Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sports > Bis repetita pour les Bleus

Bis repetita pour les Bleus

Une fois de plus, l’Ecosse a joué un bien mauvais tour à l’équipe de France, incapable de marquer. Et si ce revers nous coûtait la qualif’ pour l’Euro ?

La série noire se poursuit pour le sport co tricolore. Après la triste défaite des rugbymen contre l’Argentine, vendredi dernier au Stade de France, nos chers footeux se sont inclinés à leur tour, mercredi soir au Parc des Princes face à l’Ecosse (0-1). Quand ça ne veut pas sourire...

La comparaison s’arrête là. Si pour les hommes de Laporte, on peut expliquer la contre-performance par l’enjeu (match d’ouverture de la Coupe du monde, à domicile), difficile d’invoquer la même excuse pour les joueurs de Raymond Domenech. Non, le onze bleu n’a pas raté son match. Il l’a même dominé, malgré un résultat final défavorable. Un peu comme au match aller, en somme. Et pourtant, tandis que les minutes défilaient après le but écossais, un sentiment d’impuissance gagnait les esprits. Que s’est-il passé ?

Si les Français ont perdu, c’est avant tout par manque de réussite. Défensivement d’abord, puisque c’est sur l’un des rares moments de flottement de l’arrière-garde que Mc Fadden, l’unique attaquant adverse, a profité de l’absence de marquage de ses gardes du corps (en l’occurrence Thuram ou Escudé) pour placer un missile des 30 mètres sous la barre, pour la seule occas’ scottish de la rencontre. Plus veinard tu meurs ! Au passage, Landreau n’est pas exempt de tout reproche sur ce coup-là (il n’a pas eu la main assez ferme pour écarter le ballon), même si sa prestation d’ensemble a été convaincante. A ce niveau de compétition, la moindre erreur se paie cash.

La finition en question

Quant au secteur offensif, quel gâchis ! Pourtant, les intentions étaient loin d’être mauvaises. Sur les ailes, Malouda et surtout Ribéry ont souvent créé des brèches dans la solide défense écossaise, multipliant les débordements ou les frappes. Mais ni l’un ni l’autre n’ont su trouver l’ouverture. Si seulement « Ti Franck » était aussi efficace que rapide et volontaire... En ce qui concerne le duo d’attaque (Anelka-Trézéguet), le bilan est tout aussi mitigé. Anelka a réalisé un sacré boulot, comme à son habitude, mais cette fois-ci il n’a pas été récompensé de ses efforts.

Trézéguet, pour sa part, a encore déçu. Hormis une ou deux combinaisons intéressantes, son apport offensif est toujours aussi limité. Et un buteur qui ne marque pas (avec les Bleus), ça ne sert pas à grand-chose. Domenech lui a donné une énième chance (la dernière ?), il n’en a pas profité. N’aurait-il pas été plus judicieux de le faire rentrer en cours de match, laissant ainsi Nasri ou Benzéma débuter ? De toute façon, la question ne se posera plus quand Henry sera là.

Un faux-pas sans conséquences ?

Toujours est-il que la France se retrouve désormais en délicate posture pour la qualification à l’Euro 2008. Première avant cette journée, elle rétrograde en troisième position du groupe B, derrière l’Ecosse et l’Italie (vainqueur 2-1 en Ukraine). Avec deux fauteuils pour trois équipes, il va falloir la jouer serrée jusqu’au bout. Perdre des points contre un concurrent direct, ça complique la donne, forcément. D’autant plus que cette défaite à domicile efface le bon nul (0-0) ramené samedi dernier de San Siro. Cela en valait bien la peine !

Pour les Bleus, il reste donc trois matchs à gagner impérativement, en comptant également sur un certain Ecosse-Italie (le 17 novembre) pour arranger nos affaires. Cela dit, dans ce contexte de plus en plus crispant, battre les îles Féroé, la Lituanie et l’Ukraine ne sera pas une partie de plaisir. Comme ce fut le cas pour le Mondial 2006, la qualif’ pour l’Euro se fera dans la douleur ou ne se fera pas. Décidément l’histoire se répète !

Voilà qui promet quelques chaudes soirées devant le poste de télévision. Et quelques nuits blanches pour coach Raymond...


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 13 septembre 2007 13:42

    il faut bien l’avouer, la meilleure EQUIPE a gagné hier. quel gâchis de talent pour les Bleus :


    • Vincent 13 septembre 2007 14:27

      Je ne partage pas votre analyse.

      en effet ça fait deux défaites (foot et rugby) en moins d’une semaine et à chaque fois pour les mêmes raisons.

      A chaque fois le coach dit, vous allez voir, il faut être patient (sous entendu, on est super fort, nous on ne nous la fait pas, vous inquiétez pas on va les piler).

      Résultat deux taule, bien méritée tellement on a mal joué, en plus nous étions prévenus.

      Que dire, du manque de vivacité sur le terrain, impossible de jouer à une touche de balle, d’aller vite et d’être spontané.

      Il est grand temps que l’on ne se prenne plus pour des champions que nous ne sommes plus.

      Redevenons modeste dans le sport et peut-être que nous gagnerons de nouveau des matchs important.

      Bon vous l’aurez compris le match d’hier soir m’a mis hors de moi, t’ain l’année dernière on s’est fait avoir par la même équipe et la même tactique et cette année rebelote. L’a pas de cerveau ou quoi notre sélectionneur.

      Ou alors l’a pas d’idée.

      En tout cas il a été incapable de mettre en place un jeu intelligent pour faire sortir ces écossais.

      D’après les commentateurs, les Ecossais seraient short physiquement, ce n’est pas ce que j’ai vu.

      Des mort de faim sur tous les ballons, oui ça je l’ai vu. Des gars qui avaient envie surtout, par des joueurs blasés qui esquissent un sourire lorsqu’ils manquent une occasion.

      Et que dire des commentaire d’après match, une honte, les gars affirment qu’ils ont bien joué mais qu’ils n’ont pas eu de réussite, c’est sur si à chaque occase on shoote sur le goal, on ne risque pas de marquer.

      Pour conclure j’espère que les bleus se qualifieront et qu’ils feront un bel Euro 2008.

      Mais s’il vous plaît monsieur Raymond inventez un autre système de jeu, le notre est archi connu depuis très longtemps.

      Alors adaptez l’équipe aux nouveaux jeunes joueurs pleins de vivacité et d’envie.


      • tal 14 septembre 2007 13:02

        peut-être aussi qu’il faudrait prendre en considérations les avis pertinents comme ceux d’un Frêche estimant qu’il y a trop de joueurs blacks dans l’équipe de France, Hmm ?!.. smiley En revoyant la composition pour y mettre un pourcentage de blancs , plus représentatif de notre beau pays, le résultat aurait-il été autre...

        De même qu’à l’inverse ne faudrait-il pas aussi revoir le nombre de blacks dans le XV de France,hmm ?!...Warum nicht ? smiley


        • Act 15 septembre 2007 22:13

          Vous avez bcp d’humour Tal.

          Pour revenir au foot, l’analyse de Vincent est tout à fait pertinente. Face à une équipe qui joue regroupée en défense et au point physiquement, la seule arme est la vivacité. Et puisque le ballon va bien plus vite que les joueurs, il faut faire des passes. Dans une défense compacte, le jeu à une touche de balle, comme enseigné dans tous les centres de formation sérieux, est la première solution. En revanche, il exige fluidité et raffinement. L’équipe espagnole lors de son dernier match amical contre la France en a fait une démonstration flagrante. La seconde est la frappe des 25-30 mètres que seuls maîtrisent vraiment les Allemands.

          Ce a quoi on a assisté était autre chose. Une équipe qui, joue bas, essaye des attaques placées, des individualités qui tentent seules de porter le ballon dans les 5 derniers mètres, bref tous les ingrédients de l’échec même si le foot est loin d’être une science exacte.

          Avec Viera et Makelele qui se faisaient plaisir en multipliant les dribles et les passes latérales dans leur moitié de terrain, il y avait peu de chance de se mettre en situation de gagner. Chaque attaquant (hormis Trezeguet) revenait chercher SON ballon et tentait SON attaque solitaire, ignorant l’appui du latéral...

          A mon avis Nasri et Toulalan auraient du entrer dès la mi-temps. Cela n’enlève évidemment rien à l’immense talent de Viera, ni à l’excellence de makelele.

          De toutes les façons, Domenech comme ses prédécesseurs n’est pas à la hauteur, mais pire que il me semble être bien pervers.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès