Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Bien-être contre Ignorance

Bien-être contre Ignorance

Si vous demandez aux gens s’ils considèrent le bien-être comme une chose importante, la plupart vous répondront « oui ». Les parents diront généralement que la santé de leur famille est l’une de leurs principales priorités. Et pourtant, la plupart d’entre eux sont relativement ignorants en matière d’information nutritionnelle. La faute revient à notre système d’éducation public, aux informations fausses ou trompeuses, et à la pub, la pub, et encore la pub …

Les nouvelles récentes rapportent de plus en plus souvent que l’obésité est une véritable épidémie, et qu’il s’agit aux Etats-Unis de la cause principale de mort prématurée, après le tabac. Et pourtant, la solution est très simple.

Il fût un temps où les gens qui affirmaient que mener une vie simple était la clé pour ne pas vieillir, provoquaient ennui, doute et mépris. Maintenant, des sources d’information aussi fiables en matière de santé que le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies (www.cdc.gov) affirme qu’une bonne alimentation et un peu d’exercice sont réellement les clés de la « longévité ».

Les mêmes publicitaires qui nous ont aidé à contracter ces problèmes de santé sont impatients de nous vendre des pilules, potions, livres et cures miracles, qui passent tous à côté de la vérité. Après tout, ce que les gens veulent, ce sont des solutions magiques à leurs problèmes, pour éviter d’assumer la responsabilité et les conséquences de leurs propres choix. Ce n’est quand même pas la faute des commerçants s’ils s’enrichissent sur la stupidité du public. Ou peut-être que si ?

EH, REVEILLEZ-VOUS !

L’Amérique est le pays où même les pauvres sont GROS. L’histoire nous apprend qu’il s’agit d’une situation vraiment inhabituelle.

Un principe physique affirme que la matière et l’énergie ne peuvent être ni créées, ni détruites. Par conséquent, si notre poids excède sa valeur médicale idéale, la SEULE explication possible est que nous consommons plus de calories que nécessaire. L’unique solution saine consiste à faire plus attention à ce que nous mangeons, et faire plus d’exercice. Les médicaments et la chirurgie, qui servent à tricher avec cette équation, mettent notre vie en danger. Toutes les promesses selon lesquelles vous pouvez « activer les brûleurs de graisses » sont une ABSURDITÉ totale, même si certains des « experts » qui les font sont des médecins et des nutritionnistes, qui devraient vraiment être mieux informés.

L’un des avantages lorsque l’on fait des « choix alimentaires judicieux », c’est que l’on peut manger autant qu’on le souhaite sans grossir. Un autre, c’est qu’une bonne alimentation nous protège de maladies banales et terrifiantes pouvant diminuer notre qualité de vie et causer prématurément notre mort !

Les régimes « pauvres en glucides » sont une tromperie. Retirer le pain du hamburger, en gardant la viande grasse et les sauces huileuses, c’est de la folie pure.

L’autre aspect important du problème, c’est que même des exercices physiques faciles peuvent stimuler notre santé, aider à éviter ces maladies terrifiantes, et améliorer notre bien-être, tout en nous aidant à vivre plus longtemps …

* Si vous n’appréciez pas l’entraînement « militaire », marchez au moins 1.5 à 3 kilomètres par jour, 5 à 7 fois par semaine.

* Si le mal de dos ou des douleurs dans les épaules vous terrassent, pratiquez quelques exercices simples à la maison, sur votre lieu de travail, ou en marchant.

* Écartez vos problèmes de poignets en prenant fréquemment des pauses pour les étirer dans toutes les directions.

* Si vous n’avez pas le temps ou l’argent pour vous inscrire à un club de gym, achetez une corde de 3.5 m pour faire des exercices isométriques et sauter à la corde.

Le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies nous apprend que 7 morts sur 10 sont causées par des maladies chroniques, soit 1.7 million par an aux Etats-Unis par exemple, et que ces morts prématurées peuvent être évitées par une bonne alimentation et des exercices faciles. Nous pouvons économiser des milliards d’euros par an, juste en mangeant bien et en faisant un peu de sport.

Ca, c’est de l’économie !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Si vous trouvez ce blog intéressant, recevez nos prochains articles en vous abonnant gratuitement à notre « Fil de Discussion RSS » ! …

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Halman Halman 27 février 2010 10:25

    Moi je veux bien être retraité et avoir le temps de faire le marché, faire la cuisine, faire ma petite gym, mes petites balades, ok.

    Mais en rentrant à 20 heures le soir, ai je le temps de faire mes courses de produits frais, de faire une heure de cuisine, ma petite gym, etc ?

    Même quand je n’avais pas de problèmes cardiaques je n’y arrivais pas.

    Si il y a qui y arrivent, tant mieux pour eux.

    Je n’ai pas le soir une heure à perdre à prendre la voiture à aller faire des courses à des km, une heure à éplucher, laver les légumes, une heure de cuisson à faire.

    Quand je le fais c’est en courant et en stressant et en me couchant épuisé et stressé à 23 heures.

    Une solution vraiment ?


    • Gueudin 27 février 2010 15:58

      Bonjour Halman,

      vous avez tout à fait raison, ça prends du temps, j’ai un timing moins lourd que vous, j’y arrive un peu, moins que je le souhaiterais, et c’est déja bien fatiguant.

      Ce qui m’effraie dans votre témoignage, ce n’est pas votre manière de manger, mais que votre emploi ne vous permette pas de dégager un peu de temps pour une chose aussi importante que votre alimentation. Cela me laisse présager de nombreux autres sacrifices...

      Putain de travail !


    • Halman Halman 27 février 2010 10:28

      Et non je ne suis pas dans un quartier où il y a des petits magasins de produits frais à 10 minutes à pieds.

      Il y a des quartiers de banlieue où cela n’existe quasiment plus.

      Il ne reste plus que le supermarché qui ferme à 20h30 à côté de chez moi, et bien sur une pizzeria qui fait des pizzas délicieuses mais 1000 fois trop grasses et trop salées, et un MacDo.

       


      • Halman Halman 27 février 2010 10:33

        Le soir quand je terminais à 22 heures, plus 1h30 de trajet, il ne me restait que le MacDo pour combler ma fringale.

        Et le matin au bout de 7 jours d’affilée de ce rythme là, non on a pas la force de se lever, faire des courses, la cuisine pour plusieurs jours.

        Et le week end, on ne supporte plus rien de rien, plus la force de rien de rien alors : on dort !


        • foufouille foufouille 27 février 2010 11:25

          faut vraiment etre acrro au travail


        • VivreDifferent VivreDifferent 27 février 2010 11:34

          Le problème est, pour moi, avant tout, culturel et politique. En effet, on vit dans un modèle « du haut vers le bas », dont la télévision et le supermarché sont des emblèmes. Le citoyen est réduit à un consommateur passif, que l’on décourage de penser, de s’exprimer et d’agir. C’est dans ce cadre-là qu’il faut comprendre les attaques répétées envers Internet, qui est un outil collaboratif, où chacun peut développer sa pensée et son action. L’Education Nationale participe aussi au problème, en développant un socle culturel commun plutôt qu’un apprentissage à se prendre en charge et à développer ses propres initiatives (ce qui est logique si on considère que son rôle est surtout de préparer de futurs salariés, et non des hommes libres).

          Il faut apprendre à refuser le recours systématique aux solutions techniques curatives et immédiates (le médicament « miracle »), pour travailler sur le long terme, de manière préventive. Au final, c’est d’ailleurs beaucoup plus valorisant : développer une musculature harmonieuse est plus efficace qu’aucun médicament, ou soin, pour prévenir les troubles musculo-squelettiques, et cela renforce, de plus, l’image positive qu’on renvoie aux autres et à soi-même !

          Quelques pistes personnelles pour prendre en charge soi-même sa santé en faisant des économies :
          - (si vous êtes encore relativement jeune et en bonne santé) faire des exercices de musculation sans appareil (je recommande la méthode Lafay, qui a le mérite de ménager la colonne vertébrale par des exercices en extension et non en compression)
          - acheter des produits de base et cuisiner soi-même plutôt que d’acheter des produits tout faits (acheter riz, pâtes, quelques fruits et légumes, des épices : curcuma, poivre, thym, ail, échalotte,... fromage blanc, miel : vous avez là de quoi réaliser des repas excellents du point de vue nutrititionnel comme culinaire, et pour des sommes vraiment dérisoires)

          - supprimer la télé (cause majeure de l’obésité et qui réduit l’activité cérébrale - ce n’est pas une figure de style)

          - favoriser autant que possible la marche à pied comme mode de déplacement (vous serez peut-être surpris de ne mettre que 10 minutes de plus sur des trajets de quelques kilomètres, par rapport à la voiture ou aux transports en commun : vous pouvez même considérer que vous avez gagné du temps, puisque vous n’avez par conséquent plus besoin de trouver du temps pour « faire du sport » - sans compter que vous avez l’esprit plus libre qu’en transport motorisé, le rythme de la marche favorisant la réflexion)


          • Gueudin 27 février 2010 16:07

            Bonjour,

            Le citoyen est réduit à un consommateur passif, que l’on décourage de penser, de s’exprimer et d’agir

            Comme il est dit plus haut, la vie active ne nous laisse que rarement le temps de prendre en main des aspect très important de nos vies qui sont la santé et l’alimentation. Alors penser... agir...



          • Francis48 27 février 2010 15:40

            Excellent article et de bon conseil

            Effectivement il existe un concensus dans le monde médical : 98% des maladies seraient
            du à une mauvaise alimentation et au STRESS....

            Mais le probléme du surpoids est il soluble en dehors d’une prise de conscience individuelle....J’en doute.
            D’une part parceque biologiquement nous sommes programmé pour stoquer la graisse.
            D’autre part parceque nous sommes conditionné culturellement pour prendre trois repas par jour et trois plats à chaque repas.
            Pour finir l’insdustrie pharmaceutique et l’industrie agro-alimentaire dégage tellement de bénéfices du probléme de surpoids qu’il est illusoire de croire qu’ils vont renoncer à une telle manne..
            Trop d’intérêts sont en jeux hélas....
            Pourquoi ne pas inculter dés la maternelle les principes de santé que vous évoqués ???
            Mais voilà une population en bonne santé n’achéte pas de compléments alimentaires
            ni de médicaments.
            L’industrie agro-alimentaire ruine notre santé et l’industrie pharmaceuthique nous vend les médicaments et la boucle et bouclée.
            Au passage une cohorte de commerçant se remplie les poches....
            C’est un triste constat.....
            Mais pour lutter contre ce fléaux dans une société qui pousse à consommer toujours plus ou on a plus le temps de penser à soi relève de l’impossible.....
            Lutter contre nos gènes
            Lutter contre le conditionnement culturel
            Lutter contre les habitudes alimentaires
            Lutter contre la pub
            Lutter contre le fonctionnement de notre société.......
            Tout en ayant un niveau de stress maximum laisse de beaux jours à tous ceux et celles
            qui vivent de la détresse des autres ...
            Bon courage à tous ceux qui veulent mener le combat.....
            Il existe pourtant une solution , Mais ceci est une autre histoire

            Cordialement
            Francis48


            • srobyl srobyl 27 février 2010 19:58

              Bonjour l’auteur,
              Votre article met en avant, à juste titre la responsabilité de chacun face à la prise de poids, le % d’obèse en augmentation étant un problème individuel mais aussi social. Votre mise en accusation de l’influence de la pub est aussi pertinente

              Cependant, dans ce combat pour avoir et garder la forme (le bien-être comme vous le dites justement, et non une conformité esthétique de minceur qui vire parfois à la névrose) nous partons avec d’énormes (si j’ose dire) inégalités. Parmi elles, il y a le « pool » d’adipocytes, dont l’importance, selon des études assez récentes est largement conditionné par certains lipides (oméga 6) qui sont souvent apportés par le lait maternel si la maman a elle même un régime riche en produits laitiers classiques. Donc, création d’un terrain très favorable au stockage de lpides, puisque le panicule adipeux dépend à la fois de la quantité de lipides sockée par adipocyte ET du nombre de ceux-ci...
              Ca va donner de l’eau au moulin d’E. Badinter... smiley


              • MaPerteDePoids MaPerteDePoids 1er mars 2010 05:51

                Bonjour à tous, et merci pour vos contributions très intéressantes !

                J’aime à penser que le partage de points de vue nous permettra d’évoluer en permanence dans nos opinions. Je désire également me remettre en question en permanence, et j’accepte donc tout-à-fait la contradiction, elle est enrichissante.

                @Halman

                Bien d’accord avec vous, on n’a pas toujours le temps de faire tout ce que l’on voudrait. La vie est une suite éternelle de choix, d’opportunités et de sacrifices. Chacun fera ses choix de toute évidence en fonction de ses priorités. Le problème dans la société actuelle est que la marge de manoeuvre temporelle ne cesse de se restreindre ... Il faut parfois cumuler plusieurs boulots pour arriver à s’en sortir, et les ménages à actif unique sont maintenant l’apanage de très hauts salaires, et deviennent l’exception.

                @Gueudinledingue smiley

                Également d’accord avec vous, la population il me semble ne se rend pas compte que la santé par l’alimentation devrait être un priorité permanente, trop souvent sous-estimée.

                @Foufouille

                Vous avez raison, il faut vraiment être accro au travail. Certains le sont par plaisir, d’autres par obligation ... ils n’ont pas trop le choix s’ils veulent vivre décemment (et encore, ce n’est pas une garantie). Espérons pour ces derniers que ces situations soient temporaires.

                @VivreDifférent

                J’adhère à beaucoup de vos opinions. J’aimerais souligner néanmoins que selon moi, nous utilisons très mal et de manière polluante et non renouvellable les ressources de notre planète. La clé de nos évolutions devrait être un « autre mode de croissance », et non une « décroissance ». Je m’explique ... Je pencherais vers un besoin de décroissance si nous pouvions un jour tomber à cours de toutes ressources énergétiques. Nous pouvons tomber à court de celles que nous utilisons principalement actuellement (le pétrole), mais il faut se rendre compte que les forces du vent, du soleil et des marées sont gigantesques, et largement inexploitées. Pour avoir un ordre de grandeur, si vous recouvrez la moitié de la surface de la terre (celle exposée au soleil) entièrement avec des panneaux solaires, l’énergie que vous capteriez (si vous en absorbiez 100% via ces capteurs) pendant « une heure » correspond à la consommation d’énergie totale de la planète entière pendant « un an » !

                @Francis48

                Effectivement, je pense qu’une prise de conscience collective passe par une prise de conscience individuelle. Des sites comme Agoravox sont pour cela un moyen d’expression libre des citoyens tout-à-fait indispensable. C’est un côté positif de l’internet, qui paradoxalement ce faisant rapproche les gens et libère en conséquence la parole de masse, à armes égales avec les industries et gouvernements. L’éducation civile et humaniste doit commencer au plus jeune âge, idéalement.

                @Srobyl

                Je suis d’accord avec le côté « conditionné » de notre système biologique. La suite conséquente lait maternel - capacité de stockage des lipides - prise de poids est tout-à-fait naturelle selon moi, et n’est problématique qu’en cas d’excès. C’est alors l’excès qui est à remettre en cause, et non le système biologique lui-même qui, par définition, nous a donné la vie, et même la « survie » à travers les âges, les temps, et les évolutions géo-climatiques.

                Encore merci à tous en tout cas pour vos contributions, nourriture pour l’âme (à chacun de définir celle-ci comme il l’entend) ... smiley

                Frederic (du blog Ma Perte de Poids)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès