Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Avec le PSG : le foot français se métamorphose

Avec le PSG : le foot français se métamorphose

En mai dernier, le foot pro français semble basculer dans un bain nouveau dont il n’a jamais goûté l’eau. En effet, le PSG annonce qu’un énorme pôle de finance qatarien spécialisé dans le domaine sportif QIA (QATAR INVESTMENTS AUTHORITY) fait son entrée dans le capital du club de la capitale (70% pour QIA contre 30% pour COLONY CAPITAL, ancien actionnaire principal avec 99% des parts). Depuis le visage paraît avoir changé. Affaires en tout genre, revirement de situations, rumeurs décuplées, la marque « PSG » trouve un nouvel essor et dévoile une nouvelle facette. Coulisses de 9 mois trépidants au Camp des Loges…..

JPEG - 130.5 ko
effectif 2011-2012

Le ravalement de « façades »

Leonardo Fin mai 2011, QIA fait main base sur les comptes du PSG. Ce fonds d’investissement du cheik TAMIN BIN HAMAD-AL-THAMI investit dans de nombreuses branches de l’économie, non seulement dans la péninsule arabique mais aussi dans le monde entier (parts de marché dans l’aérospatiale européenne avec EADS et même en France chez le groupe Lagardère). Celui-ci annonce dans la foulée, sa politique. Investir pour grandir. Investir dans le plus grand club de football de la capitale française, pour d’une glaner de multiples titres prestigieux dont le titre suprême de la Ligue des Champions, et de deux développer les affaires autour du standing « PSG ». A l’époque très discret, on nous présente NASSER AL-KHELAÏFI qui va vite sortir de l’ombre et s’installer au poste de président du club. LEONARDO (ancien joueur du club parisien en 1997) arrive quant à lui dans le fauteuil de manger général pour être actuellement directeur sportif. L’arrivée de ce dernier s’effectuera non sans apporter avec elle son lot de rumeurs et de réactions.

Javier Pastore A l’instar du QG sportif et économique du club, changement de donne aussi dans les rangs de l’effectif du club. L’arrivée en provenance de la Série A du club de Palerme de l’Argentin JAVIER PASTORE pour 43 Millions d’euros, ce qui en fait le transfert le plus cher du championnat de France. Le gardien de but SALVATORE SIRIGU venant lui aussi de Palerme, GAMEIRO de Lorient, DOUCHEZ de Monaco, MATUIDI de Saint-Etienne, MENEZ de la Roma et surtout l’arrivée du récent capitaine vainqueur de la Copa America avec l’Uruguay et demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud DIEGO LUGANO viennent enfler les vestiaires du Parc. Toutes les arrivées au club durant ce mercato estival avoisine les 90 Millions ce qui laisse le club au second rang des équipes ayant le plus recruté après Manchester City. De plus, malgré les retraites sportives de Makelele et de Coupet, le club ne compte pratiquement aucun départ donc peu d’entrée extérieur d’argent. Preuve d’une aisance économique sans complexe et sans tracas de la part des dirigeants ? Se reposent-ils sur une confiance accrue des supporters parisiens alléchés par tous ces « noms » du football ?

Plus aussi au top depuis 15ans ….. Et pourtant…. !

Après 19 journées en décembre 1995, avec 41 points et 7 points sur son dauphin (l’AJ Auxerre à l’époque), le PSG n’avait plus jamais fait aussi bien que cette saison, en étant champion d’automne avec 40 points et 3 points d’avance sur Montpellier. Pourtant, le sentiment général sur le jeu parisien produit reste amer et très au-dessous des résultats escomptés. Malgré quelques gros coups en ce début de saison en championnat (2-0 contre Lyon au Parc et 3-0 face à Montpellier). Les matchs d’Europa Ligue où on sentait l’équipe levant le pied et ne la jouant pas qu’à demi avec une élimination sans gloire (pour un simple petit but à l’extérieur contre les Red Bulls Salzbourg) dès la phase de poules ou encore les contre-performances contre le promu Dijon (2-3 en Coupe de la Ligue or que le PSG s’imposait 2-0, 3jours auparavant) et la petite punition au Vélodrome (3-0) face à un OM convalescent. Ces résultats peuvent montrer une inconstance dans le jeu et une sensible fébrilité défensive. LUGANO est notamment aux devants des erreurs, mais également le mutisme de JAVIER PASTORE et toute la base offensive du PSG, semblant être réglés sur courant alternatif que ce soit sur un seul match ou sur une série de matchs en compétition (passage à vide du mois de novembre). Outre cette instabilité d’esthétisme de jeu, ANTOINE KOMBOUARE a su gérer cette équipe « new look », qu’il dit lui-même « très égoïste » avec de fortes personnalités. Manager un club en renouveau e avec un nouvel élan et projet de jeu comme au Paris Saint-Germain n’est pas chose simple et il a su faire monter la mayonnaise pour instaurer ce groupe à la place où il est actuellement…certes mai pour combien de temps encore ?...

Allô la Terre……….ici le PSG !!!

 22 décembre : Coup de théâtre ! ANTOINE KOMBOUARE, malgré de bons résultats généraux du club parisiano-yvelinois à mi-parcours de cette saison, est débarqué. Longtemps sur la sellette et cela depuis le mercato d’été et la prise de fonction de LEONARDO. On ne comprend plus tellement ce qui se passe à ce moment dans le directoire du club.

Le tapis rouge est alors déroulé pour accueillir CARLO ANCELOTTI. Vainqueur de nombreux titres dont deux Ligue des Champions avec le Milan AC et des titres nationaux avec ce dernier et Chelsea en Angleterre. Il est considéré comme un des meilleurs entraîneurs du Monde. Son salaire dépasserait les 500 00 euros par mois. Cette arrivée fait passer le PSG dans une autre dimension et affiche un nouveau visage pour le championnat français qui peu encore se contractait lorsqu’on lui parlait d’argent venu de l’extérieur. La comparaison d’un PSG qatari et d’un OM à la TAPIE du début des années 90 ne peut même se faire.

D.Beckham et A. PatoMais cela ne s’arrête pas là, l’annonce d’arrivée de joueurs de renom comme BECKHAM notamment et autres KAKA, TEVEZ et PATO, le club de la capitale fait rêver et active avec cela l’économie de son environnement, la presse, le monde pro mais surtout la L1, s’en délecte, s’en lasse de ces péripéties mais ce qui est sûr c’est qu’elles ne laissent personne complètement indifférent. Pas un jour sans que le club se fasse parler de lui. Au moment de l’écriture de cet article, le PSG continue son marché avec l’arrivée entre autres du défenseur barcelonais MAXWELL. L’avortement de l’achat de BECKHAM et l’incroyable imbroglio autour du transfert du jeune attaquant brésilien PATO, tout cela alimente son actualité avec de vraies fausses infos mais de fausses vraies rumeurs...

 De même le remplacement du Parc des Princes, l’antre historique des parisiens serait à l’ordre du jour. Le PSG « a besoin d’un stade à son image c’est-à-dire de grande envergure » dixit LEONARDO. Mais ce sujet, en cette époque économique difficile la municipalité de Paris ne veut même pas en entendre parler. Est-ce un problème ? Pas pour les qataris en tout cas…

On pourrait à présent s’interroger sur la pérennité de cette institution nouvelle en France. Les habitudes sont bouleversées. Pour les uns, tout cet argent tend à gangréner le foot français qui se dirigerait vers les modèles anglais et espagnol (championnat à vitesse multiples) et le style de gestion connu chez les Citizens de Manchester City. Pour les autres, cela aura un effet bénéfique sur le développement et l’ouverture internationale de notre football en perte de vitesse flagrante en comparant à ses voisins européens. Le perpétuel antagonisme entre le football à papa et le football moderne évoluant avec la globalisation grandissante.

 Enfin notons tout de même, que le Qatar accueillera le Mondial en 2022, les droits télé de la C1 et de la L1 ont été cédés à la chaîne informative qatarienne AL-JAZEERA, qui fera son arrivée en grande pompe la saison prochaine. Cette arrivée massive des qataris et de l’évolution de leur dans tous les domaines en Occident ne sont sans doute pas les fruits du hasard.

Quid de l’avenir de ce nouveau modèle que nous offre ce Paris Saint-Germain. Cependant nous sommes en droit de demander si le football professionnel serait-il plus aujourd’hui uniquement synonyme de gros sous ? A voir avec l’AS Monaco et son projet de rachat russe à coup de Millions de Dollars…… 

A suivre

 

E. Baret


Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 16 janvier 2012 10:56

    Bonjour, Edwin.

    Vous avez raison, le football français se métamorphose : il était d’ores et déjà pourri par le fric, voilà qu’il franchit une étape de plus sur la voie du business et du marketing. Ce sport est décidément mal en point. Dans un article de mars 2009 intitulé « Je hais le football ! », j’expliquais pourquoi, moi le footballeur et éducateur, je m’étais détourné de ce sport. Les évolutions en cours ne vont certainement pas me réconcilier avec lui.

    Cordialement.


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2012 11:29

      ce n’est pas que le PSG que le Quatar est en train d’acheter, voir :

      http://2ccr.unblog.fr/2011/12/18/comment-le-quatar-a-achete-la-france/


      • Yvance77 16 janvier 2012 12:39

        Salut,

        Dopage, argent sale, coups tordus, paris truqués, prostitués, agents fous, matches arrangés etc... c’est vrai que le foot actuel porte en son sein tous les valeurs socio-éducatives qui ont cours de nos jours. Une vraie réussite.

        Ah qu’il est loin le beau football total de Cruiyff !


        • bluerage 16 janvier 2012 12:55

          Eh oui, le foot c’est vraiment un sport pourri : pourquoi ne pas essayer le baseball ? C’est un sport vraiment beau, sans violence et symbole de fair play, bref tout le contraire du foot


          • bluerage 16 janvier 2012 16:04

            Yes Zanini, il y a du dopage aussi dans le baseball, mais bon, les contrôles se sont faits plus efficaces ces derniers temps, et il y en a certainement moins que dans le foot US, le foot tout court ou le vélo que vous regardez tous les étés...

            Je parle du jeu, de la forme du terrain, des uniformes, de la beauté des gestes, de toute la mythologie qui tourne autour, des gradins emplis de femmes et de gosses, de l’ambiance bon enfant que vous ne trouverez jamais au parc des princes, voilà...


          • Argo Argo 16 janvier 2012 14:04

            Ah ! Le Qatar. Au passage l’émir du Qatar vient de demander l’envoi de troupes en Syrie, proposition jugée favorablement par M Juppé qui pousse dans le même sens pour offrir à son boss en mal de sondages et de triple A, la seule chose qu’il sache à peu près faire : la guerre.


            Je suggère d’envoyer la CFA du PSG avec, voire l’équipe première, Juppé et Sarkozy et qu’on en parle plus.

            • ykpaiha ykpaiha 16 janvier 2012 14:08

              Pas d(impots sur les investissement du quatar en France.
              http://www.marielouisefort.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=70 :-la-france-accorde-une-exoneration-dimpots-aux-avoirs-du-qata
              http://www.marianne2.fr/La-France-un-paradis-fiscal-pour-residents-qataris_a213572.html
              Un championnat ou il suffira d’acheter n’importe quel match pour le gagner compte tenu des budget en cours ; et au mieux faire un pari perdant sur une plateforme de jeu a l’étranger des que l’on aura choisi la date des B.F.R.
              Un petit tour par les droits tv le tout sans aucun controle ni aucune surveillance ni surtout aucune contrepartie...
              Et les gogos de s’ébaubire devant les commentaire forcément élogieux des « jounaleux » du genre esclave soumis volontairement ...
              Euh question combien de retrocommisions pour permettre cette escroquerie, dans un silence assoudissant ?
              Bref Mr Berret vous auriez au moins pu vous taire faute de vous respecter.


              • penajouir penajouir 16 janvier 2012 15:24

                En v’la un bon sujet pour les boeufs, pour les gueulards suant de bière, pour les sportifs de canapé, pour les consommateurs de mascottes et autres maillots portant le nom de l’idiot qui est devenu milliardaire grâce à leurs bêtises… Il faut les voir brailler dans les stades, insulter les arbitres, cracher sur les supporters adverses etc… Voilà la connerie dans toute sa splendeur, heureusement, la plupart finisse cocu ou célibataire car trop con pour qu’une femme équilibrée reste à leur côté !


                • PascalR 16 janvier 2012 16:05

                  Déjà que j’exècre le foot, alors là, c’est le ponpon.
                  Mais bon, il faut bien anesthésié le peuple afin de mieux lui faire gober (et je suis poli) tout le reste.
                  Et si on mettait la France aux enchères tout de suite et qu’on en finisse rapidement ?
                  Et les français dans tout ça ? On collabore tant que ça nous rapporte ou nous distrait, et bien elle est belle la patrie de 1789.
                  Un brave parterre de paillassons sans dignité.
                  Quelle misère ...


                  • minidou 16 janvier 2012 17:14

                    Article sans intérêt qui ne fait qu’empiler les faits sans développer le moindre parti pris ni la moindre argumentation. Rien de plus que ce que l’on trouve dans la presse depuis la reprise cet été...


                    • Edwin Baret Edwin Baret 17 janvier 2012 12:39

                      Le but ici est de disséquer et d’essayer de comprendre comment fonctionne le PSG en ce moment et surtout ce que cela peut donner dans les prochaines années dans le championnat français si un modèle de gestion de ce genre tend à s’étendre. C’est sans doute une dérive ou un bienfait pour le football français, il faut alors mettre sur la table tous les arguments qui peuvent faire pencher la balance dans un sens ou dans un autre. Si vous le souhaitez réellement, prochainement je peux vous développer ouvertement mon avis clair sur le SPORT-BUSINESS. Chacun après est libre de son opinion sur le sujet, mais là ce qui m’importait c’est surtout d’éclairer (pour les non-initiés au foot) ce qui se déroule au Parc en ce moment du point économique surtout et faire le contraste avec le déroulement de la saison sur le plan sportif. Car je vous apprends rien en vous disant qu’il existe encore pas mal de zones d’ombre, que personnellement je m’obstine à aller découvrir.
                      Merci de votre réaction.
                      Cordialement. 


                    • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 2012 21:52

                      Rien à foot.....


                      • morice morice 17 janvier 2012 01:05

                        « 

                        Avec le PSG : le foot français se métamorphose »

                        j’aurais largement qu’il reste CHENILLE, et qu’il ne fasse jamais de COCON.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès