des futurs cancers des concurrents dopés - quelques suggestions : les zombis, les robots, les anabos, les EPOistes, les Lance-Armstrong (du nom d’un célèbre cycliste décédé d’un cancer foudroyant), etc.


              • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 10:55

                ZenZoe

                ça me parait une très bonne idée.
                 smiley

                • alinea Alinea 22 janvier 2013 12:57

                  La rumeur n’a-t-elle pas colporté que notre ex se dopait avec des médicaments illicites ?
                  Dans ce monde fou, il me paraîtrait plus judicieux de faire une catégorie de non dopés dans les sports par exemple !
                  La prouesse, immédiate et facilitée, c’est peut-être ça le grand mal de notre monde ! À qui cela profite-t-il ? Si on imagine un seul instant le fric que cela brasse, ça donne le tournis !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 13:02

                    Alinéa,

                    cette rumeur devrait etre fondée, si on se souvient de quelques prises de paroles suspectes...
                    laissons de coté la présence de l’ex après une rencontre poutinesque et croquignolesque, ou apparemment il n’avait pas toute sa tête (une absortion de vodkà ?...) mais certains discours semblaient habités par une certaine incohérence...non ?
                     smiley

                  • alinea Alinea 22 janvier 2013 13:25

                    olivier : si on pense que les produits ingurgités par les « vainqueurs » de tout poil, sont des produits censés produire le meilleur de celui qui l’emploie, on peut s’interroger sur ce qu’auraient été les discours du nôtre, sans ces daubes !!


                  • brieli67 22 janvier 2013 14:44

                    non mais ! la LINEA 

                    t’aimes ... t’adores.

                    elle qui dope la vachette et qui en fait des boeufs !! dociles...

                    le bistournage festif

                    et le fils dans le VTT ( pas la Vendange tardive) 

                    on aura tout vu tout lu

                    en préparation les banderilles ..... des égratignures sans plus ! dit elle en septembre dernier.


                  • alinea Alinea 22 janvier 2013 19:20

                    citation
                    "L’homme est nu, il n’a que ses banderilles ( imaginez ce que sont les banderilles pour un taureau comparées aux cornes d’un rival au combat), son agilité et sa capacité d’anticipation."


                  • brieli67 22 janvier 2013 20:55

                    mauvaise citation de sa propre prose !

                    et ta passion de produire de la bidoche festive défendre l’indéfendable !

                    les toros vous les amochez grave avant de les pousser dans l’arène.

                    bande d’hypocrites ! et de menteurs

                    j’ai pas demandé au voisin d"être CRS au lieu d’exercer son noble métier de bouche : boucher - charcutier.Ses saucisses excellentes au demeurant !

                    ni à un habit de lumière de combattre un bovin.

                    Quelle logique chez cette gonzesse !

                    c’est quand que de ton exploitation-élevage tu nous causeS castrations et autres festivités.

                    ben oui : du sang aux pattes c’est vraiment crade l’é-couillère !

                    http://www.sauvons-un-taureau-de-corrida.com/


                  • SergeL SergeL 22 janvier 2013 13:15
                    L’UCI a couvert Lance Armstrong dès le Tour 1999


                    http://s1.lemde.fr/image/2013/01/21/534x0/1820278_8_1f0c_copie-du-pv-du-controle-effectue-sur-lance_73789cc168f164abf545dea3cdd4438c.jpg


                    « Le 20 juillet (1999), Le Monde annonce que Lance Armstrong est positif à un corticoïde, le triamcinolone acétonide. Comme le montre le résultat du Laboratoire national de dépistage du dopage, le prélèvement 157 372 comporte des « traces » de ce produit interdit. Lance Armstrong est donc positif, comme il est écrit et souligné d’une croix sur le rapport. Contacté alors par le journal, Hein Verbruggen, à l’époque président de l’UCI, s’émeut non de cette positivité mais de la révélation "d’informations confidentielles" dans la presse. Le 21 juillet, la contre-attaque est organisée. L’UCI publie un communiqué de soutien à l’Américain. Elle rompt le secret médical et affirme qu’"une prescription médicale a été présentée à l’UCI", sans en préciser la date. Qu’importe que cette prescription ne figure pas dans le procès-verbal du 4 juillet. Lance Armstrong a donc confirmé la semaine dernière qu’elle avait été antidatée pour couvrir son contrôle positif. »


                    http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/01/21/l-uci-a-couvert-lance-armstrong-des-le-tour-1999_1820072_3242.html


                    • ZEN ZEN 22 janvier 2013 13:19

                      On peut aussi en rire.... smiley


                      • clercobscur clercobscur 22 janvier 2013 13:51

                        Bonjour,

                        Juste un mot sur Agassi. Il a reconnu s’être drogué, non s’être dopé. La nuance est importante car il ne s’agit pas véritablement de tricherie en ce qui le concerne, certes ce n’est pas bien, mais la comparaison avec Armstrong est mal venue car là on parle d’une carrière bâtie sur un mensonge.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 22 janvier 2013 14:38

                          clerobscur

                          c’est votre avis, mais pas celui des instances qui s’occupent de se problème, lesquelles mettent dans le même sac les dopants et les drogues...si vous ouvrez le lien concernant les produits interdits, vous en aurez confirmation.
                          à+

                        • clercobscur clercobscur 22 janvier 2013 14:59

                          Je suis d’accord, au regard des règlements, que l’on prenne une drogue dite récréative ou un produit dopant, le contrôle sera positif.
                          Pour autant, il m’apparait malhonnête de ne pas faire la distinction (en pratique la distinction est faite, le degré de sanction n’est pas le même). Entre la pharmacie d’Armtrong et le type qui fume un joint la veille d’un match (par exemple), on ne parle très clairement pas de la même chose.

                        Ajouter une réaction

                        Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                        Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                        FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès